Un monde sans dieux...

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3400
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar 25 décembre » 04 juil. 2016, 10:39

MaisBienSur » 04 Juil 2016, 07:15
Les EMI doivent engendrer de la paranoïa , ça se comprend, je lui pardonne


Que d'amour de ta part.
Sauf que le "ça se comprend" je ne sais pas comment l'expliquer. Comment as-tu compris que une EMI pouvait causer une paranoïa?
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1166
Inscription : 28 août 2013, 14:36
Localisation : france

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar 86lw » 04 juil. 2016, 11:40

Lorangebleue a écrit :
86lw a écrit :...de savoir si votre agrume considère qu'il y a une volonté, une "création", ou si ça va jusqu'à considérer que nous sommes en accord vibratoire avec "l'énergie" du cosmos?


Imaginons que je considère qu'il y a une volonté ou une puissance créatrice. Voire un Dieu. Vous auriez votre réponse. Bien. Il est content, l'inquisiteur a eu la réponse à sa question. Il est très content.
Et vous feriez quoi ? Avec votre petit cerveau musclé vous me démontreriez avec superbe que je suis dans l'erreur ?

Même pas. On ne peut démontrer une non-existence.
Par contre, si c'est votre argument, alors je saurai que je n'ai pas à en écouter d'avantage. Comme vous le dites vous-même, on a affaire ici à des ressentis et des "expériences" inexprimables et non transmissibles.
Ce qui ne pose en soi aucun problème.
Qu'un crétin trouve souhaitable que les oranges soient pressées si elles sont bleues, que quelque imbécile veuille du mal à tous les types dont le pseudo commence par un 8 suivi d'un 6, ce n'est pas grave. Ça ne le devient que si il y a passage à l'acte...
On a le droit de penser ce qu'on veut. Mais affirmer qu'il s'agit d'une vérité, et pire vouloir l'imposer, sans se référer à autre chose qu'un "questionnement sans réponse jusqu'à aujourd'hui ", ça pose problème, non?
j'espère que mis à part science et vie, vous avez eu l'occasion d'ouvrir 2 ou 3 bouquins.

Ça m'est arrivé. En fait, je suis littéraire de formation, et ma culture scientifique est plutôt ridicule comparée à celle de certains contributeurs...
Alors peut-être avez-vous de votre petit cerveau musclé une immense idée et vous fourvoyez-vous dans l'illusion que votre science à vous dépasse de loin les prodiges évoqués plus haut.

Il y a une deuxième option qui, en vertu de votre melonite aiguë ne vous effleure sans doute pas l'esprit - normal, l'eau y prend beaucoup de place - : Dany, n'étant pas soumis à un dogmatisme envahissant - imaginez le bordel crânien qui vous habite : de l'eau et du dogme plein le ciboulot - saisit parfaitement ce que j'écris.

Dites, il va quand même falloir faire quelque chose pour cet ulcère qui vous donne si méchante humeur et si mauvaise haleine. :mrgreen:
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4055
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar MaisBienSur » 04 juil. 2016, 11:58

25 décembre a écrit :
MaisBienSur » 04 Juil 2016, 07:15
Les EMI doivent engendrer de la paranoïa , ça se comprend, je lui pardonne


Que d'amour de ta part.

Oui, c'est ce que pense aussi ma chérie... Mais là n'est pas le sujet 8=)

25 décembre a écrit :Sauf que le "ça se comprend" je ne sais pas comment l'expliquer. Comment as-tu compris que une EMI pouvait causer une paranoïa?

Les EMI doivent engendrer de la paranoïa
J'exprime par cette phrase une possibilité parmi d'autres.
Puisque à suivre ce sujet, les EMI engendre(raient) la compassion, une vision toute nouvelle de la vie, une sérénité immense, une lucidité extraordinaire, une ouverture d'esprit... Je pense que se prendre tout ça en pleine tronche, ça doit chambouler sérieux les neurones (ceux qui ont survécu à l'incident provocateur de l'EMI) et que des fractures psychologiques se sont surement produites.

Aussi, avec l'aide de Wiki:
On peut dire que le trouble de la personnalité paranoïaque et les troubles délirants présentent de nombreux points communs avec la schizophrénie, et ont probablement une origine commune, mais s'en distinguent par une prédominance des mécanismes délirants (ou interprétatifs), ainsi que du sentiment de persécution.

D'après le psychologue américain Aaron T. Beck, des croyances erronées seraient à l'origine du trouble de la personnalité paranoïaque. (EMI ?)

La nomenclature issue du DSM-IV fait le distinguo entre le trouble de la personnalité paranoïaque d'une part, et les psychoses paranoïaques (appelées troubles délirants), d'autre part. Le mécanisme est le même, avec simplement une intensité et une étendue plus ou moins large des distorsions. Ainsi, un patient souffrant d'un trouble de la personnalité paranoïaque aura une perception irrationnelle de la réalité dans quelques domaines seulement, alors qu'un patient psychotique aura une perception irrationnelle de la réalité dans presque tous les domaines. Pour être plus précis, on peut dire que les patients psychotiques ont malheureusement tendance à réduire le champ de leur activité mentale à ces seules distorsions. Les capacités de jugement des patients psychotiques étant alors fortement endommagées, il devient très difficile, voire impossible, au thérapeute d'amener l'individu à développer une approche plus rationnelle et plus saine de ses problèmes.


Enfin moi j'dit ça, j'dit rien... Je ne suis pas professionnel dans la santé mental, mais il y a des cas d'étude ici :lol:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Lorangebleue
Messages : 306
Inscription : 09 juin 2016, 08:25

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar Lorangebleue » 04 juil. 2016, 12:03

86lw a écrit :...
Par contre, si c'est votre argument, alors je saurai que je n'ai pas à en écouter d'avantage. Comme vous le dites vous-même, on a affaire ici à des ressentis et des "expériences" inexprimables et non transmissibles.
...


En grand Inquisiteur, vous posez une question. J'y réponds.
Puis vous me demandez d'argumenter sur quelque chose dont vous reconnaissez vous-même qu'il n'y pas d'argumentation à apporter. Ma question est : que voulez-vous à la fin * ???










* : à la fin, vous espériez dans votre questionnement sans finesse que j'embraye sur l’Éden, le ressenti vibratoire, les anges, les fantômes, le diable ou le chat de la mère Michel. Ce qui vous aurait permis de tenter de me ridiculiser en faisant montre de votre science infuse (et vous auriez pu vous esclaffer : Whouaaaaaa l'aut'débile qui croit que les démons lui chatouillent les pieds la nuit...).
Pas de pot, je vous annonce croire en un principe créateur. Trop vague, difficile à moquer, le principe créateur, non ? Du coup, vous perdez pied...Glou glou...

(faites gaffe quand même, il y a des démons qui sont en train de vous chatouiller les certitudes...là, derrière vous...)

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20296
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar Jean-Francois » 04 juil. 2016, 12:28

86lw a écrit :On a le droit de penser ce qu'on veut. Mais affirmer qu'il s'agit d'une vérité, et pire vouloir l'imposer, sans se référer à autre chose qu'un "questionnement sans réponse jusqu'à aujourd'hui ", ça pose problème, non?


Brandir ce genre de questions existentielles irrésolues est, au mieux, un argument en faveur de rien du tout* et, au pire, un appel à demeurer ignorant**. (Et, ama, quand c'est associé à un appel à l'autorité tellement vague qu'il en devient élimé ça tend vers le "au pire".)

Si des questions ne génèrent aucune réponse avec persistance autant considérer qu'elles sont mal posées et en trouver qui permettent une réponse. S'acharner à les considérer comme valides malgré tout revient à présupposer qu'il existe une réponse. C'est particulièrement vrai pour celle sur le "sens": s'entêter à penser que la question doit trouver réponse revient à présupposer qu'il doit exister un sens, une raison derrière l'existence de chacun. Et cette manière de concevoir les choses résulte très souvent de l'influence de superstitions qui favorisent l'impression de détenir (ou, la foi en) "une quelconque vérité", plus ou moins brumeuse selon les individus.

En fait, il y a certainement deux grandes manières de répondre aux questions existentielles: soit on met l'emphase sur l'ignorance (et le "tout est possible"), soit sur les connaissances (et le "tout n'est pas possible"). Il faut reconnaitre que dans le premier cas l'"évanouissement de bonheur", l'"extase inexprimable" peuvent se révéler d'excellentes approches pour résoudre ces questions. Autrement, on peut rechercher des connaissances objectives, partielles, certes, et rarement aussi enivrantes que celles proposées par les adeptes de la première manière, mais qui entrainent un progrès certain.

Personne ne s'en tient à un extrême, car il est clair que tenir les deux types de réponses (celles basées sur l'ignorance et celles basées sur des connaissances) pour aussi valables l'un que l'autre est une grossière erreur. Déjà, faire ainsi c'est se retirer toute capacité de déterminer ce qui tient de l'imposture et ce qui n'en tient pas. Quand tout s'équivaut, rien n'est particulièrement vrai... donc rien n'est particulièrement faux.

Jean-François

* On ne connait pas tout sur tout est assez trivial.
** Si le but est de suggérer que l'absence d'argument est en soi un argument.
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1166
Inscription : 28 août 2013, 14:36
Localisation : france

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar 86lw » 04 juil. 2016, 13:44

Lorangebleue a écrit : à la fin, vous espériez dans votre questionnement sans finesse que j'embraye sur l’Éden, le ressenti vibratoire, les anges, les fantômes, le diable ou le chat de la mère Michel. Ce qui vous aurait permis de tenter de me ridiculiser en faisant montre de votre science infuse (et vous auriez pu vous esclaffer : Whouaaaaaa l'aut'débile qui croit que les démons lui chatouillent les pieds la nuit...).
Pas de pot, je vous annonce croire en un principe créateur. Trop vague, difficile à moquer, le principe créateur, non ? Du coup, vous perdez pied...Glou glou...

(faites gaffe quand même, il y a des démons qui sont en train de vous chatouiller les certitudes...là, derrière vous...)

Bon, en quelques points:

- il fallait bien savoir d' "où" vous parliez. Et il y avait le choix ( à part le chat de la mère Michel) entre toutes les options que vous avez citées, et bien d'autres encore. Je me demande d'ailleurs pourquoi il a vous fallu tant de temps pour y arriver. Ce n'était pas la peine de vous débattre comme un de ces démons derrière moi qui voulaient chatouiller mes certitudes...( j'en ai noyé une partie dans l'eau bénite, et égorgé les autres à coups de rasoir d'Ockham. On ne sait jamais... :a2: )

- "difficile à moquer, le principe créateur, non ?" Effectivement. On imagine mal un principe créateur édicter des interdits alimentaires, pousser à la croisade, et promettre l'enfer à qui ne l'adorerait pas...

- "Trop vague, le principe créateur, non ?" Effectivement. On imagine mal un principe créateur servir d'argument, permettre la réflexion, donner des résultats à étudier...

- "Pas de pot, je vous annonce croire en un principe créateur." Me croirez-vous si je vous dis que cela ne me gêne en rien, que je considère que c'est un droit qui vous appartient, et qu'il faut respecter?

- "Du coup, vous perdez pied...Glou glou..." Ben ... désolé de vous décevoir, mais ce qui m'étonne chez vous, c'est ce comportement: pirouettes, refus de répondre, insultes,...tout ça pour en finir par " je vous annonce croire en un principe créateur."? Je n'avais encore jamais polémiqué avec un croyant d'un "principe créateur", version extrémiste ... :mrgreen:
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3918
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar unptitgab » 04 juil. 2016, 14:24

Lorangebleue a écrit :* : à la fin, vous espériez dans votre questionnement sans finesse que j'embraye sur l’Éden, le ressenti vibratoire, les anges, les fantômes, le diable ou le chat de la mère Michel. Ce qui vous aurait permis de tenter de me ridiculiser en faisant montre de votre science infuse

Vous ne trouverez aucun sceptique défendant la science infuse, ça c'est le mode de fonctionnement des charlatans persuadés sans aucune connaissance de la physiologie de soigner les gens, des religieux ou autres pseudo philosophes métaphysiques.
Pas de pot, je vous annonce croire en un principe créateur. Trop vague, difficile à moquer, le principe créateur, non ? Du coup, vous perdez pied...Glou glou...

(faites gaffe quand même, il y a des démons qui sont en train de vous chatouiller les certitudes...là, derrière vous...)

Oh nul besoin de perdre du temps pour vous railler, pour cela vous êtes le plus apte à le faire caricature que vous êtes. Quant au principe créateur ben c'est aussi improuvable que dieu et tout autant improbable, qui plus haut parlait de science infuse, c'est ce que vous faites concidérer comme valide une croyance.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3400
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar 25 décembre » 04 juil. 2016, 20:20

Jean-Francois » 04 Juil 2016, 12:28
Personne ne s'en tient à un extrême, car il est clair que tenir les deux types de réponses (celles basées sur l'ignorance et celles basées sur des connaissances) pour aussi valables l'un que l'autre est une grossière erreur. Déjà, faire ainsi c'est se retirer toute capacité de déterminer ce qui tient de l'imposture et ce qui n'en tient pas. Quand tout s'équivaut, rien n'est particulièrement vrai... donc rien n'est particulièrement faux.


Par exemple croire aux anges serait le blanc, ne pas croire serait le noir et tenter de démontrer leurs existences par des témoignages serait le gris?
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3400
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar 25 décembre » 04 juil. 2016, 20:37

86lw » 04 Juil 2016, 13:44

- "difficile à moquer, le principe créateur, non ?" Effectivement. On imagine mal un principe créateur édicter des interdits alimentaires, pousser à la croisade, et promettre l'enfer à qui ne l'adorerait pas...


La source créatrice de tout l'univers, pour se limiter au notre, le seul que l'on connaisse, a créé les lois de la physique et probablement des lois métaphysique pour que l'univers évolue. Nous évoluons. En tant qu'humains nous avons des choix à faire à tout moment. À nous collectivement et individuellement de faire les choix qui vont le plus possible assurer la pérennité de l'espèce et nous faire évoluer.

Est-ce qu'il faut être scientifique pour dire cela ou bien faut-il être croyant en des religions? Je crois qu'il faut être conscient de ce qui se passe globalement dans notre univers.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5745
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar Lulu Cypher » 04 juil. 2016, 23:11

Lorangebleue a écrit :La quête est le trésor.

Je suis d'accord que la spiritualité vaut plus par la nature du questionnement que par la qualité de la réponse.

Lorangebleue a écrit :
Lulu Cypher a écrit :par quel miracle l'improuvable serait-il plus plausible que le prouvable?

Il n'est pas question de plausibilité selon moi. Il est systématiquement dit ici que le rationnel aurait plus de valeur que le spirituel. A ma question "en vertu de quoi ?", je n'ai pour l'instant jamais eu de réponse satisfaisante autre que le mépris, l'ironie fade ou la moquerie corporatiste.
Non il est bien question de plausibilité plutôt que d'opinion (l'opinion que tu as de ce que certains te disent et que tu interprète au travers un filtre assez partisan).

Tu raisonnes dans l'absolu et sans repère comparatif ou discriminant. La question : "est-ce que le scientifique vaut mieux que le boucher" est une question stupide inappropriée ... le scientifique vaut mieux que le boucher en science (donc dans le cadre restreint de son activité professionnelle) et le boucher vaut mieux que le scientifique en boucherie ... point.

Lorangebleue a écrit :La catégorisation est très largement partagée des deux côtés, vous pourriez en convenir

Non je n'en conviens pas pour minimalement 2 raisons :
  • parce que tu cherches à te victimiser tout en te vantant de t'en prendre à toi tout seul à un groupe supposément homogène et que par la même tu oublies que tu es à l'origine de ces affrontements infertiles ... l'agresseur c'est pas mal toi ... et dans tous les fils ou tu interviens.
  • parce que là ou tu vois deux côtés j'en vois une infinité (en tout cas autant qu'il existe d'intervenants) alors plutôt qu de me cacher (ou te cacher) derrière un groupe qui n'en est pas forcément un je te suggère de considérer que mes remarques ne sont destinées qu'à toi et que celle que tu me fais ne dépassent pas le cadre de ma petite personne.

Lorangebleue a écrit :Je ne mords que ceux des sceptiques qui expriment un mépris voire une rage contre tout ce qui ne correspond pas à leurs valeurs ou leur centre d'intérêt. Ne voir dans le religieux - je répète pour ma part être areligieux - que de terribles terroriste ou d'affreux inquisiteurs c'est faire offense à la multitude qui vit une spiritualité apaisée. Et c'est tout, sauf résoudre un problème.
Ce que tu devrais faire (à mon avis), si tu ne peux contrôler ton affect, serait d'appliquer ton propre propos en tenant compte de ma petite modification .... ne mords que ceux (quelle que soit leur supposée appartenance) "qui expriment un mépris voire une rage contre tout ce qui ne correspond pas à leurs valeurs" ... tu gagneras à la fois en objectivité et en crédibilité (bah si tu te souhaites un avenir ici bien sur)

Lorangebleue a écrit :Être incapable de faire la part des choses [...] c'est soit un aveuglement sélectif, soit de la malhonnêteté intellectuelle.
Je dois avouer que ça va sans doute te fâcher mais c'est exactement ce que je me disais à ton sujet.
Je m'explique. Pour reprendre comme exemple la science et les croyances de manière générale, ce sont deux domaines parfaitement disjoints ... les croyances se foutent de manière explicite de la science dans le sens ou elles n'ont cure dans le cadre de leur expression de respecter ou violer les lois de l'univers ... et se préoccupent de la science pour mieux en tordre les résultats à leur avantage. Quant à la science ... elle se fout des croyances non pas avec le même mépris que précédemment ... non en les ignorant ... les croyances (à part les phobies) n'intéressent pas la science parce qu'elle ne peut souvent pas interagir avec et que, sachant que la science représente la meilleure (moins mauvaise) façon de décrire le réel elle n'a pas de temps à perdre (si elle avait une conscience) à se poser des questions sur ce qui ne l'est pas.

Il est donc improductif (voire malhonnête) d'opposer ce qui n'est pas opposable et de ne savoir faire la part des choses entre 2 visions de 2 parties du monde qui sont différentes.

Bon pour le scepticisme scientifique, et le regroupement supposé des sceptiques (et leur si vilaine attitude) je voudrais juste repréciser ce qui t'a déjà été dit un certain nombre de fois ici et dont tu n'as pas cru utile de tirer profit (dommage ça m'aurait convaincu que tu savais faire la part des choses).

Pour ce qui concerne le scepticisme scientifique il est vrai que je n'ai rien à dire de plus sur ce sujet que ce qu'en dit Wikipedia. C'est ce genre de scepticisme que nous mettons en oeuvre et essayons d'appliquer ici pour (et c'est le but de ce forum et de cette association) "promouvoir la pensée critique et la rigueur scientifique dans le cadre de l'étude d'allégations de nature pseudoscientifique, religieuse, ésotérique ou paranormale"[1].

Pour ce qui concerne l'idée que tu as de ce que les sceptiques sont ... la réalité est plus floue. Il n'y a pas d'examen, de diplôme de sceptique c'est un truisme ... les intervenants "sceptiques" de ce forum sont majoritairement des personnes qui adhèrent au scepticisme scientifique mais qui ont une définition très personnelle de la manière dont ils voient le scepticisme en général. Je pense même que tu trouveras autant de définitions que d'intervenants. Par opposition à un groupe social ou religieux qui est unis par une conviction, une parole et un ensemble de règles/rites/crédos qui lui sont spécifiques nous ne sommes réunis ici pour aucune raison intrinsèque au groupe mais juste parce que nous trouvons que l'application de règles extrinsèques (le scepticisme scientifique) reste la manière la plus efficace de décrire la réalité et de tordre le cou à quelques idées reçues. Nous formons donc une sorte d'association aux liens ténus de personnes très hétérogènes.

Bien sur je comprends ton dilemme ... comment s'opposer systématiquement à une cible si floue ... fastoche il suffit de concentrer ta cible par un amalgame peu subtil, quelques stratagèmes, des généralisations abusives, un peu d'appel au ridicule, beaucoup d'évitement, quelques "ad hominem"/insultes et une pincée de faux dilemmes .... et je suis désolé une bonne dose de malhonnêteté (ou d'aveuglement pour tout ce qui heurte tes convictions ... au choix) en donnant consistance à une cible qui n'existe pas .... les sceptiques (qui peuvent être raillés en "scientistes"). Bon c'est assez malhonnête mais c'est humain.

D'aileurs en parlant d'évitement, je t'ai déjà adressé 3 post (auxquels tu n'as pas répondu ... sans doute noyés dans le flots des autres posts). 2 d'entre eux te posaient une question .... je vais les reformuler ici :
  • Plutôt que d'être dans une opposition systématique pourrais-tu nous dire quelle est ta philosophie, tes opinions ... ton modèle de perception du réel, tes convictions, tes valeurs ... pour qu'enfin une conversation qui n'est pas une charge en règle de ta part puisse s'établir ?
  • Quel est le mécanisme, la méthode, les moyens qui te permettent de discriminer les informations que tu collectes comme des connaissances valides ou des informations fausses voire inutiles .... bref comment construis-tu ton corpus de connaissances personnelles

----------------------------------------
[1] ce n'est pas une justification mais une description de l'endroit ou tu as mis les pieds ... il parait évident que nous ne changerons pas d'objectif quelle que soit ta compréhension de notre but.

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1854
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar switch » 05 juil. 2016, 03:41

Lorangebleue a écrit :On parle là de génies éminemment brillants dont je ne vous ferai pas l'offense de vous faire la liste, j'espère que mis à part science et vie, vous avez eu l'occasion d'ouvrir 2 ou 3 bouquins.


C'est quoi pour vous la définition de génie ? Ils sont sortis d'une lampe magique ? :interro:
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4055
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar MaisBienSur » 05 juil. 2016, 03:59

switch a écrit :
C'est quoi pour vous la définition de génie ? Ils sont sortis d'une lampe magique ? :interro:

Pour moi, c'est les gars qui bossent chez GiFi
Image
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5527
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar curieux » 05 juil. 2016, 04:30

Lorangebleue a écrit :
curieux a écrit :[Ce qui me fait marrer]...doucement venant de la part d'une habituée qui a pleins de béquilles dans sa garde robe, c'est qu'elle reproche à ceux qui n'en ont pas besoin d'être des gens valides.
Bein oui ma bonne dame, quand on arbore une 'spiritualité' comme un plus alors qu'on la considère comme une béquille on te laisse deviner qui est l'handicapée.
Je viens de faire l'effort de vous lire 4 fois. Je ne comprends pas. Je suis désolée. Essayez sujet-verbe-complément. Faites simple. Si Occam pouvait raser votre prose, pour une fois il aurait une utilité avérée.
Vraiment.
Mais non tu n'es pas désolée, tu n'es tout simplement pas capable de comprendre ce que tu lis.
Moi, j'appelle ça une béquille, une de plus dans ta garde robe.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Dany
Messages : 1437
Inscription : 09 févr. 2004, 18:44

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar Dany » 05 juil. 2016, 06:25

Lulu Cypher a écrit : ...parce que là ou tu vois deux côtés j'en vois une infinité (en tout cas autant qu'il existe d'intervenants)...


Ben non. Il y a la gang et puis les autres. Est-il possible que tu ne t’en aperçoives pas ? J’en doute.

La gang, c’est une communauté immédiatement reconnaissable qui se veut élitiste (en toute fausse modestie). C’est peut être le fait qu’il y ait 2 ou 3 individus qui restent plutôt en périphérie qui te trompe. Mais s’il existe une infinité de nuances, elles doivent rester dans les limites de tolérance imposées par la gang, sinon on est un zozo (l’horreur, quoi).

La gang, c’est une communauté d’idée, mais surtout une communauté de ton. Et ça, c’est immédiatement reconnaissable pour l’éventuel lecteur qui passe : le bon mot qui se veut tueur, asséné du haut de l’estrade, le ton doctoral, l’alibi de La Science pour soutenir une idéologie sur un sujet ou l’autre, alors que justement on pourrait citer des scientifiques qui ont un avis contraire (mais, bien sûr, ce sont des scientifiques zozotifiants ou minoritaires ou pensionnés,… n’importe quoi du moment que ce soit décrédibilisant).

Lulu Cypher a écrit :Bon pour le scepticisme scientifique, et le regroupement supposé des sceptiques (et leur si vilaine attitude).


Ca n’a rien de supposé, c’est exactement ça (sur ce forum, en tous cas).

Lulu Cypher a écrit :Je pense même que tu trouveras autant de définitions que d'intervenants. Par opposition à un groupe social ou religieux qui est unis par une conviction, une parole et un ensemble de règles/rites/crédos qui lui sont spécifiques nous ne sommes réunis ici pour aucune raison intrinsèque au groupe…


Si, si. Vous êtes bien unis par une conviction, une parole et quelques règles/rites/crédos implicites. Pour le rite, on peut citer la bienvenue au nouveaux inscrits, suivie de la phase d’observation (est il assimilable ?), le bizutage test, puis le rejet avec l’immanquable déchaînement de la meute ou bien l’adhésion. C’est très amusant à observer, ça.

Lulu Cypher a écrit :Bien sur je comprends ton dilemme ... comment s'opposer systématiquement à une cible si floue ... fastoche il suffit de concentrer ta cible par un amalgame peu subtil,…

Ben oui, c’est tellement peu subtil et pourtant tu ne t’en aperçois pas (semble t'il). Pourtant c’est évident pour n’importe quel lecteur, mais bon, pour n’importe quel lecteur zozo, probablement… alors ça ne compte pas.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4055
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar MaisBienSur » 05 juil. 2016, 06:34

Dany a écrit : Pourtant c’est évident pour n’importe quel lecteur, mais bon, pour n’importe quel lecteur zozo, probablement… alors ça ne compte pas.

C'est pas faux... Je ne me catégorise pas chez les zozos, mais je suis plutôt en accord avec ton observation. Mais je pense également qu'on la retrouve dans une majorité de groupe d'humains, sur le net ou dans la vie réelle, donc rien de bien nouveau dans ce monde.
Le plus surprenant pour moi n'est pas le "gang", mais ceux qui justement détonnent de ce groupe, et qui posent leurs valises ici, sur un forum qui ne leur correspond pas.

On a tous le choix d'y rester ou d'aller voir ailleurs si l'herbe y est plus verte, pourquoi ces critiques incessantes sur la modération, le fonctionnement, la mentalité du lieu ?
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Lorangebleue
Messages : 306
Inscription : 09 juin 2016, 08:25

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar Lorangebleue » 05 juil. 2016, 07:09

curieux a écrit :...
Bein oui ma bonne dame, quand on arbore une 'spiritualité' comme un plus alors qu'on la considère comme une béquille on te laisse deviner qui est l'handicapée.


curieux a écrit :...Mais non tu n'es pas désolée, tu n'es tout simplement pas capable de comprendre ce que tu lis.
Moi, j'appelle ça une béquille, une de plus dans ta garde robe.


J'ai l'impression que pour vous être "handicapée" ou équipée de béquilles est un sujet de moquerie. Ça vous fait marrer les handicapés ?

Perso, je vous répète que je ne pipe toujours pas un traitre mot de ce que vous racontez. Et franchement, plus je vous lis plus j'ai l'impression que Jean-Claude Vandamme et sa prose surréaliste fréquentent ces lieux.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7501
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar Nicolas78 » 05 juil. 2016, 07:20

MaisBienSur a écrit :
Dany a écrit : Pourtant c’est évident pour n’importe quel lecteur, mais bon, pour n’importe quel lecteur zozo, probablement… alors ça ne compte pas.

C'est pas faux... Je ne me catégorise pas chez les zozos, mais je suis plutôt en accord avec ton observation. Mais je pense également qu'on la retrouve dans une majorité de groupe d'humains, sur le net ou dans la vie réelle, donc rien de bien nouveau dans ce monde.
Le plus surprenant pour moi n'est pas le "gang", mais ceux qui justement détonnent de ce groupe, et qui posent leurs valises ici, sur un forum qui ne leur correspond pas.

On a tous le choix d'y rester ou d'aller voir ailleurs si l'herbe y est plus verte, pourquoi ces critiques incessantes sur la modération, le fonctionnement, la mentalité du lieu ?


Asses d’accord aussi.
D’ailleurs ce que dit Dany est hautement interessant et son observation me semble digne d’intérêt.

Parcontre vous oubliez un truc (les gars).
Le fait de croire que cette observation est valable à 100% alors que la réaction des sceptiques n'est souvent que le rallongement de la réponse à des personnes d'on les positions ne sont pas claires et déjà elles même généralisatrices et caricaturés, utilisant les mêmes biais de sélections argumentatif (que Dany décrit asses bien en faite). Ce qui fait que le groupe peut aussi se sentir attaqué, pour...de bonnes raisons.
Le nouveau venu n'est donc pas plus légitime (malgré que l'effet du groupe sois plutôt fourbe et ne soit pas plus légitime aussi).
Rejetant par exemple désabusement les consensus ou revendiquant qu'un chercheur trop connue est forcement corrompu, intéressé ou alors va devenir "asbeen" (ce qui serai une bonne raison de le considérer dépassé des maintenant) etc...j'en oublie des centaines.

Mais bien entendu, l'effet de groupe existe ici.
Et il existe partout.
La vie de ceux qui ne s'y soumettent pas est plus dur, c'est indéniable. C'est un effet qu'on ne peut pas éviter.
Mais notons que l'anticonformiste, autant que le conformisme, est un biais comportementale. Les deux le sont.
Ça permet de relativiser le fait que le non-soumis serait forcement dans le vrai...puisqu'il ne se soumet pas et à une autre vision sur le groupe (extérieur).
Or il n'a pas forcement une bonne vue.
Dernière édition par Nicolas78 le 05 juil. 2016, 07:27, édité 3 fois.

Lorangebleue
Messages : 306
Inscription : 09 juin 2016, 08:25

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar Lorangebleue » 05 juil. 2016, 07:21

86lw a écrit :... refus de répondre...


Deux fois que vous me relancez à ce sujet : refus de répondre à quoi ? Quelle est votre question ?

Comme je vous l'ai dit, ce qui vous chiffonne, ça n'est pas que je ne réponde pas à une éventuelle question, c'est que ma réponse ne correspond pas à ce que vous espériez. Du coup, je vous renvoie jouer à vos pâtés de sable et vous vous enfoncez jusqu'au cou.

Et puis il est poilant ce forum où vous vous autorisez à ne pas répondre à mes questions mais exigez que je réponde aux vôtres. Vous auriez fait d'excellents inquisiteurs.

Je répète : Quelle est votre question ?

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3918
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar unptitgab » 05 juil. 2016, 08:04

Lorangebleue a écrit :Comme je vous l'ai dit, ce qui vous chiffonne, ça n'est pas que je ne réponde pas à une éventuelle question, c'est que ma réponse ne correspond pas à ce que vous espériez. Du coup, je vous renvoie jouer à vos pâtés de sable et vous vous enfoncez jusqu'au cou.

Ça va les chevilles, s'autoproclamer vainqueur n'est pas franchement difficile, mais comme toute prétention jamais en rapport avec la réalité.
Et puis il est poilant ce forum où vous vous autorisez à ne pas répondre à mes questions mais exigez que je réponde aux vôtres. Vous auriez fait d'excellents inquisiteurs.

Je répète : Quelle est votre question ?

Peut être que si vous posiez de réelles questions et pas de faux dilemmes vous auriez plus de réponses construites, mais comme votre but est juste de considérer que tout se vaut sans discrimination, pourquoi seul vous pouvez y répondre, et que le savoir ne vous intéresse nullement, sauf que ce savoir est défendu sur ce forum et que cela permet de mettre le nez dans le caca à, par exemple, tout les escrocs de la médecine homéopathes, naturopathes, acupuncteurs, défenseurs du Reiki et autres machinpathes qui ne faisant pas mieux que l'effet placebo ne font que soulager chez certains les légers symptômes gérer par le cerveau: douleurs, nausées, mais ne soigneront jamais et ne s'attaqueront jamais aux causes des maladies contrairement à leurs prétentions.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1854
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar switch » 05 juil. 2016, 08:21

Lorangebleue a écrit : Du coup, je vous renvoie jouer à vos pâtés de sable et vous vous enfoncez jusqu'au cou.


Moi j'en ai une de question, pourquoi êtes-vous si méchant(e) ? C'est pas un reproche, des vénères, il y en a plein le forum, mais vous, pourquoi prenez-vous plaisir à ça ?
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7501
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar Nicolas78 » 05 juil. 2016, 08:31

switch a écrit :
Lorangebleue a écrit : Du coup, je vous renvoie jouer à vos pâtés de sable et vous vous enfoncez jusqu'au cou.


Moi j'en ai une de question, pourquoi êtes-vous si méchant(e) ? C'est pas un reproche, des vénères, il y en a plein le forum, mais vous, pourquoi prenez-vous plaisir à ça ?



Parcequeeee ! ... Lorangebleue est en faite une orange rouge (pressée) :

https://www.youtube.com/watch?v=EHY4I29jxjo


;)

Avatar de l’utilisateur
lau'jik
Messages : 880
Inscription : 17 déc. 2012, 19:11

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar lau'jik » 05 juil. 2016, 08:33

Parlant de lorangebleue
switch a écrit :Moi j'en ai une de question, pourquoi êtes-vous si méchant(e) ?

PASSSQUEUUU !!!! OK ? :mrgreen

edit : mercredi précédée par Nicolas :lol:
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre Dac
"Ne pas connaître son talent, c'est faciliter la réussite des médiocres."

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1166
Inscription : 28 août 2013, 14:36
Localisation : france

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar 86lw » 05 juil. 2016, 09:14

Lorangebleue a écrit :
86lw a écrit :... refus de répondre...

Deux fois que vous me relancez à ce sujet : refus de répondre à quoi ? Quelle est votre question ?
Je répète : Quelle est votre question ?


Si vous ne lisez pas les messages, il est certain que ça va tourner en rond...
Pour une fois, je vais me citer (tant pis pour le melon!):


86lw a écrit :
Lorangebleue a écrit : à la fin, vous espériez dans votre questionnement sans finesse que j'embraye sur l’Éden, le ressenti vibratoire, les anges, les fantômes, le diable ou le chat de la mère Michel. Ce qui vous aurait permis de tenter de me ridiculiser en faisant montre de votre science infuse (et vous auriez pu vous esclaffer : Whouaaaaaa l'aut'débile qui croit que les démons lui chatouillent les pieds la nuit...).
Pas de pot, je vous annonce croire en un principe créateur. Trop vague, difficile à moquer, le principe créateur, non ? Du coup, vous perdez pied...Glou glou...

(faites gaffe quand même, il y a des démons qui sont en train de vous chatouiller les certitudes...là, derrière vous...)

Bon, en quelques points:

- il fallait bien savoir d' "où" vous parliez. Et il y avait le choix ( à part le chat de la mère Michel) entre toutes les options que vous avez citées, et bien d'autres encore. Je me demande d'ailleurs pourquoi il a vous fallu tant de temps pour y arriver. Ce n'était pas la peine de vous débattre comme un de ces démons derrière moi qui voulaient chatouiller mes certitudes...( j'en ai noyé une partie dans l'eau bénite, et égorgé les autres à coups de rasoir d'Ockham. On ne sait jamais... :a2: )

- "difficile à moquer, le principe créateur, non ?" Effectivement. On imagine mal un principe créateur édicter des interdits alimentaires, pousser à la croisade, et promettre l'enfer à qui ne l'adorerait pas...

- "Trop vague, le principe créateur, non ?" Effectivement. On imagine mal un principe créateur servir d'argument, permettre la réflexion, donner des résultats à étudier...

- "Pas de pot, je vous annonce croire en un principe créateur." Me croirez-vous si je vous dis que cela ne me gêne en rien, que je considère que c'est un droit qui vous appartient, et qu'il faut respecter?

- "Du coup, vous perdez pied...Glou glou..." Ben ... désolé de vous décevoir, mais ce qui m'étonne chez vous, c'est ce comportement: pirouettes, refus de répondre, insultes,...tout ça pour en finir par " je vous annonce croire en un principe créateur."? Je n'avais encore jamais polémiqué avec un croyant d'un "principe créateur", version extrémiste ... :mrgreen:
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18620
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Deux gros bobos

Messagepar Denis » 05 juil. 2016, 14:23


Salut 86lw,

Tu dis :
Lorangebleue a écrit :difficile à moquer, le principe créateur, non ?
Effectivement. On imagine mal un principe créateur édicter des interdits alimentaires, pousser à la croisade, et promettre l'enfer à qui ne l'adorerait pas...

Excellent recentrage sur le coeur du bobo.

Tu dis aussi :
Lorangebleue a écrit :Du coup, vous perdez pied...Glou glou..."
Ben ... désolé de vous décevoir, mais ce qui m'étonne chez vous, c'est ce comportement: pirouettes, refus de répondre, insultes,...tout ça pour en finir par " je vous annonce croire en un principe créateur."? Je n'avais encore jamais polémiqué avec un croyant d'un "principe créateur", version extrémiste ... :mrgreen:

Cet autre bobo n'arrange rien.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Florence
Messages : 8567
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Un monde sans dieux...

Messagepar Florence » 05 juil. 2016, 14:41

86lw a écrit : Ben ... désolé de vous décevoir, mais ce qui m'étonne chez vous, c'est ce comportement: pirouettes, refus de répondre, insultes,...tout ça pour en finir par " je vous annonce croire en un principe créateur."? Je n'avais encore jamais polémiqué avec un croyant d'un "principe créateur", version extrémiste ... :mrgreen:


En fait, ce qu'il professe croire n'a rien à voir avec le véritable objet de sa vénération, à savoir lui-même, ce qu'il nous répète à chacune de ses interventions, qui se résument à "Tous des crétins sauf moi qui détient la vérité vraie et je vais tenter de pourrir l'existence de quiconque ne se plie pas à l'adoration de mon nombril".
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."


Revenir vers « Discussions générales »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit