Relativité einsteinienne

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
tecnic
Messages : 548
Inscription : 02 août 2006, 09:20
Localisation : france st malo

Re: Relativité einsteinienne

#1176

Message par tecnic » 20 mars 2017, 08:02

richard a écrit :Bon! Je suis bon prince, je vais te mettre sur la bonne voie.
Deux éclairs sont émis simultanément en A' et B' dans le train R' (au temps t'o du référentiel R'). Ils sont reçus aux points A et B du quai R qui coïncident avec A' et B' à ce moment, au temps to de R (tous les points de R sont alors au même temps to). Pour tous les observateurs de R les éclairs sont donc émis au temps to ; c'est dire qu'ils sont également simultanés pour ceux-ci.
Bonjour ! Il faut peut-être considérer que l'éclair ne sera perçu simultanément que dans un laps de temps égal à ...0 au passage du train devant les observateurs sur le quai ! Un éclair si court soit-il ayant une une certaine durée ,comment sera t-il perçu pendant une durée égale à zéro ?

thewild
Messages : 810
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité einsteinienne

#1177

Message par thewild » 20 mars 2017, 08:40

richard a écrit :Deux éclairs sont émis simultanément en A' et B' dans le train R' (au temps t'o du référentiel R'). Ils sont reçus aux points A et B du quai R qui coïncident avec A' et B' à ce moment, au temps to de R
A partir du moment où je viens de te démontrer le contraire, cette affirmation est particulièrement malvenue:
thewild a écrit : Dans le référentiel du quai, A' reçoit le signal à t1 = témission par B + 2*(DA'B'/c) secondes et flashe. B' flashe T/2 secondes après avoir envoyé son signal, donc à t2 = témission par B + (4/3)*(DA'B'/c) secondes .
t1 <> t2 : les flashs ne sont pas simultanés.
J'attends donc toujours que tu me dises où mon raisonnement est faux, et à défaut que tu admettes que la simultanéité n'est pas préservée.
"In theory, there is no difference between practice and theory. In practice, there is." Attribution incertaine
"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves" Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4024
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Relativité einsteinienne

#1178

Message par unptitgab » 20 mars 2017, 13:25

Courage thewild, richard utilise un principe, si les faits ne rentre pas dans la logique richardienne, c'est que les faits se trompent, richard a toujours raison.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1179

Message par curieux » 20 mars 2017, 14:16

unptitgab a écrit :Courage thewild, richard utilise un principe, si les faits ne rentre pas dans la logique richardienne, c'est que les faits se trompent, richard a toujours raison.
Venant de la part d'un hurluberlu qui a affirmé pendant des semaines que le son pouvait rattraper un avion supersonique, on est en droit de se demander dans quel cirque il tient le rôle de clown de service.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1180

Message par curieux » 20 mars 2017, 14:52

Je ne m'adresse pas à richard puisqu'il fait partie de ceux dont la fêlure ne laisse même pas passer la lumière :

La réponse se trouve à à la page 46 du livre :
Imaginons la situation suivante : un observateur se trouve au milieu d’un véhicule qui passe rapidement devant un autre observateur immobile au sol.
Aux deux extrémités du véhicule sont fixées deux lampes.
Elles s’allument un bref moment de telle manière que les éclairs de lumière sont perçus par l’observateur du véhicule au moment où il passe devant l’observateur au sol.
Pour chacun des deux personnages, les deux signaux lumineux sont reçus au même moment.

Quelles conclusions vont donc tirer ces deux observateurs quant aux moments d’allumage des lampes ?
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

thewild
Messages : 810
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité einsteinienne

#1181

Message par thewild » 20 mars 2017, 16:34

unptitgab a écrit :Courage thewild, richard utilise un principe, si les faits ne rentre pas dans la logique richardienne, c'est que les faits se trompent, richard a toujours raison.
J'y crois encore, mais de moins en moins quand même... ;)
"In theory, there is no difference between practice and theory. In practice, there is." Attribution incertaine
"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves" Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5451
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1182

Message par richard » 21 mars 2017, 11:17

Salut unpetitgab! Tu as écrit
unptitgab a écrit :richard a toujours raison.
Comme dirait la mère Denis "ça c'est vrai, ça!"

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1183

Message par curieux » 22 mars 2017, 05:07

tecnic a écrit :Bonjour ! Il faut peut-être considérer que l'éclair ne sera perçu simultanément que dans un laps de temps égal à ...0 au passage du train devant les observateurs sur le quai ! Un éclair si court soit-il ayant une une certaine durée ,comment sera t-il perçu pendant une durée égale à zéro ?
Pour ça il faudrait encore que le clown de service soit en mesure de considérer le phénomène physique plutôt que le côté mathématique du problème.
A mon avis richard est incapable de visualiser les aspects physiques de la RR, comme le cas où, par exemple, les flash dureraient une femtoseconde et espacés d'une nanoseconde, en régime continu.
Comme tu le soulignes, la simultanéité de la réception dure un temps infiniment court, ce qui ne démontre rien concernant la simultanéité de l'émission de toutes manières.
Mais bon, ce n'est pas comme si on lui avait déjà expliqué plusieurs fois, calculs à l'appuie.
Comme Gatti et Cie, il a un bouton reset dans les boyaux de la tête. :mrgreen:
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

tecnic
Messages : 548
Inscription : 02 août 2006, 09:20
Localisation : france st malo

Re: Relativité einsteinienne

#1184

Message par tecnic » 22 mars 2017, 06:51

curieux a écrit : Mais bon, ce n'est pas comme si on lui avait déjà expliqué plusieurs fois, calculs à l'appuie.
Calculs et surtout bon sens et simple logique ......

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1185

Message par curieux » 22 mars 2017, 14:29

Ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas un raisonnement de mécanique classique qui résout le problème.
Si richard ne s'obstinait pas à ne pas faire de schémas il aurait compris que les deux observateurs ne peuvent être à la fois face à face en recevant les traits de lumière et qu'en un temps précédent le voyageur ait pu être en face de la lampe qui s'allume.
Il suffit de faire une série de dessins pour se rendre compte que le raisonnement classique est incohérent au vu du résultat.
A croire que richard considère que nos aïeux étaient de sombres idiots parce qu'ils n'avaient pas de calculette électronique...
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5451
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1186

Message par richard » 22 mars 2017, 16:25

curieux a écrit :la simultanéité de la réception [...] ne démontre rien concernant la simultanéité de l'émission de toutes manières.
Inversement la non-simultanéité de la réception ne démontre rien concernant la non-simultanéité de l'émission.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1187

Message par curieux » 23 mars 2017, 05:23

On s'en tamponne richard, ce qui est en cause c'est que ce qui est simultané aussi bien en émission qu'en réception pour le sédentaire(*) ne l'est pas pour le voyageur.
C'est toi qui invoque la simultanéité pour les deux observateurs quand ils se trouvent face à face alors qu'il n'y en a pas pour celui qui se déplace.
Ton raisonnement est faux parce que tu ne tiens pas compte du fait que dans ce cas, cela n'arrive qu'une fois sur je ne sais combien de milliards et que malgré ça, d'un cas totalement improbable, tu en fais une généralité.

(*) le sédentaire est aussi bien 1- celui qui est sur le quai, lampes sur le quai, que 2- celui qui se trouve dans le wagon, lampes dans le wagon.
Le voyageur étant, respectivement, 1- celui qui est dans le wagon, 2- celui qui est sur le quai.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5451
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1188

Message par richard » 23 mars 2017, 05:31

On ne s'en tamponne pas, curieux car le raisonnement einsteinien repose sur cette logique: la non-simultanéité de la réception => la non-simultanéité de l'émission.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2574
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19

Re: Relativité einsteinienne

#1189

Message par Cogite Stibon » 23 mars 2017, 05:33

richard a écrit :car le raisonnement einsteinien repose sur cette logique: la non-simultanéité de la réception => la non-simultanéité de l'émission.
Non, le raisonnement d'Einstein ne repose pas sur cette logique.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5451
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1190

Message par richard » 23 mars 2017, 08:24

Ben relis ses écrits, lis les messages de curieux et ceux de thewild, tout est basé sur la réception des signaux. N'est-il pas?

thewild
Messages : 810
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité einsteinienne

#1191

Message par thewild » 23 mars 2017, 09:33

richard a écrit :Ben relis ses écrits, lis les messages de curieux et ceux de thewild, tout est basé sur la réception des signaux. N'est-il pas?
Non, il n'est pas, et tu le sais très bien.

Comme ça a déjà été dit une dizaine de fois, tout est basé sur deux postulats :
- la vitesse de la lumière est invariante par changement de référentiel inertiel
- les lois de la physiques sont invariantes par changement de référentiel inertiel

Ce qui est pénible dans cette discussion c'est qu'on répète toujours les mêmes choses, que tu finis par accepter parce que contrairement à toi on a des arguments, puis que tu rejettes à nouveau sans autre forme d'explication. Parce qu'il n'y a pas d'explication, tout simplement.
Dissonance cognitive disais-tu ? Ce serait amusant si ce n'était pas pathétique.
"In theory, there is no difference between practice and theory. In practice, there is." Attribution incertaine
"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves" Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1192

Message par curieux » 23 mars 2017, 10:02

richard a écrit :Ben relis ses écrits, lis les messages de curieux et ceux de thewild, tout est basé sur la réception des signaux. N'est-il pas?
Tu ne retiens que ce qui t'arranges, fais donc une série de schémas en posant to en bas de la page.
Ensuite tu remonte d'un étage pour dessiner l'instant to-1 et ainsi de suite jusqu'au moment de l'émission des traits de lumière.
A ce moment, par exemple à to-3 tu auras la position du mobile.
Tu constates qu'il est au plus proche du trait de lumière de départ des émissions.
Autrement dit la distance entre le mobile et cette lampe sera d, et la distance entre lui et l'autre lampe sera D.

Tu en conclues quoi ?
Et bien on en conclue que pour être perçus en même temps le trait de lumière qui a parcouru D a forcément été émis avant celui qui a parcouru d.
Point barre, pour lui, en temps que mobile, il a mesuré que les deux traits de lumière n'ont pas été émis ensemble, contrairement à ce que le sédentaire à constaté.
Nous ne disons rien de plus, ce qui est simultané pour l'un ne l'est pas pour l'autre.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1193

Message par curieux » 23 mars 2017, 10:10

allez, à main levé :
simultaneite.JPG
Au moment de l'émission, D est plus grand que d, puisque 'c' est constant pour lui aussi alors il faut que pour lui la lampe 2 s'allume avant la lampe 1.
C'est ce que B constate dans SON référentiel.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5451
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1194

Message par richard » 23 mars 2017, 12:10

Salut curieux! Ce que tu dis là est en contradiction avec "Le Livre"
curieux a écrit :La réponse se trouve à à la page 46 du livre
Pour chacun des deux personnages, les deux signaux lumineux sont reçus au même moment.

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1195

Message par curieux » 24 mars 2017, 05:15

richard, Tu gagnerais beaucoup à consulter pour te permettre d'isoler tes idées fixes.
Apprend à lire, il est question de la simultanéité de l'émission vue par chacun des observateurs, on s'en tamponne de la réception.
On t'a aussi soumis le cas où la simultanéité de l'émission se terminait par une non-simultanéité à la réception pour le voyageur, alors que pour le sédentaire ce n'est jamais le cas parce que pour lui la simultanéité est toujours observée.

Pour ce qui est de la contradiction du bouquin, bein là aussi faut que t'apprennes à lire plus de trois mots à la fois.
- L’observateur au sol arrive cependant à une conclusion différente.
En effet, il se dit :
"Je vois les deux éclairs de lumière alors que je suis exactement en face du milieu du véhicule, à la même distance des deux lampes.
Les rayons lumineux ont mis un certain temps pour me parvenir, alors que le véhicule se déplaçait pendant ce temps.

La lampe en queue de véhicule était donc plus éloignée de moi que celle en tête au moment de l’émission des signaux lumineux.
La lumière émise par les deux lampes a ainsi parcouru des trajets inégaux ;
celle émise en queue de véhicule a traversé une plus grande distance.
Puisque la vitesse de la lumière est toujours la même et égale à c,
et que j’ai vu les deux éclairs au même moment, j’en conclu que la lampe en queue de véhicule a été allumée avant celle en tête.
Les deux émissions n’ont donc pas été simultanées."
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1196

Message par curieux » 24 mars 2017, 05:19

Et ça, c'est du blabla explicatif, pour l'application numérique, c'est Lorentz qui a résolu la question depuis plus d'un siècle :
Le temps et les distances ne sont pas mesurées de la même façon dans les deux référentiels.
Quand à Einstein, il a donné le sens physique de ces équations, ce qui a été confirmé par de nombreuses expériences.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5451
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1197

Message par richard » 27 mars 2017, 05:51

curieux a écrit :Et ça, c'est du blabla explicatif, pour l'application numérique, c'est Lorentz qui a résolu la question depuis plus d'un siècle.
sans aller jusqu'aux applications numériques ne penses-tu pas que quelques petites équations seraient les bienvenues pour démontrer ces assertions?

thewild
Messages : 810
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité einsteinienne

#1198

Message par thewild » 27 mars 2017, 06:10

richard a écrit :ne penses-tu pas que quelques petites équations seraient les bienvenues pour démontrer ces assertions?
Ces quelques petites équations qui démontrent certaines assertions sont elles les bienvenues ?
"In theory, there is no difference between practice and theory. In practice, there is." Attribution incertaine
"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves" Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4024
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Relativité einsteinienne

#1199

Message par unptitgab » 27 mars 2017, 06:21

richard a écrit :
curieux a écrit :Et ça, c'est du blabla explicatif, pour l'application numérique, c'est Lorentz qui a résolu la question depuis plus d'un siècle.
sans aller jusqu'aux applications numériques ne penses-tu pas que quelques petites équations seraient les bienvenues pour démontrer ces assertions?
Les équations en physique ne démontrent pas, elles formalisent mathématiquement les faits.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5451
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1200

Message par richard » 27 mars 2017, 06:35

Tu as raison unptitgab j'aurais dû écrire "mettre sous forme mathématique ces assertions".

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : 25 décembre