Le chauffage électrique assèche l'air!

Mythes, bouche-à-oreille et ragots populaires : séparons ici le vrai du faux.
julienlabelle
Messages : 17
Inscription : 25 nov. 2010, 14:00

Le chauffage électrique assèche l'air!

Messagepar julienlabelle » 18 mai 2013, 19:58

Voilà, est-ce que les plinthes électriques assèchent l'air contrairement au chauffage au gaz ou à l'huile ?

Une vendeuse de fenêtre m'a sortie ça en m'expliquant l'importance de bien aérer la maison, du coup je suis aller acheter mes fenêtres ailleurs!

Mireille

Re: Le chauffage électrique assèche l'air!

Messagepar Mireille » 18 mai 2013, 22:54

Salut Julien,

Ce que je trouve qui assèche le plus l'air c'est un poele à bois, ensuite les plaintes électriques mais moins et le meilleure chauffage, de mon expérience c'est le chauffage à l'eau.

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 943
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Re: Le chauffage électrique assèche l'air!

Messagepar Inso » 19 mai 2013, 03:44

Bonjour julienlabelle,

Je ne vois pas comment un chauffage électrique (que ce soit par radiateur, sol ou plinthe) "assèche".
Ce qui assèche, c'est quand on prend un air froid (avec peu d'eau) dehors et qu'on le chauffe, on fait tomber de façon importante l'humidité relative. (valeur de saturation de l'air à -5° : 3,2g/m3, à 25°: 23g/m3, en gros, si on rentre de l'air à -5° à 100% d'humidité relative, en le chauffant à 25°, on obtient une humidité relative de 14%).
Il est conseillé de garder une humidité relative entre 40 et 60% dans une maison. Si l'air intérieur est trop sec (surtout quand il fait froid dehors), à part prendre une douche avec la porte de la salle de bain ouverte, on peut placer des évaporateurs sur ou près des radiateurs.
Les VMC actuelles comportent ainsi souvent un hygromètre afin d'adapter la ventilation au taux d'humidité dans la maison.

L'aération d'une maison est une problématique importante. Elle est nécessaire pour éviter l'accumulation de CO2, de poussières et éventuellement de Cov (colles, moquettes...) et aussi d'avoir un air trop sec ou trop humide (on connaît tous les moisissures dans une salle de bain mal aérée) . Il est admis, dans le milieu de la construction, que l'air d'une pièce doit être changé toutes les 2 heures environ.
Le problème c'est qu'aérer parait contradictoire avec isoler. Dans les maisons récentes, ces 2 problématiques sont particulièrement étudiées
voir ce lien pour plus de détail.

Inso

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 3741
Inscription : 09 déc. 2006, 16:31
Localisation : France

Re: Le chauffage électrique assèche l'air!

Messagepar Wooden Ali » 19 mai 2013, 04:26

Comme les produits de la combustion (eau et gaz carbonique)sont évacuées par les cheminées, tous les systèmes de chauffage sont équivalents en ce qui concerne l'assèchement de l'air selon le processus décrit par Inso.
Assurer une bonne aération est plus critique dans une maison bien isolée pour la raison suivante :
La gestion de l'humidité excédentaire est bien assurée par les fenêtres "à l'ancienne" qui constituent des parois froides où elle vient se condenser (refroidissement nocturne) pour s'évaporer quand la température de la pièce remonte. Les fenêtres modernes, bien isolées, n'assurent plus cette fonction. D'où l'apparition de moisissures dans les endroits les plus froids d'une pièce dans les maisons bien isolées et insuffisamment aérées.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Shaken, not stirred ! Samuel Hahnemann

Il est souvent facile de voir quelque chose qu'on ne peut expliquer et d'en rendre responsable quelque chose qu'on ne peut voir" Wladimir Lyra

julienlabelle
Messages : 17
Inscription : 25 nov. 2010, 14:00

Re: Le chauffage électrique assèche l'air!

Messagepar julienlabelle » 19 mai 2013, 09:40

Je suis ingénieur en mécanique du bâtiment et croyez le ou non, certains de mes collègues avec plus d'expérience que moi croient à tord que les systèmes électriques "assèchent" l'air. Ce doit être un des mythes les plus fréquents dans le domaine du chauffage.

D'après moi le mythe provient du fait que l'élément électrique lui-même atteint des températures beaucoup plus élevée que dans un radiateur à l'eau(environ 90'C max). On peut donc avoir une sensation d'air asséché "proche" de la plinthe électrique. Cependant, il n'y aura aucune différence si on prend la moyenne dans la pièce!

De plus, ce n'est pas parce qu'un système est à "l'eau chaude" qu'il humidifie la maison, en fait, cette eau est contenu dans un système fermé et n'entre jamais en contact avec l'air de la maison.

merci

alan29
Messages : 2
Inscription : 28 oct. 2014, 19:11

Re: Le chauffage électrique assèche l'air!

Messagepar alan29 » 28 oct. 2014, 19:22

Bonjour.

Je pose la question dans les 2 forum car le sujet n'est pas élucidé et j'ai absolument besoin d'une réponse.

-> http://www.radiateur-electrique.org/for ... t1010.html

Il est donc expliqué que plus le chauffage fonctionne en fabriquant de l'air chaud et plus cet air est chaud, plus le phénomène d'assèchement de l'air est notable du fait que l'air chaud en mouvement capte facilement l'humidité. Cet air chargé d'humidité peut ensuite être évacué ou condenser sur des vitrages froids.

Ce phénomène est donc moins sensible avec des panneaux de chauffage central qui rayonnent et produisent moins d'air chaud, qu'avec des plinthes essentiellement convectives.

Pouvez-vous me dire si vous validez cette réflexion ?

steph
Messages : 603
Inscription : 04 juin 2009, 22:28

Re: Le chauffage électrique assèche l'air!

Messagepar steph » 28 oct. 2014, 22:41

Salut Alan29

Durant L'hiver, les plinthes chauffent l'air froid du plancher qui s’élève vers le haut, ce mouvement transporte l'humidité vers le haut et l'air chaud du plafond peut contenir plus d'humidité, dans une maison de 2 ou 3 étages se phénomène de transport d'humidité vers le haut fait que l'étage supérieur accumule l'humidité des étages du bas.

Durant l'été, il n'a pas ce mouvement de convection qui transport l'humidité vers le haut, l'air froid est plus lourd, donc le mouvement se fait par le bas et le sous sol accumule l'humidité des étages du hauts.

La condensation des fenêtres, peu importe le type de chauffage, c'est l'humidité de l'air et le type de fenêtre qui importe, avec des vieilles fenêtres je conseille 30% max d'humidité, avec des fenêtre neuve 45% no problemo.

Beaucoup de gens croient que les construction neuves ont moins de problèmes par rapport a la condensation, c'est faux pour certaine maison, depuis 1994 le code canadien exigent un échangeur d'air, mais le code ne spécifie pas comment l'installer, donc avant d'acheter une maison, vérifier bien l'installation.

Avatar de l’utilisateur
DanB
Messages : 2993
Inscription : 25 avr. 2006, 14:31
Localisation : Québec

Re: Le chauffage électrique assèche l'air!

Messagepar DanB » 28 oct. 2014, 23:03

Avec des thermostats qui fonctionnent soient à 100%, soit à 0%, une plinthe devient très chaude et l'air est, localement, lui aussi très chaud. L'air chaud devient plus sec, c'est la psychrométrie.

Un gros radiateur en fonte devient moins chaud et est très grand, l'échauffement de l'air est moins intense. Un convecteur va, lui, pousser un gros débit d'air qui sera donc moins chaud (plus d'air, mais moins chaud).

Pour les plinthes, le problème se règle simplement en utilisant un thermostat électronique qui va moduler la puissance et éviter ainsi que la plinthe devienne très chaude.

La quantité d'eau dans la maison ne changera pas. C'est l'humidité relative qui va changer. Encore là, tout ça se trouve dans les tables psychrométriques.

Donc, l'effet ressenti résulte d'une surchauffe locale de l'air.

Il y a une entreprise à l'Islet qui installe des éléments électriques dans de vieux radiateurs en fonte. Même résultat qu'avec de l'eau chaude. Par contre, leurs prétentions d'économie ne semble pas être vérifiées par quoi que ce soit à part un cas spécifique qui réunit, en quelque sorte, les pires conditions initiales...
Envoyé de mon iMac ou de mon iPad ou de mon iPhone

Avatar de l’utilisateur
DanB
Messages : 2993
Inscription : 25 avr. 2006, 14:31
Localisation : Québec

Re: Le chauffage électrique assèche l'air!

Messagepar DanB » 28 oct. 2014, 23:08

julienlabelle a écrit :Je suis ingénieur en mécanique du bâtiment et croyez le ou non, certains de mes collègues avec plus d'expérience que moi croient à tord que les systèmes électriques "assèchent" l'air. Ce doit être un des mythes les plus fréquents dans le domaine du chauffage.

D'après moi le mythe provient du fait que l'élément électrique lui-même atteint des températures beaucoup plus élevée que dans un radiateur à l'eau(environ 90'C max). On peut donc avoir une sensation d'air asséché "proche" de la plinthe électrique. Cependant, il n'y aura aucune différence si on prend la moyenne dans la pièce!

De plus, ce n'est pas parce qu'un système est à "l'eau chaude" qu'il humidifie la maison, en fait, cette eau est contenu dans un système fermé et n'entre jamais en contact avec l'air de la maison.

merci

Exact.

Prochaine étape de vieilles histoires qui résultent de corrélations : le couple n'est rien sans puissance.
Envoyé de mon iMac ou de mon iPad ou de mon iPhone

alan29
Messages : 2
Inscription : 28 oct. 2014, 19:11

Re: Le chauffage électrique assèche l'air!

Messagepar alan29 » 29 oct. 2014, 05:02

Merci pour ces précisions et malgré des avis divergents cela me donne pas mal d'arguments.

Voila ma "théorie" très pied à terre !!

Prenons un cas simple sans ventilation. Le chauffage réchauffe l'air puis en se déplaçant l'air chaud arrive au contact de vitres froides. Assez froides pour atteindre le point de rosé. Du coup, la vapeur d'eau condense sur les vitres. L'eau ruisselle et est évacuée à l'extérieur. Bilan : l'air est asséché.

J'imagine un phénomène un peu différent mais qui amène aussi un dessèchement avec une évacuation de l'air chaud qui s'élève et rejoint une voie d'aération.

Comme beaucoup, je me souviens d'une époque ou on mettait de l'eau dans des humidificateurs placé entre les colonnes des radiateurs du chauffage central de la maison.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: Le chauffage électrique assèche l'air!

Messagepar Pepejul » 29 oct. 2014, 12:05

Il me semble que " l'humidité de l'air" ou hygrométrie est un pourcentage (100% correspondant à la saturation de l'air en humidité). La température détermine le niveau de saturation (en gros un air chaud est saturé en humidité plus rapidement qu'un air froid...je crois).

Globalement il y a donc moins d'humidité dans un air chaud que dans un air froid (en valeur absolue)... enfin je crois.

ici c'est trop compliqué pour moi mais je vous laisse étudier ça tranquillement... http://perso.numericable.fr/assoamsa/do ... metrie.pdf :lol:
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
DanB
Messages : 2993
Inscription : 25 avr. 2006, 14:31
Localisation : Québec

Re: Le chauffage électrique assèche l'air!

Messagepar DanB » 29 oct. 2014, 22:36

Pepejul a écrit :La température détermine le niveau de saturation (en gros un air chaud est saturé en humidité plus rapidement qu'un air froid...je crois).
La saturation dépend de la température et du rapport massique eau/air.

L'air froid peut contenir moins d'eau et a donc un %hr plus haut pour le même rapport eau/air. On utilise, entre autres, le point de rosée comme mesure de l'humidité qu'il y a dans l'air.

Pepejul a écrit :Globalement il y a donc moins d'humidité dans un air chaud que dans un air froid (en valeur absolue)... enfin je crois.
Ça dépend du taux d'humidité relative de l'un vs l'autre, mais à taux égal, l'air chaud en contient plus.
Envoyé de mon iMac ou de mon iPad ou de mon iPhone


Revenir vers « Légendes urbaines et idées reçues »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit