Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 113
Inscription : 13 déc. 2016, 10:04

Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#1

Message par Arensor » 12 oct. 2017, 13:39

Kim Jong Hidalgo vient une fois de plus d'en sortir une bonne: suppression de la circulation à Paris des véhicules à essence en 2030, après la suppression des véhicules diesel en 2024. :a7:

http://www.huffingtonpost.fr/2017/10/12 ... _23240800/

650000 véhicules en permanence dans la capitale...et jamais les mêmes...

"Nous avons planifié cette sortie des véhicules thermiques" parce que "le temps presse tout simplement", a confirmé sur franceinfo le maire-adjoint chargé des transports Christophe Najdovski.

On voudrait bien voir ce plan d'action.... :genoux:

Voici le réalisme de nos écolos politiques en matière de lutte contre les émissions de CO2...

Vous avez les mêmes au Canada ?
:ouch:

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 711
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#2

Message par nikola » 12 oct. 2017, 14:19

Écolos, peut-être, mais ça empêchera surtout le pauvre moyen de venir en bagnole à Paris.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 956
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#3

Message par Inso » 12 oct. 2017, 14:26

Bonjour,

D'un coté, si on veut limiter le réchauffement à 2°C, il faut prendre le taureau par les cornes.
Je comprends que ça fasse réagir, puisque ça touche au quotidien des personnes (qui pour beaucoup sont en phase avec les actions pour le climat, tant que ça ne les touche pas). et ce ne sont pas les conseils lénifiants habituels qui vont changer la donne.
Les alternatives existent déjà (transport en commun, voiture électrique...), même si des avancées économiques (VE moins chers), technologiques (autonomie*, réseaux électriques...) et sociales (accès à tous) sont à faire.
Personnellement, je trouve que c'est une bonne chose. Si on ne force pas les changements, ils ne se feront pas, tout simplement par l'inertie des habitudes de vie. Or on ne pourra vraisemblablement pas attendre que ces changements se fasse "naturellement" (suivant les libéraux).

* Les choses bougent pas mal de ce coté et pas que sur la technologie, voir par exemple cet article d'un excellent blog sur la question.

Inso

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7685
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#4

Message par Nicolas78 » 12 oct. 2017, 14:33

Le seul truc positif c'est que les Parisiens vont enfin respirer un peut. C'est pas négligeable.
Ca va aussi très surement limiter les nuisances sonores.
Pour le reste, c'est surtout des contraintes.
Notament pour les ménages moyens voir pauvre qui bossent sur Paris...(après ya des grosses aides en ce moment sur l'achat des vehicules électrique et hybrides).
Dernière modification par Nicolas78 le 12 oct. 2017, 14:46, modifié 1 fois.

viddal26
Messages : 1281
Inscription : 23 févr. 2006, 18:02

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#5

Message par viddal26 » 12 oct. 2017, 14:34

On devrait en rester à la proposition de Nicolas Hulot d'interdire la vente de voiture thermique pour 2040 histoire de laisser aux gens modestes le temps pour ça.

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 956
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#6

Message par Inso » 12 oct. 2017, 14:50

Nicolas78 a écrit :Le seul truc positif c'est que les Parisiens vont enfant respirer un peut. C'est pas négligeable.
Les gens sont paradoxaux. La pollution tuerait 500 000 personnes par an en Europe*, dont une bonne part par la combustion de carburants fossiles. Mais il ne faut rien changer, parceque ça touche à MA bagnole !
Si on mettait autant d’énergie contre les carburants fossiles que contre le glyphosate multiplié par le ratio du nombre de mort entre les deux, la consommation de carburants fossiles s’arrêterait demain matin !

* Chiffre à moduler je pense, s'agit-il du nombre de "décès avancés" ?

Inso
Dernière modification par Inso le 12 oct. 2017, 15:03, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 956
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#7

Message par Inso » 12 oct. 2017, 15:02

viddal26 a écrit :On devrait en rester à la proposition de Nicolas Hulot d'interdire la vente de voiture thermique pour 2040 histoire de laisser aux gens modestes le temps pour ça.
Je pense que l'argument des gens modestes est bidon. Il est pétrit du bon sens, mais il ne tient pas bien la route :
- L'automobile est déjà un facteur d'injustice (les plus pauvres n'en ont pas ou on du mal à l'entretenir et en subissent toutes les conséquences).
- Les subventions énormes aux énergies fossiles pourraient être utilisées de façon bien plus efficientes et pour l'économie et pour les gens les plus modestes.

Par contre que certaines industries poussent le report au plus tard (en utilisant bien sût cet argument) de la réduction des énergies fossiles ne me surprend guère (mais je ne suis pas certain qu'il s'agisse de raisons de justice sociale :mrgreen: ).

Inso

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1170
Inscription : 28 août 2013, 14:36
Localisation : france

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#8

Message par 86lw » 12 oct. 2017, 15:15

Arensor a écrit :"Nous avons planifié cette sortie des véhicules thermiques" parce que "le temps presse tout simplement", a confirmé sur franceinfo le maire-adjoint chargé des transports Christophe Najdovski.
On voudrait bien voir ce plan d'action.... :genoux:
Ça risque de faire pas mal rire dans un peu plus de 12 ans, lorsqu'on verra le peu de résultats obtenus et qu'on ressortira cette déclaration.
Moins de 15 ans pour obtenir un changement aussi radical, c'est court...
A moins de très gros progrès sur les véhicules électriques ( autonomie, coût), et une amélioration notable des transports en commun, les mesures qui seront prises risquent surtout de pourrir la vie de gens dont les déplacements sont déjà problématiques.
Ce genre de décision, façon "khmer vert", décrédibilise les écolos en leur donnant l'image d'utopistes irresponsables.
Bien sûr qu'il faudra fournir des efforts, toujours désagréables, mais là, cette décision a des chances de finir comme les portiques de l'écotaxe.
Inso a écrit : Les gens sont paradoxaux. La pollution tuerait 500 000 personnes par an en Europe*, dont une bonne part par la combustion de carburants fossiles. Mais il ne faux rien changer, parceque ça touche à MA bagnole !
Les gens n'ont pas forcément le choix. Personnellement, je vis dans une région rurale, et mon métier m'oblige à de fréquents et longs déplacements( environ 40 000 km à l'année, il y a longtemps que la conduite n'est plus un plaisir pour moi). Dans mon cas, l'électrique n'est pas envisageable, et les véhicules hybrides encore bien chers...
Si j'avais une alternative viable, je la prendrais, même avec un surcoût supportable. :(
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 113
Inscription : 13 déc. 2016, 10:04

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#9

Message par Arensor » 12 oct. 2017, 15:18

Inso a écrit :Bonjour,

D'un coté, si on veut limiter le réchauffement à 2°C, il faut prendre le taureau par les cornes...[/size]
Bonsoir Inso,

...sous réserve qu'on puisse l'attraper, le bougre... :pecheur:

Car beaucoup d'utopistes confondent "il serait nécessaire de" avec "il est possible de ".
Depuis 20 ans et le 1er échec (Kyoto) , toutes les bonnes résolutions des différentes COP, lorsque qu'elles ne furent pas un échec, restent désespérément au placard des flops, à l'image des concertations Grenelles 1 et 2.

Alors oui, les solutions techniques "de principe" existent pour substituer ces vilains moteurs thermiques par de l'électrique, mais quand simultanément on annonce la réduction par 2 de la capacité de production d'électricité nucléaire d'ici 2050, on risque de perdre quelque sérieux dans son argumentation.

Mais surtout: plus de 100 000 installations de rechargements de véhicules à installer, quelques dizaines de milliers de place de parkings à construire aux portes de la capitale (pour les véhicules thermiques des banlieusards), le renforcement du réseau de transport en commun, l'aide à l'achat de véhicules électriques des parisiens, des taxis, des véhicules utilitaires divers,...tout ça en 12 ans...
Ça coûte combien ?

Quand les grands théoriciens de l'écologie politique sauront nous indiquer les coût de leurs projets, peut-être montreront-il un peu plus de crédibilité.

Mais là, une annonce de ce type sans avancer les contraintes et les coûts, c'est de la pure com à la Hulot.

YAKA FOKON....

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 956
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#10

Message par Inso » 12 oct. 2017, 15:35

86lw a écrit :Les gens n'ont pas forcément le choix. Personnellement, je vis dans une région rurale, et mon métier m'oblige à de fréquents et longs déplacements( environ 40 000 km à l'année, il y a longtemps que la conduite n'est plus un plaisir pour moi). Dans mon cas, l'électrique n'est pas envisageable, et les véhicules hybrides encore bien chers...
À peu près pareil pour moi. C'est pour ça que tenter l'expérience dans une métropole est une bonne chose car plus réaliste à mon avis (si les projet tient la route au niveau technologique et économique, cf Arnsor ci-dessus)
Si j'avais une alternative viable, je la prendrais, même avec un surcoût supportable. :(
+ 1 Je ne suis pas sur que dans les zones rurales le problème sera résolu par la voiture électrique seule. Il faudra aussi envisager d'autres choses (robocar, partage, analyse de la réduction de déplacements au niveau des entreprises / organisations...).
Arensor a écrit :Alors oui, les solutions techniques "de principe" existent pour substituer ces vilains moteurs thermiques par de l'électrique, mais quand simultanément on annonce la réduction par 2 de la capacité de production d'électricité nucléaire d'ici 2050, on risque de perdre quelque sérieux dans son argumentation.
+1
Arensor a écrit :Quand les grands théoriciens de l'écologie politique sauront nous indiquer les coût de leurs projets, peut-être montreront-il un peu plus de crédibilité.
Je suis bien en phase. La com pure ne va pas nous mener bien loin. Il est effectivement nécessaire d'avoir des projets évalués et réalistes.
Mais parfois, une décision politique ou de communication permet d'enclencher (ou oblige à) la mise au point de réels projets. Et le sens de mon intervention est qu'on a diablement besoin d'avancer sur ce point.

Inso

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3282
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#11

Message par LoutredeMer » 12 oct. 2017, 16:29

Hidalgo nous fait une fois de plus étalage de son intégrisme écolo, avec un délai impossible à tenir. Après la suppression des berges à la circulation qui a seulement déplacé la pollution de Paris vers la banlieue, organisé la "journée sans voiture à Paris" qui a mis plein de gens dans la panade, elle utilise le seul cheval de bataille qu'il reste actuellement aux socialistes, l'écologie. Et ils ont l'air pressés.:)

Je pense que cette décision sera modifiée et aménagée plusieurs fois d'ici 2030. Et probablement reportée. Et la mairie de Paris passera peut etre à droite d'ici là...

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 711
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#12

Message par nikola » 13 oct. 2017, 00:53

Et on va empêcher l’industrie de polluer ou les Allemands de se chauffer au charbon ? Non, on préfère taper sur les vilain pauvres avec leur caisse pourrie.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

viddal26
Messages : 1281
Inscription : 23 févr. 2006, 18:02

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#13

Message par viddal26 » 13 oct. 2017, 02:53

Inso a écrit : Je pense que l'argument des gens modestes est bidon. Il est pétrit du bon sens, mais il ne tient pas bien la route :
- L'automobile est déjà un facteur d'injustice (les plus pauvres n'en ont pas ou on du mal à l'entretenir et en subissent toutes les conséquences).
- Les subventions énormes aux énergies fossiles pourraient être utilisées de façon bien plus efficientes et pour l'économie et pour les gens les plus modestes.
:mrgreen: ).

Inso
Subventions ou pas, une voiture neuve reste chère. Et le marché de la voiture électrique d'occasion est encore très petit.

jean7
Messages : 1843
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#14

Message par jean7 » 13 oct. 2017, 03:02

Les grandes villes des pays civilisés devraient bannir l'usage de tout véhicule d'usage personnel motorisé (incluant les voitures de fonction).

Remplacés par des "vélos" en libre accès et des transports en communs.
Pas des vélos électriques, des trucs avec des pédales.
La vitesse de déplacement n'est justifiable que pour les urgences (samu, pompiers).

Alors on va me dire "où tu prend l'argent pour les frais d'un tel projet ?" (ben oui, forcément, y'a de l'investissement...).

Et bien je n'en sais rien.
Mais il y a une chose qui tout de même devrait faire réfléchir.
L'emprise de "la voiture" sur les villes du siècle dernier et le résultat d'une politique et de l'enrichissement des populations (ben oui, les gens ont acheté leurs bagnoles). C'est l'héritage d'un modèle économique.

On est dans la situation d'un type qui aurait accumulé des richesses pendant toute sa vie et l'aurait affecté à la construction d'une maison en marbre massif qu'il ne peut plus chauffer.
Il l'aurait faite en bois, ça lui aurait couté 100 fois moins cher et il serait libre de faire évoluer sa maison à sa guise. Il pourrait même revendre le bois de construction. Mais le marbre lui coute à la démolition et n'est pas revendable une fois cassé...

Ce qui se passe quand un changement est inéluctable et qu'on fait tout pour le différer, on le rend brutal.
C'est le principe du séisme.

Je veux dire par là qu'il faut envisager que la partie soit déjà perdue.
On a fais les cons pendant des décennies.
Il n'y a plus de bonne solution.

La disparition des véhicules motorisés, il faut y aller. Ou pas.
Mais dans un cas comme dans l'autre il y aura des sacrifices. Que ce soit pour palier aux vices d'un situation de plus en plus inadaptée soit pour la réformer. Les deux voies sont risquées et pleines d'opportunités pour les uns et de risques pour les autres.
Tant que nous refuserons d'avoir une approche solidaire de ce genre de question, nous resterons condamnés au rôle de la grenouille qui se laisse cuire à petit feu.
Encore que je suis convaincu qu'il n'existe aucune grenouille assez conne pour ne pas sortir d'une casserole quand elle a chaud.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4632
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#15

Message par eatsalad » 13 oct. 2017, 03:34

86lw a écrit :Les gens n'ont pas forcément le choix. Personnellement, je vis dans une région rurale, et mon métier m'oblige à de fréquents et longs déplacements( environ 40 000 km à l'année, il y a longtemps que la conduite n'est plus un plaisir pour moi). Dans mon cas, l'électrique n'est pas envisageable, et les véhicules hybrides encore bien chers...
Si j'avais une alternative viable, je la prendrais, même avec un surcoût supportable. :(
Ca ne concerne pas que le monde rural, même à Paris le problème se pose.
Toutes les boites ne se trouvent pas dans le centre de Paris ou à la défense !
Perso je privilégie le transport en commun, mais parfois c'est pas possible, j'ai fait une mission dans le sud de paris, où ça me prenait deux heures en transport en commun contre 45 minutes en voiture, le choix est vite fait !

La solution de développer des transports en commun à outrance, qui roulerait certainement à vide la plupart du temps et qui seront soutenus par l’impôt, est elle pérenne?

D'autant plus qu'à Paris les transports sont bien développés !

Voyons déjà ce que va donner le projet en cours de construction du Grand Paris, projet pharaonique, qui on l’espère ne sera pas qu'un aspirateur à impôts.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 113
Inscription : 13 déc. 2016, 10:04

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#16

Message par Arensor » 13 oct. 2017, 04:18

LoutredeMer a écrit : Je pense que cette décision sera modifiée et aménagée plusieurs fois d'ici 2030. Et probablement reportée. Et la mairie de Paris passera peut etre à droite d'ici là...
Peu de risques à affirmer que vous pensez bien....
Certes, Paris verra sûrement un jour ses rues occupées uniquement par des véhicules électriquement propres et silencieux, mais une telle réalisation est plus à l'échelle d'une génération qu'à celle d'un ou deux mandats d'Hidalgo et de sa bande d'ayatollahs....

Nos chers gouvernants s'imaginent qu'il suffit de se réunir en une grande messe et d'annoncer des dates et butées sorties tout droit du chapeau de la bonne conscience écologique pour que le miracle se produise.
(Même négaWatt n'a jamais osé sortir un tel scénario...!)

C'est hélas "un peu plus compliqué" que cela. Ce qui conditionne(ra) la faisabilité et les délais de réalisation d'un tel projet, c'est avant tout:
- les temps d'étude et de réalisation des nouvelles infrastructures induites (plusieurs dizaines de milliers de places de parking en plus, de nouveaux réseaux de transport en commun, la centaine de milliers d'installations de rechargements électriques,..)
- la possibilité - ou non - de fournir à n'importe quel instant T l'énergie nécessaire à ce nouveau parc électrique de quelques Gw,
- la capacité de tout un chacun de changer de mode de locomotion personnel (thermique -->électrique): les aides financières, ça marche uniquement quand elles sont limitées. De toutes façons, au final, ça revient sur le contribuable.
- le challenge de convaincre Greenpeace que le nucléaire, c'est bien..... :D
- et surtout les coûts: qui finance, combien, étalement dans le temps..

Et tout cela, les politiques ne le maîtrisent pas.

YAPUKA

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4632
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#17

Message par eatsalad » 13 oct. 2017, 04:30

Arensor a écrit :- la possibilité - ou non - de fournir à n'importe quel instant T l'énergie nécessaire à ce nouveau parc électrique de quelques Gw
Oui ça c'est largement occulté dans leurs annonces !
Quand on voit que la généralisation de la possession de smartphone a mis une pression sur la consommation électrique, on peut s'imaginer ce que ce serait si tous les véhicules étaient électriques !

Peut être, que la bande à Hidalgo s'imagine que les énergies dites vertes pourront assumer la charge, mais alors on ne roulerait chargerait sa voiture que quand il y aura du vent ou uniquement le jour quand il y a du soleil ?*

Ou alors les citadins rouleront avec de l'électricité produite par des énergies fossiles que l'on cachera loin des villes, pour que le citadin ait bonne conscience ?

Du coup, ça donnerait un coup de pouce au télé-travail, les jours ou l(on aura pas pu charger sa voiture, on aura la joie de travailler en caleçon de chez soi ! enfin pour ceux avec qui le télétravail est compatible !
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#18

Message par Florence » 13 oct. 2017, 04:36

jean7 a écrit :Les grandes villes des pays civilisés devraient bannir l'usage de tout véhicule d'usage personnel motorisé (incluant les voitures de fonction).

Remplacés par des "vélos" en libre accès et des transports en communs.
Pas des vélos électriques, des trucs avec des pédales.
La vitesse de déplacement n'est justifiable que pour les urgences (samu, pompiers).
Donc on en revient à clouer chez eux les enfants, les femmes enceintes (ou chargées de petits enfants et des courses), les handicapés et les personnes âgées. :roll:

Le vélo sans assistance électrique, c'est bien, mais on fait quoi lorsqu'on a un genou fichu, des petits enfants, des provisions ou des affaires de sport à transporter et/ou des genoux non collaboratifs ?

Les transports publics, ce n'est pas toujours possible: il y a des journées où on doit travailler, faire des courses, faire du sport ou rendre visite à quelqu'un, rentrer chez soi, et tout n'est pas nécessairement au même endroit
Alors on va me dire "où tu prend l'argent pour les frais d'un tel projet ?" (ben oui, forcément, y'a de l'investissement...).
Et bien je n'en sais rien.
et tu proposes malgré tout une "solution" YAKA FAUKON :roll:
Mais il y a une chose qui tout de même devrait faire réfléchir.
L'emprise de "la voiture" sur les villes du siècle dernier et le résultat d'une politique et de l'enrichissement des populations (ben oui, les gens ont acheté leurs bagnoles). C'est l'héritage d'un modèle économique.
Non, c'est l'héritage d'une politique de la ville définie par l'industrie automobile, qui est lentement en train de se renverser. Ce ne sont pas, bien évidemment, les édits d'une élue en mode utopique qui vont effectuer ce changement, elle n'en est qu'un écho.

La seule chose vraiment sensée que tu ais dite dans ton message est :
Mais dans un cas comme dans l'autre il y aura des sacrifices. Que ce soit pour palier aux vices d'un situation de plus en plus inadaptée soit pour la réformer. Les deux voies sont risquées et pleines d'opportunités pour les uns et de risques pour les autres.
Tant que nous refuserons d'avoir une approche solidaire de ce genre de question, nous resterons condamnés au rôle de la grenouille qui se laisse cuire à petit feu.
Et ceux qui vont râler le plus ne sont pas les pauvres privés du centre de Paris en voiture, mais les nantis obligés de renoncer à y parader dans leurs gros 4X4 ... les mêmes qui ont pleurniché sur l'interdiction du cigare au restaurant (au point, à Genève, d'avoir créé un "parti des automobilistes" militant contre les zones piétonnes, les couloirs réservés aux transports publics et l'interdiction de fumer dans les lieux publics) ;)
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3282
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#19

Message par LoutredeMer » 13 oct. 2017, 04:52

Oui. Et tout cela m'apparaît comme une grosse farce, semblable à toutes les grosses farces que nous pondent les cliques de dégénérés qui se succèdent au pouvoir en France. La preuve : des retraités qui manifestent dans la rue, on n'en voit pas beaucoup dans le monde. En France, si. http://www.huffingtonpost.fr/2017/09/28 ... _23226004/

Profond dégoût.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4059
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#20

Message par MaisBienSur » 13 oct. 2017, 05:38

EDF va être content vers 19h00 quand tous ses véhicules électriques vont retrouver leur prise de recharge :a7:

Et les métaux rares pour fabriquer autant de batteries ? et le recyclage ? :ouch:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.
Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

jean7
Messages : 1843
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#21

Message par jean7 » 13 oct. 2017, 06:54

Florence a écrit :Donc on en revient à clouer chez eux les enfants, les femmes enceintes (ou chargées de petits enfants et des courses), les handicapés et les personnes âgées. :roll:
Nuançons.
Ce n'est pas si simple.
Je comprend parfaitement la pointe d'indignation en réponse à une remarque si radicale.

Mais qui prétendrait qu'avant le moteur à explosion femmes enceintes, enfants, handicapés et personnes âgées étaient clouées chez eux ?
Quelle vitesse de déplacement sur quelle distance à quelle fréquence et à quel coût doit être pris en référence ?

Nous sommes des insatiables.
Nous voudrons toujours si nous le pouvons la liberté la plus totale.
Ma mère ne peut pas me rendre visite, il lui faudrait un jet privé et une équipe d'assistance.
Elle ne peut plus rendre visite à mon frère ainé, il lui faudrait un véhicule sanitaire léger.
Le plus jeune de mes frères n'a pas le temps de lui rendre visite tous les jours parce qu'il doit travailler pour vivre, il lui faudrait un hélicoptère.
Si nous n'étions pas une famille française en France mais par exemple Africaine et sans le sous. Est-ce que nous nous verrions plus, moins ou autant ?
Est que se déplacer moins vite, c'est se déplacer moins ?
Florence a écrit :Le vélo sans assistance électrique, c'est bien, mais on fait quoi lorsqu'on a un genou fichu, des petits enfants, des provisions ou des affaires de sport à transporter et/ou des genoux non collaboratifs ?
Le vélo, ce n'est pas ce qu'il y a de pire pour le genou... Mais ce n'est pas ton propos.
Je passe aussi, bien que ce soit un fait, qu'un vélo peut transporter un passager. Voir deux si c'est un triporteur. J'ai vu des mecs transporter un poteau en ciment avec deux vélos ! ce sont des choses qui nous semblent impossibles, qui nous sont même impossibles. Mais qui nous aurait été facile dans un autre contexte.
C'est du relativisme technique. Je parle de transporter Papi et Mamie sur un triporteur, c'est anachronique, monstrueux.
Mais ceux qui de nos jours doivent les porter sur leur dos ne seront pas de cet avis.
Et on sait pertinemment qu'extrapoler le seul progrès qu'on a su imaginer jusqu'à ce qu'il ait leur véhicule motorisé personnel est impossible.
Progresser nous dans notre voie n'est "écologiquement" tenable qu'en s'efforçant de les empêcher eux de progresser.
C'est une forme de guerre qui est rendue nécessaire par notre frilosité.
Remplacer la filière pétrole par la filière électrique ne résout pas ce problème.
Florence a écrit :Les transports publics, ce n'est pas toujours possible: il y a des journées où on doit travailler, faire des courses, faire du sport ou rendre visite à quelqu'un, rentrer chez soi, et tout n'est pas nécessairement au même endroit
Tu as parfaitement raison. C'est une transformation totale de l'organisation des villes et surtout de la vie de chacun.
Une utopie, évidement.
Enfin pas vraiment, puisque tout change et tout se transforme. La vie de chacun, elle changera de toutes façon. Sans faire dans le complotisme, le choix intime, responsable, raisonnable et éclairé de chacun n'est qu'un facteur minoritaire dans ce qui détermine son avenir.
Donc quel changement pour chacun ? Choisir sa nouvelle voiture un poil moins polluante un poil plus rapide un poil moins cher… bref meilleur que la précédente sur tout mais surtout plus verte parce que quand même CO2 toussa toussa on a des enfants et on pense à eux quand même…?
On sait où ça va.
On peut aussi préparer une changement de normalité, faire du déplacement autre chose qu'une corvée, en réduire la nécessité par une déconcentration des pôles d'attraction…
Florence a écrit :et tu proposes malgré tout une "solution" YAKA FAUKON :roll:
Critique justifiée !
Hé, celui qui a une vraie solution sérieuse, concrète, clef en main et en maitrise tous les aspects…
Ben j'espère qu'il fera autre chose que de la poster ici…
:-)

En fait, je ne sais pas pourquoi, mais je me sens l'envie de critiquer notre vieux modèle de développement et surtout de rigoler de la véritable trouille que l'on a de le voir menacé.
Pour moi, c'est du grand guignol cette affaire.
Si les choses sont lentes, et si elles ne de font pas et si on en discute tant c'est simplement parce que personne ne veut ce changement.
Tous attendent un miracle et d'ici là, chacun continue ses petites affaires. Un peu de vert pour ces électeurs-ci, rien qui gène ce business-là.
Tout va bien !
Il y aura toujours une fatalité, un terrorisme, une crise, une pandémie, et hop, on a beau être les meilleurs les plus beaux les mieux intentionnés, pas de bol, on a pas pu, mais c'est pas moi c'est eux ! Alors ils ne vont pas se plaindre et toute la misère du monde et blablabla.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7685
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#22

Message par Nicolas78 » 13 oct. 2017, 08:19

Inso a écrit :
Nicolas78 a écrit :Le seul truc positif c'est que les Parisiens vont enfant respirer un peut. C'est pas négligeable.
Les gens sont paradoxaux. La pollution tuerait 500 000 personnes par an en Europe*, dont une bonne part par la combustion de carburants fossiles. Mais il ne faut rien changer, parceque ça touche à MA bagnole !
Si on mettait autant d’énergie contre les carburants fossiles que contre le glyphosate multiplié par le ratio du nombre de mort entre les deux, la consommation de carburants fossiles s’arrêterait demain matin !

* Chiffre à moduler je pense, s'agit-il du nombre de "décès avancés" ?

Inso
+1000

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4632
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#23

Message par eatsalad » 13 oct. 2017, 08:40

Inso a écrit :Les gens sont paradoxaux. La pollution tuerait 500 000 personnes par an en Europe*, dont une bonne part par la combustion de carburants fossiles. Mais il ne faut rien changer, parceque ça touche à MA bagnole !
Surtout, il faudrait proposer des alternatives réalistes, c'est bien beau de lancer des idées et de faire la leçon.
On a déja dit les problèmes d'approvisionnement que poserait le "tout voiture électrique ".
Si on veut faire basculer les gens vers les transports en commun, Il faudrait revoir d'une façon drastique l'urbanisme, et le developement de nouvelles lignes prennent bcp de temps.

Là ou je te rejoins c'est qu'éffectivement l'être humain est plein de paradoxe !

Inso a écrit :Si on mettait autant d’énergie contre les carburants fossiles que contre le glyphosate multiplié par le ratio du nombre de mort entre les deux, la consommation de carburants fossiles s’arrêterait demain matin !
En fait non, vu que le glyphosate est l'herbicide le plus employé au monde et que je suis pas sur qu'un hypothétique refus de l'UE change la donne.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3282
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#24

Message par LoutredeMer » 13 oct. 2017, 08:51

La calèche! La calèche, vous dis-je... et la charrette pour les gueux!

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 113
Inscription : 13 déc. 2016, 10:04

Re: Paris 2030: plus de véhicules thermiques....

#25

Message par Arensor » 13 oct. 2017, 08:54

eatsalad a écrit :
Peut être, que la bande à Hidalgo s'imagine que les énergies dites vertes pourront assumer la charge, mais alors on ne roulerait chargerait sa voiture que quand il y aura du vent ou uniquement le jour quand il y a du soleil ?*
Ils sont effectivement persuadés hélas que les énergies "renouvelables" pourront assurer la charge...
eatsalad a écrit :
Ou alors les citadins rouleront avec de l'électricité produite par des énergies fossiles que l'on cachera loin des villes, pour que le citadin ait bonne conscience ?
C'est un peu cela...la conséquence de l'analyse des experts en écologie de comptoir.
On a le même raisonnement de la part des pro-énergie hydrogène qui prônent l'utilisation de celui-ci pour réduire la pollution des métropoles, en ignorant que sa fabrication accroîtra la pollution des zones où il est produit...
MaisBienSur a écrit :EDF va être content vers 19h00 quand tous ses véhicules électriques vont retrouver leur prise de recharge :a7:
Surtout un soir de janvier avec - 10° dehors, et les grille-pains électriques à fond... :(

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit