Les goûts et les couleurs : acquis, innés, ça se discute.

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3400
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Les goûts et les couleurs : acquis, innés, ça se discute.

Messagepar 25 décembre » 12 sept. 2016, 15:29

spin-up » 12 sept. 2016, 13:30

25 décembre a écrit :
spin-up » 12 sept. 2016, 05:30
Par contre pour un régime donné, et si le choix existe (pas si frequent dans la nature) la plupart des animaux peuvent développer un gout pour un aliment plutot qu'un autre.

C'est très peu le goût mais la disponibilité de la nourriture.

Ce que j'ecris justement c'est que quand la nourriture ne manque pas et est variée les animaux developpent souvent des preferences personnelles.

Les animaux n'ont pas de préférences "personnelles" ni probablement de préférences individuelles. Ils ont appris de leurs parents à distinguer (dans le cas des cerfs de Virginie) la nourriture qui est bonne pour eux selon l'endroit où ils vivent. Au Québec, dans la Montérégie, ils mangent: "L'été, comme la nourriture est abondante, il consomme entre 4,5kg et 6,5kg de végétaux de toutes sortes quotidiennement. Il mange des herbes (trèfle, luzerne, mil), des feuilles et des ramilles (cèdre, érable, peuplier, bouleau), et des petits fruits (glands, faines, pommes). L'hiver lui est plus difficile, il doit se contenter d'un menu plus limité de 3kg par jour. Il mange alors des bourgeons et les bouts de branches des érables, des noisetiers, des sapins et de divers arbustes." http://csaffluents.qc.ca/animalier/cerfnome.htm
Les membres de la même espèce quand ils habitent la région au Nord de La Tuque, la moitié de ces plantes ne sont pas disponibles. Ils mangent selon la disponibilité de la nourriture.
Bien que nous puissions croire que ces animaux ont des goûts et que les pommes sont leur met préféré, ils ne mangent que ce qu'ils trouvent dans leur habitat selon les saisons.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3400
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Les goûts et les couleurs : acquis, innés, ça se discute.

Messagepar 25 décembre » 12 sept. 2016, 15:35

Kraepelin » 12 sept. 2016, 10:56

25 décembre a écrit :
Dans les années 1970 les biologistes du Ministère de la Faune et des Parcs a constaté que dans un ravage de cerf de Virginie, les cerfs n'avaient plus assez de nourriture à leur portée. Ils ont placé du foin à des endroits facile d'accès. Les cerfs en mangeaient et semblaient trouver cette nourriture à leur goût. Au printemps les biologistes ont constatés que plusieurs cerfs étaient mort de malnutrition, le ventre plein. La nourriture que l'on donne aux bovins ne convenait pas aux cerfs.


Je ne la connaissais pas celle-là. Tu as une source?


Je suis la source. C'était entre 1976 et 1980 dans le comté de Bellechasse. Il est interdit de donner des précisions pour éviter le braconnage.
L'année suivante, pour aider ces animaux, des bouleaux et des trembles furent coupés sur place et aucun foin ne fut donné.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3916
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Les goûts et les couleurs : acquis, innés, ça se discute.

Messagepar unptitgab » 12 sept. 2016, 17:27

Quand je veux faire plaisir à mon chat je lui donne de la tomate, il préfère ça a un bout de boeuf, test fait, pourtant cela ne correspond pas au besoin nutritif d'un félin, comme quoi un chat aussi est capable de gourmandise.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3400
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Les goûts et les couleurs : acquis, innés, ça se discute.

Messagepar 25 décembre » 12 sept. 2016, 18:21

unptitgab » 12 sept. 2016, 17:27

Quand je veux faire plaisir à mon chat je lui donne de la tomate, il préfère ça a un bout de boeuf, test fait, pourtant cela ne correspond pas au besoin nutritif d'un félin, comme quoi un chat aussi est capable de gourmandise.


Est-ce que ça voudrait dire que ton chat à des préférences gustatives ou tactiles? C'est le goût qu'il recherche ou bien la texture. Est-ce qu'il mange des tomates pour se garder en santé.
Les animaux domestiqués veulent manger ce que l'on mange parce que nous sommes des exemples pour eux. Le chat sauvage apprend de sa mère à manger des rats, des oiseaux, des mulots etc. Il peut développer un goût particulier pour la musaraigne. L'essentiel pour lui est de manger pour vivre et s'il ne peut pas attraper un boeuf, il se contentera d'une poule.
Tous ces exemples nous démontrent que chez les animaux le choix de la nourriture est acquis des parents et des expériences de vie. Une préférence de goût chez un animal peut être nocif pour lui.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: Les goûts et les couleurs : acquis, innés, ça se discute.

Messagepar Pepejul » 12 sept. 2016, 19:18

La plupart des animaux ne sont pas élevés par leurs parents.... :roll:
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5743
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Les goûts et les couleurs : acquis, innés, ça se discute.

Messagepar Lulu Cypher » 12 sept. 2016, 20:14

Pepejul a écrit :La plupart des animaux ne sont pas élevés par leurs parents.... :roll:
Je me demande si un ours élevé par une poule et un coq se mettra à ne manger que du grain ? .... pas sur :mrgreen:

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7466
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Les goûts et les couleurs : acquis, innés, ça se discute.

Messagepar Raphaël » 13 sept. 2016, 12:17

25 décembre a écrit :Va voir la réponse de Pépejul et pour le reste essaie de répondre à tes question par toi même.

C'est ta réponse que j'aurais voulu connaître, pas celle de Pepejul ou la mienne. Si tu ne veux pas en discuter fallait pas relancer la discussion en répondant à mon message du 26 août.

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3400
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Les goûts et les couleurs : acquis, innés, ça se discute.

Messagepar 25 décembre » 13 sept. 2016, 20:43

Raphaël » 12 sept. 2016, 06:45

S'ils ne choisissent pas par goût ils choisissent comment ? Par la vue ? Le toucher ? L'ouïe ? L'odorat ? Par besoin puis par goût

Ici tu sembles suggérer qu'ils ne choisissent pas mais mangent tout ce qu'ils trouvent seulement pour ne pas mourir de faim. Je ne fais aucune suggestion de ce genre

Ici par contre tu prétends qu'ils choisissent ce qu'ils mangent, ce qui ramène à la première question: ils choisissent comment ? Habituellement un lion adulte ne tente pas d'attraper une souris. Il ne s'attaquera pas à un arbre pour y manger les feuilles. Si tu poses des tranches de pain au sol ou des tomates, il va dédaigner ces nourritures inconnues. Lorsqu'un éléphant mâle adulte passe près de lui il ne s'y intéresse pas. Il fait donc des choix.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 3278
Inscription : 04 août 2011, 17:23
Localisation : Règlement: règlement

Re: Bach vaut environ 8 fois Dvorak

Messagepar PhD Smith » 07 mai 2017, 20:46

salut Denis,

Désolé du retard dans la réponse.
Denis a écrit :Dvorak n'a pas pondu que ça. Son quintette Op.81 vaut son pesant de t'séveudire, sans oublier "Les dents, ça s'lave", qui valent presque les danses hongroises de Brahms.


Je vais tenter d'écouter. Il paraît que la 7e symphonie de Dvorak vaut aussi la peine.


Pour 15%, je choisirais Bach. Pour 10%, je choisirais Dvorak.


Ça m'a l'air d'être un bon choix.
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18620
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

On est d'accord

Messagepar Denis » 08 mai 2017, 00:58


Salut PhD,

Tu dis :
Désolé du retard dans la réponse.

Bigre! Huit mois! Les communications transatlantiques étaient plus rapides dans le temps de Christophe Colomb.

Qu'importe. Il n'est jamais trop tard pour bien faire, sauf dans les cas d'urgence.

Il paraît que la 7e symphonie de Dvorak vaut aussi la peine.

Personnellement, j'aime un tipeu plus sa 8ième que sa 7ième, mais je n'en fais pas un drame car c'est vraiment un toutipeu.

Dans l'output de Dvorak, faut pas oublier plein de petites perles comme son Humoresque Op.101 # 7 ou sa Danse Slave Op.46 # 7.

PhD a écrit :
Denis a écrit :Je considère que l'output de Bach vaut environ 8 fois celui de Dvorak. Plus précisément, si je devais m'exiler sur une île déserte (viable) avec un système de son et l'une ou l'autre des discothèques suivantes :

    a) L'oeuvre complet de Dvorak,
    b) 12.5% de l'oeuvre de Bach (tirage au hasard),
j'hésiterais.

Pour 15%, je choisirais Bach. Pour 10%, je choisirais Dvorak.

Ça m'a l'air d'être un bon choix.

Puisqu'on est d'accord, on n'a rien à se détordre là-dessus.

Si on avait été en désaccord, j'aurais été tenté de te proposer de monter en mode Redico. Mais comme on est d'accord, je n'en vois pas l'utilité.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.


Revenir vers « Discussions générales »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit