Santé mentale et le forum.

Pour toute question concernant le site ou ce forum, c'est par ici...
Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4024
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Santé mentale et le forum.

#201

Message par unptitgab » 24 mars 2017, 05:28

tchamba a écrit :Vous voulez dire qu'il y a vraiment des autistes sur le forum? de vrais autistes dont j'aurais pu me moquer?

Je doute qu'un vrai autiste puisse intervenir sur un forum.
Eh bien vous doutez mal, il y a et a eu des intervenants connaissant des troubles autistiques, d'ailleurs je ne vois pas ce qui les empêcherait d'écrire sur un forum.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Santé mentale et le forum.

#202

Message par tchamba » 24 mars 2017, 06:03

unptitgab a écrit :
tchamba a écrit :Vous voulez dire qu'il y a vraiment des autistes sur le forum? de vrais autistes dont j'aurais pu me moquer?

Je doute qu'un vrai autiste puisse intervenir sur un forum.
Eh bien vous doutez mal, il y a et a eu des intervenants connaissant des troubles autistiques, d'ailleurs je ne vois pas ce qui les empêcherait d'écrire sur un forum.
Arf vous voulez dire qu'il existe toute une déclinaison de symptômes qui peuvent se rapprocher de l'autisme.

Pour une fois c'est moi qui ai une conception très dualiste.

Pour moi l'autisme est une pathologie lourde qui empêche toute communication.

Comme tous les mots qui proviennent de vocabulaire scientifique, certains mots ont tendance à passer facilement dans le vocabulaire courant.
Le mot "psychopathe" est beaucoup utilisé par les enfants dans les cours de récréation pourtant la mot est tout aussi scientifique que le mot "autiste".

Aujourd'hui on dit facilement de quelqu'un qui est un peu isolé dans sa bulle qu'il est un peu autiste sans qu'il soit ni diagnostiqué asperger ni que ce soit une insulte.

Dans mon intervention j'ai joué sur ces deux sens du mot (le sens courant et le sens scientifique) pour faire de la provocation mais aussi pour que l'humour soit le plus noir possible. Les trolls parlent de lulz. Ce n'est pas forcément l'humour que je préfère mais une fois de temps en temps pourquoi pas.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7807
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Santé mentale et le forum.

#203

Message par Nicolas78 » 24 mars 2017, 06:22

Pour moi l'autisme est une pathologie lourde qui empêche toute communication.
Même en prenant en compte les critères de personnes isolés ou asociales ou sensibles, évitantes, etc ça me parait un peut plus complexe que ça.
Alors il existe diffèrent "degrés" d'autisme. Plus ou moins handicapant.
Et qu'on peut penser qu'un certain nombres de critères normatifs troublent le jeu.
Mais quand même.
Je m'y connait pas sur ce sujet mais je pense que la littérature scientifique et médicale ne manque pas sur ce sujet.

Ceci-dit de la part d'autistes eux même, il y à débat sur la normalisation réductrice de certain autistes et de ce jugement (pseudo-anormale donc), si j'en croît un débat récent entendu à la radio.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3388
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Santé mentale et le forum.

#204

Message par LoutredeMer » 24 mars 2017, 06:32

tchamba a écrit :Arf vous voulez dire qu'il existe toute une déclinaison de symptômes qui peuvent se rapprocher de l'autisme.
Non, ce n'est pas ce qu'il veut dire ! Interprétation encore et toujours de ta part, assénées comme des vérités. Il y a quelques autistes inscrits sur ce forum qui communiquent très bien. Tu nous assènes depuis que tu es là de fausses vérités qui ne sont que tes préjugés ou une désinformation importante de ta part.

Il est facile de s'en défaire en se documentant et en vérifiant ses assertions.

Je suis zozo sur plein de points mais depuis que je suis ici je me "soigne" en utilisant ces méthodes. En ce qui te concerne, je doute de plus en plus que tu veuilles progresser. Ou alors, montre-le en consultant d'abord et apportant des sources qui étayeront tes affirmations.

c'est moi qui ai
oui on sait..

Pour moi l'autisme est une pathologie lourde qui empêche toute communication.
Faux.

Aujourd'hui on dit facilement de quelqu'un qui est un peu isolé dans sa bulle qu'il est un peu autiste sans qu'il soit ni diagnostiqué asperger ni que ce soit une insulte.
OUi. C'est une dérive du langage malheureusement, qui ne respecte pas la susceptibilité des gens concernés. Imagine que tu sois handicapé et qu'on te dise sur le ton de la blague "espèce d'handicapé". Il faut une sérieuse dose de second degré pour bien le prendre, ou etre ami ou intime avec la personne, ce qui n'est pas le cas ici.

Dans mon intervention j'ai joué sur ces deux sens du mot (le sens courant et le sens scientifique) pour faire de la provocation mais aussi pour que l'humour soit le plus noir possible. Les trolls parlent de lulz. Ce n'est pas forcément l'humour que je préfère mais une fois de temps en temps pourquoi pas.
Pas faux. De toute facon cette histoire n'est qu'un quiproquo depuis le début. :roll:

(Pardon Unptigab, je t'ai un peu court-circuité)

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4024
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Santé mentale et le forum.

#205

Message par unptitgab » 24 mars 2017, 06:33

@tchamba, vous pouviez résumer en concédant le fait que vous ne connaissez absolument rien concernant l'autisme, au lieu de rester à rien foutre et donc rien apprendre en méditant, contrairement à votre croyance la connaissance ne s'infuse pas en restant comme un con face à un mur, instruisez vous cela vous évitera d'écrire des pages d'âneries.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4024
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Santé mentale et le forum.

#206

Message par unptitgab » 24 mars 2017, 06:39

LoutredeMer a écrit :(Pardon Unptigab, je t'ai un peu court-circuité)
T'inquiète, je ne suis pas propriétaire des discussions.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Santé mentale et le forum.

#207

Message par tchamba » 24 mars 2017, 06:45

unptitgab a écrit :@tchamba, vous pouviez résumer en concédant le fait que vous ne connaissez absolument rien concernant l'autisme, au lieu de rester à rien foutre et donc rien apprendre en méditant, contrairement à votre croyance la connaissance ne s'infuse pas en restant comme un con face à un mur, instruisez vous cela vous évitera d'écrire des pages d'âneries.

Vous avez raison mais essayez de l'expliquer à François Fillon :

« Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés [...]. Je ne suis pas jusqu'au-boutiste, pas enfermé dans une certitude, mais il y a une chose que je constate, c'est qu'il n'y a pas d'alternative", a affirmé le candidat LR à la présidentielle à Laurent Delahousse, hier soir, sur France 2.
http://www.lepoint.fr/presidentielle/au ... 4_3121.php

Je peux me faire l'avocat de Fillon comme cet internaute qui répond justement:

Les familles concernées, mais je leur suggère, plutôt que de s'adresser au CSA, d'écrire à l'Académie française, ou toute autre autorité en charge des dictionnaires...Larousse ; au sens figuré, autisme''déni de réalité qui pousse à s'isoler et à refuser de communiquer et particulièrement, d'écouter autrui'' On fait, encore, un mauvais procès (un procès complètement nul en fait !) à Fillon. ça devient plus que ridicule !

Que vous le vouliez ou non le mot est passé dans le vocabulaire courant dans un sens péjoratif. Il faut vraiment être autiste pour s'insurger contre les dictionnaires (même si ça m'arrive assez souvent.)

A vous lire j'ai l'impression d'être un peu autiste à mon tour.

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Santé mentale et le forum.

#208

Message par tchamba » 24 mars 2017, 06:59

LoutredeMer a écrit :
Pour moi l'autisme est une pathologie lourde qui empêche toute communication.
Faux.
Ok je corrige : Elle peut être une pathologie lourde qui empêche toute communication
OUi. C'est une dérive du langage malheureusement, qui ne respecte pas la susceptibilité des gens concernés. Imagine que tu sois handicapé et qu'on te dise sur le ton de la blague "espèce d'handicapé". Il faut une sérieuse dose de second degré pour bien le prendre, ou etre ami ou intime avec la personne, ce qui n'est pas le cas ici.
C'est une dérive entériné par les dicos. Je trouve plus drôle de traiter d'handicapé quelqu'un qui ne l'est pas.

Hier j'étais en vélo à côté d'un handicapé en fauteuil roulant électrique. Pour rire, je lui propose de faire la course. Il me répond qu'il ne peut pas aller plus vite. Je lui répond qu'il va plus vite que quelqu'un qui marche. Là il m'a raconté toutes les fois où les gens ont manqué de tact avec lui. Il m'a même appris l'existence de l'expression "tu ne vas pas repartir sur une jambe". En attendant, il a le sens de l'humour et de ce côté il n'est pas handicapé. Je me suis contenté de l'écouter et de rire avec lui de la bêtise des gens.
De toute facon cette histoire n'est qu'un quiproquo depuis le début. :roll:
Le but n°1 de la provocation c'est de provoquer des quiproquos.
Dernière modification par tchamba le 24 mars 2017, 09:11, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3388
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Santé mentale et le forum.

#209

Message par LoutredeMer » 24 mars 2017, 07:00

tchamba a écrit :
Que vous le vouliez ou non le mot est passé dans le vocabulaire courant dans un sens péjoratif. Il faut vraiment être autiste pour s'insurger contre les dictionnaires (même si ça m'arrive assez souvent.)

A vous lire j'ai l'impression d'être un peu autiste à mon tour.
:vomi:

tu es irrécupérable.

Avatar de l’utilisateur
Corwin
Messages : 448
Inscription : 03 déc. 2013, 19:58
Localisation : Mare Humorum, Lune

Re: Santé mentale et le forum.

#210

Message par Corwin » 24 mars 2017, 08:32

tchamba a écrit :A vous lire j'ai l'impression d'être un peu autiste à mon tour.
Ou peut-être juste Asperger…

Un article de Slate.fr concernant cette forme d'autisme et internet : Les autistes Asperger s'épanouissent en devenant des geeks

Un cas parmi d'autres : il y a peu, un internaute-prophète a provoqué une scission au sein du forum ufologique NNSPS, et entraîné la clôture définitive des inscriptions. Pour justifier certaines difficultés, il déclara (ici) être affecté par le syndrome d'Asperger. Un aperçu de ses aptitudes à la divination et à en excuser les erreurs .
tchamba a écrit :En attendant, il a le sens de l'humour et de ce côté il n'est pas handicapé.
J'ai connu un gars en chaise roulante qui, lorsqu'on lui demandait « Comment ça va ? » répondait toujours « Comme sur des roulettes ».

C'est à ça que sert l'humour.
« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde » (Pierre Desproges)
La vidéo

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Santé mentale et le forum.

#211

Message par tchamba » 24 mars 2017, 08:41

Corwin a écrit : Ou peut-être juste Asperger…
Oui, il n'y a pas que des inconvénients :

- une grande honnêteté, la fidélité dans les rapports humains ; de la fiabilité et de la loyauté
- l’absence de préjugés
- une pensée originale et, dans certains cas, des intérêts spécifiques
- dans un environnement propice, une extraordinaire volonté de s’adapter à la norme, au prix d’efforts considérables, ce qui permet une bonne évolution
- la capacité de percevoir et de mémoriser les détails peut leur permettre d’exceller dans certains métiers.

http://asperger.autisme.ch/syndrome

Merci pour les articles. Je ne connaissais pas le problème sous cet angle.
Un aperçu de ses aptitudes à la divination et à en excuser les erreurs là.
Intéressant mais je ne sais pas trop quoi en penser.

Si j'ai parlé de l'autisme c'est aussi parce que c'est un sujet qui m'intéresse même si je suis aussi ignare que François Fillon sur le sujet.

Avatar de l’utilisateur
Loupa
Messages : 455
Inscription : 30 oct. 2016, 12:16

Re: Santé mentale et le forum.

#212

Message par Loupa » 24 mars 2017, 10:54

Ok. Pour une fois que la convo semble aller dans un bon sens. Je ne pense pas que cela va durer, mais bon...

Personnellement, je tiens juste à dire, qu'en raison des difficultés inhérentes à mes conditions et les comorbidités (j'en ai plusieurs), je dois pallier mes difficultés avec des moyens qui sont reliés à la seule chose qui n'est pas un « handicap » pour moi : Mon QI plus élevé que la moyenne, voire dans des niveaux « plus rares, » même si les intervenants eux-même remettent en doute au Québec que des gens avec des difficultés puissent avoir du « potentiel. »

Selon mes observations, les intervenants croient toujours que 80 % des autistes ont une déficience intellectuelle alors que ce n'est pas le cas.

Oui, je suis Asperger, je communique très bien, mais de là à débattre, ce n'est pas ma tasse de thé. Donc je ne suis pas intervenue dans votre si bonne convo malgré que je constate une mauvaise perception de la réalité.

Sinon, Einstein lui-même avait des tendances autistiques, car comme Temple Grandin, une autiste reconnue, il a appris à parler à quatre ans ou dans ces eaux-là. (Même les autistes non verbaux à un âge normal où il auraient acquis le parler peuvent être très intelligents.) Einstein aurait pu être déclaré déficient intellectuel à l'époque, mais ses parents ont tenu le coup.

Tout ça pour dire que lorsque j'entends parler de défécation et d'autisme comme si c'était là la chose la plus importante et la plus urgente à mentionner concernant l'autisme, j'ai envie de balancer mon ordinateur par la fenêtre, car on ne met pas de l'avant les faits que je viens de vous mentionner.

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Santé mentale et le forum.

#213

Message par tchamba » 24 mars 2017, 11:21

Loupa a écrit :
Tout ça pour dire que lorsque j'entends parler de défécation et d'autisme comme si c'était là la chose la plus importante et la plus urgente à mentionner concernant l'autisme, j'ai envie de balancer mon ordinateur par la fenêtre, car on ne met pas de l'avant les faits que je viens de vous mentionner.
Je suis désolé d'avoir mélangé les deux sens du mot autiste. Ce n'était pas très malin. D'un côté je regrette et d'un autre ça m'aura permis d'apprendre des choses que j'ignorais.

La greffe de matière fécale est un autre sujet qui m'intéresse puisque ça permet de comprendre que tout nos problèmes psychologiques ne se situent pas qu'au niveau du cerveau mais également au niveau de la macrobiote. Il était moins question de me moquer des autistes que d'avoir un avis sur le sujet. La provocation sert aussi à bousculer les idées reçues (les miennes également).

Je ne suis pas "asperger" parce que je manie l'ironie et que ceux qui le sont si j'ai bien compris ont du mal à percevoir cet aspect. Même ceux qui ne sont pas autistes ont également du mal à percevoir toute l'ironie de mes propos.

Le but c'est d'aller le plus rapidement possible au fond des problèmes qui m'intéressent en évitant le bavardage inutile.
je dois pallier mes difficultés avec des moyens qui sont reliés à la seule chose qui n'est pas un « handicap » pour moi : Mon QI plus élevé que la moyenne
Je n'en doute pas une seconde. J'essaye également de pallier les problèmes qui sont les miens avec d'autres ressources.
J'utilise l'ironie et l'auto-dérision avec plus ou moins de bonheur.

Pouvez-vous avoir une compréhension intellectuelle de l'ironie dans ses différents aspects?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ironie

Au niveau le plus bas, l'ironie consiste à tenir des propos volontairement ambigus et ambivalents qui peuvent être interprétés de différentes manières.

L'avantage c'est qu'après je peux tirer la couverture dans un sens ou dans l'autre sans me contredire. Par exemple si je parle de matière fécale mon interlocuteur va croire que je me moque alors qu'au contraire je vais en parler le plus sérieusement possible. A la fin mon interlocuteur ne saura jamais si je me moquais ou pas car pendant toute la conversation j'aurais maintenu l'ambivalence. Pour vous dire la vérité, je ne sais jamais moi-même à quel moment je suis sérieux ou pas. Des fois c'est drôle, des fois non. Mais à ce jeu là, on apprend beaucoup.

Naïvement, je pensais que la matière fécale était quelque chose de mort et donc de sale alors qu'en y regardant de plus près, on y trouve quelques enzymes encore actives, comme la chymotrypsine et de nombreuses bactéries de la flore intestinale. Plus vous creusez la question, plus vous vous apercevez qu'il n'y a pas de quoi rire et encore moins de se moquer.

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3885
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: Santé mentale et le forum.

#214

Message par spin-up » 24 mars 2017, 12:53

Loupa a écrit : Selon mes observations, les intervenants croient toujours que 80 % des autistes ont une déficience intellectuelle alors que ce n'est pas le cas.
En fait si, la déficience intellectuelle est très fréquente chez les personnes autistes. Mais la mesure du QI est en soi difficile.
Ca ne concerne pas l'autisme Asperger ou l'autisme de haut niveau pour lesquels les QI ont une distribution semblable au reste de la population.

Avatar de l’utilisateur
Loupa
Messages : 455
Inscription : 30 oct. 2016, 12:16

Re: Santé mentale et le forum.

#215

Message par Loupa » 24 mars 2017, 14:10

spin-up a écrit :
Loupa a écrit : Selon mes observations, les intervenants croient toujours que 80 % des autistes ont une déficience intellectuelle alors que ce n'est pas le cas.
En fait si, la déficience intellectuelle est très fréquente chez les personnes autistes. Mais la mesure du QI est en soi difficile.
Ca ne concerne pas l'autisme Asperger ou l'autisme de haut niveau pour lesquels les QI ont une distribution semblable au reste de la population.
Je sais que c'est présent, mais selon ce que j'ai compris, il y a 3,15 % environ (sur la population générale) qui a une déficience intellectuelle ou un haut potentiel sur une courbe normale. Je n'ai certes pas les chiffres exactes, mais c'est un peu plus de 3 % pour ces deux types de population. Un personne sur 60 (voire moins) est Asperger, et ce sont dans des classes ordinaires. Aussi, l'idée selon laquelle les TSA (la nouvelle terminologie pour tous les types d'autismes) est à forte majorité masculine est elle-même fausse (selon des spécialistes reconnus dans les domaines), selon des recherches. Il y a plus d'hommes que de femmes qui sont diagnostiqués (c'est un fait), mais les projections établissent qu'il y a deux homme autistes pour une femme autiste.

Je manque de connaissances en statistiques, mais les autres pourront peut-être m'expliquer ces faits, ou infirmer ces faits, car je souhaite avoir les idées qui reflètent le mieux des faits observés dans la réalité (je suis de toutes façons ici pour me rétracter sur mes conceptions, donc expliquez-moi.)

Je tiens que même si les personnes à haut potentiel ont certes des tendances autistiques (c'est un fait avéré), mais ils n'ont pas trouvé à l'aide de mesures standardisées qui permettent de valider la thèse que le QI élevé ait un lien avec l'autisme (contrairement à une autre idée préconçue.) Certes, on dirait qu'il y a quelque chose qui cloche dans cette phrase, et justement, il y a beaucoup de débats à ce sujet... il faut dire en soi que les tests de QI sont eux-même critiqués car ils présentent des biais et les études semblent être contradictoire un peu. Selon ce que j'ai compris par différentes lectures, il y a réellement des problèmes à définir ce qu'est l'intelligence dans les études scientifiques.

Cependant, il est vrai que la statistique de 80 % des autistes qui auraient une déficience intellectuelle est courante sur des sites qui présentent l'autisme. Mais j'ai vu par d'autres sources que ce serait... disons... plus compliqué que cela à expliquer.

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4058
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: Santé mentale et le forum.

#216

Message par Christian » 24 mars 2017, 14:32

Pour tchamba: l'autisme par la Fédération québécoise de l'autisme.
Le trouble du spectre de l’autisme se caractérise par des difficultés importantes dans deux domaines, soit la communication et les interactions sociales et les comportements, activités et intérêts restreints ou répétitifs.
Le portrait clinique peut grandement varier d’une personne à une autre. Chacune présente une combinaison unique de signes et de symptômes. Le degré d’atteinte est différent selon l’âge, les caractéristiques cognitives et comportementales et la présence de conditions associées. Les manifestations peuvent également changer avec le temps. Les personnes autistes représentent un groupe tellement hétérogène qu’on dit souvent qu’il y a autant de forme d’autisme que de personnes autistes.
Pour compléter sa formation, tchamba devra s'abonner à l'émission Sesame Street. Il y a un nouveau personnage autiste, Julia. ;)
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 991
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Re: Santé mentale et le forum.

#217

Message par Inso » 24 mars 2017, 15:20

Loupa a écrit :Oui, je suis Asperger, je communique très bien, mais de là à débattre, ce n'est pas ma tasse de thé.
...
Tout ça pour dire que lorsque j'entends parler de défécation et d'autisme comme si c'était là la chose la plus importante et la plus urgente à mentionner concernant l'autisme, j'ai envie de balancer mon ordinateur par la fenêtre, car on ne met pas de l'avant les faits que je viens de vous mentionner.
Merci Loupa d'intervenir sur ce sujet de cette façon. :incline: :incline:

Pas évident face à une personne qui pensait faire de l'humour ou de la provoc et qui ne fait que étaler ses ignorances et son manque d'empathie (ce qui est d'ailleurs en totale contradiction avec ses affirmations concernant sa spiritualité supposée).

Inso

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Santé mentale et le forum.

#218

Message par tchamba » 24 mars 2017, 16:39

Inso a écrit :
Pas évident face à une personne qui pensait faire de l'humour ou de la provoc et qui ne fait que étaler ses ignorances et son manque d'empathie (ce qui est d'ailleurs en totale contradiction avec ses affirmations concernant sa spiritualité supposée).
Je ne comprends pas où vous voyez une contradiction. Parce que vous pensez que dès que vous commencez à méditer vous devriez devenir intelligent et plein d'empathie et de compassion du jours au lendemain? Dans la Sangha je vois aussi des gens qui font semblant.

On ne part pas tous du même point. Loupa a ses problèmes et j'ai les miens.

Le meilleur moyen de lutter contre son ignorance et ses préjugés c'est de l'étaler et d'écouter ce qu'en disent les autres.

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3885
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: Santé mentale et le forum.

#219

Message par spin-up » 24 mars 2017, 18:27

Loupa a écrit :Selon ce que j'ai compris par différentes lectures, il y a réellement des problèmes à définir ce qu'est l'intelligence dans les études scientifiques.
Le noeud du probleme, c'est que les tests de QI sont concus pour donner un score moyen a une personne normale, et pour situer des personnes par rapport a cette moyenne. Le résultat devient delicat a interpréter dès qu'on s'écarte trop de cette moyenne ou qu'on s'écarte trop des conditions normales.

Avatar de l’utilisateur
Loupa
Messages : 455
Inscription : 30 oct. 2016, 12:16

Re: Santé mentale et le forum.

#220

Message par Loupa » 24 mars 2017, 18:37

tchamba a écrit :
Inso a écrit :
Pas évident face à une personne qui pensait faire de l'humour ou de la provoc et qui ne fait que étaler ses ignorances et son manque d'empathie (ce qui est d'ailleurs en totale contradiction avec ses affirmations concernant sa spiritualité supposée).
On ne part pas tous du même point. Loupa a ses problèmes et j'ai les miens.
Personnellement, c'est votre ignorance abjecte de la situation qui me fait intervenir et comme je manque de tact et je n'ai pas de facilités à débattre, je mets de l'avant des faits, rien que des faits, et je laisserai les autres continuer leur débat comme ils pensent qu'ils doivent le faire après mon intervention.

Avant de balancer des études (même sérieuses), essayez d'avoir plus de jugeote sur les concepts de base sur lesquels vous vous référez au lieu d'essayer de débattre sur des idées fausses en prenant appui sur des études scientifiques, même si ces dernières sont vraies... car là n'est pas la question.

Avant de sortir des choses hors de leur contexte, il faut avoir des notions sur les connaissances de base reliés aux faits, et s'informer un peu sur le thème principal de la recherche, qui est dans ce cas-ci l'autisme.

Ah, au fait, les autres, j'ai une question spécifiquement sur le sujet de l'heure : est-ce que cette information faisant le lien entre les excréments et l'autisme a été transmise par un journaliste scientifique ou non ? Ou cette information a été transmise car elle est « spectaculaire ? » Avons-nous des informations sur la source ? Je manque de connaissances pour être certaine des informations qu'on y avance, voire si ce serait véritablement applicable dans la réalité ou si c'est particulièrement préliminaire comme champs d'étude ?

Malgré mes recherches fréquentes sur ma propre condition, je n'ai pas connaissance de ce genre d'informations à partir des ressources. Le microbiote semble peut-être prometteur comme champ de recherches, mais vu la vague d'articles douteux à ce sujet qui pullulent sur Internet, j'ai un doute sur la validité de cette information.

Avatar de l’utilisateur
Loupa
Messages : 455
Inscription : 30 oct. 2016, 12:16

Re: Santé mentale et le forum.

#221

Message par Loupa » 24 mars 2017, 18:43

spin-up a écrit :
Loupa a écrit :Selon ce que j'ai compris par différentes lectures, il y a réellement des problèmes à définir ce qu'est l'intelligence dans les études scientifiques.
Le noeud du probleme, c'est que les tests de QI sont concus pour donner un score moyen a une personne normale, et pour situer des personnes par rapport a cette moyenne. Le résultat devient delicat a interpréter dès qu'on s'écarte trop de cette moyenne ou qu'on s'écarte trop des conditions normales.
D'accord, merci pour l'éclaircissement. C'est ce que j'ai entendu moi aussi par mes propres lectures même je n'y ai pas porté attention... avant que tu ne me le dises. Mille fois merci.

HS : Tu n'aurais pas une bonne source à me conseiller pour retrouver les informations à la source de ton assertion ? J'aimerais comprendre mieux quelles sortes de définitions on donné à ce concept et la façon dont cette mesure a été mise sur pied ? Je pourrais mieux comprendre et j'avoue être perdue compte tenu du nombre de sources inadéquates sur le net.

Avatar de l’utilisateur
Loupa
Messages : 455
Inscription : 30 oct. 2016, 12:16

Re: Santé mentale et le forum.

#222

Message par Loupa » 24 mars 2017, 18:46

LoutredeMer a écrit :Je suis zozo sur plein de points mais depuis que je suis ici je me "soigne" en utilisant ces méthodes.
Je te souhaite bonne chance dans ton parcours sur la connaissance, car plus on en apprend, plus on comprend que nous sommes ignorants. (C'est ce que je m'aperçois un peu abruptement de temps en temps. :? )

La meilleure façon d'avancer est d'admettre son ignorance et bravo pour ton ouverture d'esprit et ta démarche scientifique.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3388
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Santé mentale et le forum.

#223

Message par LoutredeMer » 24 mars 2017, 19:34

Loupa a écrit : Je te souhaite bonne chance dans ton parcours sur la connaissance, car plus on en apprend, plus on comprend que nous sommes ignorants. (C'est ce que je m'aperçois un peu abruptement de temps en temps. :? )

La meilleure façon d'avancer est d'admettre son ignorance et bravo pour ton ouverture d'esprit et ta démarche scientifique.
;)

tchamba
Messages : 381
Inscription : 17 févr. 2017, 10:00

Re: Santé mentale et le forum.

#224

Message par tchamba » 25 mars 2017, 10:22

Loupa a écrit :
Personnellement, c'est votre ignorance abjecte de la situation qui me fait intervenir et comme je manque de tact et je n'ai pas de facilités à débattre, je mets de l'avant des faits, rien que des faits, et je laisserai les autres continuer leur débat comme ils pensent qu'ils doivent le faire après mon intervention.
Vous vous débrouillez très bien. Je suis désolé de ne pas avoir compris plus tôt à qui j'avais à faire. Je vous ai pris pour quelqu'un de tout à fait normal.
Avant de balancer des études (même sérieuses), essayez d'avoir plus de jugeote sur les concepts de base sur lesquels vous vous référez au lieu d'essayer de débattre sur des idées fausses en prenant appui sur des études scientifiques, même si ces dernières sont vraies... car là n'est pas la question.
De quels concepts de base vous voulez parler? Des idées fausses basées sur des études qui seraient vrais, je ne vous suis plus.
Avant de sortir des choses hors de leur contexte, il faut avoir des notions sur les connaissances de base reliés aux faits, et s'informer un peu sur le thème principal de la recherche, qui est dans ce cas-ci l'autisme.
J'ai pris le mot "autisme" au sens figuré qui se trouve dans le Larousse.
"Au figuré, par exagération. Déni de réalité qui pousse à s'isoler et à refuser de communiquer, et, particulièrement, d'écouter autrui."

Pour utiliser un mot qui se trouve dans le dictionnaire, il n'est généralement pas nécessaire d'avoir des connaissances scientifiques sur le mot en question.

Ah, au fait, les autres, j'ai une question spécifiquement sur le sujet de l'heure : est-ce que cette information faisant le lien entre les excréments et l'autisme a été transmise par un journaliste scientifique ou non ?
Oui
Caroline Tourbe : Chef du service médecine du magazine Science et Vie.
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... p=1&xtcr=9
Ou cette information a été transmise car elle est « spectaculaire ? » Avons-nous des informations sur la source ? Je manque de connaissances pour être certaine des informations qu'on y avance, voire si ce serait véritablement applicable dans la réalité ou si c'est particulièrement préliminaire comme champs d'étude ?
Plutôt préliminaire. Sur un autre fil on me reproche de me baser sur des études scientifiques qui datent des années 70. Ici j'ai un peu d'avance.
Malgré mes recherches fréquentes sur ma propre condition, je n'ai pas connaissance de ce genre d'informations à partir des ressources. Le microbiote semble peut-être prometteur comme champ de recherches, mais vu la vague d'articles douteux à ce sujet qui pullulent sur Internet, j'ai un doute sur la validité de cette information.
Sur ce forum soi-disant sceptique, les gens qui doutent sont plutôt rares.

Ma source principale est Guillaume Fond: psychiatre à l'hôpital Henri Mondor, enseignant à l'université Paris-Est Créteil, chercheur à l'Inserm et coordinateur du réseau des Centres Experts Schizophrénie de la Fondation FondaMental

G.F. : l’autisme est diagnostiqué avant l’âge de trois ans. On fait l’hypothèse d’un traumatisme immunologique ou infectieux qui impacterait le développement cérébral selon le terrain génétique de la personne. On retrouve en effet des gènes de vulnérabilité chez les personnes schizophrènes ou autistes. Comme les anomalies sont retrouvées dans la fratrie d'enfants autistes, cela suggère aussi des facteurs environnementaux communs. On recherche donc tout ce qui est alimentaire : produits industriels, colorants. Par ailleurs, il y a plus de dix ans, des chercheurs ont montré que l’on pouvait faire disparaître les troubles autistiques grâce aux antibiotiques. Le résultat est assez extraordinaire, mais utiliser un antibiotique, c’est décapiter la flore intestinale. C’est trop dangereux, il y a des résistances, des effets secondaires et ça coute cher. http://future.arte.tv/fr/guerir-des-mal ... anguage=fr

La greffe de matière fécale serait une alternative aux antibiotiques. Personnellement c'est moins la matière fécale qui m'intéresse que la flore intestinale.

A mon tour de vous poser une question. Vous dites que vous compensez par votre intelligence. Je suis curieux et j'aimerais savoir jusqu'à quel point.

j'ai écrit : Dans le cadre de mon métier, j'ai pour habitude d'escalader les toits
Miraye répond : Laissez moi deviner, votre métier c'est "la mise en place de parabole" ?

Comment interprétez vous cette dernière phrase?

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3885
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: Santé mentale et le forum.

#225

Message par spin-up » 25 mars 2017, 10:43

tchamba a écrit :[
La greffe de matière fécale serait une alternative aux antibiotiques. Personnellement c'est moins la matière fécale qui m'intéresse que la flore intestinale.
Non.
Deja ce n'est pas une greffe de matiere fecale mais de microbiote intestinal.
Ensuite ce n'est pas une alternative aux antibiotiques, ce sont deux approches basées sur deux hypotheses differentes: cause infectieuse et cause intestinale.
Les antibiotiques, a ma connaissance, n'ont jamais rien montré de probant.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit