Le créationnisme et le féminisme

Le débat infini se poursuit ici
Remarque simple
Messages : 231
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Le créationnisme et le féminisme

#26

Message par Remarque simple » 26 juin 2012, 12:27

Bonjour,
Je ne vous apprends rien si je vous dis que la relation homme-femme dans la bible et dans le coran est plutôt méprisable.
Dans le texte biblique suivant on parle de ménage à trois…eh oui, un ménage à trois. Je ne crois pas en dieu, donc pour moi « l’eternel » ne représente qu’un autre individu, c’est simple…..
Il y avait un trio en relation Séphora-Moise-‘individu’ rempli de violence.

Mais le vrai drame de ce petit texte biblique, ce n’est pas le ménage a trois, c’est l’enfant qu’on martyrise et qu’on fait souffrir, c’est inacceptable. Je vous laisse lire.

Exode :
4.24 Pendant le voyage, en un lieu où Moïse passa la nuit, l'Éternel l'attaqua et voulut le faire mourir.
4.25 Séphora prit une pierre aiguë, coupa le prépuce de son fils, et le jeta aux pieds de Moïse, en disant: Tu es pour moi un époux de sang!
4.26 Et l'Éternel le laissa. C'est alors qu'elle dit: Époux de sang! à cause de la circoncision.

On pourra si vous le voulez analyser plus en profondeur ce texte, mais avant il serait très bien de vérifier les fautes d’orthographes aussi, comme vous-voulez.
Qu’en pensez-vous ?

Remarque simple
Messages : 231
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Le créationnisme et le féminisme

#27

Message par Remarque simple » 03 août 2013, 12:04

Bonjour,

Pour continuer le sujet des femmes dans la bible, il y a des grands rois bibliques qui savent abuser des femmes, c'est-à-dire qu’ils prônent la création de harem pour combler leurs propres désirs. Prenons par exemple des petits rois bibliques David et son fils Salomon. Nous pouvons retrouver dans la bible des épisodes ou il leur est permis d’asservir des groupes de femmes.

Samuel 1 : 27.3
David et ses gens restèrent à Gath auprès d'Akisch; ils avaient chacun leur famille, et David avait ses deux femmes, Achinoam de Jizreel, et Abigaïl de Carmel, femme de Nabal.

Samuel 2 :5.13
David prit encore des concubines et des femmes de Jérusalem, après qu'il fut venu d'Hébron, et il lui naquit encore des fils et des filles.

Rois 1 : 11.1
Le roi Salomon aima beaucoup de femmes étrangères, outre la fille de Pharaon: des Moabites, des Ammonites, des Édomites, des Sidoniennes, des Héthiennes,
11.2
appartenant aux nations dont l'Éternel avait dit aux enfants d'Israël: Vous n'irez point chez elles, et elles ne viendront point chez vous; elles tourneraient certainement vos coeurs du côté de leurs dieux. Ce fut à ces nations que s'attacha Salomon, entraîné par l'amour.
11.3
Il eut sept cents princesses pour femmes et trois cents concubines; et ses femmes détournèrent son coeur.

Alors ne soyez surpris si les gens qui croient à la bible ou au coran approuvent la création de harem ou la polygamie.

En parlant d’amour, connaissez vous l’amour d’un religieux. Quand un religieux dit « je vous aime », c’est vrai, on ne peut pas le contester. Mais il aime autant le petit chat de l’amie de la nièce de la voisine de la connaissance qui est avec de lui a l’église (ou la mosquée, ou la synagogue). Cela parait très bien aux yeux de son dieu imaginaire surtout quand il associe Moise ou Jésus ou Mahomet au mot amour. Pathétique !

Je pense que l’amour baser sur la bible ou le coran est faux. Ces livres ne correspondent pas à ma façon de vivre.

Qu’en pensez-vous ?

Remarque simple
Messages : 231
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Le créationnisme et le féminisme

#28

Message par Remarque simple » 31 mai 2014, 13:02

Bonjour,

Pour continuer le sujet des femmes dans la bible, il y a des règles bibliques qui sont tout a fait inacceptable pour moi.

Par exemple :
Ephésiens
5.22 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur;
5.23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur.
5.24 Or, de même que l'Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses.

Il n’est pas question que j’adhère à ce genre de loi. Ce n’est pas normal et c’est nuisible.

Je comprends que cela est historique et culturel et qu’il faut avoir de la compassion pour ceux qui en ont besoin. Mais quand des communautés imposent ces règles a tous, il faut se questionner, que se passera t-il avec les enfants qui sont éduqués dans cette mentalité ? Cette mentalité fonctionnait au moyen âge, mais la liberté que l’on offre aujourd’hui paraitra traumatisante à ces enfants. Si le choc est trop grand, ils ne pourront plus quitter leur secte.

Qu’en pensez-vous ?

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5452
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Le créationnisme et le féminisme

#29

Message par richard » 31 mai 2014, 13:22

Moi, je pense que c'est bien, surtout ça: "les femmes aussi doivent l'être [soumises] à leurs maris en toutes choses".
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4061
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Le créationnisme et le féminisme

#30

Message par MaisBienSur » 31 mai 2014, 19:30

Remarque simple a écrit :
Il n’est pas question que j’adhère à ce genre de loi. Ce n’est pas normal et c’est nuisible.

Je comprends que cela est historique et culturel et qu’il faut avoir de la compassion pour ceux qui en ont besoin. Mais quand des communautés imposent ces règles a tous, il faut se questionner, que se passera t-il avec les enfants qui sont éduqués dans cette mentalité ? Cette mentalité fonctionnait au moyen âge, mais la liberté que l’on offre aujourd’hui paraitra traumatisante à ces enfants. Si le choc est trop grand, ils ne pourront plus quitter leur secte.

Qu’en pensez-vous ?
C'est la parole de dieu, donc il fera comme d'habitude, il va veiller à ce que tout se passe bien :a4:

- Soit en croit en dieu et on lui fait confiance
- Soit on n'y croit pas et on s'assoit dessus

Il est où le problème ?
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.
Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7602
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Le créationnisme et le féminisme

#31

Message par Raphaël » 01 juin 2014, 01:28

Remarque simple a écrit :Ephésiens
5.22 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur;
5.23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur.
5.24 Or, de même que l'Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses.
Paul était non seulement sexiste mais aussi homophobe. Ça n'empêche pas certains groupes religieux (par exemple les Adventistes du 7e jour) de suivre ses enseignements au pied de la lettre malgré les contradictions que ça implique. En effet Paul dit lui-même qu'il ne faut pas prendre ses enseignements au pied de la lettre (il admet aussi avoir commis beaucoup d'erreurs et être un mauvais guide) mais qu'il faut suivre uniquement Jésus-Christ.

II Cor 3,5. «non que nous soyons capables par nous-memes de penser quelque chose, comme de nous-mêmes; mais notre capacité vient de Dieu, qui nous a aussi rendus propres à ètre les ministres de la nouvelle alliance, non par la lettre, mais par l'esprit; car la lettre tue :mitraille:
et l'esprit vivifie.»

Remarque simple
Messages : 231
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Le créationnisme et le féminisme

#32

Message par Remarque simple » 28 déc. 2014, 12:37

Bonjour,

@Raphael : Jésus, c’est celui qui appelle sa mère « femme », c’est assez impersonnel et condescendant surtout quand c’est SA mère ? Pour un individu que certain croit révolutionnaire et symbolique de l’amour, ça ne me gène pas de remettre en question leurs illusions. Son but était de devenir un Roi et il respectait les coutumes, n’est-ce pas ???
Et je suis d’accord avec toi, les lettres des livres religieux ont servies à justifier l’assassinat de ceux qui ne croyaient pas.

Si on revient aux relations féminines dans la bible, Il y a encore plus…

Connaissez-vous la fête de l’inceste Père-fille? Cela s’appelle la Galaadite…. ce n’est pas de la rigolade….c’est écrit dans la Torah, je vous le cite :

Juges
11.32 Jephthé marcha contre les fils d'Ammon, et l'Éternel les livra entre ses mains.
11.33 Il leur fit éprouver une très grande défaite, depuis Aroër jusque vers Minnith, espace qui renfermait vingt villes, et jusqu'à Abel Keramim. Et les fils d'Ammon furent humiliés devant les enfants d'Israël.
11.34 Jephthé retourna dans sa maison à Mitspa. Et voici, sa fille sortit au-devant de lui avec des tambourins et des danses. C'était son unique enfant; il n'avait point de fils et point d'autre fille.
11.35 Dès qu'il la vit, il déchira ses vêtements, et dit: Ah! ma fille! tu me jettes dans l'abattement, tu es au nombre de ceux qui me troublent! J'ai fait un voeu à l'Éternel, et je ne puis le révoquer.
11.36 Elle lui dit: Mon père, si tu as fait un voeu à l'Éternel, traite-moi selon ce qui est sorti de ta bouche, maintenant que l'Éternel t'a vengé de tes ennemis, des fils d'Ammon.
11.37 Et elle dit à son père: Que ceci me soit accordé: laisse-moi libre pendant deux mois! Je m'en irai, je descendrai dans les montagnes, et je pleurerai ma virginité avec mes compagnes.
11.38 Il répondit: Va! Et il la laissa libre pour deux mois. Elle s'en alla avec ses compagnes, et elle pleura sa virginité sur les montagnes.
11.39 Au bout des deux mois, elle revint vers son père, et il accomplit sur elle le voeu qu'il avait fait. Elle n'avait point connu d'homme. Dès lors s'établit en Israël la coutume
11.40 que tous les ans les filles d'Israël s'en vont célébrer la fille de Jephthé, le Galaadite, quatre jours par année.


Dans les règles sociales d’aujourd’hui, l’inceste est dénoncé haut et fort. Alors comment se fait-il que personne ne dénonce ces écritures. On dénonce les livres qui valorisent le cannibalisme, non ? Ce sont des actes sexuels que les familles très croyantes peuvent facilement cacher et justifier religieusement. Si cela se produit, avec toutes les informations qui sont connues, les victimes auront surement honte et chercherons de façon naturelle a cacher leur malheur n’est-ce pas?

Qu’en pensez-vous ?

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: Le créationnisme et le féminisme

#33

Message par Pepejul » 28 déc. 2014, 15:30

Je pense que c'est une connerie de plus dans ce livre qui :

- élimine totalement l'idée qu'il est "divin" et parfait

- le rend encore plus détestable si on s'en sert de grille de lecture et de manifeste dictant les comportements

- reste un bon ouvrage si on le lit avec des pincettes pour ce qu'il est : un recueil illustrant le mode de vie d'une époque révolue

- rend un peu plus ridicule ceux qui s'y reportent en pensant / disant que ce livre contient toute la vérité du monde...
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
f.didier
Messages : 635
Inscription : 27 oct. 2014, 12:29

Re: Le créationnisme et le féminisme

#34

Message par f.didier » 28 déc. 2014, 15:44

Remarque simple a écrit :
Dans les règles sociales d’aujourd’hui, l’inceste est dénoncé haut et fort. Alors comment se fait-il que personne ne dénonce ces écritures. On dénonce les livres qui valorisent le cannibalisme, non ? Ce sont des actes sexuels que les familles très croyantes peuvent facilement cacher et justifier religieusement. Si cela se produit, avec toutes les informations qui sont connues, les victimes auront surement honte et chercherons de façon naturelle a cacher leur malheur n’est-ce pas?

Qu’en pensez-vous ?
Bonjour
Peut etre parce que :
l'inceste n'est pas interdit par la loi. La loi dit simplement que les deux personnes doivent etre majeures et consentantes. Avec un mineur, pas bien, par contre, fifille de 20 ans peut avoir tous les rapports sexuels qu'elle veut avec papounet, c'est leur vie privée :
L'inceste en droit

De façon générale, le droit tend à distinguer l'inceste commis sur un mineur (la majorité légale, et non simplement sexuelle, est retenue en France) et l'inceste commis entre personnes majeures et consentantes.

Par ailleurs, il faut distinguer la criminalisation de l'inceste, c'est-à-dire son appréhension par le droit pénal, et les règles de droit civil régissant le mariage. Nombre de pays s'abstiennent ainsi de criminaliser l'inceste entre personnes majeures et consentantes tout en interdisant le mariage entre proches, par parenté ou filiation. En revanche, l'inceste sur mineur est le plus souvent considéré comme une forme d'agression sexuelle ou, plus spécifiquement, d'abus sexuel sur mineur.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Inceste


Et aussi parce que le complexe d’œdipe est considéré comme normal. Un garçon qui est amoureux de sa maman... Normal, laissez le faire, ca lui passera ! Ou pas !
La psychanalyse identifie ainsi trois étapes fondamentales de développement psycho-affectif : le stade oral, le stade anal et le stade phallique lors duquel survient chez le garçon, comme chez la fille mais d'une toute autre manière, le complexe d'Œdipe. C'est en effet de 3 à 5 ans environ que le désir libidinal portant sur le parent de sexe opposé apparaît, et que le parent de même sexe est perçu comme un rival. Le complexe connaît ensuite un déclin avec la préadolescence : l'enfant affronte le complexe et son désir libidinal et se dirige alors vers d'autres objets pouvant le soulager de ce complexe.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Complexe_d%27%C5%92dipe
Pro technologie
Pro verichip
Pro robotique

Sandoo

Re: Sujet mal classé

#35

Message par Sandoo » 28 déc. 2014, 16:30

Denis a écrit :Ce sujet n'a rien à voir avec le créationnisme et l'évolution des espèces.

:) Denis
Entièrement d'accord !

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 03:41

Re: Le créationnisme et le féminisme

#36

Message par kestaencordi » 28 déc. 2014, 21:13

Remarque simple a écrit :
Dans les règles sociales d’aujourd’hui, l’inceste est dénoncé haut et fort. Alors comment se fait-il que personne ne dénonce ces écritures. On dénonce les livres qui valorisent le cannibalisme, non ? Ce sont des actes sexuels que les familles très croyantes peuvent facilement cacher et justifier religieusement. Si cela se produit, avec toutes les informations qui sont connues, les victimes auront surement honte et chercherons de façon naturelle a cacher leur malheur n’est-ce pas?

Qu’en pensez-vous ?
aujourd’hui' s'est vous qui le dénoncez. si "personne" ne le dénonce c'est peut-être parce que les règles social interdisent certaine dénonciation ( je denonce souvent ce fait ). il y a un prix a payer pour les dénonciateurs et ca n'en vaut probablement pas la peine.

je suis certain que le cannibalisme n'est pas une priorité, ce qui n'est pas le cas de l'inceste sur mineur. je suis aussi certain que dénoncer la torah ne fera pas progresser la lutte contre la pédophilie en plus de pointer du doigt des millions de religieux en les associant injustement a la pédophilie.

j'ignorais complétement les textes que vous avez cite. interessant.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Remarque simple
Messages : 231
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Le créationnisme et le féminisme

#37

Message par Remarque simple » 01 août 2015, 10:56

Bonjour,

@ Denis : On parle sur ce site de créationnisme donc de religion. Ma stratégie pour contredire le créationnisme est de mettre en évidence les contradictions et les aberrations des livres religieux et de la religion. Il me faut prouver que les livres religieux sont désuets relativement à nos valeurs sociales actuelles. C’est pourquoi je pense que le sujet du féminisme est important dans cette section. Plusieurs autres sujets amènent la preuve de l’évolution, les miens sont de prouver que les croyances créationnistes et divines des livres religieux sont désuètes. Le forum des sceptiques est à mon avis un très bon endroit, parce qu’on peut être « sceptique» même vis-à-vis ceux qui défendent leur athéisme. Regardes, les commentaires que j’ai reçu.

@ f.didier : C’est un point de vue. Ce qui m’est venu à l’esprit en te lisant, c’est pourquoi les livres religieux encouragent l’inceste ? Est-ce ces valeurs sont acceptables actuellement ? Est-ce qu’un parent peut abuser de son enfant en le manipulant et en se justifiant avec la religion? Quelle sont les conséquences psychologiques de ces actes?

@ kestaencordi : Je pense qu’il est important que les gens sachent ce qui est écrits dans les livres religieux. Je fais très attention pour ne pas pointer du doigt des gens ou des millions de gens. À chaque fois que j’écris, que je dénonce ou que je critique les livres religieux (les trois religions), ce n’est pas du racisme, de la xénophobie ou de la haine contre des groupes ethniques, c’est de la légitime défense. En tant qu’athée, à cause de ce qu’on retrouve dans ces livres, mes valeurs personnelles ont été choquées, j’y ai découvert plusieurs atrocités. J’admets qu’il y a plusieurs notions acceptables qui ont été rapportés, mais dans chaque cas, ces notions correspondent au sens commun du respect, de la compassion etc., et elles sont indépendantes de la croyance en dieu.

Revenons au féminisme et au rôle des femmes que la religion prescrit. On y retrouve des notions correspondantes à la mentalité des tribus de l’antiquité et des religieux veulent appliquer à tous cette mentalité. Quand je discute de ce sujet avec des religieuses (qui portent le voile ou non), la première chose que je réalise est qu’elles n’ont pas lu les livres religieux. Je me suis dites qu’il faut un endroit ou ces valeurs religieuses, que je considère archaïques et non-applicables dans une société démocratique, soient mises en évidence et dénoncées.

Par exemple le port du voile est inscrit dans les livres religieux, et je le prouve plus bas, alors pourquoi dans les medias certains disent que le port du voile est un choix « purement » personnel. Les livres religieux mentionnent le port du voile et les adeptes fanatiques n’ont pas le choix de le porter, parce qu’ils doivent se soumettre à l’interprétation des écritures de leurs chefs religieux. Je m’explique, si je suis athée, je peux décider de porter un voile ou non selon mon gout du jour, à ce moment je peux dire que je suis libre de porter un voile. Mais lorsque la religion impose de porter un voile en public, le contrôle de cette religion aliène cette liberté « de porter un voile ou non » et celles qui sont soumises et qui prétendent être libre de porter ce voile se mentent à elle-même parce que l’enlever en public devient un affront religieux.

De plus, celles qui se justifient de porter la burqa en disant que c’est un symbole de protestation contre le sexisme des sociétés démocratiques, critiquent, dans les faits, l’habillement des femmes de notre société. Ceci me donne le droit de critiquer aussi leurs habillements religieux. Elles ne réalisent pas que se cacher derrière un voile peut encourager un système de prostitution. Si une prostitué est cachée sous une burqa, elle peut facilement se promener avec son client et aller chez lui incognito …Mahomet aurait peut-être compris ce scénario, hihihihihi. La prostitution existe depuis longtemps et la religion peut protéger un système social de prostitution grâce au port du voile.

Le plus frustrant c’est que des Imans obligent des femmes à se cacher en expliquant qu’elles doivent se protéger du manque de respect des hommes. C’est con, c’est vraiment con pace que c’est l’irrespect des hommes qu’il faut bannir et non pas blâmer les femmes.

Voici des textes religieux, dont je parlais au début de ce texte :

Bible : Corinthiens
11.5 Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef: c'est comme si elle était rasée.
11.6 Car si une femme n'est pas voilée, qu'elle se coupe aussi les cheveux. Or, s'il est honteux pour une femme d'avoir les cheveux coupés ou d'être rasée, qu'elle se voile.

Coran ; 24 La lumière 31. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ò croyants, afin que vous récoltiez le succès.

Coran ; 33. Les coalisès (Al-Ahzab)
59. Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Qu’en pensez-vous ?

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5821
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Le créationnisme et le féminisme

#38

Message par Lulu Cypher » 01 août 2015, 11:15

rien ! :evil:
.... avec un post tous les ans ou tous les 6 mois il va falloir 50 ans pour finir cette conversation (de toute façon dans 50 ans ça sera un forum neuronal 3D)

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Remarque simple
Messages : 231
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Le créationnisme et le féminisme

#39

Message par Remarque simple » 03 janv. 2016, 10:21

Bonjour,

@luluCypher : C’est le fun de ne penser « RIEN », je réussis à atteindre ce niveau de conscience intellectuel quand je fais de la méditation pendant six mois… hihihihihi

Laissez-moi continuer avec ce que j’ai réalisé parce que je pense que le féminisme et les livres religieux sont incompatibles.
Lorsqu’une personne croit que Moise, Mahomet ou Jésus représente l’amour, c’est divertissant et ça ne me fait rien parce que la personne croit ce qu’elle veut.
Lorsqu’une personne dit que son dieu nous surveille, cela frôle avec de la paranoïa, mais c’est la responsabilité de cette personne de juger de son état psychologique, ce n’est pas mon problème.
Lorsqu’une personne se dit féministe, c’est un choix de réflexion sociale et cela sous-entend qu’elle désire l’égalité et l’équité entre les hommes et les femmes. C’est une visée nécessaire que je partage et il y a un gros, mais… ce concept ne se retrouve pas dans les livres religieux.


Alors, lorsqu'une personne se présente comme féministe, qui croit que Moise, Mahomet ou Jésus est amour et qui dit que son dieu la regarde, je me pose énormément de questions à propos des raisonnements qu’elle entretient.
1) A-t-elle lu les livres religieux?
2) Sait-elle que les livres religieux sont misogynes?
3) Si elle a lu les livres religieux, est-elle une opportuniste ou une manipulatrice?
4) Est-ce une fanatique qui choisit ses textes et qui nous trompe avec ses paradoxes religieux?
5) Si elle est naïve et qu’elle connait les paradoxes religieux, quels sentiments l’aveuglent ?
6) Etc.

Devant ceux qui relient le féminisme et la religion, et qui prétendent qu’il n’y a pas de contradictions, il faut être prudent parce qu’on ne connait pas les intentions et les raisonnements soutenus par ces personnes.

Pour prouver la misogynie des livres religieux, je vais continuer avec les histoires de cette tribu de l’antiquité que l’on retrouve dans la bible. Il y a l’histoire de Tamar dans la bible qui se prostitue pour avoir un enfant et l’homme ne voit rien, ce qui est absurde. Je cite les extraits les plus importants.

Après plusieurs péripéties, le beau-père de Tamar, Juda, revenait dans la tribu.

Genèse :
38.13 On en informa Tamar, et on lui dit : Voici ton beau-père qui monte à Thimna, pour tondre ses brebis.
38.14 Alors elle ôta ses habits de veuve, elle se couvrit d’un voile et s’enveloppa, et elle s’assit à l’entrée d’Énaïm, sur le chemin de Thimna; car elle voyait que Schéla était devenu grand, et qu’elle ne lui était point donnée pour femme.
38.15 Juda la vit, et la prit pour une prostituée, parce qu’elle avait couvert son visage.
38.16 Il l’aborda sur le chemin, et dit : Laisse-moi aller vers toi. Car il ne connut pas que c’était sa belle-fille. Elle dit : Que me donneras-tu pour venir vers moi?
38.17 Il répondit : Je t’enverrai un chevreau de mon troupeau. Elle dit : Me donneras-tu un gage, jusqu’à ce que tu l’envoies?

Cette Tamar portait un voile sur son visage pour agir en prostituée, elle a marchandé son corps contre des biens matériels et Juda n’avait aucun problème avec ce scénario. Comme dans toutes les histoires religieuses, c’est la femme qui a tous les torts. L’homme est innocenté en prétendant s’être fait duper. Réalisez-vous la mentalité qui est véhiculée dans les livres religieux ?

Qu’en pensez-vous?

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5821
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Le créationnisme et le féminisme

#40

Message par Lulu Cypher » 03 janv. 2016, 12:07

La question n'étant pas "Que pensez-vous" mais "Qu'en pensez-vous"
Ma réponse est ... Heu ... toujours rien.

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Remarque simple
Messages : 231
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Le créationnisme et le féminisme

#41

Message par Remarque simple » 24 oct. 2016, 13:16

Bonjour,

@Lulu Cypher; la subtilité de ton intellectualisme m’impressionne, « ne lâche pas la patate » comme on dit au Canada.

Revenons à la misogynie des livres religieux.

Pour modifier le comportement des hommes misogynes motivé par la religion, c'est-à-dire de ceux qui s’imaginent que les femmes doivent se soumettre à la volonté masculine de façon inconditionnelle, notre société a mis en place plusieurs systèmes juridiques pour contrer cette domination destructrice.

La violence physique vis-à-vis des conjointes est, aujourd’hui, totalement illégale et punissable par la loi. Je pense que cette direction légale qu’a prise notre société est un très grand pas dans l’idéologie égalitaire entre les hommes et les femmes.

Les victimes de violences conjugales, ou celles qui observent des comportements inacceptables sont maintenant encouragées à dénoncer les agresseurs. Les victimes seront supportées financièrement et moralement par l’état, par la communauté et l’agresseur sera poursuivi. Ce qui est une très bonne chose.

Mais…mais…mais…mais…mais. Connaissez-vous les féministes-religieux-hypocrites et leur « jeu de victimisation » ? On retrouve ce jeu quelquefois et il est très difficile de le prouver parce que les personnes raisonnables évitent de contredire les victimes dans les cas de plainte de violence conjugale. Les victimes, en grande majorité, sont très vulnérables et remettre en doute leurs histoires peut leur être néfaste.

Par contre, il est déplorable de survaloriser la victimisation. C'est-à-dire de donner tellement d’avantages pécuniaires et sociaux aux victimes que des techniques de simulation, de mensonge, de complot ou de manipulation peuvent permettre le développement d’un système générant de fausses victimes. Ces dernières rechercheront les avantages de la victimisation qui y est associée. On se retrouve donc avec un paradoxe sociable insoutenable. Il devient possible d’accuser faussement un individu de violence conjugale et celui-ci se retrouvera fortement et instantanément pénalisé. La fausse victime, par ce méfait public, est récompensée pour un complot et un mensonge. Une personne raisonnable n’osera pas la contredire la victime parce qu’elle risque d’être « mal vue ». On ne recherchera plus à savoir s’il y a eu manipulation.

Est-ce que des féministes-religieuses-hypocrites existent ? Vous savez maintenant qu’on peut droguer un individu à son insu, et par la suite, la schizophrénie ou la paranoïa apparaitra chez l’individu quand celui-ci arrêtera de recevoir soudainement la dose de psychotropes !

1) Est-ce que l’on peut droguer un conjoint à son insu, pour le rendre violent ?
2) Est-ce qu’il peut y avoir des illégalités chez les mouvements féministes-religieux ?
3) Est-ce qu’un groupe de féministes-religieux peut manipuler pour créer des victimes?

Je vous explique l’arnaque ou le complot relié à la violence conjugale. On connait l’effet de sevrage de psychotrope, donc un groupe féministe-religieux-hypocrite pourra utiliser ce phénomène pour guider une fausse victime. On lui expliquera ce qu’il faut dire aux autorités policières et comment obtenir les psychotropes pour empoisonner le conjoint sous prétexte de se protéger elle-même. Par la suite, grâce une plainte judiciaire de la fausse victime, le conjoint devra quitter les lieux, il ne recevra plus la dose de psychotrope qu’il prenait à son insu et il deviendra en sevrage, sans le savoir, d’où une réaction paranoïaque qui apparaitra. Le comportement du conjoint, incompréhensible, confirmera ce que prétendra la fausse victime.

Mais pourquoi raconter cette histoire sur un forum de discussion sur le créationnisme ??????

Vous allez comprendre. C’est très simple, quand j’ai dénoncé cette situation, des psychiatres m’ont répondu que c’était une situation impensable. Lorsque cela se produit, selon eux, c’était Dieu qui punissait ou c’était le mal de l’âme qui apparaissait. Le comble est qu’ils disent qu’avoir la foi pourrait replacer la situation….

Non ! Non ! Non ! Non ! Et non ! Les « psychiatres-religieux-hypocrites » ne vont pas me faire croire avec leurs psychotropes (un jeu de drogue-sevrage) que le diable existe et que celui-ci peut contrôler des esprits. Notez que le diable et le dieu sont la même chose.

Le féminisme-non-religieux me semble beaucoup plus adéquat à notre société démocratique pour protéger les victimes de violences conjugales. Je mets en doute énormément les propos du féminisme-religieux qui sous-entend que Mahomet, Jésus ou Moise sont des « libérateurs de femmes » … parce que c’est le contraire que je vois, ce sont des misogynes.

Qu’en pensez-vous ?

Remarque simple
Messages : 231
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Le créationnisme et le féminisme

#42

Message par Remarque simple » 21 mai 2017, 13:46

Bonjour,

Vous savez depuis longtemps que les livres religieux racontent des histoires de schizophrénie. Des individus, disons Adam, Abraham, Moise, David, Jésus ou Mahomet, qui disent entendre des voix, montrent, à l’évidence, une maladie mentale ou un sevrage de psychotrope.

Le phénomène religieux-créationniste peut facilement être désavoué en mettant en avant plan plusieurs allégations qui ne s’appliquent plus à notre société. Par exemple, l’on retrouve facilement de la misogynie dans leurs livres, la Torah, la bible ou le coran.

Le féminisme est un mouvement social qui représente une des plus grandes révolutions pacifiques récentes. On peut être fier de ces femmes qui ont osé briser des tabous. Ce mouvement ne libère pas seulement les femmes, mais il libère aussi les hommes. Comprenez-moi bien, le but du féminisme, ce n’est pas de faire la guerre aux hommes, c’est de libérer les gens de tabous sociaux qui existent depuis l’antiquité et qui sont maintenue par la religion. Le combat du féminisme n’est pas terminé, c’est certain. Par contre, si une femme se dit féministe et qu’elle se cache derrière un voile, ou qu’elle prétend que Jésus est amour on peut interroger ses connaissances de l’évolution des femmes. Le combat contre les tabous machos est difficile, et ces tabous sont entretenus par ces livres. Je vous laisse lire des exemples misogynes qui sont écrits dans les évangiles.

Colossien
3.18 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur.

1 Corinthiens
11.3 Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l'homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ.

1 Corinthiens
14.34 que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d'y parler; mais qu'elles soient soumises, selon que le dit aussi la loi.
14.35 Si elles veulent s'instruire sur quelque chose, qu'elles interrogent leurs maris à la maison; car il est malséant à une femme de parler dans l'Église.

Éphésiens
5.22 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur;
5.23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur.
5.24 Or, de même que l'Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses.
5.25 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Église, et s'est livré lui-même pour elle,

1 Timothée
2.12 Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre de l'autorité sur l'homme; mais elle doit demeurer dans le silence.

Tite
2.4 dans le but d'apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants,
2.5 à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée.
dans le but d'apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants,…

1 Pierre
3.1 Femmes, soyez de mêmes soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n'obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes,
3.2 en voyant votre manière de vivre chaste et réservée.
3.3 Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d'or, ou les habits qu'on revêt,
3.4, mais la parure intérieure et cachée dans le coeur, la pureté incorruptible d'un esprit doux et paisible, qui est d'un grand prix devant Dieu.
3.5 Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leurs maris,
3.6 comme Sara, qui obéissait à Abraham et l'appelait son seigneur. C'est d'elle que vous êtes devenues les filles, en faisant ce qui est bien, sans vous laisser troubler par aucune crainte.


Voyez-vous, dire que les livres religieux apportent une bonne morale c’est dire que n’importe quoi. Je doute énormément de la parole et des actes de femmes qui se disent féministes et qui prétendent que Jésus ou Mahomet sont amour. Les paradoxes, des écrits prétendument divins, sont tellement nombreux que l’on parle en réalité de superstition, de faux espoirs, d’interprétations manipulatrices.

Il devient facile d’imaginer des féministes-religieuses, qui pensent secrètement « maudits hommes », en prétendant être victimes et connaitre l’amour d’un dieu imaginaire. À l’inverse, des hommes peuvent détruire des femmes en prétendant suivre les instructions de leurs dieux ou de leurs prophètes.

Que ce soit des hommes ou des femmes qui justifient leurs sexismes avec la religion, sachez que cette culture religieuse est basée sur des livres qui racontent des atrocités venant de l’antiquité.

Qu’en pensez-vous?

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18662
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Ce que j'en pense ?

#43

Message par Denis » 21 mai 2017, 14:30


J'en pense surtout que te lire est à peu près aussi intéressant que regarder sécher de la peinture.

:roll: Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4058
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: Ce que j'en pense ?

#44

Message par Christian » 21 mai 2017, 16:25

Denis a écrit :J'en pense surtout que te lire est à peu près aussi intéressant que regarder sécher de la peinture.

:roll: Denis
ou regarder pousser une roche...
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5821
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Le créationnisme et le féminisme

#45

Message par Lulu Cypher » 21 mai 2017, 18:05

Remarque simple a écrit :Qu’en pensez-vous?
Toujours rien .... mais j'ai l'optimiste et néanmoins déraionnable espoir que tu te rendras compte un jour que personne n'a d'intérête ni de plaisir à lire tes posts .... maintenant si pour toi c'est une thérapie ... alors là ...

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 1603
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04
Localisation : Bananistan.

Re: Ce que j'en pense ?

#46

Message par lefauve » 21 mai 2017, 20:16

Denis a écrit :J'en pense surtout que te lire est à peu près aussi intéressant que regarder sécher de la peinture.

:roll: Denis
Lire ses postes me donne la même émotion que regarder le linge séché sur la corde pendant une averse...
:?

On devrais parler de ta chatte, c'est plus intéressant !
...

Avatar de l’utilisateur
Psyricien
Messages : 3426
Inscription : 31 oct. 2011, 13:27
Localisation : Un peu partout ...

Re: Le créationnisme et le féminisme

#47

Message par Psyricien » 21 mai 2017, 21:43

Remarque simple a écrit :Vous savez depuis longtemps que les livres religieux racontent des histoires de schizophrénie. Des individus, disons Adam, Abraham, Moise, David, Jésus ou Mahomet, qui disent entendre des voix, montrent, à l’évidence, une maladie mentale ou un sevrage de psychotrope.
Que dire d'une personne qui tente de faire un diagnostique médicale sur des personnages de fiction (où tout du moins dont le récit de la vie relève de la fiction) ?
Cette croisade monomaniaque que tu opères ne semble pas très saine.
A défaut de contenu intéressant, tes posts sont très révélateurs sur tes propres "soucis".
Psyricien : La moyenne de 4 et 5 ça peut faire 3 ... Comprendra qui pourra !

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7602
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Le créationnisme et le féminisme

#48

Message par Raphaël » 21 mai 2017, 23:36

Remarque simple a écrit :Je vous laisse lire des exemples misogynes qui sont écrits dans les évangiles.

Colossien ...
1 Corinthiens ...
Éphésiens ...
1 Timothée ...
Tite ...
1 Pierre ...
Tes citations proviennent des Épîtres et non pas des Évangiles.

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7602
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Ce que j'en pense ?

#49

Message par Raphaël » 21 mai 2017, 23:51

lefauve a écrit :Lire ses postes me donne la même émotion que regarder le linge séché sur la corde pendant une averse...
Il serait peut-être temps de t'acheter une sécheuse. :cligne:

N.B. pour les européens: sécheuse = sèche-linge.

Remarque simple
Messages : 231
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Le créationnisme et le féminisme

#50

Message par Remarque simple » 14 sept. 2017, 12:01

Bonjour,

J’en conviens… Rapporter les écrits misogynes que l’on retrouve dans les livres religieux en sachant que le groupe sceptique les connait, c’est comme se promener dans un musée de roche, de sèche-linge, de peinture unicolore, etc. De plus, si la directrice croit, du plus profond de son être, que l’art (ou la religion) ne se discute pas… on a, alors, l’impression de perdre son temps.

Donc, je vais modifier le contexte pour le moment, et vous raconter la suite de l’histoire de Mani Pue-Lation, une féministe-religieuse admirée de tous.

Mani, la fille de M. Pue-Lation, a maintenant soixante-quatre ans. Le début de son histoire est présenté dans le sujet de l’holocauste (regardez la page 2, si vous l’avez lu, le message fait référence à la destruction organisée de la culture athée, qui est une forme d’holocauste). En résumé, pendant sa jeunesse, Mani a poussé son professeur athée au suicide pour pouvoir en tirer des bénéfices sociaux, elle était guidée par son père, un motard criminel. L’histoire mettait en évidence les possibilités d’abus qu’offrent les systèmes sociaux pour encourager la religion. Les malheurs du professeur athée n’étaient qu’un dommage corollaire.

Mani avait épousé, à trente-huit ans, un comptable honnête et intègre, M.Timme, qu’elle n’aimait pas. Elle désirait avoir des enfants et son horloge biologique l’avait forcée à se trouver un conjoint pour réaliser son projet. Elle participait régulièrement à des mouvements féministes-religieux et elle était admirée pour son dévouement et son courage. Toutes ses amies connaissaient la souffrance qu’elle avait ressentie dans sa jeunesse à cause d’un professeur. (En réalité, elle avait arnaqué le professeur pour en tirer des avantages sociaux).

Mani s’était fait un amant à quarante-huit ans. Elle avait eu trois garçons ayant, respectivement, 2 ans, 6 ans et 9 ans. Malheureusement, la nature ne lui avait donné que des garçons et elle aurait voulu avoir des filles. Pour remédier à la situation, elle donnait à ses fils, et à l’insu de son conjoint, des pilules contraceptives pour les féminiser, pour les rendre plus humains selon son intuition féminine.

Le père, M. Timme, voyait que le couple ne fonctionnait plus et il remarqua que ses garçons étaient instables, physiquement faibles et confus. Le plus vieux, à l’âge de neuf ans seulement, lui parla de suicide. Le père, ne comprenant pas ce qui se produisait, prit la décision de quitter Mani, il avoua directement qu’il voulait se séparer pour élever ses garçons différemment.

Ce fut une insulte immense pour Mani. Elle contacta un « centre pour femme battue » et raconta que son conjoint la maltraitait psychologiquement. En se victimisant, elle expliqua que le problème de ses garçons était la volonté de Dieu, que son conjoint amplifiait les difficultés et qu’elle faisait tout pour maintenir la famille réunie. Dans ce centre, on lui conseilla qu’il soit nécessaire d’avoir des preuves pour accuser son conjoint de violence conjugale. Mani se renseigna et elle apprit comment créer ces preuves.

1) Elle alla chercher une quantité astronomique de linge pour ses enfants dans les centres d’aides communautaires. Son conjoint demanda d’où venaient ces vêtements, mais elle lui répondait que cela venait de ses amis. Le conjoint ne questionna pas plus profondément pour éviter le conflit et il ne s’occupa plus des vêtements des enfants. A) Elle cherchait à prouver que son conjoint négligeait les besoins basiques de ses enfants.

2) Un soir, elle ouvrit les fenêtres de la maison et dit à son conjoint qu’elle devait acheter des souliers au plus jeune. Lorsqu’elle fut revenue, elle présenta une facture de plus de mille dollars en soulier, le conjoint sursauta et elle se mit à crier et à pleurer tellement fort que tout le voisinage l’entendait dire que son conjoint ne voulait pas acheter de souliers à ses enfants. B) Elle cherchait à prouver que son conjoint était avare au point qu’il nuisait aux développements des enfants.

3) Un autre soir, son conjoint se préparait à partir pour jouer à une partie de baseball. Elle lui dit à la dernière minute qu’elle devait partir chez son père. Lorsqu’il lui demanda la raison, elle se mit à crier et à pleurer tellement fort que tout le voisinage l’entendait dire que son conjoint l’empêchait de sortir. C) Elle cherchait à prouver que son conjoint la contrôlait démesurément.

4) Finalement, un soir elle fonça physiquement sur son conjoint. Elle téléphona à la police, en signalant le 911 et en prétendant être en danger. Les policiers sont arrivés, ils ont pris la déclaration de Mani. Ils ont demandé au conjoint s’il avait touché à Mani. Évidemment, le conjoint expliqua qu’il n’avait rien fait sauf de se protéger. Les policiers ont insisté. Le conjoint expliqua qu’il l’avait involontairement touché parce qu’elle avait foncé sur lui. Les policiers ont emmené immédiatement le conjoint en prison sous prétexte qu’il avait avoué avoir touché à Mani.

Le drame familial typique……

5) M. Timme, ne s’en faisait pas. Il pensait qu’en sortant de prison qu’il règlerait cette fausse accusation rapidement. Deux jours après cette aventure, le conjoint sortit de prison après avoir signé l’article 810, l’empêchant d’aller chez lui et de voir ses enfants. Il pensait pouvoir suivre les règles et il croyait que ce n’était qu’une question de temps,

6) Mais…Mais… Il devint soudainement schizophrène. Mani lui avait donné des psychotropes à son insu et l’effet de sevrage apparaissait violemment.

7) En pleine crise paranoïaque, il alla secrètement dans sa demeure. Arrivé chez lui, complètement schizophrène, il ne voyait que des démons et il assassina ses deux plus jeunes garçons et se suicida. Le plus âgé survécut, il s’appelait Vic.

8) À la suite de cet évènement, Mani était à nouveau perçu comme une victime innocente et de bonnes fois. Elle amena Vic, avec elle, régulièrement à l’église. Le courage qu’elle démontrait impressionnait les féministes-religieuses. Elle donna des conférences pour expliquer la souffrance féminine de celles qui souhaitent le bien pour tous. Elle expliqua que la croyance en dieu est une aide psychologique nécessaire et incroyablement puissante. Elle justifia l’action de son conjoint en parlant du pouvoir du diable lorsque les fidèles s’éloignent de leur religion.

9) Elle avançait que le pardon et la compassion qu’elle a pour les hommes déviants servaient à faire croitre la force que le divin lui donnait. Les féministes-religieuses se mirent tous d’accord pour dire que Mani Pue-Lation avait une âme emplie d’amour et que cet amour lui permettait de se rapprocher de Jésus.

Plus tard, son fils Vic, celui qui avait survécu, essayait de survivre ……….. À suivre …………

Le système judiciaire arrête d’interroger des scénarios de crimes où les vrais criminels sont ceux qui donnent, vendent ou prescrivent des psychotropes (cela inclut des psychiatres). Ceux qui subissent des sevrages incontrôlés ne sont que des pantins.

La violence conjugale peut facilement être la suite logique d’une manipulation vicieuse. La violence psychologique se cache facilement derrière les croyances religieuses.

La société ne publicise pas les effets de sevrage.

Pourquoi ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit