L'âme

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: L'âme

#4951

Message par Pepejul » 01 déc. 2015, 12:06

Permettez-moi de vous aider à les améliorer.
25D a écrit :Alors la conscience qui existe dans tout ce qui existe sauf l'humain, est ce qui permet de reconnaître ce qui est dans son champ d'influence et/ou de perception. Et après avoir reconnu ceci, elle oblige un choix valable d’interaction avec son ou ses voisins.
Quel choix valable d'interactions ont les matières inertes (minéraux, atomes, molécules) ? Donnez des exemples précis.
Chez l’humain la conscience est ce qui permet de reconnaître ce qui est dans son champ d'influence et/ou de perception. Et après avoir reconnu ceci, elle identifie des choix qui sont biens ou mal d’interactions avec son ou ses voisins.
Que faites-vous des choix neutres (ni bien ni mal) et des interactions ne résultant pas d'un choix (réflexe par exemple ou éruption cutanée suite à un contact urticant, fièvre en cas d'infection...) ?
Le sens de bien et la mal est ici, indépendant des valeurs religieuses, morales, éthiques et législative. C’est le bien ou le mal reconnu par la Nature. Cette Nature étant vivante ou non.
Tuer un moustique est-ce bien ou mal selon la nature ?
La conscience guide et oblige l’univers d’être ce qu’il est avec toutes ses composantes. Seul, à notre connaissance, l'humain peut faire un choix.
Faux, j'ai montré comment les poissons et d'autres animaux faisaient des choix logiques.
Ces définitions sont partielles, temporaires et sujettes à modifications puisqu'elles résultent de seulement 7 mois de travail à temps partiel sur le sujet.
Il y a encore du travail pour qu'elles soient compatibles avec la réalité, courage.

Je vous propose des définitions qui sont dans le dictionnaire et qui sont cohérentes avec la réalité :

Conscience : (source : http://www.larousse.fr/dictionnaires/fr ... ence/18331 )
- Connaissance, intuitive ou réflexive immédiate, que chacun a de son existence et de celle du monde extérieur.
- Représentation mentale claire de l'existence, de la réalité de telle ou telle chose : L'expérience lui a donné une conscience aiguë du danger.
Psychologie : Fonction de synthèse qui permet à un sujet d'analyser son expérience actuelle en fonction de la structure de sa personnalité et de se projeter dans l'avenir.
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: L'âme

#4952

Message par Pepejul » 01 déc. 2015, 12:07

25 décembre a écrit :
par Pepejul » 01 Déc 2015, 11:24 25 décembre a écrit :J'ai tout compris.Vous mentez.
Je ne menS jamais.Est-ce que tu aurais mal compris mon "J'ai tout compris"?
Votre "tout" est trompeur. avez-vous tout compris au schéma ou à mon explication ?

Dans le premier cas, faites moi un résumé détaillé de ce que le schéma nous montre. Dans le second cas reconnaissez-vous la validité de mon analogie ?
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20395
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: L'âme

#4953

Message par Jean-Francois » 01 déc. 2015, 12:26

25 décembre a écrit :Ces définitions sont partielles, temporaires et sujettes à modifications puisqu'elles résultent de seulement 7 mois de travail à temps partiel sur le sujet.
Si vous pensez que le temps corrige pour le travail mal fait, dites-vous qu'il y a eu un intervenant sur le forum qui a passé plus de 10 ans à essayer de nous convaincre que ses réflexions sur des questions scientifiques qui dépassaient sa compétence avaient de la valeur.

Comme vous, il poursuivait ses chimères personnelles en espérant qu'elles lui valent de la reconnaissance. Sauf que s'entêter dans une voie sans issue n'est pas le meilleur moyen d'y arriver.

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5784
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: L'âme

#4954

Message par Lulu Cypher » 01 déc. 2015, 12:38

25 décembre a écrit :Voici certaines définitions qui ne sont pas dans les dictionnaires.

Alors la conscience qui existe dans tout ce qui existe sauf l'humain, est ce qui permet de reconnaître ce qui est dans son champ d'influence et/ou de perception. Et après avoir reconnu ceci, elle oblige un choix valable d’interaction avec son ou ses voisins.

Chez l’humain la conscience est ce qui permet de reconnaître ce qui est dans son champ d'influence et/ou de perception. Et après avoir reconnu ceci, elle identifie des choix qui sont biens ou mal d’interactions avec son ou ses voisins.

Le sens de bien et la mal est ici, indépendant des valeurs religieuses, morales, éthiques et législative. C’est le bien ou le mal reconnu par la Nature. Cette Nature étant vivante ou non.

La conscience guide et oblige l’univers d’être ce qu’il est avec toutes ses composantes. Seul, à notre connaissance, l'humain peut faire un choix.

Ces définitions sont partielles, temporaires et sujettes à modifications puisqu'elles résultent de seulement 7 mois de travail à temps partiel sur le sujet.
Ce que tu viens de faire est du totalitarisme intellectuel ... essayer de sortir des "affirmations" du débat en leur assignant une pseudo légalité par leur transformation en définition ... encore loupé.

Ce ne sont pas des définitions mais des affirmations ... elles ne définissent pas de termes regarde la définition du mot définition :mrgreen:
Fait de déterminer les caractéristiques d'un concept, d'un mot, d'un objet, etc., ensemble des propriétés essentielles de quelque chose
Et, en plus, pas mal de choses sont fausses dans tes propositions ... en vrac :
  • La conscience (quelle qu'en soit la définition déjà admise) n'existe pas dans tout
  • La conscience ne permet pas d'évaluer le bien et le mal ... nos facultés cognitives "supérieures" s'appuyant sur une notion d'éthique et de morale le font par contre très bien.
  • La notion de bien et de mal n'est dépendante QUE de la morale ... des valeurs éducatives, religieuses, sociétales et culturelles.
    La morale (du latin moralitas, « façon, caractère, comportement approprié ») désigne l'ensemble des règles ou préceptes relatifs à la conformation de l'action humaine aux mœurs et aux usages d'une société donnée. Ces règles reposent sur la distinction entre des valeurs normatives : le bien et le mal.
    [*] La nature ne connait pas la notion de bien et de mal, en supposant que la nature "sache" quelque chose.
    [*] "Seul l'être humain à notre connaissance peut faire des choix" tu veux dire à ta connaissance et aussi loin que ta mémoire te pousse ... Voilà exactement ce qui agace un peu tout le monde tu as déjà affirmé ça ... et nous avons tous concouru à t'apporter les preuves que cette prémisse était fausse ... et tu nous la ressort quelques semaines plus tard .... c'est exactement cette attitude qui nous fait dire que tu n'évolues pas dans une discussion (ou que ce n'est pas une discussion) ... Les animaux font des choix (plus ou moins libres et conscients) en fonction de leurs capacités cognitives (liées à l'existence et l'évolution du SNC). Donc dire que seul l'homme fait des choix est une connerie ... désolé (c'est même une connerie contradictoire par rapport à une conscience universelle qui guide vers le bien ou le mal si cette affirmation était vraie ... tu arrives même à ta contredire entre 2 propositions)
J'ai peut-être oublié de te dire qu'essayer de définir les choses implique que l'on fasse ce travail aussi avec rigueur
[/quote]

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5784
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: L'âme

#4955

Message par Lulu Cypher » 01 déc. 2015, 12:42

25 décembre a écrit :
par Lulu Cypher » 01 Déc 2015, 11:42
[.,,]La polysémie diminue avec le temps par désuétude des expressions correspondant à des contextes[1] obsolètes
C'est probablement ce qu'il voulait me dire mais il était en retard pour le souper, sa mère l'attendait.
N'oublie pas la note [1] ... c'est sur ce point que tu auras peut-être plus de problèmes ;)

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3533
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: L'âme

#4956

Message par 25 décembre » 01 déc. 2015, 17:33

par Pepejul » 01 Déc 2015, 12:07

25 décembre a écrit :
Je ne menS jamais. Est-ce que tu aurais mal compris mon "J'ai tout compris"?

Votre "tout" est trompeur. avez-vous tout compris au schéma ou à mon explication ?
Sans mentir il est vrai que mon "tout" était trompeur. En fait j'ai tout compris de ce que vous dites et je ne peut pas bien comprendre le schéma puisque je ne peut pas lire ce qui y est écrit. Et quand bien même je pourrais lire le texte, il me faudrait un expert pour me faire expliquer l'utilité de chaque élément. Donc je n'ai rien compris et là encore je ne mens pas.

Tu as placé un "S" dans ma citation, merci de me corriger.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: L'âme

#4957

Message par Pepejul » 01 déc. 2015, 17:40

Bien, vous avez reconnu votre incapacité à comprendre un schéma portant sur un domaine dont vous ne maîtrisez pas les codes ni le vocabulaire (ici l’électronique d'une réseau équipant un véhicule New Beetle de wolkswagen , on voit bien les phare à gauche du schéma)

Maintenant vous pourrez comprendre l'analogie que j'ai faite avec la science et votre incapacité à comprendre la plupart des informations que vous lisez pour les mêmes raisons.

Nous avançons.

Plongez-vous assidument dans des ouvrages de vulgarisation des bases de la biologie et de la physique (par exemple des manuels scolaires pour collégiens) et vous verrez que vous progresserez très vite de la base vers le sommet de chaque discipline au lieu de vouloir embrasser tous les sommets sans avoir fait l'effort de grimper (analogie alpiniste).

Je sais que vous prendrez plaisir à gravir chaque difficulté et à vous élever dans la connaissance en partant d'en bas. j'ai confiance en votre capacité à apprendre.
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3533
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: L'âme

#4958

Message par 25 décembre » 01 déc. 2015, 17:42

Lulu: [1] J'utilise dans tout le post le terme "contexte" non pas comme un contexte grammatical ou syntaxique mais contexte sémantique global ... par exemple dans le cadre d'une activité telle que la physique, l'histoire, la mécanique, la peinture etc ... Je précise ce point parce que tu as tendance à faire évoluer le sens d'un mot dans ton esprit sans préciser de contexte dans tes phrases ... et en laissant supposer à tes interlocuteurs le sens de ton propos par une analyse contextuelle d'une phrase incomplète et souvent hors propos.
De par mon travail j'étais obligé d'écrire de façon concise dans un contexte connu. Je fais l'erreur en écrivant, de supposer que tout le monde comprend comme moi le sujet de mes propos. De plus, vu que je pense plus vite que j'écris, je saute des bouts importants. Je devrais me relire.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5784
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: L'âme

#4959

Message par Lulu Cypher » 01 déc. 2015, 17:57

25 décembre a écrit :
Lulu: [1] J'utilise dans tout le post le terme "contexte" non pas comme un contexte grammatical ou syntaxique mais contexte sémantique global ... par exemple dans le cadre d'une activité telle que la physique, l'histoire, la mécanique, la peinture etc ... Je précise ce point parce que tu as tendance à faire évoluer le sens d'un mot dans ton esprit sans préciser de contexte dans tes phrases ... et en laissant supposer à tes interlocuteurs le sens de ton propos par une analyse contextuelle d'une phrase incomplète et souvent hors propos.
De par mon travail j'étais obligé d'écrire de façon concise dans un contexte connu. Je fais l'erreur en écrivant, de supposer que tout le monde comprend comme moi le sujet de mes propos. De plus, vu que je pense plus vite que j'écris, je saute des bouts importants. Je devrais me relire.
Ça c'est un biais bien connu (notamment en ergonomie) de passer involontairement sous silence une partie de ce propos (rendant sa compréhension globale imprécise) ... les raisons sont multiples : l'impossibilité d'exprimer sa pensée simplement, la supposition arbitraire qu'un partie du discours est connue (parce que connu par celui qui écrit), l'oubli involontaire d'informations auxquelles on a pensé, l'incapacité à vulgariser une idée, etc ...

Ou un mélange de tout ça ... (je passe sur un manque potentiel de capacités individuelles ou la pauvreté du discours qui sont de facteurs aggravants)

En toute théorie il faudrait une relecture par une autre personne ... mais déjà si tu te relisais ça serait cool.

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3533
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: L'âme

#4960

Message par 25 décembre » 01 déc. 2015, 22:03

par Lulu Cypher » 01 Déc 2015, 12:38



Et, en plus, pas mal de choses sont fausses dans tes propositions ... en vrac :
• La conscience (quelle qu'en soit la définition déjà admise) n'existe pas dans tout
• La conscience ne permet pas d'évaluer le bien et le mal ... nos facultés cognitives "supérieures" s'appuyant sur une notion d'éthique et de morale le font par contre très bien.
• La notion de bien et de mal n'est dépendante QUE de la morale ... des valeurs éducatives, religieuses, sociétales et culturelles.

Je ne suis pas d'accord avec ces affirmations.
Soit Tu ne comprends pas.
Soit je ne sais pas expliquer.
Soit tu es contraint par les définitions.
Soit tu ne crois qu'à ce que la science peut expliquer.


• La nature ne connait pas la notion de bien et de mal, en supposant que la nature "sache" quelque chose.
La nature ne connait pas la notion de bien et de mal, mais elle est forcée à agir pour son propre bien.

• "Seul l'être humain à notre connaissance peut faire des choix" tu veux dire à ta connaissance et aussi loin que ta mémoire te pousse ... Voilà exactement ce qui agace un peu tout le monde tu as déjà affirmé ça ... et nous avons tous concouru à t'apporter les preuves que cette prémisse était fausse ... et tu nous la ressort quelques semaines plus tard .... c'est exactement cette attitude qui nous fait dire que tu n'évolues pas dans une discussion (ou que ce n'est pas une discussion) ... Les animaux font des choix (plus ou moins libres et conscients) en fonction de leurs capacités cognitives (liées à l'existence et l'évolution du SNC). Donc dire que seul l'homme fait des choix est une connerie ... désolé (c'est même une connerie contradictoire par rapport à une conscience universelle qui guide vers le bien ou le mal si cette affirmation était vraie ... tu arrives même à ta contredire entre 2 propositions)
"Seul l'être humain à notre connaissance" Le mot connaissance réfère à la méconnaissance de preuves démontrant d'autres types de vie intelligentes sur d'autres planètes.
Les plantes et les animaux sont confrontés à des faits qui les poussent à choisir ce qui est le mieux pour eux et y répondent selon leurs capacités.
En cas de manque d'eau Pelpejul pourra nous donner la réaction de la plante, les animaux sauvages auront un comportement selon leur nature, soit creuser un trou avec leurs sabots, se déplacer vers un point d'eau connu ou s'enfouir dans le sol. L'animal domestique va apporter son bol vide à son maître.
Je réitère donc ma proposition: Seul l'humain est véritablement capable de faire un choix réfléchit. On peut apprendre les règlements de la circulation à un chien d'aveugle? Ou bien on lui apprend à réagir de telle ou telle façon selon les signaux physiques qui se présentent à lui.
De nos jours, avant d'avoir un enfant, un couple ayant le sens de leurs responsabilités, s'entend sur le rôle de chacun si un enfant vient à naître, pensent à leur liberté respective, pense à leur capacité de bien élever l'enfant, à leur moyens financiers puis ils font un choix. Est-ce que l'on peut dire que les animaux font ce genre de choix?
J'espère avoir amélioré la clarté de ma pensée dans cet écrit.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5784
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: L'âme

#4961

Message par Lulu Cypher » 01 déc. 2015, 22:33

25 décembre a écrit : "Seul l'être humain à notre connaissance" Le mot connaissance réfère à la méconnaissance de preuves démontrant d'autres types de vie intelligentes sur d'autres planètes.
Les plantes et les animaux sont confrontés à des faits qui les poussent à choisir ce qui est le mieux pour eux et y répondent selon leurs capacités.
En cas de manque d'eau Pelpejul pourra nous donner la réaction de la plante, les animaux sauvages auront un comportement selon leur nature, soit creuser un trou avec leurs sabots, se déplacer vers un point d'eau connu ou s'enfouir dans le sol. L'animal domestique va apporter son bol vide à son maître.
Je réitère donc ma proposition: Seul l'humain est véritablement capable de faire un choix réfléchit. On peut apprendre les règlements de la circulation à un chien d'aveugle? Ou bien on lui apprend à réagir de telle ou telle façon selon les signaux physiques qui se présentent à lui.
De nos jours, avant d'avoir un enfant, un couple ayant le sens de leurs responsabilités, s'entend sur le rôle de chacun si un enfant vient à naître, pensent à leur liberté respective, pense à leur capacité de bien élever l'enfant, à leur moyens financiers puis ils font un choix. Est-ce que l'on peut dire que les animaux font ce genre de choix?
J'espère avoir amélioré la clarté de ma pensée dans cet écrit.
J'espère aussi que ta pensée est plus claire ... par contre son expression est toujours fausse[1] ... alors comme la démonstration de ton erreur a déjà été faite sur ce forum (pour ce qui concerne les capacité cognitives des animaux) je vais me contenter de persiter dans mes affirmations en te demandant de lire (en entier) cette page ... tu constateras que la cognition animale est très très au dessus de ce que tu penses qu'elle est.

Par contre (dommage encore loupé) les plantes ne font pas de choix elle réagissent "passivement" aux différentes conditions environnementales ... ou aux différents stimuli ... elles ne choisissent pas entre 2 (ou plusieurs) solutions alternatives ... l'évolution a déjà choisi pour elles. Elles n'ont pas plus conscience d'elles ni de leur environnement ... elles le perçoivent, y réagissent mais n'en ont pas conscience.

Hors d'un système nerveux pas de conscience ... à moins de triturer, contraindre, malaxer et étirer jusqu'à sa limite d'élasticité la définition de conscience pour en faire un concept qui n'a plus rien à voir avec son sens d"origine .... (ça ce n'est pas de la néosémie puisqu'il faut à la fois une proximité sémantique et étymologique ... non ça relèverait plus du néologisme)

PS je préfèrerais que tu emploies la première personne du singulier (au lieu de la première personne du pluriel) quand tu parles de tes "fariboles".

----------------------------
[1] Essayer de s'exprimer avec précision et rigueur est bien mais ce n'est pas tout ... encore faut-il que les idées soient valables .... il y a un problème double avec toi ... les idées sont fausses ET mal exprimées ... tant que tu n'auras pas amélioré les deux points ou tout du moins pris en compte un certain nombre de nos commentaires sur le fond et amélioré ton expression sur la forme toute conversation avec toi sera malheureusement stérile et les niaiseries vont revenir à la charge (de part et d'autre) ... ça passe le temps ... ça ne sert a rien mais ça passe le temps.
Dernière modification par Lulu Cypher le 02 déc. 2015, 08:53, modifié 1 fois.

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5590
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: L'âme

#4962

Message par curieux » 02 déc. 2015, 06:40

25 décembre a écrit : La conscience guide et oblige l’univers d’être ce qu’il est avec toutes ses composantes.
Pas du tout, on ne peut utiliser ce terme pour évaluer les lois physiques qui se dégagent du fonctionnement de l'univers.
La survenue d'événements dus aux interactions fondamentales entre elles n'implique pas la réciproque dans la chaine des causalités.
Autrement dit, ce n'est pas parce que l'univers est la cause de l'apparition d'êtres conscients qu'il est lui même doté d'une conscience.
Seul, à notre connaissance, l'humain peut faire un choix.
C'est bien pour ça qu'on peut parler de conscience pour lui, contrairement à l'univers pris dans son ensemble.
L'univers est régit par des lois que notre conscience est capable de connaitre et de formaliser, point barre, là dedans il n'y a pas à tortiller du popotin pour chier droit.
Pour ce qui est de faire des choix, il y a aussi les animaux (c'est vaste) qui apprennent en observant leur environnement, n'as-tu jamais vu cette vidéo où on voit un canard en train de délayer un morceau de pain dans l'eau avec le seul objectif de chopper le poisson qui viendra le gouter ?
A la fin il se fait bouffer lui-même, objectif atteint pour le canard.
Et que dire du chimpanzé qui dépouille une tige feuillue pour l'introduire dans un trou de termitière dans le but de se délecter de ces petites friandises ?
Observation, déduction, action.
Est-ce qu'on observe un tel comportement au niveau des lois fondamentales ?
Si un scientifique dit oui alors il doit arrêter de fumer la moquette.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: L'âme

#4963

Message par Pepejul » 02 déc. 2015, 12:15

Explique moi la différence que tu fais entre un chien qui salive lorsqu'il entend sa gamelle bouger et toi lorsque tu sens l'odeur d'un poulet en train de rôtir....

Puis le différence entre toi qui utilise un couteau pour ouvrir une boite après avoir constaté l'absence d'ouvre-boite et ces animaux qui utilisent une branche qu'ils façonnent pour récupérer de la nourriture inaccessible :

Corneille qui fabrique un outil : http://www.dailymotion.com/video/x5e59o ... il_animals

Corneille qui résout un système en 8 étapes : http://www.spi0n.com/corbeau-casse-tete-bbc/

Chimpanzé qui façonne une branche pour "pêcher" des termites : https://youtu.be/inFkERO30oM

Perroquet qui invente un outil répondant à un besoin : http://www.maxisciences.com/cacato%E8s/ ... 33414.html

Etc..

La réalité montre que ton idée est fausse.

Tu gardes ton idée ou tu la changes en fonction de la réalité des faits ?

En gros : tu agis en croyant ou en scientifique ?
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5784
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: L'âme

#4964

Message par Lulu Cypher » 02 déc. 2015, 13:56

Perso même quand ma gamelle bouge je salive :mrgreen:

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7517
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: L'âme

#4965

Message par Raphaël » 02 déc. 2015, 14:11

25 décembre a écrit :Chez l’humain la conscience est ce qui permet de reconnaître ce qui est dans son champ d'influence et/ou de perception. Et après avoir reconnu ceci, elle identifie des choix qui sont biens ou mal d’interactions avec son ou ses voisins.

Le sens de bien et la mal est ici, indépendant des valeurs religieuses, morales, éthiques et législative. C’est le bien ou le mal reconnu par la Nature. Cette Nature étant vivante ou non.
Si j'ai bien compris il n'y a que les humains qui ont conscience du bien et du mal ... et si j'ai bien compris c'est la Nature vivante ou non qui a conscience du bien et du mal.

:gnee:

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5784
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: L'âme

#4966

Message par Lulu Cypher » 02 déc. 2015, 14:23

Oui c'est le concept d'égalitarisme ou certains sont juste plus égaux que d'autres :mrgreen:

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3533
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: L'âme

#4967

Message par 25 décembre » 02 déc. 2015, 15:52

par Pepejul » 02 Déc 2015, 12:15

Explique moi la différence que tu fais entre un chien qui salive lorsqu'il entend sa gamelle bouger et toi lorsque tu sens l'odeur d'un poulet en train de rôtir....
Puis le différence entre toi qui utilise un couteau pour ouvrir une boite après avoir constaté l'absence d'ouvre-boite et ces animaux qui utilisent une branche qu'ils façonnent pour récupérer de la nourriture inaccessible :Etc..

La réalité montre que ton idée est fausse.
Tu m'as convaincu que les animaux sont l'égal de l'homme.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5784
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: L'âme

#4968

Message par Lulu Cypher » 02 déc. 2015, 15:55

L'homme est un animal ... évidence aussi proche du truisme que la tautologie l'est de la lapalissade :mrgreen:

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: L'âme

#4969

Message par Pepejul » 02 déc. 2015, 15:59

Je ne sais pas si tu as sincèrement reconnu ton erreur ou si tu essaies d'utiliser (encore) des mots polysémiques (animal, égal) pour sous entendre quelque chose....

Animal : être vivant en général hétérotrophe et possédant la plupart du temps une bouche pour se nourrir.
égal : de même valeur

Par exemple :"face à la loi l'animal non humain n'est pas l'égal de l'homme" suffit à démontrer que ton affirmation est incorrecte.

La phrase exacte serait : l'Homme est un animal (merci lulu) et certains animaux sont très proches de l'homme par leur physiologie, leur anatomie, leur comportement etc....
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5784
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: L'âme

#4970

Message par Lulu Cypher » 02 déc. 2015, 16:05

Tout ça ne se rapprocherait-il pas d'une sorte de continuité évolutive par hasard ? .... Mmmmmmm ? :mefiance:

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3533
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: L'âme

#4971

Message par 25 décembre » 02 déc. 2015, 16:06

par Raphaël » 02 Déc 2015, 14:11
25 décembre a écrit :
Chez l’humain la conscience est ce qui permet de reconnaître ce qui est dans son champ d'influence et/ou de perception. Et après avoir reconnu ceci, elle identifie des choix qui sont biens ou mal d’interactions avec son ou ses voisins.

Le sens de bien et la mal est ici, indépendant des valeurs religieuses, morales, éthiques et législative. C’est le bien ou le mal reconnu par la Nature. Cette Nature étant vivante ou non.
Si j'ai bien compris il n'y a que les humains qui ont conscience du bien et du mal ... et si j'ai bien compris c'est la Nature vivante ou non qui a conscience du bien et du mal.
Je viens de relire ce que j'ai écrit et ce n'est pas clair. Je vais reprendre de façon plus compréhensible.
L'humain est le seul a faire un choix entre le bien et le mal et il a conscience de ce choix.
Tout ce qui n'est pas humain ne fait pas de choix, il ne sait faire que le bien sans en avoir conscience. Pour agir contre la nature il doit y avoir un dérèglement dans le fonctionnement normal de l'être.
Pour revenir aux lions, le lion qui voudrait tuer tous les lions mâles de sa communauté serait malade dans sa tête.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: L'âme

#4972

Message par Pepejul » 02 déc. 2015, 16:25

Tu ne "reprends pas de façon plus compréhensible", tu CORRIGES ton idée grâce à nos conseils. Ce n'est pas un problème de s'exprimer mal, c'est de penser faux. Passons, si tu veux te convaincre toi-même que tu avais raison depuis le début, c'est une stratégie qui peut te permettre de ne pas sombrer dans la dépression, après tout tant mieux.
gepetto a écrit :Tout ce qui n'est pas humain ne fait pas de choix, il ne sait faire que le bien sans en avoir conscience. Pour agir contre la nature il doit y avoir un dérèglement dans le fonctionnement normal de l'être.
L'Humain fait souvent le choix du "mal". Comment expliques-tu cela ?

De très nombreux groupes d’animaux exploitent les ressources disponibles de manière néfaste pour leur environnement et même pour eux-même... ton affirmation corrigée est aussi fausse que les précédentes... essaie encore.

Démographie chez les insectes : http://horizon.documentation.ird.fr/exl ... /02235.pdf

Voilà les différents types de stratégie démographiques évolutives que l'on retrouve chez les animaux : http://www.conservation-nature.fr/article1.php?id=388

Tu penses à tort que toutes les populations ont uns stratégie k en équilibre avec leur milieu. Ce n'est valable que dans les milieux extrêmement stables et prévisibles.

Tu vois, encore une fois tu prends le problème à l'envers.

Tu affirmes d'abord, devant l'évidence tu changes, tu ajustes, tu bricoles, ça ne marche pas, tu dévies, tu changes encore etc... c'est une forme de progression chaotique qui n'est pas rentable en matière d'acquisition de connaissances (en tout cas pas à l'échelle d'une vie humaine).

Tu devrais d'abord apprendre ce que les autres ont déjà découvert t vérifier en commençant par les éléments simples de base et avancer progressivement en suivant une logique : chaque élément nouveau doit reposer sur plusieurs éléments solides et bien disposés auparavant. Ton obtiendras ainsi une jolie pyramide de savoir ; stable, équilibrée et solide. Et montant beaucoup plus haut que ton tas de cailloux éparpillés et sans cesse remaniés...

Métaphore BTP.
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5784
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: L'âme

#4973

Message par Lulu Cypher » 02 déc. 2015, 16:32

25 décembre a écrit : Je viens de relire ce que j'ai écrit et ce n'est pas clair. Je vais reprendre de façon plus compréhensible.
L'humain est le seul a faire un choix entre le bien et le mal et il a conscience de ce choix.
Je vais essayer d'être positif ... je suis d'accord avec ces 3 phrases.

Pour ce qui est du reste c'est un profond désaccord sur le fond pas sur la forme .... en fait seul l'homme fait un choix entre le bien et le mal parce qu'il est le seul à faire une distinction entre 2 concepts ... qui sont de son invention. Il n'existe pas de bien et de mal absolu.

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3533
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: L'âme

#4974

Message par 25 décembre » 02 déc. 2015, 21:39

Lulu Cypher » 02 Déc 2015, 16:05

Tout ça ne se rapprocherait-il pas d'une sorte de continuité évolutive par hasard ?
Pour pepejul, Disons pour être plus clair que l'animal humain est physiquement semblable aux animaux en général. Il est plus ressemblant aux mammifères qu'aux invertébrés. Par contre considérant le niveau de perception, de langage, de mémoire, de raisonnement, de décision, de mouvement, de raisonnement logique, de jugement moral et d'esthétique il semblerait qu'un ensemble d'animaux soient supérieurs à l'animal humain.
Le hibou et l'aigle ont une meilleure vue que nous. Certains oiseaux ont un langage verbal et corporel très développée. Il est reconnu que les éléphants une très bonne mémoire. Certains singes ont un raisonnement supérieur, ils utilisent des outils pour attraper d'autres animaux constituant leur nourriture et certains font preuve d'hygiène en lavant leur nourriture. Le futur lion ¸mâle dominant décide de tuer les lionceaux de la portée précédente. Beaucoup d'animaux sont capables de mouvements que nous sommes incapable de reproduire avec la même habileté et la même force. Beaucoup d'animaux sont capables de sentiments envers leurs bébés et sont capable de leur enseigner un comportement moral envers les autres. Un oiseau d'Océanie, lors de la période de reproduction, prépare un nid constituant un chef d'œuvre d'esthétique.
Qui sommes nous pauvres humains face à toutes ces qualités animales que nous n'avons pas?

Pour Lulu: En poussant un peu loin ce raisonnement, lorsque l'Homme disparaîtra de la Terre, la continuité évolutive permettra à certaines espèces de nous remplacer et avec le temps elles aussi feront des guerres mondiales.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3533
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: L'âme

#4975

Message par 25 décembre » 02 déc. 2015, 21:49

par Lulu Cypher » 02 Déc 2015, 16:32
25 décembre a écrit :
Je viens de relire ce que j'ai écrit et ce n'est pas clair. Je vais reprendre de façon plus compréhensible.
L'humain est le seul a faire un choix entre le bien et le mal et il a conscience de ce choix.
Je vais essayer d'être positif ... je suis d'accord avec ces 3 phrases.

Pour ce qui est du reste c'est un profond désaccord sur le fond pas sur la forme .... en fait seul l'homme fait un choix entre le bien et le mal parce qu'il est le seul à faire une distinction entre 2 concepts ... qui sont de son invention. Il n'existe pas de bien et de mal absolu.
Je suis aussi en accord avec ce que tu dis. Les humains en étant capable de distinguer le bien et le mal, devrait être capable de juger le comportement animalier. Celui qui voit le mal dans le comportement normal des animaux se trompe à tous les coups.
Tout ce qui n'est pas humain ni humanisé ne peut reconnaître le mal et ne peut faire le mal.
J'attends ta réponse avant de parler du bien.
Merci de votre réponse intelligente

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit