homoparentalité

Mythes, bouche-à-oreille et ragots populaires : séparons ici le vrai du faux.
Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6167
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

homoparentalité

Messagepar Kraepelin » 09 déc. 2011, 22:18

Deux articles intéressants sur l’homoparentalité

L’homoparentalité : distinguer les faits des croyances – 1/2
http://www.centpapiers.com/l%e2%80%99ho ... s-12/61677


Mon commentaire :
• L’attention sélective est une distorsion cognitive fréquente chez les êtres humains lorsque des enjeux émotionnels perturbent leur appréhension du réel. Je me demande si ce n’est pas le cas dans votre article. Je remarque que vous sélectionnez des auteurs qui m’apparaissent assez marginaux en ce qui regarde leur point de vue.

Je ne suis pas un savant, mais j’enseignais la psychologie du développement à partir des manuels d’Helen Bee. Ce qui ressort de sa synthèse est très différent des conclusions de Lamb (2010). Pour Bee, les rôles parentaux de père et mère sont interchangeables dans une large mesure, mais il reste toujours un petit quelque chose de spécifique qui semble irréductible à la culture. Le professeur français Jean le Camus, dans se nombreux ouvrages sur la spécificité du rôle paternel, va dans le même sens que Bee à ce sujet.

Je comprends que ces auteurs expriment un point de vue dominant n’alimentent pas le point de vu que vous adoptez à l’effet que les rôles parentaux sont complètement interchangeables. Est-ce la raison pour laquelle vous les avez ignorés?



L’homosexualité: distinguer les faits des croyances-2/2
http://www.centpapiers.com/lhomosexuali ... s-22/62923


Mon commentaire :
• J’ai d’abord pris connaissance de votre article sous sa version publiée dans Psychologie Québec. J’ai d’abord été déçu. Dans la version plus longue que vous proposez ici, je découvre plusieurs commentaires méthodologiques importants qui donnent beaucoup plus de crédibilité à votre démarche. Cependant, une déception résiduelle persiste que je vais tenter de vous communiquer.
Jean-Jacques Aulas, un psychiatre spécialiste en pharmacologie, a publié de nombreux ouvrages sur les questions méthodologiques et sur les controverses médicales. Dans un de ses livres, Aulas (1993) mettait ses lecteurs en garde contre la naïveté. D’après lui, plus une question est controversée, plus les chercheurs doivent mettre de dispositifs méthodologiques en place pour se soustraire à l’effet Rosenthal*. Il va même plus loin. Pour lui, lorsque des intérêts financiers ou idéologiques importants sont en jeu, il n’est pas exagéré de mettre en place des dispositifs pour se prémunir contre une éventuelle fraude.

L’histoire des sciences lui donne malheureusement raison. Juste en ce qui regarde l’homéopathie, il est stupéfiant de constater que les résultats publiés par des chercheurs homéopathes sont massivement positifs, alors que les résultats obtenus par des non homéopathes ou par des équipes mixtes et qui se prémunissent contre les principaux pièges méthodologiques (effet Rosenthal, effet placebo, biais de publication, fraudes, etc.…) obtiennent des résultats radicalement opposés.

Pour moi, la recherche en homéopathie est le paradigme de toute affaire scientifique controversée. Dès qu’une question est sujette à controverse, j’interroge toujours les articles scientifiques pour vérifier si les chercheurs ont pris des précautions. C’est ce que j’ai fait en ce qui regarde mon survol des recherches sur l’homoparentalité et j’ai été déçu. Inutile de lire les résultats lorsque les chercheurs n’ont même pas pris de précautions.

Vous avez raison de mettre en garde vos lecteurs contre les articles sur l’homoparentalité provenant d’auteurs qui naviguent dans le sillage des groupes intégristes religieux. Même si ces gens étaient de bonne foi, les convictions qui les animent sont si fortes qu’elles pourraient altérer sérieusement leur objectivité scientifique et conditionner même la mesure des résultats qu’ils obtiennent dans des recherches empiriques.

Cependant, il ne faut pas être naïf. Les intégristes religieux ne sont pas les seuls à être sensibles à l’effet Rosenthal. Ceux qui croient dans l’homoparentalité, et particulièrement ceux qui navigues dans le sillage des groupes de militants gais, entretiennent eux-aussi des convictions puissantes et susceptibles d’altérer leurs lectures de données empiriques ou la synthèse qu’ils font d’articles scientifiques écrient par d’autres.

Cette mise au point étant faite, je précise que c’est là que votre article me laisse sur ma faim. Vous ne parlez pas de ce problème important qui, à ma face, jette une ombre sur les recherches dans ce domaine. Il est d’autant plus surprenant que vous ne l’abordiez pas que c’est un reproche qui est fréquemment adressé à la recherche (sous d’autres termes, par contre) par les groupes d’extrémistes. Un argument raisonnable et auquel il aurait fallu répondre même si ceux qui le formulent ne sont pas eux-mêmes très raisonnables.


(* Effet Rosenthal : L’effet Pygmalion identifié par Rosenthal : la force exercée par la croyance en la réalisation d’une prédiction va influer sur sa réalisation. Dit autrement, on trouve toujours ce qu’on veut trouver, ne serait-ce qu’en se focalisant sur les détails qui viennent confirmer ce qu’on recherche et en évacuant les indices qui l’infirment.)

Aulas JJ (1993) Les médecines douces, des illusions qui guérissent. Édition Odile Jacob
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3775
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: homoparentalité

Messagepar Etienne Beauman » 10 déc. 2011, 06:50

Salut,

Je vais faire mon réac de service : je suis contre l'adoption d'enfant par des couples homosexuels.

Je considère que l'adoption est d'abord une réponse au problème de l'enfant orphelin, et je me fous comme d'une guigne des besoins/désirs/droit des demandeurs.
Un enfant orphelin a le droit d'avoir un père et une mère de substitution. Son droit à lui passe avant leur droits à eux. Je suis donc de la même façon contre l'adoption par un ou une célibataire.
Le problème serait tout autre si il y avait plus d'orphelins que de demandes d'adoption, il faudrait trouver des volontaires autres.
Mais ce n'est pas le cas, sur les listes d'attente en premier les couples qui ne peuvent pas avoir d'enfant pour des raisons médicales, puis les couples homme femme, offrir le marché au couple non mixte et au célibataire s'est transformé les gosses en produits, sur la liste d'attente ? bah en premier le plus riche.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6167
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: homoparentalité

Messagepar Kraepelin » 10 déc. 2011, 08:49

Etienne Beauman a écrit :Salut,

Je vais faire mon réac de service : je suis contre l'adoption d'enfant par des couples homosexuels.

Je considère que l'adoption est d'abord une réponse au problème de l'enfant orphelin, et je me fous comme d'une guigne des besoins/désirs/droit des demandeurs.
Un enfant orphelin a le droit d'avoir un père et une mère de substitution. Son droit à lui passe avant leur droits à eux. Je suis donc de la même façon contre l'adoption par un ou une célibataire.
Le problème serait tout autre si il y avait plus d'orphelins que de demandes d'adoption, il faudrait trouver des volontaires autres.
Mais ce n'est pas le cas, sur les listes d'attente en premier les couples qui ne peuvent pas avoir d'enfant pour des raisons médicales, puis les couples homme femme, offrir le marché au couple non mixte et au célibataire s'est transformé les gosses en produits, sur la liste d'attente ? bah en premier le plus riche.


Pour le droit des enfants, je ne peux qu'abonder dans votre sens. En ce qui regarde l'aptitude des couples de même sexe, je suis beaucoup moins certain que votre présomtion est juste. Je vois plutôt la chose dans une perspective éthique. On ne devrait pas faire d'expérimentation humaine sans le consentment éclairé des sujets de l'expérience. Comme nous ne disposons pas de sufisament d'information fiables à propos de l'impact de parents de même sexe sur le développement des enfants, l'adoption par des parents de même sexe devient une "expérimentation" dont les cobayes sont de jeunes enfants qui ne sont pas en mesure de donner un consentement éclairé.

Mais, bof, à part les intégristes religieux et moi, tout le monde semble s'en foutre complètement. Le plus important pour monsieur madame tout le monde est de ne pas avoir l'air "homophobe": «Je sauve mon image et tant pi pour les enfants si ca tourne mal.»
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Brève de comptoir
Messages : 824
Inscription : 27 août 2011, 03:11

Re: homoparentalité

Messagepar Brève de comptoir » 10 déc. 2011, 09:29

Pas besoin de prendre position "pour ne pas avoir l'air homophobe" pour se poser la question ou pour être pour...

Il faudrait encore prouver que c'est mauvais pour l'enfant. Un enfant a besoin d'un père et d'une mère ? Ah et les enfants de famille monoparentale ? Les enfants élevés par des vieilles tantes ? ils sont plus "dérangés" que les enfants qui sont élevés par un père et une mère ? Ça reste très discutable. Et au fond, on a peur de quoi ? que les homos élèvent les enfants homos ? Non seulement, là ça devient de l'homophobie (genre, c'est une maladie...) mais en plus il y a peu de chance que ce soit le cas.

Après, le vrai problème, c'est moins la question de l'adoption par un couple homosexuel sans enfant que la question de l'adoption par un partenaire homosexuel de l'enfant qu'il a élevé. Dans la logique, si on autorise le mariage homosexuel, on devrait pouvoir autoriser ça et je ne sais pas si c'est appliqué dans les régions où le mariage homosexuel est en place. Parce que le vrai problème rencontré par les couples homosexuels, il est là. Avoir les mêmes droits de parents que le parent naturel (même quand l'autre parent naturel accepte une forme de triparentalité, quand il est décédé, etc.). Il est là le problème. Pour l'adoption pure "'parents pour un enfant", il doit y avoir très peu de demande et surtout vu la difficulté pour les couples hétéro à adopter, ça parait très compromis.

Posé comme ça, c'est juste une question polémique pour caricaturer le droit des homosexuels. Quand on reconnait le droit de décider de son orientation sexuelle, la logique, c'est d'autoriser ces homosexuels à disposer des mêmes droits que les hétéros. A savoir mariage, droits fiscaux, sociaux, et succession. Je sais même pas s'il y a interdiction des homosexuels à l'adoption. C'est surtout que la loi prévoit deux parents de sexe différent... Bah parler de sexualité comme ça pour moi c'est de la ségrégation. C'est déjà en soit nier les homosexuels à vivre, non pas en homosexuel (chacun a droit au secret de sa sexualité, pas besoin d'être obligé d'afficher partout qu'on est homosexuel) mais de citoyen. La bonne conscience, elle est plutôt là : avoir laissé croire aux homosexuels qu'on leur reconnaissait le droit de leur pratique de dégénérés (sic) tout en ne faisant rien derrière pour assurer que ces droits soient effectifs.

C'est un des marronniers en politique qui sert à agiter le palmier, à faire du vent. Actuellement, en France, on a le (faux) débat sur la question du vote des étrangers qui ressurgit. Quand un partie est pour, l'opposant doit être contre... Blanc, noir, à toi, à moi. Tellement grotesque que les politiques disent des trucs et dix ans après changent d'avis selon la position sur la scène politique... J'imagine qu'en image politique être pour, ça fait offensif, et contre, c'est défensif... Tout ça alors qu'il y a une crise, des questions importantes qui intéressent les Français et que cette histoire n'est ni symbolique ni représentative d'une demande... Du flan. Ces fausses questions de débat qui réapparaissent, c'est de la poudre aux yeux qu'on nous envoie pour nous faire croire que le politique est actif, qu'il y a des différences de points de vue, etc. Que dalle. Donc arrêtons de tomber dans leur piège. La question de l'homosexualité parentale ne se pose que pour les enfants naturels dans un couple homosexuel où un parent seul est un parent naturel de l'enfant. Et ce n'est pas une question de savoir s'il faut l'autoriser, vu que c'est effectif. Ce n'est qu'une question de droit et d'égalité pour le parent non naturel, dans le cas par exemple où l'enfant père ses parents naturels et où le parent non naturel qui l'a élevé n'aurait aucun droit sur lui.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6167
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: homoparentalité

Messagepar Kraepelin » 10 déc. 2011, 09:47

Brève de comptoir a écrit :Pas besoin de prendre position "pour ne pas avoir l'air homophobe" pour se poser la question ou pour être pour...

Il faudrait encore prouver que c'est mauvais pour l'enfant.
Faut-il prouver qu'un médicament est dangereux pour interdire sa commercialisation? N'est-ce pas plutôt à la compagnie phamaceutique de prouver d'abord son innocuité et son efficacité?


Brève de comptoir a écrit :Un enfant a besoin d'un père et d'une mère ?
En effet! C'est assez bien établie par la recherche!

Brève de comptoir a écrit :Ah et les enfants de famille monoparentale ?
J'aime votre exemple. Les risques pour l'enfant de se développer dans une famille monoparentale sont imporatant et bien documentés.

Brève de comptoir a écrit :Les enfants élevés par des vieilles tantes ? ils sont plus "dérangés" que les enfants qui sont élevés par un père et une mère ?
Oui, ils le sont!

Brève de comptoir a écrit : Ça reste très discutable.
Non, ce n'est plus discutable! Ce sont des faits biens étables par des recherches convergeantes!

Brève de comptoir a écrit :Et au fond, on a peur de quoi ?
Vous c'est d'avoir l'air homophobe et moi c'est que les enfants n'est pas les conditions optimales pour leur développement!

Brève de comptoir a écrit :Quand on reconnait le droit de décider de son orientation sexuelle, la logique, c'est d'autoriser ces homosexuels à disposer des mêmes droits que les hétéros. A savoir mariage, droits fiscaux, sociaux, et succession.
En effet!

Brève de comptoir a écrit :Je sais même pas s'il y a interdiction des homosexuels à l'adoption.
Pas au Canada en tous cas!
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

viddal26
Messages : 1278
Inscription : 23 févr. 2006, 18:02

Re: homoparentalité

Messagepar viddal26 » 10 déc. 2011, 10:25

Il faut se poser la question de la vie de ces enfants orphelins.

C'est bien beau d'être contre l'adoption par des couples homo mais ces enfants orphelins ils doivent bien aller quelque part.
Orphelinats, ou bien en famille avec 2 papas ou 2 mamans ?

Avatar de l’utilisateur
Samuel Rooke
Messages : 782
Inscription : 02 août 2011, 14:20
Localisation : Québec, Québec
Contact :

Re: homoparentalité

Messagepar Samuel Rooke » 10 déc. 2011, 10:32

@ Kraepelin

Du peu de temps que j'ai
Je ne suis pas si sûr que ça. La session passé, j'ai fait mon cours sur la psychologie de la sexualité. Dans mon livre, voici ce qui est cité sur le sujet :

Nos sexualités par Robert Crooks & Karla Baur, 2009, Chapitre 5 : Les orientations sexuelles, "la vie de famille" p.155 a écrit :Certaines gens mettent en doute la capacité des parents homosexuels à assurer un environnement sais à des enfants. Toutefois, des études ont montré que les enfants de mères lesbiennes ne sont pas différents des autres sur le plan de l'estime de soi, des problèmes de relations entre les sexes, des rôles sexuels, de l'orientation sexuelle et du développement en général (Golombok et coll., 2003). La plupart des enfants élevés par des parents gais ou lesbiens grandissent en étant hétérosexuel (Bailey et coll., 1995; Golombok et Tasker, 1996). L'Americain Academy of pediatrics, après analyse des recherches sur les parents gais et lesbiens, a reconnu que l'adoption par des couples homosexuels permettait aux enfants d'acquérir la sécurité de deux parents légalement reconnus (Cntemporary Sexuality, 2002a)


Par contre, je ne sais pas ci ce qui est mentionné ci-haut fait parti du débat...

Rooke
A+
Dernière édition par Samuel Rooke le 10 déc. 2011, 10:33, édité 1 fois.
Il faut être capable de sortir de la caverne pour voir la vérité... qui d'ailleurs est subjective

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6167
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: homoparentalité

Messagepar Kraepelin » 10 déc. 2011, 10:33

viddal26 a écrit :Il faut se poser la question de la vie de ces enfants orphelins.

C'est bien beau d'être contre l'adoption par des couples homo mais ces enfants orphelins ils doivent bien aller quelque part.
Orphelinats, ou bien en famille avec 2 papas ou 2 mamans ?



En France, le nombre d'orphelins est-il a ce point élevé que vous n'avez pas assez de parents candidats à l'adoption pour répondre à la demande? J'ai comme un petit doute. Disons même que le suis sceptique! :)
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6167
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: homoparentalité

Messagepar Kraepelin » 10 déc. 2011, 10:41

Samuel Rooke a écrit :@ Kraepelin

Du peu de temps que j'ai
Je ne suis pas si sûr que ça. La session passé, j'ai fait mon cours sur la psychologie de la sexualité. Dans mon livre, voici ce qui est cité sur le sujet :

Nos sexualités par Robert Crooks & Karla Baur, 2009, Chapitre 5 : Les orientations sexuelles, "la vie de famille" p.155 a écrit :Certaines gens mettent en doute la capacité des parents homosexuels à assurer un environnement sais à des enfants. Toutefois, des études ont montré que les enfants de mères lesbiennes ne sont pas différents des autres sur le plan de l'estime de soi, des problèmes de relations entre les sexes, des rôles sexuels, de l'orientation sexuelle et du développement en général (Golombok et coll., 2003). La plupart des enfants élevés par des parents gais ou lesbiens grandissent en étant hétérosexuel (Bailey et coll., 1995; Golombok et Tasker, 1996). L'Americain Academy of pediatrics, après analyse des recherches sur les parents gais et lesbiens, a reconnu que l'adoption par des couples homosexuels permettait aux enfants d'acquérir la sécurité de deux parents légalement reconnus (Cntemporary Sexuality, 2002a)



Ton manuel était «politically correct». C'est la valeur scientifique de cette affirmation dont je doute!

Une recherche sur le développement comparatif des enfants dans des familles de parents de même sexe n'est pas bonne si:

1- Le choix des sujets est fait au caprice du chercheur ou par une mauvaise méthode d'échantillonage
2- Il n'y a pas de dispositif dans le protocole pour protéger les données de l'influence des croyances du chercheur.
3- Les groupes ne sont pas comparables
4- Les instruments ne sont pas adaptés à la question posée

Enlève les recherches qui présentent un (ou plisuers) de ces défaut et tu veras qu'il ne reste pas grand chose.

Que vaut une méta-analyse d'une somme de mauvaises recherches?
Que valent les revues de littérature qui ne tiennent pas compte des biais de publication?
Dernière édition par Kraepelin le 10 déc. 2011, 10:43, édité 2 fois.
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Brève de comptoir
Messages : 824
Inscription : 27 août 2011, 03:11

Re: homoparentalité

Messagepar Brève de comptoir » 10 déc. 2011, 10:41

moi c'est que les enfants n'(ait) pas les conditions optimales pour leur développement!

Ah d'accord, donc si l'idée c'est d'avoir des "conditions optimales" (qui déciderait de ces conditions ?...), alors pourquoi ne pas stériliser les détenus, les alcooliques, les dépressifs, ah pis mince quoi... pourquoi pas les pauvres ! Et pis les cons, vous vous chargerez de déterminer qui l'est et qui ne l'est pas. Puisqu'on est parti, mettons à la Ddass les enfants qui viennent de perdre un parent accidentellement, faisons accoucher les mères si leur mari vient à décéder, interdisons les enfants nés avec une maladie ou une malformation de vivre...

Quant au fait de ne pas "paraitre homophobe", il semblerait que ce soit un argument bien pratique pour satisfaire à votre propre homophobie. "Ah non mais je ne suis pas homophobe, c'est juste que je ne veux pas qu'ils aient les mêmes droits que nous"...

Encore une exemple de la crétinerie et de la trop grande influence de la psychanalyse dans nos sociétés. En quoi, le fait d'avoir deux parents du même sexe est un obstacle au bon développement de l'enfant... mystère. Rah mais bien sûr, l'enfant ne pourra pas développer de complexe d'Oedipe... Mais c'est plutôt bien ça non ? On évitera qu'une maman soit trop attentif au désir de son enfant et devienne... autiste (voir le sujet délirant sur l'autisme...). Vive les nouveaux gurus du symbolisme neuneus, vive la psychanalyse. Le psychanalyste est le voyant d'aujourd'hui qui sait si un enfant va mal tourner, développer d'atroces névroses, s'il est élevé par un couple d'homo ; il sait si un pervers jeté en prison va récidiver ou non... Bref, on en demande trop à la psychanalyse. Je serais près à croire bien plus en l'efficacité de acuponcture que la psychanalyse...(j'espère qu'il ne se piquera pas si je ne lui demande pas non plus son opinion sur la question...)

Enlève les recherches qui présentent un (ou plisuers) de ces défaut et tu veras qu'il ne reste pas grand chose.

D'accord, donc je résume : ce qui va dans ton sens est forcément une étude valable, et ce qui va contre ton avis ne l'est forcément pas...
Dernière édition par Brève de comptoir le 10 déc. 2011, 10:52, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 295
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: homoparentalité

Messagepar shisha » 10 déc. 2011, 10:43

Brève de comptoir a écrit:
Un enfant a besoin d'un père et d'une mère ?


Kraepelin dit : En effet! C'est assez bien établie par la recherche!


Qu'est-ce qu'un père ou une mère ? l'un a un zizi et l'autre n'en a pas ? ou bien l'un incarne un certain rôle et l'autre un autre ? (et dans ce cas là, les couples homos pourraient très bien avoir le rôle d'un père et d'une mère).
Brève de comptoir a écrit:
Et au fond, on a peur de quoi ?

Kraepelin dit : Vous c'est d'avoir l'air homophobe et moi c'est que les enfants n'est pas les conditions optimales pour leur développement!


Les conditions optimales ?

Déjà je pense qu'il y a d'autres critères bien plus important que celui du sexe de ses parents :
- Les revenues des parents sont ils assez conséquent pour assurer la sécurité matérielle
- Est ce que 1 ou les 2 parents ont des problèmes psychiques liés à l'alcool/drogue
- Est-ce que 1 ou les 2 parents ont subit par le passé des violences/des agressions sexuelles incestueuses/viol par leurs propres familles
- raison de l'adoption
etc ...

Kraepelin, est-ce que le couple homoparentale en lui même menace le développement de l'enfant ? si oui, en quoi ?

Avatar de l’utilisateur
Samuel Rooke
Messages : 782
Inscription : 02 août 2011, 14:20
Localisation : Québec, Québec
Contact :

Re: homoparentalité

Messagepar Samuel Rooke » 10 déc. 2011, 10:50

1- Le choix des sujets est fait au caprice du chercheur ou par une mauvaise méthode d'échantillonage
2- Il n'y a pas de dispositif dans le protocole pour protéger les données de l'influence des croyances du chercheur.
3- Les groupes ne sont pas comparables
4- Les instruments ne sont pas adaptés à la question posée


On pourrait effectivement douter avec ces facteurs ... et ce, dans n'importe quelle recherche. C'est une forme de doute systématique qui s'applique à toute recherche dans tout les domaines d'étude. La recherche en science humaine comporte certe des lacunes car le sujet étudié est déjà biaisé en soit. Il faut aussi apporter des réponses à ces questions, car si non répondu par le "douteur", on reste sur le non résolue
Il faut être capable de sortir de la caverne pour voir la vérité... qui d'ailleurs est subjective

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3775
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: homoparentalité

Messagepar Etienne Beauman » 10 déc. 2011, 10:59

Brève de comptoir a écrit :Ah non mais je ne suis pas homophobe, c'est juste que je ne veux pas qu'ils aient les mêmes droits que nous"

C'est justement cet angle complétement foiré du débat en question que j'aurais voulu qu'on évite. :roll:
L'adoption n'est pas un droit.
C'est le recueil des enfants orphelins qui est un devoir.
Si il n'y a pas d'enfant à adopter, personne ne peut en adopter, personne n'y a droit.
Le commerce que c'est devenu fait que le critère pour passer en priorité c'est la thune !
C'est pas à un couple d'homosexuel qu'on va vendre un enfant c'est à un couple friqué homosexuel qui prendra la place d'un couple aux revenus modestes dont l'un des parents est stérile. :ouch:
Au nom à l'égalité des droits, on bafoue l'idée même du concept de l'adoption, c'est un pis-aller : un pauvre gosse sans parent + un couple qui n'arrive pas à avoir des enfants = bah oui !
Le reste c'est du commerce.
Dernière édition par Etienne Beauman le 10 déc. 2011, 11:19, édité 1 fois.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Brève de comptoir
Messages : 824
Inscription : 27 août 2011, 03:11

Re: homoparentalité

Messagepar Brève de comptoir » 10 déc. 2011, 11:14

Etienne Beauman a écrit :un pauvre gosse sans parent + un couple qui n'arrive pas à avoir des enfants = bah oui !
Le reste c'est du commerce.

D'accord avec ça. Un couple homosexuel est un couple qui par définition n'arrive pas à avoir d'enfant. Le moteur, ce n'est donc pas le fric, c'est le désir d'enfant. Le reste, c'est du mépris.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3775
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: homoparentalité

Messagepar Etienne Beauman » 10 déc. 2011, 11:33

Brève de comptoir a écrit :
Etienne Beauman a écrit :un pauvre gosse sans parent + un couple qui n'arrive pas à avoir des enfants = bah oui !
Le reste c'est du commerce.

D'accord avec ça. Un couple homosexuel est un couple qui par définition n'arrive pas à avoir d'enfant. Le moteur, ce n'est donc pas le fric, c'est le désir d'enfant. Le reste, c'est du mépris.

Non. T'es pas sérieux.
Je parle d'empêchement de type médical.
L'orientation sexuelle n'a rien à voir la dedans, je l'ai dit dans mon premier message pour la même raison je suis contre l'adoption par un ou une célibataire qu'il soit homo, hétéro ou curé même combat : si tout va bien dans le tuyauterie t'es pas prioritaire, et c'est marre.
Si la demande (et la demande c'est les enfants qui réclament un foyer pas l'inverse) augmente et que les couples stériles ne suffisent pas à y faire face il sera temps d'élargir les critères, mais c'est loin d'être le cas.
On est pas là pour vendre des gosses à qui signe le plus gros chèque.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Feel O'Zof
Messages : 1186
Inscription : 21 juil. 2006, 13:05
Localisation : Montréal
Contact :

Re: homoparentalité

Messagepar Feel O'Zof » 10 déc. 2011, 11:53

Je ne comprends pas en quoi le fait d'être élevé par un couple homosexuel pourrait nuire à l'enfant. Interdire l'homoparentalité c'est juste à un pas d'interdire le divorce... dans le fond si l'enfant a besoin d'avoir absolument un père et une mère qui l'élèvent ensemble dans l'amour, les familles éclatées seraient dommageables? Les mères monoparentales devraient se faire retirer la garde de leur enfant pour qu'on les donne à des couples unis? :roll:

Brève de comptoir a écrit :Ah et les enfants de famille monoparentale ?
Kraepelin a écrit :J'aime votre exemple. Les risques pour l'enfant de se développer dans une famille monoparentale sont imporatant et bien documentés.
Ok... donc on retire la garde de ses enfants à tout parent monoparental... :shock:

Etienne Beauman a écrit :C'est pas à un couple d'homosexuel qu'on va vendre un enfant c'est à un couple friqué homosexuel qui prendra la place d'un couple aux revenus modestes dont l'un des parents est stérile. :ouch:
Eh bien justement. Mieux vaut pour l'enfant de grandir avec des parents qui ont de l'argent qu'avec des parents qui en ont moins. Non? :a4:

Sérieusement, la dernière fois que j'ai regardé ma montre, on était au vingt-et-unième siècle. On se rend bien compte de nos jours que les enfants ayant grandi dans des familles différentes du modèle idéal des années 50 et des pubs de mini-van, ne sont pas plus fuckés mentalement que n'importe qui d'autre. Dans ma génération, plus que la moitié du monde ont grandi avec des parents divorcés et, du moins parmi les gens que je connais, ils ne sont pas plus troublés psychologiquement que ceux dont les parents sont restés ensemble.

Par ailleurs, de nos jours, les parents ont un rôle de moins en moins important à jouer dans l'éducation. L'école, la garderie, la télévision et l'internet sont de plus en plus présents pour l'enfant. Croire que l'enfant d'un couple d'hommes n'aura aucun modèle féminin est un peu ridicule considérant que ses gardiennes et des professeures seront majoritairement des femmes.

En plus, ça ne me semble pas nécessaire d'avoir un «modèle masculin» et un «modèle féminin». De nos jours, l'individu devrait pouvoir être ce qu'il veut être lui sans être contraint de se conformer à un stéréotype sexuel. Même si un enfant garçon est un peu plus «féminin» que la moyenne (selon le stéréotype traditionnel arbitraire de la féminité) et même s'il doit cela au fait que ses deux parents sont des femmes, je n'y vois rien de dérangeant. Il est ce qu'il veut être. On n'est plus à l'époque où les gars n'avaient pas le droit de pleurer et où les filles n'avaient pas le droit d'être sportives. L'enfant a donc deux parents, deux modèles parentaux, et on se fout du sexe de ces derniers et du sien.

De toute façon, les couples hétérosexuels unis ne sont pas tous identiques. Les deux parents peuvent être plus ou moins impliqués dans l'éducation de l'enfant. Le fait que l'enfant ait deux parents de sexes différents ne garantis pas que ces deux seront présents suffisamment. Ça ne nous donne même aucune idée de comment l'enfant va internaliser ces modèles, de la place qu'ils occuperont dans sa vie. Il y a trop de variables inconnues.

Bref, je suis complètement pour le fait que les couples homosexuels et les célibataires puissent adopter des enfants. En autant que ceux-ci offrent à l'enfant un foyer stable et sain, ce qui n'est pas l'exclusivité de la biparentalité hétérosexuelle. Je suis d'accord pour dire que les célibataires auront peut-être un peu plus de difficultés que les couples à répondre aux exigences requises pour adopter un enfant (mais ce n'est pas une raison pour les exclure systématiquement), mais je ne vois sérieusement pas ce que les couples homosexuels ont de moins que les couples hétérosexuels.

Brève de comptoir a écrit :Encore une exemple de la crétinerie et de la trop grande influence de la psychanalyse dans nos sociétés.
Il est connu sur ce forum que Kraepelin croit en la psychanalyse. Je ne suis donc pas surpris de sa position sur l'homoparentalité.
Pour plus de détails sur mes opinions, consultez mon blogue philosophique et laissez-y vos commentaires.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3775
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: homoparentalité

Messagepar Etienne Beauman » 10 déc. 2011, 12:05

Feel O'Zof a écrit :Ok... donc on retire la garde de ses enfants à tout parent monoparental... :shock:
Feel O'Zof a écrit :Eh bien justement. Mieux vaut pour l'enfant de grandir avec des parents qui ont de l'argent qu'avec des parents qui en ont moins. Non? :a4:

Allez je tente un retournement d'épouvantail
Ok... donc on retire la garde de ses enfants à tous les parents pauvres... :shock:

C'est bien on avance sur de bonnes bases :roll:
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3775
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: homoparentalité

Messagepar Etienne Beauman » 10 déc. 2011, 12:13

mais je ne vois sérieusement pas ce que les couples homosexuels ont de moins que les couples hétérosexuels

On s'en fout !
La question n'est justement pas là.
La question est qu'il n'y a pas heureusement assez d'enfants orphelins pour combler les désirs de tous les individus et donc qu'on doit définir des priorités, et que les gosses c'est pas des marchandises.
Le critère de privilégier les personnes qui ne peuvent avoir d'enfant pour des raisons médicales est un critère qui pour une fois n'est pas celui de l'argent roi, c'est assez rare pour être défendu.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Feel O'Zof
Messages : 1186
Inscription : 21 juil. 2006, 13:05
Localisation : Montréal
Contact :

Re: homoparentalité

Messagepar Feel O'Zof » 10 déc. 2011, 12:23

Feel O'Zof a écrit :mais je ne vois sérieusement pas ce que les couples homosexuels ont de moins que les couples hétérosexuels
Etienne Beauman a écrit :La question est qu'il n'y a pas heureusement assez d'enfants orphelins pour combler les désirs de tous les individus et donc qu'on doit définir des priorités,
Justement : Pourquoi est-ce que les couples hétérosexuels devraient passer avant les couples homosexuels s'ils n'ont rien de plus qu'eux?
Pour plus de détails sur mes opinions, consultez mon blogue philosophique et laissez-y vos commentaires.

Avatar de l’utilisateur
Samuel Rooke
Messages : 782
Inscription : 02 août 2011, 14:20
Localisation : Québec, Québec
Contact :

Re: homoparentalité

Messagepar Samuel Rooke » 10 déc. 2011, 12:28

Etienne a écrit :La question est qu'il n'y a pas heureusement assez d'enfants orphelins pour combler les désirs de tous les individus


Moi je me demande d'où vient cette affirmation. Je ne dis pas qu'elle est fausse (car je ne le sais pas moi même) et je suis curieux... j'ai peut être manqué un lien par le fait même.
Il faut être capable de sortir de la caverne pour voir la vérité... qui d'ailleurs est subjective

Avatar de l’utilisateur
Feel O'Zof
Messages : 1186
Inscription : 21 juil. 2006, 13:05
Localisation : Montréal
Contact :

Re: homoparentalité

Messagepar Feel O'Zof » 10 déc. 2011, 12:31

Etienne a écrit :La question est qu'il n'y a pas heureusement assez d'enfants orphelins pour combler les désirs de tous les individus
Samuel Rooke a écrit :Moi je me demande d'où vient cette affirmation. Je ne dis pas qu'elle est fausse (car je ne le sais pas moi même) et je suis curieux... j'ai peut être manqué un lien par le fait même.
Elle l'est. Parce qu'elle exclut l'adoption internationale. Il y a tout plein d'orphelins dans le monde. Il y a aussi beaucoup de couples fertiles qui choisissent d'adopter justement parce qu'ils préfèrent donner une meilleure vie à un enfant qui existe déjà, plutôt que d'en créer un autre. Personne ne songerait à retirer leur droit d'adoption aux couples fertiles sous prétexte d'une pénurie d'orphelins. C'est juste un argument fallacieux pour défendre une position homophobe.
Pour plus de détails sur mes opinions, consultez mon blogue philosophique et laissez-y vos commentaires.

Avatar de l’utilisateur
BeRReGoN
Messages : 1635
Inscription : 06 sept. 2006, 11:36
Localisation : En chemin

Re: homoparentalité

Messagepar BeRReGoN » 10 déc. 2011, 12:33

Il me semble qu'il y a encore de nombreux enfants dans les centres au Québec. Alors le désir d'adopter est loin d'être que pour aider les enfants, la preuve c'est que les couples préfèrent adopter un bébé de l'étranger, que d'adopter ou être une famille d’accueil pour un enfant ou adolescent d'un foyer au Québec.

Des nouveaux-nés abandonnés qui non aucun parent proche c'est assez rare au Québec alors je doute que ce soit l'argent et les couples homoparentaux qui empêchent les couples hétérosexuels d'adopter.
"What the hell you starin' at!!"

Avatar de l’utilisateur
Brève de comptoir
Messages : 824
Inscription : 27 août 2011, 03:11

Re: homoparentalité

Messagepar Brève de comptoir » 10 déc. 2011, 12:35

Le critère de privilégier les personnes qui ne peuvent avoir d'enfant pour des raisons médicales est un critère qui pour une fois n'est pas celui de l'argent roi, c'est assez rare pour être défendu.


Sauf quand les couples vont justement à l'étranger pour adopter (Roumanie ou Haiti pour ne citer que le cas français).

Vous allez dire que c'est le fric... Ok mais c'est pas le sujet. D'ailleurs encore une fois, je suis persuadé que le sujet ne devrait pas être présenté comme il l'est (les homos doivent-ils pouvoir adopter). Et que la véritable question de société, si elle existe, c'est de savoir si oui ou non on va donner droit à un enfant, élevé dans une famille recomposée, d'être adopté par le parent non naturel. Il n'est pas plus dangereux d'avoir trois parents (parfois même quatre) que deux ou un. Ça je suis désolé, je n'y crois pas du tout. On quoi serait-il donc scandaleux pour un enfant d'avoir là encore, comme dans n'importe quelle famille recomposée, plus de deux parents, à savoir ses deux parents naturels mais séparés, et un autre parent. Que cet autre parent soit du même sexe que le parent avec lequel cet enfant vit, ça ne regarde personne, l'homosexualité n'est plus un délit... Dans un couple, dans cette situation de famille recomposée, le parent non naturel peut demander à adopter l'enfant (je le sais bien mon père l'avait proposé... mais c'est ma sœur qui a refusé^^) alors que si ce parent est du même sexe que l'autre parent "de garde", là c'est pas possible.

Que la loi, les politiques, et les débats se portent déjà là-dessus. Parce que franchement pour le reste, la question se pose rarement. Comme je dis plus haut, c'est un épouvantail qu'on brandit quand ça nous arrange... et pour faire du vent (comme le droit de vote des étrangers, l'avortement, la peine de mort, etc.).
Dernière édition par Brève de comptoir le 10 déc. 2011, 12:36, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3775
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: homoparentalité

Messagepar Etienne Beauman » 10 déc. 2011, 12:36

Samuel Rooke a écrit :
Etienne a écrit :La question est qu'il n'y a pas heureusement assez d'enfants orphelins pour combler les désirs de tous les individus


Moi je me demande d'où vient cette affirmation. Je ne dis pas qu'elle est fausse (car je ne le sais pas moi même) et je suis curieux... j'ai peut être manqué un lien par le fait même.

Là par exemple :
http://www.apaec.org/adoption-adopter-c ... delais_844
Il faut plusieurs années pour qu'une demande à l'étranger aboutissent.
Elle l'est. Parce qu'elle exclut l'adoption internationale

Bah non perdu.

Pourquoi est-ce que les couples hétérosexuels devraient passer avant les couples homosexuels s'ils n'ont rien de plus qu'eux?

Ce sont les couples stériles qui doivent être prioritaires.
Le critère de privilégier les personnes qui ne peuvent avoir d'enfant pour des raisons médicales
en quoi c'est homophobe ça ? :roll: :ouch: :grimace:
Dernière édition par Etienne Beauman le 10 déc. 2011, 12:44, édité 1 fois.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 3775
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: homoparentalité

Messagepar Etienne Beauman » 10 déc. 2011, 12:39

Berregon a écrit :Il me semble qu'il y a encore de nombreux enfants dans les centres au Québec

Oui les enfants âgés, personne n'en veut.

BDC a écrit :Ok mais c'est pas le sujet.

Bah si justement c'est un commerce, on en arrive à kidnapper des gamins, tellement c'est lucratif : t'as oublié ?
Dernière édition par Etienne Beauman le 10 déc. 2011, 12:43, édité 1 fois.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?


Revenir vers « Légendes urbaines et idées reçues »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit