Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

Littérature, Cinéma, Musique, ...
Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7804
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#1

Message par Nicolas78 » 16 août 2016, 20:01

Salut tout le monde,

Je vient de re-re-re-regarder (ouai le film commence à prendre de la bouteille), Jeanne d'Arc, de Luc Besson.
Vous savez, les sceptiques aiment utiliser cette vidéo pour illustrer certains biais cognitif :
https://www.youtube.com/watch?v=hloBiRb16H8
L'illustration est effectivement très bien faite (en plus d'un dialogue plutôt bien foutu).

Attention spoiler, ceux qui n'ont vue ni Jeanne d'Arc ni Lucy (c'est moins grave), sont prévenus ;)

Je savais que ce prêtre que l'on entend parler on ne plus rationnellement dans Jeanne d'Arc est en faite une représentation des doutes de Jeanne mais étrangement on pourrait sans aucun probleme y voir Dieu lui même.

Le film est totalement bourré de critique contre le pouvoir, l'Eglise, les chefs de guerres incapables de regretter leurs actions menant à la mort de leurs soldats, et la politique et autres jeux de pouvoir de manière générale.
C'est la que je me demande ce que Luc Besson est.
Il m'est apparue très clairement à la révision du film que Besson est en faite un croyant, mais qu'il n'aime pas l'Eglise et les pouvoirs religieux (les lois humaines religieuses, mal comprises par le pouvoir, sont combattues grâce aux concept divins de ceux qui on vraiment la foi au dela de toute considération égotique, de pouvoir ni de peur).
Besson semble bien ne pas aimer tout cela (l'Eglise principalement donc), mais semble donner à la foi une forme de puissance logique, morale et une capacité à donner à l'humain cette chose que nous avons tous (si vous étés normalement constitué :lol: ), c'est à dire la capacité de regretter et de donner une forme de valeur à la vie (illustrer par les nombreuses scènes de morts et de sang dans le film).

Besson semble ainsi, à travers le moine et Jeanne (le moine est surement une métaphore des doutes et de la rationalité de Jeanne, rationalité inexistante quand elle ne voit pas le moine et qu'elle n'a que la foi sans passer par la critique du moine), passer un message étant celui que la foi et Dieu n'est pas forcement incompatible avec la raison. Mais que la religion et la foi dans un contexte "terrestre" intéressé (ici la guerre, mené par les Eglises) l'est forcement.

Je pensait que Besson était athée, notamment à la vue de Lucy (malgré des bourdes scientifiques grandioses...que Besson reconnait il me semble, mais quid du besoin de manquer de rigueur pour rationaliser un sujet...).
Mais en faite je vient de comprendre, je croie, que Lucy est une tentative d'expliquer rationnellement (rationalisation plus que réellement une explication rationnelle, car Lucy contrairement à Jeanne d'Arc est bcp moins rigoureux logiquement...) la condition d’omniscience et d'omniprésence de Dieu.
En faite, Lucy arrive à, technologiquement, acquérir tout le savoir, tout ce savoir doit pour exister être apporter par l'omniprésence (dans le temps).
Mais avant cela passe par l'appréhension des capacités, des limites de la protagoniste, puis de ses exploits.
C'est une forme de gnose, ou plutôt d'illustration de l'illumination. Un accès totale à la connaissance.
Mais je pense qu'il s'agit ici d'une critique de la technologie, cette connaissance ne devrait t'elle pas être réservé à Dieu si on suis la logique du film de Jeanne d'Arc (qui je le rappelle, semble être un message que Besson voulais donner, cad une critique de la religion, mais surtout pas de Dieu, et de la foi).
Pourquoi mener un humain au status de Dieu dans Lucy alors que dans Jeanne d'Arc Besson propose justement une critique de l'humain, et une forme de protection de Dieu par le rationnel, la sagesse et la justice.
Certes la connaissance est centrale dans Jeanne D'Arc, mais elle n'est pas représenter par l'humain, pas même par le dit messager de Dieu, mais par Dieu lui même...le messager étant même teinté de folie et commettant des péchés.
Dans Lucy c'est pas tout à fait comme cela que ça se passe.

J'en vient à me questionner sur le man. Besson.
Besson est donc croyant, chose que j'ignorait en faite, mais j'en doute pas mal aussi. Le sais on ? (j'ai pas d'info à ce sujet).
Besson est dans une secte ?
On sais ?

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6244
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#2

Message par Kraepelin » 17 août 2016, 07:23

Nicolas78 a écrit :
Besson est donc croyant, chose que j'ignorait en faite, mais j'en doute pas mal aussi. Le sais on ? (j'ai pas d'info à ce sujet).
Besson est dans une secte ?
On sais ?
Drôles de questions! C'est vrai que Besson est fasciné par le surnaturel (tu aurais aussi pu parle de 5 ième élément) Une manifestation de son génie est peut-être sa capacité à nous entraîner avec lui dans sa fascination ??? Je me souviens de ma déception à la suite de films (Maria Chapdelaine de Gille Carle) où le réalisateur avait justement manqué l'occasion d'exploiter le surnaturelle pour donner du caractère à son film.

En tous cas, moi je suis fasciné par le surnaturel et je comprend sans difficulté ceux qui s'y laissent prendre jusqu'à y perdre leur rationnalité **. :magicien:

Être sceptique c'est parfois tellement ennuyeux ... :hausse:


**Dans la chansson Évangéline, le bout qui me donne des frisson est celui-ci:
«Il existe encore aujourd'hui
Des gens qui vivent dans ton pays
Et qui de ton nom se souviennent
Car l'océan parle de toi
Les vents du sud portent ta voix
De la forêt jusqu'à la plaine
»
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3885
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#3

Message par spin-up » 17 août 2016, 07:49

Nicolas78 a écrit : C'est la que je me demande ce que Luc Besson est.
D'apres moi, juste un bourrin ado attardé. Faut chercher trop loin,il met du spectacle bien clinquant, et un peu de mysticisme bon marché et de "philosophie mac-do" pour singer les matrix, fight-club et autres parce que c'est souvent ce qui fait la difference entre un simple block-buster d'action et un succes mondial.

Ca donne resultats inegaux. Lucy, pour moi, est le plus mauvais film que j'ai jamais vu. Alors que dans le 5eme element, la recette prend tres bien. Jeanne d'Arc j'en ai un vague souvenir moyen.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6244
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#4

Message par Kraepelin » 17 août 2016, 08:53

spin-up a écrit :
D'apres moi, juste un bourrin ado attardé. Faut chercher trop loin,il met du spectacle bien clinquant, et un peu de mysticisme bon marché et de "philosophie mac-do" pour singer les matrix, fight-club et autres parce que c'est souvent ce qui fait la difference entre un simple block-buster d'action et un succes mondial.
OUF! Tu es injuste. Besson est un réalisateur de génie. D'ailleurs, si la recette était facile, ils seraient mille à la suivre ...
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7804
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#5

Message par Nicolas78 » 17 août 2016, 10:24

Perso je trouve que Lucy est une purge.
Mais j'aime bien Jeanne d'Arc.
Même si ça reste basique, c'est mieux que du Matrix (qui est pas si mauvais).
Et j'aime bien les films fluides à déchiffrer.
Un film est généralement court.
Quand je cherche plus de profondeur je vais voir dans les romans.

Besson fait dans la facilité mais il avait plus de profondeur que bcp de c'est homologues quand ils s'agissait de produire des films commerciaux.
Il n'empeche que Lucy est, c'est vrai, son film le plus mauvais à tout les niveaux.

Quand aux 5eme élément, je l'adore.
Je l'ai vu jeune aussi donc ça joue, mais ce qui marche le mieux dans ce film est l'univers et l'ambiance créer, en adéquation avec les personnages.
Le messages reste cependant plus nian-nian que dans Jeanne d'Arc, et justement JdA est plus pour les adultes (rien que les scènes de massacres l'indique).

Après si je parle de tout ca c'est pour savoir ce qu'est Besson.
Je soupsonne le mec d'être très croyant malgré une certaine "haine" contre l'eglise et le pouvoir.
Alors que je le pensait athée.
Et je trouve pas d'info à ce sujet.

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3885
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#6

Message par spin-up » 17 août 2016, 10:32

Kraepelin a écrit : OUF! Tu es injuste. Besson est un réalisateur de génie. D'ailleurs, si la recette était facile, ils seraient mille à la suivre ...
Il est probablement meilleur réalisateur que scenariste. Il a du succès, il ecrit des films efficaces et rythmés...mais avec des scenarios souvent simplets voire parfois carrément stupides au point d'etre inregardable (Lucy, notamment qui touche le fond mais y a aussi du navet dans les taxi, taken, le transporteur).

Pourtant, parfois ca donne aussi du très bon (Nikita, Leon, 5eme element, ou meme le grand bleu).

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7804
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#7

Message par Nicolas78 » 17 août 2016, 11:14

Nan mais Taxi ou le Transporteur, c'est pas des films :lol:

Parodie de Besson :
https://www.youtube.com/watch?v=GJ1ySirkOAE

:lol!:

Avatar de l’utilisateur
Babel
Messages : 646
Inscription : 07 mai 2013, 05:39
Localisation : France

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#8

Message par Babel » 17 août 2016, 11:33

Kraepelin a écrit :Besson est un réalisateur de génie.
Mouarf, qu'est-ce qu'il ne faut pas lire !

Entre scénarios insipides et mise en scène tapageuse, j'ai toujours trouvé le cinéma du bonhomme catastrophique. Mon avis personnel n'a que peu d'importance mais pour dire d'un artiste qu'il est un génie, il me semble qu'il doit être a minima considéré ainsi par ses pairs. Bizarrement, je n'ai jamais lu aucun cinéaste international d'envergure se réclamer de lui ni avoué avoir été influencé par lui d'aucune manière. :a5:
Un philosophe n'échappe à la médiocrité que par le scepticisme ou la mystique, ces deux formes du désespoir face à la connaissance. La mystique est une évasion hors de la connaissance, le scepticisme une connaissance sans espoir. Deux manières de dire que le monde n'est pas une solution. Cioran

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3885
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#9

Message par spin-up » 17 août 2016, 11:46

Nicolas78 a écrit :Nan mais Taxi ou le Transporteur, c'est pas des films :lol:

Parodie de Besson :
https://www.youtube.com/watch?v=GJ1ySirkOAE
C'est tellement juste, en plus! :lol:

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 11:59

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#10

Message par Greem » 17 août 2016, 11:57

Kraepelin a écrit :Besson est un réalisateur de génie.
Un jour, il faudra m'expliquer qu'est-ce que les célébrités, et en particulier les acteurs et les réalisateurs, ont de plus que les autres pour que chaque chose qu'ils font ou disent deviennent des sortes de prouesses intellectuelles ?

Pourquoi quand un réalisateur fait un film vaguement réfléchi, on s'obstine à y voir des réflexions philosophiques profondes dignes d'être discutés pendant des heures ? Pourquoi quand un réalisateur est bon, on s'obstine à parler de lui comme d'un génie ? Pourquoi quand un réalisateur propose quelque chose d'original, on fait de lui un visionnaire ?

N'y aurait-il pas là un gros biais révélateur sur comment notre société fonctionne ?
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7601
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#11

Message par Raphaël » 17 août 2016, 11:58

Kraepelin a écrit :En tous cas, moi je suis fasciné par le surnaturel et je comprend sans difficulté ceux qui s'y laissent prendre jusqu'à y perdre leur rationnalité **. :magicien:

Être sceptique c'est parfois tellement ennuyeux ... :hausse:


**Dans la chansson Évangéline, le bout qui me donne des frisson est celui-ci:
«Il existe encore aujourd'hui
Des gens qui vivent dans ton pays
Et qui de ton nom se souviennent
Car l'océan parle de toi
Les vents du sud portent ta voix
De la forêt jusqu'à la plaine
»
Ce n'est pas du surnaturel mais de la poésie.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3385
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#12

Message par LoutredeMer » 17 août 2016, 12:10

Ah non ah non ah non. (dit-elle de méchante humeur après une infestation d'aoutats de chez des inconnus dotés d'un jardin et d'un barbecue chez qui elle ne remettra jamais les pieds, un ménage lessivage douchage de 3 jours consécutifs je vous dis pas les démangeaisons mais ca y est c'est bon).

Bon, ce que je pense de Besson (et j'irai voir aucun lien):
Un petit génie du ciné à ses débuts : Le grand bleu, Subway, Léon, le 5ème élément...).

Nikita marque à mon avis un tournant dans ses créations : plus commercial, thriller choc, peut etre fait d'ailleurs spécialement pour sa chérie du moment, Anne Parillaud qui a d'ailleurs décroché un césar grace à sa très bonne prestation.

Ensuite, bin il s'engouffre dans le commercial. Je pense qu'il est influencé par les U$. Et puis il gagne bien sa tune
Puis il se met à produire (otez moi d'un doute, Le transporteur, il a produit, il n'a pas réalisé?). Ainsi que Taxi (les suivants, peut etre que le 1er il l'a réalisé, je ne me souviens plus).

Bref, ensuite donc, je vais de déception en déception. Oué bon ca reste du ciné acceptable mais ca devient vraiment commercial.

Jusqu'au jour où, horreur malheur qu'ouie-je qu'entends-je? Jeannne d'arc??? merde... déjà je suis fortement allergique à Jeanne d'arc. En plus c'est un créneau où tout le monde s'engouffre depuis un siècle (moins? ah bon) pour faire son film, jusqu'à la nausée... Elle a quoi de spécial Jeanne d'Arc? Elle a eu des visions, elle est montée sur son cheval bon.. elle a accompli son "destin", qu'elle voulait bien. Et elle a été torturée par des méchants (vraiment méchants). ah oui elle a été brulée. NOn, elle ne méritait vraiment pas ca.. Bon bref, Besson. Bah, passons à autre chose.

PS : Comment ca, Matrix c'est de la daube?

Avatar de l’utilisateur
Pardalis
Messages : 9163
Inscription : 07 avr. 2006, 14:56
Localisation : Mtl

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#13

Message par Pardalis » 17 août 2016, 12:44

spin-up a écrit :D'apres moi, juste un bourrin ado attardé.
+1
"To say that you won't respect the results of the election is a direct threat to our Democracy. The peaceful transfer of power is one of the things that makes America, America!…Look, some people are just sore losers.”" Hillary Clinton

Pierre-San
Messages : 266
Inscription : 03 août 2016, 11:05

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#14

Message par Pierre-San » 17 août 2016, 14:49

Kraepelin a écrit :. Besson est un réalisateur de génie. ...
Suis-je le seul à avoir fait un AVC en lisant cette phrase ?
J'ai UN PEU de mal à le ranger à côté de Kubrick.
Pas beaucoup plus de facilité à le classer au milieu des Scorsese, des Spielberg, etc, etc.
"Je n'ai à offrir que du sang, de la peine, des larmes, de la sueur et même du vomi !"
Sir Winston Plus-ou-moins Churchill

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 3312
Inscription : 04 août 2011, 17:23
Localisation : Règlement: règlement

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#15

Message par PhD Smith » 17 août 2016, 14:58

Nicolas78 a écrit :Salut tout le monde,

Je vient de re-re-re-regarder (ouai le film commence à prendre de la bouteille), Jeanne d'Arc, de Luc Besson.
Toi tu as regardé la télé récemment.
Vous savez, les sceptiques aiment utiliser cette vidéo pour illustrer certains biais cognitif :
https://www.youtube.com/watch?v=hloBiRb16H8
L'illustration est effectivement très bien faite (en plus d'un dialogue plutôt bien foutu).
L'illustration est utilisée par Gilles F sur son blog: http://skepticversustheflyingsaucers.blogspot.fr
Il faut chercher et à celui de creuser son site pour la bonne référence.
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 3312
Inscription : 04 août 2011, 17:23
Localisation : Règlement: règlement

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#16

Message par PhD Smith » 17 août 2016, 15:08

Greem a écrit :
Pourquoi quand un réalisateur fait un film vaguement réfléchi, on s'obstine à y voir des réflexions philosophiques profondes dignes d'être discutés pendant des heures ? Pourquoi quand un réalisateur est bon, on s'obstine à parler de lui comme d'un génie ? Pourquoi quand un réalisateur propose quelque chose d'original, on fait de lui un visionnaire ?

N'y aurait-il pas là un gros biais révélateur sur comment notre société fonctionne ?
Exemple: Kubrick, "Shining" et un documentaire "Room 237:
D'après le documentaire subjectif de Rodney Ascher, les thèmes sous-jacents abordés dans le film Shining sont :

Le génocide des Indiens d'Amérique.
la Shoah.
La théorie du complot.
Kubrick aurait réalisé des prises de vues factices pour la NASA.
Le réalisateur propose également son interprétation sur le sens caché que porteraient les personnages principaux du film Shining :

Danny qui parcourt l’hôtel sur son tricycle serait une métaphore du cerveau de ses parents. Il accède grâce à l’hôtel maléfique aux subconscients de sa mère et/ou de son père.
Jack serait le Baphomet (le bien et le mal et sur la photo final du film Jack a quasiment la même posture, bras droit levé, bras gauche pendant) et/ou le minotaure puisqu'il meurt dans le labyrinthe de haies.
Selon son réalisateur, qui dit s'être identifié au personnage de Danny Loyd, le film est une enquête sur ce que d'autres ont trouvé sur les secrets cachés du film Shining, et s'appuie plus particulièrement sur un article de Jay Weidner qui développait ces théories.
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20455
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#17

Message par Jean-Francois » 17 août 2016, 15:33

Pierre-San a écrit :J'ai UN PEU de mal à le ranger à côté de Kubrick.
Pas beaucoup plus de facilité à le classer au milieu des Scorsese, des Spielberg, etc, etc.
Pourtant, les Minimoys... n'est-ce pas une oeuvre qui transcendera le temps et les modes, qui induira la Renaissance du 7e Art :D

Il a fait des films regardables (surtout au début, comme le signale Loutre) mais, franchement, et même s'il est parfaitement compréhensible qu'il y ait des déchets dans une carrière, le qualifier de "génie" c'est placer la barre très basse.

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3885
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#18

Message par spin-up » 17 août 2016, 16:56

Greem a écrit : Pourquoi quand un réalisateur fait un film vaguement réfléchi, on s'obstine à y voir des réflexions philosophiques profondes dignes d'être discutés pendant des heures ?
Les adeptes de Matrix et Fight Club (ironiquement une adaptation de roman) qui les elevent au rang d'oeuvre spirituelle ont tendance a me.taper sur le systeme.

Apres il semble que ca a un peu passé de mode: Interstellar par exemple n'a pas eu cet effet la et c'est pas faute d'avoir essayé.

Pierre-San
Messages : 266
Inscription : 03 août 2016, 11:05

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#19

Message par Pierre-San » 17 août 2016, 16:57

Jean-Francois a écrit :
Il a fait des films regardables
Je n'irais pas jusque là, sauf concentration sanguine d'alcool suffisante.
"Je n'ai à offrir que du sang, de la peine, des larmes, de la sueur et même du vomi !"
Sir Winston Plus-ou-moins Churchill

Pierre-San
Messages : 266
Inscription : 03 août 2016, 11:05

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#20

Message par Pierre-San » 17 août 2016, 17:03

spin-up a écrit : Apres il semble que ca a un peu passé de mode: Interstellar par exemple n'a pas eu cet effet la et c'est pas faute d'avoir essayé.
C'est exactement à ce film que j'ai pensé en lisant ça : Un film avec un scénario abracadabrant, bourré non seulement d'erreurs par rapport aux sujets qu'il aborde (ce qui est...mettons admissible), mais surtout d'incohérences ("alors sur cette planète, le temps passe trouzemille fois plus vite. Mais on peut quand même se passer un coup de fil !" ). Du n'importe quoi de A à Z, mais avec la prétention d'être profond.

Bref, si j'avais pas vu ce film, tout porte à croire que j'aurais trouvé un vaccin contre le VIH, guéri le cancer et gagné la coupe des quatre maisons.
"Je n'ai à offrir que du sang, de la peine, des larmes, de la sueur et même du vomi !"
Sir Winston Plus-ou-moins Churchill

Avatar de l’utilisateur
Babel
Messages : 646
Inscription : 07 mai 2013, 05:39
Localisation : France

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#21

Message par Babel » 17 août 2016, 17:56

Pierre-San a écrit :
Kraepelin a écrit :. Besson est un réalisateur de génie. ...
Suis-je le seul à avoir fait un AVC en lisant cette phrase ?
J'ai UN PEU de mal à le ranger à côté de Kubrick.
Pas beaucoup plus de facilité à le classer au milieu des Scorsese, des Spielberg, etc, etc.
Ni au milieu des Tarkovski, Tati, Bergman, Léone, Malick, Fellini, Bunuel, Fassbinder, Lynch, Pasolini, Pialat, Von Trier, Coppola, Cronenberg , Losey, Peckinpah, Welles ou Ford.

L'affirmation de Kraepelin est scandaleuse et je demande à ce qu'il soit traité comme un zozo pendant une semaine. Voire deux.
Un philosophe n'échappe à la médiocrité que par le scepticisme ou la mystique, ces deux formes du désespoir face à la connaissance. La mystique est une évasion hors de la connaissance, le scepticisme une connaissance sans espoir. Deux manières de dire que le monde n'est pas une solution. Cioran

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5817
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#22

Message par Lulu Cypher » 17 août 2016, 19:21

Greem a écrit :Un jour, il faudra m'expliquer qu'est-ce que les célébrités, et en particulier les acteurs et les réalisateurs, ont de plus que les autres pour que chaque chose qu'ils font ou disent deviennent des sortes de prouesses intellectuelles ?

Pourquoi quand un réalisateur fait un film vaguement réfléchi, on s'obstine à y voir des réflexions philosophiques profondes dignes d'être discutés pendant des heures ? Pourquoi quand un réalisateur est bon, on s'obstine à parler de lui comme d'un génie ? Pourquoi quand un réalisateur propose quelque chose d'original, on fait de lui un visionnaire ?
+1 C'est aussi un mystère pour moi :shock:

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4057
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#23

Message par Christian » 17 août 2016, 20:02

Luc Besson?

Misère, il va réalisé Valérian et la Cité des Mille Planètes avec Dane DeHaan dans le rôle de Valérian et Cara Delevingne dans le rôle de Laureline !!!

Fuyez, pauvres fous!
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5817
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#24

Message par Lulu Cypher » 17 août 2016, 21:25

Christian a écrit :Luc Besson?

Misère, il va réalisé Valérian et la Cité des Mille Planètes avec Dane DeHaan dans le rôle de Valérian et Cara Delevingne dans le rôle de Laureline !!!

Fuyez, pauvres fous!
Besson n'a jamais caché son intérêt pour l'univers de cette BD (qui a bercé ma jeunesse) .... il avait d'ailleurs intégré le travail de Jean-Claude Mézières dans le film le 5° élément (que je n'ai pas aimé détester).

PS : je ne trouve pas particulièrement que Dane DeHaan soit un bon choix pour incarner ce rôle (mais peut-être suis-je biaisé par tous ces volumes de Valérian (agent XB27)

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6244
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Luc Besson, Jeanne d'Arc, Lucy, Dieu et la religion

#25

Message par Kraepelin » 18 août 2016, 00:24

Raphaël a écrit :
Kraepelin a écrit : **Dans la chansson Évangéline, le bout qui me donne des frisson est celui-ci:
«Il existe encore aujourd'hui
Des gens qui vivent dans ton pays
Et qui de ton nom se souviennent
Car l'océan parle de toi
Les vents du sud portent ta voix
De la forêt jusqu'à la plaine
»
Ce n'est pas du surnaturel mais de la poésie.
Ce n'est pas antinomique!
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit