Les films que vous n'irez pas voir (à tort, sans doute)

Littérature, Cinéma, Musique, ...
Avatar de l’utilisateur
Corwin
Messages : 426
Inscription : 03 déc. 2013, 19:58
Localisation : Mare Humorum, Lune

Les films que vous n'irez pas voir (à tort, sans doute)

Messagepar Corwin » 10 sept. 2015, 07:26

Connaissez-vous Apichatpong Weerasthekul ?

Rien que pour le nom il en vaut la peine, avouez.

En dehors de ça, il fut l'heureux récipiendaire en 2010 de la Palme d'or peut-être la plus confidentielle du monde, pour son film Oncle Boonmee.

Eh bien, cette semaine la semaine dernière (eh oui, j'ai un peu traîné à publier cette chronique) est sorti son dernier film : Rak ti Khon Kaen (prononcez : บางรักทิขอนแก่น).

Titre français : Cemetery of Splendour.

Une histoire que je qualifierait volontiers d'étrange et envoutante, si l'expression n'était réservée à mon épouse (fort jalouse).

Pour les uns « une méditation sereine et mystique sur la connexion spirituelle et le rêve »¹ pour les autres « une manière sans équivalent connu de satire politique à visage placide »²

Image


Si vous faites partie des initiés ayant vu son film précédent, vous savez que l'ami Apichatpong (à vos souhaits) n'est pas un partisan du montage frénétique. Mais c'est un avantage. Par exemple, si vous allez voir ce conte hypnotique d'un peu plus de deux heures, après un repas trop plantureux ou trop arrosé, ou simplement en ayant mal dormi la veille, vous pourrez en effet piquer de petits roupillons pendant la projection sans rien manquer de l'histoire.

Vous serez même à fond dedans, car en symbiose avec ses personnages, atteints par une mystérieuse maladie du sommeil.

Mais finalement, j'avoue que j'ai bien apprécié cette lente mélopée exotique toute en subtilité (même plus que son œuvre précédente - sans doute parce que, cette fois, j'étais prévenu).

Il faut dire que la veille je m'étais cogné³ Antigang.
Ce film-là, il a au moins un mérite : après, on peut apprécier n'importe quoi…

Alors à plus forte raison quand ce n'est pas n'importe quoi.

Pour en savoir plus :
La critique du Monde
La page d'AlloCiné

------------------------------------

Notes :
1. IMDB
2. Libération
3. Pogné ?
« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde » (Pierre Desproges)
La vidéo

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3161
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Les films que vous n'irez pas voir (à tort, sans doute)

Messagepar LoutredeMer » 10 sept. 2015, 19:44

Corwin a écrit :Connaissez-vous Apichatpong Weerasthekul ?

Salut Corwin,

Il faut toujours se réserver une part de rêve et d'imagination, ca aide à vivre mieux, en cultivant son petit jardin secret qui illumine le réel parfois bien triste ou simplement trop "réaliste".

Je te conseille le film d'animation très poétique : "Le tableau" (en plus tu es dessinateur), film de 2011 , histoire d'une peinture, où les personnages inachevés sont rejetés par les autres, et décident d'aller à la recherche du peintre pour qu'il finisse l'oeuvre. J'ai beaucoup aimé et je suis sure que tu vas l'apprécier. :)
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_g ... 90796.html

Avatar de l’utilisateur
Corwin
Messages : 426
Inscription : 03 déc. 2013, 19:58
Localisation : Mare Humorum, Lune

Peintures animées

Messagepar Corwin » 11 sept. 2015, 13:19

Très joli.

Le film montre, au passage, des tableaux animés. Cela fait penser à un autre film que vous n'irez pas voir, mais parce que vous l'avez sans doute déjà vu : Beauty, de Rino Stefano Tagliafierro, sacré vidéo préférée des internautes en 2014.

Il a été projeté en salle cet été, en première partie de… je ne sais plus quoi.

Pour ceux à qui il a encore échappé :
Beauty - version courte (2'43 - YouTube)
Beauty - version longue (9'53 - Dailymotion)


Image



Le film anime, entre autres, quelques tableaux de Caravage, mais il existe une vidéo entièrement consacrée au œuvres animées de ce peintre : Caravaggio (5'54 - YouTube).

Un autre artiste, Toño Dominguez, c'est aussi amusé à bousculer les classiques, en variant les époques et les styles. Cela donne Art in Motion (4'15 - YouTube).

Petros Vrellis, lui, nous emmène dans la nuit étoilée de Van Gogh avec la très belle Van Gogh Starry Night Interactive Animation (4'19 - YouTube) (mais on peut se passer du son), tandis qu'un quatrième larron, Luca Agnani, préfère plonger dans l'ombre ces odes à la lumière avec Van Gogh Shadow (3'05 - Dailymotion).

Puisqu'on est dans les ténèbres : un petite curiosité destinée à alimenter non plus notre part de rêve, mais celle du cauchemar : de vrais tableaux animés à accrocher dans votre salon (ou dans votre chambre, si vous êtes vraiment atteints) : AtmosFEARfx.

Exemple, en situation : la Dame
Une séquence entière à pirater : ici (7'59 - YouTube)
Si vous préférez le Gentleman, c'est (3'04 - YouTube).

Pour ne pas terminer sur ces visions d'horreur, trouvons un peu d'humour dans l'art grâce à the elegant gentleman's guide to knife fighting (3'00 - YouTube)


Image



Faire bouger des œuvres c'est une chose, mais on peut aussi nous emmener nous promener carrément à l'intérieur de peintures, comme dans ce court métrage résultant de la collaboration avec Walt Disney du mégalo Catalan du pinceau Dali : Destino (6'31 - YouTube) — si la bande son vous prend la tête, vous pouvez essayer la version accompagnée par Pink Floyd, utilisant Time, de l'album the Dark Side of the Moon.

Le meilleur, sans doute, reste à venir. Peut-être en 2016, avec le très attendu : Loving Vincent, « le film qui fait parler les tableaux de Vincent Van Gogh ».
« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde » (Pierre Desproges)
La vidéo

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 3978
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: Les films que vous n'irez pas voir (à tort, sans doute)

Messagepar Christian » 11 sept. 2015, 20:05

Corwin a écrit :un quatrième larron, Luca Agnani, préfère plonger dans l'ombre ces odes à la lumière avec Van Gogh Shadow (3'05 - Dailymotion).


Vidéo officiel HD, ici. :up:

The elegant gentleman's guide to knife fighting m'a bien fait rigoler! :D

Dali, Disney et Pink Floyd? :shock: Faut en fumer du bon! :fume:
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Corwin
Messages : 426
Inscription : 03 déc. 2013, 19:58
Localisation : Mare Humorum, Lune

Natür Therapy

Messagepar Corwin » 12 sept. 2015, 12:18

Puisque vous êtes là, tiens, une petite question : que pensez-vous de la Norvège ?

Rien, sans doute.

La Norvège, c'est un peu comme la Suisse : rien à y redire, rien à en dire.

En fait, c'est vraiment comme la Suisse : tout est propre, c'est montagnes, chutes d'eau, lacs et vallées glacières, il fait froid, et dans les maisons en bois s'épanouit un modèle de démocratie, de pacifisme, et de développement humain, battant les records du produit intérieur le plus brut.

Il ne leur manque qu'une chose, aux Norvégiens : les coucous.
A la place, ils ont des baleines. C'est pas mal non plus. Ça prend un peu plus de place, mais ça ne vous réveille pas toute les demi-heures.
Autre différence : en Suisse, les vieux y vont pour se suicider, alors qu'en Norvège, ils en partent pour ne pas se suicider.

Car si la Suisse est comme un long dimanche, la Norvège, elle, est comme un long, très long week-end de la Toussaint.

Pour échapper à cet étau implacable de la routine, de l'égalitarisme, et du confort, Ole Giæver fait des films où il se met lui-même en scène tentant d'échapper à cet étau implacable de la routine, de l'égalitarisme, et du confort.

On pourra donc apprécier Natür Therapy comme « le périple rousseauiste d'un cadre aigri en pleine crise de la quarantaine » selon Libération, ou « un parfait exemple de minimalisme efficace » d'après Cineuropa.

Sinon, vous l'aurez peut-être compris : ça se passe dans la nature.


Image


Cette fois, pas question de s'endormir : vous risqueriez de passer à côté des rares et très courtes scènes d'action.
Selon les cas, ce peut être préférable, remarquez, car, nous indique AlloCiné « des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité du spectateur ».

Particulièrement, sans doute, si le spectateur est sensible à l'ennui.

Car il ne faut pas le dissimuler : l'attention peut parfois avoir du mal à se maintenir.
On aurait d'ailleurs pu s'en douter. En effet, Télérama porte ce film aux nues.
(mais peut-être est-il influencé par l'affiche)

Cela dit, s'ennuyer à 10 euros de l'heure, finalement, c'est pas cher payé pour avoir l'air intelligent et cultivé.
Je vous donnerai donc volontiers le conseil d'aller voir ce film.

Puisque vous ne le suivrez pas.

Sorti en Norvège en 2014, projeté dans la section Contemporary World Cinema au Festival international du film de Toronto 2014, et distribué dans les salles de France depuis le 9 septembre 2015 (24 cinémas).

Pour en savoir plus :
AlloCiné
Télérama
Cineuropa
Libération
« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde » (Pierre Desproges)
La vidéo

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3161
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Natür Therapy

Messagepar LoutredeMer » 12 sept. 2015, 16:41

Corwin a écrit :
Il ne leur manque qu'une chose, aux Norvégiens : le couscous.

Bon je sors :a2:

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7465
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Les films que vous n'irez pas voir (à tort, sans doute)

Messagepar Raphaël » 12 sept. 2015, 23:11

Corwin a écrit :Il faut dire que la veille je m'étais cogné³ Antigang.

3. Pogné ?

Non. Aucun rapport entre cogner et pogner.


Revenir vers « Culture »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit