Le doute, faute de preuve.

Vous avez des questions ou des commentaires à propos du scepticisme? Écrivez ici.
Avatar de l’utilisateur
Babamar
Messages : 74
Inscription : 24 juil. 2016, 17:54

Le doute, faute de preuve.

Messagepar Babamar » 25 juil. 2016, 10:15

Mis à part les mathématiques, il serait plus sage de dire "Le doute, malgré les preuves", car il y a beaucoup de faits qui se sont avérés faux malgré les preuves.

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 03:41

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar kestaencordi » 25 juil. 2016, 10:28

Babamar a écrit :Mis à part les mathématiques, il serait plus sage de dire "Le doute, malgré les preuves", car il y a beaucoup de faits qui se sont avérés faux malgré les preuves.

bienvenu chez les sceptiques.

vous avez des preuve de ce que vous dites?
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
Totoche
Messages : 226
Inscription : 13 janv. 2016, 11:39

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Totoche » 25 juil. 2016, 10:40

Babamar a écrit :il y a beaucoup de faits qui se sont avérés faux malgré les preuves.


Genre quoi?


Avatar de l’utilisateur
Psyricien
Messages : 3426
Inscription : 31 oct. 2011, 13:27
Localisation : Un peu partout ...

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Psyricien » 25 juil. 2016, 12:24

Babamar a écrit :Mis à part les mathématiques, il serait plus sage de dire "Le doute, malgré les preuves", car il y a beaucoup de faits qui se sont avérés faux malgré les preuves.


Attention de ne pas confondre un fait, et l'interprétation qui en est faite !
Si un fait ne saurait être faux, il est de part son statut de fait, son interprétation peut s'avérer incomplète et/ou erronée.

Douter, malgré les preuves semble être un jolie slogan pour les tenant d'un doute maladif.
Puisque si en doute en présence de preuves ... on ne peut que faire de même en leur absence !

Une adhésion doit être faite sur la base de preuves. Et si de futures preuves viennent montrer que l'interprétation première n'est pas satisfaisante, On change sont adhésion en fonction de ce que les preuves soutiennent.
C'est cela qui rend la méthode scientifique si performante, car capable de se remettre en cause pour avancer.
Contrairement à une approche qui ne se remet pas en cause (donc immobile) et à une approche qui doute de tout (donc immobile).

G>
Psyricien : La moyenne de 4 et 5 ça peut faire 3 ... Comprendra qui pourra !

Avatar de l’utilisateur
Pardalis
Messages : 9163
Inscription : 07 avr. 2006, 14:56
Localisation : Mtl

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Pardalis » 25 juil. 2016, 12:26

Totoche a écrit :
Babamar a écrit :il y a beaucoup de faits qui se sont avérés faux malgré les preuves.


Genre quoi?


Le réchauffement climatique catastrophique.
"To say that you won't respect the results of the election is a direct threat to our Democracy. The peaceful transfer of power is one of the things that makes America, America!…Look, some people are just sore losers.”" Hillary Clinton

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

I, Troll

Messagepar Talisker » 25 juil. 2016, 15:16

Pardalis a écrit :Le réchauffement climatique catastrophique.

C'est vous la catastrophe.

Avatar de l’utilisateur
Babamar
Messages : 74
Inscription : 24 juil. 2016, 17:54

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Babamar » 25 juil. 2016, 16:43

Il y a aussi le fiasco du H1N1 et les ratés de la vaccination grippale annuelle. N'y avait-il pas amples preuves de la nécessité du vaccin? Pourtant certains ont douté et ils avaient entièrement raison.

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5741
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Lulu Cypher » 25 juil. 2016, 17:15

Personnellement je doute même de l'existence d'internet c'est dire. :menteur:

Le fait de parler d'ADN poubelle (plutôt d'ADN non codant) est plus un terme de "communication" qu'une façon de nommer ce qu'on ne savait pas forcément interpréter. De manière générale, cet ADN non-codant, comme son nom l'indique, désigne les séquences du génome qui ne semblent pas avoir fonction biologique particulière (notamment dans la génération de protéines). Il n'y avait pas de preuves de l'inexistence[1] de ces fonctions biologiques, au pire une absence d'observation (ce qui n'est pas la même chose). Ton niveau de doute hypercritique est donc très déplacé et assez infertile .... le scepticisme pour le scepticisme est une démarche vaine ... rassurante[2] mais vaine.

--------------------------------
[1] prouver l'inexistence de quelque chose est impossible.
[2] on a au moins l'impression de ne pas être pris pour un con .... "on ne nous la fait pas à nous"

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
Babamar
Messages : 74
Inscription : 24 juil. 2016, 17:54

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Babamar » 25 juil. 2016, 17:29

Lulu Cypher a écrit :Personnellement je doute même de l'existence d'internet c'est dire. :menteur:


Tu fumes quoi? 8=)

Avatar de l’utilisateur
Babamar
Messages : 74
Inscription : 24 juil. 2016, 17:54

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Babamar » 25 juil. 2016, 17:39

Donc, le doute n'est plus possible lorsqu'on est convaincu?

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5741
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Lulu Cypher » 25 juil. 2016, 18:04

Babamar a écrit :Donc, le doute n'est plus possible lorsqu'on est convaincu?

Eh bien être convaincu est un état personnel qui n'est pas forcément superposable à un savoir prouvé, étayé .... tu peux toujours me convaincre (ça va être dur mais c'est possible) que les éléphants roses existent mais ce n'est pas pour ça que c'est la vérité ... tout dépend de tes facultés de persuasion et de ma crédulité.

Quant à douter absolument de tout ça relève surement plus de la pathologie que du doute raisonnable (merde j'ai dit le mot magique : raisonnable) :mrgreen:

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5520
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar curieux » 26 juil. 2016, 04:54

Babamar a écrit :Donc, le doute n'est plus possible lorsqu'on est convaincu?
Tout dépend de la manière dont on a acquis une conviction.
Tu dirais quoi à un adepte de la terre plate, par exemple, pour le convaincre que la planète est sphérique ?
Au bout d'un moment, tu laisses tomber et t'en as plus rien à cirer de ses doutes et de ses convictions anachroniques.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5236
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar richard » 26 juil. 2016, 05:23

Psyricien a écrit :Si un fait ne saurait être faux, il est de [par] son statut de fait
C'est l'opinion courante "un fait est un fait, il ne peut être faux". Ben si! Un fait peut être faux. Incroyable! Non?
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3911
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar unptitgab » 26 juil. 2016, 06:47

richard a écrit :C'est l'opinion courante "un fait est un fait, il ne peut être faux". Ben si! Un fait peut être faux. Incroyable! Non?

Il peut être mal interprété, mais faux? Il va falloir que tu développes.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4049
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar MaisBienSur » 26 juil. 2016, 06:49

richard a écrit : Ben si! Un fait peut être faux. Incroyable! Non?

Un méfait ?
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
Psyricien
Messages : 3426
Inscription : 31 oct. 2011, 13:27
Localisation : Un peu partout ...

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Psyricien » 26 juil. 2016, 07:22

unptitgab a écrit :
richard a écrit :C'est l'opinion courante "un fait est un fait, il ne peut être faux". Ben si! Un fait peut être faux. Incroyable! Non?

Il peut être mal interprété, mais faux? Il va falloir que tu développes.


Croyez vous richou capable d'une telle chose ?
Richou à besoin d'ignorer les faits ... pour continuer à rêver le monde ;).

G>
Psyricien : La moyenne de 4 et 5 ça peut faire 3 ... Comprendra qui pourra !

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20282
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Jean-Francois » 26 juil. 2016, 07:27

Lulu Cypher a écrit :De manière générale, cet ADN non-codant, comme son nom l'indique, désigne les séquences du génome qui ne semblent pas avoir fonction biologique particulière (notamment dans la génération de protéines)


Et qui n'en ont probablement pas dans leur immense majorité. Mais, bon, quand on est plus intéressé à lancer de petites phrases* visant à donner une apparence négative à ce qu'on ne veut pas comprendre plutôt que de se renseigner sérieusement, on peut facilement fantasmer le contraire.

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Avatar de l’utilisateur
Babamar
Messages : 74
Inscription : 24 juil. 2016, 17:54

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Babamar » 26 juil. 2016, 07:50

J'ai mal phrasé mon propos. J'aurais dû écrire "car il y a beaucoup de théories qui se sont avérées fausses malgré les preuves."
Dernière édition par Babamar le 26 juil. 2016, 08:47, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 03:41

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar kestaencordi » 26 juil. 2016, 08:03

Babamar a écrit :Mis à part les mathématiques, il serait plus sage de dire "Le doute, malgré les preuves",


et les certitudes elles, quand peut-on en avoir? si ce n'est quand elle repose sur des preuves?

[
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
Babamar
Messages : 74
Inscription : 24 juil. 2016, 17:54

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Babamar » 26 juil. 2016, 08:46

Quand j'ai écrit "il y a beaucoup de théories qui se sont avérées fausses malgré les preuves" j'avais ceci en tête:

(Excusez le lien Américain)
https://en.wikipedia.org/wiki/Superseded_scientific_theories

Si c'est arrivé dans le passé pour d'anciennes théories, ça peut arriver dans l'avenir pour les théories actuelles.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 2777
Inscription : 06 mai 2009, 08:40
Localisation : Montréal

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Dash » 26 juil. 2016, 09:20

Ben oui, mais c’est justement pourquoi la science n’est pas figée dans une croyance immuable et qu’elle peut constamment s’ajuster selon ce qui est démontré. Sauf que tant que rien ne justifie de remettre les explications actuelles en cause ou que rien ne propose d’explications permettant de meilleures prédictibilités~explications, il est inutile de remettre certaines lois~théories en cause selon nos idées et fantasmes... ...à moins d’être en mesure de les prouver. Non?

J’suis curieux Babamar... ...comment avez-vous trouvé ce forum et quelle est votre intérêt pour ce dernier? Vous croyez que certaines lois et théories actuelles sont fausses? Lesquelles? Et, sinon, qu’est-ce qui a motivé votre choix d’avatar?
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Babamar
Messages : 74
Inscription : 24 juil. 2016, 17:54

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Babamar » 26 juil. 2016, 10:31

Dash a écrit :Vous croyez que certaines lois et théories actuelles sont fausses?


Dans les années 70 on prédisait la glaciation de la terre, maintenant on prédit sa friture!

Y a de quoi être sceptique, non?

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 2777
Inscription : 06 mai 2009, 08:40
Localisation : Montréal

Re: Le doute, faute de preuve.

Messagepar Dash » 26 juil. 2016, 11:34

Ça dépend surtout de si l’on observe le verre d’eau à moitié plein ou à moitié vide et si l’on se contente de citer~sélectionner arbitrairement uniquement les « erreurs » de la science, sans mentionner ses succès. Parce que si l’on fait deux colonnes et qu’on liste toutes les erreurs dans l’une et toutes les réussites dans l’autre, on se rend compte que l’une d’entre elles est complètement disproportionnée par rapport à l’autre (vous voulez qu'on fasse l'exercice?).

Du coup, fasse à un ratio de mille contre un (au pif), je vous retourne la question : il n’y a pas de quoi êtres plus confiants que sceptiques, de façon générale, concernant la science et ses méthodes d'acquisition de connaissances?

Simple question de probabilité? ;)
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 5699
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Parlons vrai.

Messagepar Cartaphilus » 26 juil. 2016, 13:24

Salut à tous.

Discrète immixtion dans ce débat :
Babamar a écrit :[...] beaucoup de faits qui se sont avérés faux [...] beaucoup de théories qui se sont avérées fausses [...]

On rappellera que le verbe avérer est issu du latin verus qui signifie vrai, véritable, réél ; il conserve cette valeur en français, puisque le sens de s'avérer est « se montrer dans sa réalité, après vérification.»

Dans la neuvième et dernière édition de son dictionnaire, l'Académie française a écrit :On évitera le non-sens : Cette nouvelle s'est avérée fausse.

Même s'il est vrai que certains plaident pour une tolérance — peut-être — un peu trop bienveillante pour cette locution fautive.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.


Revenir vers « Scepticisme »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit