Renoncer à ses croyances

Vous avez des questions ou des commentaires à propos du scepticisme? Écrivez ici.
Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4055
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Renoncer à ses croyances

Messagepar MaisBienSur » 20 janv. 2017, 07:15

Un petit site de vulgarisation pour expliquer pourquoi les faits ne suffisent pas à convaincre les gens qu’ils ont tort.

Quelques extraits:

- Les anti-vaccination se méfient des firmes pharmaceutiques et pensent que l'argent corrompt la médecine. Cela les amène par exemple à croire qu’il y a un relation de cause à effet entre les vaccins et l’autisme malgré la vérité gênante que la seule étude affirmant un tel lien a été rétractée et son auteur principal accusé de fraude.

- Les conspirationnistes du 11 septembre se concentrent sur des détails minutieux comme le point de fusion de l'acier dans les tours du World Trade Center, qui a causé leur effondrement, parce qu'ils pensent que le gouvernement américain ment et mène des opérations « sous faux pavillon » pour créer un nouvel ordre mondial.

- Les négationnistes du climat étudient les cernes de croissance des arbres, les carottes de glace et les concentrations de gaz à effet de serre parce qu'ils sont passionnés par la liberté, en particulier celle des industries à mener leurs affaires sans être contraintes par des réglementations gouvernementales restrictives.


C'est un peu généraliser la chose, mais ça reste pas loin de la réalité. :a1:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3167
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar LoutredeMer » 20 janv. 2017, 08:14

Des tentatives d'explications pour la spécificité anti-vaccin des français :

http://www.20minutes.fr/societe/1567595 ... rs-vaccins
http://blogs.lexpress.fr/le-boulot-rect ... es-autres/

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7501
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar Nicolas78 » 20 janv. 2017, 08:28

En fait, c'est plus complexe que ça en à l'air, j'ose (ou j'aime) imaginer :

Les croyances si elles on tant de mal à être balayées, c'est que l'individu les considères soit comme des savoirs (alors que non, mais pensera que c'est un savoir), sois assume la croyance en sachant que c'est une position du domaine de la foi et l'inscrivant généralement dans sont identité ou son systeme de valeur. Il existe ensuite des nuances, par exemple ou la personnes voit que le savoir est incomplet mais partiellement vrai, mais soupçonne une croyance comme vraie OU comme potentiellement vrai pour remplacer cet incomplétude et adopter un comportement protecteur (qui peut se défendre selon le sujet amha).

Voyons la complexité de la chose avec un des extraits :
- Les anti-vaccination se méfient des firmes pharmaceutiques et pensent que l'argent corrompt la médecine. Cela les amène par exemple à croire qu’il y a un relation de cause à effet entre les vaccins et l’autisme malgré la vérité gênante que la seule étude affirmant un tel lien a été rétractée et son auteur principal accusé de fraude.


Est-ce seulement une croyance ? Non. Est-ce une réalité généralisable ? Non.
Croyance erronée effectivement. Mais si ce n’était qu'un soupons, pourrions nous parler de croyance ? Non. Si ce soupçons ne découle pas vers une recherche sérieuse des données actuelles, est-ce que cela peut être une forme de croyance ? Oui. Est-ce que nous sommes prêt à revoir les savoir acquis si ils venait à être remplacer par un autre sur un dossier complexe ? La résistance au changement est loin de toucher uniquement le domaine de la croyance amha

- Les conspirationnistes du 11 septembre se concentrent sur des détails minutieux comme le point de fusion de l'acier dans les tours du World Trade Center, qui a causé leur effondrement, parce qu'ils pensent que le gouvernement américain ment et mène des opérations « sous faux pavillon » pour créer un nouvel ordre mondial.


Mais...ce même détail du point de fusion sert bien mieux la posture scéptique !

C'est un peu généraliser la chose, mais ça reste pas loin de la réalité.

Effectivement c'est un peu généralisé à mes yeux. Après un passage de l'article montre bien que c'est plus complexe aussi :

Dans une série d'expériences, Brendan Nyhan, de Dartmouth College, et Jason Reifler, de l'Université d'Exeter, ont identifié un second facteur, connexe, qu'ils ont nommé « effet rebond » (en anglais, backfire) : corriger les erreurs factuelles liées aux croyances d’une personne n’est pas seulement inefficace, mais cela renforce ses croyances erronées, car « cela menace sa vision du monde ou l’idée qu’elle se fait d’elle-même ». Les sujets d’une expérience recevaient par exemple des articles de presse fictifs qui confirmaient des idées fausses répandues, comme la présence d’armes de destruction massive en Irak. Puis on donnait aux participants un article qui démontrait qu’aucune arme de destruction massive n’avait été trouvée. Résultat : les sujets d’orientation libérale qui étaient opposés à la guerre ont accepté le nouvel article et rejeté les anciens, alors que les conservateurs qui soutenaient la guerre ont fait le contraire. Pire, ils ont déclaré être encore plus convaincus de l’existence d’armes de destruction massive après avoir lu l’article montrant qu’il n’y en avait pas, au motif que cela prouvait seulement que Saddam Hussein les avait cachées ou détruites. En fait, Nyhan et Reifler ont noté que chez de nombreux conservateurs, « la croyance que l'Irak possédait des armes de destruction massive juste avant l'invasion par les États-Unis a persisté longtemps après que l'administration Bush elle-même ait fini par admettre que ce n’était pas le cas ».


Et, les conseil comportementales à la fin de l'article semble pertinents :

- Mettre ses émotions de côté.
- Discuter, ne pas attaquer (pas d’attaque ad hominem ni de point Godwin).
- Ecouter attentivement et essayer de d'analyser la position de votre interlocuteur avec précision.
- Montrer du respect.
- Reconnaître que vous comprenez pourquoi quelqu'un peut soutenir cette opinion.
- Essayer de montrer comment changer de vision des faits n’implique pas nécessairement de changer de vision du monde.

Davidindian
Messages : 715
Inscription : 02 janv. 2017, 18:53

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar Davidindian » 23 janv. 2017, 13:07

Comme mes croyances reposent sur la répétabilité et le reproductibilité des différents phénomènes et expériences en cause... et que ma foi et confiance dans ces mêmes preuves est établi selon l'analyse des résultats (Gage R&R) ...j'vois pas pourquoi je devrais y renoncer...

Pourquoi devrais-je?
''Nous sommes tous les feuilles d'un même arbre et les gouttes d'un même océan." :a6:

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7501
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar Nicolas78 » 23 janv. 2017, 13:52

Je pense qu'il faille nuancer la foi et la croyance et la confiance accordée en vers une théorie scientifique (ou pire, une observation/faits). Même si c'est mots sont en partie synonyme.
Bien sure, en tant que non scientifique et devant "faire confiance" pour apprendre, alors on peut parler d'un mécanisme qui à des caractéristique de la foi.
Et si on fait dans le gros relativisme, même selon le principe du peer-review, on induit une intersubjectivité entre scientifiques.
Mais une connaissance se base sur une méthode approuvé et qui est mise à l’épreuve très durement, généralement sans cesse et parfois sur plusieurs génération. Qui évolue selon une réalité extérieur à sois même et les tests de la théorie fait par autruis (qui peuvent être en concurrence tout en travaillant ensembles).
La foi n'est pas mise à l’épreuve par d'autres en sois, sinon c'est le doute (plus la foi), elle est une tentative de possessions d'un sujet qui n'est ni démontré, ni n'a d'indice de confiance intersubjectif par rapport à la critique à travers une méthode...et surtout, la grosse nuance : elle se refuse à toute remise en question. Sans quoi elle devient le doute.
Une croyance qui se remet en question, c'est plus une croyance.
Le continuum entre les deux notion est suffisamment important pour les différencier amha, malgré qu'un certain point de vue sur les deux on des notions en communs quelques mécanismes, dans l'absolue.

Simplement le mécanisme de la connaissance si il peut avoir quelques chose en commun avec celui de la croyance à subit bien trop de contraintes pour ne pas faire la différence. De plus, on ne construit pas les deux notion pareil. L'une est une expérience personnelle ou une croyance qui perdure. L'autre dispose d'un panel énorme de tests d'ou les méthodes sont étudiées et de constructions théoriques autour d'elle (et d'une organisation stricte) pour la faire exister et/ou la faire plier dans ce qu'on sais et pense d'un réel sur le quel on s'accorde un minima (et cadré épistémologiquement).
Tout les jours on peut observer à quel point il est possible de démolir des croyances avec des acquis scientifiques bien plus solides.
Ou tout simplement démontrer les dysfonctions d'un questionnement métaphysiques quelconque d'on on aurait envie d'apporter une réponse définitive mais qui s'avère inapte à nous apprendre quoi que ce soit (sauf pour sois même et/ou nos relations sociales, à la limite).

Davidindian
Messages : 715
Inscription : 02 janv. 2017, 18:53

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar Davidindian » 23 janv. 2017, 14:01

Nicolas78 a écrit :Je pense qu'il faille nuancer la foi et la croyance et la confiance accordée en vers une théorie scientifique (ou pire, une observation/faits). Même si c'est mots sont en partie synonyme.
Bien sure, en tant que non scientifique et devant "faire confiance" pour apprendre, alors on peut parler d'un mécanisme qui à des caractéristique de la foi.
Et si on fait dans le gros relativisme, même selon le principe du peer-review qui induit une intersubjectivité entre scientifiques.
Mais une connaissance se base sur une méthode approuvé et qui est mise à l’épreuve très durement, généralement sans cesse et parfois sur plusieurs génération. Qui évolue selon une réalité extérieur à sois même et le test de celle-ci fait par autruis.
La foi n'est pas mise à l’épreuve par d'autres en sois, sinon c'est le doute (plus la foi), elle est une tentative de possessions d'un sujet qui n'est ni démontré, ni n'a d'indice de confiance intersubjectif par rapport à la critique à travers une méthode...et surtout, la grosse nuance : elle se refuse à toute remise en question. Sans quoi elle devient le doute.
Une croyance qui se remet en question, c'est plus une croyance.
Le continuum entre les deux notion est suffisamment important pour les différencier amha, malgré qu'un certain point de vue sur les deux on des notions en communs quelques mécanismes, dans l'absolue.

Simplement le mécanisme de la connaissance si il peut avoir quelques chose en commun avec celui de la croyance à subit bien trop de contraintes pour ne pas faire la différence. De plus, on ne construit pas les deux notion pareil. L'une est une expérience personnelle ou une croyance qui perdure. L'autre dispose d'un panel énorme de tests et de constructions théoriques autour d'elle pour la faire exister et la faire plier dans le réel.
Tout les jours on peut observer à quel point il est possible de démolir des croyances avec des naquis scientifiques bien plus solides.


Merci Nicolas78, pour ces propos fort pertinents et apportant à la discussion...

Pour ma part, foi et confiance sont synonymes.
Comme un juge le fera pour les preuves déposées devant lui.
Il aura foi et confiance si la crédibilité est démontré. Si c'est le cas, il croira.

J'abonde dans le même sens que vous quant au savoir, à la connaissance...
un savoir est pour moi une vérité.
alors que ce que je ''pense savoir'' peut être ce que j'ai lu, vu, appris, qu'on ma enseigné... tout ca peut être tout à fait faux.

Et il m'apparait tout à fait pertinent de remettre en doute, de remettre en question de questionner et douter de la véracité de tout cela.

Pour moi la croyance se réfère à la crédibilité des preuves. À la confiance, en la foi, que nous avons dans la démonstration, l'expérimentation répétée, la répétabilité et la reproductibilité des phénomènes ...

Si j'utilisais un langage plus mathématique, je dirai que : La croyance est une fonction de la foi.
''Nous sommes tous les feuilles d'un même arbre et les gouttes d'un même océan." :a6:

jean7
Messages : 1834
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar jean7 » 23 janv. 2017, 21:01

La croyance est une faculté comme une autre.
Je ne pense pas que "renoncer a ses croyances" soit la bonne formule.

Par exemple, je ne crois pas qu'on puisse vivre sans croire.
Ça fait partie de nous, pourquoi y renoncer ?

Je dirais qu'il est mieux de discerner, ré-évaluer, organiser, classer...
notre cagnotte cognitive personnelle sans perdre de vue d'où vient chaque élément.
On a le droit bien entendu de mettre des trucs dans la poubelle, mais ce n'est pas nécessairement une bonne idée de s'efforcer de "vider la corbeille", d'effacer la mémoire. Se faire croire qu'on a pas cru par exemple. C'est mieux (et à mon avis plus solide) de se rappeler du chemin qui a conduit à abandonner telle ou telle croyance.

De plus la croyance n'est pas binaire.
On crois à ceci plus qu'a cela.

Une croyance, ça se respecte.
Chez soi comme chez l'autre.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Vinci-Boy
Messages : 39
Inscription : 23 janv. 2017, 03:16

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar Vinci-Boy » 23 janv. 2017, 22:30

Pour moi la croyance c comme le 21 decembre 2012.. les croyant new age on pensé que cetai la fin du monde ou larrivé detre de dautre dimention pour créer un age d'or (soumis en ce limitant a leur conviction, croyance, idéologie etc).. Les personnes comme moi qui verifie les sources on compris que c juste la fin du cycle du 13ieme baktun et un lien avec leur dieu bolon yokte et une occasion pour les mayas de célébré la fin de ce cycle.. rien de plus. https://en.wikipedia.org/wiki/Tortuguero_(Maya_site)

Je pense que la croyance est un piège car cela ns limite a une conviction ou désir généré par le mental via l'ego et cela crée des blocages à l'évolution de la conscience et de nos connaissances.

Un autre exemple: (Les adepte de fin des temps) tout ce qui est a lien avec un agenda occulte et des idéologies et croyances de fin des temps ou autres est un piège car cela ns limite a une conviction destructrice généré par le mental via l'ego et cela enlève l’espoir en l'humanité et l'évolution de la conscience. Hey imaginez si tlm serai convaincu que la fin des temps arrive, bonjour l’hystérie collective et la fin pour de vrai de l'humanité. non ?

Davidindian
Messages : 715
Inscription : 02 janv. 2017, 18:53

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar Davidindian » 23 janv. 2017, 22:52

jean7 a écrit :Par exemple, je ne crois pas qu'on puisse vivre sans croire.
Ça fait partie de nous, pourquoi y renoncer ?



Jouons le jeu... si vous le voulez... ;)

Devant un juge..

est-ce que vos propos sont crédibles?
l'êtes vous vous même?
Peut on avoir confiance en vous et à ce que vous proposez?
Devons nous avoir foi en vous et à la rigueur de votre démarche pour démontrer tout ca?

Vous croyez? Qu'on ne puisse vivre sans croire?
Avez vous répéter l'expérience? sous de nombreuses et variées conditions? Réussissez vous a reproduire ce constat chaque fois?
Les résultats se répetent ils?

;)
Ht
David
''Nous sommes tous les feuilles d'un même arbre et les gouttes d'un même océan." :a6:

Avatar de l’utilisateur
Vinci-Boy
Messages : 39
Inscription : 23 janv. 2017, 03:16

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar Vinci-Boy » 23 janv. 2017, 22:54

A savoir que croire quil existe aucune divinités religieuse ou quil y a rien après la mort, est une croyance aussi, car c'est comme être certain sans être sur. Je trouve que le plus sage est de voir les choses que l'on peut pas observés ds notre réalité comme une possibilité, cela est beaucoup plus intuitif et provient de la conscience de soi ds un univers offrant une infini de possibilités à la création.

jean7
Messages : 1834
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar jean7 » 24 janv. 2017, 02:39

Davidindian a écrit :
jean7 a écrit :Par exemple, je ne crois pas qu'on puisse vivre sans croire.
Ça fait partie de nous, pourquoi y renoncer ?
Vous croyez? Qu'on ne puisse vivre sans croire?
Avez vous répéter l'expérience? sous de nombreuses et variées conditions? Réussissez vous a reproduire ce constat chaque fois?
Les résultats se répetent ils?

"vivre" s'entend ici dans le sens "avoir une vie sociale".

Ma croyance est des plus vulnérables puisqu'un contre-exemple suffirait à la tuer.

Mais je n'en ai rencontré aucun.
Vas-y ne te gène pas.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 5706
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Il faut imaginer Sisyphe heureux.

Messagepar Cartaphilus » 24 janv. 2017, 03:23

Salut à tous, bonjour Vinci-Boy, et bienvenue sur le forum.

Vinci-Boy a écrit :A savoir que croire quil existe aucune divinités religieuse ou quil y a rien après la mort, est une croyance aussi [...]

Le bénéfice de l'âge m'autorise à rabâcher répéter sans cesse ce qui devrait pourtant être de l'ordre de l'évidence :

«  Ne pas croire (ici, à une ou des entité(s) transcendante(s), ou à "quelque chose" après la mort) n'est pas une croyance ».
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

jean7
Messages : 1834
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Il faut imaginer Sisyphe heureux.

Messagepar jean7 » 24 janv. 2017, 03:41

Cartaphilus a écrit :«  Ne pas croire (ici, à une ou des entité(s) transcendante(s), ou à "quelque chose" après la mort) n'est pas une croyance ».
Salut...

D'une façon générale, ne pas croire, ok, ce n'est pas croire qu'il n'y a pas.

Mais est-il possible de ne pas croire ?
Il me semble que l'essentiel de l'activité sociale se base sur des croyances (confiance quasiment aveugle).
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

mcmachin
Messages : 1588
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar mcmachin » 24 janv. 2017, 04:00

il me semble aussi.

Avatar de l’utilisateur
Sainte Ironie
Messages : 1644
Inscription : 09 juil. 2009, 04:56
Localisation : Trouperduland
Contact :

Re: Il faut imaginer Sisyphe heureux.

Messagepar Sainte Ironie » 24 janv. 2017, 05:04

jean7 a écrit :Mais est-il possible de ne pas croire ?

Bien sûr, ne serait-ce pas qu'il y a nécessairement -au moins- une croyance dont on n'a jamais entendu parler.

Dans le fond, tous les religieux sont des incroyants, étant donné qu'il y a des milliers de dieux et que la plupart ne sont pas connus du grand public.
"Et je vous dis encore : il est plus aisé qu'un chameau passe par le trou d'une aiguille, qu'il ne l'est qu'un riche entre dans le royaume de Dieu." Matthieu - 19:24

Avatar de l’utilisateur
Vinci-Boy
Messages : 39
Inscription : 23 janv. 2017, 03:16

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar Vinci-Boy » 24 janv. 2017, 06:11

Je peux vous donné mon avis sur le piege de la croyance avec les dieux ds l'histoire:

Pour moi les "dieux" ds l'histoire ce sont des illusions, mensonge que les civilisations ce sont mis ds la tête via leur égo, conviction, croyance.. ils dépendaient souvent de leur dieux pour vivre et prospéré.. il on eux souvent des leaders qui ce fessaient pensés pour des dieux ou messager. Cet forme de croyance face a une entité supérieur invisible a causé leur perte car soi leur faux dieu mourras durant des guerre, maladie ou autres.. ou soi que la récolte (Nourriture) était pas suffisante, il pensé que leur dieu les punissaient.. même que certain on fait des sacrifices (coupage de tete ou autres) tout ca pour leur dieu et cela fonctionnai pas.. ils ont commencé a croire que leur dieu les a abandonnés, jusqua temps que toute espoir disparus et cela a causé leur perte et disparition.
Voila.. tout ca est le résultat de croyance et de conviction, La plupart des civilisations qui on disparue dépendaient dune entité supérieur venant de l'invisible au lieu de développé des connaissance et technologie pour crée une civilisations qui prospère vraiment avec l'évolution de la pensé humaine et spirituel.

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4501
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar eatsalad » 24 janv. 2017, 06:15

Vinci-Boy a écrit :Voila.. tout ca est le résultat de croyance et de conviction, La plupart des civilisations qui on disparue dépendaient dune entité supérieur venant de l'invisible au lieu de développé des connaissance et technologie pour crée une civilisations qui prospère vraiment avec l'évolution de la pensé humaine et spirituel.


Bonjour Vinci-Boy,

et si c'était l'inverse ?

C'est à dire que leurs dieux (ou plutôt l'image qu'ils se façonnaient de leurs dieux) dépendaient du développement des connaissances et des technologies de leurs époques ?
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4055
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar MaisBienSur » 24 janv. 2017, 06:52

eatsalad a écrit :
et si c'était l'inverse ?

C'est à dire que leurs dieux (ou plutôt l'image qu'ils se façonnaient de leurs dieux) dépendaient du développement des connaissances et des technologies de leurs époques ?

Si c'était l'inverse, il n'y aurait plus de dieux aujourd'hui... :a8:

(même si je ne pense pas que ces civilisations aient disparue pour ça)
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4501
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar eatsalad » 24 janv. 2017, 06:59

MaisBienSur a écrit :Si c'était l'inverse, il n'y aurait plus de dieux aujourd'hui... :a8:

(même si je ne pense pas que ces civilisations aient disparue pour ça)


En europe, en tout cas, les sociétés modernes sont majoritairement athées il me semble !

Est ce que le travail des anthropologues ce dernier siècle, n'a pas montré que le "bon sauvage naïf", est aussi logique que nous finalement, quand on prend en compte son cadre culturel ?

Ceci dit, il est vrai que ça va un peu dans les deux sens, les hommes façonnent leurs dieux et leurs croyances selon leurs connaissances, et en retour ces croyances appliquent aussi un filtre aux nouvelles connaissances.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4055
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar MaisBienSur » 24 janv. 2017, 07:06

eatsalad a écrit :Ceci dit, il est vrai que ça va un peu dans les deux sens, les hommes façonnent leurs dieux et leurs croyances selon leurs connaissances, et en retour ces croyances appliquent aussi un filtre aux nouvelles connaissances.

Oui, je vois ça comme ça aussi. Mais je suis très pessimiste quand à la balance religion/progrès... Je reste surpris par le peu de recul des croyances face à l'avancée technologique. Les "œillères" ne protègent pas que des mouches :grimace:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7501
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar Nicolas78 » 24 janv. 2017, 07:10

Davidindian a écrit : Pour ma part, foi et confiance sont synonymes.

Oui il le sont. Peut-être aussi les mécanismes qui les régissent.
Mais j'y voit aussi une différence, une petite nuance. La foi n'est pas souvent prête à se tester face à la réalité, la confiance (en quelqu'un ou un service ou un objets etc) le fait généralement et est prête à perdre des plumes (ou en gagner). La foi, c'est généralement une expérience personelle, une autorité, ou une émotion enivrante qui la fait naître en nous. La confiance s'implante en revanche dans des besoins plus terre à terre, parfois même pragmatiques.
L'un des mot à une sonorité spirituelle (et très souvent religieuse au-delà de spirituel...), l'autre sociale. Mais voila c'est asses perso comme point de vue :lol:
Donc oui ce sont des mots très proches au sens commun.

un savoir est pour moi une vérité.
alors que ce que je ''pense savoir'' peut être ce que j'ai lu, vu, appris, qu'on ma enseigné... tout ca peut être tout à fait faux.

Mais la transmission du savoir se fait par l'enseignement... ;)
Dernière édition par Nicolas78 le 24 janv. 2017, 07:22, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4501
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar eatsalad » 24 janv. 2017, 07:13

MaisBienSur a écrit :
eatsalad a écrit :Ceci dit, il est vrai que ça va un peu dans les deux sens, les hommes façonnent leurs dieux et leurs croyances selon leurs connaissances, et en retour ces croyances appliquent aussi un filtre aux nouvelles connaissances.

Oui, je vois ça comme ça aussi. Mais je suis très pessimiste quand à la balance religion/progrès... Je reste surpris par le peu de recul des croyances face à l'avancée technologique. Les "œillères" ne protègent pas que des mouches :grimace:


On a beau avoir les technologies les plus modernes qu'il soit, notre cerveau fonctionne toujours de la même manière !
On pensait que l'accroissement des connaissances nous délivreraient d'un certains nombres de carcan mais ce n'est visiblement pas une condition suffisante !
Sais tu qu'on trouve le plus de "croyants" en l'astrologie, chez ceux qui ont faits des études supérieurs non scientifiques? et je crois que c'est a peu près la même chose pour l'homéopathie !
Les croyances semblent décorrélées de la modernité et de la connaissance "globale".

Si ce n'était pas le cas, aller à l'école suffirait et on aurait pas besoin du site des sceptiques du québec ! Avoue que ca serait dommage quand meme ! :)
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4055
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar MaisBienSur » 24 janv. 2017, 07:39

eatsalad a écrit :Si ce n'était pas le cas, aller à l'école suffirait et on aurait pas besoin du site des sceptiques du québec ! Avoue que ca serait dommage quand meme ! :)

Oui, Diablo, c'est un peu notre Dieu :genoux:

:mrgreen:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Davidindian
Messages : 715
Inscription : 02 janv. 2017, 18:53

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar Davidindian » 24 janv. 2017, 07:42

Nicolas78 a écrit :Mais la transmission du savoir se fait par l'enseignement... ;)


Avons nous des profs crédibles? ;)
''Nous sommes tous les feuilles d'un même arbre et les gouttes d'un même océan." :a6:

Davidindian
Messages : 715
Inscription : 02 janv. 2017, 18:53

Re: Renoncer à ses croyances

Messagepar Davidindian » 24 janv. 2017, 07:46

Si notre point de vue nous semble crédible... nous y croyons...non?
si notre femme nous dit qu'elle nous aime.. la croyons nous? pourquoi?
Croyez vous que la terre tourne autour du soleil?
Croyez vous que l'argent fait le bonheur?

Croyez vous que vous être le père de vos enfants? (normalement la femme, elle, a des preuves crédible, comme l'accouchement, qu'elle est la mère) ;)
''Nous sommes tous les feuilles d'un même arbre et les gouttes d'un même océan." :a6:


Revenir vers « Scepticisme »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit