Relativité einsteinienne

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5454
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1651

Message par richard » 23 nov. 2017, 10:58

Ben oui! Je vais regarder deux/trois vidéos et je vais tout comprendre à la relativité einsteinienne. Et il ne faudrait pas que je rigole!

neuneutrinos
Messages : 391
Inscription : 06 juin 2017, 06:43

Re: Relativité einsteinienne

#1652

Message par neuneutrinos » 23 nov. 2017, 11:07

Ça fait du bien de rigoler .

Mais ça fait du bien aussi de comprendre ce que l'on critique.

et essaie le défis lee avec flash et une cage.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4025
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Relativité einsteinienne

#1653

Message par unptitgab » 23 nov. 2017, 12:03

richard a écrit :
23 nov. 2017, 09:08
Cherche pas! Elle ne tourne pas plus lentement. D’ailleurs même la RR dit que le temps propre est invariant. Ce qui veut dire que le temps propre s’écoule à la «même vitesse» dans des référentiels différents.
Quand tu auras compris que l'invariance du temps propre ne signifie pas que delta T=delta T' respectivement dans les repères inertiels R et R', mais que c'est la valeur de la mesure faite dans chacun des référentiels inertiels propre qui est invariante tu auras fait un petit progrès de compréhension, pour l'heure tu veux réfuter la RR en lui faisant dire ce qu'elle ne dit pas.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5454
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1654

Message par richard » 23 nov. 2017, 12:12

Et comment appelles-tu «la valeur de la mesure faite dans chacun des référentiels inertiels»?

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1655

Message par curieux » 23 nov. 2017, 13:08

richard a écrit :
23 nov. 2017, 12:12
Et comment appelles-tu «la valeur de la mesure faite dans chacun des référentiels inertiels»?
ça s'appelle une mesure en étant au repos à côté de l'horloge témoin.

De ton côté richard, comment décris-tu l'énergie cinétique de chacun par rapport à l'autre ?
Et tu fais comment pour vérifier qu'elle correspond à E=1/2 m v² ?
Il n'y a pas de piège, c'est juste pour te faire raisonner sur les conditions de la mesure de l'un ET de l'autre.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5454
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1656

Message par richard » 23 nov. 2017, 14:31

curieux a écrit :
23 nov. 2017, 13:08
ça s'appelle une mesure en étant au repos à côté de l'horloge témoin.
une mesure faite par un observateur dans son propre référentiel, moi, j’appelle ça une mesure propre.
De ton côté richard, comment décris-tu l'énergie cinétique de chacun par rapport à l'autre ?
Et tu fais comment pour vérifier qu'elle correspond à E=1/2 m v² ?
L’énergie cinétique est donnée par cette définition, elle est égale à mc2.
:hello: A+

neuneutrinos
Messages : 391
Inscription : 06 juin 2017, 06:43

Re: Relativité einsteinienne

#1657

Message par neuneutrinos » 24 nov. 2017, 03:45

:ouch:

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1658

Message par curieux » 24 nov. 2017, 05:08

richard a écrit :
23 nov. 2017, 14:31
L’énergie cinétique est donnée par cette définition, elle est égale à mc2.
Avec un peu plus de rigueur j'aurais plutôt dit
Ecin = Eo/sqrt(1-v²/c²) - Eo
et donc qu'en mesure propre Ecin = 0

Mais soit, tu admets donc que E = Eo / sqrt(1-v²/c²) et que cette équation ne peut s'appliquer qu'à partir du référentiel qui observe le corps en mouvement.
Mais qu'en aucun cas ce ne sera une mesure effectuée dans le référentiel de l'observé.

C'est pareil pour la dilatation du temps et la contraction des distances, celui qui est en MRU ne les observe jamais pour lui-même.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5454
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1659

Message par richard » 24 nov. 2017, 05:14

Oui, t’as raison curieux ! Je me suis trompé, c’est l’énergie totale qui est égale à gamma mc2.

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1660

Message par curieux » 24 nov. 2017, 05:19

Pour enfoncer le clou, deux calculs qui posent les limites de la mécanique classique.
Le premier, énergie cinétique à 3000 km/s
v/c = 0.01 (2997.925 km/s)
Eo = mc² = 1
po = mvc = 0.01
Phi = atanh(v/c) = 1.00003333533347E-02
theta = asin(v/c)= 0.572967344857153 deg.

p = Sinh(Phi) = 1.00005000375031E-02
p = po / sqr(1-v²/c²) = 1.00005000375031E-02

E = Cosh(Phi) = 1.00005000375031 = gamma Eo
E = Eo / sqr(1-v²/c²) = 1.00005000375031

E = Eo + 1/2 m v² = 1.00005 mécanique classique

série de MacLaurin = 1.00005000375031 ; (200 termes)
ce qui donne :
E = [Eo + 1/2 mv²] + 3/8 v^4/c² + 5/16 v^6/c^4 + 35/128 v^8/c^6 + ...
il est facile de constater que les termes en dehors des crochets
sont négligeables en première approximation à 3000 km/s.
Le second, énergie cinétique à v/c = 0.8 (soit 240 000 km/s)
v/c = 0.8 (239833.966 km/s)
Eo = mc² = 1
po = mvc = 0.8
Phi = atanh(v/c) = 1.09861228866811
theta = asin(v/c)= 53.130102354156 deg.

p = Sinh(Phi) = 1.33333333333333
p = po / sqr(1-v²/c²) = 1.33333333333333

E = Cosh(Phi) = 1.66666666666667 = gamma Eo
E = Eo / sqr(1-v²/c²) = 1.66666666666667

E = Eo + 1/2 m v² = 1.32 mécanique classique

série de MacLaurin = 1.66666666666667 ; (200 termes)
E = Eo + 1/2 mv² + 3/8 v^4/c² + 5/16 v^6/c^4 + 35/128 v^8/c^6 +...
ici on constate que les autres termes ne peuvent plus être négligés.
Vérifié maintes fois en accélérateurs de particules.
Il est facile de vérifier que E = Eo / sqrt(1-v²/c²) est équivalent à
E = Eo + 1/2 mv² + 3/8 v^4/c² + 5/16 v^6/c^4 + 35/128 v^8/c^6 +...
où il faut aligner au moins 200 termes de la série de MacLaurin pour obtenir le bon résultat.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5454
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1661

Message par richard » 24 nov. 2017, 07:04

Je trouve pareil car pour moi l’énergie totale d’une particule est égale à E = gamma Eo = gamma mo c2

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1662

Message par curieux » 24 nov. 2017, 09:30

Tu devrais donc trouver la même chose en ce qui concerne les mesures des temps de vie des muons de l’expérience historique de 1962.
Dans le référentiel immobile, T = To * gamma et donc 22 µs = 2.2 µs * 10, c'est la dilatation des temps.
Puisque le panel des muons a été sélectionné pour un gamma de 10.

Par conséquent, il n'est pas incohérent de prétendre que la distance parcourue par les muons est aussi de 10 fois celle qui est vue dans le référentiel du muon :
1907 m / 10 = 190 mètres mesurés avec leur définition du mètre. C'est la contraction des distances.
Autrement dit, à cette vitesse les muons vivent dans un monde bien à eux, différent du notre en ce sens que pour nous ils vivent plus longtemps mais que pour eux, nos mesures ne les concernent pas. (pas plus que l'énergie cinétique qu'on leur attribue n'est leur problème)
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5454
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1663

Message par richard » 24 nov. 2017, 12:44

Nous avons vu que le temps de visionnage d’un film est indépendant du référentiel, de même le temps de vie des muons est indépendant du référentiel: T’°= T°. C’est la dure réalité!

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7604
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1664

Message par Raphaël » 24 nov. 2017, 13:03

richard a écrit :
24 nov. 2017, 12:44
Nous avons vu que le temps de visionnage d’un film est indépendant du référentiel, de même le temps de vie des muons est indépendant du référentiel: T’°= T°. C’est la dure réalité!
Mais ils peuvent être différents si on prend toutes les mesures à partir s'un seul référentiel. C'est la double (et dure) réalité !

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5454
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1665

Message par richard » 24 nov. 2017, 13:25

Ça c’est ce qu’Einstein à réussi à te faire croire. Vachement fort le mec!

neuneutrinos
Messages : 391
Inscription : 06 juin 2017, 06:43

Re: Relativité einsteinienne

#1666

Message par neuneutrinos » 24 nov. 2017, 13:31

richard a écrit :
24 nov. 2017, 12:44
Nous avons vu que le temps de visionnage d’un film est indépendant du référentiel, de même le temps de vie des muons est indépendant du référentiel: T’°= T°. C’est la dure réalité!
non.

Avec ton raisonnement on peut même "prouver" que les distances propres sont indépendant du référentiel.

et en déduire que les mesure de vitesse sont indépendant du référentiel.

tu te rends compte du problème ?

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7604
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1667

Message par Raphaël » 24 nov. 2017, 14:52

richard a écrit :
24 nov. 2017, 13:25
Ça c’est ce qu’Einstein à réussi à te faire croire. Vachement fort le mec!
Le temps propre c'est celui vécu directement tandis que le temps impropre c'est notre temps vécu selon le point de vue d'un autre (ou le temps vécu de quelqu'un d'autre selon notre point de vue). Ce n'est pas si difficile à accepter.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5454
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1668

Message par richard » 24 nov. 2017, 14:55

Ben oui neuneutrinos! Une distance propre est invariante dans un déplacement dans l’espace et dans un changement de référentiel. C’est ce que dit la physique classique pour le premier et la RR pour le second. Si tu mesures 1,80m tu mesureras 1,80m à Paris, à Montréal, sur Mars ou dans une fusée quelque soit sa vitesse.

thewild
Messages : 818
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité einsteinienne

#1669

Message par thewild » 24 nov. 2017, 16:29

richard a écrit :
24 nov. 2017, 14:55
Ben oui neuneutrinos! Une distance propre est invariante dans un déplacement dans l’espace et dans un changement de référentiel. C’est ce que dit la physique classique pour le premier et la RR pour le second. Si tu mesures 1,80m tu mesureras 1,80m à Paris, à Montréal, sur Mars ou dans une fusée quelque soit sa vitesse.
Très intéressant... ou pas.
Et si tu nous exposais plutôt ta théorie ?
"In theory, there is no difference between practice and theory. In practice, there is." Attribution incertaine
"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves" Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1670

Message par curieux » 25 nov. 2017, 04:13

richard a écrit :
24 nov. 2017, 13:25
Ça c’est ce qu’Einstein à réussi à te faire croire. Vachement fort le mec!
Non richard, c'est juste les horloges atomiques embarquées dans les satellites qui font marcher nos GPS.
Dure réalité que tu ne peux accepter de ta chambre d’hôpital psychiatrique. :mrgreen:
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5454
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1671

Message par richard » 25 nov. 2017, 09:39

Je vais un peu empiéter sur la discussion sur les faits: les faits ne valident pas une théorie ils ne peuvent que l’invalider.

thewild
Messages : 818
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité einsteinienne

#1672

Message par thewild » 25 nov. 2017, 10:39

richard a écrit :
25 nov. 2017, 09:39
Je vais un peu empiéter sur la discussion sur les faits: les faits ne valident pas une théorie ils ne peuvent que l’invalider.
Encore faut-il qu'il y ait une théorie à invalider.
Tu nous exposes la tienne ?
"In theory, there is no difference between practice and theory. In practice, there is." Attribution incertaine
"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves" Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5454
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité einsteinienne

#1673

Message par richard » 25 nov. 2017, 11:21

Bientôt.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5632
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité einsteinienne

#1674

Message par curieux » 25 nov. 2017, 12:57

richard a écrit :
25 nov. 2017, 11:21
Bientôt.
C'est ce que disent tous les marchands d'illusions, demain on rase gratis.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 811
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Relativité einsteinienne

#1675

Message par ABC » 25 nov. 2017, 14:30

richard a écrit :
24 nov. 2017, 12:44
Nous avons vu que le temps de visionnage d’un film est indépendant du référentiel, de même le temps de vie des muons est indépendant du référentiel: T’°= T°. C’est la dure réalité!

Tout à fait. Et maintenant, la durée propre T qui sépare le début z'1 d'un phénomène de durée notée T'0 (se produisant au même endroit, dans le référentiel inertiel R', de son début z'1 à sa fin z'2) et l'évènement z3, se produisant au même endroit que z'1 dans le référentiel inertiel R et simultané avec la fin z'2 de ce phénomène au sens de la simultanéité ayant cours dans R il vaut T'0 lui aussi ?

Si oui, à ton avis, c'est la relativité qui l'affirme ou c'est toi ? Ca fait bien 6 ou 7 fois que je te pose la même question sous des formes voisines sans obtenir de réponse. Aurais tu détecté le danger de cette question : le risque très élevé de comprendre ton erreur si tu prends le risque d'y répondre sérieusement ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit