Nous étions jeunes et brillants

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Talisker » 12 août 2015, 05:37

Bonjour Florence,

Vous avez des statistiques pour corroborer vos dires? Je suis extrêmement sceptique vis à vis de ces affirmations. Sur l'idée que les consommateurs de cannabis sont moins préoccupés par les méthodes de culture ou la qualité de leurs achats que les consommateurs d'autres produits, ou sur le fait qu'ils seraient significativement plus zozos face à "Bigpharma" que n'importe quel autre groupe de la population. L'idée qu'il "refuseraient" de se préoccuper de ces choses là pour éviter de culpabiliser me semble aussi complètement gratuite.

J'ai n'ai pas de statistiques non plus, mais je pense que la plupart de ces consommateurs sont pour la vente libre et légale, qui résoudrait la plupart des problèmes dont vous parlez.

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4496
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar eatsalad » 12 août 2015, 05:37

spin-up a écrit :Rooo Florence, toujours a voir le bong a moitié vide.
Pratiquer a la maison une activité artisanale comme la botanique est excellent pour le cerveau et le bien etre.

Il ne faut evidemment pas acheter de Hashish (shit, resine) qui vient majoritairement d'afghanistan et est plus susceptible d'etre frelaté.


Hmmmm il faudrait mettre à jour vos informations, l'afghan ca date ! 95% ca vient du maroc.

Il y a 15 ans la plupart de l'herbe etait importé des pays-bas, mais par profit a un moment certains se sont amusé à alourdir les paquets avec de la laine de roche, résultat : 2 morts en france et plusieurs personnes hospitalisés! la laine de roche c'est pas bon à fumer, visiblement !

Du coup : panique chez les consommateurs, chute des ventes d'herbe et augmentation vertigineuse des systèmes pour faire pousser chez soi..
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Talisker » 12 août 2015, 05:43

spin-up a écrit :Il ne faut evidemment pas acheter de Hashish (shit, resine) qui vient majoritairement d'afghanistan et est plus susceptible d'etre frelaté.

Le haschich vient majoritairement d'Afrique du Nord, principalement du Maroc, surtout en France.

EDIT: eatsalad m'a battu! Selon stop-cannabis:
Le haschich échangé à l’échelle mondiale est produit, pour les deux tiers, en Afrique du Nord (au Maroc surtout) et aux Proche et Moyen-Orient. En 2006, 70 % du haschich distribué en Europe venait encore du Maroc cependant que les volumes de drogues en provenance du Pakistan et de l’Afghanistan sont aujourd’hui en augmentation.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Pepejul » 12 août 2015, 05:51

A Marseille 80% du shit acheté au coin de la rue est un mélange de cirage et d'acétone ;)
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4054
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar MaisBienSur » 12 août 2015, 06:05

Pepejul a écrit :A Marseille 80% du shit acheté au coin de la rue est un mélange de cirage et d'acétone ;)

Et tu n'as même pas honte de t'enrichir de cette manière ? :a2:

Gaspiller du cirage ainsi !
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3838
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar spin-up » 12 août 2015, 06:06

eatsalad a écrit :Hmmmm il faudrait mettre à jour vos informations, l'afghan ca date ! 95% ca vient du maroc.

En France et en Europe oui.
Mais l'Afghanistan est le plus gros producteur mondial de resine:
http://foreignpolicy.com/2010/07/28/which-country-produces-the-most-hashish/
http://www.moroccoworldnews.com/2012/06/46044/morocco-no-longer-the-worlds-major-producer-of-cannabis-un-report/

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4496
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar eatsalad » 12 août 2015, 06:17

spin-up a écrit :
eatsalad a écrit :Hmmmm il faudrait mettre à jour vos informations, l'afghan ca date ! 95% ca vient du maroc.

En France et en Europe oui.
Mais l'Afghanistan est le plus gros producteur mondial de resine:
http://foreignpolicy.com/2010/07/28/which-country-produces-the-most-hashish/
http://www.moroccoworldnews.com/2012/06/46044/morocco-no-longer-the-worlds-major-producer-of-cannabis-un-report/


Ha oui ok, je ne pensais pas !

De quoi faire regretter les talibans ! ;) :D
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Florence
Messages : 8564
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Florence » 12 août 2015, 06:25

Talisker a écrit :Bonjour Florence,

Vous avez des statistiques pour corroborer vos dires? Je suis extrêmement sceptique vis à vis de ces affirmations. Sur l'idée que les consommateurs de cannabis sont moins préoccupés par les méthodes de culture ou la qualité de leurs achats que les consommateurs d'autres produits, ou sur le fait qu'ils seraient significativement plus zozos face à "Bigpharma" que n'importe quel autre groupe de la population. L'idée qu'il "refuseraient" de se préoccuper de ces choses là pour éviter de culpabiliser me semble aussi complètement gratuite.


Vous avez souvent discuté de ces questions avec des consommateurs et/ou des revendeurs et/ou des producteurs locaux ? C'est extrêmement instructif, même sans statistique. A de rares exceptions près, les questions telles que la provenance, la sécurité des produits et les coûts sociétaux associés n'entrent jamais en ligne de compte, voire sont systématiquement niées; quant aux cultivateurs locaux, ils sont bien plus motivés par des considérations économiques que "morales" et, comme l'a fait remarquer Eatsalad, ne sont pas adverses à l'occasion à procéder à quelques altérations mineures de leurs produits afin d'améliorer leurs bilans :roll: .


J'ai n'ai pas de statistiques non plus, mais je pense que la plupart de ces consommateurs sont pour la vente libre et légale, qui résoudrait la plupart des problèmes dont vous parlez.


J'en doute et c'est à mon avis une vision très naïve du problème.

Tout d'abord, les principaux producteurs et fournisseurs de cannabis ne se limitent pas à cette substance ni même à l'activité de trafic de drogues. Cela fait qu'il est extrêmement invraisemblable qu'ils se soumettent tout à coup à une régulation de cet aspect de leurs activités, ce qui impliquerait de mettre au jour la nature et l'étendue de leurs juteux profits et des dommages collatéraux (tu parles, ...) qu'ils génèrent et de renoncer à une bonne partie de ce qui assoit leur pouvoir dans les diverses zones du monde où ils sont implantés. Je ne les vois pas non plus partageant les bénéfices avec l'état, les revendeurs, etc.

Ensuite, les productions locales sur les lieux de consommation ne suffisent pas à la demande, comme le montrent les quantités saisies annuellement, lesquelles ne représentent qu'une fraction de ce qui se trafique et se vend sur les marchés les plus lucratifs.

Enfin, pour une part importante des consommateurs et encore plus chez les producteurs locaux, l'attrait de l'illégalité ("rebellion" contre la société et les impôts) forme une bonne partie de la motivation.

En bref, on n'est pas sortis de l'auberge.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Talisker » 12 août 2015, 06:46

Florence a écrit :Vous avez souvent discuté de ces questions avec des consommateurs et/ou des revendeurs et/ou des producteurs locaux ?

Je parlais uniquement des consommateurs. Et oui, j'en connais pas mal. :roll:
La plupart de ces personnes sont soucieuses de la qualité du produit et sont facilement sensibilisés à des problématiques sur la provenance, etc. Dans les mêmes proportions, je dirais (faute de preuve contraire), que les gens sont sensibles à ce qu'ils mettent dans leurs assiettes ou ce qu'ils portent sur leurs dos. On ne peut pas reprocher aux consommateurs de cannabis l'opacité du trafic et le manque de choix de fournisseurs!

Florence a écrit : J'en doute et c'est à mon avis une vision très naïve du problème

Votre réponse n'illustre pas ce fait. Notez que j'ai parlé de la "plupart des problèmes", pas "tout les problèmes". Que les producteurs et distributeurs soient imbriqués dans d'autres activités criminelles, ça ne change rien. Si le cannabis est légal effectivement il peut subsister un marché noir pendant quelques temps, mais à moins que les prix soient prohibitifs l'immense majorité des consommateurs iront se procurer leur cannabis de façon légale, comme aux Pays-Bas, et les trafiquants se tourneront vers les drogues dures.

Florence a écrit :Cela fait qu'il est extrêmement invraisemblable qu'ils se soumettent tout à coup à une régulation de cet aspect de leurs activités, ce qui impliquerait de mettre au jour la nature et l'étendue de leurs juteux profits et des dommages collatéraux (tu parles, ...) qu'ils génèrent et de renoncer à une bonne partie de ce qui assoit leur pouvoir dans les diverses zones du monde où ils sont implantés. Je ne les vois pas non plus partageant les bénéfices avec l'état, les revendeurs, etc.

Vous parlez des producteurs? Si l'approvisionnement est légal alors la transparence sur l'activité va augmenter non? Et les producteurs partagent déjà leurs bénéfices avec les réseaux de distributions criminels, pourquoi ne pourraient-ils pas le faire avec un réseau de distribution légal?

Florence a écrit :Ensuite, les productions locales sur les lieux de consommation ne suffisent pas à la demande, comme le montrent les quantités saisies annuellement, lesquelles ne représentent qu'une fraction de ce qui se trafique et se vend sur les marchés les plus lucratifs.

Et alors? La production annuelle de bananes en France ne suffit pas à la demande non plus.

Florence a écrit :Enfin, pour une part importante des consommateurs et encore plus chez les producteurs locaux, l'attrait de l'illégalité ("rebellion" contre la société et les impôts) forme une bonne partie de la motivation.

Encore une fois, c'est pas un argument contre la légalisation ça.

Avatar de l’utilisateur
Corwin
Messages : 425
Inscription : 03 déc. 2013, 19:58
Localisation : Mare Humorum, Lune

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Corwin » 12 août 2015, 08:23

Bonjour,
Florence a écrit :Enfin, pour une part importante des consommateurs et encore plus chez les producteurs locaux, l'attrait de l'illégalité ("rebellion" contre la société et les impôts) forme une bonne partie de la motivation.
Talisker a écrit :Encore une fois, c'est pas un argument contre la légalisation ça.

Ça peut en être un car, selon certains, légaliser le cannabis aurait pour conséquence de reculer le seuil de la trangression.
Nos « rebelles », particulièrement les jeunes, iraient donc alors vers les produits qui resteraient interdits, les plus dangereux.

spin-up a écrit :l'Afghanistan est le plus gros producteur mondial de resine
eatsalad a écrit :De quoi faire regretter les talibans !

En fait, ce serait en grande partie les Talibans qui produiraient le cannabis afgan, pour financer la guerre et le terrorisme (source : The Guardian)
Dernière édition par Corwin le 12 août 2015, 08:26, édité 2 fois.
« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde » (Pierre Desproges)
La vidéo

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4496
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar eatsalad » 12 août 2015, 08:25

Corwin a écrit :
spin-up a écrit :l'Afghanistan est le plus gros producteur mondial de resine
eatsalad a écrit :De quoi faire regretter les talibans !

En fait, ce serait en grande partie les Talibans qui produiraient le cannabis, pour financer la guerre et le terrorisme (sourcre : The Guardian)


Je pensais que c'était les moudjaidine qui avait institutionnaliser le traffic pour se financer, remarque ce n'est pas incompatible avec le fait que les talibans ont repris plus tard le flambeau.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
Corwin
Messages : 425
Inscription : 03 déc. 2013, 19:58
Localisation : Mare Humorum, Lune

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Corwin » 12 août 2015, 08:35

eatsalad a écrit :Je pensais que c'était les moudjaidine qui avait institutionnaliser le traffic pour se financer, remarque ce n'est pas incompatible avec le fait que les talibans ont repris plus tard le flambeau.

Les Talibans, en principe, ne consommant pas le cannabis, ceux qui leur achètent sont donc les « impurs », leurs ennemis.
Ils considèrent qu'ils affaiblissent ainsi leurs adversaires par la drogue, tout en les faisant financer le djihad.

Une fois qu'ils règneront sur le monde, ils auront tout le temps de zigouiller tous ces dépravés.
« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde » (Pierre Desproges)
La vidéo

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Talisker » 12 août 2015, 08:41

Corwin a écrit :Ça peut en être un car, selon certains, légaliser le cannabis aurait pour conséquence de reculer le seuil de la trangression.
Nos « rebelles », particulièrement les jeunes, iraient donc alors vers les produits qui resteraient interdits, les plus dangereux.

Pourquoi pas, mais j'en doute. Quid de la situation aux Pays-Bas? Il me semble que les jeunes Néerlandais consomment moins de drogues que les jeunes Français. D'ailleurs si le cannabis était légalisé/dépénalisé il ne resterait accessible qu'aux personnes majeures, donc les jeunes garderaient un semblant de "rebellion" en consommant un produit interdit pour leur âge. Exactement comme avec l'alcool.

De toute façon les arguments pour la légalisation sont plutôt à chercher ailleurs: revenus, baisse de la criminalité, ré-attribution plus intelligente des forces de police, produits moins dangereux niveau santé, inefficacité de l'interdiction, etc.

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4496
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar eatsalad » 12 août 2015, 08:41

Corwin a écrit :
eatsalad a écrit :Je pensais que c'était les moudjaidine qui avait institutionnaliser le traffic pour se financer, remarque ce n'est pas incompatible avec le fait que les talibans ont repris plus tard le flambeau.

Les Talibans, en principe, ne consommant pas le cannabis, ceux qui leur achètent sont donc les « impurs », leurs ennemis.
Ils considèrent qu'ils affaiblissent ainsi leurs adversaires par la drogue, tout en les faisant financer le djihad.
Une fois qu'ils règneront sur le monde, ils auront tout le temps de zigouiller les dépravés.


Beni soit le temps de l'apocalypse, et que la justice éternelle s'abatte enfin sur terre ! hihihihi :) (bande de ouf)
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Florence
Messages : 8564
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Florence » 14 août 2015, 09:26

Talisker a écrit :Je parlais uniquement des consommateurs. Et oui, j'en connais pas mal. :roll:
La plupart de ces personnes sont soucieuses de la qualité du produit et sont facilement sensibilisés à des problématiques sur la provenance, etc. Dans les mêmes proportions, je dirais (faute de preuve contraire), que les gens sont sensibles à ce qu'ils mettent dans leurs assiettes ou ce qu'ils portent sur leurs dos. On ne peut pas reprocher aux consommateurs de cannabis l'opacité du trafic et le manque de choix de fournisseurs!


Hélas, la structure du marché et la prospérité des marchands de daube industrielle et frelatée dément cette optimiste profession de foi ...

Si le cannabis est légal effectivement il peut subsister un marché noir pendant quelques temps, mais à moins que les prix soient prohibitifs l'immense majorité des consommateurs iront se procurer leur cannabis de façon légale, comme aux Pays-Bas, et les trafiquants se tourneront vers les drogues dures.


Une partie va se tourner vers le marché légal, pour autant qu'il soit accessible, financièrement ou matériellement, et que le produit vendu corresponde à ce à quoi ils sont habitués*, mais la majorité va en rester à ses fournisseurs habituels, d'une part parce que ceux-ci n'ont pas la moindre intention de se recycler et de renoncer à leurs bénéfices, d'autre part parce que le phénomène de consommation est le même quel que soit le produit: tout le monde jure qu'il souhaite consommer bio et local, la majorité se traîne toujours au premier hypermarché du coin.

* Et comme la concentration en THC et l'ajout d'autres substances pour en augmenter les effets seront réglementés et limités dans les versions légales, raisons de plus pour la persistance d'un marché noir prospère ...

Vous parlez des producteurs? Si l'approvisionnement est légal alors la transparence sur l'activité va augmenter non? Et les producteurs partagent déjà leurs bénéfices avec les réseaux de distributions criminels, pourquoi ne pourraient-ils pas le faire avec un réseau de distribution légal?


Les producteurs, qu'il s'agisse de cannabis, de coca ou de pavot, ne partagent pas leurs revenus avec les réseaux criminels : ils sont entièrement sous la coupe de ceux-ci, un peu comme les producteurs de porcs bretons sont poings et pieds liés face à l'industrie de la barbaque (mais au moins cette dernière ne massacre pas l'éleveur qui veut créer une coop locale ou changer d'activité ni le politicien qui suggère la culture des carottes à la place :roll: ).

Découpler l'activité de production du trafic criminel demanderait des conditions absolument extraordinaires, telles que la subite probité des gouvernements locaux, la fin de la collusion entre armées, polices et organisations criminelles, l'apparition miraculeuse d'emplois lucratifs, etc.

Quant à espérer que des organisations criminelles imbriquées dans 36000 activités criminelles s'amendent tout soudain et collaborent avec les autorités de nos pays en ce qui concerne le seul cannabis, cela relève de la foi mystique .... J'imagine les négociations : "bon, on met toute notre organisation à jour pour ce qui est du cannabis, mais vous ne venez pas nous poser de questions gênantes sur nos autres activités, hein ?"


[...] l'attrait de l'illégalité [...] pas un argument contre la légalisation ça.


Faut pas confondre dépénalisation de la consommation et légalisation du trafic.

La dépénalisation de la consommation - et dans une certaine mesure de la culture locale - du cannabis est une nécessité, en effet. A mon sens, la consommation du cannabis devrait être traitée comme l'alcool, à savoir illégale avant un certain âge puis punissable lorsqu'elle fait courir des risques à autrui (conduite automobile, certains emplois, ...). La "war on drugs" est perdue depuis longtemps et ne survit que pour faire plaisir à ceux qui ont besoin d'épouvantails pour imposer leur vision tout répressif de la société.

La lutte contre le trafic, par contre, est une nécessité, en raison de ses répercussions qui vont bien au delà des problèmes de santé publique de la consommation de drogue dans nos pays prospères.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6159
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Kraepelin » 14 août 2015, 12:36

La drogue est une plais sociale.

Je travaille dans une région contrôlé par les Hell's. C'est une région agricole de culture du maïs et, donc, de culture du cannabis, pendant l'été. L'hiver, les Hell's cultivent ensuite à l'intérieure dans des maisons transformés en serres hydroponiques.

Le pire ne se trouve pas dans les conséquences neurologiques de la consommation pour les fumeurs. Le pire est pour le personnel qui cultive le cannabis pour les Hell's. Chômeurs sans instructions, ils se laissent allécher par les salaires de 20$ que leur offrent les Hell's. L'emploie est cependant un piège. Si ton patron te soupçonne d'avoir ouvert ta gueule, tu meures. Ensuite, il y a une entente entre les Hell's, la police et le politiciens. Les motards payent les flics pour leur silence, mais ils leur accordent aussi des "coups de filet" deux fois l'an ... pour la parade. Évidement, ce sont les pauvres bougres de serres qui se font prendre et jamais les Hell's eux-mêmes. Après, ils ont un dossier et ne peuvent jamais plus travailler pour qui que ce soit hormis les Hell's.

Toute une ramification de corruption pour les flics et les politiciens et de pièges pour les gens sans défense.

Ça m'a coupé l'envi de fumer autre chose que tu tabac.
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Pepejul » 14 août 2015, 12:45

Le tabac n'enrichit pas des escrocs qui manipulent des faibles bien entendu...

Je ne fume rien du tout pour ma part (à part quelques saucisses dans le conduit de cheminée) ;)
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6159
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Kraepelin » 14 août 2015, 12:50

Pepejul a écrit :Le tabac n'enrichit pas des escrocs qui manipulent des faibles bien entendu...


Le tabac est une mauvaise chose, mais le problème n'a pas les mêmes proportions. Les marchants de tabacs ne travaillent pas comme la pègre. Ils n'utilisent pas le meurtre comme mesure d'intimidation. Ils ne corrompent pas les policiers. Se faire prendre à travailler pour eux n'entraine pas une condamnation judiciaire.
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Pepejul » 14 août 2015, 12:53

ok c'est moins grave alors, tu es pardonné. Ce ne sont que des "petits méchants" qui se font du beurre sur le dos de leurs victimes consentantes et aveugles... mais légalement.
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6159
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Kraepelin » 14 août 2015, 13:10

Pepejul a écrit :ok c'est moins grave alors, tu es pardonné. Ce ne sont que des "petits méchants" qui se font du beurre sur le dos de leurs victimes consentantes et aveugles... mais légalement.


Malgré ta tentative d'ironie manquée, tu dis vrai. En effet, les gens qui travaillent dans l'illégalité et utilisent des méthodes propres à ce milieu sont pires que les autres capitalistes avides qui respectent le loi.
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Talisker » 14 août 2015, 13:45

Florence a écrit : Une partie va se tourner vers le marché légal, pour autant qu'il soit accessible, financièrement ou matériellement, et que le produit vendu corresponde à ce à quoi ils sont habitués*, mais la majorité va en rester à ses fournisseurs habituels, d'une part parce que ceux-ci n'ont pas la moindre intention de se recycler et de renoncer à leurs bénéfices, d'autre part parce que le phénomène de consommation est le même quel que soit le produit: tout le monde jure qu'il souhaite consommer bio et local, la majorité se traîne toujours au premier hypermarché du coin.

* Et comme la concentration en THC et l'ajout d'autres substances pour en augmenter les effets seront réglementés et limités dans les versions légales, raisons de plus pour la persistance d'un marché noir prospère ...

Je trouve vos arguments pour dire que la majorité des consommateurs continuerait à se fournir illégalement très peu convaincants (voire hors-sujet!*). Si il y a un marché légal il n'y a aucune raison logique pour que le prix du cannabis soit fixé au dessus du prix du marché, qu'il soit plus difficilement accessible que le cannabis du marché noir, ou qu'il y ait moins de choix... Au contraire!

Florence a écrit :Découpler l'activité de production du trafic criminel demanderait des conditions absolument extraordinaires, telles que la subite probité des gouvernements locaux, la fin de la collusion entre armées, polices et organisations criminelles, l'apparition miraculeuse d'emplois lucratifs, etc.

J'en suis pas si sûr. C'est possible d'obliger les distributeurs légaux à s’approvisionner uniquement à des producteurs légaux. La France est largement capable de produire suffisamment de cannabis pour sa population.

Florence a écrit :Quant à espérer que des organisations criminelles imbriquées dans 36000 activités criminelles s'amendent tout soudain et collaborent avec les autorités de nos pays en ce qui concerne le seul cannabis, cela relève de la foi mystique .... J'imagine les négociations : "bon, on met toute notre organisation à jour pour ce qui est du cannabis, mais vous ne venez pas nous poser de questions gênantes sur nos autres activités, hein ?"

Mais on s'en fout de ce qu'ils veulent! Et il est pas du tout question de demander leur aide/collaboration. Ils peuvent concurrencer la production légale si ils y tiennent... mais leurs bénéfices vont fondre. Je pense qu'ils iraient tout simplement vendre leur cannabis ailleurs qu'en France.

Florence
Messages : 8564
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Florence » 14 août 2015, 14:45

Talisker a écrit :Je trouve vos arguments pour dire que la majorité des consommateurs continuerait à se fournir illégalement très peu convaincants (voire hors-sujet!*). Si il y a un marché légal il n'y a aucune raison logique pour que le prix du cannabis soit fixé au dessus du prix du marché, qu'il soit plus difficilement accessible que le cannabis du marché noir, ou qu'il y ait moins de choix... Au contraire!


Le marché du tabac, pourtant légal, vous donne tort.

J'en suis pas si sûr. C'est possible d'obliger les distributeurs légaux à s’approvisionner uniquement à des producteurs légaux.


Par définition, les distributeurs légaux s'approvisionneront sur le marché légal, sauf ceux qui, comme avec la cigarette, constateront qu'ils peuvent améliorer leur bénéfice en se fournissant sur le marché parallèle ... Renseignez-vous sur le problème de la contrefaçon et la contrebande de cigarettes, c'est édifiant.

La France est largement capable de produire suffisamment de cannabis pour sa population.


Vous n'en savez rien.

Florence a écrit :Mais on s'en fout de ce qu'ils veulent! Et il est pas du tout question de demander leur aide/collaboration. Ils peuvent concurrencer la production légale si ils y tiennent... mais leurs bénéfices vont fondre. Je pense qu'ils iraient tout simplement vendre leur cannabis ailleurs qu'en France.


Et bien sûr, ils vont accepter cela avec le sourire et renoncer à un marché lucratif, les revendeurs locaux iront à Pôle-emploi ou s'expatrieront, et tout le monde il sera beau ydème que gentil ... vous rêvez vraiment :roll:
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Florence
Messages : 8564
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Florence » 14 août 2015, 14:55

Kraepelin a écrit :La drogue est une plaie sociale.

Je travaille dans une région contrôlé par les Hell's. [ ....]

Le pire ne se trouve pas dans les conséquences neurologiques de la consommation pour les fumeurs. Le pire est pour le personnel qui cultive le cannabis pour les Hell's.
[...]
Toute une ramification de corruption pour les flics et les politiciens et de pièges pour les gens sans défense.


Remplace Hell's par talibans/cartels de la drogue/etc. et les chômeurs par les petits agriculteurs des régions qu'ils contrôlent, ajoute la prise en otage de leurs familles et de celles des politiciens/policiers locaux, et on a la situation à l'échelle mondiale.

Dans les deux cas, je ne crois pas un instant que la légalisation du cannabis change la manière d'agir de ce genre de voyous (euphémisme).


(et fais-toi aider pour arrêter d'enrichir le lobby du tabac. Il ne pratique peut-être pas le meurtre des producteurs, mais celui des consommateurs, oui. Devant la désaffection des fumeurs dans les pays industrialisés, il fait tout, corruption comprise, pour répandre cette saloperie dans les pays du tiers-monde, où la prochaine génération de cancéreux et d'emphysémateux n'aura pas les moyens de se soigner ...)
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6159
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Kraepelin » 14 août 2015, 15:09

Florence a écrit :et fais-toi aider pour arrêter d'enrichir le lobby du tabac.


Le tabagisme est, chez moi, une maladie. Plus je vieillie et pire est la difficulté d'arrêter. La seule chose qui marche est Champix, mais lorsque j'arrête Champix, le goût revient et la dépression reprend et, avec elle, disparait ma motivation.

Pas simple!
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

Re: Nous étions jeunes et brillants

Messagepar Talisker » 14 août 2015, 15:31

Florence a écrit :
Talisker a écrit :Je trouve vos arguments pour dire que la majorité des consommateurs continuerait à se fournir illégalement très peu convaincants (voire hors-sujet!*). Si il y a un marché légal il n'y a aucune raison logique pour que le prix du cannabis soit fixé au dessus du prix du marché, qu'il soit plus difficilement accessible que le cannabis du marché noir, ou qu'il y ait moins de choix... Au contraire!

Le marché du tabac, pourtant légal, vous donne tort.


Ah oui? La majorité des fumeurs achètent des cigarettes de contrebande? Non. Les cigarettes de contrebande sont plus facile à trouver que les cigarettes normales? Non. Il y a plus de choix dans les cigarettes de contrebande? Non plus.
La plupart des États qui dépénalisent/légalisent le cannabis fixent leur prix sur le prix du marché, justement pour asphyxier le marché noir sans inciter à la consommation.

Florence a écrit :
Talisker a écrit :J'en suis pas si sûr. C'est possible d'obliger les distributeurs légaux à s’approvisionner uniquement à des producteurs légaux.

Par définition, les distributeurs légaux s'approvisionneront sur le marché légal, sauf ceux qui, comme avec la cigarette, constateront qu'ils peuvent améliorer leur bénéfice en se fournissant sur le marché parallèle ... Renseignez-vous sur le problème de la contrefaçon et la contrebande de cigarettes, c'est édifiant.

Je vais essayer de me renseigner là dessus. Je fume des clopes depuis longtemps et j'ai rarement* acheté des cigarettes de contrebande. J'ai du mal à croire que beaucoup de bureaux de tabacs s'approvisionnent sur le marché noir.

Florence a écrit :
Talisker a écrit :La France est largement capable de produire suffisamment de cannabis pour sa population.

Vous n'en savez rien.

Mais c'est une évidence! On manque pas de place quand même... :roll:
Une rapide recherche m'indique que "la quantité de cannabis produite et consommée en France représente 12% de la consommation globale française."
Une autre étude plus ancienne donne un chiffre similaire: 11,5%, environ 32 tonnes. On serait pas capable de produire 300 tonnes de cannabis par an? Bien sûr que si!

Florence a écrit :
Talisker a écrit :Mais on s'en fout de ce qu'ils veulent! Et il est pas du tout question de demander leur aide/collaboration. Ils peuvent concurrencer la production légale si ils y tiennent... mais leurs bénéfices vont fondre. Je pense qu'ils iraient tout simplement vendre leur cannabis ailleurs qu'en France.

Et bien sûr, ils vont accepter cela avec le sourire et renoncer à un marché lucratif, les revendeurs locaux iront à Pôle-emploi ou s'expatrieront, et tout le monde il sera beau ydème que gentil ... vous rêvez vraiment :roll:

Bel épouvantail! Le marché sera justement beaucoup moins lucratif.

*j'ai déjà acheté des paquets de contrebande à 2h du matin dans une épicerie de quartier, en effet, mais même pas pour une considération financière.


Revenir vers « Discussions générales »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit