Le jeu de l'imitation

Littérature, Cinéma, Musique, ...
Avatar de l’utilisateur
Chanur
Messages : 1438
Inscription : 14 déc. 2013, 05:58

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar Chanur » 19 févr. 2015, 23:46

kestaencordi a écrit :le viole collectif est un classique, comme outil thérapeutique.
Vous êtes sûr ? Ça me paraît assez osé comme affirmation. :shock:
Le fait que je sache que quelque chose est vrai n'est pas une preuve. :chat:

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 03:41

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar kestaencordi » 20 févr. 2015, 00:49

Chanur a écrit :
kestaencordi a écrit :le viole collectif est un classique, comme outil thérapeutique.
Vous êtes sûr ? Ça me paraît assez osé comme affirmation. :shock:


franchement, dans tout le message, il me semble que ce n'est pas la pire des affirmations.

si on fait abstraction du langage kestanien, l'affirmation est vrai. :D
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2465
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar Cogite Stibon » 20 févr. 2015, 09:16

kestaencordi a écrit :
Chanur a écrit :
kestaencordi a écrit :le viole collectif est un classique, comme outil thérapeutique.
Vous êtes sûr ? Ça me paraît assez osé comme affirmation. :shock:


franchement, dans tout le message, il me semble que ce n'est pas la pire des affirmations.

si on fait abstraction du langage kestanien, l'affirmation est vrai. :D

A moi aussi, ça me semble parfaitement délirant. Si vous balancez un truc pareil sur un forum sceptique, la moindre des choses est d'apporter des preuves.

Si vous faisiez un effort pour éviter le "langage kestanien", qu'on vous comprenne.

Sinon, on pourrait dire aussi que les tirs de missile sont un outil classique de régulation du trafic aérien...
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 03:41

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar kestaencordi » 20 févr. 2015, 09:59

Cogite Stibon a écrit :A moi aussi, ça me semble parfaitement délirant. Si vous balancez un truc pareil sur un forum sceptique, la moindre des choses est d'apporter des preuves.

Si vous faisiez un effort pour éviter le "langage kestanien", qu'on vous comprenne.

Sinon, on pourrait dire aussi que les tirs de missile sont un outil classique de régulation du trafic aérien...


je connais les règles de débat.

votre analogie est boiteuse, on utilise les missiles pour éliminer les menaces, pas pour réguler le trafic.
je reformule.

les viols sur des pédophiles sont une forme de sentence. c'est une loi non écrite. appliqué systématiquement. aucun n'y échappe. et ca peut être bien pire... nos pédophile sont aussi bien traité qu'a Guantánamo.

je peux pas appuyer ce que je dis mais je le maintiens.
y'a aucune pitié pour eux.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6162
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar Kraepelin » 20 févr. 2015, 10:13

kestaencordi a écrit : Ajd les service sociaux et la police exploitent a fond toutes leurs ressources pour neutraliser un suspect. la torture psychologique est très efficace, sortir le suspect de tout contexte favorable a l'expression de ses pulsions sexuels est une priorité. l’anxiété, la dépression, la psychose, la détresse économique, l'isolement social... etc.

le viole collectif est un classique, comme outil thérapeutique.

en faire juste assez mais pas trop est un art! ce n'est pas une science exacte. encore moins en 1952.

tout les cas de pédophilie ne peuvent être mené devant les tribunaux, faute de preuve, mais aussi par choix stratégique. la prison n'est pas toujours la meilleur solution.

ajd on voit même des pédophiles se ''remettre'' et obtenir des droits de visite de leurs enfants et d'autre se suicide. avec un peu d'aide tout est possible!


J'avais des doutes, mais là je crois que tu dérapes solide!

Je connais assez les policiers pour les savoir capables de choses qui ne se pratiqueraient pas au grand jour. Je connais, par contre, extrêmement bien les services sociaux et ce que tu rapportes est totalement contraire à la réalité.
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2465
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar Cogite Stibon » 20 févr. 2015, 10:17

kestaencordi a écrit :les viols sur des pédophiles sont une forme de sentence.

Ben là, c'est plus clair. Mais franchement, si vous utilisez "outil thérapeutique" comme synonyme de "sentence", ne vous étonnez pas qu'on ne vous comprenne pas. "La chaise électrique est un outil thérapeutique"...
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2465
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar Cogite Stibon » 20 févr. 2015, 10:18

Kraepelin a écrit :J'avais des doutes, mais là je crois que tu dérapes solide!

Comme quoi, on peut être d'accord :a1:

Et mes questions ?
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 03:41

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar kestaencordi » 20 févr. 2015, 10:21

Kraepelin a écrit :

J'avais des doutes, mais là je crois que tu dérapes solide!

Je connais assez les policiers pour les savoir capables de choses qui ne se pratiqueraient pas au grand jour. Je connais, par contre, extrêmement bien les services sociaux et ce que tu rapportes est totalement contraire à la réalité.

ça ne se pratique pas au grand jour.

dernièrement des policier ont été blâmé pour avoir dit a des détenus que un de leurs colocataire était pédophile, ce qui est interdit pour des raisons évidentes.

a chacun son travail.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6162
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar Kraepelin » 20 févr. 2015, 10:32

kestaencordi a écrit :
Kraepelin a écrit :

J'avais des doutes, mais là je crois que tu dérapes solide!

Je connais assez les policiers pour les savoir capables de choses qui ne se pratiqueraient pas au grand jour. Je connais, par contre, extrêmement bien les services sociaux et ce que tu rapportes est totalement contraire à la réalité.

ça ne se pratique pas au grand jour.

dernièrement des policier ont été blâmé pour avoir dit a des détenus que un de leurs colocataire était pédophile, ce qui est interdit pour des raisons évidentes.

Oui, ça c'est connu. Mais, premièrement, personne n'estime que c'est une «thérapie». Deuxièmement, dire que les services sociaux participent à ça, même du bout des doigts, est contraire à la réalité. En fait, le milieu des travailleurs sociaux déplorerait plutôt ce genre de comportement chez les policiers et les gardiens de prison.

Dans les affaire de DPJ, lorsque les policiers planifient une méthode musclée, ils attendent toujours le départ des TS parce qu'ils savent que si un TS était témoin d'un abus policier, il le dénoncerait en déontologie policière.
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
f.didier
Messages : 635
Inscription : 27 oct. 2014, 12:29

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar f.didier » 20 févr. 2015, 10:48

Coucou
Je suis tombé sur cette vidéo, de poisson fecond, c'est vraiment bien :a4:
A voir jusqu'au bout : https://www.youtube.com/watch?v=_goyAmKjiJc
Pro technologie
Pro verichip
Pro robotique

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2465
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar Cogite Stibon » 20 févr. 2015, 10:50

Et à part ça, Kraepelin, vous allez répondre à mes questions concernant Turing ?
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 03:41

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar kestaencordi » 20 févr. 2015, 10:51

Kraepelin a écrit : personne n'estime que c'est une «thérapie».

ceux qui le font, oui.

enfin... en utilisant ce terme, je cites une connaissance.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
f.didier
Messages : 635
Inscription : 27 oct. 2014, 12:29

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar f.didier » 20 févr. 2015, 11:02

Cogite Stibon a écrit :
kestaencordi a écrit :les viols sur des pédophiles sont une forme de sentence.

Ben là, c'est plus clair. Mais franchement, si vous utilisez "outil thérapeutique" comme synonyme de "sentence", ne vous étonnez pas qu'on ne vous comprenne pas. "La chaise électrique est un outil thérapeutique"...

Ca, ca vient du fait que pour une grande partie de la population, la pédophilie est le crime le plus énorme qu'on puisse commettre.
Une personne X viole la fille de 6 ans de ses voisins, il sera envoyé en prison (normal) mais sera aussi battu et a de forte chance de finir poignarder sous les douches.
Une personne Y vole une épicerie et tue le gérant, il sera un criminel comme les autres, et on lui trouvera même des circonstances du a son enfance, son milieu social, etc...
Alors que, dans le 1er cas, y a pas de mort, alors que dans le second si, avec famille brisée, etc... Mais le 1er est le plus horrible des deux.
Pro technologie
Pro verichip
Pro robotique

Milou
Messages : 426
Inscription : 05 sept. 2011, 10:20

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar Milou » 20 févr. 2015, 18:25

kestaencordi a écrit :
Kraepelin a écrit : personne n'estime que c'est une «thérapie».

ceux qui le font, oui.

enfin... en utilisant ce terme, je cites une connaissance.

Ca me rappelle un autre truc similaire :
dans certains pays où sévit la lesbophobie, comme l'Afrique du sud par ex, certains violent des lesbiennes en considérant aussi que c'est une "thérapie" (car pour eux, être lesbienne c'est une déviance, une maladie, un peu comme l'homosexualité en Angleterre ds les années 50....)
:(
"L'esprit, c'est comme un parachute : s'il reste fermé, on s'écrase". Frank Zappa
Il ne faut pas parler aux cons... ça ne les instruit même pas.
"Si tu as besoin qu'on t'explique pour que tu comprennes, ça veut dire qu'aucune explication ne pourra jamais te faire comprendre." Haruki Murakami
"Il y a deux façons de se tromper. L’une consiste à croire ce qui n’est pas vrai. L’autre consiste à refuser de croire ce qui est vrai." Søren Kierkegaard

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6162
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar Kraepelin » 20 févr. 2015, 22:23

Milou a écrit : car pour eux, être lesbienne c'est une déviance, une maladie, un peu comme l'homosexualité en Angleterre ds les années 50....)

Ce qui, bien sûr, n'est pas votre cas à vous qui savez que ces choses ne sont ni des déviances ni des maladies.

À propos qu'est-ce, selon vous, qu'une "déviance"?
Qu'est-ce qu'une maladie?
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2465
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar Cogite Stibon » 24 févr. 2015, 09:22

Milou a écrit :dans certains pays où sévit la lesbophobie, comme l'Afrique du sud par ex, certains violent des lesbiennes en considérant aussi que c'est une "thérapie"

:shock: Vous avez des sources ?

Kraepelin a écrit :
Milou a écrit : car pour eux, être lesbienne c'est une déviance, une maladie, un peu comme l'homosexualité en Angleterre ds les années 50....)

Ce qui, bien sûr, n'est pas votre cas à vous qui savez que ces choses ne sont ni des déviances ni des maladies.
Estimez-vous que Milou se trompe sur ce point précis ?

Kraepelin a écrit :À propos qu'est-ce, selon vous, qu'une "déviance"? Qu'est-ce qu'une maladie?
Quelle est la pertinence de votre question dans le contexte de l'affirmation de Milou ? Pensez-vous que les policiers qui ont arrêté Turing ou les violeurs dont parle Milou (s'ils existent, j'ai du mal à croire sans sources) connaissaient les détails du DSM ?

Et sinon, pour la réponse à mes autres questions ?
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4054
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar MaisBienSur » 10 mars 2015, 09:46

f.didier a écrit :Ca, ca vient du fait que pour une grande partie de la population, la pédophilie est le crime le plus énorme qu'on puisse commettre.
[...]
Mais le 1er est le plus horrible des deux.

Mais malheureusement, c'est un crime qui s'oublie plus vite qu'un meurtre qui lui est définitif !

Histoire personnel...
L'ex-mari de ma femme, reconnu pédophile (condamné à 12 ans pour viol aggravé avec violence sur mineur de moins de 15 ans) travaillait à l'époque des faits dans la même entreprise que moi. Il a été unanimement condamné par l'ensemble des employés.
Aujourd'hui, après avoir purgé sa "peine" (sic!) de 8 ans (bonne conduite...), il a repris le travail, même usine, même poste et parfaitement intégré dans son équipe (une grande majorité était déjà présente au moment de l'arrestation).
Aujourd'hui, c'est moi le "vilain" qui a prit sa femme lors de son séjour derrière les barreaux...

Et oui, la victime a la "chance" d'être vivante. :ouch:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2465
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19

Re: Le jeu de l'imitation

Messagepar Cogite Stibon » 28 déc. 2016, 13:05

J'avais promis il y a longtemps de poster ma critique du film, et puis j'ai fait d'autres choses, le temps à passé, j'ai eu la flemme

Bref, je m'y colle maintenant.

J'ai été extrémement déçu par le film, et ce, pour deux raisons :
- il sacrifie la vérité historique pour servir son prêche sur la différence
- il massacre la présentation des contributions majeures de Turing

Pour le premier point :
Le prêche, répété à plusieurs reprises dans le film, celui-ci : ""Parfois ce sont les personnes qu'on imagine capable de rien qui font les choses que personne n'aurait imaginé ..."
La personne qu'on imagine capable de rien est bien entendu Turing lui-même. Le film choisit de le présenter comme un autiste génial et incompris. Génial parce qu'autiste, et incompris pour la même raison. Sauf que la seule chose vraie est qu'il était génial.

Du coup, le film accumule tous les clichés de l'autisme sur le personnage, quitte à déformer complétement sa personalité du gars (qui avait pas mal d'humour, par exemple). Et comme il se doit d'être un génie incompris, on accumule les obstacles artificiels :
- l'équipe qui ne le comprends pas - alors qu'il était une "star" et que ses contributions étaient reconnues par tous
- toutes ces histoires d'espion russe, pour justifier des soupçons inexistants en réalité.

étant autiste, il se doit de n'avoir aucune vie sentimentale, et donc
- le film présente ses fianciailles avec Joan Clarke comme purement "utilitaire", pour permettre à celle-ci de venir travailler à Bletchley Park (à une époque où toutes les anglaises travaillaient pour contribuer à l'effort de guerre :ouch: ) - il y avait tellement plus intéressant à faire de cette histoire d'amitié - amour.
- sa relation avec Arnold Murray (qui s'étale sur plusieurs mois, et qui elle aussi aurait pu donner des développpements intéressant) devient une simple passe avec un prostitué (même pas crédité au générique)
- même son amour de jeunesse pour Christopher Morcom est présenté comme étant la conséquence de son autisme, celui-ci lui apprenant à la fois à "décoder" les gens et à décoder les messages secrets (ce qui n'était pas le cas)

Pour bien enfoncer le clou du génie sans émotion, le film invente l'absurde histoire dans laquelle Turing décide des messages décodés qu'il donne ou non aux militaires.

Et enfin, puisqu'un autiste ne saurait avoir de vie sentimentale et sociale, c'est les capacités intellectuelles de Turing que le traitement ruine (alors que celles-ci n'avaient pas été affectées, au contraire de sa sentimentale et sociale, et de sa carrière)


Concernant les contributions majeures de Turing à la science (l y en a eu plein d'autres) :
- sa contribution au décodage d'Enigma est la plus développée. Cependant, aucune explication n'est donné sur les méthodes utilisées (c'est juste une machine qui doit marcher), sauf pour un concept de base de la cryptographie - la recherche de phrases connues dans les messages. Et celui-ci est présentée comme ayant été découvert sur un coup de chance, tout à la fin du travail. Et bien sûr, tout l'aspect collectif est gommé
- L'invention de l'ordinateur par Turing est signalé en début de film comme "l'article mathématique auquel on ne comprends rien", et à la fin en semant la confusion entre la machine à décoder Enigma et les ordinateurs (les deux n'ayant strictement rien à voir)
- le pire, c'est le massacre qui est fait du Test de Turing, critère imaginé par Turing pour reconnaître une intelligence artificielle. Celui-ci est travesti dans l'invraisemblable monologue de Turing à l'attention de l'inspecteur Nock, qui se conclue par "êtes-vous capable de dire si je suis un traitre ou un héros ?" (au lieu de 'en echangeant des messages avec cet interlocuteur invisible, pouvez-vous dire si c'est une être humain ou une machine)

Bref, une accumulation de clichés et d'inventions sur l'autisme et les génies solitaires, quand il y avait tellement de matières à exploiter dans la vie réelle du gars.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle


Revenir vers « Culture »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit