Downsizing

Littérature, Cinéma, Musique, ...
Lambert85
Messages : 1603
Inscription : 23 nov. 2007, 02:48
Localisation : France

Downsizing

#1

Message par Lambert85 » 31 août 2017, 02:28

Bonjour,

Je m'étais déjà posé la question à l'époque du film "chérie, j'ai retréci les enfants" (Honey, I Shrunk the Kids).
Sans vouloir discuter de la faisabilité de réduire l'être humain à 10% de sa taille, quelles seraient les conséquences concrètes d'une réduction proportionelle de notre taille (de 1m80 à 18 centimètres par exemple).
Notre coeur serait-il assez ou trop puissant ?
Nos muscles et nos os seraient-ils assez ou trop puissants vu notre poids réduit ?
Notre cerveau fonctionnerait-il encore correctement ?
Notre chaleur corporelle serait-elle affectée ?
Devrions-nous manger plus ou moins proportionellement ?
Notre voix serait-elle plus aigüe ?
Notre ouie et notre vue seraient-ils affectés ?
...

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 4755
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Downsizing

#2

Message par eatsalad » 31 août 2017, 03:42

E t bien pour peu que notre pilosité s'accroissent dans le même temps on nous appellerai Ouistiti sapiens sapiens :

"Adultes, ils pèsent entre 120 et 400 g"

voir meme Callithrix humilis et alors on pourrait modestement se targuer d'avoir une queue plus grande que notre corps :

"Corps 16,5 cm. Queue 22,5 cm. Poids de 150 à 185 g. Rapport longueur bras/jambes (x100) : 79."
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

jean7
Messages : 1851
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Downsizing

#3

Message par jean7 » 31 août 2017, 03:47

J'aimerais bien savoir.
Une piste, ce qui devrait compter pour l'alimentation, c'est la masse.
On pourrait imaginer des besoins alimentaires très fortement réduits.

Pourtant, il parait que plus l'animal est petit, et plus il est glouton proportionnellement à sa taille.

En tout cas, pour la planète, quel soulagement !
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3885
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: Downsizing

#4

Message par spin-up » 31 août 2017, 06:03

Lambert85 a écrit : Notre coeur serait-il assez ou trop puissant ?
Nos muscles et nos os seraient-ils assez ou trop puissants vu notre poids réduit ?
Notre cerveau fonctionnerait-il encore correctement ?
Notre chaleur corporelle serait-elle affectée ?
Devrions-nous manger plus ou moins proportionellement ?
Notre voix serait-elle plus aigüe ?
Notre ouie et notre vue seraient-ils affectés ?
...
Bonnes questions:
Deja, ce n'est probablement pas possible pour des raisons physiques de réduire la taille des cellules d'un facteur 10. Ce qui pose des problèmes pour concevoir ce genre d'experiences fictives.

La visquosité relative des liquides augmente quand la taille diminue, mais ce ne serait pas forcément encore trop visible a cette échelle.

La chaleur corporelle serait tres fortement affectée: la surface est réduite par 100, tandis que le volume est reduit par 1000. Donc le corps serait comparativement bien plus exposé a la température exterieure. Il faudrait donc manger plus et notre coeur devrait battre plus vite.

On serait bien plus résistant aux chutes, chocs et pression (encore une question de rapport surface/volume).

La voix serait plus aigue, et la sensibilité auditive serait fortement déplacée dans les aigus. C'est mécanique.

La vue, c'est delicat: les cellules de la retine ne peuvent pas etres reduites en taille, donc il faudrait qu'il y en ait 100 fois moins (10x10 car c'est une surface). Donc la sensibilité en basse lumiere serait mauvaise. Pour le reste, les caracteristiques optiques restent similaires, mais l'effet de la diffraction est fortement augmenté, ce qui reduit l'acuité.

Pour le cerveau, idem, impossible d'avoir autant de neurones, on ne peut pas vraiment concevoir une reduction a l'identique.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit