Test de biais raciaux implicites en Europe

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 11:59

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#51

Message par Greem » 15 mai 2017, 09:10

mcmachin a écrit : Le fait que tu définisses la personne comme "un noir" est à mon avis assez représentatif de la confusion sémantique [...] De là à ce que notre cerveau associe, dans l'urgence, un visage de couleur marron à un concept triste, ou douloureux, ou je ne sais quoi plutôt qu'a quelque chose de positif (car le test lui impose de réaliser une de ces 2 associ ations cheloues), je trouverais ça tout à fait explicable sans qu'un scientifique sorte de son chapeau la notion de "préférence".
Et en admettant que l'association à la couleur noir biaise effectivement notre regard sur les "nègres" (et je pense que ça l'est, dans une certaine mesure - même si personnellement, la couleur noir m'inspire des sentiments bien plus positifs que le marron, le rose ou le rouge), en quoi ce teste serait-il fautif de cette association et en quoi cela l'invaliderait-il ? C'est notre culture qui est responsable de cette association, pas le teste, donc en fin de compte ça revient rigoureusement au même : dans un cas comme dans l'autre, le teste met quand même en évidence les associations positives/négatives que notre cerveau opère sur les individus.

D'ailleurs, le site met à disposition toute une série de testes pour évaluer les associations qu'on peut faire selon, par exemple, la sexualité, le sexe ou le poids des individus, et on note quand même des différences alors qu'il n'est plus du tout question de couleur. Autrement dit : Il faut arrêter de vous obstiner à vouloir discréditer ce teste au seul prétexte qu'il assimilerait les "nègres" à la couleur noir.
Le problème c'est qu'une question reste en suspens : quel est le poids que ces "préférences automatiques" (si elles existent) revêtent dans nos systèmes de pensée et dans nos actions ?
Ce n'est pas parce que des questions restent en suspends que le teste en lui même n'est pas représentatif des mécanismes cognitifs qu'opère notre cerveau, mais si tu veux avoir un aperçu du poids que nos biais racialistes peuvent avoir, tu peux regarder du côté de l'histoire. Je ne sais pas si tu as déjà entendu parler d'esclavagisme ou de ségrégation par exemple, mais dans le genre "préférence automatique" le délire peut aller très loin...
mcmachin a écrit :Le concept de "préférence automatique" est juste un énième concept pété pondu par les sociologues mainstream habituels, abreuvés de subventions pour se branler sur du vide (mais du croustillant quand-même, faut bien rentabiliser).
Si vous le dites, monsieur :roll:
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3780
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#52

Message par Etienne Beauman » 15 mai 2017, 16:07

Greem a écrit :D'ailleurs, le site met à disposition toute une série de testes pour évaluer les associations qu'on peut faire selon, par exemple, la sexualité, le sexe ou le poids des individus, et on note quand même des différences alors qu'il n'est plus du tout question de couleur.Autrement dit : Il faut arrêter de vous obstiner à vouloir discréditer ce teste au seul prétexte qu'il assimilerait les "nègres" à la couleur noir.
Je t’invite à (re)lire le premier post de ce fil et à revoir ton jugement en conséquence.
Si on parle de ça en particulier, c'est pas tout à fait pour rien.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

mcmachin
Messages : 1588
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#53

Message par mcmachin » 15 mai 2017, 16:15

Greem a écrit : Et en admettant que l'association à la couleur noir biaise effectivement notre regard sur les "nègres"
J'ai beaucoup trop de mal à admettre ça, sorry !
ps-edit : juste par curiosité, tu utilises le mot "nègre" communément ? ou alors c'est ta manière de discrètement rendre hommage à Aimé Césaire ?
en quoi ce teste serait-il fautif de cette association...
Il est possible que l'association dont je te parle soit d'ordre pûrement sémantique pour 3/4 des gens, vas-y réfute-moi ça, c'est cadeau.
Mais bref, en quoi ce test serait "fautif", bin simplement parce que sans lui, on peut postuler que pas grand-monde ne penserait à associer les concepts "mélanine" et "mauvais".
Par contre quand on y est forcé, quand notre cerveau a été habitué par des tests préliminaires à mettre le plus rapidement possible des concepts dans des catégories très rigides et porteuses d'affect (et dans l'urgence avec ça) et bien c'est ce qu'on a l'air de faire statistiquement (dans un pays majoritairement blanc tout du moins). Est-ce un résultat intéressant ? Oui, clairement. Novateur et prometteur, je ne pense pas.
Mais bon, en tout cas ce test a "marché" sur moi, on m'a dit que j'entretenais un biais racial, et miraye nous avait prévenus ça peut provoquer une certaine gêne, ça a même tendance à énerver les plus cons. Du coup ça m'a énervé, normal (c'est un mea culpa).
et en quoi cela l'invaliderait-il ?
Oui, j'ai été trop rapide dans mon jugement, je n'invalide pas ce test. *
Rapport aux résultats qui ont l'air de diverger selon les pays, et donc ouais, les cultures. Rapport au fait qu'il m'a révélé mes "biais raciaux", aussi..

* en fait ce sont les conclusions de l'IFLScience et la médiatisation du truc qui m'ont fait péter un plomb, mais qu'en est-il des mecs qui ont bossé dessus, en fait je ne sais pas j'avoue. En tout cas, ils ont été débiles de pas avoir mis des Chinois à la place des Noirs dans leur test de "biais implicites raciaux", je le maintiens. :twisted:
Ces mecs jouent avec des produits dangereux, bordel !
C'est notre culture qui est responsable de cette association, pas le teste, donc en fin de compte ça revient rigoureusement au même : dans un cas comme dans l'autre, le teste met quand même en évidence les associations positives/négatives que notre cerveau opère sur les individus.
Oui, quand on lui demande dans l'urgence de trancher "pour" ou "contre" des personnes auxquelles il s'identifie, notre cerveau semble trancher "pour".
Ceci dit, ce n'est pas ce test qui plaide pour cette version de la réalité, c'est l'ensemble des tests (sur les personnes obèses, sur les homosexuels, etc) dépourvus du biais sémantique à la con propre au test sur les blacks et les white (les blancos!).
Je le comprends un peu après la guerre, c'est vrai.
Ce n'est pas parce que des questions restent en suspends que le teste en lui même n'est pas représentatif des mécanismes cognitifs qu'opère notre cerveau,
Disons que j'attends qu'on me théorise le truc.
mais si tu veux avoir un aperçu du poids que nos biais racialistes peuvent avoir, tu peux regarder du côté de l'histoire. Je ne sais pas si tu as déjà entendu parler d'esclavagisme ou de ségrégation par exemple, mais dans le genre "préférence automatique" le délire peut aller très loin...
oh tu as évité le point godwin, bravo ! (c'était pas évident)
non, mais t'as raison ce sont la Science et la Socio-psychologie qui vont nous aider à venir à bout de la folie humaine. Elles vont même nous sauver de l'idéologie, c'est sûr !
Bon ok, je viens de t'épouvantailler mais c'était juste pour rigoler, on est bien d'accord, hein ?
mcmachin a écrit :Le concept de "préférence automatique" est juste un énième concept pété pondu par les sociologues mainstream habituels, abreuvés de subventions pour se branler sur du vide (mais du croustillant quand-même, faut bien rentabiliser).
Si vous le dites, monsieur :roll:
Ouais j'ai abusé, c'est mon côté "militant idéaliste" conjugué à mon égocentrisme.
Sorry à tous ! (c'est la faute à mes biais cérébro-cognitifs, c'est pas ma faute à moi, pas taper ! j'en ai juste plein le cul que ces bouffe merdes de politicards et de journalistes instrumentalisent la culture des gens pour faire passer leur idéologie haineuse et mortifère - leur "préférence pas qu'automatique" pour le fric et le pouvoir sûrement, ou leur connerie - et pour moi, snirffllf, c'est très très souffrant, sisi la famille, j'ai un taf de l'argent des amis un confort moonstrueux mais je soooouffre ! AAhhrrrglhlhgghh... pas taper ! :lol: )
Dernière modification par mcmachin le 16 mai 2017, 04:36, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 11:59

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#54

Message par Greem » 15 mai 2017, 21:37

mcmachin a écrit :Mais bref, en quoi ce test serait "fautif", bin simplement parce que sans lui, on peut postuler que pas grand-monde ne penserait à associer les concepts "mélanine" et "mauvais".
Il ne s'agit pas de savoir ce que pensent les gens, mais de savoir ce que leurs mécanismes cognitifs révèlent sur eux. Je crois que tu ne te rends juste pas compte de l'impact que peut avoir nos automatismes dans la façon de biaiser notre jugement et de façonner nos interactions sociales (et donc des comportements discriminatoires que l'on peut adopter sans même qu'on ne s'en rende compte, justement parce qu'on se croit tous dépourvu de biais). Par exemple, le fait d'assimiler inconsciemment plus facilement les blancs a quelque chose de positif et les noirs à quelque chose de négatif peut nous mener à être plus indulgent à l'égard des blancs et plus stricte à l'égard des noirs, ce qui à l'échelle d'une société à prédominance blanche peut altérer sérieusement les rapports de forces (mais aussi nous faire tomber dans l'excès inverse, par peur d'être dans la discrimination : la discrimination positive).
mcmachin a écrit : ps-edit : juste par curiosité, tu utilises le mot "nègre" communément ? ou alors c'est ta manière de discrètement rendre hommage à Aimé Césaire
Non, c'est juste que c'est le seul mot qui me vient à l'esprit pour éviter la confusion sémantique entre la couleur et les noirs en tant que catégorie humaine (une catégorie qui, en elle-même, révèle déjà d'un certain racisme sociétal puisqu'on met tous les gens de couleur dans le même panier). Tu noteras les guillemets, quand même : j'aime pas ce mot, il a une connotation péjoratif, voir insultante. Si on était aux États-Unis, je parlerais plutôt d'Afro-Américains.
mcmachin a écrit :Mais bon, en tout cas ce test a "marché" sur moi, on m'a dit que j'entretenais un biais racial.
Et je pense que peu de gens peuvent se targuer honnêtement du contraire, alors arrête de te sentir attaqué personnellement et fais attention à ton crétin de cerveau (https://www.youtube.com/watch?v=xJO5GstqTSY).
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3780
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#55

Message par Etienne Beauman » 15 mai 2017, 21:41

Greem a écrit :Si on était aux États-Unis, je parlerais plutôt d'Afro-Américains.
Qu'est ce qui t'empêche de parler d'afro-européens ?
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 11:59

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#56

Message par Greem » 15 mai 2017, 21:52

Etienne Beauman a écrit :Qu'est ce qui t'empêche de parler d'afro-européens ?
Je ne connaissais pas ce mot. Ou alors je l'ai entendu tellement rarement que je ne l'ai pas enregistré. Comme quoi...
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

Avatar de l’utilisateur
Vathar
Messages : 276
Inscription : 23 sept. 2016, 09:41

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#57

Message par Vathar » 16 mai 2017, 12:29

En meme temps nous somme sur le forum des sceptiques du Quebec. Le terme Afro-Européen n'est pas parfait non plus :)

Pour le reste, je me suis fait des ennemis depuis l'adolescence en maintenant que nous sommes tous des racistes en puissance. Nous avons tous cette faculté à inconsciemment catégoriser et discriminer. Le nier n'est que se mettre des oeilleres. J'ai toujours trouvé plus productif de l'admettre afin de pouvoir travailler dessus et laisser la logique et le raisonnement prendre le pas sur les a-priori de notre crétin de cerveau.

mcmachin
Messages : 1588
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#58

Message par mcmachin » 16 mai 2017, 18:56

Greem a écrit : Il ne s'agit pas de savoir ce que pensent les gens, mais de savoir ce que leurs mécanismes cognitifs révèlent sur eux.
Dans ce cas de figure, ces "mécanismes cognitifs" pourraient très bien révéler le fait que face à un test de ce genre, le sujet a beaucoup plus de facilité à se classer lui-même dans "bon" plutôt que dans "mauvais". Simplement. Dans le sens où il classe dans "bon" les personnes auxquelles il s'identifie, sur un critère culturel ou physique précis défini par le test. Rien de neuf de ce côté-là.
La question serait : pourquoi en République tchèque cette faculté des gens, en moyenne, a l'air significativement différente de la moyenne serbe ? (c'est grosso modo les 2 extrêmes en Europe, en terme de résultats au test, marrant au passage que la Serbie soit en pole-position).
Bin, je sais pas perso, sûrement à cause de facteurs culturels, du genre le racisme ou l'homophobie. Mais on peut suspecter d'éventuels mécanismes cognitifs qui n'ont pas grand-chose à voir (pas grand-chose) avec ce qu'on appelle "préjugés". Genre qui auraient à voir avec les habitudes, voire même le manque de connaissance.
Fréquentent-ils en moyenne autant de blacks dans ces 2 pays ? Quelles sont les politiques d'immigration ? Mes blacks sont-ils plus ou moins bien représentés dans leurs médias respectifs, dans les administrations, etc.. ? Dans un pays où on a très peu l'opportunité de rencontrer de blacks, il doit être d'autant plus facile de s'identifier au prototype du blanc que du noir ? Bon ok le prototype du noir, ça n'existe pas, mais oui, effectivement l'homme essentialise et catégorise naturellement, peut-être que quand on l'y encourage grâce à certains tests par exemple, il le fait encore plus facilement, je ne sais pas ?

Bref, moi je trouve que ça sent pas bon, de théoriser des "biais raciaux" (un biais hyper-spécifique qui relève pourtant des mêmes mécanismes que le biais sur les préférences sexuelles faut croire).
On ferait mieux de parler de "préférence pour sa communautés d'appartenance" (c'est très flou, mais tout le monde voit ce qu'on veut dire,et ça n'implique pas le rejet de l'autre).
Existe-t-il un "biais linguistique" d'ailleurs ? Genre notre cerveau, dans l'urgence, aurait-il plus de facilité à classer dans "mal" les mots étrangers et dans "bien" les mots qu'il comprend ? Très certainement, à mon humble avis, disons que c'est une hypothèse tout à fait crédible.
Où est le rapport entre le langage et la morale pourtant ? Nulle part. Le rapport avec les émotions ? Peut-être est-il juste plus agréable de comprendre ce qu'on nous dit plutôt que de ne rien bitter..
Exit les considérations sexuelles, physiques, culturelles, ethniques, y a qu'à aller en Suisse tester son Français contre du Suisse allemand pour voir ce que c'est que "d'aimer son pays", ou disons pour qu'une communauté d'appartenance (la sienne) prenne une tonalité "positive", plutôt qu'une autre.
Non, c'est juste que c'est le seul mot qui me vient à l'esprit pour éviter la confusion sémantique entre la couleur et les noirs...
Non mais je voulais juste placer Aimé Césaire dans la discute, je trouvais que ça faisait bien (pis j'ai entendu y a une semaine sa punchline : "le petit nègre t'emmerde !")
Perso à l'oral je dis "renoi", ou "black", tel un vrai d'jeunz, mais j'ai longtemps galéré à trouver des mots qui me contentaient, je trouvais que tout sonnait "irrespectueux" (oui j'ai été formaté par l'antiracisme). Maintenant j'en ai plus rien à branler par contre, je suis soigné !

mcmachin
Messages : 1588
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#59

Message par mcmachin » 17 mai 2017, 08:54

Autre chose, je trouve vraiment ironique que des scientifiques utilisent le terme de "biais racial" ou de "biais racialiste", alors que le mot "race" est tout à fait dénigré par la communauté scientifique depuis un bout de temps. J'y vois déjà une récupération idéologique perso, peut-être mes "biais". ;)

Sinon, le terme de "préférence" en fait me va bien, contrairement à ce que j'ai dit plus haut quand j'étais vénère et que j'avais pas trop réfléchi (d'ailleurs en relisant je trouve la totalité des messages des intervenants pertinents, je les avais lus beaucoup trop rapidement ou partiellement).
Mais bref, une préférence plus ou moins grande pour un objet n'implique pas d'animosité envers le second objet, ça me paraît important de focaliser sur cette évidence.

D'ailleurs, des concepts qui évoquent plus ou moins l'inconnu (dans l'urgence, et par associations d'idées, comme disait Etienne) sont difficiles à placer dans la catégorie "bien, agréable", c'est ce que pourraient nous indiquer ces tests.
Une manière d'interpréter la chose, c'est que la faculté qu'on a de catégoriser dans "mal/désagréable" ou dans "bien/agréable" peut très bien être une fonction paramétrée par la connaissance que l'on a de l'objet ou des associations d'idée qu'il nous évoque (une connaissance brute, intime dans le cas de la sexualité, et dénuée de jugements de valeur - à tête reposée je pense que c'est possible).
Car comment avoir une idée positive de l'inconnu ? Conceptuellement ça ne veut pas dire grand-chose, si ? Une idée positive de sa culture ça par contre c'est facile, c'est tellement humain ! :lol:
Ca me paraîtrait une bonne manière d'aborder le test (normal c'est la mienne, enfin celle du moment).
Inutile de se faire peur avec des "biais racialistes" je trouve. La peur, l'angoisse ou l'insécurité sont des gros facteurs de biais émotionnels qui nous affectent tous, et pour paraphraser Vathar je dirais qu'on est tous des xénophobes en puissance.
Dernière modification par mcmachin le 17 mai 2017, 09:33, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3874
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#60

Message par spin-up » 17 mai 2017, 09:22

mcmachin a écrit :Autre chose, je trouve vraiment ironique que des scientifiques utilisent le terme de "biais racial" ou de "biais racialiste", alors que le mot "race" est tout à fait dénigré par la communauté scientifique depuis un bout de temps. J'y vois déjà une récupération idéologique perso, peut-être mes "biais". ;)
La notion de race comme construction sociale est bien acceptée, c'est la subdivision de l'espece humaine en races biologiques qui ne l'est pas.

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 11:59

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#61

Message par Greem » 17 mai 2017, 09:56

mcmachin a écrit : Dans ce cas de figure, ces "mécanismes cognitifs" pourraient très bien révéler le fait que face à un test de ce genre, le sujet a beaucoup plus de facilité à se classer lui-même dans "bon" plutôt que dans "mauvais".
L'un n'empêchant pas l'autre, en quoi ta remarque est-elle pertinente ? Elle l'est d'autant moins que même une catégorie peut avoir des a priori à l'égard de sa propre catégorie. Du reste, tu pars dans tous les sens, en plus de verser dans l'hyper-criticisme systématique. J'ai pas le courage ni l'envie de courir après chacune de tes allégations.
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

mcmachin
Messages : 1588
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#62

Message par mcmachin » 17 mai 2017, 14:54

Greem a écrit :
mcmachin a écrit : Dans ce cas de figure, ces "mécanismes cognitifs" pourraient très bien révéler le fait que face à un test de ce genre, le sujet a beaucoup plus de facilité à se classer lui-même dans "bon" plutôt que dans "mauvais".
L'un n'empêchant pas l'autre, en quoi ta remarque est-elle pertinente ?
"L'un n'empêche pas l'autre" mais ne le conditionne pas spécialement non plus, contrairement à ce que tu avais l'air de suggérer précédemment :

"le teste met quand même en évidence les associations positives/négatives que notre cerveau opère sur les individus."

Le test fait que l'un conditionne l'autre.
Si tes "biais automatiques" te dictent de mettre les gens qui te ressemblent dans le bien/agréable, les gens qui ne te ressemblent pas sont automatiquement relégués à la catégorie mauvaise/mal. C'est le test qui est fait comme ça, il te demande de trier, c'est son petit "biais automatique" à lui quoi...

Bref, je te dis qu'éventuellement le test met en valeur uniquement les associations positives, il me semble qu'il y a une nuance, à part si on possède un cerveau binaire (et qu'on aime comparer l'humain à un ordinateur ;) ).

Dès lors, tu parles de "biais racialiste" sans vraiment savoir de quoi il en retourne, juste parce qu'en tant que sceptique t'adores ça les biais ça te procure du plaisir les biais donc t'en vois partout. Bon moi, c'est un peu pareil tu me diras.
Du reste, tu pars dans tous les sens, en plus de verser dans l'hyper-criticisme systématique.
T'en n'as pas marre de jongler avec des concepts que tu ne saurais pas décrire ? :lol:
spin-up a écrit : La notion de race comme construction sociale est bien acceptée, c'est la subdivision de l'espece humaine en races biologiques qui ne l'est pas.
Pas faux, partenaire, merci pour cette correction sémantique.
L'expression ne me paraît pas vraiment adaptée malgré tout car beaucoup trop spécifique, par exemple il ne viendrait à l'idée de personnes de parler de "biais sur les couleurs de cheveux" (car qui sait, les gens avec les cheveux blonds classeraient peut-être plus facilement leurs congénères dans la catégorie Bien/agréable à un test de ce type", blablablablaaa, bon ok j'arrête j'ai trop réfléchi et trop perdu mon temps, là.
Mais ce serait sympa de vérifier ça sur d'autres critères que les critères habituels générateurs d'angoisse, je trouve, que font les scientifiques à ce sujet ?
Dernière modification par mcmachin le 17 mai 2017, 17:29, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 11:59

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#63

Message par Greem » 17 mai 2017, 16:02

mcmachin a écrit : T'en n'as pas marre de jongler avec des concepts que tu ne saurais pas décrire ? :lol:
https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9th ... ercritique
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

mcmachin
Messages : 1588
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#64

Message par mcmachin » 17 mai 2017, 17:04

Ah ouais super, gros niveau argumentatif.
Tu nous ferais pas un petit "biais idéologique catégoriel", toi, hmmm ? On a des angoisses, du stress, et on fait confiance à des zozos comme Taguieff même si on n'a jamais rien à dire de spécial quand le sujet est évoqué sur le forum ?
Merde, je compatis vieux !

J'espère de tout coeur que la neuroscience dans quelques temps t'aidera à aller mieux..

mcmachin
Messages : 1588
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: Test de biais raciaux implicites en Europe

#65

Message par mcmachin » 20 mai 2017, 04:25

bon j'ai relu le fil une énième fois, et j'ai compris qu'on faisait pitié avec Greem.
Mais à part ça ?
En quoi je fais dans l'hypercritique ?
J'ai du mal à voir où je fais erreur, même si j'admets que je ne me sens pas "serein" vis à vis de mon argumentaire.
Si une bonne âme voulait répondre ça m'intéresserait.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit