Levothyrox et témoignages

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3167
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Levothyrox et témoignages

Messagepar LoutredeMer » 15 sept. 2017, 09:17

Salut, :)

Suite au changement d'excipient de ce médicament pour la thyroïde, plus de 9000 témoignages de souffrance ont permis après quelques mois, le retour à l'ancienne formule (fatigue et autres effets secondaires invalidants). http://sante.lefigaro.fr/article/levoth ... 15-jours-/

C'est un cas qui m'interroge. La méthode sceptique scientifique rejette le témoignage, ce que je peux concevoir, mais dont je m'étonnais quand meme. J'ai ici meme défendu le témoignage dans certaines conditions . Dans le cas qui nous intéresse, les témoins ont été entendus, leurs témoignages enfin reconnus et ils ont eu gain de cause.

Comme quoi le témoignage n'est pas si négligeable dans certains cas. Non?

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20296
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar Jean-Francois » 15 sept. 2017, 09:50

LoutredeMer a écrit :La méthode sceptique scientifique rejette le témoignage, ce que je peux concevoir, mais dont je m'étonnais quand meme. J'ai ici meme défendu le témoignage dans certaines conditions


La question n'est pas de rejeter les témoignages mais de les considérer pour ce qu'ils sont - souvent peu fiables - et de relativiser l'importance qu'on leur accorde en terme de preuve. Le "certaines conditions" est lié à l'interprétation qu'on fait des témoignages: si on conclue que des gens se sentent mal après avoir pris tel ou tel médicament, il n'y a pas de problème parce que la subjectivité de ces personnes n'influence pas la conclusion; si c'est pour défendre la réalité de l'âme-qui-se-détache-du-corps lors des NDE ou encore la réalité des visites de vaisseaux ET, la subjectivité des témoins est un biais potentiel dont on doit tenir compte.

Concernant votre exemple, je le considère de deux manières:
- soit la question n'est pas celle de l'équivalence réelle des deux versions du produits (ancienne et nouvelle) et je retiens que les témoignages ont surtout eu un effet de pression populaire. Effet justifié, vu que ces témoignages proviennent d'un tiers des utilisateurs du produit;
- soit la question est celle de cette équivalence et je minimise l'importance des témoignages de ce point de vue car ils ne démontrent pas automatiquement que ces deux versions ont des effets réellement différents. Il faudrait voir les études qui ont testé les produits pour le savoir (voire en faire d'autres).

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3167
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar LoutredeMer » 16 sept. 2017, 05:42

Jean-Francois a écrit :La question n'est pas de rejeter les témoignages mais de les considérer pour ce qu'ils sont - souvent peu fiables - et de relativiser l'importance qu'on leur accorde en terme de preuve.

D'accord avec ça.


il n'y a pas de problème parce que la subjectivité de ces personnes n'influence pas la conclusion; si c'est pour défendre la réalité de l'âme-qui-se-détache-du-corps lors des NDE ou encore la réalité des visites de vaisseaux ET, la subjectivité des témoins est un biais potentiel dont on doit tenir compte.

D'accord pour les NDE et ET. Mais quand tu dis que la subjectivité des personnes malades n'influence pas la conclusion, je ne trouve pas ça très clair. On pourrait répondre que c'est un effet nocebo (ce que je ne crois pas du tout), mais pourquoi pas? ou une psychose collective, pourquoi pas? il y a témoignage donc on peut douter. Après tout on n'est pas dans leur tete pour ressentir les céphalées. Veux-tu dire qu'on s'attache alors à un effet collectif important rapporté pour reconnaitre que ces effets sont réels? Comme pour leS NDE, où je ne doute pas un instant qu'ils ont vu ce qu'ils racontent? Mais le problème est donc dans l'interprétation que les expérienceurs en font (ainsi que certaiins praticiens). Et il n'y a pas interprétation dans le fait de dire : "j'ai mal à la tete" mais seulement un fait rapporté.

Ok, je viens de comprendre, ca va :a2:


Concernant votre exemple, je le considère de deux manières:
- soit la question n'est pas celle de l'équivalence réelle des deux versions du produits (ancienne et nouvelle) et je retiens que les témoignages ont surtout eu un effet de pression populaire. Effet justifié, vu que ces témoignages proviennent d'un tiers des utilisateurs du produit;

Tu dis "pression populaire". Or on sait que l'argument du plus grand nombre est un sophisme. N'y a-t-il pas contradiction?


- soit la question est celle de cette équivalence et je minimise l'importance des témoignages de ce point de vue car ils ne démontrent pas automatiquement que ces deux versions ont des effets réellement différents. Il faudrait voir les études qui ont testé les produits pour le savoir (voire en faire d'autres).

Oui mais c'est là qu'est le problème : au début les autorités ont minimisé en disant qu'il ne s'agissait que d'un remplacement anodin d'excipient sans effets nocifs. Ca a duré quelques mois et le nombre de mécontents a grossi. Dans ce cas, perso je prendrais la meme décision que celle des autorités actuelles : la pression populaire. Et dans ce cas toujours, la pression populaire a gagné sur la formulation scientifique d'un produit déclarée inoffensive (sachant quand meme que le retour à l'ancienne formule est "temporaire").

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20296
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar Jean-Francois » 17 sept. 2017, 13:11

LoutredeMer a écrit :
Jean-Francois a écrit :Concernant votre exemple, je le considère de deux manières:
- soit la question n'est pas celle de l'équivalence réelle des deux versions du produits (ancienne et nouvelle) et je retiens que les témoignages ont surtout eu un effet de pression populaire. Effet justifié, vu que ces témoignages proviennent d'un tiers des utilisateurs du produit;

Tu dis "pression populaire". Or on sait que l'argument du plus grand nombre est un sophisme. N'y a-t-il pas contradiction?


L'argument d'un grand nombre me semble un argument valide dans le cas ou il suggère un problème répandu (surtout un problème de santé comme ici). Mais il n'est certainement pas valide pour établir la validité (ou l'innocuité) des produits.

De plus, la question est effectivement plus politique que scientifique à mon avis. Il s'agit d'un problème d'image et non d'évaluation de la réalité des choses.

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

neuneutrinos
Messages : 257
Inscription : 06 juin 2017, 06:43

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar neuneutrinos » 18 sept. 2017, 10:06

Les méthodes scientifiques ne rejette pas systématiquement le témoignage.

Mais il y a des témoignages plus solides que d'autres :
Un ami m'a dit que [...]

N'a pas la même solidité que :
"Plusieurs personnes ont constatés l'apparition de lumière dans le ciel."

Quand plusieurs personnes font le même témoignage sans se concerter ( témoignage indépendant , un témoignage n'influence pas un autre témoignage)
La probabilité d'un canular ou juste une invention diminue fortement.

Si les témoignages s'influencent, par exemple un groupe se créant sur un forum ou réseau social, peuvent créer un grand nombre de mauvais témoignage (ne serait-ce que par effet nocebo)
Je n'ai pas cherché, mais ce cas me semble peu probable dans ce cas .

Mais pour ce cas, que l'effet soit vérifiable ou fantasmé, le fait de retirer le médicament est un bon choix. (peut-être même par principe de précaution)

Ensuite, dans ce cas, on est pas dans une démarche "scientifique".

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5243
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar richard » 18 sept. 2017, 12:55

Jean-Francois a écrit :De plus, la question est effectivement plus politique que scientifique à mon avis. Il s'agit d'un problème d'image et non d'évaluation de la réalité des choses.
Ma fille perd ses cheveux par poignées et il ne s'agit que d'une question politique! De nombreuses personnes ont des problèmes de santé mais il ne s'agit que d'un problème d'image! Ma compagne en prend aussi, elle ne semble pas avoir de gros problèmes, à part des cheveux secs et la peau sèche, mais bon!
Pourquoi minimiser ce problème?

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5527
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar curieux » 18 sept. 2017, 13:49

A propos de la subjectivité des témoignages, je reste persuadé que bon nombre de ceux qui ont "voté" pour la pétition n'avaient même pas les symptômes que l'auteur reproche à la nouvelle formule. Certains ont surement signé par effet de Panurge, pure précaution selon leur point de vue.

Je reste aussi dubitatif sur ce qui serait arrivé si dès le départ la formule contenait du malitol et que les modifs avaient portées sur son remplacement par le lactose. Là je suis persuadé qu'on aurait eu la même levée de boucliers de la part des ultra-sensibles au lactose, pétition et tout le tremblement.
Avec un p'tit cacheton de 50µg par jour on ne me fera pas avaler que le malitol puisse faire autant de dégats.

Prouve-le me dira-t-on, bein c'est facile, j'en prends moi même depuis 4 mois et j'ai donc eu droit à la nouvelle formule.
Et... rien, aucun changement.
Alors, si mon témoignage n'est pas une preuve, pourquoi le témoignage de ceux qui se plaignent en serait-il une ?

Quoi qu'il en soit, avec l'âge ce sont plus de 50% de la population qui sera dépistée avec une hypothyroïdie, même chez ceux qui n'ont aucun de ses symptômes. Chez moi cela s'est fait parce que cela faisait cinq ans que je n'avais pas fait les analyses de routines, juste parce que j'ai eu la bonne idée de la demander à l'occasion d'une simple bronchite. :D

Mon docteur précédent, parti en retraite, n'avait jamais inclus la thyroide dans ses diagnostics et pour cause, ils sont assez flagrants...
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20296
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar Jean-Francois » 18 sept. 2017, 13:56

richard a écrit :
Jean-Francois a écrit :De plus, la question est effectivement plus politique que scientifique à mon avis. Il s'agit d'un problème d'image et non d'évaluation de la réalité des choses.
Ma fille perd ses cheveux par poignées et il ne s'agit que d'une question politique!


Relisez ce que vous citez: je ne dis pas que c'est que politique. De plus, je plaçais ma réponse dans le contexte de "la question n'est pas celle de l'équivalence réelle des deux versions du produits".

Maintenant, si votre fille perd ses cheveux par poignées et que vous vous voulez que la question devienne (plus) scientifique: amenez-là chez un médecin ou, mieux, chez quelqu'un qui étudie les effets de ce produit. Mais ne comptez pas sur moi pour m'imaginer que si richard affirme que sa fille perd des cheveux par poignées à cause du Levothyrox c'est qu'il a forcément raison. Après tout, comme richard n'est pas omniscient, il peut très bien ne pas avoir considéré certains éléments afférents au problème de sa fille.

Ce qui ne veut pas dire que j'affirme que richard à tord d'envisager cette hypothèse. Bien au contraire, je comprends très bien que votre inquiétude vous y porte.

Pourquoi minimiser ce problème?


Je minimise moins que je mets dans la balance que a) des études sérieuses semblent avoir été faites pour évaluer les deux versions du produit et b) qu'il y a des gens qui exagèrent beaucoup leur état de santé (et que, grâce à internet, des mouvements anxiogènes peuvent alimenter ce genre d'exagérations).

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3167
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar LoutredeMer » 18 sept. 2017, 14:06

Jean-Francois a écrit :L'argument d'un grand nombre me semble un argument valide dans le cas ou il suggère un problème répandu (surtout un problème de santé comme ici).

D'accord.

JF a écrit : Mais il n'est certainement pas valide pour établir la validité (ou l'innocuité) des produits.


curieux a écrit :A propos de la subjectivité des témoignages, je reste persuadé que bon nombre de ceux qui ont "voté" pour la pétition n'avaient même pas les symptômes que l'auteur reproche à la nouvelle formule. Certains ont surement signé par effet de Panurge, pure précaution selon leur point de vue.

Je reste aussi dubitatif sur ce qui serait arrivé si dès le départ la formule contenait du malitol et que les modifs avaient portées sur son remplacement par le lactose. Là je suis persuadé qu'on aurait eu la même levée de boucliers de la part des ultra-sensibles au lactose, pétition et tout le tremblement.



D'accord aussi JF, mais le mannitol, excipient qui remplace le lactose dans le lévothyrox est répertorié comme ayant des effets notoires qui sont : "pour la plupart soit des troubles digestifs, des diarrhées, soit des eczémas de contact, un urticaire, des réactions allergiques ou encore des symptômes anaphylactiques".

Et contrairement à ce qui a été dit sur les media, la nouvelle formule n'a pas été commercialisée auparavant dans d'autres pays européens. On peut donc dire que la France est le pays de "test".

Il n'y aurait pas non plus de lobbying du labo, mais une demande de l'ANSM.
Quatre idées fausses sur le Levothyrox

Tout cela rend l'histoire quand meme bizarre. Ce qui me fait dire : Serait-il possible que les Français servent de cobaye pour un "test" (application réelle à large échelle de la population concernée) ?

De plus, la question est effectivement plus politique que scientifique à mon avis. Il s'agit d'un problème d'image et non d'évaluation de la réalité des choses.

Politique, ca semble incroyable, mais pourquoi pas, quand je vois par exemple que 4 personnes viennent de mourir à l'hopital en Guyane Française de piqures de serpent car il n'y a pas de sérum correspondant dans les hopitaux de Guyane (dixit le chef de service de l'hopital interrogé) (la faune guyanaise comporte les serpents les plus venimeux du monde). Alors que ce sérum existe et est utilisé au Mexique (info lci ou france info ). Negligence? politique? autre chose? je m'y perds...

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20296
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar Jean-Francois » 18 sept. 2017, 14:38

LoutredeMer a écrit :Politique, ca semble incroyable


Juste pour signaler, avant ce passage, vous proposiez une idée qui demanderait forcément une action politique: "Serait-il possible que les Français servent de cobaye pour un "test" (application réelle à large échelle de la population concernée) ?"

Comme mon intervention visait surtout à préciser l'importance des témoignages, je ne continue pas plus avant.

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3167
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar LoutredeMer » 18 sept. 2017, 14:45

Jean-Francois a écrit :Comme mon intervention visait surtout à préciser l'importance des témoignages, je ne continue pas plus avant.

Ok. Merci Jean-François pour tes réponses qui m'ont éclairée sur les témoignages.

Florence
Messages : 8567
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar Florence » 18 sept. 2017, 15:05

curieux a écrit :A propos de la subjectivité des témoignages, je reste persuadé que bon nombre de ceux qui ont "voté" pour la pétition n'avaient même pas les symptômes que l'auteur reproche à la nouvelle formule. Certains ont surement signé par effet de Panurge, pure précaution selon leur point de vue.

Je reste aussi dubitatif sur ce qui serait arrivé si dès le départ la formule contenait du malitol et que les modifs avaient portées sur son remplacement par le lactose. Là je suis persuadé qu'on aurait eu la même levée de boucliers de la part des ultra-sensibles au lactose, pétition et tout le tremblement.
Avec un p'tit cacheton de 50µg par jour on ne me fera pas avaler que le malitol puisse faire autant de dégats.
..


Je ne me prononce pas quand au cas précis du lévothyrox et de ses excipients, j'ai juste une remarque d'ordre général.

La substitution médicamenteuse et la modification d'un traitement représentent de façon générale un problème délicat et extrêmement répandu, qui influence fortement l'observance ("compliance") du traitement et donc le résultat d'un traitement. Il n'est qu'à voir la résistance, tant chez les praticiens que chez les patients, envers le passage aux médicaments génériques, trop souvent considérés comme moins efficaces ou générant davantage d'effets secondaires que le produit de marque original. La réaction de rejet peut concerner le changement de forme, de couleur, de taille, de goût, d'excipients, mais le plus souvent, le simple changement de nom suffit (remarques typiques: "Vous m'avez changé mon traitement, ça marche moins bien * " et "le paracétamol ne soulage pas aussi bien mes maux de tête que le Dafalgan®").

Des réactions virulentes et collectives telles que celle à laquelle on assiste avec le lévothyrox ne sont ni nouvelles ni rares, sont souvent influencées par la mode (gluten, lactose, édulcorants de synthèse, colorants, graisses, "aluminium", antipsychiatrie, etc.) et bien entendu amplifiées par les réseaux sociaux.

Face à ce phénomène et aux problèmes d'observance des traitements qu'il entraîne, les pouvoirs publics, comme les labos, en sont parfois réduits à suivre l'opinion publique plutôt que de se battre sur un front somme toutes dérisoire ...


* Réponse du médecin: comment pouvez-vous déterminer qu'il s'agit d'un médicament différent ?
Le patient : ben, celui d'avant, quand je le jetais dans les toilettes, il flottait ... ;)
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5527
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar curieux » 19 sept. 2017, 04:18

LoutredeMer a écrit :D'accord aussi JF, mais le mannitol, excipient qui remplace le lactose dans le lévothyrox est répertorié comme ayant des effets notoires qui sont : "pour la plupart soit des troubles digestifs, des diarrhées, soit des eczémas de contact, un urticaire, des réactions allergiques ou encore des symptômes anaphylactiques".
Au temps pour moi pour l'orthographe du mannitol.
Pour ce qui est des effets notoires on trouve ce genre d'avertissement sur la notice de n'importe quel médicament et malheureusement c'est ce qui attire l'attention de bien des hypocondriaques, c'est la dessus qu'ils vont se focaliser au cas où leurs symptômes évoluent mal.
Le problème du médecin est de savoir faire la part des choses sans froisser le patient.
Mais bon, avis tout personnel, avec une dose de mannitol si faible dans chaque pilule de Lévothyrox, je pense que pour en ressentir réellement les effets nocifs (vrais ou supposés) il faut déjà être vraiment sur le point de passer l'arme à gauche et ce, sans rapport avec la thyroide.

LoutredeMer a écrit :Et contrairement à ce qui a été dit sur les media, la nouvelle formule n'a pas été commercialisée auparavant dans d'autres pays européens. On peut donc dire que la France est le pays de "test".

Il n'y aurait pas non plus de lobbying du labo, mais une demande de l'ANSM.
Quatre idées fausses sur le Levothyrox

Tout cela rend l'histoire quand meme bizarre. Ce qui me fait dire : Serait-il possible que les Français servent de cobaye pour un "test" (application réelle à large échelle de la population concernée) ?
Je pense que là on a un autre problème, il commence à être connu que certains labos pratiquent ce que font les enseignes commerciales, passer par des pays où la main d'oeuvre n'est pas chère en passant sous le tapis les risques potentiellement catastrophiques de leur j'm'enfoutisme quand ce n'est pas de leur incompétence.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5527
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar curieux » 19 sept. 2017, 04:26

Florence a écrit :La réaction de rejet peut concerner le changement de forme, de couleur, de taille, de goût, d'excipients, mais le plus souvent, le simple changement de nom suffit (remarques typiques: "Vous m'avez changé mon traitement, ça marche moins bien * " et "le paracétamol ne soulage pas aussi bien mes maux de tête que le Dafalgan®").
Je fais le même constat dans mon entourage familial, quand j'ai le courage de prendre le temps des explications je vois bien leur 'scepticisme' dans l'affirmation que la molécule active est strictement la même que pour l'efferalgan.
C'est une question de culture générale et faut bien avouer que certains ne sont pas des flèches... :roll:
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5243
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar richard » 19 sept. 2017, 06:19

Salut curieux! Je pensais exactement comme toi, puisque la molécule était la même dans le médicament et dans le générique, jusqu'à temps que ma compagne me dise qu'elle avait des maux de tête avec le générique de l'aérius (confirmé par une amie, femme de médecin, ce qui n'est pas un argument d'autorité), et que ma fille me signale ces problèmes avec le Levothyrox. Comme quoi l'expédient peut entraîner des effets secondaires.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3167
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar LoutredeMer » 19 sept. 2017, 06:40

Florence a écrit :Des réactions virulentes et collectives telles que celle à laquelle on assiste avec le lévothyrox ne sont ni nouvelles ni rares, sont souvent influencées par la mode (gluten, lactose, édulcorants de synthèse, colorants, graisses, "aluminium", antipsychiatrie, etc.) et bien entendu amplifiées par les réseaux sociaux.


curieux a écrit :Pour ce qui est des effets notoires on trouve ce genre d'avertissement sur la notice de n'importe quel médicament et malheureusement c'est ce qui attire l'attention de bien des hypocondriaques, c'est la dessus qu'ils vont se focaliser au cas où leurs symptômes évoluent mal.
Le problème du médecin est de savoir faire la part des choses sans froisser le patient.
Mais bon, avis tout personnel, avec une dose de mannitol si faible dans chaque pilule de Lévothyrox, je pense que pour en ressentir réellement les effets nocifs (vrais ou supposés) il faut déjà être vraiment sur le point de passer l'arme à gauche et ce, sans rapport avec la thyroide.


On sait ce qu'est un excipient. Il sert à "lier" les composants actifs du médicaments et n'a aucun effet actif sur la maladie. C'est une substance neutre autant que possible.

Ce n'est pas le cas du mannitol. Le mannitol est un traitement médicamenteux : les oedèmes cérébraux en neurochirurgie car il est hyperosmotique(draine l'eau) , il est hypotenseur (réduit la tension artérielle), et hypotonisantdans les opérations de la cataracte .

Mannitol is the most commonly used hyperosmotic agent in neurosurgery. Being an agent that increases intravascular volume by withdrawing water from the brain, it may cause significant changes in stroke volume (SV), cardiac output (CO), systemic vascular resistance and blood pressure.https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19543004


Concernant les effets secondaires notoires, le mannitol provoquerait de l'hyperkaliémie, un taux trop élevé de potassium dans le sang

Donc un produit qui est valable pour une opération ou un traitement ponctuel, est ici utilisé comme excipient dans un traitement quotidien à vie... Les répercussions ne seront donc logiquement pas les memes, meme si l'on peut considérer que le corps peut s'adapter en partie à un changement...

Je ne suis ni médecin, ni chercheuse, mais le choix du mannitol comme excipient me laisse perplexe...

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5243
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar richard » 19 sept. 2017, 07:06

curieux a écrit :Mais bon, avis tout personnel, avec une dose de mannitol si faible dans chaque pilule de Lévothyrox, je pense que pour en ressentir réellement les effets nocifs (vrais ou supposés) il faut déjà être vraiment sur le point de passer l'arme à gauche et ce, sans rapport avec la thyroide.
même ma fille?!

Florence
Messages : 8567
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar Florence » 19 sept. 2017, 08:16

LoutredeMer a écrit :On sait ce qu'est un excipient. Il sert à "lier" les composants actifs du médicaments et n'a aucun effet actif sur la maladie. C'est une substance neutre autant que possible.

[---]

Donc un produit qui est valable pour une opération ou un traitement ponctuel, est ici utilisé comme excipient dans un traitement quotidien à vie... Les répercussions ne seront donc logiquement pas les memes, meme si l'on peut considérer que le corps peut s'adapter en partie à un changement...


Un excipient devrait en effet être sans influence ni interférence avec un traitement mais il est bien connu, entre autres des pharmacologues cliniques et des toxicologues, que tel n'est pas toujours le cas. Bien des notices pharmaceutiques en mentionnent certains, ainsi que certains colorants, aux chapitres des contre-indications, effets secondaires et interactions, en particulier pour les personnes intolérantes ou allergiques à certaines substances.

Il est tout à fait possible que dans ce cas précis *, le mannitol ait provoqué davantage de problèmes qu'attendus, chez des personnes souffrant en plus de problèmes métaboliques et hormonaux sérieux comme une hypothyroïdie.

J'imagine qu'il serait intéressant de connaître les co-morbidités des personnes concernées (diabète, ...) et les autres facteurs de risques tels que leurs habitudes alimentaires (utilisation d'aliments "light" et d'édulcorants, chewing-gum, ...) impliquant la consommation de mannitol et ayant pu causer une sensibilisation à de très faibles doses.

* et c'est bien pour cela que j'ai annoncé de prime abord ne pas avoir d'opinion tranchée dans le cas précis du lévothyrox
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3918
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar unptitgab » 19 sept. 2017, 10:55

Le problème de ce type de cas, c'est que les témoignages peuvent donner l'indication d'un trouble sans que puisse être mis en cause un élément particulier. Les hypothèses restent multiples. Effet secondaire inattendu du nouvel excipient ou selon mes faibles lectures un problème de sur dosage du principe actif, le lactose ayant la faculté de dégrader le principe actif, raison de la modification, le dosage précédemment prescrit ne convient plus et le patient subit l'effet d'un surdosage. Il y a probablement d'autres hypothèses possibles, mais cela montre que sans études plus avancées que la première intuition qui vient suite à un témoignage la réalité est impossible à décrire.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5243
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar richard » 19 sept. 2017, 14:10

Quand il y a des milliers, voire des centaines de personnes qui prennent le même médicament et qui se plaignent des mêmes effets suite à cette prise, n'est-il pas concevable que l'on prenne en compte leur témoignage?

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3918
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar unptitgab » 19 sept. 2017, 15:16

Dans le cas ici présent, ils sont et doivent être pris en compte, mais ils ne permettent pas d'établir la cause précise des troubles subis.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5243
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar richard » 19 sept. 2017, 15:31

Bien sûr! Mais qu'on ne vienne pas mettre un bémol sur les témoignages. D'ailleurs ma compagne se plaint d'allergie et de démangeaisons depuis des mois. Je m'en vais lui parler des effets secondaires du nouveau levothyrox!

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3167
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar LoutredeMer » 19 sept. 2017, 16:10

richard a écrit :Quand il y a des milliers, voire des centaines de personnes qui prennent le même médicament et qui se plaignent des mêmes effets suite à cette prise, n'est-il pas concevable que l'on prenne en compte leur témoignage?

Si, c'est ce que semble dire Jean-François.

unptitgab a écrit :Dans le cas ici présent, ils sont et doivent être pris en compte, mais ils ne permettent pas d'établir la cause précise des troubles subis.

Oui. Mais vu l'effet allergisant du mannitol dans la liste d'effets indésirables, et compte-tenu que nous avons une proportion assez élevée de population allergique en France (ailleurs je ne sais pas)je ne suis guère étonnée du résultat "inattendu".

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5243
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar richard » 19 sept. 2017, 16:26

Ben c'est pas très net pour lui
Jean-Francois a écrit :Je minimise moins que je mets dans la balance [...] qu'il y a des gens qui exagèrent beaucoup leur état de santé (et que, grâce à internet, des mouvements anxiogènes peuvent alimenter ce genre d'exagérations).

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3167
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Levothyrox et témoignages

Messagepar LoutredeMer » 19 sept. 2017, 16:30

richard a écrit :Ben c'est pas très net pour lui
Jean-Francois a écrit :Je minimise moins que je mets dans la balance [...] qu'il y a des gens qui exagèrent beaucoup leur état de santé (et que, grâce à internet, des mouvements anxiogènes peuvent alimenter ce genre d'exagérations).

Ben c'est surtout l'affaire que je ne trouve pas très nette.


Revenir vers « Sujets de société »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit