Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

Le voyage astral et les expériences de mort imminente sont-elles plus que des rêves lucides?
Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 182
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#26

Message par LePsychoSophe » 26 oct. 2017, 17:20

Jean-Francois a écrit :
LePsychoSophe a écrit :je sais que le cas unique
On fait dire n'importe quoi à ce genre de témoignage... mais je soupçonne que vous le savez.

Par exemple, on peut changer l'accent pour modifier le sens:
"le jeûne plus la chimio a sauvé (ou aidé) mon ami."
"le jeûne plus la chimio a sauvé (ou aidé) mon ami."
Mais le truc le plus juste est encore:
"mon impression est que le jeûne plus la chimio a sauvé (ou aidé) mon ami."
j'imagine qu'une armé de scientifiques bien avisés va tordre mes croyances avec articles à la clé. Et c'est l'éternel jeu du débat qui continue
Si vous considérez que les débats doivent être éternels, les études scientifiques n'infléchiront jamais pour vos croyances. D'ailleurs, à voir votre position sur l'homéopathie c'est peut-être le cas.

Jean-François
C'est une impression en effet. Mais soutenu par d'autres impressions que j'ai en lisant des livres, articles ou en regardant des documentaires, des conférences... Ce réseau de croyances s'auto-soutient et répond à des questions face à des situations et réconfortent aussi ;) . Ce ne sont que des croyances, des impressions... On est d'accord.

Les débats doivent être éternels car même là où le dossier est clos (la rotondité de la Terre), j'aime débattre de ça pour le plaisir de débattre et c'est tout car sur des sujets comme ça, je n'ai aucun parti pris et je ne cherche pas de réalité derrière ça car même si elle est plate, ça ne me pause aucun problème.
Ce genre de débat qui peut paraître du coup stérile car entériné par la science depuis longtemps me permet malgré tout d'apprendre des trucs que je n'aurais jamais découvert autrement (les fameuses bulles dans les vidéos de la NASA ou autre, les photos décomposées de la Terre, l'élipsoïdie de la Terre, les différentes manières de prouver qu'elle est ronde,etc...).
Car on peut dire que les conspis ont des preuves et des faits mais que comme des bons paranoïaques, c'est l'interprétation de cette réalité qui pose problème, les conclusions exotiques qu'ils développent.

Mes croyances arrivent à s'infléchir mais il faut du temps je crois. Après, on peut orienter différemment son opinion et continuer le débat.
Imaginer débattre de la psychanalyse lacanienne: si l'on en croit certains, Lacan lui-même aurait dit qu'il se foutait de la pomme de tous les intellectuels de l'époque avec ces théories alambiquées (c'est peu de le dire), alors tous les gens qui continent à se prendre la tête dans des débats sans fin sur ces Ecrits et autres Séminaires feraient ça sans aucun intérêt?
A part de la masturbation intellectuelle car rien de rien n'est scientifique et prouvé dans ses explications sur la psychopathologie humaine.
Je serais assez d'accord car l'application IRL de ces débats...Bof. Pour y avoir participer pour voir... à part me sentir con et perdre du temps... Peut-être que cela entretient l'intellect... Je ne sais pas.
En tout cas, pour ma part, les débats avec mes collègues sur Lacan m'intéressent, même si je ne comprends pas tout dans son œuvre loin de là même, car je trouve pertinent certains points.

Même au Québec, où je croyais (encore ces maudites idées-reçues) que la psychanalyse était mise au ban car non-scientifique et surtout c'est ce que j'avais cru comprendre dans le livre noir de la psychanalyse, j'ai appris par plusieurs collègues ayant bossé là-bas que la psychiatrie québecoise apprécier les psychos français car formés presque uniquement à cette discipline et que ça leur donner une profondeur de réflexion qu'ils ne trouvent pas vraiment ou moins là-bas. Ce genre de qualité de la psychanalyse, je l'entends souvent même chez des psys qui ne sont pas forcément attirés par ça et même plutôt très critique envers ça. C'est peut-être la qualité minimum de la psychanalyse.
Donc débattre même avec du vent et des références non-scientifiques semblent dans certains cas utile et infini.
Tout dépend de ce que l'on attend du débat.
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#27

Message par Florence » 26 oct. 2017, 17:26

LePsychoSophe a écrit :Donc débattre même avec du vent et des références non-scientifiques semblent dans certains cas utile et infini.
Tout dépend de ce que l'on attend du débat.
... ou du temps qu'on peut se permettre de gaspiller ...
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 182
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#28

Message par LePsychoSophe » 26 oct. 2017, 18:09

Florence a écrit :
LePsychoSophe a écrit :Donc débattre même avec du vent et des références non-scientifiques semblent dans certains cas utile et infini.
Tout dépend de ce que l'on attend du débat.
... ou du temps qu'on peut se permettre de gaspiller ...
Le plaisir, c'est du gaspillage? Je ne comprends pas.

Pour vous les réflexions des psychanalystes sont du gaspillage?

C'est votre avis, après tout.
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7679
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#29

Message par Nicolas78 » 26 oct. 2017, 18:15

LePsy a écrit : Le plaisir, c'est du gaspillage? Je ne comprends pas.

Pour vous les réflexions des psychanalystes sont du gaspillage?

C'est votre avis, après tout.
Ce n'est pas un avis, certain psychanalystes sont tellement perchés qui tendent vers la derive sectaire.
Ca serait pas du gaspillage ca ?

Après moi, j'aime bien la psychanalyse (oui oui), mais ya des limites, quand le débat ne mène à rien, sauf à des sottises, alors je voit pas bien quel mot utiliser d'autre que gaspillage (ou conneries). C'est un peut plus qu'un avis. C'est une constatation dans certains cas.

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#30

Message par Florence » 27 oct. 2017, 01:49

LePsychoSophe a écrit : Le plaisir, c'est du gaspillage? Je ne comprends pas.

Pour vous les réflexions des psychanalystes sont du gaspillage?

C'est votre avis, après tout.
Non, le gaspillage, c'est de chercher midi à quatorze heures tout en prétendant découvrir le sens de la vie, au lieu de la vivre ...

En plus d'aimer les discussions sans fin, vous vous décrivez ailleurs, adepte de philosophies diverses et variées (et en fait peu compatibles lorsqu'on les étudie en détail) comme bouddhisme, soufisme, etc. Dans mon expérience, ce genre de comportement (le papillonnage autour de religions/philosophies façon buffet) signe quasiment toujours une superficialité tant dans la réflexion que dans la réalisation, et donc un gaspillage de ressources intellectuelles.

Si tel est votre bonheur, je vous le laisse ...
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3282
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#31

Message par LoutredeMer » 27 oct. 2017, 08:44

LePsychoSophe a écrit :Quelles décisions regrettables? Vous parlez des gens qui veulent soigner un cancer en évitant le conventionnel et faire un jeûne Buchinger ou se nourrir de prana ou bien les psychanalystes qui vont vous dire que votre cancer vient d'un conflit inconscient non résolu...? Regrettables pour eux mais seulement pour eux..
{...]
Une fois que nous sommes renseignés sur une méthode, je suis pour le droit à l'utiliser et donc pour l'existence ce celle-ci même si elle n'a pas démontré de preuve scientifique. Après les personnes utilisatrices doivent se renseigner et assumer.
{...]
je m'attends à la même ritournelle à chaque fois que je fais parts d'une de mes croyances. C'est le jeu et je l'accepte
Salut,

Non il faut aller plus loin que ça et le bout de son nez. Des parents laissent mourir leurs enfants dans d'affreuses souffrances, privilégiant leurs croyances plutot que leur enfant. Tu devrais lire ce fil : Les dangers des croyances zozo, citant par exemple ce cas (repris par JF et lefauve) : ce gamin de même pas 2 ans (Ezekiel Stephan) qui a eu le malheur d'être fils de parents naturo-homéopathes et est mort d'une méningite.

Les parents ont étéreconnus coupables et condamnés

Un autre cas où l'enfant infecté de streptocoques est mort avec un état de décomposition de tous ses organes vitaux, soigné à l'infusion de pissenlit et à l'huile d'origan par sa mère.
Brooks-Lim said there were signs of decomposition – cells dying –in all of Ryan's major organs
Ce ne sont malheureusement pas des cas isolés, nous en citons régulièrement ici.

Rassure-moi : si un jour ton enfant souffre abominablement avec une forte fièvre et des vomissements, le feras-tu jeûner ou l'emmèneras-tu aux urgences?

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 182
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#32

Message par LePsychoSophe » 27 oct. 2017, 12:06

LoutredeMer a écrit :
Rassure-moi : si un jour ton enfant souffre abominablement avec une forte fièvre et des vomissements, le feras-tu jeûner ou l'emmèneras-tu aux urgences?
Soyez rassuré.
Bien sûr que je l'emmène aux urgences dans ces cas!
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Emanuelle
Messages : 830
Inscription : 04 mai 2015, 01:37

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#33

Message par Emanuelle » 27 oct. 2017, 13:03

Florence a écrit : Dans mon expérience, ce genre de comportement (le papillonnage autour de religions/philosophies façon buffet) signe quasiment toujours une superficialité tant dans la réflexion que dans la réalisation, et donc un gaspillage de ressources intellectuelles.
C'est comme le fait d'ouvrir tout un tas de sujets sans en approfondir un seul, ou comme se poser 36 questions plutôt que de chercher la question la plus importante pour soi à un moment, oui du papillonnage qui ne mène nulle part.
"L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine, la haine conduit à la violence... Voilà l'équation". Averroès
« Il est absolument possible qu’au-delà de ce que perçoivent nos sens se cachent des mondes insoupçonnés. » Einstein

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 182
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#34

Message par LePsychoSophe » 29 oct. 2017, 19:39

Florence a écrit :
LePsychoSophe a écrit : Le plaisir, c'est du gaspillage? Je ne comprends pas.

Pour vous les réflexions des psychanalystes sont du gaspillage?

C'est votre avis, après tout.
Non, le gaspillage, c'est de chercher midi à quatorze heures tout en prétendant découvrir le sens de la vie, au lieu de la vivre ...

En plus d'aimer les discussions sans fin, vous vous décrivez ailleurs, adepte de philosophies diverses et variées (et en fait peu compatibles lorsqu'on les étudie en détail) comme bouddhisme, soufisme, etc. Dans mon expérience, ce genre de comportement (le papillonnage autour de religions/philosophies façon buffet) signe quasiment toujours une superficialité tant dans la réflexion que dans la réalisation, et donc un gaspillage de ressources intellectuelles.

Si tel est votre bonheur, je vous le laisse ...
Au lieu de la vivre??? Pour vous un moine chartreux ne vit pas? A moins que c'était pour moi? Vos préjugés vous amènent à penser que je ne vis pas? C'est pas un peu "osé" de dire ça à une personne, le "au lieu de la vivre"? On vit bien ce que l'on veut vivre non? Je ne comprends pas.

Le sens de la vie? Prétendre le découvrir? Je ne prétends pas découvrir quoi que ce soit. Prétendre chercher à la limite... Mais le sens de la vie... je pense qu'il n'y a pas de sens à la vie (si peut-être que l'on doit laisser notre matériel génétique après notre mort et encore...). Chaque personne y met le sens qu'elle peut pour remplir ses journée ;) jusqu'à la mort. Mais un sens absolu, non, je n'y crois pas. C'est l'horreur de l'homme que de vivre sans aucun sens et son mental n'a rien de trouver de mieux qu'un monticule de croyances "colorées" pour ne pas sombrer. Plonger dans un bouquin esotérique, religieux ou un roman (tout ce qui est non scientifique ou pseudo) fait du bien, comme un doudou. Voilà pourquoi des personnes ont écrit sur le désenchantement existentielle du à la science.
La science fait mal au délires métaphysiques / métapsychiques des hommes mais elle leur apporte une meilleure définition du réel, donc le bonheur par la levée de tout ce qui fait l'immoralité de la nature... C'est ma vision personnelle de la science. Je fais partie des gens qui pensent que la science apporte avec la technologie une meilleure vie à l'homme d'une manière générale. Mais que pour cela il faut un contre-pouvoir à celle-ci.

Je suis incohérent dans mes intérêts philosophiques? Oui, et alors? Il faut avoir une cohérence dans ses élans de curiosité philosophique? Je ne comprends pas.

Réflexion superficielle... Là, je suis d'accord. Enfin, je comprends votre perception. Réalisation superficielle? Je ne sais pas, mais ça contribue à mon bonheur ça c'est sûr.

Gaspillage de ressources... Je ne suis pas du tout d'accord avec vous, c'est votre avis.

Si vous me laissez mon bonheur... ça va finalement. C'est l'essentiel.
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#35

Message par Florence » 30 oct. 2017, 02:49

LePsychoSophe a écrit :Au lieu de la vivre??? Pour vous un moine chartreux ne vit pas? A moins que c'était pour moi? Vos préjugés vous amènent à penser que je ne vis pas? C'est pas un peu "osé" de dire ça à une personne, le "au lieu de la vivre"?
Je vous répondrais bien "qui se sent galeux, qu'il se gratte" ...

On vit bien ce que l'on veut vivre non?


Non. On vit la vie qu'on se fabrique, ce n'est absolument pas la même chose.

Je ne comprends pas.
Ca ne m'étonne pas.
Plonger dans un bouquin esotérique, religieux ou un roman (tout ce qui est non scientifique ou pseudo) fait du bien, comme un doudou. Voilà pourquoi des personnes ont écrit sur le désenchantement existentielle du à la science.


J'en doute très fort. La motivation la plus répandue du "désenchantement" envers la science est ce que j'appelle le "syndrome des raisins trop verts" : il est plus facile de décrier ce qu'on a de la difficulté à atteindre que de faire l'effort nécessaire pour y arriver.
Je suis incohérent dans mes intérêts philosophiques? Oui, et alors? Il faut avoir une cohérence dans ses élans de curiosité philosophique? Je ne comprends pas.

Réflexion superficielle... Là, je suis d'accord. Enfin, je comprends votre perception. Réalisation superficielle? Je ne sais pas, mais ça contribue à mon bonheur ça c'est sûr.
C'est votre choix, mais alors ne vous plaignez pas de ne pas être pris au sérieux ...
Si vous me laissez mon bonheur... ça va finalement. C'est l'essentiel.
En dehors de ce forum, faites ce qu'il vous plaît.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

RuB
Messages : 109
Inscription : 15 janv. 2017, 13:23

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#36

Message par RuB » 30 oct. 2017, 07:32

LePsychoSophe a écrit :Je ne comprends pas
C'est pourtant très simple : vous ne pensez pas comme Florence, du coup vous lui inspirez le plus profond mépris.

Vous pourriez quand même la remercier, elle qui prend du temps pour vous le renvoyer à la figure avec fougue, alors qu'elle a sûrement bien mieux à faire que la chasse aux zozos derrière un écran pour vivre sa vie pleinement...

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#37

Message par Florence » 30 oct. 2017, 10:43

RuB a écrit :C'est pourtant très simple : vous ne pensez pas comme Florence, du coup vous lui inspirez le plus profond mépris.

Vous pourriez quand même la remercier, elle qui prend du temps pour vous le renvoyer à la figure avec fougue, alors qu'elle a sûrement bien mieux à faire que la chasse aux zozos derrière un écran pour vivre sa vie pleinement...
Puis-je vous rappeler que vous n'êtes pas davantage télépathe que bon interprète de ce qui s'écrit sur ce forum et que, par conséquent, votre appréciation de mes sentiments à l'égard du PsychoSophe ne reflète que votre apparent mépris à mon égard ...
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

RuB
Messages : 109
Inscription : 15 janv. 2017, 13:23

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#38

Message par RuB » 30 oct. 2017, 11:09

Florence a écrit :Puis-je vous rappeler que vous n'êtes pas davantage télépathe que bon interprète de ce qui s'écrit sur ce forum et que, par conséquent, votre appréciation de mes sentiments à l'égard du PsychoSophe ne reflète que votre apparent mépris à mon égard ...
Arrêtez votre cirque voulez-vous?
Pas besoin d'être devin ou d'aller chercher au 56ème degré pour interpréter vos messages.
Ça va le melon?

neuneutrinos
Messages : 322
Inscription : 06 juin 2017, 06:43

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#39

Message par neuneutrinos » 30 oct. 2017, 11:24

L'interprétation de texte est une science exacte :a2:

On devrait faire des visios pour régler pas mal de problèmes !

Florence
Messages : 8620
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Paris Match "le poids des mots, le choc des zozos"

#40

Message par Florence » 30 oct. 2017, 11:43

RuB a écrit : Arrêtez votre cirque voulez-vous?
Pas besoin d'être devin ou d'aller chercher au 56ème degré pour interpréter vos messages.
C'est pourtant ce que vous semblez bel et bien faire ...
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit