homoparentalité

Mythes, bouche-à-oreille et ragots populaires : séparons ici le vrai du faux.
Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 2976
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: homoparentalité

Messagepar LoutredeMer » 16 mars 2017, 08:27

Kraepelin a écrit :
C'est un terme qui ...

Merci pour ces éclaircissements, Kraepelin.
Les boniments et l'hypocrisie sont deux supports des fausses croyances

Au lecteur : j'aime parfois pratiquer l'humour noir en évoquant des situations absurdes. Ne les reproduisez pas chez vous..

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2368
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19

Re: homoparentalité

Messagepar Cogite Stibon » 16 mars 2017, 08:56

issigi a écrit :mais j'imagine, pour répondre quand même à ta question, que dans certains contextes, un orphelinat sera toujours mieux, et pourrait être une solution, face aux millions d'enfants laissés à eux-mêmes.

Oui, c'est mieux de placer des enfants dans des orphelinats que de les laisser crever dans la rue, on est d'accord. Reste que dans le cas général, et quand c'est possible, c'est encore mieux de le confier à des parents adoptifs responsables. Non ?

issigi a écrit :un fif peut-il être un bon parent ? ben coudon. un fif peut-il être un bon citoyen tant qu'à analyser ? est-il équilibré ? suffisamment mature pour prendre charge d'un enfant ?

Faut-il comprendre que, selon vous, un homosexuel est un mauvais citoyen, déséquilibré et immature ? Sur quelles bases fondez-vous cette opinion ?

issigi a écrit :et du côté de l'enfant, quelles sont les répercutions sur son développement de grandir avec des fifs ? faudrait probablement aussi questionner la morale et la méthode d'analyse de ceux qui se penchent sur la question.

La question de l'impact de l'homoparentalité (être élevé par un couple de personnes de même sexe) sur le développement de l'enfant, et celle de la méthodologie utilisée pour estimer cet impact, est le thème principal de cette enfilade. Par contre, que voulez-vous dire sur la morale de ceux qui étudient la question ?

issigi a écrit :a-t-on , par exemple, comparé des enfants élevés par des parents selon le degré de libido de ceux-ci? leur propension au fétichisme, sado-masochisme, ou à toute forme de sexualité considérée comme hors-norme ? et on ne parle que de sexualité ici. parlera-t-on de leur santé mentale ? ceux qui bouffent de la pilule comme des chips pour stabiliser leurs humeurs ? un bipolaire peut-il élever un enfant ? un schysophrène ? un chômeur ? un itinérant ?un meurtrier ? un pédophile ? woow..

La question ici est celle de l'homoparentalité, c'est à dire des enfants élevés par un couple de même sexe. Avec en arrière plan la question d'autoriser ou non les couples homosexuels à adopter.
Je ne vois pas le rapport de vos questions avec le sujet, sauf à supposer que les couples homosexuels ont, par rapport aux autres personnes souhaitant adopter :
- un degré de libido différent
- une plus grande propension à être fétichiste ou sado masochiste
- une moins bonne santé mentale
- un plus grand besoin de médication pour stabiliser leur humeur
- une plus grande propension à être bipolaire
- une plus grande propension à être schysophrène
- une plus grande propension à être chômeur
- une plus grande propension à être itinérant
- une plus grande propension à être meurtrier
- une plus grande propension à être pédophile

et également que chacune ces points :
- ait un impact négatif sur le développement de l'enfant
- et qu'il ne soit pas déjà pris en compte indépendamment dans les procédure d'adoption.

Pensez-vous que les homosexuels présentent ces caractéristiques ? Sur quoi fondez-vous cette opinion ?
Pensez-vous que les agences d'adoption ne vérifient aucune de ces caractéristiques avec d'accorder un agrément d'adoption, et confient, par exemple, des enfants à des meurtriers ?
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

issigi
Messages : 105
Inscription : 27 juin 2015, 19:09

Re: homoparentalité

Messagepar issigi » 16 mars 2017, 15:36

salut cogite stibon,

toi et moi sommes d'accord sur la question de l'homoparentalité. mon enfilade s'adresse a ceux qui y voient une anomalie qui pourrait nuire au developpement de l'enfant. d'où mon questionnement. qu'importe le milieu, même 'idéal' dont on voudrait qu'un enfant bénéficie, il pourra, selon sa personnalité, devenir tout et son contraire au final de ce qu'on espère pour lui.

bien sûr que certains milieux paraissent plus propice au bon développement de l'enfant. ça dépendra toujours du point de vue de celui qui se fait une idée sur la question, du milieu où lui même a grandi.

notons que tout critère de sélection requis à l'adoption d'un couple (faut-il au départ que ce soit un couple) déterminera un tableau ponctuel qui confortera probablement davantage ceux qui placent l'enfant, lui choisissent un bon foyer. un peu comme si on plaçait une caméra sur trépied, fixé sur un cadre quelconque (un couple candidat) et qu'on en tirait des clichés successifs. à chacun d'eux on remarquerait des différences, des changements, une évolution, une régression, un milieu en constante métamorphose. qui sait ce qu'un couple choisi deviendra. et ainsi avec un enfant.

de même, accoler l'étiquette 'homosexuel' à un candidat ne fait pas de lui un monstre en regard de tous les autres critères auxquels il doit et peut répondre. le terme même 'homo' ou hétéro, plombier, professionnel, sobre, diplomé es, bourgeois, prolétaire, salaire x, maison y, quartier z, santé mentale a+, dossier criminel blanc, ethnie hum, religion woow, .. sont sujet à changement sans pré avis.

aussi, au lieu de s'étendre sur la qualité des candidats, ne vaudrait-il pas mieux s'attaquer aux causes qui produisent les orphelins. dès lors qu'on extirperait un enfant de l'enfer 'présumé' de la ruelle, par exemple, se soucierait-on à ce point du foyer douillet où il aboutirait, sur la base de l'homoparentalité..

j'irais plus loin en affirmant que le préjugé favorable que l'occidental moyen entretient de son milieu envers tout ce qui n'arrive pas à la cheville ses valeurs, produit l'enfer qui s'installe autour.

mais ça, est-ce vraiment une autre question qui n'a pas rapport au sujet..
..giter à l'amarre.. Amarré au gîte..


Revenir vers « Légendes urbaines et idées reçues »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit