Romans sceptiques

Littérature, Cinéma, Musique, ...
Avatar de l’utilisateur
drzinn
Messages : 32
Inscription : 18 janv. 2016, 11:54

Romans sceptiques

Messagepar drzinn » 29 févr. 2016, 11:15

J'aurai voulu que l'on parle de nos lectures de fiction mettant en scène des personnages sceptiques, ou dont l'intrigue est axée sur le scepticisme.

Alors je me lance :

-Sherlock Holmes bien sûr, dont la règle "Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité". Le truc rigolo restant que Sir Arthur était beaucoup moins sceptique que son personnage.

-Harry Potter and the Methods of Rationality, fanfiction de Harry Potter (non n'ayez pas peur, ce n'est pas sale, c'est même beaucoup mieux écrit que l'original), ou Harry a été élevé par un prof d'université, est un surdoué et attaque l'étude de la magie avec la méthode expérimentale. Il cite aussi beaucoup de neurosciences, sciences sociales et hard physique. Si vous ne connaissez pas, je recommande sans réserve : drôle, intelligent, cohérent, gratuit et même traduit en français pour les rétifs aux longs textes dans la langue de Shakespeare

-Passages de Connie Willis, sur les NDE. Une équipe dans un hôpital américain simule des NDE avec des drogues. Willis étant une auteur de SF je m'attendais sans cesse à ce que ça prenne une voie étrange mais j'avais tort, le bouquin traite de la peur de la mort, les difficultés de communication, la faillibilité de la mémoire, la capacité à s’auto-illusionner etc. Que des thèmes sceptiques. Je recommande aussi.

Avez-vous des ouvrages qui rentrent dans cette catégorie ? Les conseilleriez-vous ?
Dernière édition par drzinn le 29 févr. 2016, 12:23, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Totoche
Messages : 226
Inscription : 13 janv. 2016, 11:39

Re: Romans sceptiques

Messagepar Totoche » 29 févr. 2016, 11:38

Dans la catégorie des enquêtes policières sur des crimes d'apparence surnaturelle mais qui finissent par trouver une explication rationnelle, la quasi totalité des romans de John Dickson Carr sont à conseiller vivement.

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6567
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: Romans sceptiques

Messagepar BeetleJuice » 29 févr. 2016, 11:46

-Sherlock Holmes bien sûr, dont la règle "Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité". Le truc rigolo restant que Sir Arthur était beaucoup moins sceptique que son personnage.


Sherlock Holmes est effectivement un enquêteur qui refuse l'explication surnaturelle et s'en tient au fait, mais on peut quand même reprocher quelques failles dans le scepticisme du personnage, moins dû à ce qui est raconté qu'à la manière de le raconter. Si Holmes use effectivement d'une méthode plutôt scientifique en se basant sur les faits à sa disposition pour échafauder une théorie, les besoins du scénario font qu'il tombe bien trop souvent juste et qu'il expérimente trop peu ses conclusions pour que ça soit crédible.
Terry Pratchett par la voix de son personnage de Sam Vimaire dans un des livres du Disque-monde en faisait d'ailleurs une petite critique ironique, expliquant qu'il (le personnage, qui est lui même policier) détestait ceux qui sautait trop vite au conclusion laissé par les indices, car si la trace de pas sous la fenêtre était celle du voleur, ça pouvait aussi être celle du jardinier et que c'était faire insulte à la variété de l'expérience humaine que de prétendre trouver par une observation rapide le seul chemin possible qu'elle a pu prendre.

Et c'est un peu le reproche qu'on peut faire à certaines intrigues de Sherlock Holmes, lorsqu'il explique à Watson qu'il sait qu'une montre à appartenu à un alcoolique à cause des traces de rayures dû au tremblement des mains de son possesseur, on est subjugué par son intelligence, mais si on réfléchit deux minute de plus, on peut trouver des dizaines d'autres scénarios et se dire que tout sceptique qu'il est, Sherlock est surtout très chanceux ou a quelques dons de voyance caché.
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 675
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: Romans sceptiques

Messagepar nikola » 29 févr. 2016, 11:52

N'oublions pas Le pendule de Foucault d'Umberto Eco.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3141
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Romans sceptiques

Messagepar LoutredeMer » 29 févr. 2016, 12:03

Sherlock Holmes et le Dr Watson sont au camping.
Après un bon repas et une bouteille de vin, ils regagnent leur sac de couchage dans leur tente et s'endorment.
Quelques heures plus tard, Holmes se réveille et aussitôt secoue son compagnon :
- Watson, regardez le ciel et dites-moi ce que vous voyez.
- Je vois des millions et des millions d'étoiles.
- Qu'est-ce que cela vous évoque ?
- Astronomiquement, répond Watson, cela me dit qu'il y a des millions de galaxies et potentiellement des milliards de planètes; Astrologiquement, j'observe que Saturne est en Lion. Calendairement, j'en déduis qu'il est environ 3 h 15. Théologiquement, je vois que Dieu est tout-puissant et que nous sommes petits et insignifiants. Météorologiquement, je pense que nous aurons une belle journée demain. Et vous, Holmes ?
Sherlock Holmes reste silencieux une minute puis déclare :
- Watson, vous êtes un âne ! On nous a fauché la tente!


:mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18619
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Extrait de film

Messagepar Denis » 29 févr. 2016, 14:48


Ce n'est pas un roman. Plutôt un court extrait de film.

Jeanne d'Arc, de Luc Besson.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
Totoche
Messages : 226
Inscription : 13 janv. 2016, 11:39

Re: Romans sceptiques

Messagepar Totoche » 29 févr. 2016, 14:58

Pas vraiment un livre sceptique mais j'ai bien aimé "Le livre des vérités ultimes" de Robert Rankin. On y rigole bien au dépend des zozos occultistes de tout poil en général, et d'Aleister Crowley en particulier.

Avatar de l’utilisateur
ServerError503
Messages : 673
Inscription : 22 oct. 2010, 14:14

Re: Romans sceptiques

Messagepar ServerError503 » 29 févr. 2016, 15:12

BeetleJuice a écrit : Et c'est un peu le reproche qu'on peut faire à certaines intrigues de Sherlock Holmes, lorsqu'il explique à Watson qu'il sait qu'une montre à appartenu à un alcoolique à cause des traces de rayures dû au tremblement des mains de son possesseur, on est subjugué par son intelligence, mais si on réfléchit deux minute de plus, on peut trouver des dizaines d'autres scénarios et se dire que tout sceptique qu'il est, Sherlock est surtout très chanceux ou a quelques dons de voyance caché.


Bien vu !

Je crois que c'est Edgar Allan Poe qui disait quelque chose comme ceci, à propos de l'admiration du public pour intelligence de ses romans policiers :

Edgar Allan Poe (peut-être) a écrit : Il n'y aucun mérite pour l'auteur, à démêler les fils d'une intrigue, qu'ils a lui-même noués...
Le texte ci-haut concerne seulement les exemples et sujets qui y sont traitées, l'auteur n'a aucunement l'intention de salir la réputation de quiconque ne serait pas mentionnée explicitement dans ce texte, ou omis pour des raisons de lisibilité-commodité-paresse. L'auteur présente d'avance toutes ses excuses à toute personne qui serait offusquées par le texte ou ce qu'il n'y est pas dit ou encore ce que l'auteur a jugé implicite mais qui n'aurait pas été compris comme tel par le lecteur. Le tout sans préjudice.

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5739
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Romans sceptiques

Messagepar Lulu Cypher » 29 févr. 2016, 18:59

C'ets plus une collection de nouvelles que des romans à part entière mais "Le club des veufs noirs" d'Isaac Asimov me semble rentrer dans la catégorie.

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.


Revenir vers « Culture »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit