Test de biais raciaux implicites en Europe

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
matador
Messages : 342
Inscription : 23 janv. 2011, 17:25

Test de biais raciaux implicites en Europe

#1

Message par matador » 11 mai 2017, 10:40

http://www.iflscience.com/editors-blog/ ... e-reading/

Je suis plus que dubitatif quant à ce que ce test mesure réellement et sa validité. En gros il est censé mesurer le "taux de racisme implicite" de la part des blancs envers les noirs à travers l'Europe.

Avatar de l’utilisateur
miraye
Messages : 318
Inscription : 15 nov. 2014, 04:38

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#2

Message par miraye » 11 mai 2017, 18:04

Bonsoir,


C'est surtout que la présentation de l'article est très parcellaire, et que l'étude ne se résume pas vraiment/seulement à mesurer "des taux de racisme implicite"...

J'ai participé à cette étude. Et au niveau individuel je l'ai trouvé intéressante.
En gros (et même si je ne me souviens pas de tous les détails)
On rempli un questionnaire pour se positionner par rapport à chaque sujet testé.
Ensuite des catégories sont créés qui regroupent sujet testé et son contraire avec des commentaires positif ou négatif, et on doit ranger une image ou un mot dans la catégorie qui lui correspond en allant le plus vite possible et avec le minimum d'erreur. Sachant que les associations changent au cours du test et qu'il y a aussi des phases "neutres" qui servent de bases de références.
La supposition du test est que quand vous devez ranger une proposition dans l'association qui vous vient spontanément (l'implicite), c'est facile pour vous, vous irez plus vite et avec moins d'erreur.
Par exemple pour moi j'ai passé plusieurs tests et j'ai eut des résultats m'indiquant que je n'avais pas d'apriori.
Par contre quand j'ai passé le test "vieux", c'était beaucoup moins évident d'associer vieux et positif pour moi, j'ai vraiment senti la différence en temps de réflexion et ça m'a donné un résultat d'apriori négatif très fort pour ce test.

De plus il y a beaucoup de précautions prises dans la présentation des tests, des résultats, et des limites de validité.

Par contre je n'ai pas d'idée sur la validité des conclusions à plus grande échelle et si on peut comparer des pays avec.

Je vous met le lien du site francais, si certains sont intéressés. https://implicit.harvard.edu/implicit/f ... atest.html

Pis c'est beaucoup mieux expliqué :D .

matador
Messages : 342
Inscription : 23 janv. 2011, 17:25

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#3

Message par matador » 12 mai 2017, 04:22

miraye a écrit :. Par contre quand j'ai passé le test "vieux", c'était beaucoup moins évident d'associer vieux et positif pour moi, j'ai vraiment senti la différence en temps de réflexion et ça m'a donné un résultat d'apriori négatif très fort pour ce test.
Merci miraye pour ta réponse, je voudrais revenir plus tard sur quelques points mais pour l'instant ce passage m'a presque fait sursauter ^^

Tu veux dire qu'en plus des associations "bien/mal" le temps de réponse a une corrélation négative avec le résultat? :shock:

Je n'ai pas encore passé le test. Mais de ce que j'ai pu lire il est quasiment impossible de "tricher", de choisir ses réponses afin d'avoir un résultat délibérément positif. Le temps de réponse serait donc un facteur?

Il y a beaucoup de points sur lesquels j'aimerais revenir plus en détail (je manque de temps pour l'instant et en plus j'écris d'un portable), mais je voulais aussi souligner qu'à mon avis ce test (enfin, celui des associations basées sur la couleur de peau) est repris a des fins "scientifico-politiques", en gros on nous dit, dans le lien que j'ai posté tout au moins: "la plupart d'entre vous ont des a priori racistes sans même le savoir et ce phénomène est plus marqué dans certains pays que d'autres."

Et puis, pourquoi la perception des blancs envers les noirs? Pourquoi pas l'inverse, ou les asiatiques envers les hispaniques, enfin vous voyez..

Bref je suis sceptique à beaucoup de niveaux, sur la méthodologie employée, sur la signification des résultats tant au niveau individuel que collectif, voire sa possible reprise à des fins scientifico-politiques... 'fin bref.

À plus :a1:

P.S: désolé, mon lien est en anglais, j'essayerai de trouver un lien francophone qui dit essentiellement la même chose. Celui de miraye renvoie au test lui-même, pas a un article basé sur les résultats et les interprétations que certains en font...

matador
Messages : 342
Inscription : 23 janv. 2011, 17:25

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#4

Message par matador » 12 mai 2017, 05:01

Ajout: les résultats pourraient être intéressants, genre nous avons tous des a priori sans même le savoir envers les gens de couleur (ou les personnes âgées), etc, même si ça n'influence pas du tout notre comportement.

De toute évidence (la section commentaires du lien que j'ai posté le prouve de façon non équivoque) l'immense majorité des gens ne l'interprètent pas ainsi.

Voilà pourquoi je tenais à en faire part ici sur ce forum où, en général, l'esprit critique est un peu plus développé que la section commentaires d'un article Facebook qui se veut tout de même scientifique... (l'article, pas Facebook :mrgreen: )

Avatar de l’utilisateur
miraye
Messages : 318
Inscription : 15 nov. 2014, 04:38

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#5

Message par miraye » 12 mai 2017, 06:40

matador a écrit :
Merci miraye pour ta réponse, je voudrais revenir plus tard sur quelques points mais pour l'instant ce passage m'a presque fait sursauter ^^

Tu veux dire qu'en plus des associations "bien/mal" le temps de réponse a une corrélation négative avec le résultat? :shock:

Je n'ai pas encore passé le test. Mais de ce que j'ai pu lire il est quasiment impossible de "tricher", de choisir ses réponses afin d'avoir un résultat délibérément positif. Le temps de réponse serait donc un facteur?
Je ne suis pas certaine que tu ais compris, lors du test en lui même on ne donne pas son avis, on suit une consigne.
Par exemple à un moment on a 2 catégories
"jeune+bien" et "vieux+mal".
sI la photo d'un jeune apparaît on doit la classer dans la catégorie "jeune+bien".
Mais à un autre moment on a les catégories "jeune+mal" et "vieux+bien".
si la photo d'un jeune apparaît on doit la classer dans la catégorie "jeune+mal".

C'est effectivement les temps de réalisation de la tâche demandée et le nombre d'erreur qui indique quelles associations sont les plus spontanées chez nous.

matador
Messages : 342
Inscription : 23 janv. 2011, 17:25

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#6

Message par matador » 12 mai 2017, 06:49

miraye a écrit :
matador a écrit :
Merci miraye pour ta réponse, je voudrais revenir plus tard sur quelques points mais pour l'instant ce passage m'a presque fait sursauter ^^

Tu veux dire qu'en plus des associations "bien/mal" le temps de réponse a une corrélation négative avec le résultat? :shock:

Je n'ai pas encore passé le test. Mais de ce que j'ai pu lire il est quasiment impossible de "tricher", de choisir ses réponses afin d'avoir un résultat délibérément positif. Le temps de réponse serait donc un facteur?
Je ne suis pas certaine que tu ais compris, lors du test en lui même on ne donne pas son avis, on suit une consigne.
Par exemple à un moment on a 2 catégories
"jeune+bien" et "vieux+mal".
sI la photo d'un jeune apparaît on doit la classer dans la catégorie "jeune+bien".
Mais à un autre moment on a les catégories "jeune+mal" et "vieux+bien".
si la photo d'un jeune apparaît on doit la classer dans la catégorie "jeune+mal".

C'est effectivement les temps de réalisation de la tâche demandée et le nombre d'erreur qui indique quelles associations sont les plus spontanées chez nous.
Alors ce test est encore moins représentatif de nos biais (même inconscients) que je croyais.

Je ne l'ai pas encore passé car apparemment il faut Adobe flash reader je crois et je ne l'ai pas sur mon IPhone.

Avatar de l’utilisateur
miraye
Messages : 318
Inscription : 15 nov. 2014, 04:38

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#7

Message par miraye » 12 mai 2017, 07:20

matador a écrit : Alors ce test est encore moins représentatif de nos biais (même inconscients) que je croyais.
Mhmm, je pense que l'article que tu as mis en lien ne donne pas une image "fidèle " de ce que sont ces test et de leur limites (qui sont évoquées sur le site que j'ai mis en lien). Et j'ai pas vraiment envie de defendre l'article.

Pour les tests en eux même, dommage que tu ne puisses pas les faire.
Ça m'intéresserait d'avoir des retour dessus (positif ou négatif).
Notamment j'aimerai bien savoir si en partant de ta position (ou tu penses qu'ils sont tres peu représentatifs des biais inconscients) tu changerais d'avis en les passant.

matador
Messages : 342
Inscription : 23 janv. 2011, 17:25

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#8

Message par matador » 12 mai 2017, 07:38

miraye a écrit :. Pour les tests en eux même, dommage que tu ne puisses pas les faire.
Ça m'intéresserait d'avoir des retour dessus (positif ou négatif).
Oh, je compte les faire, je reviendrai la dessus :a1:

Mais même si mes résultats sont alors "en accord" avec, disons, mes a priori conscients, je n'en demeurerai pas moins sceptique pour autant face à la validité de ce test...

Edit: sinon en effet, j'ai mal choisi le titre de ce fil: disons qu'en gros de nombreux articles reprennent les résultats de milliers de personnes à travers le monde et semblent comparer le "degré de racisme implicite" (je traduis de l'anglais) entre divers pays..

Je te laisse deviner la réaction de 99% des gens qui lisent ce genre d'article (rien qu'à lire les commentaires...).

Et encore une fois, c'est bien pour ça que j'ai posté ici; pour avoir des retours de sceptiques qui prennent une attitude critique et de recul face à tout ça plutôt que de, disons, en conclure que l'italien moyen est trois fois plus raciste que le Belge ou le polonais moyen... :hausse:

Avatar de l’utilisateur
miraye
Messages : 318
Inscription : 15 nov. 2014, 04:38

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#9

Message par miraye » 12 mai 2017, 08:04

Donc
On est en accord sur le scepticisme à appliquer envers les articles qui reprennent et interpretent les test (comme celui que tu as mis en ligne).
Pour revenir sur la méthodologie des tests et de validité des interprétations au niveau individuel, ou il me semble que nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde, j'aimerai bien que tu mes dises ou se situe tes doutes.

matador
Messages : 342
Inscription : 23 janv. 2011, 17:25

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#10

Message par matador » 12 mai 2017, 08:17

miraye a écrit :Donc
On est en accord sur le scepticisme à appliquer envers les articles qui reprennent et interpretent les test (comme celui que tu as mis en ligne).
Pour revenir sur la méthodologie des tests et de validité des interprétations au niveau individuel, ou il me semble que nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde, j'aimerai bien que tu mes dises ou se situe tes doutes.
Déjà, sur ce point:

"... Le Test d’Associations Implicite permet d’explorer ces deux types d’occultation. Le TAI mesure des attitudes ou croyances implicites que les gens soit ne souhaitent pas exprimer, soit ne sont pas capables de rapporter...."

Bref, il est censé mettre en lumière nos préjugés inconscients, ou que du moins nous ne serions pas capable d'admettre à nous-mêmes? :?

Quoi qu'il en soit, je te donnerai des retours sur mes résultats, mais je dois avouer en toute honnêteté que la prétention sus-mentionnée de ce test me semble un peu fumeuse, presqu'a mettre au niveau de la psychanalyse et autres pseudo-sciences...

thewild
Messages : 729
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#11

Message par thewild » 12 mai 2017, 08:25

matador a écrit :Bref, il est censé mettre en lumière nos préjugés inconscients, ou que du moins nous ne serions pas capable d'admettre à nous-mêmes? :?
Quoi qu'il en soit, je te donnerai des retours sur mes résultats, mais je dois avouer en toute honnêteté que la prétention sus-mentionnée de ce test me semble un peu fumeuse, presqu'a mettre au niveau de la psychanalyse et autres pseudo-sciences...
En effet, l'utilisation des temps de réponse pour mettre en évidence les phénomènes inconscients est très commune dans les sciences cognitives. Ce sont des sciences assez dures, aucun rapport avec la psychanalyse.
Si le sujet vous intéresse je vous conseille les cours de Stanislas Dehaene au Collège de France (disponibles en podcast audio donc facile à écouter "sur le pouce"). Il passe beaucoup de son temps à décrire des expériences et à en expliquer voir critiquer les conclusions, c'est très intéressant.
https://www.college-de-france.fr/site/s ... s-dehaene/
"In theory, there is no difference between practice and theory. In practice, there is." Attribution incertaine
"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves" Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6567
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#12

Message par BeetleJuice » 12 mai 2017, 10:25

Je suis plus que dubitatif quant à ce que ce test mesure réellement et sa validité.
Sans exprimer un doute aussi fort, je suis aussi un peu sceptique, mais c'est moins la méthode que les concepts qu'elle prétend mesurer qui me laisse sceptique.
J'ai peut-être un biais de confirmation malgré moi en n'ayant lu que de mauvais exemples, mais j'ai l'impression que ces dernières années, les recherches en science sociale aux USA ont donné beaucoup d'espace à une certaine lecture raciale des comportements sociaux des individus et des groupes, sans forcément questionner la pertinence de la notion de race, au point de transposer un peu hâtivement des jugements valables pour les USA, où la race comme élément identitaire reste importante dans la définition de l'individu, à l'Europe où la race n'a pas forcément la même valeur identitaire selon les pays et n'est pas perçu de la même façon non plus, du fait d'une histoire différente.

A force de voir des travaux universitaires américains qui traque le racisme un peu partout, je finis par me demander si une certaine science ne se laisse pas aller à justifier plus qu'à expliquer un tropisme US, transformant la lecture raciale en une sorte de grosse pétition de principe.

Il ne s'agit évidement pas de nier le racisme qui existe en Europe, mais ce racisme n'a peut-être pas tout à fait la même histoire, le même passif, le même fond idéologique qu'au USA.
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#13

Message par Florence » 12 mai 2017, 13:29

BeetleJuice a écrit :.......
A force de voir des travaux universitaires américains qui traque le racisme un peu partout, je finis par me demander si une certaine science ne se laisse pas aller à justifier plus qu'à expliquer un tropisme US, transformant la lecture raciale en une sorte de grosse pétition de principe.

Il ne s'agit évidement pas de nier le racisme qui existe en Europe, mais ce racisme n'a peut-être pas tout à fait la même histoire, le même passif, le même fond idéologique qu'au USA.

+1
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3780
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#14

Message par Etienne Beauman » 12 mai 2017, 14:35

miraye a écrit : Ça m'intéresserait d'avoir des retour dessus (positif ou négatif).
Ok j'en ai fait 3 hier soir.
De mémoire
pas ou faible "préférence" (je me rappelle plus du terme exact) au test homo/hétéro
forte "préférence" pour jeunes au test jeune/vieux.
moyenne "préférence" blanche au test blanc/noir

Mon sentiment :
Sceptique pour plusieurs raisons.
D'abord l'axe entre le positif/négatif est pas neutre
La joie = bon la douleur = mauvais
Perso les mots joie bonheur, etc. sont bien moins positif que les valeurs au quelle j’adhère liberté, pragmatisme, réflexion etc.
ils ont même une connotation naïve.
Du coup je sais pas si c'est pertinent.

Pour le test homo/hétéro : pas grand chose à en dire.

pour le test jeune/vieux. J'assume je préfère être jeune et du coup ça fausse peut être un peu beaucoup le truc. C'est pas pour autant que j'aime pas les vieux...

pour le blanc/noir : Je me suis rendu compte en le faisant qu’effectivement pour mon cerveau, c'était plus facile d'associer le clair avec le bien et le sombre avec le mal.
Est ce surprenant ?
Le jour la nuit, le côté obscur de la force, etc.
Je suis intiment persuadé que j'aurais eu le même genre de résultat avec des perso verts clairs contre des bleus foncés.
:hausse:
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Psyricien
Messages : 3426
Inscription : 31 oct. 2011, 13:27
Localisation : Un peu partout ...

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#15

Message par Psyricien » 12 mai 2017, 15:28

Je n'ai pas encore passé le test. Mais de ce que j'ai pu lire il est quasiment impossible de "tricher", de choisir ses réponses afin d'avoir un résultat délibérément positif. Le temps de réponse serait donc un facteur?
Il y a un moyen tout simple ... répondre au hasard ... où autant au hasard que faire ce peu.
Dans la mesure ou le hasard n'a pas d'apriori ...

G>
Psyricien : La moyenne de 4 et 5 ça peut faire 3 ... Comprendra qui pourra !

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3780
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#16

Message par Etienne Beauman » 12 mai 2017, 15:39

Psyricien a écrit :
Je n'ai pas encore passé le test. Mais de ce que j'ai pu lire il est quasiment impossible de "tricher", de choisir ses réponses afin d'avoir un résultat délibérément positif. Le temps de réponse serait donc un facteur?
Il y a un moyen tout simple ... répondre au hasard ... où autant au hasard que faire ce peu.
Dans la mesure ou le hasard n'a pas d'apriori ...

G>
Il y ont pensé.
En répondant au hasard on se trompera souvent.
Et le test prends en compte les erreurs, pour obtenir un résultat significatif il faut peu d'erreur.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Psyricien
Messages : 3426
Inscription : 31 oct. 2011, 13:27
Localisation : Un peu partout ...

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#17

Message par Psyricien » 12 mai 2017, 15:45

Il y ont pensé.
En répondant au hasard on se trompera souvent.
Et le test prends en compte les erreurs, pour obtenir un résultat significatif il faut peu d'erreur.
Autre façon de tricher alors: être toujours lent ;). Et se calibrer sur un temps de réaction dépendant par exemple de sa respiration ... ainsi on homogénéise artificiellement le temps de réponse.
Psyricien : La moyenne de 4 et 5 ça peut faire 3 ... Comprendra qui pourra !

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3780
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#18

Message par Etienne Beauman » 12 mai 2017, 16:20

Psyricien a écrit :
Autre façon de tricher alors: être toujours lent ;). Et se calibrer sur un temps de réaction dépendant par exemple de sa respiration ... ainsi on homogénéise artificiellement le temps de réponse.
idem il faut être rapide sinon ça compte pas. (Mais il précise pas ce que veut dire rapide. de mémoire j'ai du répondre entre 0.5 et 1,5s à 95% des samples) mais je ne sais pas si mes réponses les plus lentes n'ont pas été exclues du compte car trop lentes.

En revanche ce que j'aurais pu faire c'est ralentir lors du blanc/bon Noir/mauvais car je me suis vite rendu compte que j'allais plus vite que pour le blanc/mauvais noir/bon.
En gros si on sait déjà quelle préférence a notre cerveau on peut tenter de la minimiser. Mais ça doit peut être se voir.

J'ai eu l'impression d'un autre biais aussi, on s'améliore peut être avec la pratique.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 3784
Inscription : 09 déc. 2006, 16:31
Localisation : France

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#19

Message par Wooden Ali » 12 mai 2017, 16:29

Je me demande quel est le but de chercher à l'aide de méthodes sophistiquées ce que sont les gens au fond d'eux-mêmes alors que ce qui peut poser socialement problème est uniquement ce qu'ils font avec leurs idées profondes. L'étude des comportements me parait nettement plus fructueuse. C'est là que la sociologie peut être la plus utile.

Tant qu'une idée, un sentiment, une conviction ne débouche pas sur un comportement social, elle reste, àmha, du domaine privé et d'un intérêt limité pour traiter de problèmes politiques comme le racisme.

Qu'importe après tout des idées spontanées (quasi réflexes) que la morale du moment réprouve, si elles sont maitrisées et ne se traduisent pas par des comportements répréhensibles.

Il y a certainement beaucoup moins de criminels que de gens qui ont eu, un jour, envie de tuer quelqu'un ?

Ça m'est arrivé. Pas vous ? Ah bon !
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Shaken, not stirred ! Samuel Hahnemann

Il est souvent facile de voir quelque chose qu'on ne peut expliquer et d'en rendre responsable quelque chose qu'on ne peut voir" Wladimir Lyra

Avatar de l’utilisateur
miraye
Messages : 318
Inscription : 15 nov. 2014, 04:38

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#20

Message par miraye » 12 mai 2017, 17:57

Hello,

J'apprécie vos réponses, merci à vous, mais ça fait beaucoup de direction de réflexion à suivre pour moi.
Je vais recentrer ma réponse sur moi du coup. (Oh elle était facile celle là :D )

Je suis souvent entre plusieurs positions. Ici on pourrait citer :
La volonté d'enlever du sens, de l'interprétation, toutes ces constructions simplistes que nous faisons à partir d'éléments, qui sont rassurantes et inhérentes à nos fonctionnement mais qui ne sont pas si juste que ca quand on les regarde de plus prêt. Et là je rejoins tous ceux qui ont émis des doutes sur les interprétations des tests, j'accepte aussi les critiques sur la méthodologie même de ces tests car pour moi critiquer ce n'est pas enlever toute valeur .
La volonté que j'ai d'accepter les faits, et d'intégrer de nouvelles nuances. Pour moi pouvoir passer les tests était intéressant.
Ils étaient une nouvelle nuance, c'était la première fois que j'avais accès à des test qui ne sont pas déclaratifs. (Quand on fait un test de personnalité il n'y a que notre parole et je ne pense pas que mon avis sur moi même soit totalement valide, il a une grande part de validité mais il a aussi ses limites). C'était un autre angle de préhension des biais.
Et la volonté de saisir l'angle de vision des autres.

Wooden je comprend, et je suis de votre avis sur la prédominance du comportement sur la pensée. Sauf que ça n'enlève pas mon intérêt pour les pensées, surtout quand elles jouent sur le fil entre certitudes et connaissances.

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6567
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#21

Message par BeetleJuice » 12 mai 2017, 18:45

wooden ali a écrit :Je me demande quel est le but de chercher à l'aide de méthodes sophistiquées ce que sont les gens au fond d'eux-mêmes alors que ce qui peut poser socialement problème est uniquement ce qu'ils font avec leurs idées profondes.
L'étude en question ne vise peut-être pas un but préventif, mais simplement une meilleure connaissance des éléments inconscients qui façonne les rapports sociaux, qui sont largement basés sur de l'implicite.
Mesurer les biais auquel nous sommes inconsciemment soumis permet de mieux comprendre certains rapports de force au sein des sociétés et de démystifier certaines explications excessivement complotistes ou certaines dénonciations abusives.
myraie a écrit :C'était un autre angle de préhension des biais.
Sous réserve qu'il n'y ait pas de biais non plus dans l'étude en question.
De ce que j'en lis, ça m'a quand même pas mal l'air d'être une étude faite pour que l'hypothèse de départ soit validée.

Est-ce qu'ils n'ont testé que la perception des blancs sur les autres couleurs de peau, par exemple ? Parce que si oui, c'est douteux d'en tirer immédiatement une conclusion de racisme implicite sans vérifier qu'il n'existe pas le même à priori dans d'autres populations envers d'autres différences, ce qui rendrait un peu bancale l'explication raciale et peut-être plus probable une simple tendance humaine à préférer les gens qui nous ressemble plutôt que ceux qui sont éloignés de nous (de la même manière qu'on associe plus facilement des qualités positives à quelqu'un qui correspond à nos canons de beautés qu'à quelqu'un qui s'en éloigne).
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

thewild
Messages : 729
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#22

Message par thewild » 13 mai 2017, 03:10

BeetleJuice a écrit :Est-ce qu'ils n'ont testé que la perception des blancs sur les autres couleurs de peau, par exemple ? Parce que si oui, c'est douteux d'en tirer immédiatement une conclusion de racisme implicite sans vérifier qu'il n'existe pas le même à priori dans d'autres populations envers d'autres différences, ce qui rendrait un peu bancale l'explication raciale et peut-être plus probable une simple tendance humaine à préférer les gens qui nous ressemble plutôt que ceux qui sont éloignés de nous (de la même manière qu'on associe plus facilement des qualités positives à quelqu'un qui correspond à nos canons de beautés qu'à quelqu'un qui s'en éloigne).
Il me semble que l'étude a simplement pour but de mettre en évidence l'existence de ces biais implicites, pas d'en tirer d'autres conclusions.
Ce but semble atteint, les biais implicites existent. Pourquoi ces biais implicites existent et les conséquences qu'ils ont sont un autre sujet (comme celui de l'article donné en lien dans le premier message par exemple, mais il ne s'agit nullement d'une étude, simplement d'une analyse).
Vous semblez tous faire ce "saut" entre le but de l'étude (mise en évidences des biais implicites) et des conclusions qu'elle ne fait pas (les causes ou les conséquences de ces biais).

Par exemple :
Etienne Beauman a écrit :pour le blanc/noir : Je me suis rendu compte en le faisant qu’effectivement pour mon cerveau, c'était plus facile d'associer le clair avec le bien et le sombre avec le mal.
Est ce surprenant ?
Le jour la nuit, le côté obscur de la force, etc.
Je ne sais pas si c'est surprenant ou pas.
Mais il ne s'agit pas de savoir si le biais est dû à la race du sujet ou simplement à la clarté de sa couleur de peau, il s'agit de mettre en évidence un biais positif envers les blancs et négatif envers les noirs. Que ce soit parce qu'ils sont de race blanche ou noire ou que ce soit parce qu'on associe le clair au bien et le sombre au noir, c'est un autre sujet (pas inintéressant d'ailleurs).
Le biais existe, et c'est ce que montre l'étude.

C'est du moins comme ça que je l'interprète.
Dernière modification par thewild le 13 mai 2017, 16:02, modifié 1 fois.
"In theory, there is no difference between practice and theory. In practice, there is." Attribution incertaine
"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves" Pierre Simon Laplace

thewild
Messages : 729
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#23

Message par thewild » 13 mai 2017, 03:16

Wooden Ali a écrit :Je me demande quel est le but de chercher à l'aide de méthodes sophistiquées ce que sont les gens au fond d'eux-mêmes alors que ce qui peut poser socialement problème est uniquement ce qu'ils font avec leurs idées profondes. L'étude des comportements me parait nettement plus fructueuse. C'est là que la sociologie peut être la plus utile.

Tant qu'une idée, un sentiment, une conviction ne débouche pas sur un comportement social, elle reste, àmha, du domaine privé et d'un intérêt limité pour traiter de problèmes politiques comme le racisme.

Qu'importe après tout des idées spontanées (quasi réflexes) que la morale du moment réprouve, si elles sont maitrisées et ne se traduisent pas par des comportements répréhensibles.
Mais justement, ces biais implicites ont une influence sur la prise de décision. Une influence inconsciente sur la prise de décision consciente.
Ce sont du moins les conclusions de plusieurs études sur l'inconscient cognitif.
"In theory, there is no difference between practice and theory. In practice, there is." Attribution incertaine
"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves" Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 3784
Inscription : 09 déc. 2006, 16:31
Localisation : France

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#24

Message par Wooden Ali » 13 mai 2017, 03:47

BeetleJuice a écrit :L'étude en question ne vise peut-être pas un but préventif, mais simplement une meilleure connaissance des éléments inconscients qui façonne les rapports sociaux, qui sont largement basés sur de l'implicite.
A peu près d'accord, sauf que je pense que la littérature est bien plus efficace pour explorer la face cachée de "l'âme" humaine que la mesure d'un délai de réponse à un test. Qui pouvait douter, avant même cette étude que des biais implicites intervenaient dans nos décisions ? N'aurait-il rien lu, rien appris de ses rapports avec ses congénères ?
Travailler sur la nature de ses biais me parait autrement plus fructueux. Sont-ils plutôt culturels ou plutôt naturels ? C'est, il me semble, le sens de tes objections.
Finalement, ces objections me paraissent plus intéressantes que les résultats du test lui-même.
Est-il besoin d'y associer un nombre ?
Peut-être mais ça se discute.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Shaken, not stirred ! Samuel Hahnemann

Il est souvent facile de voir quelque chose qu'on ne peut expliquer et d'en rendre responsable quelque chose qu'on ne peut voir" Wladimir Lyra

mcmachin
Messages : 1588
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#25

Message par mcmachin » 13 mai 2017, 06:07

miraye a écrit :Et là je rejoins tous ceux qui ont émis des doutes sur les interprétations des tests, j'accepte aussi les critiques sur la méthodologie même de ces tests car pour moi critiquer ce n'est pas enlever toute valeur
Et si "on leur enlève toute valeur" à ces tests, tu ne "l'accepteras pas" ?

Moi j'ai passé le test sur les couleurs de peau.
On m'a dit que mes résultats suggéraient une "forte préférence automatique pour les Personnes Blanches comparativement aux Personnes Noires"..
C'est marrant j'étais pas au courant perso (c'est in-con-scient, ouahou c'est fou comme la Science est balaise, hein ??).
Non mais sans blague une "préférence automatique" ça veut rien dire, c'est juste de la novlangue adaptée à ce genre de tests bidons.

En plus le test nous habitue dès le départ à focaliser sur les groupes "bon, blanc" et "noir, mauvais", et à consolider ces associations en s'exerçant.
Pas étonnant que cognitivement ça coince quand on inverse les catégories, le cerveau met effectivement plus de temps à classer les items.

Pis comme l'a dit Etienne, il y a une réflexion strictement "sémantique" qui est tout à fait laissée de côté. La langue est piégée.

Bref, un test débile aux conclusions tirées par les cheveux, propres à diviser un peu plus les gens (on dirait qu'ils aiment ça), rien d'étonnant sachant que les Américains sont littéralement obsédés par ce genre de problématiques identitaires. (Probablement par manque de curiosité et d'ouverture d'esprit, paradoxalement, ah qu'ils sont cons ces Ricains :lol: )
Ca s'appelle de la pseudo-science institutionnelle, c'est extrêmement répandu en Occident et c'est politisé à mort.
Bref c'est de la merde.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit