10% des plus riches au Québec

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4062
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: 10% des plus riches au Québec

#76

Message par MaisBienSur » 17 févr. 2017, 09:00

jean7 a écrit : Mais tu considère l'impot comme une pénalité.
Et c'est très bizarre.

Et tu fais le lien entre impôt et démotivation.
Si tu ne payait aucun impôt, tout ton argent pour toi, tu te mettrait à travailler plus ? Dans l'espoir d'avoir une Ferrari ?
Tout le monde ne marche pas comme ça.
[...]
L'impôt n'a aucune fonction de régulation de la motivation.
Il n'est pas réglé pour pénaliser ou pour encourager.

Apparament, il y en a comme toi qui seraient prêt à bosser moins pour payer moins d'impôt.
Etrange.
[...]
Laisser des sous aux impôts, c'est de la négligence, la honte, le summum de la ringardise. pouah!

Enfin je dis des prètres, les prètres sont bénévoles. Eux, ils touchent un max pour répandre leur bonne parole.
:up:

Je comprend la position toute personnelle de DanB mais je suis plus en accord avec tes propos Jean
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.
Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
DanB
Messages : 2993
Inscription : 25 avr. 2006, 14:31
Localisation : Québec

Re: 10% des plus riches au Québec

#77

Message par DanB » 17 févr. 2017, 19:59

DanB a écrit :Désolé, mais avec toutes les maths que j'ai faites, non. Il a été prouvé qu'à un certain revenu, la ponction de l'état sur les revenus supplémentaires dépasse les 100% (atout de 32 000$ à l'époque).
jean7 a écrit :L'impôt consiste bien en un taux appliqué à l'ensemble du revenu, rassures-moi…
Ce que tu avance n'est-il pas une simple entourloupe de calcul ?
Non, il y a le taux d'impôt à la base, mais il y a aussi plein de crédits, ou encore des tarifications en fonction du revenu.

Ce n'est pas pour rien que le gouvernement a même dû créer un bouclier fiscal.

J'avais vu des courbes qui présentaient l'impôt total selon le revenu, et autour de 30 000$, ça dépassait les 100%.

Faudrait-il se mettre la tête dans le sable sur de tels effets pervers?

Plus on prive les gens du fruit de leur travail, moins ils sont intéressés à travailler. C'est un des facteurs qui font que le communisme n'a jamais fonctionné : pourquoi faire un effort si ça ne donne rien.

Par contre, ceux qui ne veulent pas faire d'effort, à la base, aiment bien un tel système où ils ne peuvent pas perdre!
Envoyé de mon iMac ou de mon iPad ou de mon iPhone

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 11:59

Re: 10% des plus riches au Québec

#78

Message par Greem » 18 févr. 2017, 08:43

DanB a écrit :Plus on prive les gens du fruit de leur travail, moins ils sont intéressés à travailler. [...] Par contre, ceux qui ne veulent pas faire d'effort, à la base, aiment bien un tel système où ils ne peuvent pas perdre!
Donc quand un riche refuse de travailler parce qu'il ne veux pas payer des impôts en plus, c'est parce que le monde est injuste, mais quand c'est un pauvre qui refuse de travailler parce qu'il n'a pas envie de se tuer dans un boulot éprouvant pour gagner une misère, c'est parce que c'est un paresseux.

Et entre celui qui peut se permettre de s'acheter une propriété et cotiser pour ses enfants et celui qui claque sa paie dans le loyer de son appartement misérable, le plus lésé dans l'histoire serait le riche.

D'accord.

Image

Mes félicitations DanB. Vous avez accouché d'un post d'une mirifique bêtise.
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 735
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: 10% des plus riches au Québec

#79

Message par nikola » 18 févr. 2017, 09:10

Greem, si je me souviens bien, c’est à peu près le principe de l’optimum de Pareto.
Si on prive un riche de sa richesse, on le prive plus que si on prive un pauvre donc le monde est très bien tel qu’il est.
Je caricature mais en fait, il veut simplement dire que l’optimum est atteint si on ne peut pas ajouter du bien-être à certains (ie du fric) sans en enlever à un autre.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

jean7
Messages : 1851
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: 10% des plus riches au Québec

#80

Message par jean7 » 19 févr. 2017, 22:09

nikola a écrit :Si on prive un riche de sa richesse, on le prive plus que si on prive un pauvre donc le monde est très bien tel qu’il est.
Je caricature mais en fait, il veut simplement dire que l’optimum est atteint si on ne peut pas ajouter du bien-être à certains (ie du fric) sans en enlever à un autre.
Le truc que je n'ai jamais compris c'est l'importance d'avoir plus de fric quand on en a déjà trop et qu'en plus on aurait besoin de ce surcroit de fric pour être motivé à se donner de moins en moins de temps pour en jouir...

J'ai l'impression qu'il y a deux schéma de vie.
Un schéma où après une phase de croissance, il y a une maturité.
Un schéma où il en faut toujours plus.

Un peu comme, je crois, Pépéjul me corrigera, ces silures dont les gènes ne programment pas l'arrêt de la croissance (taille mature non génétiquement limitée).
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

MadLuke
Messages : 1440
Inscription : 03 juil. 2007, 22:12

Re: 10% des plus riches au Québec

#81

Message par MadLuke » 23 févr. 2017, 18:25

Davidindian a écrit :Bien sur qu'on a le choix.
Il suffit d'avoir que des fruits ou des légumes à partager... ce sans revenu imposable.
Les échanges et le troc ne le sont pas.
Je ne suis pas sur que la loi sur l'impôt fait la moindre différence entre bien, service et argent.

Le Troc et les échanges sont bien sur imposable:
http://www.cra-arc.gc.ca/F/pub/tp/it490/it490-f.html

Le Ministère est d'avis que le troc tombe sous le coup de la Loi de l'impôt sur le revenu. Des transactions de ce genre peuvent, par conséquent, entraîner un revenu ou une dépense dont il est question dans les articles 3 et 9 ou peuvent entraîner l'acquisition ou la disposition de biens en immobilisations, de biens en immobilisations admissibles, de biens à usage personnel ou d'inventaire, selon la situation des personnes qui troquent et la nature de ce qui fait l'objet du troc, de la même façon que s'il s'agissait d'une transaction en argent.

Dans le cas où un contribuable troque des services contre des marchandises ou des services, la valeur de ces services doit être incluse dans son revenu lorsque ces services sont du même genre que les services que le contribuable rend en vue de gagner son revenu d'une entreprise qu'il exploite ou d'une profession qu'il exerce ou s'ils y sont afférents. À titre d'exemple, supposons qu'un dentiste ou le propriétaire d'une entreprise de plomberie consente à arranger les dents ou les tuyaux (respectivement) d'une autre personne en échange de services ou de biens offerts par cette autre personne. Lorsque le contribuable est un employé, par exemple un mécanicien, une aide occasionnelle à un ami ou un voisin en échange de quelque chose ne serait pas imposable, à moins que le contribuable ne prenne l'habitude d'offrir des services de ce genre pour de l'argent ou comme objet de troc.


L'argent est juste une unité pour faciliter les échanges, mais ça présence ou son absence a habituellement aucune importance légal.

C'est seulement bien plus simple de ne pas payer ses impôt sans se faire prendre quand c'est du troc, mais faire du troc au noir ou être payé au noir pour éviter les impôts c'est pas mal équivalent.

Davidindian
Messages : 715
Inscription : 02 janv. 2017, 18:53

Re: 10% des plus riches au Québec

#82

Message par Davidindian » 23 févr. 2017, 18:38

Bonjour MadLuck,

Oui en effet, tout comme je l'ai noté plus haut.

Mais l'extrait que vous proposez vous meme donne la chance de ne pas faire de ces echanges un revenu imposable

Mais si le but est d'acquérir un patrimoine, c'est clair qu'à un moment donné le fisc ne joueras pas au con.
Il fera un bilan de vos actifs et passifs... il y en déduira... des gains.imposable.

Mais bon, je troc chaque jour.... et ne déclare pas aucun revenu. car mon echange est ''one-way''...
Et quand je recois, je ne donne rien en retour non plus.

En fait on partage plus qu'on troc.

Par contre mon salaire est imposable et je suis heuruex de contribuer par mes taxes et impots au progres de notre société.

David

ps.
faire du troc comme source de revenu sans déclarer ces revenus... c'est aussi illégal.
''Nous sommes tous les feuilles d'un même arbre et les gouttes d'un même océan." :a6:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit