De L'intuition à la raison

S. V. P. Veuillez laisser vos "redicos" ici.
Mireille

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Mireille » 16 déc. 2013, 16:41

Je ne prendrai pas plus d’espace que tu veux bien m’en donner.

Mireille

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Mireille » 11 nov. 2014, 22:42

Bonsoir Denis,

A propos de cette proposition:

M9 : La toute première impression qu’on a d'une personne est toujours juste quoi qu’il se passe au cours du temps durant la relation.
Mireille : 99.9% | Denis : ~0%*
* "Toujours" est abusif. Si "toujours" était remplacé par "souvent", j'évaluerais beaucoup plus haut.


Si j'avais remplacé toujours par souvent, ton beaucoup plus haut, c'était combien ?

steph
Messages : 603
Inscription : 04 juin 2009, 22:28

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar steph » 12 nov. 2014, 00:23

Mireille a écrit :M9 : La toute première impression qu’on a d'une personne est toujours juste quoi qu’il se passe au cours du temps durant la relation.
Mireille : 99.9%

J’espère que tu rigole avec ton 99,9%

Combien de gens ici sur ce forum ont tentés de te faire comprendre une chose si simple (l'intuition), bravo, tu sais faire perdre le temps au gens et surtout de donner a l'occasion l'impression de finir par comprendre, j'ai bien hâte de voir ta prochaine crise d'hystérique digne de Hollywood, pour après réussir a manipuler certain avec ton arme de prédilection (l'empathie),bah continu ton petit manège.

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18620
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Aux alentours de 50%

Messagepar Denis » 12 nov. 2014, 00:32


Salut Mireille,

J'aurais probablement mis aux alentours de 50%, faute de mieux et sans grande conviction.

Ça dépend d'à quel point une impression doit être juste pour être qualifiée de juste.

C'est pareil pour la beauté. À quel point une femme doit-elle être belle pour être qualifiée de belle ?

Il y a aussi un gros flou sur le terme "souvent". À quel point faut-il que ce soit fréquent pour être qualifié de "souvent" ? Le quart des fois est-il "souvent" ? Le tiers ? La moitié ?

Après avoir mis 50%, je serais probablement revenu sur le bobo dans ma prochaine salve, en essayant de déflouter les termes.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Mireille

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Mireille » 12 nov. 2014, 07:21

Merci pour ta réponse Denis.

La logique dans le langage est un outil qui élimine les interprétations tordues
Mireille : 99.9*

*C'est que j'ai le plus apprécié en jouant avec toi : l'ordre naturel de ta pensée :a1:

Mireille

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Mireille » 12 nov. 2014, 13:58

steph a écrit :
Mireille a écrit :M9 : La toute première impression qu’on a d'une personne est toujours juste quoi qu’il se passe au cours du temps durant la relation.
Mireille : 99.9%

J’espère que tu rigole avec ton 99,9%

Combien de gens ici sur ce forum ont tentés de te faire comprendre une chose si simple (l'intuition), bravo, tu sais faire perdre le temps au gens et surtout de donner a l'occasion l'impression de finir par comprendre, j'ai bien hâte de voir ta prochaine crise d'hystérique digne de Hollywood, pour après réussir a manipuler certain avec ton arme de prédilection (l'empathie),bah continu ton petit manège.



Je n'avais pas vu votre message, espèce de crétin. De quoi vous mêlez-vous ? Il faut aller pour faire soigner :ouch:

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Talisker » 12 nov. 2014, 14:12

Bonjour Mireille,

Concernant cette proposition,
Mireille a écrit : M9 : La toute première impression qu’on a d'une personne est toujours juste quoi qu’il se passe au cours du temps durant la relation.
Mireille : 99.9% | Denis : ~0%*

vous l'évalueriez pareil aujourd'hui?

Mireille

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Mireille » 13 nov. 2014, 13:37

Aujourd'hui, j'évaluerais plus bas, Talisker mais juste un peu plus bas, laissant de l'espace au doute sachant que ce l'on ressent n'est pas nécessairement juste, ce que je voyais pas avant. Dans l'ensemble, si vous me demanderiez à combien de chance je crois que toutes mes croyances font partie du monde réel, je vous dirais que depuis que je suis sur le forum j'ai passé de 85 % à environ 45 %. Par contre, je n'éliminerai pas une croyance avant de m'assurer que c'est une illusion au même titre que vous le feriez vous-même pour n'importe quelle cause que vous auriez à étudier pour vous-même ou pour d'autres.

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Talisker » 13 nov. 2014, 15:19

Mireille a écrit :Aujourd'hui, j'évaluerais plus bas, Talisker mais juste un peu plus bas, laissant de l'espace au doute[...]

Pourtant la formulation de cette proposition n'admet aucun doute ("toujours"). A partir du moment où une première impression se révèle fausse la logique veut que l'évaluation tombe à 0%.

Mireille a écrit :Par contre, je n'éliminerai pas une croyance avant de m'assurer que c'est une illusion au même titre que vous le feriez vous-même pour n'importe quelle cause que vous auriez à étudier pour vous-même ou pour d'autres.

Comment faire pour savoir si c'est une illusion? On ne peut pas prouver l'inexistence de quelque chose. Vous faites les choses à l'envers, il vaut mieux être initialement sceptique et abandonner toutes les croyances qu'on ne peut pas justifier autrement qu'avec des ressentis.

Mireille

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Mireille » 13 nov. 2014, 15:51

Oui, je comprends sauf que si j'aurais écrit souvent au lieu de toujours, la 2ième partie de la proposition qui est la plus importance selon ma future théorie que je n'ai pas encore terminé d'écrire, ne tiendrait pas la route.

Talisker a écrit :Mireille a écrit:
Par contre, je n'éliminerai pas une croyance avant de m'assurer que c'est une illusion au même titre que vous le feriez vous-même pour n'importe quelle cause que vous auriez à étudier pour vous-même ou pour d'autres.

Comment faire pour savoir si c'est une illusion? On ne peut pas prouver l'inexistence de quelque chose.
Oui, on peut si rien se se révèle de potentiellement vérifiable de l'objet de notre croyance. C'est pour cette raison que l'on teste pour valider.

Talisker a écrit : Vous faites les choses à l'envers, il vaut mieux être initialement sceptique et abandonner toutes les croyances qu'on ne peut pas justifier autrement qu'avec des ressentis.
C'est vrai, si ma vie serait à recommencer, j'aurais fais les choses autrement, mais pour moi c'est trop tard Talisker, j'ai passé l'âge de penser à refaire ma vie, au mieux il me reste assez de temps pour en comprendre une partie et qui sait si je n'arriverais pas à faire quelque chose de bien à partir de tout ça :lol: Je suis plutôt optimiste.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5244
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar richard » 13 nov. 2014, 16:05

Talisker a écrit : Vous faites les choses à l'envers, il vaut mieux être initialement sceptique et abandonner toutes les croyances qu'on ne peut pas justifier autrement qu'avec des ressentis.
J'aime bien juger les œuvres d'art (art plastique, musique, etc.) avec mes ressentis, après, et seulement après, je vais lire les explications qui viennent les soutenir.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Pepejul » 13 nov. 2014, 16:45

Moi je préfère lire les explication qui accompagnent car "comprendre" l’œuvre m’apporte plus de satisfaction que la simple intuition du beau que mes pauvres facultés artistiques pourraient m'apporter.

L'humilité consiste à s'enrichir de ce que les autres ont produit, compris et expliqué. La prétention serait de prétendre être capable d'apprécier une œuvre avec son seul jugement.
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Mireille

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Mireille » 13 nov. 2014, 16:50

Pepejul a écrit :Moi je préfère lire les explication qui accompagnent car "comprendre" l’œuvre m’apporte plus de satisfaction que la simple intuition du beau que mes pauvres facultés artistiques pourraient m'apporter.

L'humilité consiste à s'enrichir de ce que les autres ont produit, compris et expliqué. La prétention serait de prétendre être capable d'apprécier une œuvre avec son seul jugement.


C'est super ce que tu dis là Pépé, tu m'impressionnes :a1:

Avatar de l’utilisateur
Samuel_
Messages : 303
Inscription : 26 mars 2014, 05:37
Localisation : Québec

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Samuel_ » 14 nov. 2014, 08:54

Mireille : Par contre, je n'éliminerai pas une croyance avant de m'assurer que c'est une illusion au même titre que vous le feriez vous-même pour n'importe quelle cause que vous auriez à étudier pour vous-même ou pour d'autres.

Talisker : Comment faire pour savoir si c'est une illusion? On ne peut pas prouver l'inexistence de quelque chose.

Mireille : Oui, on peut si rien se se révèle de potentiellement vérifiable de l'objet de notre croyance. C'est pour cette raison que l'on teste pour valider.

Non, Talisker a raison. Ceux qui s'accrochent aux croyances pourrons toujours dire qu'on a pas suffisamment cherché ou pas cherché aux bonnes places. On peut toujours trouver des excuses pour expliquer pourquoi une expérience (ou 3000) a échouée (autre que le phénomène testé n'existe pas).

Si je vous dis qu'il y a un diamant de 50 millions de dollar de caché dans ma ville, il vous faudra fouiller chaque millimètre carré avant de pouvoir conclure qu'il n'y a définitivement pas de diamant caché. Si je dis que c'est un diamant mystique avec des propriétés magiques, même si vous avez tout fouillé, les excuses possibles sont infinies : vous n'avez pas le bon signe zodiac, vous n'y croyez pas assez, votre aura n'est pas de la bonne couleur, vous portiez des bas blanc, il y avait un sceptique dans la ville...etc.

Il faut proportionner ses croyances au niveau des preuves, pas croire à tout jusqu'à ce que ce soit prouvé faux. L'inéxistence du Père Noël n'a pas été prouvé, à ma connaissance.

Talisker : Vous faites les choses à l'envers, il vaut mieux être initialement sceptique et abandonner toutes les croyances qu'on ne peut pas justifier autrement qu'avec des ressentis.

Mireille : C'est vrai, si ma vie serait à recommencer, j'aurais fais les choses autrement, mais pour moi c'est trop tard

Il n'est jamais trop tard pour abandonner des croyances non supportées. C'est comme faire le ménage du garage et se débarrasser de tout ce qu'on a aucune bonne raison de garder.

Mireille

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Mireille » 15 nov. 2014, 18:00

Samuel_ a écrit :Si je vous dis qu'il y a un diamant de 50 millions de dollar de caché dans ma ville, il vous faudra fouiller chaque millimètre carré avant de pouvoir conclure qu'il n'y a définitivement pas de diamant caché.
Bonjour Samuel, toi et Talisker n'avez pas tort non plus. Cherchez aussi longtemps pour ne rien trouver ça tient presque de l'absurdité vu de l'extérieur. Il ne me reste plus qu'une flèche à mon arc, si je n'atteint pas ma cible en ce sens que si à partir du forum où il y a suffisamment de gens en qui j'ai confiance et qui ont bien plus de connaissances que j'en ai je ne soulève même pas un doute qu'il pourrait y avoir quelque chose d'intéressant dans ce que j'avance, je crois que je devrai alors admettre que le scepticisme a eut raison de mes croyances. Pour dire vrai, j'ai presque hâte que tout sois terminé.

Je voulais te demander qu'est-ce que tu voulais dire ici :

Samuel_ a écrit :Il faut proportionner ses croyances au niveau des preuves


Merci Samuel.

Avatar de l’utilisateur
Samuel_
Messages : 303
Inscription : 26 mars 2014, 05:37
Localisation : Québec

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Samuel_ » 16 nov. 2014, 07:23

Mireille a écrit :Je voulais te demander qu'est-ce que tu voulais dire ici : "Il faut proportionner ses croyances au niveau des preuves"

En effet je me suis très mal exprimé. J'aurais dû dire "proportionner ses croyances relativement à la qualité/quantité des preuves".

sil20
Messages : 412
Inscription : 12 mars 2014, 15:27

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar sil20 » 02 déc. 2014, 19:22

Cette déclaration indique très bien ce comment se produit l'intuition :

« L’action spontanée est libre de la mémoire. »

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18620
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Un continuum de teintes de gris

Messagepar Denis » 02 déc. 2014, 19:51


Salut sil20,

Il y a deux grandes catégories d'intuition : les intuitions correctes et les intuitions incorrectes.

Évidemment, entre ces deux pôles, il y a un vaste continuum de teintes de gris : les intuitions vaguement plus ou moins correctes.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Mireille

"Le diable est dans la délibération !"

Messagepar Mireille » 07 févr. 2016, 09:21

Bon dimanche Denis !

En lisant, un article, ce matin, j'ai pensé à cette propostion sur la première impression que j'avais amenée en M9 Au début, tu avais évalué à 0% ma proposition parce que j'avais mis ''toujours'', ensuite tu as ajusté, voir ci-dessous :


Denis a écrit :Salut Mireille,

J'aurais probablement mis aux alentours de 50%, faute de mieux et sans grande conviction.

Ça dépend d'à quel point une impression doit être juste pour être qualifiée de juste.

C'est pareil pour la beauté. À quel point une femme doit-elle être belle pour être qualifiée de belle ?

Il y a aussi un gros flou sur le terme "souvent". À quel point faut-il que ce soit fréquent pour être qualifié de "souvent" ? Le quart des fois est-il "souvent" ? Le tiers ? La moitié ?

Après avoir mis 50%, je serais probablement revenu sur le bobo dans ma prochaine salve, en essayant de déflouter les termes.

:) Denis


J'aimerais que tu regardes cet article, quand tu auras le temps : http://www.sciencesetavenir.fr/sante/ce ... libre.html, plus précisément vers le milieu sous-titré : Les premières impressions sont souvent pertinentes.

Peux-être devras-tu majorer ton évaluation que j'ajusterais, aujourd'hui, avec le sous-titre même de l'article :a1:

Les premières impressions sont souvent pertinentes :
M9: 99%

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3167
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar LoutredeMer » 07 févr. 2016, 12:44

Salut Mireille,

Intéressant ton article. Et tant pis si je court-circuite Denis. ;) Comme je l'ai formulé ailleurs, j'utilise souvent mes intuitions.

C’est une sorte de “scan” de la situation qui permet de synthétiser des informations à partir de bribes d’informations sensorielles, définit Christophe Haag. Derrière, elle propose un choix."


C'est exactement la définition que j'en avais.


Difficile cependant d’appliquer ce principe à tout type de décision ! C’est du moins ce que montre le psychologue Christopher Chabris, auteur du Gorille invisible, qui alerte sur une confiance aveugle dans nos intuitions qui peuvent aussi nous tromper.


D'accord avec ca aussi. Certaines décisions nécessitent d'etre murement réfléchies. Mais tout le monde a expérimenté le fait que lorsqu'on ne trouve pas de solution à un problème, on prend une pause (de quelques minutes, heures ou jours). Lorsqu'on y revient, la solution émerge souvent d'un seul coup.


Les livres sur le sujet fleurissent et des "écoles de l’intuition" voient le jour pour apprendre à l’améliorer.


Par contre, là, je ne vois qu'un intéret mercantile car école et intuition sont totalement antinomiques, vu que l'intuition est un phénomène spontané et ne nécessite donc aucune méthode.


J'ajoute que pour moi l'intuition est à distinguer du coup de tete, souvent néfaste.

Avatar de l’utilisateur
Invité
Messages : 4130
Inscription : 16 janv. 2004, 12:47
Localisation : L10n

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar Invité » 07 févr. 2016, 12:58

LoutredeMer a écrit :D'accord avec ca aussi. Certaines décisions nécessitent d'etre murement réfléchies. Mais tout le monde a expérimenté le fait que lorsqu'on ne trouve pas de solution à un problème, on prend une pause (de quelques minutes, heures ou jours). Lorsqu'on y revient, la solution émerge souvent d'un seul coup.

Oui mais là, on commence à ratisser pas mal large avec l'"intuition".

Se faire une idée rapide, intuitive sur une situation "nouvelle, inédite" on peut qualifier d'intuition (bien qu'on se goure aussi souvent qu'on vise juste), et trouver tout à coup la solution d'un problème sur lequel on travaille "depuis longtemps", ça me semble deux choses totalement distinctes.

I.
"Whatever intelligence is, it can't be intelligent all the way down. It's just dumb stuff at the bottom." [Andy Clark]

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3167
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: De L'intuition à la raison

Messagepar LoutredeMer » 07 févr. 2016, 15:55

Invité a écrit :
LoutredeMer a écrit :D'accord avec ca aussi. Certaines décisions nécessitent d'etre murement réfléchies. Mais tout le monde a expérimenté le fait que lorsqu'on ne trouve pas de solution à un problème, on prend une pause (de quelques minutes, heures ou jours). Lorsqu'on y revient, la solution émerge souvent d'un seul coup.

Oui mais là, on commence à ratisser pas mal large avec l'"intuition".

Se faire une idée rapide, intuitive sur une situation "nouvelle, inédite" on peut qualifier d'intuition (bien qu'on se goure aussi souvent qu'on vise juste), et trouver tout à coup la solution d'un problème sur lequel on travaille "depuis longtemps", ça me semble deux choses totalement distinctes.

I.

Oui je reconnais qu'il y peut y avoir une différence, ca reste une analogie.

(...) en mode intuitif, les joueurs professionnels activent une zone (le noyau caudé en rouge dans l'image ci-contre) qui intervient dans l’apprentissage et la mémorisation. Ce qu’ils ne font pas en mode analytique. Conclusion : la pensée intuitive serait due au précuneus postérieur qui cartographie le jeu et au noyau caudé qui renvoie à des souvenirs des jeux passés. http://www.sciencesetavenir.fr/sante/ce ... rveau.html


Le souci, c'est que pour l'instant on doit spéculer car les travaux scientifiques en neurosciences sont actuellement peu avancés dans ce domaine .

J'aimerais qu'il y ait des suites en recherche à ce niveau, ce qui permettrait de déterminer si, dans le cas que tu reprends, cela fait intervenir la meme zone du cerveau que pour l'intuition.


Revenir vers « Redico »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit