La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
Cadenas
Messages : 239
Inscription : 04 mai 2017, 09:49

La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#1

Message par Cadenas » 23 sept. 2017, 15:20

En parcourant la toile, je suis tombé sur la notion de douance. Sa définition me semble être une tentative d'agréer les concepts à la mode de TDAH et des surdoués... Plus gênant je n'ai pas réussi à trouver une publication sérieuse sur le concept. Et une rapide utilisation de Google ne mène que vers des sites canadiens. Je n'ai aucune idée de la façon dont ça se traduierait en anglais, donc mes recherches sont limitées.

À votre avis, ça a l'air sérieux cette histoire ou est-ce une "marque" qu'on essaie de nous vendre?

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20395
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#2

Message par Jean-Francois » 23 sept. 2017, 15:33

Cadenas a écrit :idée de la façon dont ça se traduirait en anglais, donc mes recherches sont limitées
On trouve quelques articles en bas de la page à laquelle vous référez. Certains sont en anglais et utilisent les termes "intellectual giftedness ou Gifted Intellectual Spectrum".
À votre avis, ça a l'air sérieux cette histoire ou est-ce une "marque" qu'on essaie de nous vendre?
Il y a certainement des enfants plus "allumés" que d'autres et ce n'est pas d'aujourd'hui qu'on le sait. Le reconnaitre permet sûrement d'adapter les méthodes éducatives à leur besoins ou capacités. Après, ce n'est pas parce qu'on les traite de en doués qu'ils réussiront mieux dans la vie que de moins doués.

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Avatar de l’utilisateur
miraye
Messages : 318
Inscription : 15 nov. 2014, 04:38

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#3

Message par miraye » 23 sept. 2017, 16:45

Bonsoir,

L'article sur la douance m'a fait repenser à celui-ci, de Ramus et Gauvrit,
http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/la ... -surdoues/
qui remettent certains aspects en perspective. Je met l'introduction.
Si l’on en croit ce qu’on lit dans les médias et dans les livres spécialisés, les surdoués sont les véritables damnés de la Terre: ils sont en échec scolaire, inadaptés, hypersensibles, anxieux, dépressifs, dyslexiques, et plus si affinités. Comment est-ce possible, alors que le sens commun suggèrerait au contraire que les enfants les plus intelligents ont les meilleures chances de réussite dans tous les domaines ? Dans cet article, nous allons montrer que la plupart de ces allégations, sinon toutes, sont des mythes sans fondement.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7675
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#4

Message par Nicolas78 » 23 sept. 2017, 20:53

Si l’on en croit ce qu’on lit dans les médias et dans les livres spécialisés, les surdoués sont les véritables damnés de la Terre: ils sont en échec scolaire, inadaptés, hypersensibles, anxieux, dépressifs, dyslexiques, et plus si affinités.
Purée ! Je devait être un super-surdoué moi ! :lol:

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#5

Message par Florence » 24 sept. 2017, 03:21

Cadenas a écrit :En parcourant la toile, je suis tombé sur la notion de douance. Sa définition me semble être une tentative d'agréer les concepts à la mode de TDAH et des surdoués... Plus gênant je n'ai pas réussi à trouver une publication sérieuse sur le concept. Et une rapide utilisation de Google ne mène que vers des sites canadiens. Je n'ai aucune idée de la façon dont ça se traduierait en anglais, donc mes recherches sont limitées.

À votre avis, ça a l'air sérieux cette histoire ou est-ce une "marque" qu'on essaie de nous vendre?
A lire le site, ma réaction est : encore un Biglotron ! *. J'ai rarement vu une telle accumulation de lieux communs, croyances populaires, platitudes au sujet des "surdoués", liés par une sauce à base de "pile je gagne, face tu perds". En bref, les surdoués seraient à la fois des parangons d'absolument tout, tout en présentant toutes les misères, complexes, défauts et mésaventures possibles. J'ai eu l'impression de visiter le site de Madame Irma, flattant sa clientèle à coup d'horoscopes adaptables à tous et à n'importe quoi ...

Comme le dit Nicolas, à cette aune, la majorité d'entre-nous qui avons vécu une enfance et/ou une adolescence un tantinet difficile devions être des surdoués ...


* "Tel est, en ses lignes essentielles, le Biglotron [...] qui à l’instar de tout ce qu’ici bas ne sert apparemment à rien est appelé [...] non seulement à servir à tout, ce qui est la moindre des choses, mais encore et surtout à n’importe quoi, y compris tout ce qui en découle, sans préjudice du reste, de ses prolongements tant dans le domaine du futur antérieur que dans celui du plus que parfait du subjectif."
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
Cadenas
Messages : 239
Inscription : 04 mai 2017, 09:49

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#6

Message par Cadenas » 24 sept. 2017, 07:41

C'est mon impression également. En plus, sur tous les sites qui parlent de ça on ne trouve aucune approche réellement scientifique qui justifierait une attention spécifique.

Toutefois, Florence, je suis certain que le professeur Slalom Jérémie Ménerlache aurait aimé étudier la question.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7675
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#7

Message par Nicolas78 » 24 sept. 2017, 08:11

Le pire c'est que parmis tout ces jeunes en difficultés, il doit y avoir des "surdoués" aussi.
Ce genre de site ne doit pas vraiment aider à le savoir. Ce qui empire leurs cas.

Surtout quand on observe la tendance des parents à croire que leurs enfants à eux présentent des qualités "vachement en avance dit donc !" :lol: et d'on la seule démarche sera la recherche Google...

Avatar de l’utilisateur
lau'jik
Messages : 882
Inscription : 17 déc. 2012, 19:11

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#8

Message par lau'jik » 24 sept. 2017, 09:36

Nicolas78 a écrit :Surtout quand on observe la tendance des parents à croire que leurs enfants à eux présentent des qualités "vachement en avance dit donc !" :lol: et d'on la seule démarche sera la recherche Google...
Bah, c'est toujours plus agréable de se dire que ton gosse est un surdoué pour lequel le système scolaire est inadapté (et ses enseignants des abrutis) que de réaliser que c'est avant tout une peste mal éduquée. Et puis les croire vachement en avance leur évite de considérer qu'ils sont, eux, plutôt en retard :mrgreen:
C'est dingue le nombre de surdoués qui ont éclos dans mon entourage suite à la diffusion de je ne sais plus quel reportage télé : c'était l'explication©™ toute trouvée aux difficultés scolaires et comportements de tête à claque de Roudoudou, le pôv' chéri s'ennuie.
Qu'un gamin soit à l'aise en sixième et n'ai pas besoin de travailler pour y arriver n'a rien d'extraordinaire, quand les choses se corsent en fin de collège tous ces petits génies qui n'ont jamais appris à travailler ni à fournir d'efforts se plantent en beauté au grand désarroi de papa-maman qui alors font le siège des pédopsychiatres plutôt que d'aider Monchéri à faire ses devoirs.
Merde ! J'avais dit que j'arrêtais la misanthropie :mrgreen:
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre Dac
"Ne pas connaître son talent, c'est faciliter la réussite des médiocres."

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20395
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#9

Message par Jean-Francois » 24 sept. 2017, 10:00

lau'jik a écrit :J'avais dit que j'arrêtais la misanthropie :mrgreen:
Dans certains cas la "pédothropie", c'est permis ;)

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#10

Message par Florence » 24 sept. 2017, 14:17

lau'jik a écrit :Bah, c'est toujours plus agréable de se dire que ton gosse est un surdoué pour lequel le système scolaire est inadapté (et ses enseignants des abrutis) que de réaliser que c'est avant tout une peste mal éduquée.


Questions lors d'une réunion avec des parents d'élèves (rayer les mentions inutiles)

Le/la petit(e) [Pierre / Jeanne / Attilla] est :
a) un petit chérubin, b) un enfant intéressant c) susceptible de tuer à nouveau d) facilement distrait par les objets brillants.

Il (elle) a bien réussi :
a) l'ensemble du programme b) la plupart des sujets c) à venir à l'école chaque matin d) à ne pas s'être fait tuer à ce jour.

Ses points forts sont :
a) les matières de base b) les matières optionnelles c) empiler les livres à la bibliothèque d) la vivisection du chat du concierge

Ses problèmes sont :
a) inexistants b) sur la liste jointe c) à discuter en présence d'un officier de police d) vraisemblablement le futur sujet d'un traité de psychologie.

Nous pensons tous que votre enfant
a) est un merveilleux étudiant b) est un élève plaisant c) a "des problèmes" d) a besoin d'une lobotomie e) devrait être envoyé en Antarctique dans un container.

Les carrières qu'il devrait envisager incluent
a) médecin b) informaticien c) boursicoteur d) jockey e) vendeur de voitures d'occasion f) gendarme couché g) testeur de chaise électrique.

Y-a-t'il autre chose dont nous devrions discuter ?

Qu'un gamin soit à l'aise en sixième et n'ai pas besoin de travailler pour y arriver n'a rien d'extraordinaire, quand les choses se corsent en fin de collège tous ces petits génies qui n'ont jamais appris à travailler ni à fournir d'efforts dont papa-maman ne se sont jamais donné le mal de suivre la carrière scolaire jusque là se plantent en beauté au grand désarroi à la grande contrariété de leurs parents, qui alors font le siège des pédopsychiatres, et critiquent le système scolaire plutôt que d'aider de se sortir les pouces du c.., de confisquer les jeux vidéos et le smartphone de Monchéri et de l'aider à faire ses devoirs.


Je me suis permis quelques altérations ... ;)
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3874
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#11

Message par spin-up » 24 sept. 2017, 14:47

A coté du typique "mon gosse est surdoué", il y aussi la question des adultes surdoués, popularisée par Jeanne Siaud-Fachin
Si vous allez visiter des forums d'adultes "surdoués", il y a une forte recherche d'appartenance a une communauté, le "zebre" etant quasiment une sous espece d'homo sapiens, avec des caracteristiques propres limite facon X-men ou Harry Potter, qui le rendent inadapté au monde des moldus normo-pensants. Il n'y a bien sur pas besoin de montrer patte blanche avec un test de QI, les zebres pouvant echouer à cause de leur excessive sensibilité. Ils sont assez fascinés par la psycho neuro-pop: profils MTBI, neuro-droitiers/gauchers, asperger, memoire eidetique et trucs du genre.

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#12

Message par Florence » 24 sept. 2017, 16:08

spin-up a écrit :A coté du typique "mon gosse est surdoué", il y aussi la question des adultes surdoués, popularisée par Jeanne Siaud-Fachin...
... dont la devise est sans aucun doute "Mon nombril, mon nombril, mon nom brille dans les cieux" :roll:
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
Cadenas
Messages : 239
Inscription : 04 mai 2017, 09:49

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#13

Message par Cadenas » 24 sept. 2017, 16:19

Moi je veux bien croire qu'il y ait des difficulté d'apprentissage lié à des capacités accrues d'un enfant (ou d'un adulte). J'en ai vu des gamins qui étaient vraiment plus allumés que la moyenne et qui s'ennuyaient en classe.

Je suis moins critique que vous sur la responsabilité des parents ou de l'école. Il y a parfois des phénomènes plus complexes (et des causes externes).

Mais il est vrai que quand une neurologue s'intéresse à la question et prétend chercher des solutions, je m'attends à des définitions précises, des critères mesurables et non à des paragraphes descriptifs digne d'un Barnum statement.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7675
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#14

Message par Nicolas78 » 24 sept. 2017, 16:40

Souvent des gens qui cherchent une réponse à un mal-être et qui pensent trop ou pensent penser trop :mrgreen:

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#15

Message par Florence » 24 sept. 2017, 17:51

Cadenas a écrit :Moi je veux bien croire qu'il y ait des difficulté d'apprentissage lié à des capacités accrues d'un enfant (ou d'un adulte). J'en ai vu des gamins qui étaient vraiment plus allumés que la moyenne et qui s'ennuyaient en classe.

Je suis moins critique que vous sur la responsabilité des parents ou de l'école. Il y a parfois des phénomènes plus complexes (et des causes externes).

Mais il est vrai que quand une neurologue s'intéresse à la question et prétend chercher des solutions, je m'attends à des définitions précises, des critères mesurables et non à des paragraphes descriptifs digne d'un Barnum statement.
Il y a trop longtemps que j'enseigne et encadre des enfants, adolescents et jeunes adultes pour ne pas être parfaitement consciente de l'existence de jeunes qui montrent, généralement pendant un temps, des capacités d'apprentissage et une maturité bien supérieure à leur âge physique. De ce que j'ai constaté, et de la confrontation de mon expérience avec celle d'autres enseignants et de parents un tant soit peu lucides, l'immense majorité des enfants et adolescents précoces, considérés comme "(sur)doués", n'a rien à voir avec l'immonde bouillasse présentée dans le site que vous avez introduit, "rentre dans le rang" une fois atteint l'âge adulte, et souffre surtout des attentes insensée de parents vivant une gloire à travers leur progéniture.

Des gamins "allumés au delà de la moyenne qui s'ennuient en classe et donc seraient surdoués", j'en ai eu régulièrement ma part, et j'attends toujours d'en voir un réussir quelque chose, surtout lorsque leurs parents viennent couiner afin que j'excuse et considère leur capacité d'attention limitée à celle de la mouche commune comme une marque de grandeur future, et leur ennui comme une marque de supériorité innée qui devrait leur épargner l'apprentissage des bases, y compris celles de la politesse et de la considération pour leurs camarades d'étude et de sport (et ne parlons pas envers leur profs et entraîneurs).

J'ai aussi rencontré un certain nombre de jeunes très précoces, intellectuellement et physiquement. Leur réussite à long terme, quel que soit le domaine, s'est montrée conditionnée essentiellement par l'éducation reçue à la maison: ne persévèrent et ne réussissent que ceux dont les parents ne les considèrent pas comme un cadeau du ciel fait à l'humanité, et les éduquent en étant conscients que cette précocité est fugace et non une promesse de génie. Faute de cela, plupart de ces gamins "doués" finit par laisser tomber dès la période de facilité des débuts passée, et que se présentent les premiers véritables obstacles.

En résumé, en ce qui me concerne, il n'y a pas d'êtres "surdoués" mais des différences notables de rythmes dans l'acquisition des capacités et de la maturité, qui finissent dans l'immense majorité des cas par s'égaliser dans le temps. Glorifier les plus "rapides" (ce qui ne signifie pas non plus de ne pas capitaliser sur cet avantage) ne mène pas à grand chose dans l'ensemble et ne rend pas service à la majorité d'entre eux.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7675
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#16

Message par Nicolas78 » 24 sept. 2017, 18:09

100% d'accord !
Bon j'ai pas l'experience de Florence, ni ne fréquente ce genre de milieux, mais j'observe la même chose du peut que j'ai pu observer.
Après, il reste toujours quelques exception au QI exceptionnel peut importe l'âge j'immagine.

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3874
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#17

Message par spin-up » 24 sept. 2017, 18:31

Florence a écrit : En résumé, en ce qui me concerne, il n'y a pas d'êtres "surdoués" mais des différences notables de rythmes dans l'acquisition des capacités et de la maturité, qui finissent dans l'immense majorité des cas par s'égaliser dans le temps.
Pour moi, les vrais surdoués existent, des gens que justement je ne me vois pas egaler a long terme. De ceux que j'ai rencontré, ce sont souvent des gens qui combinent intelligence, volonté, organisation, discipline mentale et curiosité.

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#18

Message par Florence » 24 sept. 2017, 20:31

spin-up a écrit : Pour moi, les vrais surdoués existent, des gens que justement je ne me vois pas egaler a long terme. De ceux que j'ai rencontré, ce sont souvent des gens qui combinent intelligence, volonté, organisation, discipline mentale et curiosité.
J'ai eu la chance dans ma vie de côtoyer passablement de gens érudits et éminents, dans de nombreuses disciplines (arts, culture, sciences, sports, ...) et de plusieurs cultures. Leur histoire ne commence pas toujours, et de loin avec une facilité supérieure à celle de leurs contemporains ni avec des dons particuliers, mais systématiquement avec des centres d'intérêts encouragés et canalisés par un milieu familial et scolaire constant, relativement exigeant et adéquat.

J'ai à ce jour rencontré 1 jeune que je pourrais qualifier de surdoué. A 12-13 ans, il montrait une maturité intellectuelle bien au delà de son âge, une avance manifeste en termes de connaissances et de scolarité, etc. Ses parents (artistes renommés et fort cultivés), fort sagement, ont autant que possible évité de le séparer des jeunes de son âge, tout en veillant à ce que sa scolarité corresponde à son développement intellectuel, sans pour autant dépasser son niveau émotionnel. Comme ils l'avaient envisagé, arrivé à l'orée de l'âge adulte et bien que réalisant d'excellentes études, il s'est tout simplement fondu dans la masse des étudiants universitaires et ne s'en porte que mieux.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
Hallucigenia
Modérateur
Modérateur
Messages : 4888
Inscription : 02 févr. 2006, 05:24
Localisation : Mer cambrienne

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#19

Message par Hallucigenia » 25 sept. 2017, 05:06

Salut,

L'ami Nicolas Gauvrit a écrit un excellent livre à ce sujet, que je ne saurais trop vous recommander :
Hallu

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#20

Message par Florence » 25 sept. 2017, 05:23

Hallucigenia a écrit :Salut,

L'ami Nicolas Gauvrit a écrit un excellent livre à ce sujet, que je ne saurais trop vous recommander :
Hallu
Excellent, merci.

A nouveau, on est très loin de la psycho-pop de l'auteur du site du début de l'enfilade ...
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

DEF
Messages : 189
Inscription : 25 août 2017, 17:57

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#21

Message par DEF » 25 sept. 2017, 05:25

Bonjour,

Le surdoué n'est pas celui qui mémorise tout et qui sait tout, mais celui qui discerne. Les deux ne sont pas forcément liés.
Tout est clair, il suffit de vouloir voir.

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#22

Message par Florence » 25 sept. 2017, 05:53

DEF a écrit :Bonjour,

Le surdoué n'est pas celui qui mémorise tout et qui sait tout, mais celui qui discerne. Les deux ne sont pas forcément liés.
Mais très souvent si. Il est très difficile de discerner quoi que ce soit sans rien savoir ;)
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1170
Inscription : 28 août 2013, 14:36
Localisation : france

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#23

Message par 86lw » 25 sept. 2017, 06:45

Florence a écrit :Des gamins "allumés au delà de la moyenne qui s'ennuient en classe et donc seraient surdoués", j'en ai eu régulièrement ma part, et j'attends toujours d'en voir un réussir quelque chose, surtout lorsque leurs parents viennent couiner afin que j'excuse et considère leur capacité d'attention limitée à celle de la mouche commune comme une marque de grandeur future, et leur ennui comme une marque de supériorité innée qui devrait leur épargner l'apprentissage des bases, y compris celles de la politesse et de la considération pour leurs camarades d'étude et de sport (et ne parlons pas envers leur profs et entraîneurs).
Il y a pas mal d'enseignants ( surtout de petite section et de cp ) qui racontent, mi amusés mi agacés, les parents qui concluent à la douance de leur progéniture quand on leur parle de difficultés dans les apprentissages. Le genre de prose dont on discute dans ce sujet doit les encourager à cela, alors que les enfants en question ne sont pas forcément moins bien dotés que les autres, il s'agit seulement de difficultés dont il faut parler, ne serait-ce que pour y remédier...
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

DEF
Messages : 189
Inscription : 25 août 2017, 17:57

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#24

Message par DEF » 25 sept. 2017, 06:55

Florence a écrit :
DEF a écrit :Bonjour,

Le surdoué n'est pas celui qui mémorise tout et qui sait tout, mais celui qui discerne. Les deux ne sont pas forcément liés.
Mais très souvent si. Il est très difficile de discerner quoi que ce soit sans rien savoir ;)
Oui Florence, tout dépend de quel savoir il s'agit. Pour bien jouer aux échecs ou faire des maths, il vaut mieux savoir, mais pour bien se débrouiller dans la vie, il vaut mieux discerner.
Tout est clair, il suffit de vouloir voir.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20395
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: La "douance", concept rigoureux ou nouvelle mode?

#25

Message par Jean-Francois » 25 sept. 2017, 07:14

DEF a écrit :Oui Florence, tout dépend de quel savoir il s'agit. Pour bien jouer aux échecs ou faire des maths, il vaut mieux savoir, mais pour bien se débrouiller dans la vie, il vaut mieux discerner.
Les règles des échecs et des mathématiques sont simplement plus claires et circonscrites que celles qui régissent d'autres sphères d'activité humaine*. Mais dans aucune des sphères de la vie il est possible discerner correctement sans mémoire ni savoir. Pour accumuler du savoir (i.e., des connaissances avérées), il faut arriver à discerner le vrai du faux et retenir ce qui est vrai. Et plus on accumule du savoir mieux on se débrouille.

Il est vrai qu'un grand nombre de personnes se débrouillent sans problème avec des croyances (donc pas véritablement des connaissances) et en accordant une importance indue à leur intuition, leurs ressentis. Même si cela peut les conduire à des idées fausses, cela ne change pas vraiment que la mémoire et une forme de savoir sont importants.

Jean-François

* Surtout qu'il y a des sphères qui n'ont pas vraiment de règles strictes.
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit