ADN : Universel ?

Y a-t-il une possibilité de vie extraterrestre? Venez en discuter ici.
Avatar de l’utilisateur
Yndezegul
Messages : 13
Inscription : 29 mars 2013, 12:59

ADN : Universel ?

#1

Message par Yndezegul » 31 mars 2013, 02:22

Salutations, sceptiques.

J'ai une question qui me chicotte depuis un moment, quelque part entre biologie et génétique. Malgré quelques tentatives de recherches, sur le net comme sur le forum, je n'ai pas su trouver réponse à mon interrogation, probablement car je n'arrive pas à bien étayer, en terme de mots, ce que je veux savoir.

Ce sur quoi je m'interroge, c'est sur la nécessité universelle à toute vie, ou non, du système d'ADN comme "support" de la vie telle que nous la connaissons sur Terre. S'il y a des experts parmi vous, ils trouveront peut-être que je coupe le coin trop rond, mais je fais référence au système génétique dans son entier, à ce qui est commun à tous les organismes vivants sur notre planète (d'ailleurs, sommes-nous certains à 100% de cela ?)

Autrement dit, je me demande, dans le cas où la vie existerait sur d'autres planètes, si le système de génétique des vivants terrestres devrait forcément être appliqué ailleurs également ? Y'a t-il des hypothèses qui évoquent d'autres manières de supporter la vie ? Pourrait-on considérer des systèmes qui n'ont rien à voir avec le nôtre ?
Ou alors, la génétique et ses acides est-elle la seule manière, à partir du tableau périodique, de fabriquer du vivant ?

Qu'en pensez-vous ?

Bien entendu, je ne m'attend pas à une réponse claire, mais plutôt à des avis, dont certains seront sans doute plus éclairés que le miens. Je crois bien savoir que la vie comporte encore son lot de mystère quant à son origine et ses modalités.

Yndezegul

viddal26
Messages : 1281
Inscription : 23 févr. 2006, 18:02

Re: ADN : Universel ?

#2

Message par viddal26 » 31 mars 2013, 05:15

Ca fait des années que je me pose la question.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20465
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: ADN : Universel ?

#3

Message par Jean-Francois » 31 mars 2013, 09:52

Yndezegul a écrit :Autrement dit, je me demande, dans le cas où la vie existerait sur d'autres planètes, si le système de génétique des vivants terrestres devrait forcément être appliqué ailleurs également ? Y'a t-il des hypothèses qui évoquent d'autres manières de supporter la vie ? Pourrait-on considérer des systèmes qui n'ont rien à voir avec le nôtre ?
On peut difficilement envisager sérieusement des systèmes très différents du nôtre alors qu'on ne comprend pas encore vraiment comment le nôtre s'est formé. Je ne connais pas d'hypothèse alternative sérieuse.

À mon avis, toujours, il est difficile de concevoir - rationnellement - un autre support. L'ADN est une molécule relativement stable (pour une molécule biologique ayant une telle fonction), qui possède plusieurs qualités en tant que système de stockage d'information. Elle est bien adaptée à la chimie dynamique basée sur le carbone. Son association avec l'ARN suggère la possibilité d'une évolution relativement simple donc la possibilité d'une certaine universalité. Ce d'autant plus qu'il est difficile de voir pourquoi la chimie aurait des lois différentes selon les portions de l'univers, et l'ADN procède des principes chimiques. L'hypothèse la plus rationnelle est que l'ADN est le système le plus simple en termes de rapport efficacité/coût de stockage d'informations biochimiques, donc celui qui a le plus de chance d'émerger de la matière "inerte".

Pour qu'il y ait des différences notables, il faudrait plus imaginer que l'ADN soit composé de nucléotides différents que les "terrestres". Cela aurait un impact au niveau du code génétique, donc des protéines produites (je dis protéines mais on pourrait peut-être imaginer un système qui produisent autre chose: lipides, etc.). Mais là encore, le principe de parcimonie demande de considérer que les nucléotides connus sont les mieux "tamisés" par la sélection.

Évidemment, on peut supposer des formes de "vie" issues de milieux aux conditions (physico)chimiques très différentes que ceux qui supportent le vivant connu (coeur des étoiles, dimension a-matérielle, etc.), ce permettrait un support informationnel très divergent. Bonne chance pour amener une thèse solide là-dessus, c'est plus de la fiction ;)

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

yquemener
Messages : 2261
Inscription : 09 août 2010, 07:06

Re: ADN : Universel ?

#4

Message par yquemener » 31 mars 2013, 11:46

C'est une bonne question!

Il doit exister, pour que l'évolution puisse se mettre en route, un mécanisme de stockage et de copie des données, c'est à peu près notre seule certitude.

Est ce qu'une molécule radicalement différente de l'ADN pourrait remplir ce rôle ? Pas sur. L'ARN pourrait fonctionner, je ne sais pas si on connait beaucoup d'autres structures moléculaires capables de stocker autant d'informations de façon chimique. Je peux imaginer plusieurs molécules stockant spatialement des infos (en s'enroulant ou non autour de protéines, en faisant un ou deux tours, etc...) mais ça suppose un mécanisme de lecture et de copie très différents.

À ma connaissance, la question de savoir si l'ADN constitue simplement la solution de codage optimale ou une quelconque parmi plusieurs reste tout à fait ouverte. On sait que d'autres nucléotides sont possibles (Uranine notamment si je me souviens ?) et que certaines substitutions d'atomes sont possibles (phosphore remplacé par arsenic ?). Ça ressemblerait pas mal sans être tout à fait identique...

Par contre, on sait que le code génétique, c'est à dire la correspondance entre des triplets de nucléotides et des acides aminés, a l'air très arbitraire. Il existe des petites variations au sein de différents organismes terrestres, et rien ne semble interdire à un code totalement différent d'exister.

Si on découvre une forme de vie carbonée sur une autre planète, je ne serais pas spécialement surpris que cette vie utilise grosso modo la même molécule d'ADN mais l'utilisation du même code génétique serait particulièrement surprenante et poserait la question d'une parenté entre la vie terrestre et cette nouvelle forme de vie.

La panspermie comme origine de la vie terrestre semble plus aujourd'hui être en désuétude, mais rien n'empêche de penser que la vie terrestre, tombant dans les bonnes conditions, puisse prospérer sur une bonne planète...

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2576
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19

Re: ADN : Universel ?

#5

Message par Cogite Stibon » 02 avr. 2013, 06:17

Bonjour,

Toutes les formes de vies actuelles descendent d'un même ancêtre commun, LUCA (Last Universal Common Ancestor), qui reposait déjà sur l'ADN. C'est pour cela que toutes les formes de vie actuelles reposent sur l'ADN. Il pourrait avoir existé (avant LUCA, il y a 3 ou 4 milliard d'années) d'autres formes de vie, basées sur d'autres mécanismes chimiques ; d'autres mécanismes chimiques pourrait créer des formes de vie sur d'autres planètes ; ce n'est que spéculation. Mais on ne peut pas en conclure que l'ADN est une nécessité, ou une forme optimale : l'évolution ne crée pas des optimum absolus.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit