Morphologie de la bête du Gévaudan

S. V. P. Veuillez laisser vos "redicos" ici.
Avatar de l’utilisateur
Homère
Messages : 371
Inscription : 31 mars 2008, 07:37
Localisation : Royaume-Uni

Re: Morphologie de la bête du Gévaudan

#26

Message par Homère » 25 mai 2010, 09:01

Poulpeman a écrit : la susceptibilité de Homère
Poulpeman
Bonjour Poulpeman,
Je dirais plutôt une sorte de lassitude. :a1:

En continuant ce redico nous terminerions peut-être sur des affirmations tournant autour d'une meute de Lycaons au Gévaudan, pourquoi pas : voir la dernière intervention du Lycaon dans le sujet connexe quant à la potentielle femelle de la bête (et nous n'avons pas encore parlé de son apparente mise bas).

Bref, un débat à la Don Quichotte ne m'intêresse que moyennement. Je suis en désaccord fort avec votre position et celle du Lycaon, mais la respecte la main sur le coeur.

Homère,

Avatar de l’utilisateur
Le Lycaon
Messages : 522
Inscription : 03 mars 2010, 09:08

Re: Morphologie de la bête du Gévaudan

#27

Message par Le Lycaon » 25 mai 2010, 16:47

Le savant naturaliste d'Amsterdam. M. Temminck, a décrit dans les Annales générales des sciences physiques, tome III, un animal d'Afrique qu'il regardait alors comme une troisième espèce d'hyène et qu'il nommait hyène peinte, dont les doigts et les ongles sont en effet en même nombre que dans les hyènes.

Depuis lors s'en étant procuré la tête osseuse, M.Temmincl lui-même s'est aperçu que ce quadrupède a plutôt la dentition du chien .

En effet, ses mâchoires, que M.Temminck a bien voulu donner à notre Muséum, sont exactement celles d'un chien et portent les mêmes dents, si ce n'est que le petit lobe en avant de leurs fausses molaires est plus prononcé. Aussi cet animal a-t-il les moeurs du chien; il vit en grandes troupes et approche ainsi jusque très-près de la ville dont il dévaste les environs, tandis que les hyènes se tiennent solitaires dans les parties montagneuses. Les Hollandais l'appellent chien sauvage; c'est sous ce nom qu'il en est parlé dans les Voyages au Cap. M. Burschell est le premier qui l'ait indiqué avec plus de précision sous le nom d'Hyaena venatica.

Ce chien hyénoïde, si on veut l'appeler ainsi, est plus haut sur jambes que les hyènes et presque élancé comme un lévrier; sa tête tient cependant de la forme de l'hyène; le museau et le dessous de la mâchoire sont noirs ; le vertex et la nuque , d'un fauve clair, ou ce que l'on nomme ventre de biche ; une ligne noire partant du museau règne jusqu'au dos; le dos et les flancs sont noirs, mélangés de fauve et marqués de taches blanches irrégulières, de sorte que ces trois couleurs y sont distribués comme dans certains marbres; le fauve domine davantage sur les lombes, mais les cuisses et le croupe sont noires à taches blanches; du jaune, du noir et du blanc forment aussi une marbrure sur les jambes qui sont plus blanches en dedans; la queue dépasse le talon, est fauve à la base, ensuite blanchâtre avec un anneau noir entre deux, la pointe est noirâtre; les oreilles, très-grandes et plus velues en dedans qu'aux hyènes, sont noirâtres en dehors, blanchâtres à la base intérieure, noires au bord; elles n'ont pas ce double bord qu'on observe dans certains renards de la même contrée dont nous parleront ailleurs.

La femelle diffère du mâle par un pelage plus abondant en fauve, et d'un fauve plus pâle, et où il y a moins de noir et de blanc que dans le mâle.

Nos individus ont 3 pieds de long sans la queue, qui est longue d'un pied, leur hauteur au garrot est de 2 pieds, et leur tête est longue de 8 à 9 pouces.


Lu ici, début du texte p322

Cuvier

Le texte ci-dessus date de 1812, et décrit ce que l'on appelle à l'heure actuel le lycaon pictus.
En continuant ce redico nous terminerions peut-être sur des affirmations tournant autour d'une meute de Lycaons au Gévaudan, pourquoi pas : voir la dernière intervention du Lycaon dans le sujet connexe quant à la potentielle femelle de la bête (et nous n'avons pas encore parlé de son apparente mise bas).

Bref, un débat à la Don Quichotte ne m'intêresse que moyennement. Je suis en désaccord fort avec votre position et celle du Lycaon, mais la respecte la main sur le coeur.

Homère,


Je n'en suis pas là pour le moment, je n'ai aucune certitude sur le fait qu'il s'agisse vraiment de la femelle de l'animal, même si la lettre semble indiquer cette possibilité ! :a1:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit