Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4058
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar eatsalad » 19 mai 2017, 08:11

Non mais pas tout le fil, juste par rapport à ce que tu as écrit ici, car c'est à ca que je réagissais et tu me dit que je déformes :

LoutredeMer a écrit :Ne me dis pas qu'on se ne connait pas assez soi meme pour ne pas connaitre ses pulsions. Ils savent qui ils sont ou de quoi ils sont capables, point, il ne planifient pas, ils sont comme ca (par nature, éducation, maladie mentale, dépression ou toxicomanie). Mais au début pour avoir
quelqu'un, ils doivent séduire. Donc la violence ne peut survenir qu' après, logique.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3516
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar Etienne Beauman » 19 mai 2017, 08:16

eatsalad a écrit :En france, on ne garde pas les gens toute leur vie en prison, un ami d'un ami s'est fait assassiné par arme à feux dans mon quartier il y a de ca une paye.
L'assassin à prit 7 ans, il est maintenant libre. l'état l'a libéré.

Oui et on estime qu'il a purgé sa peine et qu'il peut se réinsérer dans la société.

eatsalad a écrit :Je ne suis pas sur qu'il soit gueri ni qu'il soit malade en fait, et je ne suis pas sur qu'il soit suivi médicalement.

Dur de se prononcer sans connaitre les circonstances.
En tout cas c'est pas d'un meurtrier qu'on parle mais d'un mec qui tabasse régulièrement sa femme.
Pour toi il devrait pas être suivi médicalement pour apprendre à gérer ses émotions ce garçon ?

eatsalad a écrit :Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi tu penses que l'état devrait se substituer au jugement de la femme qui l'accueille à nouveau.

Parce que l'état sait pertinemment que si le gars n'est pas suivi médicalement, il y a de fortes chances qu'il récidive.
Il sait aussi que le jugement de la victime est souvent biaisé par l'emprise que l'agresseur a sur elle.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 2759
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar LoutredeMer » 19 mai 2017, 08:21

eatsalad a écrit :Non mais pas tout le fil, juste par rapport à ce que tu as écrit ici, car c'est à ca que je réagissais et tu me dit que je déformes :
LoutredeMer a écrit :Ne me dis pas qu'on se ne connait pas assez soi meme pour ne pas connaitre ses pulsions. Ils savent qui ils sont ou de quoi ils sont capables, point, il ne planifient pas, ils sont comme ca (par nature, éducation, maladie mentale, dépression ou toxicomanie). Mais au début pour avoir quelqu'un, ils doivent séduire. Donc la violence ne peut survenir qu' après, logique.




Je n'ai dit ça nulle part, je n'ai parlé ni de sadisme, ni d'emprisonnement... :
eatsalad a écrit :Perso, c'est ça qui me gêne le plus dans le discours de LDM et EB. Ils doivent être rare les prédateurs (je ne nie pas que ça existe) qui emprisonnent quelqu'un juste pour le plaisir sadique de la violenter tout au long de sa vie.


Le partenaire violent se connait et n'est pas une pauvre victime de ses pulsions qui s'ignore tapant sur une victime qui aime ca! La preuve : il n'y a qu'à déposer une plainte au procureur pour que ça en calme pas mal...
Les boniments et l'hypocrisie sont deux supports des fausses croyances

Au lecteur : j'aime parfois pratiquer l'humour noir en évoquant des situations absurdes. Ne les reproduisez pas chez vous..

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4058
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar eatsalad » 19 mai 2017, 08:27

Etienne Beauman a écrit :
eatsalad a écrit :En france, on ne garde pas les gens toute leur vie en prison, un ami d'un ami s'est fait assassiné par arme à feux dans mon quartier il y a de ca une paye.
L'assassin à prit 7 ans, il est maintenant libre. l'état l'a libéré.

Oui et on estime qu'il a purgé sa peine et qu'il peut se réinsérer dans la société.

eatsalad a écrit :Je ne suis pas sur qu'il soit gueri ni qu'il soit malade en fait, et je ne suis pas sur qu'il soit suivi médicalement.

Dur de se prononcer sans connaitre les circonstances.
En tout cas c'est pas d'un meurtrier qu'on parle mais d'un mec qui tabasse régulièrement sa femme.
Pour toi il devrait pas être suivi médicalement pour apprendre à gérer ses émotions ce garçon ?


Pour moi l'assassin on aurait du le pendre, il a prit une vie, ôter un père de famille à sa femme et ses enfants, et le gars qui a fait ca ressort 7 ans après ?
pour moi c'est pas acceptable.

Après pour le gars qui tabasse sa femme ça dépend de nombreux paramètres et du niveau de violence, c'est sur que si un suivi médical peut aider il faudrait le faire. Après tout est une question de moyen.

Au départ je parlais de l'histoire de l'assassinat surtout pour dire que la prison n'est pas un hôpital et qu'à trop vouloir en faire un lieu de réinsertion on oublie la fonction punitive de la prison.

Etienne Beauman a écrit :
eatsalad a écrit :Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi tu penses que l'état devrait se substituer au jugement de la femme qui l'accueille à nouveau.

Parce que l'état sait pertinemment que si le gars n'est pas suivi médicalement, il y a de fortes chances qu'il récidive.
Il sait aussi que le jugement de la victime est souvent biaisé par l'emprise que l'agresseur a sur elle.


Du coup, l'état a le droit de se substituer au jugement de la femme?
hmmm, je suis pas vraiment d'accord, a moins de la déclarer inapte et de la mettre sous tutelle, elle est encore maitre de son jugement.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 3772
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar MaisBienSur » 19 mai 2017, 08:32

eatsalad a écrit :Pour moi l'assassin on aurait du le pendre, il a prit une vie, ôter un père de famille à sa femme et ses enfants, et le gars qui a fait ca ressort 7 ans après ?
pour moi c'est pas acceptable.

:gratte:

C'est très contradictoire ce que tu viens d'affirmer !
Parce que cet assassin, il peut être lui aussi un père de famille, un fils (forcément) peut-être un frère.
Donc si on lui ôte la vie, on se retrouve dans la même situation non ?
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

La seule façon d'oublier qu'on a qu'une vie, c'est d'avoir plusieurs femmes

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4058
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar eatsalad » 19 mai 2017, 08:43

MaisBienSur a écrit :
eatsalad a écrit :Pour moi l'assassin on aurait du le pendre, il a prit une vie, ôter un père de famille à sa femme et ses enfants, et le gars qui a fait ca ressort 7 ans après ?
pour moi c'est pas acceptable.

:gratte:
C'est très contradictoire ce que tu viens d'affirmer !
Parce que cet assassin, il peut être lui aussi un père de famille, un fils (forcément) peut-être un frère.
Donc si on lui ôte la vie, on se retrouve dans la même situation non ?


Je ne trouve pas, l'état qui se substitue à la famille pour mettre en place une réparation(ici 7ans de prison contre une vie), n'est pas une personne. Après on s'éloigne du sujet.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 5973
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar Kraepelin » 19 mai 2017, 08:50

LoutredeMer a écrit :
Kraepelin a écrit :...

Alors elles sont où les données cliniques prouvant que c'est la faute de la victime si elle se fait tabasser?


Tu caricatures mes propos. Observe que pour y parvenir tu es forcé de réduire mon texte à trois petits points parce que aucun citation complète de mon texte ne pourrait documenter l'impression que tu veux donner. C'est le problème des univers manichéen. Tout est noir ou tout est blanc.

Pour répondre à ta question, il y a beaucoup de données empiriques qui montrent que les victimes de violence conjugale sont plus souvent issues de familles où elles ont été témoins ou victimes de la violence entre les parents (par exemple). Je ne connais pas d'autres preuves empiriques publiées. Les cas dont j'ai parlé sont des cas cliniques dont les cliniciennes parlent entre elles (eux), mais je connais peu de clinicien(ne)s qui publireaient un papier sur des cas pareilles de peur de se faire tomber dessus par des idéologues enragés plus soucieux de faire avancer leur propagande que de trouver la vérité. On a qu'a voir ce qui vient d'arriver à Normand Baillargeon qui a simplement défendu le droit de parole dans le milieu universitaire, aux sociologues Francine Leduc et Germain Dulac ou même à la philosophe féministe Rhéa Jean.

Alors, milite pour le droit de parole et le droit de recherche et peut-être que dans 20 ans nous auront des données empiriques sur le sujet à analyser.

:hausse:
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 2759
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar LoutredeMer » 19 mai 2017, 08:57

eatsalad a écrit : Après pour le gars qui tabasse sa femme ça dépend de nombreux paramètres et du niveau de violence, c'est sur que si un suivi médical peut aider il faudrait le faire. Après tout est une question de moyen.

Ah? il y a des niveaux de violence maintenant? Donc une gifle par jour, c'est moins grave qu'un coup de poing par jour? Faut-il instaurer des circonstances atténuantes aussi? Une échelle? un bareme?

Le problème est la violence de l'agresseur. Dès lors qu'il porte la main sur l'autre, il y a problème, tu vois?
Les boniments et l'hypocrisie sont deux supports des fausses croyances

Au lecteur : j'aime parfois pratiquer l'humour noir en évoquant des situations absurdes. Ne les reproduisez pas chez vous..

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 3772
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar MaisBienSur » 19 mai 2017, 08:58

eatsalad a écrit :Je ne trouve pas, l'état qui se substitue à la famille pour mettre en place une réparation(ici 7ans de prison contre une vie), n'est pas une personne. Après on s'éloigne du sujet.

A part celui qui commet un vol, car dans ce cas il est facile de "payer" la dette à la société en remboursant le montant dérobé, les autres cas sont tellement plus complexes à "punir".
Un viol détruit autant une famille qu'un meurtre, un pédophile est souvent condamné à des peines de 8 à 12 ans ! mais après ? basta, il devient aussi blanc que toi et moi ! (j'ai vécu ce cas...) Tu ne dois plus parler de son passé pour justifier tes droits, il a les mêmes que toi :a8:
Et dans mon cas, mon entreprise l'a réintégré (même boite !) alors qu'un arrêté judiciaire l'interdisait de m'approcher. Ils ne pouvaient pas justifier de le licencier ! par contre ils pouvaient me virer si je refusais de travailler proche de lui ! :ouch:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

La seule façon d'oublier qu'on a qu'une vie, c'est d'avoir plusieurs femmes

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4058
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar eatsalad » 19 mai 2017, 08:59

LoutredeMer a écrit :
eatsalad a écrit : Après pour le gars qui tabasse sa femme ça dépend de nombreux paramètres et du niveau de violence, c'est sur que si un suivi médical peut aider il faudrait le faire. Après tout est une question de moyen.

Ah? il y a des niveaux de violence maintenant? Donc une gifle par jour, c'est moins grave qu'un coup de poing par jour? Faut-il instaurer des circonstances atténuantes aussi? Une échelle? un bareme?

Le problème est la violence de l'agresseur. Dès lors qu'il porte la main sur l'autre, il y a problème, tu vois?


Évidement qu'il y a différents niveaux de violence, qui réclament des réponses différentes.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 2759
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar LoutredeMer » 19 mai 2017, 09:03

eatsalad a écrit :Évidement qu'il y a différents niveaux de violence, qui réclament des réponses différentes.

En terme de responsabilité il n'y a pas de différence. La personne qui porte la main à répétition sur une autre a un problème. Oui ou non?
Les boniments et l'hypocrisie sont deux supports des fausses croyances

Au lecteur : j'aime parfois pratiquer l'humour noir en évoquant des situations absurdes. Ne les reproduisez pas chez vous..

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4058
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar eatsalad » 19 mai 2017, 09:05

MaisBienSur a écrit :
eatsalad a écrit :Je ne trouve pas, l'état qui se substitue à la famille pour mettre en place une réparation(ici 7ans de prison contre une vie), n'est pas une personne. Après on s'éloigne du sujet.

A part celui qui commet un vol, car dans ce cas il est facile de "payer" la dette à la société en remboursant le montant dérobé, les autres cas sont tellement plus complexes à "punir".


Je dirais plutot que la dette est à payer à la victime et c'est la société par l"intermédiaire de la justice d'état qui détermine le "remboursement".
Effectivement, c'est complexe et tout crime mérite une réponse complexe, à la mesure du crime en question.
Après 7 ans pour avoir tué quelqu'un je trouve ça peu, c'est mon avis personnel.

MaisBienSur a écrit :Un viol détruit autant une famille qu'un meurtre, un pédophile est souvent condamné à des peines de 8 à 12 ans ! mais après ? basta, il devient aussi blanc que toi et moi ! (j'ai vécu ce cas...) Tu ne dois plus parler de son passé pour justifier tes droits, il a les mêmes que toi :a8:
Et dans mon cas, mon entreprise l'a réintégré (même boite !) alors qu'un arrêté judiciaire l'interdisait de m'approcher. Ils ne pouvaient pas justifier de le licencier ! par contre ils pouvaient me virer si je refusais de travailler proche de lui ! :ouch:


Surement ! et je ne défends pas non plus la clémence pour les violeurs.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4058
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar eatsalad » 19 mai 2017, 09:07

LoutredeMer a écrit :
eatsalad a écrit :Évidement qu'il y a différents niveaux de violence, qui réclament des réponses différentes.

En terme de responsabilité il n'y a pas de différence. La personne qui porte la main à répétition sur une autre a un problème. Oui ou non?


En terme de responsabilité, effectivement celui qui cogne est responsable d'avoir cogné. Je pense que tout le monde est d'accord la dessus.

Après, des niveaux de violences différents appellent des réponses différentes.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 2759
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar LoutredeMer » 19 mai 2017, 09:12

eatsalad a écrit :
LoutredeMer a écrit :
eatsalad a écrit :Évidement qu'il y a différents niveaux de violence, qui réclament des réponses différentes.

En terme de responsabilité il n'y a pas de différence. La personne qui porte la main à répétition sur une autre a un problème. Oui ou non?


En terme de responsabilité, effectivement celui qui cogne est responsable d'avoir cogné. Je pense que tout le monde est d'accord la dessus.

Après, des niveaux de violences différents appellent des réponses différentes.

Sauf que très souvent la violence conjugale est progressive, il y a une escalade de la violence. Alors, on fait quoi?
Les boniments et l'hypocrisie sont deux supports des fausses croyances

Au lecteur : j'aime parfois pratiquer l'humour noir en évoquant des situations absurdes. Ne les reproduisez pas chez vous..

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3516
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar Etienne Beauman » 19 mai 2017, 09:18

Je laisse de côté la parenthèse hs sur la loi du talion.

eatsalad a écrit :Du coup, l'état a le droit de se substituer au jugement de la femme?

Il n'a pas besoin de le faire.
Par exemple :
Il pourrait interdire à un agresseur ayant purgé sa peine qui refuse le suivi médical à sa sortie de prison de revoir sa victime,
en revanche s'il est suivi, que les médecins l'autorisent, et que la victime consent à le revoir, il n'y pas de raison de s'y opposer.
Mais s'il récidive on ne dira pas que la femme est un peu responsable de ce qu'il lui arrive.
Elle aura eu tort de faire confiance à l'institution qui devrait être plus apte à juger qu'elle si son ex-compagnon est oui ou non toujours une menace pour elle.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4058
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar eatsalad » 19 mai 2017, 09:22

LoutredeMer a écrit :
eatsalad a écrit :
LoutredeMer a écrit :En terme de responsabilité il n'y a pas de différence. La personne qui porte la main à répétition sur une autre a un problème. Oui ou non?


En terme de responsabilité, effectivement celui qui cogne est responsable d'avoir cogné. Je pense que tout le monde est d'accord la dessus.

Après, des niveaux de violences différents appellent des réponses différentes.

Sauf que très souvent la violence conjugale est progressive, il y a une escalade de la violence. Alors, on fait quoi?


J'ai remonté le fil en essayant de comprendre comment on en est arrivé ces phrases.. j'ai du mal à comprendre.

Au départ je défendais juste le point de vue que Kraepelin a amené, en disant, qu'il serait intéressant de mettre à jour des mécanismes chez la victime qui participent aussi à la violence.
Ce n'est pas pour dédouaner le conjoint violent, certains sont des odieux tortionnaires, j'en conviens.

On, constate une escalade de la violence, possiblement, est ce dans tous les cas, peut-etre j'avoue que je n'en sais rien !

Mais je ne vois pas en quoi ça invalide, que 'différents niveaux de violence, appelles des réponses différentes".

LoutredeMer a écrit :Alors, on fait quoi?


On continue à juger les affaires au cas par cas, en essayant de comprendre tous les mécanismes.

et toi que proposes tu ?
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 5973
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar Kraepelin » 19 mai 2017, 09:24

LoutredeMer a écrit :Le problème est la violence de l'agresseur. Dès lors qu'il porte la main sur l'autre, il y a problème, tu vois?


Oui, mais dans ce cas, tu vas devoir changer ton vocabulaire et parler agresseurs et d'agresseuses, parce que pour la violence mineure les deux sexes sont égaux devant les statistiques.
En ce qui me concerne, je trouve, comme toi. que l'application de la loi ne doit pas trop s'encombrer de psychologie. La loi dont considérer que les gens sont responsables de ce qu'ils font et doivent en assumer les conséquence. Contrairement à toi, peut-être, j'appliquerais ce principe aux deux sexes, pas juste aux agresseurs de sexe masculin.
Dernière édition par Kraepelin le 19 mai 2017, 09:28, édité 1 fois.
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3516
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar Etienne Beauman » 19 mai 2017, 09:26

eatsalad a écrit :Je pense que tout le monde est d'accord la dessus.

Bah non justement c'est bien là qu'est le problème !



Kraepelin a écrit :L'oppression de la femme (ou de l'homme), lorsqu'il y en a une, est la conséquence d'une dynamique culturelle (stéréotypes) et ces contraintes ne sont pas plus déterminées ou exercées spécifiquement par les hommes que par les femmes. Nous sommes tous également les auteurs et les victimes de la culture dans laquelle nous baignons.

Le mec qui tabasse sa femme comme la femme qui se fait tabasser par son mec sont à la fois auteur et victime de la dynamique culturelle, qu'on te dit !
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4058
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar eatsalad » 19 mai 2017, 09:27

Etienne Beauman a écrit :Je laisse de côté la parenthèse hs sur la loi du talion.
eatsalad a écrit :Du coup, l'état a le droit de se substituer au jugement de la femme?

Il n'a pas besoin de le faire.
Par exemple :
Il pourrait interdire à un agresseur ayant purgé sa peine qui refuse le suivi médical à sa sortie de prison de revoir sa victime,
en revanche s'il est suivi, que les médecins l'autorisent, et que la victime consent à le revoir, il n'y pas de raison de s'y opposer.
Mais s'il récidive on ne dira pas que la femme est un peu responsable de ce qu'il lui arrive.
Elle aura eu tort de faire confiance à l'institution qui devrait être plus apte à juger qu'elle si son ex-compagnon est oui ou non toujours une menace pour elle.


Ca fait beaucoup d'autorisation tout ca, et si la femme et l'homme veule se retrouver, car au fond ils s'aiment, mais que les médecins trouvent que non c'est pas bien.. bon je caricature volontairement.

Je comprend ou tu veux en venir, mais j'avoue que je suis gêner par la mise sous tutelle du jugement de la femme.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3516
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar Etienne Beauman » 19 mai 2017, 09:28

Kraepelin a écrit :tu vas devoir changer ton vocabulaire

En français l'agresseur peut désigner une femme.
Tu fréquentes un peu trop les vieilles rombières féministes.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4058
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar eatsalad » 19 mai 2017, 09:31

Etienne Beauman a écrit :
eatsalad a écrit :Je pense que tout le monde est d'accord la dessus.

Bah non justement c'est bien là qu'est le problème !

J'ai dit, pour répondre au post de LDM : "En terme de responsabilité, effectivement celui qui cogne est responsable d'avoir cogné. Je pense que tout le monde est d'accord la dessus."

Il me semble l'avoir lu de toi aussi, mais jepeux me tromper.

Kraepelin a écrit :L'oppression de la femme (ou de l'homme), lorsqu'il y en a une, est la conséquence d'une dynamique culturelle (stéréotypes) et ces contraintes ne sont pas plus déterminées ou exercées spécifiquement par les hommes que par les femmes. Nous sommes tous également les auteurs et les victimes de la culture dans laquelle nous baignons.

Le mec qui tabasse sa femme comme la femme qui se fait tabasser par son mec sont à la fois auteur et victime de la dynamique culturelle, qu'on te dit !


Et bien pour certains cas ca me semble vrai ! pour d'autres, non, certains personnes sont d'odieuses tortionnaires, c'est sur.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3516
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar Etienne Beauman » 19 mai 2017, 09:31

eatsalad a écrit :Ca fait beaucoup d'autorisation tout ca, et si la femme et l'homme veule se retrouver, car au fond ils s'aiment, mais que les médecins trouvent que non c'est pas bien.. bon je caricature volontairement.

Quand on enferme un schizophrène parce qu'on le juge dangereux pour lui ou pour les autres, on demande pas l'avis de sa maman qui se propose de le garder à la maison.
Ce n'est pas mettre son jugement sous tutelle pour autant.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4058
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar eatsalad » 19 mai 2017, 09:33

Etienne Beauman a écrit :
eatsalad a écrit :Ca fait beaucoup d'autorisation tout ca, et si la femme et l'homme veule se retrouver, car au fond ils s'aiment, mais que les médecins trouvent que non c'est pas bien.. bon je caricature volontairement.

Quand on enferme un schizophrène parce qu'on le juge dangereux pour lui ou pour les autres, on demande pas l'avis de sa maman qui se propose de le garder à la maison.
Ce n'est pas mettre son jugement sous tutelle pour autant.


Ha bon ?
si il n'a pas commis de délits il va rester plutot chez maman tant que celle ci supporte ses frasques !
D'apres mon unique expérience, j'ai un pote d'enfance qui est devenu skyzo à la vingtaine.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 2759
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar LoutredeMer » 19 mai 2017, 09:37

Kraepelin a écrit :Tu caricatures mes propos.

Moi j'ai le sentiment que tu n'ouvres des topics à répétition sur le meme thème que pour conforter tes opinions préconçues.


Observe que pour y parvenir tu es forcé de réduire mon texte à trois petits points parce que aucun citation complète de mon texte ne pourrait documenter l'impression que tu veux donner. C'est le problème des univers manichéen. Tout est noir ou tout est blanc.

Kraepelin.... tout ton topic se résume à ça. De plus si j'ai mis des points c'est pour gagner du temps.


Les cas dont j'ai parlé sont des cas cliniques dont les cliniciennes parlent entre elles (eux), mais je connais peu de clinicien(ne)s qui publireaient un papier sur des cas pareilles de peur de se faire tomber dessus par des idéologues enragés plus soucieux de faire avancer leur propagande que de trouver la vérité.

Non mais je reve.... Te rends-tu compte que ce genre de réflexion est totalement biaisé et subjectif? Et que c'est la facilité pour justifier ton manque de sources?

Es-tu conscient que si c'est le cas de certaines victimes ce n'est pas le cas de toutes? donne-moi donc le pourcentage des victimes dont tu parles?


Alors, milite pour le droit de parole et le droit de recherche et peut-être que dans 20 ans nous auront des données empiriques sur le sujet à analyser.

Si tel est le cas, tu dois donc te situer au milieu et non pas présenter les préjugés que tu affiches !
Les boniments et l'hypocrisie sont deux supports des fausses croyances

Au lecteur : j'aime parfois pratiquer l'humour noir en évoquant des situations absurdes. Ne les reproduisez pas chez vous..

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 2759
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Réponse culturelle à la violence suivant le genre

Messagepar LoutredeMer » 19 mai 2017, 09:40

Kraepelin a écrit :
LoutredeMer a écrit :Le problème est la violence de l'agresseur. Dès lors qu'il porte la main sur l'autre, il y a problème, tu vois?

Oui, mais dans ce cas, tu vas devoir changer ton vocabulaire et parler agresseurs et d'agresseuses, parce que pour la violence mineure les deux sexes sont égaux devant les statistiques.
En ce qui me concerne, je trouve, comme toi. que l'application de la loi ne doit pas trop s'encombrer de psychologie. La loi dont considérer que les gens sont responsables de ce qu'ils font et doivent en assumer les conséquence. Contrairement à toi, peut-être, j'appliquerais ce principe aux deux sexes, pas juste aux agresseurs de sexe masculin.

Et où tu vois que je privilégie les sexe féminin ou masculin? Je dis "agresseur" parce que le masculin prime dans le langage...

Oh lala, Kraepelin...
Les boniments et l'hypocrisie sont deux supports des fausses croyances

Au lecteur : j'aime parfois pratiquer l'humour noir en évoquant des situations absurdes. Ne les reproduisez pas chez vous..


Revenir vers « Discussions générales »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit