Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

Tous les sujets qui concernent les objets volants non identifiés sont ici.
Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 813
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#101

Message par ABC » 01 nov. 2016, 05:10

miraye a écrit :Sinon pour ceux qui s'intéressent à la question du modèle socio-psychologique , la thèse de JM Abrassart est disponible en pdf gratuit sur cette page.
http://www.i6doc.com/fr/livre/?GCOI=28001100109030.

Je cite un petit passage de ce document. Il me semble éclairer (en partie) la difficulté d'échanges sur des sujets donnant lieu à des positions contraires affirmées (page 204)
Nous sommes tous victimes, à des degrés plus ou moins importants, du biais de confirmation qui consiste à rechercher des informations qui confirment ce que l’on croit déjà et à ignorer ou rationaliser celles qui vont à son encontre.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20472
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#102

Message par Jean-Francois » 01 nov. 2016, 06:30

ABC a écrit :Je cite un petit passage de ce document. Il me semble éclairer (en partie) la difficulté d'échanges sur des sujets donnant lieu à des positions contraires affirmées (page 204)
Vous n'avez pas tort mais pensez-vous que les intervenants du forum, en général, ignorent la question des biais cognitifs? En fait, c'est bien parce que nous en avons conscience que nous accordons plus d'importance aux arguments (idéalement objectifs) qu'aux opinions. Les sceptiques placent plus d'importance sur la preuve et une preuve correspondante aux énoncés (voir le début de la vidéo proposée par Miraye).

Par exemple, dans le cas du récit de votre professeur: vous conviendrez, j'espère, qu'il n'y a pas d'argument. Tout repose sur une opinion: il a interprété ce qu'il a vu comme un ovni mais ne semble pas avoir vraiment fait d'efforts pour s'assurer de ce qu'il a vu. Il manifeste un biais et ce biais teinte son témoignage. Il y a aussi que ce récit vous le rappelez, et qu'il est possible que vous le teintiez aussi. La mémoire n'est pas fiable, les souvenirs sont souvent influencés par les idées actuelles.

Dans le cas des visites ET (disposant d'une technologie ultra-avancée), le fait le plus indéniable est qu'il n'existe strictement aucune preuve réellement solide en leur faveur encore aujourd'hui. Même les cas les plus "inexpliqués" - et même ceux reposant sur du matériel "physique" (photos, etc.) - permettent des interprétations prosaïques (dont les méprises, les artefacts*, etc.) ce qui fait en sorte que le sujet ne dépasse pas le niveau de la polémique.

Jean-François

* Dans le sens d'erreur technique et non d'objet représentatif d'une certaine culture.
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 813
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#103

Message par ABC » 01 nov. 2016, 18:03

Jean-Francois a écrit :Dans le cas des visites ET (disposant d'une technologie ultra-avancée), le fait le plus indéniable est qu'il n'existe strictement aucune preuve réellement solide en leur faveur encore aujourd'hui. Même les cas les plus "inexpliqués" - et même ceux reposant sur du matériel "physique" (photos, etc.) - permettent des interprétations prosaïques (dont les méprises, les artefacts*, etc.) ce qui fait en sorte que le sujet ne dépasse pas le niveau de la polémique.

Quand il y a polémique cela signifie, à mon avis, que de l'émotionnel, du subjectif, vient se faufiler dans la discussion. Ça ne signifie pas pour autant que "tout le monde a raison", mais cela signifie, à mon sens, que les faits qualifiés d'objectifs de ne peuvent pas, à eux seuls, expliquer le caractère parfois affirmé de l'interprétation qui en est donnée.

Je ne crois pas que l'on puisse écarter les considérations socio-psychologiques du crédit accordé à telle explication plutôt qu'à telle autre. Une analyse froide et rationnelle des faits relatés ne donnerait pas lieu à polémique, ou alors les polémiques se limiteraient à des conflits de personnes, chacune voulant avoir le dernier mot. Ca peut se produire, mais je ne pense pas que cette explication suffise.

J'ai l'impression que c'est vraiment un débat d'idées avec un désir, parfois fort et parfois en partie non strictement rationnel, de défendre un point de vue et un choix d'interprétation jugé légitime (différent selon les personnes, leur culture, leur expérience vécue...) qui est en jeu, en lien avec des convictions fortes (à l'origine de la préférence pour telle ou telle interprétation), convictions différentes d'une personne à une autre.

Avatar de l’utilisateur
miraye
Messages : 322
Inscription : 15 nov. 2014, 04:38

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#104

Message par miraye » 02 nov. 2016, 02:50

ABC a écrit : J'ai l'impression que c'est vraiment un débat d'idées avec un désir, parfois fort et parfois en partie non strictement rationnel, de défendre un point de vue et un choix d'interprétation jugé légitime (différent selon les personnes, leur culture, leur expérience vécue...) qui est en jeu, en lien avec des convictions fortes (à l'origine de la préférence pour telle ou telle interprétation), convictions différentes d'une personne à une autre.
Hello,
De mon point de vue.
Qu'il y ait en moi une grille de lecture que j'ai privilégié pour plusieurs raisons, et que je retienne beaucoup mieux les arguments qui s'inscrivent à l'intérieur plutôt que ceux qui sont contraires je ne le nie absolument pas. Par contre je ne ressent aucun desir fort, sur ce forum, lors d'un débat d'idées de voir triompher les miennes. C'est pour cela que j'ai écrit a plusieurs reprises que je n'étais pas doué pour le débat d'idées. J'essaye de les expliquer du mieux possible, pour offrir un autre point de vue aux lecteurs, mais je considère les idées comme des outils. Je n'ai pas d'affection pour les idées en elle même.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20472
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#105

Message par Jean-Francois » 02 nov. 2016, 07:22

ABC a écrit :Quand il y a polémique cela signifie, à mon avis, que de l'émotionnel, du subjectif, vient se faufiler dans la discussion. Ça ne signifie pas pour autant que "tout le monde a raison", mais cela signifie, à mon sens, que les faits qualifiés d'objectifs de ne peuvent pas, à eux seuls, expliquer le caractère parfois affirmé de l'interprétation qui en est donnée
Qu'il y ait de l'émotionnel dans les relations humaines n'est pas anormal, mais quand les faits sont suffisants ils finissent par limiter la part des émotions, par permettre un arbitrage des idées. Auprès des personnes les plus rationnelles au moins.
Je ne crois pas que l'on puisse écarter les considérations socio-psychologiques du crédit accordé à telle explication plutôt qu'à telle autre
La question fondamentale est plutôt: est-ce que le même crédit doit être apporter à une explication parcimonieuse et à une explication reposant sur une chaine de raisonnement peu parcimonieuse (ce qui est le cas dans la croyance aux visites ET, aux miracles, etc.)? Àma, c'est justement parce que les explications non-parcimonieuses ne sont pas vraiment des "analyses froides et rationnelles des faits relatés" mais procèdent bien d'une influence socio(culturo)-psychologique non négligeable qu'il y a maintien de la polémique*. La question serait très différente si des faits tangibles, peu sujets à interprétation avaient été amenés depuis les 40-50 dernières années. Mais, bon, ce n'est pas le cas: les visites ET ça tient encore aujourd'hui plus du marronnier pour journaux d'été que de la recherche scientifique.

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

tecnic
Messages : 551
Inscription : 02 août 2006, 09:20
Localisation : france st malo

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#106

Message par tecnic » 06 nov. 2016, 06:42

Jean-Francois a écrit :

Même les cas les plus "inexpliqués" - et même ceux reposant sur du matériel "physique" (photos, etc.) - permettent des interprétations prosaïques (dont les méprises, les artefacts*, etc.) ce qui fait en sorte que le sujet ne dépasse pas le niveau de la polémique.

Jean-François
Les cas les plus inexpliqués permettent des interprétations prosaïques ....qui ne sont que des "opinions" sans plus de preuves que la réalité éventuelle ,je dis bien éventuelle ,du phénomène .
Polémique est un bien grand mot pour un sujet qui ne devrait pas dépasser le stade de la simple discussion , sans se prendre la tête !
Je vous rejoins par contre sur les vidéos et photos qui ,et de plus en plus sans trop de difficultés ,peuvent être trafiquées ou du fait des artefacts "numériques" mal interprétées.
Ne restent que les témoignages ...L'Histoire ,elle-même ,n'a t-elle pas été écrite à partir des relations de témoins plus ou moins fiables ? comparaison un peu osée ,je l'admets ,quoique ... :a1:

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4025
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#107

Message par unptitgab » 06 nov. 2016, 07:09

tecnic a écrit : Ne restent que les témoignages ...L'Histoire ,elle-même ,n'a t-elle pas été écrite à partir des relations de témoins plus ou moins fiables ? comparaison un peu osée ,je l'admets ,quoique ... :a1:
Tu reconnaitras que le témoignage d'untel sur une situation historique probable que d'autres éléments viennent appuyer et un témoignage relatant la visite d'ET à la probabilité quasi nulle, les témoignages ne se valent pas.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 813
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#108

Message par ABC » 06 nov. 2016, 07:22

unptitgab a écrit :Les témoignages ne se valent pas.
Effectivement, leur crédibilité (que se soit d'ailleurs un témoignage, oral, écrit, un document ...) se mesure grosso-modo par le ratio
degré de confiance que l'on a dans la source de l'information/degré de vraisemblance/invraisemblance que l'on attribue à l'information en question.

tecnic
Messages : 551
Inscription : 02 août 2006, 09:20
Localisation : france st malo

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#109

Message par tecnic » 06 nov. 2016, 08:00

unptitgab a écrit : Tu reconnaitras que le témoignage d'untel sur une situation historique probable que d'autres éléments viennent appuyer et un témoignage relatant la visite d'ET à la probabilité quasi nulle, les témoignages ne se valent pas.
Bien sûr que tous les témoignages ne se valent pas ! Certains toutefois sont corroborés par plusieurs témoins "isolés",ce qui déjà est un élément positif .
Je n'ai jamais d'ailleurs parlé de ET ,seulement de machins intrigants sans y voir forcément une présence pensante !
Probabilité quasiment nulle sans doute au vu de l'invraisemblance matérielle de ces phénomènes , tout résidant dans le "quasiment" ....
Un truc qui me revient en mémoire :les foofighters pendant la dernière guerre ont été vus par de nombreux pilotes dont le père d'un ami !
Sans leur attribuer une origine extra terrestre ,aucune explication n'a pu en déterminer l'origine ! Il est regrettable que malgré notre avancée dans les phénomènes naturels (foudre en boule notamment ) on n'ait pas trouvé la "solution" ! On est bien loin de tout savoir !

tecnic
Messages : 551
Inscription : 02 août 2006, 09:20
Localisation : france st malo

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#110

Message par tecnic » 09 nov. 2016, 11:50

ABC a écrit :
unptitgab a écrit :Les témoignages ne se valent pas.
Effectivement, leur crédibilité (que se soit d'ailleurs un témoignage, oral, écrit, un document ...) se mesure grosso-modo par le ratio
degré de confiance que l'on a dans la source de l'information/degré de vraisemblance/invraisemblance que l'on attribue à l'information en question.

Ce qui pose problème est que les "anti" purs et durs n'accordent de crédit à aucun témoignage sans tenir compte d'un quelconque degré de confiance .
Il est évident aussi que le degré de vraisemblance est le bon prétexte pour balayer l'info puisque ce genre de phénomène par nature inexpliqué est forcément invraisemblable ....On n'est pas sorti de l'auberge . :a2:

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 813
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#111

Message par ABC » 09 nov. 2016, 17:41

unptitgab a écrit :Les témoignages ne se valent pas.
ABC a écrit :Effectivement, leur crédibilité (que se soit d'ailleurs un témoignage, oral, écrit, un document ...) se mesure grosso-modo par le ratio
degré de confiance que l'on a dans la source de l'information/degré de vraisemblance/invraisemblance que l'on attribue à l'information en question.
tecnic a écrit :Ce qui pose problème est que les "anti" purs et durs n'accordent de crédit à aucun témoignage sans tenir compte d'un quelconque degré de confiance. Il est évident aussi que le degré de vraisemblance est le bon prétexte pour balayer l'info puisque ce genre de phénomène par nature inexpliqué est forcément invraisemblable ....On n'est pas sorti de l'auberge . :a2:
Il n'y a pas d'incohérence. Quand on est convaincu que quelque chose ne peut pas se produire, il est normal de ne faire confiance à aucun témoignage et même à aucune accumulation de témoignages suggérant l'inverse. En tout cas, il faut des preuves jugées d'autant plus solides et incontestables qu'elles suggèrent une hypothèse plus éloignée de ce que nous dicte notre intime conviction.

Il ne faut quand même pas oublier :
  • que moins de 2 siècles plus tôt, on ne savait pas que ce que l'on appelait des nébuleuses, s'étaient en fait des galaxies contenant des dizaines à des centaines de milliards d'étoiles comme notre soleil.
    .
  • Que notre soleil est une étoile somme toute assez banale.
    .
  • En remontant à peine de quelques siècles en arrière, on se retrouve face à la croyance d'une humanité seule au centre d'un univers tournant autour de la terre.
    .
  • Il y a moins de deux siècles, on ne savait même pas qu'il y avait une vitesse limite (celle de la lumière).
    .
  • Il y a à peine un peu plus d'un siècle, on ne savait pas qu'un jour on inventerait des machines capables de voler et encore moins des machines capables de s'éloigner de la terre.
    .
  • Le fait que la vie puisse se manifester dans des conditions qu'on pensait impropres à son émergence (vie anaérobie par exemple) est une découverte somme toute récente.
    .
  • Les cortèges planétaires accompagnant pas mal d'étoiles dans notre galaxie, on ne connait leur existence que depuis peu de temps.
    .
  • L'existence de planètes où les conditions pourraient être propices au développement de la vie n'est plus tout à fait considérée comme ayant la même infime probabilité que la probabilité quasi-nulle envisagée il n'y a pas si longtemps encore (probabilité quasi-nulle déduite de l'hypothèse selon laquelle l'émergence de la vie ne serait pas un fait banal, découlant naturellement et inévitablement des lois de la physique chaque fois que les conditions appropriées sont réunies, mais au contraire le résultat d'une succession de concours de circonstance tous plus improbables les uns que les autres)
    .
  • Concernant les développements de la science et de la technologie, quand on voit ce qui s'est produit en deux tout petits, petits siècles... Pas besoin d'être devin pour envisager que des bouleversements de connaissances et de technologies d'une même ampleur puissent se reproduire encore à de très nombreuses reprises (si toutefois nous ne nous autodétruisons pas bien avant)
    .
  • Enfin, tout en affirmant que nous sommes des animaux comme des fourmis, il n'est pas difficile de comprendre qu'il ne nous serait guère possible de comprendre les motivations d'entités dont l'évolution par rapport à la notre pourrait se comparer à notre niveau évolution par rapport à celui d'une fourmi.
Tout ça, c'est assez nouveau (moins de deux siècles). Il n'est pas surprenant
  • que toutes ces informations récentes (et surtout leurs conséquences potentielles sur la solidité supposée d'un certain nombre de nos certitudes antérieures) ne soient pas complètement assimilées.
  • que réévaluer le degré de confiance attribuable à des convictions reposant (implicitement) sur des informations moins récentes demande du temps.
Ce n'est donc pas seulement la fragilité des indices qui est en cause, mais le ratio fragilité des indices/solidité de la conviction selon laquelle l'hypothèse ET serait absurde.

A titre d'exemple, un père qui aurait des indices de même niveau de fragilité concernant de supposées absences répétées de son fils de 15 ans en cours de math (et jamais aucune preuve formelle émanant officiellement de son lycée) finirait peut-être bien par avoir des doutes quand même. Pourquoi ? Parce que même si le père en question a une grande confiance dans son fils, l'idée qu'un adolescent puisse, de temps à autre, avoir des centres d'intérêt qui ne soient pas exclusivement cantonnés à sa réussite scolaire ne peut pas facilement être considérée comme une idée absurde (sauf aveuglement volontaire du père en question. Pas mon fils !).

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1170
Inscription : 28 août 2013, 14:36
Localisation : france

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#112

Message par 86lw » 09 nov. 2016, 18:50

ABC a écrit :A titre d'exemple, un père qui aurait des indices de même niveau de fragilité concernant de supposées absences répétées de son fils de 15 ans en cours de math (et jamais aucune preuve formelle émanant officiellement de son lycée) finirait peut-être bien par avoir des doutes quand même. Pourquoi ? Parce que même si le père en question a une grande confiance dans son fils, l'idée qu'un adolescent puisse, de temps à autre, avoir des centres d'intérêt qui ne soient pas exclusivement cantonnés à sa réussite scolaire ne peut pas facilement être considérée comme une idée absurde (sauf aveuglement volontaire du père en question. Pas mon fils !).
Il y a quand même un petit soucis avec votre exemple: le phénomène " ado préférant le café du coin au cours de math" est attesté et facile à prouver.
Un père dans la situation que vous décrivez admettra facilement, sauf œillères, que son rejeton relève de ce phénomène, comme vous le dites.
Pour le sujet discuté ici, cela reviendrait à observer non seulement de la vie, mais des objets de haute technologie ailleurs dans l'univers et à en refuser l'éventuelle présence dans l'environnement terrestre. On en est assez loin, il me semble...
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 813
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#113

Message par ABC » 09 nov. 2016, 19:43

86lw a écrit :Il y a quand même un petit souci avec votre exemple: le phénomène " ado préférant le café du coin au cours de math" est attesté et facile à prouver.

Et même si on n'en a pas encore de preuve, on va être tenté de penser que ça pourrait peut-être être vrai après tout, même si les témoignages sont peu nombreux, voire même unique et en plus douteux (celui d'un copain avec lequel les relations du fiston en question ne sont pas au beau fixe par exemple).

On est, au contraire, forcément beaucoup, beaucoup plus exigeant avec les informations suggérant une interprétation donnée, quand cette interprétation suggère un phénomène dont on a l'intime conviction qu'il n'existe pas.

Ce qui compte c'est le ratio
(Confiance dans la ou les sources d'information + leur interprétation)/(confiance dans la certitude que le fait soit disant attesté ou suggéré par cette information+interprétation n'existe pas)

tecnic
Messages : 551
Inscription : 02 août 2006, 09:20
Localisation : france st malo

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#114

Message par tecnic » 10 nov. 2016, 05:47

ABC a écrit : Il n'y a pas d'incohérence. Quand on est convaincu que quelque chose ne peut pas se produire, il est normal de ne faire confiance à aucun témoignage et même à aucune accumulation de témoignages suggérant l'inverse. En tout cas, il faut des preuves jugées d'autant plus solides et incontestables qu'elles suggèrent une hypothèse plus éloignée de ce que nous dicte notre intime conviction.
L'intime conviction ! Comme beaucoup je n'ai pas l'intime conviction de la véracité ovni ! Il est évident que des preuves matérielles sont indispensables pour avoir une opinion parfaitement tranchée ! Je cultive simplement le doute faute de preuve et non la négation !
SI le forum avait existé au temps précédent les découvertes et évolutions scientifiques que vous citez , je ne m'avance pas trop en pensant que les contre arguments des sceptiques de l'époque auraient été dans la même veine que les échanges actuels : Hypothèses sans fondement , délires et autres!
Pourtant la majorité des ces avancées ont été faites par observations et donc témoignages avant que la sphère scientifique en déduise une réalité !
Je vous rejoins parfaitement sur le "retard " de notre civilisation technique par rapport à d'autres "éventuelles" ! De la science fiction ? Peut-être ....ou pas !

Avatar de l’utilisateur
miraye
Messages : 322
Inscription : 15 nov. 2014, 04:38

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#115

Message par miraye » 10 nov. 2016, 17:53

Salut ABC

Je me demande si je vous comprend bien. Vous êtes d'accord pour une petite explication ?
ABC a écrit :. Quand on est convaincu que quelque chose ne peut pas se produire, il est normal de ne faire confiance à aucun témoignage et même à aucune accumulation de témoignages suggérant l'inverse.
Moi je dirai : quand on a pas d'autre preuves que des témoignages, il est normal d'être prudent dans les conclusions qu'on tire de ces témoignages, d'autant plus avec les phénomènes hors du champ habituel.
Si j'étais susceptible je buterai sur l'emploi du mot convaincu. Qu'on pourrai lire lit un peu comme, "ne pas croire est déjà une croyance ".
Ce n'est pas ce que je ressent. Je ne suis pas convaincu que les ET n'existent pas et qu'ils ne nous rendent pas visite. C'est une possibilité. Mais qui me laisse froide, parce que ces visites potentielles ne me donne pas accès à ce qu'ils sont.
je ne sais pas comment le dire mieux...
Je me re-cite
miraye a écrit : Il y a des observations non expliquées qui recouvrent un paquet de phénomènes différents avec des facteurs humains et physiques intriqués, je suis plutôt curieuse, et favorable a leur étude mais en plus du problème des témoignages (à la fiabilité élastique, et encore plus sur les choses qu'on a pas l'habitude d'observer). Il y a un un autre problème pour moi. Tant qu'une intelligence extra terrestre ne nous a pas contacté, ou reste à portée d'observation si on ne peut communiquer avec eux. Tout ce que nous avons, tout ce que nous disons sur le sujet, ça ne parle pas du tout d'eux, de ce qu'ils sont, mais simplement de nous, de comment nous nous les representons, de ce que nous imaginons d'une intelligence extra terrestre.
Il ne faut quand même pas oublier :
...
  • que toutes ces informations récentes (et surtout leurs conséquences potentielles sur la solidité supposée d'un certain nombre de nos certitudes antérieures) ne soient pas complètement assimilées.
  • que réévaluer le degré de confiance attribuable à des convictions reposant (implicitement) sur des informations moins récentes demande du temps.
.
Là, si j'étais susceptible je tiquerai sur assimilées. Vous supposez que ceux qui réfutent le lien causal entre phénomène pas identifié dans le ciel et visite ET le font parce qu'ils n'ont pas assimilés les dernières avancées de la science ?

Mais en fait, je suis assez peu susceptible, parce que je suis consciente d'être imparfaite, d'une intelligence moyenne, d'une culture moyenne, d'avoir une compréhension très limitée, et de ne pas savoir toujours bien m'exprimer. Ce n'est pas une modestie feinte, pour appeler à ce qu'on me contredise, ni même une dévalorisation. Je sais que je ne suis pas au top de l'information et de la compréhension scientifique, alors je préfère rester sans convictions que de commencer à tirer des conclusions.
Jusqu'à présent j'ai parlé de ce que je remet en question : qu'on puisse expliquer des phénomènes non identifiés par la seule conclusion : les ET nous visitent.
Maintenant si vous préférez parler de leur existence, je peux vous dire que je crois qu'il y a de la vie ailleurs dans l'univers...

Mais je trouve beaucoup plus intéressant que vous retourniez le biais qui consiste à favoriser les idées qui appuient notre vision contre ceux qui se questionnent sur le sens induit par les ressentis, sans voir que ceux qui protègent leur croyance pourraient en souffrir bien plus.

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 813
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#116

Message par ABC » 13 nov. 2016, 05:49

miraye a écrit :Vous êtes d'accord pour une petite explication ?

J'ai hésité à répondre. Sur le sujet de ce fil lui-même, je n'ai pas grand chose de plus à dire que ce que j'ai déjà dit. Comme votre message indique le souhait d'une réponse, je réponds quand même, mais plutôt sur des éléments de réflexion spécifiques, donc en fait, sans souhait d'établir un lien avec le sujet (plus précisément même, avec le souhait de ne pas en établir).
ABC a écrit :Quand on est convaincu que quelque chose ne peut pas se produire, il est normal de ne faire confiance à aucun témoignage et même à aucune accumulation de témoignages suggérant l'inverse.
miraye a écrit :Si j'étais susceptible je buterais sur l'emploi du mot convaincu.

Il n'y a pas de raison. En mathématique il y a des axiomes, en physique il y a des principes, dans notre vie, pour faire des choix et pour décider si quelque chose est juste ou faux, nous devons nous appuyer sur des informations que nous estimons sures. Nous les appelons des convictions.

Je suis convaincu (le mot n'est même pas assez fort) que la terre est "ronde", que la lune est un satellite de la terre, que la matière est formée d'atomes, que le soleil est une étoile parmi tant d'autres, que l'homme est un animal, que la terre existe depuis plus de 4 milliards d'années, que l'eau est constituée de molécules formées de deux atomes d'hydrogène et d'un atome d'oxygène, etc, etc ...
Toutes nos convictions reposent sur des sources d'information auxquelles nous accordons un certain degré de confiance, avec (le plus souvent, c'est à dire quand on n'a pas besoin de se cacher quelque chose sans même en avoir conscience) un souci de cohérence. Je ne vois pas de moyen de procéder autrement.

Le degré de confiance que nous accordons à une information donnée n'est pas un nombre, c'est un ratio, le ratio entre
un numérateur : le degré de confiance que nous accordons aux éléments qui prouvent, suggèrent fortement ou faiblement une information donnée
un dénominateur : le degré de vraisemblance que nous accordons à cette information (son degré de compatibilité avec nos convictions)

La fiabilité du ratio lui-même dépend donc de la fiabilité du numérateur ET de la fiabilité du dénominateur.
miraye a écrit :Là, si j'étais susceptible je tiquerai sur assimilées.
La non plus il n'y a pas de raison. Il est heureux que nous ne nous laissions pas déstabiliser dans nos convictions fortes au moindre souffle de vent allant dans un sens ou dans un autre. Changer de conviction forte, c'est quelque chose de sérieux. Se donner une dizaine d'années avant de légèrement évoluer sur une conviction donnée, ce n'est pas un défaut à mon sens, c'est montrer de la constance dans ses convictions.

Pour ma part, je me suis accroché (en en étant conscient) pendant plus de dix ans à une hypothèse (le caractère objectif de l'écoulement irréversible du temps) parce que toute autre hypothèse me semblait totalement absurde (et je ne suis pas vraiment sûr d'avoir totalement changé d'avis). Pour ma part, il ne me semble pas du tout vexant de mettre du temps à assimiler des informations nouvelles quand elles remettent en cause des choses dont on est sur et certain.

Ça me semble au contraire être un gage de stabilité dans le disque dur de nos convictions fortes, quelque chose d'absolument nécessaire pour éviter le papillonnage. Il vaut mieux accepter de se tromper une fois sur cent (ou sur mille) plutôt que de vouloir avoir raison tout le temps et de changer d'avis à la moindre information nouvelle (c'est encore plus vrai d'ailleurs, quand ces informations émanent de sources que l'on n'estime pas fiables).

Avatar de l’utilisateur
miraye
Messages : 322
Inscription : 15 nov. 2014, 04:38

Re: Témoins militaires d'OVNI sur les sites militaires US

#117

Message par miraye » 13 nov. 2016, 20:50

ABC a écrit : J'ai hésité à répondre. Sur le sujet de ce fil lui-même, je n'ai pas grand chose de plus à dire que ce que j'ai déjà dit. Comme votre message indique le souhait d'une réponse, je réponds quand même, mais plutôt sur des éléments de réflexion spécifiques, donc en fait, sans souhait d'établir un lien avec le sujet (plus précisément même, avec le souhait de ne pas en établir).
Hello,
Merci d'avoir répondu.
Malheureusement, personellement je suis beaucoup moins à l'aise quand on dissocie le raisonnement de son contexte. Ma réponse n'avait de sens que dans le contexte où vous avez écrit
Je n'ai pas vraiment de doute quand au fait que ces phénomènes soient causés par une technologie nettement plus avancée que notre technologie terrestre connue. Je m'intéresse assez peu aux possibilités d'explication à caractère social ou psychologique. Je ne crois pas du tout à cette hypothèse.
Ce qui m'intéressait c'était de comprendre comment vous articulez votre vision, mais j'entend que vous n'ayez pas envie d'en parler plus.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit