The Martian (Seul sur Mars)

Littérature, Cinéma, Musique, ...
Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3838
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar spin-up » 14 oct. 2015, 11:21

C'est le film qui va sortir la semaine prochaine en Drance avec Matt Damon en astronaute laissé pour mort sur Mars qui doit survivre seul en attendant des secours.

Je suis allé le voir, et c'est un très bon film de S-F sur l'exploration spatiale, avec de la science cool et crédible dedans. Bref n'hésitez pas.

Avatar de l’utilisateur
Sainte Ironie
Messages : 1644
Inscription : 09 juil. 2009, 04:56
Localisation : Trouperduland
Contact :

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Sainte Ironie » 14 oct. 2015, 11:55

Ah, j'attendais justement des retours au sujet de ce film. Soirée cinoche en perspective.

En plus y'a Donald Glover dedans. Il m'a manqué durant la dernière saison de Community.
"Et je vous dis encore : il est plus aisé qu'un chameau passe par le trou d'une aiguille, qu'il ne l'est qu'un riche entre dans le royaume de Dieu." Matthieu - 19:24

Avatar de l’utilisateur
Pardalis
Messages : 9163
Inscription : 07 avr. 2006, 14:56
Localisation : Mtl

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Pardalis » 14 oct. 2015, 12:30

spin-up a écrit :Je suis allé le voir, et c'est un très bon film de S-F sur l'exploration spatiale, avec de la science cool et crédible dedans. Bref n'hésitez pas.



Selon Ridley Scott, ce n'est pas de la science fiction, mais du « science fact ».

Ça fait du bien qu'il revienne à quelque chose pro-science, Prometheus avait un arrière-goût créationniste.
"To say that you won't respect the results of the election is a direct threat to our Democracy. The peaceful transfer of power is one of the things that makes America, America!…Look, some people are just sore losers.”" Hillary Clinton

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5743
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Lulu Cypher » 14 oct. 2015, 13:09

spin-up a écrit :C'est le film qui va sortir la semaine prochaine en Drance avec Matt Damon en astronaute laissé pour mort sur Mars qui doit survivre seul en attendant des secours.

Je suis allé le voir, et c'est un très bon film de S-F sur l'exploration spatiale, avec de la science cool et crédible dedans. Bref n'hésitez pas.

J'ai lu le bouquin qui m'avait enchanté alors je vais suivre tes conseils et aller le voir avec grand plaisir ... merci ;)

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3163
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar LoutredeMer » 14 oct. 2015, 14:57

Merci Spin-up, je n'y manquerai pas.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2465
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Cogite Stibon » 15 oct. 2015, 03:01

C'est très tentant.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3838
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar spin-up » 15 oct. 2015, 04:16

Pardalis a écrit :Selon Ridley Scott, ce n'est pas de la science fiction, mais du « science fact ».

Science-fiction, juste dans le sens ou c'est une fiction et ca se passe dans le futur (proche), mais en effet y a aucune science exotique, et aucune technologie qui n'existe pas aujourd'hui.
Et la bande son est completement 70's, que des tubes discos, ca doit être un hommage aux missions lunaires.


Ha, et c'est également une première dans l'histoire du cinema:
Spoiler: Afficher
C'est le seul film connu ou Sean Bean ne meurt pas :a2: :a2:

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 3978
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Christian » 19 oct. 2015, 14:29

spin-up a écrit :Ha, et c'est également une première dans l'histoire du cinema:
Spoiler: Afficher
C'est le seul film connu ou Sean Bean ne meurt pas :a2: :a2:


Naaaan, c'est une légende urbaine! :D
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Ptoufle
Messages : 1985
Inscription : 13 juin 2007, 19:40
Localisation : Blois, France

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Ptoufle » 20 oct. 2015, 07:52

Je ne comprends pas que pour obtenir l'adhésion de certains ici, un film devrait être scientifiquement crédible, ou que même cela lui confèrerait un plus. On peut très bien évoquer le créationnisme ou la bible dans un bon film de fiction, l'essentiel étant que la narration soit cohérente.
Un film n'est pas un documentaire
"The greatest enemy of knowledge is not ignorance ; it is the illusion of knowledge"
Stephen Hawking

Florence
Messages : 8564
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Florence » 20 oct. 2015, 09:03

Ptoufle a écrit :Je ne comprends pas que pour obtenir l'adhésion de certains ici, un film devrait être scientifiquement crédible, ou que même cela lui confèrerait un plus. On peut très bien évoquer le créationnisme ou la bible dans un bon film de fiction, l'essentiel étant que la narration soit cohérente.
Un film n'est pas un documentaire


Disons que si l'on peut s'accommoder de quelques libertés avec la réalité, il ne faut tout de même pas pousser le bouchon trop loin. Lorsque les invraisemblances sont tellement flagrantes que tout un chacun peut constater que le scénario ne tient que grâce à de grosses ficelles, les mamelles de l'actrice principale, des effets spéciaux visibles comme un cafard dans la soupe et des "Deus ex Machina" à en veux-tu en voilà, ça devient franchement gênant.

Je me rappelle entre autres d'une scène dans cet extrêmement pénible film sur une tempête qui fait geler tout le nord des USA, où des gens se réfugient dans une bibliothèque et prétendent se chauffer en brûlant des livres dans une cheminée ouverte (laquelle ne pourrait pas tirer vu qu'elle est supposément recouverte de neige), et que le feu repart avec une belle couleur bleue signant l'arrivée de gaz butane alors qu'il est certain que jeter des livres reliés en masse sur quelques braises devrait l'étouffer définitivement ... Si le réalisateur avait eu un tantinet de jugeotte, il aurait pendu le scénariste ! :roll:
(ceci étant, le plus invraisemblable pour moi dans ce film est la fin, lorsque les Américains se réfugient au Mexique qui n'a pas gelé en demandant humblement la permission, en promettant de bien se tenir et en s'essuyant soigneusement les pieds avant de franchir le Rio Grande :mrgreen: )
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6567
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar BeetleJuice » 20 oct. 2015, 09:53

Florence a écrit :Disons que si l'on peut s'accommoder de quelques libertés avec la réalité, il ne faut tout de même pas pousser le bouchon trop loin. Lorsque les invraisemblances sont tellement flagrantes que tout un chacun peut constater que le scénario ne tient que grâce à de grosses ficelles, les mamelles de l'actrice principale, des effets spéciaux visibles comme un cafard dans la soupe et des "Deus ex Machina" à en veux-tu en voilà, ça devient franchement gênant.


Ca n'invalide pas ce que dit Ptoufle. Le problème pour un film, c'est plus la cohérence interne et le parti pris de la réalisation que le réalisme. C'est toujours un casse-tête de mise en scène que de parvenir à maintenir la suspension l'incrédulité du spectateur sans tomber dans le conformisme en terme de mise en scène. Surtout que chaque spectateur est différent.

Si la scène de combustion de livre vous parait idiote, c'est surtout parce que le film est sans doute lui même réaliste dans son approche des décors, de la photographie et qu'une telle erreur saute alors aux yeux. Pas sûr que la même erreur de chimie vous aurait autant choqué s'il avait s'agit de bruler des livres de magies dans un films de fantasy inspiré de D&D

Pour "seul sur mars" d'ailleurs, les louanges pro-sciences et pro-réalismes ne sont pas si rationnelle que ça. Certes, la technique présentée ne relève pas de la SF, mais science et technique ne sont pas la même chose et apparemment, quand il s'agit d'évoquer le fonctionnement même de la science et de la démarche scientifique, le film ne fait pas exception aux poncifs du genre en présentant la science comme une sorte de série de révélation par des types très malin et non comme un processus long et collaboratif.
Pour Hollywood, la science est toujours une vérité révélée, une inspiration divine et le scientifique une sorte de magicien au final. D'un point de vue cinématographique, ça n'est pas surprenant, la présentation de la vraie science, sans les éclairs de génies foudroyants, le jargon technique et les arguments d'autorité, ça n'est que rarement passionnant à montrer (surtout pour l'exploration spatiale, qui est le plus souvent une suite de problèmes austères et de calculs complexes qui mène parfois à une découverte).

C'est plus subtil comme accommodement avec la réalité que le fait de bruler des livres bien trop facilement et avec la mauvaise couleur de flamme, mais est-ce bien mieux au final ? Dans tous les cas, on compte sur la suspension d'incrédulité de ceux qui savent et sur l'ignorance de ceux qui ne savent pas.

A ce compte là, un film de pure SF fantaisiste comme Prometheus que décriait Pardalis est plus honnête dans sa démarche, puisque bien moins de spectateur pourrait être amener à croire que c'est possible et donc on compte bien plus sur l'illusion consentie que sur l'ignorance du spectateur. Ca n'en fait pas un meilleur film, mais ça montre quand même tout le coté finalement émotionnel et très subjectif qu'il y a dans le jugement du réalisme et de la cohérence d'un film.
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3916
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar unptitgab » 20 oct. 2015, 09:59

Ptoufle a écrit :Je ne comprends pas que pour obtenir l'adhésion de certains ici, un film devrait être scientifiquement crédible, ou que même cela lui confèrerait un plus. On peut très bien évoquer le créationnisme ou la bible dans un bon film de fiction, l'essentiel étant que la narration soit cohérente.
Un film n'est pas un documentaire

Tout va dépendre du film et du parti pris voulu par le réalisateur. Par exemple je me fous que les technologies utilisées dans Brazil soient boiteuses et que scientifiquement pas grand chose ne soit crédible parce que l'intérêt est bien ailleurs et essentiellement humain. Par contre les Star wars qui ne sont rien d'autre que des mauvais péplums se passant dans l'espace étant donné qu'ils n'ont strictement rien à raconter les absurdités scientifiques rajoute une couche à la nullité déjà présente de ces navets.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
Pardalis
Messages : 9163
Inscription : 07 avr. 2006, 14:56
Localisation : Mtl

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Pardalis » 20 oct. 2015, 10:16

unptitgab a écrit :Par contre les Star wars qui ne sont rien d'autre que des mauvais péplums se passant dans l'espace étant donné qu'ils n'ont strictement rien à raconter les absurdités scientifiques rajoute une couche à la nullité déjà présente de ces navets.


Des « navets » qui ont quand même révolutionné le cinéma populaire ( en tous cas, les trois originaux).

Il y a eut un avant et un après Star Wars. Un film qui a eut autant d'impact culturel ne peut pas être appelé un « navet », que vous l'aimiez ou non.
"To say that you won't respect the results of the election is a direct threat to our Democracy. The peaceful transfer of power is one of the things that makes America, America!…Look, some people are just sore losers.”" Hillary Clinton

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3838
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar spin-up » 20 oct. 2015, 10:41

Ptoufle a écrit :Je ne comprends pas que pour obtenir l'adhésion de certains ici, un film devrait être scientifiquement crédible, ou que même cela lui confèrerait un plus. On peut très bien évoquer le créationnisme ou la bible dans un bon film de fiction, l'essentiel étant que la narration soit cohérente.
Un film n'est pas un documentaire

Tu as raison, mais ca depend du film. Si The Martian n'avait pas été scientifiquement crédible, il n'aurait pas été bon.
Il y a aussi le fait que ca presente un futur proche ET completement réalisable. Si ca peut éveiller l'interet des gens pour la conquête spatiale, c'est tout bon.


BeetleJuice a écrit :Pour "seul sur mars" d'ailleurs, les louanges pro-sciences et pro-réalismes ne sont pas si rationnelle que ça. Certes, la technique présentée ne relève pas de la SF, mais science et technique ne sont pas la même chose et apparemment, quand il s'agit d'évoquer le fonctionnement même de la science et de la démarche scientifique, le film ne fait pas exception aux poncifs du genre en présentant la science comme une sorte de série de révélation par des types très malin et non comme un processus long et collaboratif.

Honnêtement ce n'est pas l'impression générale que m'a donnée le film. Au contraire, je trouve que le coté long et collaboratif est plutot bien présent(dans les limites des contraintes du cinema). Il y a les trucs qui ne marchent pas du premier coup, les gros ratés, les délais intenables. Il y a aussi le coté bricolage ingenieux plutot que la science-magie.

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 3978
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Christian » 20 oct. 2015, 10:53

spin-up a écrit :Honnêtement ce n'est pas l'impression générale que m'a donnée le film. Au contraire, je trouve que le coté long et collaboratif est plutot bien présent(dans les limites des contraintes du cinema). Il y a les trucs qui ne marchent pas du premier coup, les gros ratés, les délais intenables. Il y a aussi le coté bricolage ingenieux plutot que la science-magie.


Je n'ai pas encore vu le film, mais cette remarque me fait penser à Apollo XIII.
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3916
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar unptitgab » 20 oct. 2015, 10:56

Pardalis a écrit :
Des « navets » qui ont quand même révolutionné le cinéma populaire ( en tous cas, les trois originaux).

Il y a eut un avant et un après Star Wars. Un film qui a eut autant d'impact culturel ne peut pas être appelé un « navet », que vous l'aimiez ou non.

Qu'ont ils révolutionné dans le cinéma? Le fait de pouvoir manger des popcorns pendant la représentation sans que cela ne nuise en rien le suivi du film. Le fait qu'écrire un scénario sur un post-it n'est pas gênant pour que le public afflue, que la direction d'acteurs est un élément superflu. Le fait que penser aux goodies est important pour les producteurs. Il y a peut être eu un avant et un après Star Wars, mais peut être pas pour le mieux.
Le fait que je qualifie ces films de navets n'a rien à voir avec mon appréciation personnelle, je n'aime pas les films de Tarantino pourtant je ne les qualifierais pas de navet. Merci je sais rester objectif en faisant abstraction de mes goûts.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
Pardalis
Messages : 9163
Inscription : 07 avr. 2006, 14:56
Localisation : Mtl

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Pardalis » 20 oct. 2015, 11:11

unptitgab a écrit :Qu'ont ils révolutionné dans le cinéma?


Ils ont inventé et perfectionné plusieurs effets visuels et sonores. Industrial Light & Magic, THX, ça vous dit quelque chose?

Avec Jaws, Star Wars a aussi inauguré l'aire des block-busters. Que vous aimiez ou non ce genre de cinéma, ça a changé la façon dont les gens vont voir les films.
"To say that you won't respect the results of the election is a direct threat to our Democracy. The peaceful transfer of power is one of the things that makes America, America!…Look, some people are just sore losers.”" Hillary Clinton

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3838
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar spin-up » 20 oct. 2015, 11:25

Unptitgab, la modération te renvoie a la charte du forum, merci de cesser ca immediatement:
:arrow: Les propos injurieux, racistes, xénophobes, antisémites, haineux, critiques envers Star Wars et tout autre intolérance ou discrimination sont interdits sur ce forum.

:jedi: :mrgreen:

Christian a écrit :Je n'ai pas encore vu le film, mais cette remarque me fait penser à Apollo XIII.

Y a pas mal de ca, d'ailleurs j'ai failli écrire exactement cette comparaison.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 3916
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar unptitgab » 20 oct. 2015, 11:30

Pardalis a écrit :Ils ont inventé et perfectionné plusieurs effets visuels et sonores. Industrial Light & Magic, THX, ça vous dit quelque chose?

Avec Jaws, Star Wars a aussi inauguré l'aire des block-busters. Que vous aimiez ou non ce genre de cinéma, ça a changé la façon dont les gens vont voir les films.

Dans ce sens je suis d'accord avec vous, on peut dire également que Mc Donald a révolutionné la restauration. Cela n’empêche pas que la proposition de l'un et de l'autre soit mièvre.
Bon ce n'est pas le sujet du fil, donc pour ma part je vais m'arrêter là.
EDIT: en plus il parait que j'enfreins la charte pro Star Wars du Forum, censeurs manipulés par les Lucasnatis de l'ombre.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
Pardalis
Messages : 9163
Inscription : 07 avr. 2006, 14:56
Localisation : Mtl

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Pardalis » 20 oct. 2015, 11:39

unptitgab a écrit :Dans ce sens je suis d'accord avec vous, on peut dire également que Mc Donald a révolutionné la restauration. Cela n’empêche pas que la proposition de l'un et de l'autre soit mièvre.


Je suis sûr que plusieurs films que vous aimez ont bénéficié des avancements techniques conçus par les équipes d'artisans qui ont travaillé sur les premiers films de Star Wars.
"To say that you won't respect the results of the election is a direct threat to our Democracy. The peaceful transfer of power is one of the things that makes America, America!…Look, some people are just sore losers.”" Hillary Clinton

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5743
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Lulu Cypher » 20 oct. 2015, 11:49

Christian a écrit :
spin-up a écrit :Honnêtement ce n'est pas l'impression générale que m'a donnée le film. Au contraire, je trouve que le coté long et collaboratif est plutot bien présent(dans les limites des contraintes du cinema). Il y a les trucs qui ne marchent pas du premier coup, les gros ratés, les délais intenables. Il y a aussi le coté bricolage ingenieux plutot que la science-magie.


Je n'ai pas encore vu le film, mais cette remarque me fait penser à Apollo XIII.

Je l'ai vu le week-end dernier ... bien sur ce n'est qu'un avis mais j'ai trouvé qu'il manquait le rythme d'un Apollo XIII ... et c'est très bizarre mais j'ai été plus pris par le suspense d'Apollo XIII (alors qu'on en connait la fin) que par celui de "Seul sur Mars" (qui reste cependant un bon film ... très en retrait du livre .... mais ça c'est normal).

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5241
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar richard » 20 oct. 2015, 13:29

Un numéro spécial de Philosophie Magazine sur Star Wars: Le mythe tu comprendras. Je ne peux rien en dire je ne l'ai pas encore lu.

Florence
Messages : 8564
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Florence » 21 oct. 2015, 04:44

BeetleJuice a écrit :
Florence a écrit :Disons que si l'on peut s'accommoder de quelques libertés avec la réalité, il ne faut tout de même pas pousser le bouchon trop loin. Lorsque les invraisemblances sont tellement flagrantes que tout un chacun peut constater que le scénario ne tient que grâce à de grosses ficelles, les mamelles de l'actrice principale, des effets spéciaux visibles comme un cafard dans la soupe et des "Deus ex Machina" à en veux-tu en voilà, ça devient franchement gênant.


Ca n'invalide pas ce que dit Ptoufle. Le problème pour un film, c'est plus la cohérence interne et le parti pris de la réalisation que le réalisme.


Entièrement d'accord. Le fond du problème est "est-ce un bon film ou un navet, dans son genre". Le film auquel je me référais est un bon gros navet dans la droite ligne des films catastrophe des années 1980, et c'est l'accumulation des invraisemblances qui finit par rendre chacune insupportable.

Si la scène de combustion de livre vous parait idiote, c'est surtout parce que le film est sans doute lui même réaliste dans son approche des décors, de la photographie et qu'une telle erreur saute alors aux yeux.


Non, c'est parce que je révère les livres, j'ai fait du camping et je me chauffe au bois ;)
et que dans le fatras d'idioties de ce film, cette scène m'a particulièrement frappée.

Ajout: Ce qui m'a irrité dans ce navet en particulier, c'est qu'il se prétendait à la pointe de la science dans le domaine du climat...

Tout à fait d'accord avec le reste.
Dernière édition par Florence le 21 oct. 2015, 06:48, édité 1 fois.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Florence
Messages : 8564
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Florence » 21 oct. 2015, 04:48

spin-up a écrit :Unptitgab, la modération te renvoie a la charte du forum, merci de cesser ca immediatement:
:arrow: Les propos injurieux, racistes, xénophobes, antisémites, haineux, critiques envers Star Wars et tout autre intolérance ou discrimination sont interdits sur ce forum.


Star Wars, c'est une aimable version de Zorro dans l'espace, avec de fantastiques effets spéciaux et quelques personnages marrants. :P:
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
Kjal
Messages : 36
Inscription : 15 sept. 2015, 07:05

Re: The Martian (Seul sur Mars)

Messagepar Kjal » 21 oct. 2015, 05:40

unptitgab a écrit :Qu'ont ils révolutionné dans le cinéma?


Avoir fait exploser les limites de la science fiction, ce qui lui a permis par la suite d'ouvrir des champs totalement nouveau dans le genre.

Star Wars n'est qu'à peine de la science fiction, c'est plus une épopée épique qu'autre chose dans la même veine que beaucoup de mythologies. C'est normal, vue le genre, que le scenario soit simple.
Et les critiques type sciences physiques sont ridicules. On parle quand même d'un univers où il y a la force.

Bon, je reprend, des créatures fantastiques et mythiques, des héros à l'épée (qui s'appellent "chevalier" quand même), des grands mages, de la magie, une princesse à sauver, un bestiaire tentaculaire et de la philosophie primitive...
C'est de l'heroic fantasy.

Ce que tu critiques, sont des choses tout à fait normale pour ce genre de littérature/cinéma. Effectivement, ce n'est pas bien évolué dans SW, mais c'est justement cette extrême simplicité, plongé dans un univers complexe, qui fait la puissance du genre.
On ne veut pas que Star Wars soit alambiqué, réaliste ou bien pensé.

On veut que ce soit dépaysant et épique. L'épique ne fonctionne bien que quand c'est direct, percutant et simpliste.
Et à ce jour très peu de film on réussit à atteindre ce niveau dans l'épique.

Après on peut tout à fait ne pas aimer hein? C'est un genre très... adolescent. Mais quand on aime, c'est génial.


Revenir vers « Culture »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit