Le mensonge de la station spatiale internationale

Ici, on discute de sujets variés...
Dany
Messages : 1437
Inscription : 09 févr. 2004, 18:44

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Dany » 20 sept. 2016, 15:50

Voilà une petite synthèse des corrections à effectuer sur ton site, Hibou. Y'a du boulot !

C'est très schématique ici, mais n'hésite pas à demander des précisions. Sinon, tout est déjà pas mal expliqué dans les différents posts, suffit de les lire.

Bon courage, tu peux le faire :

1 L'accélération à 4 g----> Phases très courtes. Les astronautes bougent moins pendant ces 3 courtes phases.
2 L'ammoniac----> L'apparition de gouttes dans les environs de la station s'expliquent parfaitement.
3 Le satellite péruvien----> Possède son système interne de stabilisation.
4 Les phases d’obscurité pour les panneaux----> Consommation réduite.
5 Les cheveux en l'air----> Les femmes se lavent, se sèchent et se peignent les cheveux de bas en haut, donc ils prennent le plis.
6 La différence d'aspect du module de rentrée à travers le hublot----> Effet de perspective dû à l'angle de prise de vue + Zoom.
7 Les pixellisation des mains sur mouvements rapides----> Problème de transfert de données lors des mouvements rapides.
8 trajectoire bizarre, soi disant d'une bulle d'air dans l'eau----> Possible sublimation/solidification d'un cristal de glace.
9 L'asiatique descendant----> Les astronautes se servent des barres au sol pour se stabiliser avec leurs pieds.
10 L'astronaute qui court en rond----> Force centrifuge.
11 Les 200 Kg de carbonate de Lithium----> Les cartouches se recyclent automatiquement et produisent de l'eau.
12 Le rééquilibrage de pression de l'air----> Automatique, à partir de bonbonnes d’air comprimé.
13 L'humidité dans la station----> Automatique. Système de déshumidification. Récupération/régulation.
14 Le freinage du module de retour----> Freiné par l’atmosphère.
15 Le tourbillonnement en chute----> C'est à ça que ça sert la recherche en aérodynamique. Les tests n'ont rien de secret.
16 La comparaison avec le X15----> Ne tient pas. Le X15 n'est pas le même genre d'engin. Il est destiné à voler, pas à tomber.
... et la cerise sur le gateau :
17 La navette qui se déplace à l'envers dans l'espace et soi disant impossible à retourner à 28000 Km/h----> Dans le vide, la vitesse de la navette est de 0 Km/h, elle ne bouge pas. Elle n'a pas d'inertie par rapport à elle même (aucune de ses parties n'a d'inertie par rapport aux autres), elle demande donc peu de travail pour la remettre à l'endroit. Pour la retourner, on a juste à bouger l'inertie due à sa masse à 0 Km/h. Donc, tu oublies les 28000 Km/h, parce que toute vitesse est relative (ça t'embouche un coin, hein ça, Hibou ?!)

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5742
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Lulu Cypher » 20 sept. 2016, 16:30

Merci Dany :up: tu viens de m'économiser le post que je voulais rédiger ;)
Pour le point 10 j'ajouterai d'ailleurs que vu du coureur, courir dans une piste concave correspond à toujours monter ... et donc contrairement à ce que dit Hibou le coureur n'a pas à "redescendre" sur son deuxième appui après avoir poussé sur le premier.

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 938
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Inso » 20 sept. 2016, 16:40

Dany a écrit :Voilà une petite synthèse des corrections à effectuer sur ton site, Hibou. Y'a du boulot !

Très clair.
Hibou va devoir chercher ses réserves de mauvaise foi pour évacuer tous ces faits.

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18619
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

La principale erreur à corriger

Messagepar Denis » 20 sept. 2016, 16:58


Salut Dany,

Après Lulu et Inso, je te dis bravo pour ta synthèse des corrections à effectuer. Hibou~Evrard a du pain sur la planche.

Mais je pense que, dans ta liste, tu as négligé l'erreur principale, dont j'ai déjà parlé ici :

Denis a écrit :La principale erreur à corriger, c'est la conclusion : l'inexistence de la SSI.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

matador
Messages : 342
Inscription : 23 janv. 2011, 17:25

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar matador » 20 sept. 2016, 16:59

Je crois que Hibou vient de perdre connaissance :pasle:

Avatar de l’utilisateur
Apolloman
Messages : 43
Inscription : 15 nov. 2014, 11:15
Localisation : Ledignan/Gard/France
Contact :

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Apolloman » 21 sept. 2016, 05:56

matador a écrit :Je crois que Hibou vient de perdre connaissance :pasle:


"Houston, we’ve had a problem"
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7484
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Nicolas78 » 21 sept. 2016, 06:04

Beau résumé Dany :a1: (peut-être peut important aussi : mais utiliser le film Gravity pour prouver des effets spéciaux alors que les vidéos d'astronautes dans l'espace existes depuis les années 70 est une ineptie anachronique.)

Dany
Messages : 1437
Inscription : 09 févr. 2004, 18:44

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Dany » 21 sept. 2016, 09:19

Le site de Björkman est bourré d'erreurs (voulues, à mon sens. C'est pas possible autrement) et de détournements. C'est littéralement ce qu'on appelle un tissus de mensonges.
(Et tous les hiboux francophones reprennent ça en chœurs).

Reprenons la rentrée de la navette : sa vitesse d'orbitation est de 28000 Km/s (7800 m/s). C'est la vitesse nécessaire par rapport au centre de la terre pour stabiliser un objet en rotation autour d'elle à 400 Km de sa surface. Si on diminue cette vitesse, l'objet descend tout seul.

Sitôt la navette détachée de la station, on la retourne avec les fusées latérales (système RCS, 44 fusées latérales), ce qui demande peu d'énergie. Elle orbite donc à l'envers et on allume un court moment ses moteurs orbitaux ( système OMS, deux moteurs plus puissants de part et d'autre de l'empennage) pour la freiner un tout petit peu, ce qui demande peu d'énergie également et ce qui la fait descendre automatiquement. En faisant ça, on cale le paramètre vitesse/distance de la rentrée, on sait déjà en gros où elle va atterrir.

Puis on la remet à l'endroit avec les fusées latérales, ce qui demande toujours peu d'énergie. En même temps, on cale le paramètre angulaire de rentrée et la finalisation par petites poussées.

Après, on ne fait plus rien. C'est l'atmosphère qui va freiner la navette. On ne fait plus rien tant qu'on n'est pas dans les couches basses de l'atmosphère, à la vitesse d'un avion. C'est à ce moment qu'on pourra jouer sur les gouvernes et manœuvrer la navette en tant que planeur.

Reprenons maintenant les dires de Björkman. Après un calcul plutôt léger, il conclus que la décélération ne peut être que de 0.71 m/s² :

The two Orbital Maneuvering engines (OMS) thrust the Shuttle out of orbit and down toward Earth. The two OMs could provide 52.800 N brake force (we are told) and if applied to an average mass Shuttle 73 500 kg, the deceleration will be 52 800/73 500 = 0.71 m/s².

That is too little to stop the heavy Shuttle...


On peut être éventuellement d'accord avec son calcul, mais on ne parle pas de la stopper. On parle juste de la ralentir.

Le delta V (changement de vélocité) des 2 moteurs OMS (Orbital Maneuvering System) est de 303 m/s. C'est suffisant pour ça, d'autant plus que leur orientation peut donner en plus une impulsion vers le bas (ce qui réduit d'autant le freinage, mais augmente l'attraction terrestre. C'est un choix à faire)

Puis, plus loin, Björkman conclus :

I estimate you need 200-300 tons of fuel to slow down the Shuttle just to deorbit and that is evidently not possible.


Ah bon ? Maintenant il parle de la ralentir, plus de la stopper ?
Mais là, il ne donne plus aucun calcul, il "estime". Pratique si on veut cacher que le calcul en question porte en fait sur la quantité de pergol qui serait nécessaire pour stopper la navette, pas pour la ralentir.

Tout est dans la suggestion, Hibou connait bien ça... dommage que finalement il en soit la première victime.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20289
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: La principale erreur à corriger

Messagepar Jean-Francois » 22 sept. 2016, 09:21

Denis a écrit :Mais je pense que, dans ta liste, tu as négligé l'erreur principale, dont j'ai déjà parlé ici


Je n'ai que survolé l'enfilade mais il me semble qu'il y a une autre erreur importante: l'idée que quantité de travail signifie qualité du résultat (ex.). Gatti aussi mettait beaucoup d'efforts à rater ses "dossiers".

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4054
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar MaisBienSur » 27 sept. 2016, 07:02

Image

Levé de lune depuis l'ISS :a7:
Image
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6162
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: La principale erreur à corriger

Messagepar Kraepelin » 27 sept. 2016, 09:59

Denis a écrit :Mais je pense que, dans ta liste, tu as négligé l'erreur principale, dont j'ai déjà parlé ici :

Denis a écrit :La principale erreur à corriger, c'est la conclusion : l'inexistence de la SSI.



J'ai pas participé, mais j'ai un peu suivi. Croire une affaire pareille, c'est quand même quelque chose ... :ouch:
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Laitcru
Messages : 16
Inscription : 25 sept. 2016, 15:25

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Laitcru » 27 sept. 2016, 11:27

Dany a écrit :Voilà une petite synthèse des corrections à effectuer sur ton site, Hibou. Y'a du boulot !

C'est très schématique ici, mais n'hésite pas à demander des précisions. Sinon, tout est déjà pas mal expliqué dans les différents posts, suffit de les lire.

Bon courage, tu peux le faire :

1 L'accélération à 4 g----> Phases très courtes. Les astronautes bougent moins pendant ces 3 courtes phases.
2 L'ammoniac----> L'apparition de gouttes dans les environs de la station s'expliquent parfaitement.
3 Le satellite péruvien----> Possède son système interne de stabilisation.
4 Les phases d’obscurité pour les panneaux----> Consommation réduite.
5 Les cheveux en l'air----> Les femmes se lavent, se sèchent et se peignent les cheveux de bas en haut, donc ils prennent le plis.
6 La différence d'aspect du module de rentrée à travers le hublot----> Effet de perspective dû à l'angle de prise de vue + Zoom.
7 Les pixellisation des mains sur mouvements rapides----> Problème de transfert de données lors des mouvements rapides.
8 trajectoire bizarre, soi disant d'une bulle d'air dans l'eau----> Possible sublimation/solidification d'un cristal de glace.
9 L'asiatique descendant----> Les astronautes se servent des barres au sol pour se stabiliser avec leurs pieds.
10 L'astronaute qui court en rond----> Force centrifuge.
11 Les 200 Kg de carbonate de Lithium----> Les cartouches se recyclent automatiquement et produisent de l'eau.
12 Le rééquilibrage de pression de l'air----> Automatique, à partir de bonbonnes d’air comprimé.
13 L'humidité dans la station----> Automatique. Système de déshumidification. Récupération/régulation.
14 Le freinage du module de retour----> Freiné par l’atmosphère.
15 Le tourbillonnement en chute----> C'est à ça que ça sert la recherche en aérodynamique. Les tests n'ont rien de secret.
16 La comparaison avec le X15----> Ne tient pas. Le X15 n'est pas le même genre d'engin. Il est destiné à voler, pas à tomber.
... et la cerise sur le gateau :
17 La navette qui se déplace à l'envers dans l'espace et soi disant impossible à retourner à 28000 Km/h----> Dans le vide, la vitesse de la navette est de 0 Km/h, elle ne bouge pas. Elle n'a pas d'inertie par rapport à elle même (aucune de ses parties n'a d'inertie par rapport aux autres), elle demande donc peu de travail pour la remettre à l'endroit. Pour la retourner, on a juste à bouger l'inertie due à sa masse à 0 Km/h. Donc, tu oublies les 28000 Km/h, parce que toute vitesse est relative (ça t'embouche un coin, hein ça, Hibou ?!)



oh là ! belle synthèse ! Les points 10 et 17 sont particulièrement révélateurs pour quelqu'un ayant entamé des études universitaires en physique/chimie puis ensuite les abandonné pour des soucis de cohérence... Des soucis de compréhension plutôt?

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 3978
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Christian » 28 sept. 2016, 18:32

Inso a écrit :Edit : les archives photo des missions apollo. (ils avaient quelle version de photoshop en 1969 ? parce que c'est super bien fait quand même)

Inso


Magnifiques les photos! Merci!
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
SavoirDouter
Messages : 70
Inscription : 28 sept. 2016, 12:32

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar SavoirDouter » 29 sept. 2016, 14:22

Dany a écrit :17 La navette qui se déplace à l'envers dans l'espace et soi disant impossible à retourner à 28000 Km/h----> Dans le vide, la vitesse de la navette est de 0 Km/h, elle ne bouge pas. Elle n'a pas d'inertie par rapport à elle même (aucune de ses parties n'a d'inertie par rapport aux autres), elle demande donc peu de travail pour la remettre à l'endroit. Pour la retourner, on a juste à bouger l'inertie due à sa masse à 0 Km/h. Donc, tu oublies les 28000 Km/h, parce que toute vitesse est relative (ça t'embouche un coin, hein ça, Hibou ?!)


La forme "aérodynamique" des fusées/navettes ne sers que dans l’atmosphère pour diminuer la résistance et donc la puissance a fournir pour décoller

Dans l'espace une plaque de métal de 1km/1km se déplaçant perpendiculairement a son axe de vol rencontre la même résistance qu'un objet de forme aérodynamique et même de dimension minuscule dans les même conditions ainsi voler a l'envers ou a l'endroit ne pose aucun problème au niveau de la vitesse et n’empêche absolument pas a la navette de se retourner ou pas puisque que ça pourrait n'avoir aucune importance(si ils utilisent la gravité)
"La guerre c'est la paix
La liberté c'est l'esclavage :shock:
L'ignorance c'est la force" :a7:

1984,George Orwell

WhiteWolf
Messages : 13
Inscription : 01 oct. 2016, 16:49

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar WhiteWolf » 07 oct. 2016, 09:01

Je voudrais rajouter un point sur la liste, après avoir vu que M. Hibou s'intéresse à tous les sujets dont certains que je connais.

Hibou a écrit : Donc plutôt que de tout rejeter en bloc, en pensant que je suis un illuminé, un menteur, un abruti, posez vous des questions sur les anomalies vraiment flagrantes qui sont exposées.


Voici ma contribution; mais ce n'est pas une anomalie. Ce qu'écrit Hibou est juste un ramassis de sottises.

Dans la video https://www.youtube.com/watch?v=eHMwUC2dvrY Hibou/ a la minute 41 nous décrit la digestion en apesanteur et explique "le bol alimentaire s'accumule dans le fond de l'estomac grâce à la pesanteur ou il reste à peu près immobile" et qu'en apesanteur le chyme se transformerait en boule rebondissant sur les parois de l'estomac. Il explique que la digestion se ferait très mal car le bol alimentaire ne serait pas en contact avec les parois de l'estomac. Cette série d'arguments se termine par "la digestion ne peut donc jamais se faire".

Il se trompe, car l'estomac est extraordinairement élastique et reste en permanence en contact avec la nourriture. Pour utiliser une image, l'estomac fonctionne comme une chaussette autour de la nourriture.

Le volume à vide de l'estomac varie selon les personnes, Un estomac vide contient entre 28 mL et 42 mL de liquides (une canette de Coca Cola contient 300 mL) et le volume total avoisine 50 mL. La partie supérieure de l'estomac (la tubérosité) reste vide et sert entre autres à accumuler les gaz qui ressortiront, en rotant. Après ingestion de nourriture l'estomac se dilate et peut atteindre 1500 mL mais je doute que les astronautes mangent autant.

La paroi de l'estomac est très puissamment musclée. Au cours de la transformation en chyme la nourriture est poussée vers le pylore par des contractions musculaires dites péristaltiques qui s'effectuent de haut en bas. Par conséquent le chyme n'est pas conduit au fond de l'estomac par la pesanteur mais par les mouvements péristaltiques. On peut imaginer la contraction péristaltique comme un anneau qui repousse la nourriture, la partie qui va recevoir la nourriture étant relâchée pour aider l'avancée du chyme. Lorsque la contraction arrive au niveau du pylore refermé, elle agit mécaniquement pour mélanger le chyme. Les contractions sont si puissantes qu'elles provoquent alors littéralement un jet de nourriture qui reflue vers le haut afin d'émulsionner l'ensemble. J'ajoute que la consistance du chyme n'est pas liquide, c'est plutôt une pâte molle,on voit donc bien la puissance du mécanisme péristaltique.

Chez tous les mammifères la digestion repose sur ce mouvement péristaltique. C'est le cas y compris chez les animaux qui ont un système digestif horizontal, ce qui démontre suffisamment bien que la digestion ne repose pas sur la gravité. Si c'était le cas, les vaches seraient mortes.

Si la gravité était indispensable à la digestion, personne ne pourrait s'allonger dans un lit après un repas pour digérer. Selon la théorie de Hibou, la nourriture resterait sur le côté de l'estomac sans atteindre le pylore. Je vous invite pourtant à essayer.

Il est même possible de boire ou de manger la tête en bas, et la digestion s'effectue alors malgré une gravité exercée dans le sens inverse. Essayez, vous verrez que la nourriture ne reste pas bloquée dans l'œsophage !

La gravité ne joue aucun rôle dans la digestion. L'argument de M. Hibou est entièrement faux.

Cela suffit-il à prouver que la station spatiale existe bel et bien? Non, mais cela suffit à prouver que M. Hibou est un ignorant qui parle doctement de sujets qu'il ne connait pas.

Si l'on trouve d'autres arguments qui souffrent du même problème chez M. Hibou, on verra que ce n'est pas une erreur malheureuse chez lui mais une habitude.

Mais, attendez, je crois que c'est déjà fait.... 17 fois !!!!

Ce que dit Hibou n'est donc que des bêtises.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Pepejul » 07 oct. 2016, 10:30

Très bon argument anatomique !

Image
batgirl : "Je confirme que ce que dit Hibou c'est e la merde ! :lol: "
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Ethel
Messages : 316
Inscription : 22 oct. 2014, 12:34

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Ethel » 07 oct. 2016, 12:43

WhiteWolf a écrit :Si la gravité était indispensable à la digestion, personne ne pourrait s'allonger dans un lit après un repas pour digérer. Selon la théorie de Hibou, la nourriture resterait sur le côté de l'estomac sans atteindre le pylore. Je vous invite pourtant à essayer.

Il est même possible de boire ou de manger la tête en bas, et la digestion s'effectue alors malgré une gravité exercée dans le sens inverse. Essayez, vous verrez que la nourriture ne reste pas bloquée dans l'œsophage !


Sauf si vous souffrez d'hernie hiatale, auquel cas c'est déconseillé :gerbe: :a2:
Il faut pas respirer la compote, ça fait tousser.

WhiteWolf
Messages : 13
Inscription : 01 oct. 2016, 16:49

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar WhiteWolf » 07 oct. 2016, 18:45

Exact Ethel mais on est hors sujet :)

Je continue car je suis en forme. Réfutation n°18

Hibou dit "
Que se passe til si un astronaute a subitement un problème de santé sérieux? Une grosse rage de dent par exemple. C'est impossible de le renvoyer sur Terre puisque déterminer la trajectoire de retour est extrêmement complexe et cela doit se faire à un moment et à un endroit bien précis pour pouvoir poser le véhicule de retour là ou on le veut.


FAUX.
- Déterminer la trajectoire de retour est complexe mais la NASA et l'ISS disposent de machines appelées ordinateurs, :a6: capables de réaliser des calculs complexes.
- Le retour sur terre se fait avec un vaisseau SOYOUZ sur une trajectoire balistique beaucoup moins contrôlée que celle de la navette spatiale. Le calcul de cette trajectoire est donc beaucoup moins complexe qu'il n'y parait, il implique le calcul d'une orbite de transfert (passage d'une orbite à une autre) et quelques équations peu complexes. Les calculs sont expliqués ici : https://www.faa.gov/other_visit/aviatio ... 0Space.pdf et http://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi. ... 019592.pdf

Hibou dit
donc le malade doit attendre plusieurs semaines avant de pouvoir revenir sur terre.

FAUX.
D'après la NASA, la procédure de retour d'urgence prend 4 à 5 jours. Voir http://www.nasa.gov/mission_pages/stati ... /1025.html 'The medical requirements of the short- (7 day) and long-duration (up to 6 months) exploration class missions are similar to low Earth orbit (LEO) class missions but also include an additional 4 to 5 days needed for medical transportation back to Earth."

Hibou dit (après une description d'un abcès dentaire)
comment ça se passe alors? Il n'y a pas de matériel de chirurgie dans la station spatiale

FAUX
Le matériel pour traiter un abcès dentaire est présent sur l'ISS. le manuel présenté ci-dessous comprend une description de la trousse dédiée y compris l'anesthétique. il y a même de quoi réaliser une échographie.
Voici la liste de toutes les procédures que l'on peut traiter sur l'ISS, qui ne sont pas très éloignées de ce que l'on trouve en service d'urgences, http://spaceref.com/iss/medical.ops.html#routine
Voici le manuel de procédure pour une extraction dentaire, http://www.spaceref.com/iss/medical/798 ... xtract.pdf

et les astronautes n'ont certainement pas les compétences pour cela

FAUX
Tous les astronautes ont reçu une formation aux soins d'au minimum 40 heures
ils sont aidés par un manuel de procédure et par le contrôle au sol.
Un médecin est en permanence d'astreinte au centre de contrôle.
Au cours de certaines missions, un astronaute est médecin.


D'ailleurs c'est la même chose à bord des navires transocéaniques et des stations scientifiques en antarctique...

comment se fait-il qu'en 16 ans aucun astronaute n'a eu de sérieux problèmes de santé dans les conditions ou ils vivent, soi-disant

TRES SIMPLE A COMPRENDRE
Les astronautes ont en moyenne 40 ans. Ce n'est pas l'âge ou l'on tombe le plus malade.
Mais surtout, pendant de longs mois avant l'envol les astronautes sont intégralement scrutés, analysés, on sait exactement ce qu'ils mangent, etc.
Ils font face à 3 mois d'isolation avant le départ. Voir http://www.bbc.com/news/health-35254508
Donc le risque qu'ils tombent gravement malades sur l'ISS est bien plus faible que sur terre, ou il est de 6% par personne et par an tandis qu'il est de 1% sur l'ISS

De plus il est FAUX qu'il n'y ait pas eu de problèmes de santé dans l'espace.
La liste de toutes les maladies enregistrées au cours des vols de la navette spatiale est représentée sur http://www.spacesafetymagazine.com/spac ... -medicine/
D'ailleurs sur la station russe MIR il y a bien eu une évacuation d'urgence voir http://neuroscience.gradstudies.yorku.c ... lliams.pdf


Je voudrais aussi souligner qu'en médecine on ne parle pas de rage de dents, cela n'existe pas. Donc l'exemple pris par Hibou est, d'un point de vue médical, sans aucune valeur.

Enfin je pense que les astronautes doivent avoir conscience des risques qu'ils prennent.

Conclusion : les éléments que je cite ne suffisent pas à montrer que la station ISS existe, mais ils montrent que l'argument utilisé par Hibou est entièrement faux.

Ce thread devrait s'intituler "La série de mensonges de Hibou le menteur à propos de l'ISS"

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7484
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Nicolas78 » 08 oct. 2016, 06:26

Hibou busted ! :lol:

matador
Messages : 342
Inscription : 23 janv. 2011, 17:25

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar matador » 08 oct. 2016, 09:23

Nicolas78 a écrit :Hibou busted ! :lol:


Hiboude! :lol:

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 938
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Inso » 08 oct. 2016, 10:53

Bonjour,

Hibou a écrit : Donc plutôt que de tout rejeter en bloc, en pensant que je suis un illuminé, un menteur, un abruti, posez vous des questions sur les anomalies vraiment flagrantes qui sont exposées.

Ce ne sont pas des anomalies. Il se trouve juste que vous vous basez sur un soit supposé "bon sens" très basique sans tenir compte d'aucune donnée ou réalité dépassant le niveau de l'école primaire.

Merci Whitewolf des précisions sur ces quelques points.

Inso

WhiteWolf
Messages : 13
Inscription : 01 oct. 2016, 16:49

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar WhiteWolf » 08 oct. 2016, 16:24

Bonjour à tous

Je voudrais m'attaquer une dernière foi aux arguments de M. Hibou sur un sujet que je ne connais pas; celui de la rentrée dans l'atmosphère. Ses arguments vont me servir pour démontrer sa mauvaise foi, son absence de réflexion mais aussi ses chiffres truqués, et pour montrer qu'avec deux doigts de jugeote on trouve les informations nécessaires y compris quand on n'y connait rien

M. Hibou explique que les astronautes ne peuvent revenir sur terre et donne ses raisons. Celles-ci sont entâchées d'erreurs.

CHIFFRES TRUQUES
M. Hibou nous dit que le Soyouz
" est séparé en 3 parties, seule la partie centrale atterrira, les deux autres parties se consumeront dans l'atmosphère."

Un peu plus loin, M. Hibou prend l'exemple d'un avion Rafale qui pèse selon lui 10 tonnes tandis que
le Soyouz pèse à peine moins lourd
.
FAUX : puisque M. Hibou reconnait que seule la partie centrale traverse l'atmosphère, il devrait donner son poids seul, qui n'est pas de 7 tonnes comme il le prétend sur l'image (7 tonnes c'est le poids total des 3 parties), mais 2950 Kg voir http://spaceflight101.com/spacecraft/soyuz-tma-m/

M. Hibou nous dit que le Soyouz dispose de
10 petits moteurs de 10 kg de poussée chacun

FAUX.
Le Soyouz dispose de 8 micro-jets destinés à la stabilisation, à base de péroxyde d'hydrogène. 2 pour le pas, 2 pour le roulis et 4 pour le tangage. Ces derniers fournissent 15 kgf de poussée tandis que les 4 premiers fournissent 8 kgf de poussée. Ces moteurs sont destinés à conserver l'attitude du module et non pas sa translation. Voici leur emplacement : http://www.svengrahn.pp.se/histind/Soyu ... oysens.htm


ERREUR DE RAISONNEMENT
Dans la même série, M. Hibou nous dit que le Soyouz
tombe vers le sol à plus de 28 000 km/h. Il a une inertie énorme: comment voulez vous dirigez un engin allant à une telle vitesse avec 10 petits moteurs fusées de 10 kg de poussée chacun!"

FAUX
Le Soyouz n'est pas dirigé. Il se situe sur une trajectoire de type balistique classique. C'est pourquoi on ne connait pas avec précision son point d'atterrissage, qui se situe dans une zone de 30 km de large (contrairement à ce qu'affirme M. Hibou un peu plus loin dans la page). Voir https://www.nasa.gov/sites/default/file ... an_map.jpg
Les micro-jets ne servent qu'à assurer l'attitude de l'engin, c'est à dire sa stabilité.

ABSENCE DE RAISONNEMENT
M. Hibou nous dit
"Comment font-ils pour gérer individuellement la poussée de ces 10 moteurs?"

Votre incapacité à l'expliquer n'est pas une preuve.
Ce n'est pas parce que vous ne comprenez pas comment un système fonctionne que vous pouvez remettre en cause ce système.
Ils ne sont pas gérés individuellement ; mais avec un ordinateur de vol. Si vous avez déja utilisé une souris d'ordinateur avec une boule (les anciens modèles) vous savez qu'il y a 3 capteurs. Ils ne sont pas gérés individuellement puisque le rôle est de donner la position de la souris, donc l'ordinateur gère les 3 en même temps. Si vous ne comprenez pas cela, votre souris disparait-elle?


MAUVAISE FOI
M. Hibou nous dit "
On ne dirige pas un engin de plusieurs tonnes tombant vers la Terre comme on dirige un avion."
Mais il donne lui-même l'exemple du Rafale qui pèse 10 tonnes.
Un Rafale est donc d'après M. Hibou lui-même un engin de plusieurs tonnes, Comme un avion est un engin qui tombe vers la terre en permanence en raison de la gravité contre laquelle il lutte grâce à son réacteur et à la portance, alors l'argument de M. Hibou peut donc s'énoncer ainsi " On ne dirige pas un engin de plusieurs tonnes tombant vers la Terre comme on dirige un engin de plusieurs tonnes tombant vers la terre". CQFD.

M. Hibou, je vous invite à consulter cette page sur les caractéristiques du système de contrôle de l'attitude du Soyouz http://www.svengrahn.pp.se/histind/Soyu ... oyAtti.htm
Vous y verrez que "The manual orientation mode can either be made with the hand controller movement providing a rotation rate as long as it is deflected or giving rate increments every time it is deflected. The rate increments are 0.01-0.03 degrees/second using 10 N thrusters or 0.1 degrees/second using the 100 N thrusters."
Donc le module se stabilise très bien.


MAUVAISE FOI
M. Hibou nous dit "
D'accord un Rafale doit vaincre la résistance de l'air, alors que le Module Soyouz évolue dans l'espace où il n'y a pas d'air, donc pas de résistance."
Il nous a pourtant expliqué précédemment que
"seule la partie centrale atterrira, les deux autres parties se consumeront dans l'atmosphère".

Donc d'après M. Hibou, le module Soyouz évolue dans l'atmosphère mais n'évolue pas dans l'atmosphère.

STUPIDITE

C'est peut-être son incompréhension sur le sujet qui motive la phrase suivante
"Comment fait il pour ralentir? Il n'a pas de rétrofusées pour cela, il ne peut qu'accélérer en tombant vers le sol."

C'est précisément l'atmosphère, dont les particules frottent sur le module (ce qui explique l'échauffement) mais surtout compriment l'air devant le module ce qui le ralentit; cf loi de la conservation de l'énergie.
S'il ne peut qu'accélérer en tombant vers le sol ALORS cela signifie qu'effectivement il n'y pas d'atmosphère. Pourtant un peu plus loin vous dites "
Le Module de retour entre dans l'atmosphère avec une vitesse tellement élevée, que le frottement avec l'air devrait amener sa température à plusieurs milliers de degrés."
Donc vous reconnaissez qu'il y a bien un frottement avec l'air, mais vous n'imaginez pas que ce frottement puisse freiner le module.
Petit jeu : prenez votre voiture et roulez à 200 km/h (sur un circuit bien sûr) et sortez brusquement le bras, la main grande ouverte face à l'air.
Une fois sorti des Urgences, faites-nous un rapport sur la capacité de l'air à freiner un objet. Enfin, si tant est que l'air au niveau du sol est le même que celui qui offre une résistance au Rafale mais pas au module Soyouz; bien sûr.


STUPIDITE
Le bras pas encore dans le plâtre, M. Hibou parvient à enfoncer le clou.
"Selon la Nasa, un plasma se formerait en haute altitude, ralentissant le Module. Comme d'habitude, c'est impossible à prouver. Mais surtout: pourquoi un plasma pourrait ralentir un objet de plusieurs tonnes tombant à une vitesse de 28 000 kilomètres par heure! En fait, le Module tomberait de plus en plus vite vers la Terre et finirait par se crasher au sol en quelques dizaines de secondes."

FAUX. C'est un mécanisme physique parfaitement expliqué et reproductible en laboratoire. Le plasma résulte d'une ionisation de l'air dûe à la compression par le module. Le sujet est étudié depuis les années 1970 http://www.dtic.mil/dtic/tr/fulltext/u2/718428.pdf Donc le plasma est le RESULTAT du ralentissement du module et non pas la cause.
Ralentissement qui est dû à la présence de l'ATMOSPHERE.

STUPIDITE
M. Hibou nous dit
" Comment un engin dont la forme n'est absolument pas aérodynamique. (comparez avec la forme parfaite d'un œuf)"
etc.

La forme du module NE DOIT SURTOUT PAS être aérodynamique Sinon il s'écraserait au sol ! Le but étant de ralentir le module, il faut que sa forme comprime le flux d'air pour obtenir un effet de freinage.

Qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans le mot "Atmosphère"?

Par ailleurs, la fome du Soyouz est étudiée pour que l'onde de choc qui précède le module au cours de la descente, soit écartée du module afin de transmettre la chaleur sur les côtés le plus possible. Voir https://www.nasa.gov/mission_pages/stat ... etail.html

STUPIDITE
M. Hibou nous dit
" Tout objet en chute libre dans l'atmosphère passe en autoration."

FAUX
Sauf s'il est équipé de 8 micro-jets de stabilisation commandés par un système informatique.
L'exemple du parachutiste est donc faux car le parachutiste n'est pas équipé de moteurs.

M. Hibou nous dit
" le Soyouz tomberait en subissant des mouvements chaotiques tellement violents que cela tuerait les astronautes à l'intérieur."

FAUX S'il n'y a pas de mise en autorotation ! Vous faites une première hypothèse fausse, pas surprenant que votre raisonnement entier soit faux,
"Ceux qui ont fait du parachutisme seront d'accords."

FAUX Je ne pense pas, non. L'exemple du parachutiste est aussi faux la seconde fois que la première. Si on leur explique qu'il y a des moteurs pour contrer l'autororotation; seront-ils toujours d'accord?

STUPIDITE
M. Hibou compare à de nombreuses reprises des aéronefs en vol horizontal et/ou ascensionnel (Rafale, avions en soufflerie, vol humain à bord du Falcon".
Cette comparaison est stupide.
Le Soyouz est un aéronef qui dans le cadre du retour sur terre
- est lancé à pleine vitesse
- dissipe deux types d'énergie (son énergie cinétique et son altitude) qu'il transforme en chaleur
- pour freiner et parvenir a 0 m/s
- en passant de l'espace à l'atmosphère
- par une trajectoire balistique.

Un avion est un aéronef qui
- est à l'arrêt
- transformant une énergie fossile en rotation d'une turbine de réacteur
- pour accélérer un flux d'air et partant de 0 m/s atteindre une vitesse permettant la portance
- uniquement dans l'atmosphère
- sans trajectoire prédéterminée

La comparaison de l'un avec l'autre n'a strictement aucune pertinence.
Un module Soyouz et un avion sont deux choses différentes. C'est même à peu près le contraire.

MANQUE D'INFORMATION

Ou paresse intellectuelle?
M. Hibou nous dit
" Il n'existe aucun produit de quelques centimètres d'épaisseur permettant d'isoler d'une température de plusieurs milliers de degrés."

FAUX. La paroi du Soyouz est recouverte d'un matériau appelé Bouclier D'isolation thermique. Il est constitué de plusieurs couches de fibre de verre et de films métalliques qui brûlent l'une après l'autre au cours de la rentrée. Si vous ne parlez pas plus le russe que moi, aidez-vous du lien suivant https://translate.google.com/translate? ... edit-text=

Je crois avoir démontré à la suite des autres contributeurs que l'autre du site mensonge.fr souffre lui-même de la maladie qu'il prétend combattre.

Mais je voudrais ajouter un petit problème de niveau CM2.

Si toutes les images de la station spatiale; des cosmonautes etc sont réalisées par ordinateur (CGI) comme le prétend M. Hibou

Sachant que le film Gravity dure 91 minutes et a coûté 100 millions de dollars; que 80% du film est réalisé par CGI, on peut imaginer que les effets CGI ont coûté entre 50 et 80% du budget. Disons 50% soit 50 millions de dollars pour 80% de 91 minutes, soit 73 minutes, ce qui donne environ 700 000 dollars la minute de film.

Sachant que d'après M. Hibou l'ISS a coûté 150 milliards de dollars depuis 18 ans pour un mensonge.

Combien de minutes de film CGI à 700 000 dollars obtient-on avec 150 milliards de dollars?
Pour un milliard de dollars, environ 25 heures de film.
Pour 150 milliards environ 3750 heures de film soit environ 208 heures par an.
Au delà de 208 heures, la NASA perd de l'argent.
Et cela, uniquement si elle sait faire des films aussi bien qu'Hollywood...

Problème : comment expliquer que depuis 18 ans la NASA dispose chaque année de milliers d'heures de vidéo? Sans compter les launchpads, les fausses fusées, toute la mise en scène, le salaire de tous les acteurs et ainsi de suite..

Soyons sérieux M. Hibou, votre hypothèse est sortie de route tellement souvent qu'il vaut mieux la remballer et tout reprendre à zéro.

Whitewolf

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7484
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Nicolas78 » 08 oct. 2016, 19:59

+1000 ;)

tecnic
Messages : 541
Inscription : 02 août 2006, 09:20
Localisation : france st malo

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar tecnic » 09 oct. 2016, 04:21

Démonstration parfaite à laquelle on peut rajouter pour enfoncer le clou du bouclier qui serait incapable de protéger le capsule de la haute température "En brûlant, s'évaporant et en fondant, la résine époxy et ses ingrédients absorbent la chaleur et refroidissent la zone sous-jacente".

Ils ont quand même pensé à tout les gens de la Nasa : ils n'ont pas oublié de cramer la surface du bouclier d'Apollo (et des autres) pour leur canular avant de la lâcher à basse altitude ! Et c'est bien fait ! J'ai eu la chance de voir et toucher (je crois que c'était Apollo 10 ) ce fameux bouclier carbonisé en surface ! On y croirait ....! :a2:
On ne voit plus guère l'oiseau nocturne sur ce sujet ,en orbite peut-être ? Avant retour sur la planète "Bon sens" .

Avatar de l’utilisateur
Chanur
Messages : 1438
Inscription : 14 déc. 2013, 05:58

Re: Le mensonge de la station spatiale internationale

Messagepar Chanur » 09 oct. 2016, 10:54

tecnic a écrit :On ne voit plus guère l'oiseau nocturne sur ce sujet ,en orbite peut-être ? Avant retour sur la planète "Bon sens" .
Si j'ai bien compris il est en train de préparer une page "les extraterrestres n'existent pas".
Déjà je me demande s'il veut dire qu'il n'existent pas du tout (la Terre serait la seule planète à abriter la vie) ou s'il veut dire qu'on en a jamais vu sur Terre.
Dans les deux cas ça risque d'être tordant : dans le premier parce qu'il ne peut que dire n'importe quoi sur un sujet dont on ignore tout, et dans le deuxième parce qu'on va le voir défendre une thèse vraisemblable, mais avec des arguments de Hibou ...
Le fait que je sache que quelque chose est vrai n'est pas une preuve. :chat:


Revenir vers « Discussions générales »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit