Réincarnation ?

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7502
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Réincarnation ?

Messagepar Nicolas78 » 23 mars 2017, 16:08

et à lui même (auto-addiction)

Ha c'est les AA qui lui on dit ça ?
Ça m’étonne pas !
Il à pu tomber sur une des nombreuses sous-organisation des AA qui on encore des approches religieuses de la PNL.
Toute forme d'individualisme qui sort un peut de la moyenne, toute forme de résistance à entrer dans le groupe des AA pleinement est vue comme une addiction à sois même.
Dérive sectaire VS égotisme...non seulement c'est un faux dilemme, mais en plus les addicts n'ont pas le choix réellement.

En fait presque toute la population à des dépendances par-ci par la.

« La porno-dépendance est le fait, pour un amateur de pornographie, de ne plus pouvoir se passer de cette consommation. Celle-ci cesse donc d’être motivée par le seul plaisir ou par la curiosité, mais bien par une réelle forme de besoin physique ou psychologique » donc c'est quand on commence à lutter sans parvenir à s'en sortir, comme pour toutes les addictions sauf que là c'est une addiction sans produit.

Il existe aussi des très gros consommateurs non dépendants (peut importe ce qui est "consommé").
Mais les définitions de la dépendance, j'y fait très attentions, ce sont souvent des critères très normatifs qui les définisses (mais pas que ça évidement).
Ceci-dit, quand ya souffrance, il faut évidement faire quelques chose ! Les AA peuvent être une solution. Si il aime le coté un peut "spirituel" de cette approche et bien ça ne peut pas faire de mal.
Mais dit lui de ma part de ne pas gober tout ce qu'on lui dit à propos de qui il serait et qui serait son ego (qui est généralement jugé selon les attentes de l'ego des autres et de leurs propres besoin de trouver un miroir, un miroir non pas de ce qu'il sont mais de ce qu'ils voudrait être sans pouvoir y arriver eux même...on tombe dans une forme de co-dépendance entre les soignants et les soignés, qui possiblement est un des nombreux effet secondaire de ce genre de colloques. Ceci-dit je le répète, les effets secondaires ne sont pas bien grave à coté des bénéfices possibles !)...

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Réincarnation ?

Messagepar tchamba » 23 mars 2017, 16:31

Kraepelin a écrit :Les agressions de petits garçons (et de petites filles) par des femmes adultes (en autorité) ne sont pas aussi rares que le suggèrent les statistiques policières.
http://ici.radio-canada.ca/actualite/en ... seur.shtml


houlà, je vous parle viol et vous me répondez inceste et pédophilie... Vous avez la main lourde.

Non non il y a viol quand vous n'êtes pas sexuellement consentant. Comme je l'expliquais à ma fille, moins la personne est attractive moins ça a de chance d'arriver parce que tu te méfies davantage.

La première fois j'avais 16 ans et je rentrais chez moi avec dans mon sac l'intégrale du prisonnier en cassettes vidéo et là je croise ma jolie voisine que je connaissais un peu. Je lui propose de regarder cette série. Je ne me souviens plus des détails mais sa grande sœur que je ne connaissais pas a demandé si elle pouvait venir. Bref on a regardé la série en buvant du muscat. Je me souviens seulement qu'un peu plus tard je me suis retrouvé dans la chambre de la grande sœur. Je me souviens que je n'était pas consentant parce que nous n'avions pas de préservatifs mais j'étais bien trop saoul pour aller en chercher. Je me suis débattu mollement parce qu'elle était quand même drôlement jolie. Seulement après je n'étais pas fier. J'ai eu de la chance de ne pas me choper de maladie et qu'elle ne tombe pas enceinte. Je me suis promis de ne plus jamais recommencer...

La pire histoire qui me soit arrivé c'était avec une fille qui passait son temps à faire des défilés de mode. Je ne me suis pas méfié parce qu'elle était extraordinairement belle. Je pensais bêtement que sa beauté me prémunirait. Comme je ne suis ni beau ni intelligent, il me semblait impensable qu'elle puisse vouloir se jeter sur moi. Elle n'est pas parvenue à ses fins parce que à ce moment là j'avais arrêté l'alcool. Seulement ça s'est passé dans les calanques entre Cassis et Marseille. Je n'avais pas pied et comme je ne suis pas très bon nageur, il s'en ai fallu de peu. Je n'étais pas consentant parce que je n'étais pas célibataire bien que non encore marié. J'avais simplement oublié de lui préciser, ce qui n'était pas très malin. Je l'ai repoussé et j'ai bu la tasse. Ça a jeté un froid ente nous. Je lui en veux toujours d'avoir sabordé notre relation.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3918
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Réincarnation ?

Messagepar unptitgab » 23 mars 2017, 17:35

tchamba a écrit :Cette addiction toucherait 14 millions d’Américains et 6 à 9% des internautes selon Patrick Carnac, le fondateur de l’association américaine Sex Addicts Anonymous.

Ceci est peut-être un à priori de ma part, mais les associations Addicts Anonymous sont à forte connotation religieuse en plus d'être très peu efficaces et j'aimerais savoir se qu'elles entendent par sex addict, juste pour savoir si c'est des personnes qui ne suivent pas la morale chrétienne concernant la sexualité ou si c'est un comportement pathologique qui pourrait être mis en évidence par un diagnostic psychiatrique?
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Réincarnation ?

Messagepar tchamba » 23 mars 2017, 17:47

unptitgab a écrit :Ceci est peut-être un à priori de ma part, mais les associations Addicts Anonymous sont à forte connotation religieuse en plus d'être très peu efficaces et j'aimerais savoir se qu'elles entendent par sex addict, juste pour savoir si c'est des personnes qui ne suivent pas la morale chrétienne concernant la sexualité ou si c'est un comportement pathologique qui pourrait être mis en évidence par un diagnostic psychiatrique?


Un comportement devient pathologique lorsqu'il n'est pas librement consentie. Je ne mets aucune connotation morale derrière l'addiction.
On peut même étendre le problème à internet ou même à la libido sciendi si vous n'arrivez pas à vous en passer.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3918
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Réincarnation ?

Messagepar unptitgab » 23 mars 2017, 17:58

tchamba a écrit :Un comportement devient pathologique lorsqu'il n'est pas librement consentie. Je ne mets aucune connotation morale derrière l'addiction.
On peut même étendre le problème à internet ou même à la libido sciendi si vous n'arrivez pas à vous en passer.

Vous allez trouver cela outrageant, mais ce n'est pas votre avis qui m'intéresse, c'est celui du président des sex addict anonymous qui prétendrait que 14 millions d'américains seraient touchés.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7502
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Réincarnation ?

Messagepar Nicolas78 » 23 mars 2017, 18:24

La première fois j'avais 16 ans et je rentrais chez moi avec dans mon sac l'intégrale du prisonnier en cassettes vidéo et là je croise ma jolie voisine que je connaissais un peu. Je lui propose de regarder cette série. Je ne me souviens plus des détails mais sa grande sœur que je ne connaissais pas a demandé si elle pouvait venir. Bref on a regardé la série en buvant du muscat. Je me souviens seulement qu'un peu plus tard je me suis retrouvé dans la chambre de la grande sœur. Je me souviens que je n'était pas consentant parce que nous n'avions pas de préservatifs mais j'étais bien trop saoul pour aller en chercher. Je me suis débattu mollement parce qu'elle était quand même drôlement jolie. Seulement après je n'étais pas fier. J'ai eu de la chance de ne pas me choper de maladie et qu'elle ne tombe pas enceinte. Je me suis promis de ne plus jamais recommencer...

Mouai...j'aurait pas dit non pour ton viol perso :lol: Surtout qu'elle ne ta pas retenue d'aller chercher une capote si je comprend bien, c'est plutôt toi qui tes auto-retenue ? :a2:
Et puis, elle avait quel age ? Ça se trouve elle à abusé de ta "faiblesse" pour elle (tu la trouvait attirante) et de ton age (de son autorité en quelques sorte), c'est ça que tu veut dire (que ta ressentit) ? Dans ce cas ok on pourrait parler d'abus sexuel, d'abus de de pouvoir et d'abus de situation (tu était cuit, moyennement conscient apparemment), d'une sorte de viol subtile oui !
Mais la façon d'on t'en parle ça fait plus "inconscience de la jeunesse" et "laissé aller" que viol dans le sens le cru du terme.

Ceci-dit, si c'est une sorte de mélange entre les deux, je peut comprendre ta confusion (puis bon 16 ans ça reste jeune selon la maturité de la personne).

En tout cas je comprend bien que tu essaye de protéger ta fille de ce genre de "moment" borderline. Et ta bien raison. D'autant plus qu'une femme n'a pas toujours le physique pour repousser un homme (surtout plus âgée) au cas ou ce genre de moment s'envenime et finisse beaucoup plus mal que ça ne commence. Et ya effectivement de meilleures façon d'apprendre la sexualité.

Bon j'espere que tu t'en est remis (mais vue la façon d'on tu en parle, ça à l'air).

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Réincarnation ?

Messagepar tchamba » 24 mars 2017, 03:32

unptitgab a écrit :
tchamba a écrit :Un comportement devient pathologique lorsqu'il n'est pas librement consentie. Je ne mets aucune connotation morale derrière l'addiction.
On peut même étendre le problème à internet ou même à la libido sciendi si vous n'arrivez pas à vous en passer.

Vous allez trouver cela outrageant, mais ce n'est pas votre avis qui m'intéresse, c'est celui du président des sex addict anonymous qui prétendrait que 14 millions d'américains seraient touchés.


Je peux difficilement lui demander d'intervenir ici. Je ne peux que me faire son avocat. En cherchant des réponses je suis tombé sur des sites chrétiens qui proposent une aide pour se sortir de la dépendance au sexe par la spiritualité.

Comme je l'ai déjà dit quelqu'un ne peut sortir "facilement" d'une dépendance que s'il retombe dans une autre dépendance qui généralement sera mieux acceptée socialement. La religion est un autre type de dépendance.

Combien de petits malfrats de banlieue, parfois bien wasp, passe du sexe et la drogue à l'islam. Beaucoup de jeunes préfèrent s'enfermer dans l'islam plutôt que de vivre dans la délinquance. Tant qu'il s'agit d'un islam progressiste, c'est cool mais ce n'est pas toujours le cas.

Au dojo, nous proposons depuis pas longtemps des initiations à la méditation qui ont beaucoup de succès (39 personnes depuis 3 semaines). Je trouve très difficile de ne pas se comporter comme une secte. D'un côté nous proposons ces initiations parce que nous pensons que ça peut aider les gens mais d'un autre nous souhaiterions que les gens reviennent.

Quand je suis là, je mets les pieds dans le plat et j'explique au gens que parfois les gens se sentent obligés de revenir au dojo et qu'au bout de plusieurs mois ils peuvent se sentir pris au piège. Alors ils arrêtent de venir et ont le sentiment d'être sorti d'une secte. Sauf qu' au départ jamais personne ne les a obligé ni à venir ni à revenir. Si les gens reviennent c'est parce qu'ils s'y sentent bien. Comme nous proposons beaucoup d'événements, journées de méditation, rencontres inter-dojo, inter-bouddihstes, inter-religieuses et que les interactions sociales sont riches, agréables et bienveillantes les gens souhaitent participer bénévolement à la vie du dojo.
Et si vous participez à la vie du dojo, ça peut vite vous prendre tous vos week-end. Il arrive donc que des pratiquants de longues dates fassent des burn-out à cause du dojo. Pour moi le mieux c'est de mettre les gens en garde contre le dojo et les risques d'addiction dès le départ.

Du coup sur les 39 personnes qui sont venus aux initiations qu'une seule personne a pris le risque de revenir. C'est cool.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3918
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Réincarnation ?

Messagepar unptitgab » 24 mars 2017, 03:58

tchamba a écrit :
Je peux difficilement lui demander d'intervenir ici. Je ne peux que me faire son avocat. En cherchant des réponses je suis tombé sur des sites chrétiens qui proposent une aide pour se sortir de la dépendance au sexe par la spiritualité.

Mais quels sont leurs critères pour qualifier une personne de sex addict, si c'est le fait que cette personne ait quelques amants ou maitresses je dirais bullshit, si la personne arrive à ce ruiner en prostitués, n'arrive plus à faire la différence entre désir ou non désir de l'autre, là il y a peut-être des troubles pathologiques, mais je me répète seuls des psychiatres peuvent établir un diagnostic, certainement pas des groupuscules religieux qui vont le faire avec leur vision moraliste de la sexualité.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Réincarnation ?

Messagepar tchamba » 24 mars 2017, 04:04

Nicolas78 a écrit :Mouai...j'aurait pas dit non pour ton viol perso :lol: Surtout qu'elle ne ta pas retenue d'aller chercher une capote si je comprend bien, c'est plutôt toi qui tes auto-retenue ? :a2:
J'avais trop bu.

Et puis, elle avait quel age ?
Elle n'habitait plus chez ses parents donc je suppose qu'elle avait au moins 18 ans.

Ça se trouve elle à abusé de ta "faiblesse" pour elle (tu la trouvait attirante) et de ton age (de son autorité en quelques sorte), c'est ça que tu veut dire (que ta ressentit) ? Dans ce cas ok on pourrait parler d'abus sexuel, d'abus de de pouvoir et d'abus de situation (tu était cuit, moyennement conscient apparemment), d'une sorte de viol subtile oui ! Mais la façon d'on t'en parle ça fait plus "inconscience de la jeunesse" et "laissé aller" que viol dans le sens le cru du terme. Ceci-dit, si c'est une sorte de mélange entre les deux, je peut comprendre ta confusion (puis bon 16 ans ça reste jeune selon la maturité de la personne).
En tout cas je comprend bien que tu essaye de protéger ta fille de ce genre de "moment" borderline. Et ta bien raison. D'autant plus qu'une femme n'a pas toujours le physique pour repousser un homme (surtout plus âgée) au cas ou ce genre de moment s'envenime et finisse beaucoup plus mal que ça ne commence. Et ya effectivement de meilleures façon d'apprendre la sexualité.


Avec l'alcool et les drogues, la question du viol se pose différemment. A partir du moment où l'une des personnes n'est même plus en état de dire non c'est déjà du viol. Regarde Kids de Larry Clark.


Bon j'espere que tu t'en est remis (mais vue la façon d'on tu en parle, ça à l'air).


Je me suis remis de la première histoire uniquement après m'être fait dépisté des mst et qu' à priori, la fille n'est pas tombée enceinte et qu'elle n'a pas avorté à ma connaissance.

Je me suis moins bien remis de la seconde histoire parce que je trouve que le sexe à pourris la relation que j'avais avec cette personne. Maintenant dès que je rencontre une femme avec qui j'entre en résonance positive, je parle de ma femme. Mais, parfois ça ne suffit pas.

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Réincarnation ?

Messagepar tchamba » 24 mars 2017, 04:12

unptitgab a écrit :Mais quels sont leurs critères pour qualifier une personne de sex addict, si c'est le fait que cette personne ait quelques amants ou maitresses je dirais bullshit, si la personne arrive à ce ruiner en prostitués, n'arrive plus à faire la différence entre désir ou non désir de l'autre, là il y a peut-être des troubles pathologiques, mais je me répète seuls des psychiatres peuvent établir un diagnostic, certainement pas des groupuscules religieux qui vont le faire avec leur vision moraliste de la sexualité.


Non, il y a addiction seulement à partir du moment où ça vous rend malheureux. C'est la base du diagnostic pour une dépendance.

Vous pouvez vous éclater sexuellement sans que ce soit addictif. C'est seulement quand vous ne pouvez plus vous en passer alors que vous le souhaitez que ça devient problématique. C'est sur ce principe que fonctionne les AA. Il faut commencer par prendre conscience qu'il y a un problème. Tant que vous n'avez pas conscience du problème, il n'y a pas de problème.

Toutes les stars du porno ne sont pas malheureuses. Elles sont souvent malheureuses parce que la carrière d'une femme dans ce milieu est relativement courte mais elles peuvent toujours passer derrière la camera.

La pornographie rend rarement les gens heureux c'est pourquoi ceux qui y sont addicts sont des proies faciles pour les religieux.

Quelqu'un qui n'arrive plus à lutter seul contre son addiction va se tourner vers la première personne qui va tendre la main... Si c'est un médecin c'est un médecin, si c'est un religieux c'est un religieux. La question du diagnostic ne se pose même pas.

Les médecins ne viennent pas vous chercher quand vous êtes malades. C'est vous qui faites le premier pas.

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Réincarnation ?

Messagepar tchamba » 24 mars 2017, 05:51

Nicolas78 a écrit :Mais dit lui de ma part de ne pas gober tout ce qu'on lui dit à propos de qui il serait et qui serait son ego (qui est généralement jugé selon les attentes de l'ego des autres et de leurs propres besoin de trouver un miroir, un miroir non pas de ce qu'il sont mais de ce qu'ils voudrait être sans pouvoir y arriver eux même...on tombe dans une forme de co-dépendance entre les soignants et les soignés, qui possiblement est un des nombreux effet secondaire de ce genre de colloques. Ceci-dit je le répète, les effets secondaires ne sont pas bien grave à coté des bénéfices possibles !)...


Je suis d'accord et je lui ai déjà dit, mais je crois que je suis allé un peu trop loin. Il m' a répondu au bout d'un échange qui dure depuis plusieurs années.

"C'est ton dernier comm' chez moi, Johnny. Je détrolle."

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6167
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Réincarnation ?

Messagepar Kraepelin » 24 mars 2017, 08:54

tchamba a écrit : ... je vous parle viol et vous me répondez inceste et pédophilie... Vous avez la main lourde.
Non non il y a viol quand vous n'êtes pas sexuellement consentant.

Il faut aussi qu'il y ait "pénétration" dans un orifice de votre corps sinon c'est juste une "agressions sexuelle" ou une grossière indécence.

Pour le reste, que le viol soit celui d'un mineur ou d'un membre de la famille alourdi surement la viol, mais c'est une viol quand même.

Quant aux deux situations que vous décrivez, je comprend votre désarroi, mais je ne suis pas du tout certain que ce soient des viols. Dans le premier cas, votre refus de consentement ne me semble pas très clair**. Dans le second cas, il n'y a finalement pas eu contact sexuel. C'est au mieux un cas de harcèlement.

:hausse:


** Être ambivalent n'e constitue pas un refus. Pour qu'il y ai refus, il faut dire «NON» de façon raisonnable compréhensible pour son interlocuteur. Lorsque l'on ai ambivalent , il y a une petite voix en nous qui dit «non» et une autre qui dit «oui». Peut-être entendons nous clairement la petite voix qui dit «non» en nous, mais l'autre personne que comprend-t-il (que comprend t-elle) clairement?
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Réincarnation ?

Messagepar tchamba » 24 mars 2017, 09:36

Kraepelin a écrit :Il faut aussi qu'il y ait "pénétration" dans un orifice de votre corps sinon c'est juste une "agressions sexuelle" ou une grossière indécence.


Si une personne force une autre à violer une troisième pour vous il n'y a qu'un viol alors que pour moi il y en a deux.
J'ai entendu un fait divers où une femme avait donné du viagra à un homme pour ensuite le forcer à lui faire l'amour. Pour vous ce ne serait pas un viol seulement une agression sexuelle.

Pour moi peu importe la caractérisation des faits c'est plutôt la manière dont c'est vécu qui me préoccupe.


Pour le reste, que le viol soit celui d'un mineur ou d'un membre de la famille alourdi surement la viol, mais c'est une viol quand même.


Oui oui je suis d'accord c'est juste pour moi un niveau de gravité supplémentaire.

Quant aux deux situations que vous décrivez, je comprend votre désarroi, mais je ne suis pas du tout certain que ce soient des viols. Dans le premier cas, votre refus de consentement ne me semble pas très clair**.


Je me souviens avoir dit "non" de façon clair et intelligible et m'être débattu mais pas suffisamment. Et après je ne me souviens de rien.

Je comprends les femmes qui vivent très mal le fait que l'on ne reconnaisse pas ce qui leur est arrivé comme un viol sous prétexte qu'au départ elles étaient consentantes puis qu'elles ont changé d'avis quand l'autre personne est devenue mal-aimable.

Je pense qu'il y a énormément de femmes qui vivent ce genre de situation et qui ne portent pas plainte. J'ai des amies qui m'ont racontées ce genre de mésaventure. C'est tristement banal.


[size=85]** Être ambivalent n'e constitue pas un refus. Pour qu'il y ai refus, il faut dire «NON» de façon raisonnable compréhensible pour son interlocuteur. Lorsque l'on ai ambivalent , il y a une petite voix en nous qui dit «non» et une autre qui dit «oui». Peut-être entendons nous clairement la petite voix qui dit «non» en nous, mais l'autre personne que comprend-t-il (que comprend t-elle) clairement?


Il y a des femmes qui se sont fait violer après avoir absorbé un somnifère. Elles n'ont jamais dit non mais ça reste un viol.

Dans le second cas, il n'y a finalement pas eu contact sexuel. C'est au mieux un cas de harcèlement.


Oui mais c'est doublement frustrant parce que dans ce cas vous perdez tout (sauf votre intégrité morale). Je ne regrette pas de l'avoir repoussé mais je regrette que la relation se soit terminé de cette manière. C'est pour moi beaucoup plus violent que dans la première histoire car dans la première histoire c'est quelqu'un que je ne connaissais pas. Dans la deuxième, j'avais eu le temps d'entrer en résonance avec cette personne. Je l'ai super mal vécu. Pendant des années je me suis tenu à grande distance de toutes les jolies femmes.
J'ai fini par trouver la parade mais j'ai mis le temps

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6167
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Réincarnation ?

Messagepar Kraepelin » 24 mars 2017, 11:10

tchamba a écrit : Je comprends les femmes qui vivent très mal le fait que l'on ne reconnaisse pas ce qui leur est arrivé comme un viol sous prétexte qu'au départ elles étaient consentantes puis qu'elles ont changé d'avis quand l'autre personne est devenue mal-aimable.

Je pense qu'il y a énormément de femmes qui vivent ce genre de situation et qui ne portent pas plainte. J'ai des amies qui m'ont racontées ce genre de mésaventure. C'est tristement banal.

Oui, ces situations sont aussi fréquentes et embêtantes. Malheureusement, il faut faire la part entre la chèvre et le chou sinon on pourrait tomber dans un totalitarisme qui ne serait pas vraiment meilleur.

tchamba a écrit :
** Être ambivalent n'e constitue pas un refus. Pour qu'il y ai refus, il faut dire «NON» de façon raisonnable compréhensible pour son interlocuteur. Lorsque l'on ai ambivalent , il y a une petite voix en nous qui dit «non» et une autre qui dit «oui». Peut-être entendons nous clairement la petite voix qui dit «non» en nous, mais l'autre personne que comprend-t-il (que comprend t-elle) clairement?


Il y a des femmes qui se sont fait violer après avoir absorbé un somnifère. Elles n'ont jamais dit non mais ça reste un viol.


Vous avez bien raison! Ce cas de figure est une exception et il y en a bien d'autres. Par exemple, une personne avec qui on est en situation d'autorité extrême peut se trouver sans une position où elle est incapable de dire non. Par exemple, dans l'armé, un sergent et la recrus qu'il entraine. L'armé canadien estime qu'un rapport sexuel entre un entraineur et une recru est "automatiquement" un viol parce que la recru est "automatiquement" considérée comme étant dans l'incapacité de dire «non». Il en va de même dans toute la chaine de commandement sur un champ de bataille ou un théatre d'opération.
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Réincarnation ?

Messagepar tchamba » 24 mars 2017, 11:47

Kraepelin a écrit :
Vous avez bien raison! Ce cas de figure est une exception et il y en a bien d'autres. Par exemple, une personne avec qui on est en situation d'autorité extrême peut se trouver sans une position où elle est incapable de dire non. Par exemple, dans l'armé, un sergent et la recrus qu'il entraine. L'armé canadien estime qu'un rapport sexuel entre un entraineur et une recru est "automatiquement" un viol parce que la recru est "automatiquement" considérée comme étant dans l'incapacité de dire «non». Il en va de même dans toute la chaine de commandement sur un champ de bataille ou un théatre d'opération.


Je suis d'accord mais il existe énormément de cas limites par exemple entre prof et élève. Par exemple j'ai été amoureux de ma prof de philo qui était bien plus âgé que moi et je suis allé souvent chez elle (sans qu'elle se jette sur moi, heureusement). J'avais plus de 18 ans.

J'ai souvent eu des échos d'histoires similaires avec des passages à l'acte. La question de l'age ou même du rapport d'autorité à partir du moment où il s'agit de personnes majeures et consentantes ne devrait même pas se poser.

Dans l'armée c'est différent je suis d'accord avec vous. Pour ma part j'ai été objecteur de conscience c'est bien parce que je souhaitais éviter ce genre de soucis. L'obéissance inconditionnelle, pour moi, c'est juste pas possible.

jean7
Messages : 1834
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Réincarnation ?

Messagepar jean7 » 24 mars 2017, 13:08

tchamba a écrit :Un comportement devient pathologique lorsqu'il n'est pas librement consentie.
Je ne dois pas comprendre la première phrase correctement...
Une addiction devient une pathologie lorsque la personne concernée en souffre.
Que vient faire le consentement là dedans ?
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

jean7
Messages : 1834
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Réincarnation ?

Messagepar jean7 » 24 mars 2017, 13:25

tchamba a écrit :Oui mais c'est doublement frustrant parce que dans ce cas vous perdez tout (sauf votre intégrité morale). Je ne regrette pas de l'avoir repoussé mais je regrette que la relation se soit terminé de cette manière. C'est pour moi beaucoup plus violent que dans la première histoire car dans la première histoire c'est quelqu'un que je ne connaissais pas. Dans la deuxième, j'avais eu le temps d'entrer en résonance avec cette personne. Je l'ai super mal vécu. Pendant des années je me suis tenu à grande distance de toutes les jolies femmes.
J'ai fini par trouver la parade mais j'ai mis le temps
Et pourquoi votre relation s'est-elle terminée ?
Après tout, qu'est-ce qui vous empêchait de poursuivre dans une relation, bonne et sans acte sexuel ?
Je pose ces questions pas tellement pour étaler les secrets de ta vie mais pour étayer l'idée qu'à la base, il y a eu un gâchis par méconnaissance de l'autre dans sa sexualité.
Votre problème n'a pas été que vous n'étiez pas moralisés par telle ou telle philosophie ou religion, mais que vous ne saviez ni l'un ni l'autre ce que vous aviez à partager en bienfaits réciproques.
Le problème du trésor caché que l'on brise en le cherchant parce que l'on se trompe sur sa nature.
Les histoires de couples, quelque soient leur durées, souffrent de ce même syndrome.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Réincarnation ?

Messagepar tchamba » 24 mars 2017, 13:42

jean7 a écrit :Et pourquoi votre relation s'est-elle terminée ?


Eh bien je ne sais pas. Je me suis longtemps demandé comment j'avais pu manquer de tact à plusieurs reprises et elle a fini par me demander de reprendre mes affaires que j'avais laissés chez elle. Je n'ai pas insisté car elle ne rentrait pas dans mes plans.

Après tout, qu'est-ce qui vous empêchait de poursuivre dans une relation, bonne et sans acte sexuel ?
Je pose ces questions pas tellement pour étaler les secrets de ta vie mais pour étayer l'idée qu'à la base, il y a eu un gâchis par méconnaissance de l'autre dans sa sexualité.
Votre problème n'a pas été que vous n'étiez pas moralisés par telle ou telle philosophie ou religion, mais que vous ne saviez ni l'un ni l'autre ce que vous aviez à partager en bienfaits réciproques.
Le problème du trésor caché que l'on brise en le cherchant parce que l'on se trompe sur sa nature.
Les histoires de couples, quelque soient leur durées, souffrent de ce même syndrome.


J'ai juste passé trois jours de rêve au paradis où j'ai joué avec le feu et après j'ai enchainé sur un job au rayon surgelé d'un hypermarché. Je suis passé sans transition de 28° dans les calanques à -30° dans une chambre froide d'une grande ville pas loin de Paris.

J'avais un peu sur-estimé mes capacités d'adaptation.
Dernière édition par tchamba le 24 mars 2017, 16:55, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3918
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Réincarnation ?

Messagepar unptitgab » 24 mars 2017, 13:45

tchamba a écrit :Non, il y a addiction seulement à partir du moment où ça vous rend malheureux. C'est la base du diagnostic pour une dépendance.

C'est un critère complètement flou, une personne ayant reçu une éducation rigoriste, où la sexualité hors mariage ne peut être faite que sous l'impulsion de satan et s'accompagner d'une culpabilité sans bornes, pourra vivre très mal le fait d'avoir eu un comportement simplement humain en trompant son mari ou sa femme, surtout si couverte de honte elle en parle à son conjoint ayant reçu la même éducation de merde et que celui-ci l'enfonce un peu plus, sans aucun doute cette personne sera malheureuse, sans pourtant n'avoir aucune dépendance, juste des parents et un conjoint crétins.

Quelqu'un qui n'arrive plus à lutter seul contre son addiction va se tourner vers la première personne qui va tendre la main... Si c'est un médecin c'est un médecin, si c'est un religieux c'est un religieux. La question du diagnostic ne se pose même pas.

Les médecins ne viennent pas vous chercher quand vous êtes malades. C'est vous qui faites le premier pas.

Si les religieux n'envoient pas la personne qui se pense dépendante voir un médecin, ce sont des charlatans qui ne méritent que mépris. Bon en même temps il n'y a pas grand chose d'autre à attendre des émules des AA, association qui brille par son inefficacité.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Réincarnation ?

Messagepar tchamba » 24 mars 2017, 17:00

unptitgab a écrit :C'est un critère complètement flou, une personne ayant reçu une éducation rigoriste, où la sexualité hors mariage ne peut être faite que sous l'impulsion de satan et s'accompagner d'une culpabilité sans bornes, pourra vivre très mal le fait d'avoir eu un comportement simplement humain en trompant son mari ou sa femme, surtout si couverte de honte elle en parle à son conjoint ayant reçu la même éducation de merde et que celui-ci l'enfonce un peu plus, sans aucun doute cette personne sera malheureuse, sans pourtant n'avoir aucune dépendance, juste des parents et un conjoint crétins.


Il ne suffit pas d'être malheureux il faut aussi qu'il y ait répétition. C'est la répétition dans l'addiction sans pouvoir sans défaire qui rend malheureux pas la culpabilité. La culpabilité c'est encore un autre problème.

Si les religieux n'envoient pas la personne qui se pense dépendante voir un médecin, ce sont des charlatans qui ne méritent que mépris. Bon en même temps il n'y a pas grand chose d'autre à attendre des émules des AA, association qui brille par son inefficacité.


On ne peut pas généraliser. Il y a aussi des psy inefficaces et des curés bienveillant qui sont intelligents et efficaces.

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Réincarnation ?

Messagepar tchamba » 24 mars 2017, 17:03

jean7 a écrit :
tchamba a écrit :Un comportement devient pathologique lorsqu'il n'est pas librement consentie.
Je ne dois pas comprendre la première phrase correctement...
Une addiction devient une pathologie lorsque la personne concernée en souffre.
Que vient faire le consentement là dedans ?


Remplacez consentement par volonté.

Quelqu'un d'addict lutte contre son addiction mais sa volonté lui échappe. Il a le sentiment que l'addiction est plus forte que sa volonté.

Vous pouvez consentir à boire un peu d'alcool de temps en temps. Si le besoin d'alcool échappe à votre consentement, c'est plus fort que vous alors, il y a addiction. Si vous buvez plus que vous ne le devriez sans pouvoir vous en empêcher alors vous êtes susceptible d'en souffrir.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3918
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Réincarnation ?

Messagepar unptitgab » 24 mars 2017, 17:19

tchamba a écrit :On ne peut pas généraliser. Il y a aussi des psy inefficaces et des curés bienveillant qui sont intelligents et efficaces.

Un curé tout bienveillant qu'il veut n'a pas plus que vous ou moi les outils qui permettent à un psychiatre d'établir un diagnostic, ni ceux des soins. Chacun son boulot grâce aux compétences acquises, les médecins diagnostiquer les troubles et maladies des humains et les soigner, les curés raconter les conneries bibliques le dimanche pour ceux qui s'emmerdent.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3918
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Réincarnation ?

Messagepar unptitgab » 25 mars 2017, 03:44

Après vérification le DSM-5 ne reconnaît comme dépendance comportementale que l'addiction aux jeux d'argent. Donc avec les sex addict anonymous nous avons un groupe religieux qui prétend soigner une maladie qui n'existe pas, intéressant n'est il pas?
Il pourrait être intéressant d'avoir l'avis, si cela ne le dérange pas car il serait obligatoirement personnel, de Kraepelin est-ce un oubli du DSM, ou bien une pseudo pathologie très américaine liée à un ordre morale puritain?
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

jean7
Messages : 1834
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Réincarnation ?

Messagepar jean7 » 25 mars 2017, 04:31

unptitgab a écrit :Donc avec les sex addict anonymous nous avons un groupe religieux qui prétend soigner une maladie qui n'existe pas, intéressant n'est il pas?
Ben tu vois, finalement, ils restaient dans leur champs de compétence...
:D
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7502
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Réincarnation ?

Messagepar Nicolas78 » 26 mars 2017, 20:30

unptitgab a écrit :Après vérification le DSM-5 ne reconnaît comme dépendance comportementale que l'addiction aux jeux d'argent. Donc avec les sex addict anonymous nous avons un groupe religieux qui prétend soigner une maladie qui n'existe pas, intéressant n'est il pas?
Il pourrait être intéressant d'avoir l'avis, si cela ne le dérange pas car il serait obligatoirement personnel, de Kraepelin est-ce un oubli du DSM, ou bien une pseudo pathologie très américaine liée à un ordre morale puritain?


Ça m’étonne vachement que les dépendances dans le DSM-5 ne soit survolées que par le spectre des jeux d'argent.
Tes sur de ça ?

En même temps, si c’était vrai, ça ne ferait que confirmer mon intérêt autant que ma garde sur ce manuel.
Non pas que les sciences humaines et notamment la psycho soit naturellement des choses à prendre avec un certain recul, et d'ont les optiques changent sans cesse (un milieu donc très sensible au réductionnisme, mais c'est bien normal), mais bien parce-que je me pose des questions sur comment ce manuel précisément est mis à l'épreuve et compilé avant sa publication étant donné qu'il est une sorte d'embrochement d’études sérieuses qui sont ensuite revues par un peer-reviewing (bha c'est un manuel quoi ! Rien de mal à ça en même temps :lol: ).
Enfin, je me demande si ce manuel n'est pas un peut fait pour les USA avant tout moi aussi.
Je passe sur les suspicions très nombreuses de conflit d’intérêt avec les labos pharmaceutiques, qui sont bien plus sérieuses (en apparence du moins) que si on parlait de vaccins par exemple.
http://www.lemonde.fr/sciences/article/ ... 50684.html
Mais ce derniers point n'est pas le plus pertinent.
Ceci-dit, ya tellement de personnes qui participent à l’élaboration du dit manuel, indirectement et directement, qu'on peut aussi relativiser les critiques !
http://www.psychiatry.org/psychiatrists ... -questions
Spoiler: Afficher
What was the process that led to the new manual?

The APA prepared for the revision of DSM for nearly a decade, with an unprecedented process of research evaluation that included a series of white papers and 13 scientific conferences supported by the National Institutes of Health. This preparation brought together almost 400 international scientists and produced a series of monographs and peer-reviewed journal articles.

The DSM–5 Task Force and Work Groups, made up of more than 160 world-renowned clinicians and researchers, reviewed scientific literature and garnered input from a breadth of advisors as the basis for proposing draft criteria.


C'est vrai qu'il y à peut de travaux de la communauté sceptiques sur ce manuel, enfin à ma connaissance (et en FR). On en parle peut. Je me pose un peut les même questions qu'unptitgab.


Revenir vers « Sciences »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit