Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publique"

Homéopathie, acupuncture, reiki, urinothérapie, etc. Des preuves???
Répondre
Avatar de l’utilisateur
LouV
Messages : 1087
Inscription : 28 oct. 2013, 09:39

Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publique"

#1

Message par LouV » 29 oct. 2014, 13:11

Bonjour à tous.
Comme ce n'est pas un secret que je m'intéresse à la vaccination (vu mon intérêt pour l'autisme), on m'a recommandé ce documentaire diffusé en France sur Arte vendredi dernier.
Je n'aime pas beaucoup les documentaires pour leur coté "infodump", c'est plus dur de revenir sur des points spécifiques.
J'ai donc fait une semi-transcription pour pouvoir revenir dessus à tête reposée ; je les ai mises sous des balises "spoiler" pour gagner de la place. Dites-moi si il vaudrait mieux poster cela autrement ou pas du tout.

La vaccination : un enjeu de santé publique (en replay jusqu'au 31 octobre)
Version française de "Jabbed : Love fear and vaccines" de Sonya Pemberton. Le documentaire faisait 90 minutes à l'origine ; je suppose que nous avons eu la même version de 60 minutes qu'ont eu les USA en Septembre dernier, appelée "Vaccines - Calling the shots"
SpoilerAfficher
Dès 1 minute 20, admission de l'existence des effets secondaires graves rares.
3:40 : [un bébé atteint de coqueluche est filmé]
6 : épidémie de coqueluche
> niveau record depuis 50 ans en Australie (40 000 en 2011) [sachant qu'un nouveau-né sur 250 en meurt (même si tous les cas ne sont pas des nouveaux-nés))]
> idem dans le reste du monde ?

6:20 : + de 28000 cas de rougeole recensés en Europe en 2011 ; 7000 hospitalisations, 9 décès
Exemple d'une infirmière asthmatique hospitalisée avec la rougeole, sous assistance respiratoire et en isolement.
Bertie Squire, chercheur en épidémiologie ; avant d'arriver dans ce service, n'avait jamais vu un cas de rougeole chez un adulte ; 3 dès son premier jour.
2013 : +2000 cas de rougeole en Angleterre et Pays de Galles ; du jamais vu depuis 20 ans, alors que la maladie semblait éradiquée depuis une génération
Risques de séquelles
L''infirmière hospitalisée n'est pas vaccinée ; plus de 90% des non vaccinés attrapent la rougeole quand ils sont exposés au virus.

9 : présentation de Paul Offit
Epidémie de 1991 venue de deux communautés religieuses anti-vaccination, avec quelques décès

10 : Peter Fisher, homéopathe
Même le fondateur de l'homéopathie était pour la vaccination !

10:45 : histoire de la vaccination. Déjà connu il y a 1000 ans en Inde et Chine avec la variole (variolisation).
1717 en Europe : introduction de la variolisation en Angleterre, à partir de Constantinople et du cas de Lady Montaigu.
La variolisation a fait chuter le nombre de décès de 30 à 2% des cas.
Edward Jenner (innoculation de variole bovine ; apparition du terme "vaccination") ; premières craintes sur les vaccins. Compréhensible car on injecte un corps étranger.

16 : Heidi Larson, anthropologue, qui analyse les raisons de la confiance / défiance envers les vaccins
Vaccination vue comme une norme ; remise en question peut être salutaire ; l'engagement anti-vaccin vient de l'impression de ne pas être bien informé ou entendu. Pro et anti ne constituent que deux extrêmes, avec beaucoup de modérés entre deux.

17 : Brian Zikmund-Fisher, psychologue étudiant la perception du risque. La vaccination présente des risques ; ce n'est pas grave d'avoir peur. Il est important de répondre à la question "Pourquoi faut-il se faire vacciner ?"

18:15 : Gus Nossal, immunologie.
Pour comprendre, il faut comprendre le système immunitaire.
Nous sommes chaque jour confrontés à des millions de microbes (la plupart inoffensifs, utiles ou dangereux).
Le système immunitaire est un merveilleux mécanisme de défense naturel pour le corps humain. Il repose sur les globules blancs. (Ils repèrent un pathogène (ex : la grippe), se multiplient, et libèrent des anticorps. Ils disparaissent ensuite mais laissent derrière des lymphocites à mémoire.
A la naissance, système immunitaire pas encore à maturité. Certains parents estiment superflu de vacciner leurs enfants car ils ont eux-mêmes de bonnes défenses immunitaires. Mais c'est oublier que les microbes qui nous entourent ont évolué avec nous, parfois sur plusieurs millions d'années. Ils ont élaboré des ruses pour contourner le système immunitaire quand il n'est pas assez armé ; les globules blancs ne seront peut-être pas assez rapides ou assez malins si on ne les a pas préparés grâce à l'immunisation.
Un vaccin envoie un "imposteur" (version affaiblie ou morte du virus) que l'organisme identifie. Les cellules immunitaires mettent moins de temps à combattre le virus, mais l'essentiel est que les lymphocites à mémoire ont été créés.

22 : Quand les taux de vaccination baissent, la société dans son ensemble est plus vulnérable. (couverture vaccinale de 95% nécessaire pour prévenir la rougeole)
Il suffit que ce taux baisse et arrive par exemple à 89% comme en France pour que les retombées soient spectaculaires.
2007 : 40 cas de rougeole.
2008 : épidémie de rougeole en Bourgogne (veue d'Autriche), qui a contaminé les années suivantes d'autres régions, contaminant la plupart du temps des non vaccinés.
2011 : 15000 cas, 6 décès.
Heidi Larson : la rougeole est le meilleur exemple contemporain de ce que peut entraîner une couverture immunologique insuffisante.
2012 : épidémie arrive en Ukraine, plus de 10000 cas recensés au 1er semestre. Or, accueil d'1 millions de supporters de foot... Les malades sont contagieux avant même l'apparition des symptômes. Couverture vaccinale en Ukraine : 40% (pénurie de vaccins + méfiance).

24:30 : les histoires et rumeurs sur Internet.
Brian Zikmund : ce qui nous touche le plus sont les histoires dont les victimes sont des enfants.
Exemple du jeune Luke Philbin, nombreuses convulsions depuis une vaccination à 6 mois.
Pr Ingrid Scheffer, pédiatre et neurologue ; étudie ce type de convulsions post-vaccinales
Cas de Luke pris au départ pour une encéphalopathie post-vaccinale. En fait, il s'agit d'une forme rare d'épilepsie, le syndrome de Dravet. La maladie vient d'une mutation génétique ; le vaccin est parfois le déclencheur, mais le manque de sommeil, le stress, la fièvre... peuvent aussi jouer ce rôle. Les parents ont décidé d'arrêter les vaccins, mais savent également qu'une maladie peut aussi déclencher une crise grave ; ils comptent sur une couverture vaccinale suffisante pour protéger leur enfant.

32 : le vaccin contre la polio.
Exposition dans la rue d'un poumon d'acier, avec Paul Offit.
Arrivée triomphale du vaccin contre la polio aux Etats-Unis.
Cependant, deux semaines plus tard, rappel en catastrophe : l'un des fabricants, Cutter Laboratories, a fait une erreur de production. Le vaccin injecté à 120000 enfants contenait un poliovirus vivant ; bilan : 200 paralysés à vie, une dizaine de décès. De nouvelles procédures de contrôle ont été instaurées suite à cela.
[Paul Offit a lui-même écrit là-dessus dans "The Cutter incident"]
Les campagnes de vaccination ont ensuite repris, avec succès cette fois.
34:20 : arrivée du vaccin oral dans les années 60, plus facile à distribuer et moins cher, mais aussi plus risqué (mutation dangereuse chez 1 patient sur 2,4 million). Dans les années 90, les seuls cas de polio aux USA avaient été causés par le vaccin oral.
David Salamone a contracté la polio à cause du vaccin oral, ce qui a atrophié les muscles de sa jambe droite.
Ses parents, en colère après avoir appris que le vaccin injectable était plus sûr, ont milité pendant 10 ans pour faire remplacer le vaccin oral par l'injectable ; cela a été fait en 1999.
La famille reste pour la vaccination, d'autant qu'elle se souvient des milliers de victimes de la poliomyélite.
Offit : la vaccination, comme tout acte médical, présente des risques. Le rapport bénéfices / risques reste cependant en sa faveur.

38:30 : Certaines inquiétudes sont justifiées, mais d'autres rumeurs ont des conséquences plus négatives.
Au Bhoutan, le vaccin a failli ne pas être autorisé.
Pr en immunologie Ian Frazer, qui a participé à l'élaboration du vaccin anti-HPV :
Le vaccin permet d'éviter 70% des cancers du col de l'utérus.
Deux semaines avant sa mise en circulation, 4 jeunes filles sont décédées 6 mois après leur vaccination en Inde, ce qui a entraîné de nombreuses protestations. Cependant, les causes des décès seraient 2 intoxications, 1 noyade, et 1 fièvre d'origine inconnue. L'Inde a annulé son programme de vaccination en 2010 ; cependant, Frazer avance que le vaccin pourrait empêcher 70000 morts / an en Inde.

42 : Heidi Larson insiste sur le fait qu'il faut prendre ces peurs en compte, et réduire au maximum l'incertitude.

Affaire Wakefield (lien ROR / autisme)
> Peter Fisher : "c'est n'importe quoi"
Baisse du taux de vaccination au Royaume-Uni > ré-apparition d'épidémies de rougeole
> Bertie Squire : On ne communique pas suffisamment sur le fait que le vaccin a pas été mis au point pour protéger les quelques enfants qui risquent la mort ou des séquelles, pas une petite éruption cutanée une maladie bénigne, comme le pensent beaucoup de gens.
Ingrid Scheffer : études de jumeaux et familles > l'autisme est encore plus conditionné par la génétique que l'épilepsie.

44 : Au Bhoutan on a fini par décider de continuer la vaccination anti-HPV, pour lutter contre la maladie.

45 : une famille américaine, qui a perdu sa fille Abigale en 2001 d'une infection à pneumocoques.
[reconstitution très dramatisée]
Son frère a été également infecté et a dû passer 2 jours en soins intensifs.
Les enfants avaient reçu les vaccins obligatoires, mais le vaccin contre la varicelle et le pneumocoque ne l'étaient pas dans leur Etat. La mère avait interrogé le pédiatre, qui avait estimé que c'était inutile car les enfants étaient en bonne santé.

49:40 : Brian Zikmund : Nous ne pouvons pas savoir quand nous allons être exposés à une maladie.
Risque jugé selon deux facteurs :
1) si je croise une personne atteinte de cette maladie, est-ce que je suis protégé ? (intérêt des vaccins)
2) est-ce que j'ai un réel risque de croiser un jour quelqu'un atteint de cette maladie ?
[Retour sur les supporters de foot en Ukraine] Une maladie qui circule ne se repère pas tout de suite. Elle peut se diffuser discrètement, propagée par des sujets qui ignorent qu'ils sont contagieux. Lorsque les taux de vaccination sont bas, la question n'est pas de savoir si une maladie va se répandre, mais dans quelles proportions et avec quelle gravité.
[scènes de la vie quotidienne sur la propagation d'un virus : comment un touriste infecté laisse du virus sur les touches d'un distributeur de banque et entre en contact avec de nombreuses personnes dans une foule]
Zikmund : Plus il y a de gens protégés autour de moi, moins j'ai de chances de croiser quelqu'un qui est effectivement malade. Moins une maladie est présente dans mon entourage direct et indirect, plus je suis en sécurité. Evidemment je n'ai pas le contrôle de ce que font les autres, et les choix que je fais pour moi ont une incidence sur eux. Personne n'est isolé. La seule solution est de faire en sorte que tout le monde soit immunisé dans ma famille, dans mon entourage, dans mon pays et dans le monde pour que la maladie n'ait aucune prise sur nous. On y est arrivé une seule fois dans l'Histoire : avec la variole.

52 : Zikmund : les risques font partie de notre quotidien : quand je traverse la rue, je peux trébucher ou me faire renverser par une voiture. Ma fille de 13 ans est passionnée par les claquettes ; en tant que parent je dois me demander si elle est assez grande pour prendre le risque de prendre le bus toute seule, traverser la ville, et faire peut-être de mauvaises rencontres. Est-ce que c'est absolument sûr ? Est-ce que je peux être certain qu'il ne va rien lui arriver en chemin ? Bien sûr que non. Mais nous avons choisi d'accepter cette incertitude au nom des bénéfices qui sont évidents : elle grandit, elle s'épanouit, elle danse et elle fait ses propres expériences.

53:30 : L'histoire de la vaccination est celle d'une science qui arrive à peine à l'âge adulte. Après l'époque des techniques anciennes et des connaissances limitées, nous voilà prêts à explorer une nouvelle génération de vaccins contre les maladies graves d'aujourd'hui : cancer, diabète, ou maladie d'Alzheimer. Mais tout en continuant les recherches, il peut être bon de nous souvenir d'où nous venons.
Zikmund : En 1955, c'est ici que le Dr Thomas Francis a dévoilé au monde entier le résultat de ses essais sur le vaccin contre la polio, et qu'il a annoncé que ce vaccin était sûr et efficace. Je suis ravi que notre entretien ait lieu dans cette salle, il faut vraiment essayer d'imaginer dans quel état d'esprit se trouvaient les gens présents ici en 1955. Ils ont examiné ses essais et ont décidé que ce vaccin était non pas parfait, mais préférable à l'absence de vaccin.

54 : [Retour sur le bébé du début] Voilà près de trois semaines que ce petit est à l'hôpital avec la coqueluche. [le bébé peut rentrer chez lui] Il a de la chance même si il faudra attendre plusieurs mois pour savoir si il présentera des complications au niveau pulmonaire ou cérébral.
En Ukraine, une fois les championnats d'Europe de football terminés, des milliers de supporters sont repartis vers leur pays d'origine. Peu d'entre eux savaient qu'ils avaient cotoyé une épidémie de rougeole, et peut-être ramené le virus dans leurs bagages.
Brian Zikmund : tant qu'une maladie est présente quelque part dans notre société, nous sommes exposés. Même ceux d'entre nous qui sont vaccinés, car les vaccins ne sont pas parfaits, ils ne peuvent pas protéger tout le monde. Aussi longtemps qu'une maladie existe, cela vaut donc la peine de se faire immuniser.
Paul Offit : Nous sommes tous dans le même bateau. Nous partageons la même planète, et les décisions que nous prenons engagent tout le monde. J'aimerais croire que tout le monde partage ce raisonnement.
Peter Fisher : on le sait, beaucoup d'enfants sont morts, même dans les pays développés, des enfants bien nourris et bien suivis. Il faut se souvenir de notre passé, c'est un message essentiel à diffuser.
Les vaccins ont amélioré notre existence, sans que nous en ayons toujours conscience. Ces millions d'individus vivants et en bonne santé, qui ont évité les maladies grâce à une vaccination sans complications, font rarement la Une des journaux.
Brian Zikmund : j'aimerais entendre parler de cet enfant vacciné pour qui tout s'est bien passé, et qui n'est jamais tombé malade. Mais personne ne le raconte jamais.
Je l'ai trouvé plutôt intéressant, moins sentencieux que la moyenne des messages pro-vaccination.
J'ai remarqué aussi non sans ironie quelques trucs que je n'aurais pas manqué d'épingler dans son opposé, "Silence on vaccine" ;)

Florence
Messages : 8622
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#2

Message par Florence » 30 oct. 2014, 09:44

Merci pour ce résumé/transcription. Petit détail à corriger:
Affaire Wakefield (lien ROR / autisme)
> Peter Fisher : "c'est n'importe quoi"
Baisse du taux de vaccination au Royaume-Uni > ré-apparition d'épidémies de rougeole
> Bertie Squire : On ne communique pas suffisamment sur le fait que le vaccin a pasété mis au point pour protéger les quelques enfants qui risquent la mort ou des séquelles, pas une petite éruption cutanée une maladie bénigne, comme le pensent beaucoup de gens.
En complément, cette très intéressante interview de Peter Salk, le fils de l'inventeur du vaccin contre la polio, "The anti-vaccine movement is forgetting the polio epidemic" (le mouvement anti vaccins oublie l'épidémie de polio [des années 50 aux USA])
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
LouV
Messages : 1087
Inscription : 28 oct. 2013, 09:39

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#3

Message par LouV » 30 oct. 2014, 13:45

[Edit]Arf le fail, j'ai appuyé sur "Citation" au lieu d'Editer et maintenant je ne peux plus changer le message de départ.
Mais merci pour la correction. ;)
Hommage intéressant à l'occasion des 100 ans de Jonas Salk, mais je ne sais pas par contre si il est toujours très pertinent d'évoquer la polio (ou la variole d'ailleurs) pour justifier la vaccination.
- Il y a pas mal plus de degrés de "vaccino-sceptiques" que les anti-vaccins purs et durs.
- Le vaccin contre la polio est parmi ceux qui sont le moins souvent refusés : http://pediatrics.aappublications.org/c ... 9.abstract (voir le tableau inséré) J'ai plutôt l'impression qu'ils se méfient des nouveaux vaccins (et du ROR).
- La polio et la variole sont d'assez bons exemples pour illustrer l'utilité des vaccins et le fait qu'ils fonctionnent, oui. Mais quand on discute des risques et de l'efficacité d'un autre vaccin, il vaut mieux se concentrer sur ce vaccin-ci (sauf si la personne remet en cause le principe entier de la vaccination oui)
- Peut-être ne pas oublier non plus que d'autres mesures ont complété leur action. Par exemple la quarantaine a aussi participé à l'éradication de la variole, ou les progrès d'hygiène.
J'ai déjà vu des critiques comme quoi la communication mettait trop l'accent sur les vaccins et pas assez sur ces mesures (bon, après certains critiques tombent dans l'excès inverse et affirment que les vaccins ne sont pour rien dans l'affaire :roll: ).
Je crois qu'il ne faudrait pas oublier cela, même si je comprends les raisons pour lesquelles on met beaucoup plus l'accent sur la vaccination (les autres mesures paraissent plus naturelles aux gens).

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4013
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#4

Message par Christian » 05 févr. 2015, 15:10

Décourageant...

Actuellement, il y a un prof anti-vaccin qui sévit au département de la santé publique de la Queen's University à Kingston en Ontario. Ce sont les étudiants qui portent plainte, pas le corps professoral, pas la direction... LES ÉTUDIANTS!

:evil:
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
LouV
Messages : 1087
Inscription : 28 oct. 2013, 09:39

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#5

Message par LouV » 05 févr. 2015, 19:45

Oooh boy, je viens de jeter un oeil.
Voilà un Storify (compilation de tweets) pour résumer le schmilblick
- Déjà ça commence fort : elle dit qu'il n'existe pas de preuves que les vaccins ne sont pas en cause dans l'augmentation de maladies chroniques et handicaps chez les enfants. (En d'autres termes, demander de prouver une inexistence) (Une réplique plus bas : "Il n'existe pas de preuves que les ornithorynques ne sont pas en cause dans la crise économique en Asie WTF" :lol: )
- Pas de livre de cours mais des vidéos Youtube à regarder, sur :
> un vaccin causant le cancer (sans doute l'affaire du SV-40)
> le vaccin contre la polio à l'origine du SIDA
> l'affaire du lanceur d'alertes du CDC sur le lien ROR / autisme
> Suzanne Humphries, dont le livre "Dissolving illusions" est basiquement fondé sur l'argument "Le nombre de morts de telle maladie diminuait avant l'arrivée de son vaccin, donc le vaccin n'y est pour rien, c'est l'amélioration de l'hygiène qui nous a sauvé. " (démonté ici)
- un meme Facebook sur le classique "Pourquoi mon enfant non-vacciné serait-il dangereux pour ton enfant vacciné ?"

:ouch: Non mais sérieux. Je ne suis pas opposée à toutes les critiques de certains points de la vaccination, mais ça ce sont des arguments aussi éculés qu'idiots. Et cette femme est prof.
Du côté de ses employeurs, il semblerait qu'ils sont tellement incrédules en voyant ces diapos qu'ils sont en train de mener l'enquête, pour voir si elles ont été sorties de leur contexte. (Bon courage à eux...)
[Je rajouterai des liens plus tard demain]

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4013
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#6

Message par Christian » 05 févr. 2015, 22:53

Merci LouV, je viens de regarder le storify et je vais l'envoyer à des collègues qui travaillent en clinique.
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Sainte Ironie
Messages : 1644
Inscription : 09 juil. 2009, 04:56
Localisation : Trouperduland
Contact :

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#7

Message par Sainte Ironie » 06 févr. 2015, 02:43

À lire à ce sujet : un article émettant l'hypothèse que les parents anti-vaccination n'ont pas un problème avec la science ou avec les médecins, mais "seulement" un problème d'égo.
"Et je vous dis encore : il est plus aisé qu'un chameau passe par le trou d'une aiguille, qu'il ne l'est qu'un riche entre dans le royaume de Dieu." Matthieu - 19:24

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20407
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#8

Message par Jean-Francois » 06 févr. 2015, 08:16

LouV a écrit :Et cette femme est prof
Si cette histoire est vraie, j'espère que l'on dira bientôt "cette femme a été prof". Qu'elle ait ses idées est une chose, qu'elle soit totalement incompétente sur le plan de la logique et de l'argumentation scientifique en est une plus désolante.

Mais il faut attendre que les choses se calme et s'éclaircisse avant de juger.

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4013
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#9

Message par Christian » 09 févr. 2015, 14:01

Un sondage de YouGov aux États-Unis démontre les ravages des anti-vaccins : 21% des 18-29 croient que les vaccins causent l'autisme. :shock:

Image

On voit que cette croyance diminue avec l'age. Est-ce que les écrits anti-vaccins sur internet et les médias sociaux y sont pour quelque chose?
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6210
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#10

Message par Kraepelin » 09 févr. 2015, 14:26

Jean-Francois a écrit : Mais il faut attendre que les choses se calme et s'éclaircisse avant de juger.
Oui! Et j'espère que ce n'est pas que du "prof basing".

On a récement vue une affaire de ce genre à UQAM. Un prof s'est fait traité de «harceleur sexuel» alors qu'à bout d'enquête sa seule "grande faute" était d'avoir invité uniquement des hommes dans le panel d'une conférence scientifique. :ouch:
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6210
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#11

Message par Kraepelin » 09 févr. 2015, 14:38

Christian a écrit : Est-ce que les écrits anti-vaccins sur internet et les médias sociaux y sont pour quelque chose?
Je vais me confesser: Je suis un "Taliban" de la santé publique. :evil:

Je punirais sévèrement les charlatants, les gougoux et même les simples zozos qui se permettent de diffuser des informations mensongères à l'encontre de méthodes éprouvés, à la faveur de traitements dangereux ou de produits bidons.

Il y a des limites à la liberté d'expression et la santé en serait une.
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 3300
Inscription : 04 août 2011, 17:23
Localisation : Règlement: règlement

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#12

Message par PhD Smith » 09 févr. 2015, 15:38

Ah oui, si on travaille sur un vaccin contre le sida, le paludisme, c'est juste pour faire plaisir à "big pharma" :ouch:
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Avatar de l’utilisateur
LouV
Messages : 1087
Inscription : 28 oct. 2013, 09:39

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#13

Message par LouV » 09 févr. 2015, 16:04

Kraepelin a écrit :Je punirais sévèrement les charlatants, les gougoux et même les simples zozos qui se permettent de diffuser des informations mensongères à l'encontre de méthodes éprouvés, à la faveur de traitements dangereux ou de produits bidons.

Il y a des limites à la liberté d'expression et la santé en serait une.
Il faudrait que je trouve des détails, mais je crois qu'il y a des limites quand le discours est de nature commerciale par exemple.
Kraepelin a écrit :
Jean-Francois a écrit : Mais il faut attendre que les choses se calme et s'éclaircisse avant de juger.
Oui! Et j'espère que ce n'est pas que du "prof basing".
"bashing" je suppose ?
Je me suis également demandée si quelqu'un avait monté un diaporama avec tous les poncifs du genre et l'avait balancé sur Twitter en le faisant passer pour celui du prof oui. L'enquête interne devrait a priori permettre de statuer là-dessus.
(Franchement, ce diaporama est tellement sidérant que j'espère presque que c'est du "bashing"... à part que ça veut dire qu'une personne innocente se fait allumer de partout :shock: )

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4013
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#14

Message par Christian » 09 févr. 2015, 16:57

Maintenant, ce sont les républicains aux États-Unis qui se sont mis les pieds dans les plats. Deux candidats à l'investiture présidentielle de 2016... :ouch:
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4013
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#15

Message par Christian » 10 févr. 2015, 14:04

LouV a écrit :
Kraepelin a écrit :Je punirais sévèrement les charlatants, les gougoux et même les simples zozos qui se permettent de diffuser des informations mensongères à l'encontre de méthodes éprouvés, à la faveur de traitements dangereux ou de produits bidons.

Il y a des limites à la liberté d'expression et la santé en serait une.
Il faudrait que je trouve des détails, mais je crois qu'il y a des limites quand le discours est de nature commerciale par exemple.
Kraepelin a écrit :
Jean-Francois a écrit : Mais il faut attendre que les choses se calme et s'éclaircisse avant de juger.
Oui! Et j'espère que ce n'est pas que du "prof basing".
"bashing" je suppose ?
Je me suis également demandée si quelqu'un avait monté un diaporama avec tous les poncifs du genre et l'avait balancé sur Twitter en le faisant passer pour celui du prof oui. L'enquête interne devrait a priori permettre de statuer là-dessus.
(Franchement, ce diaporama est tellement sidérant que j'espère presque que c'est du "bashing"... à part que ça veut dire qu'une personne innocente se fait allumer de partout :shock: )
Apparemment, non, ce n'était pas du "bashing". La direction connaissait ou devait connaître la position anti-vaccin de Melody Torcolacci:
Il y a deux ans, toutefois, le médecin hygiéniste du Bureau de santé publique de Kingston, Ian Gemmill, avait écrit au directeur du département de kinésiologie pour faire part de ses objections sur les enseignements de la professeure. Le matériel d’étude de son cours avait été porté à son attention par l’enfant d’un ami qui suivait son cours.
Melody Torcolacci ne terminera pas la session...
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
LeProfdeSciences
Messages : 2191
Inscription : 02 mars 2009, 12:45
Localisation : Ici

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#16

Message par LeProfdeSciences » 16 févr. 2015, 22:02

Savez-vous ce qui me décourage avec l'histoire de Torcolacci ?

C'est qu'elle sera très prochainement présentée comme une martyre de la grande censure exercée par Big Pharmamd et puisqu'elle est censurée, c'est qu'elle doit avoir raison, non ?
Ce n'est pas parce qu'une chose n'est pas comprise par un conspiro qu'elle est impossible.

Milou
Messages : 426
Inscription : 05 sept. 2011, 10:20

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#17

Message par Milou » 17 févr. 2015, 08:35

Heureusement l'information progresse, lentement mais sûrement :

http://www.initiativecitoyenne.be/artic ... 50053.html
"L'esprit, c'est comme un parachute : s'il reste fermé, on s'écrase". Frank Zappa
Il ne faut pas parler aux cons... ça ne les instruit même pas.
"Si tu as besoin qu'on t'explique pour que tu comprennes, ça veut dire qu'aucune explication ne pourra jamais te faire comprendre." Haruki Murakami
"Il y a deux façons de se tromper. L’une consiste à croire ce qui n’est pas vrai. L’autre consiste à refuser de croire ce qui est vrai." Søren Kierkegaard

Avatar de l’utilisateur
LouV
Messages : 1087
Inscription : 28 oct. 2013, 09:39

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#18

Message par LouV » 17 févr. 2015, 09:39

Hum hum...
Si on élimine les quantités de témoignages qui ne prouvent rien en terme de causalité, quels sont pour vous les arguments les plus pertinents là-dedans ?
Perso je trouve à redire sur plusieurs d'entre eux, j'espère avoir le temps d'étayer en cours de semaine.

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 5743
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Correction.

#19

Message par Cartaphilus » 17 févr. 2015, 09:41

Salut à tous.
Milou a écrit :Heureusement l'information progresse, lentement mais sûrement : [lien vers une page recensant la fine fleur des anti-vaccins, y compris le fraudeur Andrew Wakefield]
Correction ; information propagande...
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20407
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#20

Message par Jean-Francois » 17 févr. 2015, 10:07

Milou a écrit :Heureusement l'information progresse, lentement mais sûrement :
Les gens comme vous sont rendus trop trop intellectuellement paresseux par le confort que leur procure la science moderne, ils en deviennent incapables de réfléchir sérieusement à aux découvertes qui sous-tendent ce confort. Ils jouent alors un rôle d'idiots utiles au service de visions manichéistes des choses.

Vous placez votre égocentrisme au service de la douleur des autres, surtout des enfants. Et le pire est que vous en êtes fière.

Cela dit, vous avez certainement raison sur le fait que l'information progresse... malgré des rétrogrades paranoïdes qui luttent contre la vaccination et autres techniques modernes de préventions des maladies.

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Milou
Messages : 426
Inscription : 05 sept. 2011, 10:20

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#21

Message par Milou » 17 févr. 2015, 11:31

Jean-Francois a écrit :Les gens comme vous sont rendus trop trop intellectuellement paresseux par le confort que leur procure la science moderne, ils en deviennent incapables de réfléchir sérieusement à aux découvertes qui sous-tendent ce confort. Ils jouent alors un rôle d'idiots utiles au service de visions manichéistes des choses.

Vous placez votre égocentrisme au service de la douleur des autres, surtout des enfants. Et le pire est que vous en êtes fière.

Cela dit, vous avez certainement raison sur le fait que l'information progresse... malgré des rétrogrades paranoïdes qui luttent contre la vaccination et autres techniques modernes de préventions des maladies.
mmhhh......
"rendus trop trop intellectuellement paresseux"
"incapables de réfléchir sérieusement "
"rétrogrades paranoïdes qui luttent contre [...] techniques modernes de préventions des maladies."


ces qualificatifs s'appliquent sans doute aussi au cas de personnes comme Marcia Engell (citée dans mon document ci-dessus) ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcia_Angell

Vous placez votre égocentrisme au service de la douleur des autres, surtout des enfants.
oui, cette fois vous avez bon...! ;)
je suis heureuse que vous reconnaissiez ce fait
Et le pire est que vous en êtes fière.
oh rien qu'un tout petit peu ! (mon égocentrisme n'est pas si considérable que ça....) ;)
"L'esprit, c'est comme un parachute : s'il reste fermé, on s'écrase". Frank Zappa
Il ne faut pas parler aux cons... ça ne les instruit même pas.
"Si tu as besoin qu'on t'explique pour que tu comprennes, ça veut dire qu'aucune explication ne pourra jamais te faire comprendre." Haruki Murakami
"Il y a deux façons de se tromper. L’une consiste à croire ce qui n’est pas vrai. L’autre consiste à refuser de croire ce qui est vrai." Søren Kierkegaard

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20407
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#22

Message par Jean-Francois » 17 févr. 2015, 12:20

Milou a écrit :
Vous placez votre égocentrisme au service de la douleur des autres, surtout des enfants.
oui, cette fois vous avez bon...! ;)
je suis heureuse que vous reconnaissiez ce fait
Puisqu'il faut préciser: en augmentant inutilement cette douleur. Vous ne vous mettez certainement pas au service des enfants.
ces qualificatifs s'appliquent sans doute aussi au cas de personnes comme Marcia Engell (citée dans mon document ci-dessus) ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcia_Angell
Aucune idée vu que vous lancez son nom hors contexte selon votre manière habituelle de confondre un peu tout et n'importe quoi...

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Avatar de l’utilisateur
LouV
Messages : 1087
Inscription : 28 oct. 2013, 09:39

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#23

Message par LouV » 17 févr. 2015, 12:45

Milou a écrit :ces qualificatifs s'appliquent sans doute aussi au cas de personnes comme Marcia Engell (citée dans mon document ci-dessus) ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcia_Angell
Marrant, comme elle est citée dans le documentaire, je comptais justement vérifier ce qu'elle avait pu dire au sujet des vaccins. Si vous avez de quoi me faire gagner du temps sur ce point, je suis preneuse.

Avatar de l’utilisateur
Ptoufle
Messages : 1985
Inscription : 13 juin 2007, 19:40
Localisation : Blois, France

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#24

Message par Ptoufle » 17 févr. 2015, 13:15

Les anti-vaccins les accusent de tous les effets secondaires en raisonnant à rebours.
Imaginons un groupe A de 10 millions de personnes se faisant vacciner pour le même vaccin, et un groupe B de 10 millions de personnes de la même catégorie (âge, sexe, condition) ne se faisant pas vacciner.
Si on observe ces 2 groupes dans les mois qui suivent la vaccination, on aura peut-être 10 cas de sclérose en plaques dans chaque groupe, soit 20 cas. Étant donné les légendes urbaines concernant les effets secondaires, les 10 cas du groupe A seront persuadés que c'est le vaccin qui en est à l'origine. Les 10 cas du groupe B ne pourront pas le dire. Alors la cause réelle est ailleurs.

Pourtant on nous en rebat encore les oreilles bien sûr. Ici pour le Gardasil du méchant labo Merck :
http://www.france5.fr/et-vous/France-5- ... luence.htm
si vous pouvez le voir (2ème partie de la vidéo) : http://www.france5.fr/emissions/le-mond ... /117368015

L'étude des cohortes au moins en France ne montre pourtant pas de différence significative :
http://www.academie-medecine.fr/article ... ion=100233

Wikipedia cite pour ce vaccin d'autres études dans d'autres pays.
"The greatest enemy of knowledge is not ignorance ; it is the illusion of knowledge"
Stephen Hawking

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4013
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: Documentaire "La vaccination : un enjeu de santé publiqu

#25

Message par Christian » 17 févr. 2015, 13:42

Deux articles sur les écoles Steiner-Waldorf:

L'anti-vaccination sur les bancs d'école

Dans les entrailles de l'anthroposophie
...les conceptions de la médecine anthroposophiques sont radicalement opposées à celle de la médecine traditionnelle. Pour les médecins anthroposophes, l'homme n'a pas un mais quatre corps (le corps physique, le corps éthérique, le corps astral et le corps du Moi). Pour soigner, il faut donc «aligner» les quatre corps.
Misère...
Le Québec compte actuellement quatre écoles Waldorf —ou liées au mouvement pédagogique de Rudolf Steiner: deux écoles privées, Rudolf Steiner de Montréal et Imagine de Val-David, et deux écoles publiques, l’École communautaire l’Eau-Vive de Victoriaville et l’École des Enfants de la Terre de Waterville.
Re-misère...
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cadenas