L'avortement

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Luc Feron
Messages : 410
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#4326

Message par Luc Feron » 21 juin 2017, 00:42

Nicolas78 a écrit :Plus tu écrit, plus tu me prouve a quel point ta vision de la vie et des humains, est étriquée, triste, apeurée...et dans un jugement mal-sains.
Je fait l'impasse sur l'ignorance de ta propre religion. Qui n'est pas la tienne. Mais celle de ta femme.
Je ne prétends pas que vous le faite expres, mais la-vous êtes de mauvaise foi, (si je puis dire) dans une vie sociale plutôt active, je suis reconnu pour posséder une capacité d’interprétation de la Bible assez correcte, enfin par rapport aux travaux d’exégètes reconnus.
Avoir la foi (la bonne) en Jésus Christ et être en même temps triste et apeuré, c’est assez contradictoire comme affirmation, vous ne trouvez pas.
Je ne suis pas religieux, je suis chrétien dans le sens où je n’appartiens pas à une religion donnée au sens où vous semblez la concevoir.
C’est un pouvoir certainement méconnu de beaucoup d’incroyants qui ânonnent les lieux communs les plus éculés du genre le christianisme est un système patriarcal qui contribue à l’oppression des femmes, blablabla…….c’est un pouvoir d’origine Divine et qui a été donné aux femmes, ce pouvoir leur permet d’influencer les hommes selon l’aspect le plus positif du terme, .....La complémentarité, un fait qui rend le féminisme guerrier totalement incohérent.

jean7
Messages : 1848
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: L'avortement

#4327

Message par jean7 » 21 juin 2017, 01:57

Luc Feron a écrit :C’est un pouvoir certainement méconnu de beaucoup d’incroyants qui ânonnent les lieux communs les plus éculés du genre le christianisme est un système patriarcal qui contribue à l’oppression des femmes, blablabla…….c’est un pouvoir d’origine Divine et qui a été donné aux femmes, ce pouvoir leur permet d’influencer les hommes selon l’aspect le plus positif du terme, .....La complémentarité, un fait qui rend le féminisme guerrier totalement incohérent.
Non mais objectivement.
Clairement quoi.
Ce que tu viens d'écrire.
Ce que ça décrit, ce que ça dit.

La femme est complémentaire de l'homme ce qui lui donne un pouvoir d'influence sur l'homme.
Reconnais quand même que c'est rigoureusement exact de dire que c'est sexiste et phallocrate.

C'est juste qu'à tes yeux, c'est légitime et même que c'est bien.
Soit.
C'est un point de vue.
Mais dire à minima que ta conception de la relation h/f n'est pas sexiste... pas possible, d'accord ?
Dire qu'elle ne pose pas l'homme en prévalence sur la femme n'est pas non plus possible, d'accord ?

Après, je le répète, tu peux considérer que c'est bien, juste, légitime, bon, tout ce que tu voudras. Ton jugement de valeur en vaut un autre.
C'est du sexisme et de la phallocratie. La, on parle de faits que tu souligne encore une fois dans ta dernière explication.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Luc Feron
Messages : 410
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#4328

Message par Luc Feron » 21 juin 2017, 02:17

Le sexisme consiste t’il a prétendre que le sexe féminin est différent du sexe masculin ?
Seriez-vous à ce point intoxiqué par les théories du genre qui n’existent pas mais qui existent quand meme, par les propagandes transgenres et autres qui prétendent que la différentiation sexuelle est une invention social et qu’au final nous serions tous LGBT ?
Je vais être à nouveau sexiste dans mes propos, l’homme est complémentaire de la femme.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4024
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: L'avortement

#4329

Message par unptitgab » 21 juin 2017, 03:13

Luc, si vous sortiez le nez de votre bible et des écrits de ceux qui gravitent autour, vous sauriez qu'il n'y a pas de théorie du genre, terme inventé par les extrémistes religieux qui comme vous refusent de regarder la réalité en face en préférant suivre les dogmes bibliques obsolètes. En conséquence tout ce que vous avez pu lire concernant ce que serait la théorie du genre n'est que pures balivernes.
Il y a des études sur le genre, différenciation entre hommes et femmes qui ne porte pas sur le fonctionnement biologique, mais sur les différenciations dû aux acquis éducatifs et culturels.
Ainsi l'école, dont un des but est de donner une forme d'égalité des chances et des savoirs, doit s'efforcer au maximum à gommer ces différences éducatives et culturelles dans sa pratique de l'enseignement, c'est pourquoi elle s'appuie sur les recherches sociologiques de genres, rien à voir avec votre délire de faire de tous des pédés et des gouines. Que cela rentre en contradiction avec votre vision dogmatique des femmes et des hommes c'est certain, mais vous êtes le seul responsable de votre refus de réalité et heureusement la science fait sans vous.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

jean7
Messages : 1848
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: L'avortement

#4330

Message par jean7 » 21 juin 2017, 03:27

Luc Feron a écrit :Le sexisme consiste t’il a prétendre que le sexe féminin est différent du sexe masculin ?
Je me fout des théories de ceci ou cela.
Je constate que tu confirme sans cesse une prévalence de l'homme sur la femme.
Pas une différence.
Une prévalence.

Est-ce que tu es devenu incapable de la voir ?
Luc Feron a écrit :Je vais être à nouveau sexiste dans mes propos, l’homme est complémentaire de la femme.
C'est également sexiste mais pas phallocratique (c'est l'inverse, c'est pas mieux, et je ne sais pas comment ça se dit).

Il te reste encore à traiter ce problème : "ce pouvoir leur permet d’influencer les hommes ".
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

jean7
Messages : 1848
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: L'avortement

#4331

Message par jean7 » 21 juin 2017, 03:42

unptitgab a écrit :Luc, si vous sortiez le nez de votre bible et des écrits de ceux qui gravitent autour, vous sauriez qu'il n'y a pas de théorie du genre, terme inventé par les extrémistes religieux qui comme vous refusent de regarder la réalité en face en préférant suivre les dogmes bibliques obsolètes.
Ils ont forcément du mal à ne pas soutenir une théorie du genre puisque eux en prônent une : Femme = capable d'influencer son homme par le pouvoir d'origine divine qu'est la complémentarité.
Ce qui leur est opposé, c'est que le genre ne doit pas légitimer de prévalence.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
lau'jik
Messages : 885
Inscription : 17 déc. 2012, 19:11

Re: L'avortement

#4332

Message par lau'jik » 21 juin 2017, 09:21

Bonjour,
en aparté :
jean7 a écrit :C'est également sexiste mais pas phallocratique (c'est l'inverse, c'est pas mieux, et je ne sais pas comment ça se dit).
son antonyme est la "gynocratie"
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre Dac
"Ne pas connaître son talent, c'est faciliter la réussite des médiocres."

Emanuelle
Messages : 845
Inscription : 04 mai 2015, 01:37

Re: L'avortement

#4333

Message par Emanuelle » 21 juin 2017, 18:35

Luc Feron a écrit : C’est un pouvoir certainement méconnu de beaucoup d’incroyants qui ânonnent les lieux communs les plus éculés du genre le christianisme est un système patriarcal qui contribue à l’oppression des femmes, blablabla…….
Il faut être aveugle et sourd pour nier le caractère patriarcal du christianisme.

Un peu de lecture:

- https://fr.wikipedia.org/wiki/Place_des ... catholique
L’Église catholique insiste sur l’égale dignité des hommes et des femmes, mais également sur les spécificités de leurs rôles respectifs. À l’intérieur de l’Église, cette différence de « vocation » se marque par un certain effacement des femmes, puisque les fonctions d’enseignement, de sanctification et de gouvernement n'y sont exercées dans leur plénitude que par des hommes. Cette subordination des femmes aux hommes fait l’objet de critiques.

- http://www.helsinki.fi/science/xantippa ... ef264.html

"Pendant l'instruction, la femme doit garder le silence, en toute soumission. Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de faire la loi à l'homme. Qu'elle se tienne tranquille. C'est Adam en effet qui fut formé le premier, Eve ensuite. Et ce n'est pas Adam qui se laissa séduire, mais la femme qui, séduite, se rendit coupable de transgression. Néanmoins, elle sera sauvée en devenant mère, à condition de persévérer avec modestie dans la foi, la charité et la sainteté" (1ere Epître à Thimothée 2, 12-15)
La tradition chrétienne a retenu la leçon : la prédication a été réservée aux hommes. On a seulement donné aux femmes le droit et le devoir de transmettre la foi à leurs enfants, ce qui revenait à les confiner dans l'espace privé qui leur est également réservé par la société civile (cf. J. Delumeau, 1992). Elles ont été aussi exclues, jusqu'au milieu de ce siècle, de l'accès au pastorat : une Américaine, membre d'une Eglise congrégationniste, accéda à cette fonction en 1853 mais l'Eglise Réformée de France n'a permis aux femmes de devenir pasteurs qu'en 1965 ; l'Eglise d'Angleterre ne leur a permis d'accéder à la prêtrise qu'en 1992 (cf. J. Mercier, 1994 et G. Davie, 1996, ch. 9). L'Eglise catholique et orthodoxe, enfin, continuent de leur interdire l'accès à cette fonction.

- https://assr.revues.org/20192#tocto1n3
La diversité des informations concernant la condition de la femme protestante aux XVIe et XVIIe siècles explique que leur interprétation est complexe. Des historiens ont commencé par accentuer les effets positifs de la Réforme sur la condition féminine. Ensuite, les études ont conduit à des conclusions plus nuancées. Les hommes qui ont dirigé la Réforme paraissent en effet avoir contribué à renforcer le patriarcat familial et une hiérarchie sociale très fortement attestée. Nos recherches, qui ont porté sur un grand nombre de registres de consistoires des Églises locales, conduisent à penser que les efforts des Églises réformées et de leurs consistoires pour placer la femme sous l’autorité masculine furent largement suivis d’effets. Mais il apparaît aussi, que du fait des conditions d’existence des protestants français, les femmes ont trouvé à créer, puis à garder pour elles-mêmes un « espace » dans lequel elles tinrent un rôle de premier plan. Les nouvelles conceptions du mariage et certains usages ecclésiastiques ont en effet permis aux femmes réformées de conserver la capacité de se comporter avec une force et une indépendance qui, souvent, renvoie à des situations antérieures à la Réforme.

- https://ccbf-sarthe.com/les-femmes-et-l ... e-leglise/

Résumé
L’accès des femmes à une égalité de traitement avec les hommes et le déclin de l’Église catholique sont deux traits majeurs de l’évolution de la civilisation occidentale à l’aube du XXIe siècle. Existe-t-il une corrélation entre ces deux aspects, et, si c’est le cas, quelle devrait être la condition de la femme dans l’Église pour redonner espoir à son avenir ?
"L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine, la haine conduit à la violence... Voilà l'équation". Averroès
« Il est absolument possible qu’au-delà de ce que perçoivent nos sens se cachent des mondes insoupçonnés. » Einstein

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7601
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: L'avortement

#4334

Message par Raphaël » 22 juin 2017, 00:28

Luc Feron a écrit :je suis reconnu pour posséder une capacité d’interprétation de la Bible assez correcte
Tous les interprètes de la Bible croient posséder des capacités d'interprétation "correctes", pour ne pas dire supérieures à celles des autres.

Luc Feron
Messages : 410
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#4335

Message par Luc Feron » 22 juin 2017, 01:41

Emanuelle a écrit : Il faut être aveugle et sourd pour nier le caractère patriarcal du christianisme.
Dans son évolution, l’Eglise Catholique est une erreur de l’histoire, moi je ne cracherais jamais dans la soupe parce qu’il faut toujours tenir compte des conditions sociologiques de l’époque, ce que vous ignorez dans vos critiques, ma reference, c’est la Bible, elle s’adresse à l’humanité toute entière et elle n’appartient à aucune religion.
Jésus était équitable avec les femmes comme avec les hommes pour une bonne et simple raison, il n’y a aucune raison d’établir une hiérarchie de valeur entre ce qui est féminin et ce qui est masculin puisque ces deux pôles de la nature humaine sont indispensables à la composition de l’humanité, la Bible insiste sur la complémentarité des hommes et des femmes, certains gauchistes nient l’existence de ces pôles, peu importe, cette mode passera.
La Bible est un texte à réinterpréter en fonction des connaissances et de la réalité de l’époque, telle est sa vérité.
La misogynie ne tient pas des Evangiles que peu de personne lisent vraiment mais bien de la mentalité des époques, tout simplement.

jean7
Messages : 1848
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: L'avortement

#4336

Message par jean7 » 22 juin 2017, 02:18

Luc Feron a écrit :La Bible est un texte à réinterpréter en fonction des connaissances et de la réalité de l’époque, telle est sa vérité.
La misogynie ne tient pas des Evangiles que peu de personne lisent vraiment mais bien de la mentalité des époques, tout simplement.
Je suis d'accord pour imaginer que la phallocratie aurait pu exister sans les évangiles.
Toutefois...
SpoilerAfficher
au-commencement.over-blog.com/article-le-role-de-l-epouse-dans-le-couple-selon-le-plan-parfait-de-dieu a écrit : « Femmes, soyez de même soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n'obéissent pas à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes, en voyant votre manière de vivre chaste et réservée. Ayez non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d'or, ou les habits qu'on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d'un esprit doux et paisible, qui est d'un grand prix devant Dieu. Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leurs maris, comme Sara, qui obéissait à Abraham et l'appelait son seigneur. C'est d'elle que vous êtes devenues les filles, en faisant ce qui est bien, sans vous laissez troubler par aucune crainte. »

« Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre de l'autorité sur l'homme, mais elle doit demeurer dans le silence. Car Adam a été formé le premier, Ève ensuite. Et ce n'est pas Adam qui a été séduit, c'est la femme qui, séduite, s'est rendue coupable de transgression. »

« Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l'homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ. Tout homme qui prie ou qui prophétise la tête couverte déshonore son chef. Toute femme au contraire qui prie ou qui prophétise la tête non voilée déshonore son chef »
ces quelques extraits des évangiles sélectionnées non pas par un vilain gauchiste médisant mais par une bonne âme chrétienne désireuses d'expliquer à la gente féminine je cite :"le rôle de l'épouse dans le couple selon le plan parfait de Dieu" ne te contredisent-ils pas ?
Je serais une femme, je rêverais bien d’aplatir les roubignoles de l'auteur entre l'ancien et le nouveau testament.

Tu es sans doute bien gentil et de bonne foi dans tous les sens que tu voudras donner à ce terme.
Mais la phallocratie évangélique est malheureusement aisée à documenter.
Alors que montrer par des extraits de la Bible qu'un homme vaut une femme et une femme vaut un homme, que ce soit dans leur relation réciproque, en société ou devant Dieu, ce n'est pas chose facile.

Alors oui, contexte, époque etc.
Mais les contextes s'envolent et les écrits restent.
On a le droit de les qualifier pour ce qu'ils sont.
D'autant plus quand ceux qui les prennent au mot ne sont pas des exceptions.

Sur un axe partant de la phallocratie (le chef, c'est l'homme) à la gynocratie (le chef, c'est la femme) en passant par un point central égalitaire (le sexe n'est pas un critère de domination), toi qui as beaucoup lu et objectivement, où place-tu la Bible ?
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 734
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: L'avortement

#4337

Message par nikola » 22 juin 2017, 03:01

Luc Feron a écrit : Dans son évolution, l’Église Catholique est une erreur de l’histoire, moi je ne cracherais jamais dans la soupe parce qu’il faut toujours tenir compte des conditions sociologiques de l’époque, ce que vous ignorez dans vos critiques, ma référence, c’est la Bible, elle s’adresse à l’humanité toute entière et elle n’appartient à aucune religion.
Il suffit de parcourir un peu la Bible pour savoir qu’elle s’adresse à des gens qui habitent dans des pays où il fait chaud et qu’elle a été écrite par des gens qui y habitaient (de même pour le Coran) et que ces gens ont pompé plein de mythes du coin. On n’y voit peu de kangourous, peu de manchots, peu de pommes de terre…
La Bible est un texte à réinterpréter en fonction des connaissances et de la réalité de l’époque, telle est sa vérité.
Ce que tu viens d’écrire est bien relativiste, c’est étonnant pour un chrétien.
Donc à une époque misogyne, la vérité de la Bible est misogyne ? :grimace:
La misogynie ne tient pas des Evangiles que peu de personne lisent vraiment mais bien de la mentalité des époques, tout simplement.
Sauf que la Bible a été écrite à une époque misogyne.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Luc Feron
Messages : 410
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#4338

Message par Luc Feron » 22 juin 2017, 04:18

nikola a écrit : Ce que tu viens d’écrire est bien relativiste, c’est étonnant pour un chrétien.
Donc à une époque misogyne, la vérité de la Bible est misogyne ? :grimace:
https://www.bible-service.net/extranet/ ... ges/200260
Christianisme misogyne ?
Par Sœur Yara Matta, professeur de Nouveau Testament à l’Institut catholique de Paris
Extrait : Pour conclure ce premier point sur le témoignage évangélique, rappelons que ces récits reflètent diverses traditions communautaires sur Jésus. Quoique différentes, ces relectures postpascales attestent dans l’ensemble l’attitude ouverte de Jésus à l’égard de tous sans distinction entre hommes et femmes. Si les églises naissantes ont gardé, de façon assez concordante, le souvenir d’une telle attitude, en dépit du contexte socioculturel de l’époque, c’est que l’orientation de fond de la mission de Jésus ne laissait pas de doute sur ses dispositions et sur sa démarche pour annoncer et faire advenir le Règne de Dieu.

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 734
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: L'avortement

#4339

Message par nikola » 22 juin 2017, 04:25

C’est magique, la Bible. Il y a tellement de trucs dedans que tu peux lui faire dire n’importe quoi.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Luc Feron
Messages : 410
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#4340

Message par Luc Feron » 22 juin 2017, 04:42

nikola a écrit :C’est magique, la Bible. Il y a tellement de trucs dedans que tu peux lui faire dire n’importe quoi.
Jésus représentait clairement une menace pour le clergé juif, demandez-vous pourquoi.
Parce que Jésus remettait précisément en question ce que vous ou d’autres dénoncez dans l’application de La Loi, c’est donc bien vous qui manquez de cohérence.

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 734
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: L'avortement

#4341

Message par nikola » 22 juin 2017, 04:52

Luc Feron a écrit : Jésus représentait clairement une menace pour le clergé juif, demandez-vous pourquoi.
Parce qu’il leur faisait de la concurrence.
Parce que Jésus remettait précisément en question ce que vous ou d’autres dénoncez dans l’application de La Loi, c’est donc bien vous qui manquez de cohérence.
Sauf qu’il se prenait pour le fils du bon dieu, il faut quand même avoir un orgueil démesuré.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

jean7
Messages : 1848
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: L'avortement

#4342

Message par jean7 » 22 juin 2017, 04:53

Luc Feron a écrit :
Extrait : Pour conclure ce premier point sur le témoignage évangélique, rappelons que ces récits reflètent diverses traditions communautaires sur Jésus. Quoique différentes, ces relectures postpascales attestent dans l’ensemble l’attitude ouverte de Jésus à l’égard de tous sans distinction entre hommes et femmes. Si les églises naissantes ont gardé, de façon assez concordante, le souvenir d’une telle attitude, en dépit du contexte socioculturel de l’époque, c’est que l’orientation de fond de la mission de Jésus ne laissait pas de doute sur ses dispositions et sur sa démarche pour annoncer et faire advenir le Règne de Dieu.
La question n'est pas "Jésus était-il misogyne".
Le fait est que ce qui est écrit dans la Bible, quand c'est interprétable sur ce plan, est majoritairement et de façon lourde en faveur du schéma chef mâle / femelle soumise.

Hélas, ce qui ressort de tes interventions, ce n'est pas que tu fais une lecture de la Bible qui contredise ce schéma. C'est que tu justifie ce schéma en le déclarant équitable.
Mais fais deux colonnes. Ce que l'homme doit à la femme et ce que la femme doit à l'homme dans ces beaux préceptes bibliques. Tu trouve ça équilibré, toi ?

Imagine, juste "fiction" hein. Que l'objet de cet aspect des textes bibliques ne soit pas tant la gloire et l'amour de Dieu mais que quelques phallos se soient dit "houlala, mais où on va avec notre Jésus qui ne lapide pas la femme adultère et encourage Marie Madeleine à ne pas se comporter selon les traditions ? Vite, recadrons bien les choses; on a assez à se bouffer entre nous pour être le chef, si les femmes s'y mettent, ça sera le bocson...
Autre supposition : Dans une société, quelque soit la révolution en marche, tout ce qui est conservateur rassure. Répandre le christianisme sans conserver les femmes sous tutelle aurait été sans doute impossible simplement parce que dans les foyers il fallait obtenir l'adhésion du chef. Et que c'est pas en lui disant que demain il devra abandonner sa souveraineté qu'on l'obtient le plus facilement. Donc, hop, la moujik elle attendra quelques millénaires, c'est pas grave, pour le moment on a les romains sur le dos faut qu'on se serre les coudes et qu'elles ferment leur gueules.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7806
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: L'avortement

#4343

Message par Nicolas78 » 22 juin 2017, 04:59

Luc a écrit :Je ne prétends pas que vous le faite expres, mais la-vous êtes de mauvaise foi, (si je puis dire) dans une vie sociale plutôt active, je suis reconnu pour posséder une capacité d’interprétation de la Bible assez correcte, enfin par rapport aux travaux d’exégètes reconnus.
"Correcte" par rapport à tes fréquentations ? Ou par rapport à une quelconque autorité intellectuelle ?
Le fait est que ta vision de la Bible est régressive, c'est pas le cas de bcp de croyants progressistes.
Eux aussi, on leur dit que leurs interprétation sont correctes. Ça dépend juste avec qui tu en parle.
Avoir la foi (la bonne)
Délicieux aveux de dogmatisme...quelle serait donc la "bonne" foi ? ... :|

Celle comme la tienne ? Celle qui colle à TA vision ?
Si oui...tu te rend compte de ce que tu raconte la ?

Et si ta façon d'avoir la foi n'était pas la meilleure, mais une des pires ?
Est-tu capable de te poser cette question ?
Si non, alors tu peut déjà soupçonner de ne pas avoir une si "bonne" foi que tu le prétend...
Je ne suis pas religieux, je suis chrétien dans le sens où je n’appartiens pas à une religion donnée au sens où vous semblez la concevoir.
Hein ? Cad ?
c’est un pouvoir d’origine Divine et qui a été donné aux femmes, ce pouvoir leur permet d’influencer les hommes selon l’aspect le plus positif du terme, .....La complémentarité, un fait qui rend le féminisme guerrier totalement incohérent.
Non, deux hommes, amis, sans être gays, peuvent s'influencer plus positivement que tu ne l'imagine.
Je ne doute pas, évidement, que le couple apporte bcp à un homme et une femme. Mais je trouve ta vision des choses parfaitement étriquée, incomplète, essentialiste, et simpliste. Bref. Inutile et faite pour les enfants. Quand aux choses positives que tu dit sur le couple et la mixité en sont sain, je ne les nient pas (étant moi même en couple je le voit bien)...mais elles sont des évidences...problemes, tu ne voit qu'un type d’évidences.
Tu est un exemple parfait pour illustrer une personne asses fortement atteinte de biais de confirmations et ou ton outil majeur pour juger les autres est plus une forme de projection de toi sur le reste du monde que d'outils de réflexions et de coupage des informations. Enfin sur ce sujet en tout cas.
Le sexisme consiste t’il a prétendre que le sexe féminin est différent du sexe masculin ?
Peutetre chez quelques débiles ultra-politisés oui, mais ils sont bien des débiles.
Va jeter un œil sur le fils de la gauche régressive.
Donc en gros : non, c'est pas du sexisme.
l’homme est complémentaire de la femme.
Bha oui et non.
Rien à voir.
Ton argumentation est fallacieuse. Elle consiste à imposer une évidence, puis faire une proposition ou affirmation pas autant évidente, le tout en restant dans le prisme de d'introduction de départ et en la liant avec la conclusion qui semble évidente, mais qui est en fait discutable.
Ça, c'est de la manipulation, qu'on appel ça.
Ça s'utilise bcp en marketing, pas trop pour comprendre un minima le réel.
Dans son évolution, l’Eglise Catholique est une erreur de l’histoire, moi je ne cracherais jamais dans la soupe parce qu’il faut toujours tenir compte des conditions sociologiques de l’époque, ce que vous ignorez dans vos critiques
Qui est "vous" ?
Est-je déjà nié l’intérêt du contexte historique et sociale, des différentes interprétations, des différentes interprétations selon le contexte interne au livre d'une phrase prise au hasard, de la sémantique, de la traduction, du sens différent des mots à l'époque...etc etc etc...pour juger d'une oeuvre ?
Est-ce une raison pour ne pas juger ? Non...
La misogynie ne tient pas des Evangiles que peu de personne lisent vraiment mais bien de la mentalité des époques, tout simplement.
Effectivement, misogynie qu'on retrouve comme par hasard, dans la Bible, dans une moindre mesure certe, et toujours dans une difficile étude interprétative de celle-ci, mais elle est soupçonnable amplement.

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7601
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: L'avortement

#4344

Message par Raphaël » 22 juin 2017, 07:32

Luc Feron a écrit :Jésus représentait clairement une menace pour le clergé juif, demandez-vous pourquoi.
Les sceptiques représentent une menace pour la propagation des mensonges et absurdités de la Bible, demandez-vous pourquoi.
Parce que Jésus remettait précisément en question ce que vous ou d’autres dénoncez dans l’application de La Loi, c’est donc bien vous qui manquez de cohérence.
Jésus qui était lui-même Dieu remettait en question les lois instaurées par Dieu: très cohérent tout ça ...

jean7
Messages : 1848
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: L'avortement

#4345

Message par jean7 » 22 juin 2017, 10:48

Luc Feron a écrit :Jésus représentait clairement une menace pour le clergé juif, demandez-vous pourquoi.
C'est pas une histoire de prophétie qui disait qu'il serait leur roi ?
L'esprit étant ardent et la chair faible, ils tenaient plus à leur suprématie qu'à quoi que ce soit d'autre. Schéma standard quoi. Les chiens ne faisant pas des chats, on peut sans se mouiller imaginer que la dissidence juive qui a initié le christianisme a perpétré cette tradition. Pas parce que juifs d'ailleurs. Simplement parce que cléricaux.
Ceux qui ne l'étaient pas statutairement (pêcheurs, charpentiers ou que sais-je) l'étaient par ambition (devenir Rabin à la place du Rabin). Ha pas tous, ça non. Mais les peu d'entre eux qui ont réussit, par contre... Et tiens, Ho surprise, si ça se trouve, c'est ceux qui ont été influents dans les écritures !

Bref, dès la base, on voit qu'on a des hommes très attachés à leurs petits privilèges et qui ont tout changé pour que rien ne change.

Rien qui ne s'explique par autre que les travers les plus répandus des comportements humains.

Jésus est peut-être le seul vrais chrétien de cette aventure humaine.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Emanuelle
Messages : 845
Inscription : 04 mai 2015, 01:37

Re: L'avortement

#4346

Message par Emanuelle » 22 juin 2017, 11:27

Luc Feron a écrit : Dans son évolution, l’Eglise Catholique est une erreur de l’histoire, moi je ne cracherais jamais dans la soupe parce qu’il faut toujours tenir compte des conditions sociologiques de l’époque, ce que vous ignorez dans vos critiques,
Critiquer n'est pas attaquer. Tenir compte des critiques permet d'avancer parfois.
Luc Feron a écrit : Jésus était équitable avec les femmes comme avec les hommes pour une bonne et simple raison, il n’y a aucune raison d’établir une hiérarchie de valeur entre ce qui est féminin et ce qui est masculin puisque ces deux pôles de la nature humaine sont indispensables à la composition de l’humanité, la Bible insiste sur la complémentarité des hommes et des femmes,
Cette histoire de complémentarité est bien vague... Elle pourrait être entendue comme suggérant des qualités et des rôles bien définis pour les hommes et pour les femmes, ce qui est probablement très simpliste voire faux (sauf dans la reproduction).
Luc Feron a écrit : La misogynie ne tient pas des Evangiles que peu de personne lisent vraiment mais bien de la mentalité des époques, tout simplement.
Hum, tantôt l'église se targue de ne pas suivre les moeurs de l'époque et tantôt cela lui sert d'excuse. :a1:

Pour ma part, il y a eu un moment dans ma vie où je me suis intéressée à ce que l'histoire y compris religieuse avait pu avoir comme influence cachée sur ma façon de me représenter en tant que personne du sexe féminin. J'ai trouvé cela très riche d'enseignement. Les symboles ont, me semble-t-il, une influence profonde sur les mentalités et les passer au crible de notre jugement me parait une très bonne chose. Sans entrer dans les détails, cela a été très libérateur pour moi et m'a permis (je crois, j'espère) de sortir de "la guerre des sexes".
"L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine, la haine conduit à la violence... Voilà l'équation". Averroès
« Il est absolument possible qu’au-delà de ce que perçoivent nos sens se cachent des mondes insoupçonnés. » Einstein

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 734
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: L'avortement

#4347

Message par nikola » 22 juin 2017, 11:44

Emanuelle a écrit : Cette histoire de complémentarité est bien vague... Elle pourrait être entendue comme suggérant des qualités et des rôles bien définis pour les hommes et pour les femmes, ce qui est probablement très simpliste voire faux (sauf dans la reproduction).
C’est pourtant simple : l’homme fait le gosse et la femme fait la vaisselle. En voilà de la complémentarité. :a2:
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Luc Feron
Messages : 410
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#4348

Message par Luc Feron » 22 juin 2017, 22:41

Emanuelle a écrit :
Pour ma part, il y a eu un moment dans ma vie où je me suis intéressée à ce que l'histoire y compris religieuse avait pu avoir comme influence cachée sur ma façon de me représenter en tant que personne du sexe féminin. J'ai trouvé cela très riche d'enseignement. Les symboles ont, me semble-t-il, une influence profonde sur les mentalités et les passer au crible de notre jugement me parait une très bonne chose. Sans entrer dans les détails, cela a été très libérateur pour moi et m'a permis (je crois, j'espère) de sortir de "la guerre des sexes".
Voyez vous Emmanuelle,devinant que vous étiez une femme ,devinant car avec les pseudos, on ne sais jamais, je n’ai pas voulu vous oppresser parce que je refuse de participer a une logique d’opposition homme femme qui a été initiée par un certain féminisme,j’ai infiniment de sympathie pour toutes les personnes qui nourrissent pacifiquement ce forum,je ne soutiendrais cependant pas ce féminisme de complaisance qui me semble totalement incohérent par rapport aux finalités,toujours à définir d’ailleurs,qui participe plus de l’enfonceur de portes ouvertes que d’une réconciliation entre les sexes.
Les Évangiles proposent un équilibre auquel j’adhère totalement,les fonctions sexuelles des hommes et des femmes sont radicalement différentes mais se complètent merveilleusement pour aboutir a un objectif commun,la perpétuation de l’espèce humaine,voila pourquoi je parle tant de la complémentarité qui devrait forcement apparaître aux yeux de tous par une meilleur compréhension de toutes les particularités comportementales liées a chacun des sexes spécifiques.
Suite a ma conversion,qui a été relativement brutale,Dieu soit loué,j’ai jusqu’à ce jour,arrêté définitivement d’utiliser des techniques de séductions,disons des techniques de manipulations efficaces qui permettent à un homme d’amener une femme dans son lit,sans minimiser ma part de responsabilité dans la poursuite d’un objectif aussi médiocre,j’estime avoir été moi même manipulé par le biais d’une propagande gauchiste de l’époque que je dénonce aujourd’hui.
Cette propagande a pris une autre forme aujourd’hui,elle est le fait d’une mouvance LGBT qui, dans sa récupération politique,prétend que la notion de sexe est devenue relative,les jours de ce nouvel enfumage sont comptés,la mode passera,car la vie chez les humains se concrétise par l’union d’un ovule et d’un spermatozoïde tout simplement.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4061
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: L'avortement

#4349

Message par MaisBienSur » 23 juin 2017, 04:25

Si dieu était contre l'adultère, pourquoi a t-il eu son fils avec une femme mariée ? :fou:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.
Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
Babel
Messages : 646
Inscription : 07 mai 2013, 05:39
Localisation : France

Re: L'avortement

#4350

Message par Babel » 23 juin 2017, 04:52

jean7 a écrit :Jésus est peut-être le seul vrais chrétien de cette aventure humaine.
C'est la fameuse phrase de Nietzsche dans L'Antéchrist (je cite de mémoire):

Il n'y a jamais eu qu'un seul chrétien et il est mort sur la croix.
Un philosophe n'échappe à la médiocrité que par le scepticisme ou la mystique, ces deux formes du désespoir face à la connaissance. La mystique est une évasion hors de la connaissance, le scepticisme une connaissance sans espoir. Deux manières de dire que le monde n'est pas une solution. Cioran

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit