Témoignage d'un sourcier

Vous doutez de leurs pouvoirs? Parlez-en ici.
Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4047
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar MaisBienSur » 21 sept. 2012, 03:11

kestaencordi a écrit :
a quel animal pensez-vous qui pourrait ''sentir l'eau?''


On va commencer petit.... :a4:

Les éléphants ?

Ils seraient même capable de trouver de l'eau enfouie a une faible profondeur qu'ils atteindraient avec leur trompe...
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
charles44
Messages : 232
Inscription : 19 sept. 2012, 02:17
Localisation : Ici et ailleurs
Contact :

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar charles44 » 21 sept. 2012, 04:28

Je ne peux en dire plus sur le don de certains animaux à trouver l'eau mais :

Il est démontré que les animaux ressentent les séismes et tsunamis. Lors du dernier tsunami des animaux étaient affolés bien avant que l'homme se rende compte de l'arrivée de la vague.

Les chiens sont capables de trouver un homme à plusieurs kms grâce à son "don" olfactif. Ses capteurs sont plus développés et nombreux que les nôtres.

Les pigeons peuvent retrouver leur pigeonnier à plusieurs centaines de kms, en se repérant avec le soleil, le champ magnétique, les étoiles, des points de repère ....

Les chauve-souris ont la capacité d'analyser un echo ultra-son pour éviter les obstacles.

Bref, les animaux peuvent avoir un sens plus développé que le notre, se servir aussi de leur environnement et ont parfois des facultés et des sens plus développé que les nôtres. Mais on arrive à peu près à expliquer scientifiquement leur capacité, et à trouver l'organe responsable de leur performance.

Alors pourquoi pas un éléphant qui sait reconnaître la végétation, ou se souvient de l'endroit ou une connaissance transmise par ses aînés, ou encore capable d'analyser un écho sonore ...

Mais de là dire qu'un homme peut le faire .... Certains hommes ont des sens plus développés, souvent après un long travail d'apprentissage. Mais à part l’ouïe, le touché, l'olfaction, la vue, on a pas trouvé d'autres organes sensoriels permettant de ressentir l'eau.

Petite anecdote :

J'ai retiré une souche d'un arbre, et j'ai trouvé la terre humide au fond à 1m de profondeur. Pas d'eau mais une une humidité constatée au touché.
J'ai continué à creuser par hasard avec une tarière. J'ai eu de l'eau à 2m5, mais pas suffisamment pour alimenter mon arrosage. Je suis tombé sur une sorte de roche que je ne pouvais percer.

J'ai fait venir un foreur pour qu'il creuse plus profond.
Il a fait 3 petits forages sur tout le terrain, jusqu'à 30m et m'a affirmé qu'il n'y avait pas d'eau, en tout cas pas suffisamment.
Je lui ai demandé malgré tout de creuser là où j'avais trouvé de l'eau avec sa foreuse de 20cm de diamètre. Il a cassé la roche et m'a toujours affirmé qu'il n'y avait pas d'eau sur mon terrain.

Depuis, j'arrose mon terrain, sans jamais vider la réserve d'eau (buse de 20cm), même en plein été. J'ai même pompé dans le micro-forage et là encore, malgré le faible diamètre, j'avais un gros débit et toujours après quelques heures.

Comme quoi ... J'ai de l'eau partout sous mon terrain, je pense. Je m'en doutais car on a beaucoup de remonté d'humidité, des bambous et un ruisseau à 200m ... L'herbe sèche vite en surface, je suis obligé d'arroser mes plantations mais les arbres ont toujours résisté à la canicule. Donc, il y a logiquement de l'eau.

Et un foreur, recommandé, reconnu et avec 30 ans d'expérience est passé à coté.

ewe
Messages : 14
Inscription : 30 juin 2012, 05:48

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar ewe » 21 sept. 2012, 09:19

charles44 a écrit :Ces tiges étaient coudées pour les tenir. Il avait mis deux boudins en mousse dure pour tenir les bout des tiges. Les tiges étaient donc désolidarisées des mains, on tenait les boudins et les tiges tournaient dans le boudin. Je ne sais pas si je suis clair ?


Je pense voir de quoi il est question, cela ressemble aux baguettes "roadmaster" que les sourciers utilisent.
http://desmond.imageshack.us/Himg233/sc ... es=landing
Ce sont des micro-contractions des mains qui font bouger les baguettes, c'est très subtil et si l'on a pas l'habitude, cela peut passer inaperçu.

charles44 a écrit :Comme quoi ... J'ai de l'eau partout sous mon terrain, je pense. Je m'en doutais car on a beaucoup de remonté d'humidité, des bambous et un ruisseau à 200m


D'après mon mentor, le bambou est une des plantes qui indique effectivement la présence d'eau souterraine. Le foreur est passé à côté, visiblement. En revanche, un cours d'eau ne signifie pas automatiquement que l'on aura de l'eau facilement parce que les berges peuvent être argileuses et donc imperméables. Ainsi, mon mentor a fait une recherche d'eau à 50 mètres d'un fleuve et il a fallu descendre à 30 mètres pour avoir de l'eau.

NEMROD34 a écrit :Vous pouvez (vu votre volonté de savoir) contacter l'observatoire zététique en france qui as des protocoles, mais aussi des auto-tests disponibles pour les sourciers


Je vais y réfléchir, merci pour les liens.

Denis a écrit :Vous avez aussi utilisé vos yeux. Si vous pouviez voir les bouteilles, vous pouviez aussi voir des indices naturels (par exemple, des gouttelettes de condensation sur la bouteille pleine d'eau fraîche)


C'est très juste, il y a pu avoir ces signes et j'ai pu les percevoir inconsciemment. Je retiens l'idée de la boite en carton, merci :)

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20268
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar Jean-Francois » 21 sept. 2012, 10:24

ewe a écrit :
charles44 a écrit :Comme quoi ... J'ai de l'eau partout sous mon terrain, je pense. Je m'en doutais car on a beaucoup de remonté d'humidité, des bambous et un ruisseau à 200m

D'après mon mentor, le bambou est une des plantes qui indique effectivement la présence d'eau souterraine


Ça me fais penser à quelque chose qu'on ne souligne sans doute pas assez dans ce genre de discussion: les sceptiques ne remettent pas en question les sourciers en tant qu'hommes (ou femmes) de terrain. Ces derniers possèdent certainement une connaissance du milieu où ils pratiquent qui fait en sorte qu'ils savent mieux que d'autres où creuser pour trouver des puits viables.

Ce qui est mis en doute, c'est l'existence d'un "sens" spécial (autre que la vision, l'audition, etc.) qui permette de trouver de l'eau grâce à une sorte de "magnétisme" qui agirait au travers des baguettes, pendules, etc. C'est encore plus douteux, d'un point de vue sceptique, quand il s'agit de faire une sorte de "vision à distance" qui touche à la "voyance". On doutera fortement que, par exemple, quelqu'un puisse découvrir un trésor caché ou le cadavre d'une personne en faisant aller un pendule au-dessus d'une carte. Là, on touche à des affirmations pas mal plus extraordinaires que la capacité de trouver de l'eau grâce à une bonne connaissance empirique du terrain et, peut-être, les instruments (baguettes, pendules) de la profession.

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Avatar de l’utilisateur
Hallucigenia
Modérateur
Modérateur
Messages : 4879
Inscription : 02 févr. 2006, 05:24
Localisation : Mer cambrienne

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar Hallucigenia » 24 sept. 2012, 03:15

Salut Charles,

charles44 a écrit :Il est démontré que les animaux ressentent les séismes et tsunamis. Lors du dernier tsunami des animaux étaient affolés bien avant que l'homme se rende compte de l'arrivée de la vague.

C'est une idée reçue. Et puis l'homme aussi est un animal, pourquoi serait-il privé de ce "sixième sens" dont seraient dotés les autres animaux ?

Amicalement,
Hallu

Avatar de l’utilisateur
charles44
Messages : 232
Inscription : 19 sept. 2012, 02:17
Localisation : Ici et ailleurs
Contact :

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar charles44 » 24 sept. 2012, 08:12

Cela me chagrine car c'est le contraire que je voulais dire.
Je me suis surement mal exprimé car je ne parle pas de sixième sens, ni de divination ou de magie. D'ailleurs la suite de mon post dit bien que les animaux ont des sens plus développés, rien de plus.
Un chien peut retrouver son maître à x kms, pas l'homme.
Un pigeon peut retrouver son pigeonnier alors que l'homme moderne a besoin du gps !
Et pourquoi pas un éléphant capable de sentir des vibrations du à un séisme lointain. Et le fait qu'il trouve de l'eau est peut-être aussi lié à cela (simple hypothèse) : le principe de l'écho sonore. Un coup de patte et il est capable d'analyser le retour et "sentir" la composition du terrain. Mais encore une fois rien d'autre que des sens communs à la plupart des animaux, nous y compris. Mais certains animaux ont des sens plus développés ou sensibles.
Et nous, avons aussi parfois perdu la capacité à analyser nos sens en faisant trop confiance à la technologie.

Alors si les animaux "ressentent" le séisme et le tsunami, c'est grâce à leur sens plus sensibles. Pour moi, ressentir = faire appel à ses sens.

Avatar de l’utilisateur
Hallucigenia
Modérateur
Modérateur
Messages : 4879
Inscription : 02 févr. 2006, 05:24
Localisation : Mer cambrienne

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar Hallucigenia » 24 sept. 2012, 11:29

Salut Charles,

charles44 a écrit :Je me suis surement mal exprimé

Non non, tu t'es parfaitement exprimé. C'est ma réponse qui n'était pas assez claire. :(

Ce que je voulais dire, c'est que tu essayes d'expliquer pourquoi les animaux ressentent les séismes et les tsunamis, alors que les hommes ne ressentent rien.

Ce que je conteste, ce n'est pas ton explication (qui est tout-à-fait raisonnable par ailleurs), mais le fait lui-même. Je ne pense pas que les animaux ressentent quoi que ce soit de plus que nous lors de ces catastrophes naturelles.

On nous raconte souvent que les animaux fuient sur les collines alentours quelques minutes avant l'arrivée des tsunamis : tout cela est faux, pour autant que je sache.

Il me semble qu'avant de proposer une explication au fait que les animaux ressentent les séismes avant les humains, c'est le fait lui-même qu'on devrait s'attacher à mettre en évidence. (C'est la fameuse Dent d'Or de Fontenelle)

charles44 a écrit :Alors si les animaux "ressentent" le séisme et le tsunami, c'est grâce à leur sens plus sensibles. Pour moi, ressentir = faire appel à ses sens.

Mais si les animaux ne ressentent rien, il est inutile de se perdre en conjectures.

Dans le lien que j'ai donné plus haut, on peut lire :

Marie-Josée Limoges, vétérinaire au zoo de Granby a écrit :« Les animaux ont des sens différents des nôtres, mais je n’irai pas jusqu’à dire qu’ils peuvent prédire les tremblements de terre. […] Ces animaux ont des sens qu’on n’a pas, mais il n’y a rien là de paranormal. Par exemple, les girafes et les éléphants comprennent les infrasons et peuvent être plus sensibles à certains éléments qu’on ne peut pas décoder. […] Mais il ne faut pas se leurrer : bon nombre d’animaux, dotés d’un sixième sens ou non, comme les chats, les chiens, les vaches, les chevaux, n’ont tout simplement pas pu fuir et ont connu le même sort funeste que leur propriétaire. »


Autrement dit, tant qu'on n'aura aucun indice comportemental (ou autre) chez les animaux, permettant de suspecter qu'ils détecteraient quelque chose pendant les tremblements de terre et les tsunamis... c'est probablement parce qu'ils ne détectent rien. Et puisqu'ils ne détectent rien, c'est inutile de chercher une quelconque explication - paranormale ou pas.

Amicalement,
Hallucigenia

Avatar de l’utilisateur
charles44
Messages : 232
Inscription : 19 sept. 2012, 02:17
Localisation : Ici et ailleurs
Contact :

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar charles44 » 24 sept. 2012, 15:18

En effet si les animaux ressentent le séisme ....

Loin de moi l'idée d'avancer que les animaux ressentiraient à coup sur et de façon systématique les séismes. Ce serait trop beau , et on aurait alors un moyen simple de prévoir et évacuer ... un peu comme le canari au fond du puits !

Par contre, il "semblerait" que les animaux aient parfois eu un comportement étrange avant coureur sur certains séismes. Ces cas sont cités dans les études sismologiques sérieuses. Il est d'ailleurs reporté que parfois, même, les appareils sismologiques ne détectent aucun signe avant coureur d'un séisme.
Une étude scientifique rigoureuse est très difficile : il faudrait recenser les animaux avant le séisme, les localiser ... Et comme le séisme est imprévisible ... ne reste plus que les témoignages, les vidéos ...

Mais le but n'était pas d'affirmer que les animaux avaient un sixième sens ou pouvaient prédire les séismes. J'ai noté cet exemple car j'ai une connaissance qui a fait des études de sismologie et le cas du comportement étrange de certains animaux fait parti du panel d'étude, et du panel des moyens de prédiction dans certains pays (même si le % de réussite est assez faible, mais guère moindre que les autres moyens de prédictions instrumentaux).

Mais vous avez raison, scientifiquement, rien ne permet d'affirmer que les animaux ressentent les séismes ... tout comme le chien de ma belle-mère qui devient fou et rentre dans le réfrigérateur, 1h avant le premier coup de tonnerre :a2:

Avatar de l’utilisateur
Hallucigenia
Modérateur
Modérateur
Messages : 4879
Inscription : 02 févr. 2006, 05:24
Localisation : Mer cambrienne

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar Hallucigenia » 24 sept. 2012, 17:35

Salut Charles,

charles44 a écrit :Par contre, il "semblerait" que les animaux aient parfois eu un comportement étrange avant coureur sur certains séismes. Ces cas sont cités dans les études sismologiques sérieuses.

Je serais curieux d'avoir les références de ces études.

charles44 a écrit :Une étude scientifique rigoureuse est très difficile : il faudrait recenser les animaux avant le séisme, les localiser ... Et comme le séisme est imprévisible ... ne reste plus que les témoignages, les vidéos ...

Les témoignages, ça n'a pas beaucoup de valeur. Je ne suis pas surpris qu'après un évènement inhabituel de type "tremblement de terre", des gens imaginent des rapprochements entre deux faits qui n'ont aucun rapport entre eux. Par exemple, des chats qui ont un comportement curieux, ça arrive tout le temps. Si un tremblement de terre arrive quelques instants plus tard, plusieurs personnes y verront un "signe" qui n'en est pas un... et témoigneront en toute bonne foi que les animaux perçoivent les choses avant les humains (post hoc ergo propter hoc).

D'autres pourront même se souvenir à tort d'un comportement curieux qui n'en était pas un pour autant (erreur a posteriori).

Bref, les témoignages... :a4:

charles44 a écrit :j'ai une connaissance qui a fait des études de sismologie et le cas du comportement étrange de certains animaux fait parti du panel d'étude, et du panel des moyens de prédiction dans certains pays (même si le % de réussite est assez faible, mais guère moindre que les autres moyens de prédictions instrumentaux).

Vraiment ? Des animaux seraient utilisés pour prédire des séismes ? Et aussi efficacement que les sismographes, j'ai bien du mal à y croire. Quels animaux ? Dans quelles conditions ?

charles44 a écrit :Mais vous avez raison, scientifiquement, rien ne permet d'affirmer que les animaux ressentent les séismes

Pourtant, ce ne serait pas bien difficile de faire la démonstration d'un réel pouvoir de prédiction chez les animaux. Au Japon par exemple, où les tremblements de terre sont fréquents, on pourrait commencer par faire une enquête dans les élevages, dans les refuges de type SPA, les châteries, etc.

Mais tous ces professionnels de l'élevage d'animaux, même dans les pays où les séismes sont courants, ne semblent pas avoir signalé aux scientifiques quoi que ce soit d'anormal dans le comportement de leurs bêtes. Sinon, des études auraient été menées depuis longtemps.

Imagine: si les troupeaux de bétail s'agitaient inexplicablement avant chaque tremblement de terre, le fait aurait étudié, et serait aujourd'hui avéré .

Bref, pour l'instant, je ne vois aucune bonne raison de croire à ces mystérieuses capacités de prédiction de la part des animaux. Il me semble que ça relève des idées reçues, par des faits.

Amicalement,
Hallucigenia

Avatar de l’utilisateur
charles44
Messages : 232
Inscription : 19 sept. 2012, 02:17
Localisation : Ici et ailleurs
Contact :

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar charles44 » 25 sept. 2012, 08:15

Voici un document ici ici, voir page 32 par exemple.

Vraiment ? Des animaux seraient utilisés pour prédire des séismes ? Et aussi efficacement que les sismographes, j'ai bien du mal à y croire. Quels animaux ? Dans quelles conditions ?

Oui les chinois et japonnais ont utilisé des animaux pour tenter de prévoir des séismes. Cela a fonctionné au moins une fois pour le grand séisme de Yientsin, en 1969.
"Deux heures avant un séisme à Yientsin, en 1969, les autorités chinoises ont lancé un avertissement fondé sur l’agitation des tigres, des pandas, des yacks et des cerfs du zoo."

Est-ce efficace ? non. Mais les autres méthodes plus scientifiques, pas plus.
Etant donné le peu de résultat dans les méthodes de prédictions des séismes, et le coût humain engendré par cette incapacité à prévoir, les études explorent de nombreuses hypothèses, y compris provenant de témoignages. Des études sur les animaux sont en cours (et non publiée CEA notamment).
Des relevés précis de témoignages ont été fait notamment lors d'un séisme à liège en 1983, qui montrent (et ne démontrent rien) que plus on se rapproche de l'épicentre, plus les témoignages sont nombreux (49% des propriétaires d'animaux ont déclaré une agitation anormale de leurs animaux en zone d'intensité VII, 31% en IV etc ...). Mais cela ne prouve rien en effet.

Cependant dans de nombreux séismes les appareils de mesures, validés en laboratoire, sont resté muets.

Il est très difficile de réaliser des test en labo, y compris pour valider les résultats des recherches scientifiques. La sismologie est complexe et il y a de nombreux paramètres que les scientifiques ne maîtrisent pas encore ou ne peuvent reproduire.
C'est pour cela que les études demandent à être validée sur le terrain et bien souvent en attendant le prochain séisme.

Un petit article d'un professeur de recherche à l'école polytechnique qui vaut ce qu'il vaut : http://www.lexpressiondz.com/chroniques ... es%3F.html

Maintenant, j'arrête là mon argumentation car:
- je ne suis pas sismologue, pas plus que vous.
- je n'ai pas accès aux documents d'études (je sais que c'est en cours et que les études existent et je ne peux demander à la connaissance de me les procurer pour des raisons d'habilitation, je suis SD en plus!)
- tous docs issus d'internet ne sont pas fiables

Finalement, je me fous bien de savoir si les animaux sont sensibles à de quelconques signes avant-coureur. Je n'ai jamais assisté à un séisme, ni vu d'animaux s'échapper.
Alors je ne suis convaincu de rien, et je te donne raison si tu le souhaites pour éviter de débattre inutilement : OUI, les animaux ne permettent en rien de prévoir un séisme, aucune étude actuelle (mais en cours tout de même) ne permet de valider les témoignages. Et je peux rajouter que oui, les témoignages sont aussi fiables que ceux concernant les visions d'ovni :D

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20268
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar Jean-Francois » 25 sept. 2012, 08:34

charles44 a écrit :Oui les chinois et japonnais ont utilisé des animaux pour tenter de prévoir des séismes. Cela a fonctionné au moins une fois pour le grand séisme de Yientsin, en 1969


Je me demande si Hallucigenia et vous ne parlez pas de deux choses différentes? Il existe des évidences qui appuient l'idée que d'autres espèces animales peuvent pressentir l'arrivée d'une secousse sismique avant que l'humain n'en perçoive les signes. Par contre, rien n'indique que ces animaux prévoient les tremblements de terre avant qu'ils ne se produisent. De ce côté là, l'humain est certainement l'animal qui le fait le mieux.

Mais les autres méthodes plus scientifiques, pas plus


Vous exagérez là: lorsqu'on a détecté un épicentre, on est généralement capable de modéliser la propagation de la secousse. De plus, on connait assez bien les probabilités de genèse des tremblements de terre selon les endroits du globe. Ce qu'on ne fait pas c'est deviner là date et l'heure exacte de ceux-ci. On se trompe aussi mais on fait déjà mieux qu'il y a 100 ans.

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Avatar de l’utilisateur
charles44
Messages : 232
Inscription : 19 sept. 2012, 02:17
Localisation : Ici et ailleurs
Contact :

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar charles44 » 25 sept. 2012, 09:58

Peut-être en effet que l'on est pas sur la faille sismique :a2:
Et je n'ai pas été très précis, j'en suis désolé, surement un manque ou une difficulté à exprimer mes idées.

Les instruments sont capables en effet de détecter la secousse, bien-sur, et par modélisation calculer la propagation. Mais c'est en général trop tard pour en faire un moyen de prévention.
Les instruments sont encore insensibles aux signaux avant que la terre ne bouge fortement, et ce sont ces signes qui permettraient plusieurs heures avant de prévoir l'évacuation.

Je cite :
"Contrairement aux autres cataclysmes, les tremblements de terre sont très difficiles à prévoir à court terme, non pas par manque de signes et d'instruments de mesure mais plutôt par la complexité et la multitude des données à prendre en compte. Les séismes sont souvent précédés de secousses, de déformations du sol, de modifications des champs électrique et magnétique terrestres et du niveau de la nappe phréatique, ainsi que d'émissions de gaz le long des lignes de fracture. Malheureusement, ces phénomènes se produisent aussi indépendamment de toute activité sismique et dans le cas de séismes violents, ils n'ont jamais été enregistrés de façon cohérente et précise par les réseaux de surveillance."

Et je ne sais pas si les animaux seraient plus aptes à capter ces signaux, mais c'est cela qui est étudié et qui peut-être ne permettra pas de conclure quoique ce soit parce qu'il est impossible de reproduire en labo un séisme. Malheureusement je crains que l'étude ne puisse se fier qu'aux témoignages, à l'histoire et aux statistiques ...
A moins de mettre des animaux "test" dans les régions réputées sismique ... mais le comportement d'un animal est très subjectif.

Par contre à un endroit donné, après que l'onde soit perceptible par l'homme, il est possible que les animaux ressentent avant nous certaines harmoniques de l'onde, des micro-secousses sismiques. Et c'est cela que les témoignages tentent à prouver, et non pas la prévision à plusieurs jours de signaux avant coureurs.
C'est peut-être sur cela que l'on ne s'est pas compris.

Florence
Messages : 8547
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar Florence » 25 sept. 2012, 11:00

charles44 a écrit :Peut-être en effet que l'on est pas sur la faille sismique :a2:
Et je n'ai pas été très précis, j'en suis désolé, surement un manque ou une difficulté à exprimer mes idées.

Les instruments sont capables en effet de détecter la secousse, bien-sur, et par modélisation calculer la propagation. Mais c'est en général trop tard pour en faire un moyen de prévention.
Les instruments sont encore insensibles aux signaux avant que la terre ne bouge fortement, et ce sont ces signes qui permettraient plusieurs heures avant de prévoir l'évacuation.

Je cite :
"Contrairement aux autres cataclysmes, les tremblements de terre sont très difficiles à prévoir à court terme, non pas par manque de signes et d'instruments de mesure mais plutôt par la complexité et la multitude des données à prendre en compte. Les séismes sont souvent précédés de secousses, de déformations du sol, de modifications des champs électrique et magnétique terrestres et du niveau de la nappe phréatique, ainsi que d'émissions de gaz le long des lignes de fracture. Malheureusement, ces phénomènes se produisent aussi indépendamment de toute activité sismique et dans le cas de séismes violents, ils n'ont jamais été enregistrés de façon cohérente et précise par les réseaux de surveillance."


L'agence météorologique japonaise http://www.jma.go.jp/jma/en/Activities/earthquake.html propose un "early warning system", qui lance une alerte dès les premières secondes de la détection d'un séisme, offrant ainsi quelques secondes précieuses pour se mettre à l'abri, fermer le gaz, arrêter les trains, etc. Au vu du peu de victimes directes de séismes importants depuis son lancement, concurrement évidemment à la qualité des constructions, il semble que ces quelques secondes représentent un net progrès.



Et je ne sais pas si les animaux seraient plus aptes à capter ces signaux, mais c'est cela qui est étudié et qui peut-être ne permettra pas de conclure quoique ce soit parce qu'il est impossible de reproduire en labo un séisme. Malheureusement je crains que l'étude ne puisse se fier qu'aux témoignages, à l'histoire et aux statistiques ...
A moins de mettre des animaux "test" dans les régions réputées sismique ... mais le comportement d'un animal est très subjectif.


A ma connaissance, ça a été tenté et c'est toujours étudié sérieusement au Japon, sans résultat probant, suite à 1 ou 2 évènements ayant donné du crédit aux supposées capacités prédictives des animaux, dont celui que vous avez cité plus haut en Chine.

Il y a plein de récits au sujet du séisme et du tsunami de mars 2011, faisant état d'animaux ayant signalé quelque chose d'inhabituel, rien de corroboré, rien qui n'ait motivé la communauté des sismologues japonais, pourtant ouverts à tout - et pour cause - à s'y fier.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

ewe
Messages : 14
Inscription : 30 juin 2012, 05:48

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar ewe » 03 oct. 2012, 07:12

J'ai évoqué précédemment un succès, l'équité me pousse à évoquer un de mes échecs.
Ce matin, un client a appelé mon mentor pour signaler que le forage n'avait rien donné.
Je me souviens que le point du forage, c'est moi qui l'avait trouvé et qu'il avait été ensuite confirmé par mon mentor.
Pour le sourcier honnête, cela fout toujours un coup au moral et le fait se questionner sur son activité.

J'essaie de regarder le travail du sourcier sous un autre angle de vision.

Je me ballade sur un terrain, parfois très grand, et à un point particulier, je ressens une "sensation". Je reviens sur ce point, je ressens toujours la même "sensation". Partout ailleurs non, sur ce point, oui. Un second sourcier arrive, vérifie, et déclare ressentir lui aussi une "sensation" dans la même zone. Je me dis que l'autosuggestion est tout à fait possible. Pourtant, il se produit le cas où un sourcier arrive pour vérifier le travail d'un collègue et va ressentir lui aussi une "sensation" à un endroit désigné comme probant par le précédent sourcier sans savoir que c'était cette zone qui avait été désignée. J'ai vu le cas se produire à deux reprises dans ma jeune (et peut être avortée) carrière de sourcier.

Je me demande donc si tout cela n'est pas un malentendu. Peut être qu'effectivement, l'eau souterraine est très abondante et que les forages réussis sont le fruit du hasard (reste la question de la profondeur et du débit que le sourcier peut trouver avec une précision surprenante). Or donc, je suis en train de me demander si le malentendu n'est pas sur la raison qui fait que le sourcier "ressent" quelque chose dans une zone bien particulière d'un terrain. Peut être que le sourcier ne réagit pas à la présence d'eau souterraine. Peut être qu'il a réagit à autre chose qui n'a pas de rapport direct avec l'eau et qui lui fait penser, de bonne foi, qu'il a trouvé une source. Est-ce que à la connaissance des membres de ce forum, des études ont déjà été réalisées sous cet angle là ?

yquemener
Messages : 2261
Inscription : 09 août 2010, 07:06

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar yquemener » 03 oct. 2012, 07:32

Ben c'est pour justement avoir un début d'étude que ça aurait été intéressant de commencer le fichier excel dont vous aviez parlé. Parce que comme le dit le dicton scientifique "données" n'est pas le pluriel d'"anecdotes". Vous avez témoigné d'un succès, vous avez témoigné d'un échec. Tout ce qu'on peut en déduire, c'est que les sourciers n'ont pas un taux de réussite de 100% ni de 0%. Il faudrait un peu plus d'infos pour savoir si c'est conforme au hasard, et pour quantifier la précision surprenante des débits et des profondeurs.

Avatar de l’utilisateur
Clown Méchant
Messages : 17
Inscription : 18 déc. 2012, 05:03
Contact :

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar Clown Méchant » 21 déc. 2012, 05:22

Question bête : Notre corps étant constitué de pas mal d'eau, cela pourrait-il "expliqué" une sensation différente du corps lorsqu'il s'approche d'une source d'eau ?

Mon père n'est pas sourcier professionnel mais prétend trouver sur ses terres les sources d'eau. Il n'arrive pas à déterminer la profondeur ou le débit par contre. Je pourrais, si il accepte, lui faire le test des bouteilles. Je vais lui en parler.

Autre piste, je peux "prédire" la pluie à 15/20 minutes ( moquez vous ! ;) ). je sent l'odeur de la pluie (la charge d'humidité dans l'air?), ça a vraiment une odeur particulière, que j'aime bien d'ailleurs. Ma compagne a habité en ville toute son enfance. Moi j'ai toujours habité à la campagne, et, avec les paysans, ils "sentaient" la pluie arrivé et allez se couvrir avant. Aujourd'hui, avec ma compagne, si nous sommes dehors, c'est moi qui lui dit de rentrer car il va pleuvoir dans les minutes qui vont suivre, elle, ne sent pas l'odeur de l'air, moi oui. Rien de farfelu là dedans et en règle général je ne me trompe pas. J'en conclus à un apprentissage différent des odeurs durant l'enfance.
Je suis sceptique de circonstance ...

yquemener
Messages : 2261
Inscription : 09 août 2010, 07:06

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar yquemener » 21 déc. 2012, 05:37

Clown Méchant a écrit :Question bête : Notre corps étant constitué de pas mal d'eau, cela pourrait-il "expliqué" une sensation différente du corps lorsqu'il s'approche d'une source d'eau ?
Non, il n'y a pas d'action à distance de l'eau sur l'eau.

Clown Méchant a écrit :Mon père n'est pas sourcier professionnel mais prétend trouver sur ses terres les sources d'eau. Il n'arrive pas à déterminer la profondeur ou le débit par contre. Je pourrais, si il accepte, lui faire le test des bouteilles. Je vais lui en parler.
A beaucoup d'endroits sous nos lattitudes, il suffit de creuser pour trouver de l'eau un peu n'importe où.

Clown Méchant a écrit :Autre piste, je peux "prédire" la pluie à 15/20 minutes ( moquez vous ! ;) ). je sent l'odeur de la pluie (la charge d'humidité dans l'air?), ça a vraiment une odeur particulière, que j'aime bien d'ailleurs.
Humidité et pression atmosphérique je dirais. Moi c'est la neige que j'ai appris à sentir venir. Il semble également exister des phénomènes électriques à l'approche des nuages d'orage mais il n'a jamais été prouvé que quelque animal que ce soit soit capable d'y réagir.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4047
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar MaisBienSur » 21 déc. 2012, 05:43

Clown Méchant a écrit :Autre piste, je peux "prédire" la pluie à 15/20 minutes ( moquez vous ! ;) ). je sent l'odeur de la pluie (la charge d'humidité dans l'air?), ça a vraiment une odeur particulière, que j'aime bien d'ailleurs.


L'air est effectivement plus "chargé" en humidité avant la pluie, mais ce n'est pas la pluie que tu ressens alors mais la terre. Et plus précisément, une molécule, la géosmine. Cette molécule, produite pas la bactérie Streptomyces coelicolor est responsable de cette odeur caractéristique.
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Florence
Messages : 8547
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar Florence » 21 déc. 2012, 06:05

MaisBienSur a écrit :
Clown Méchant a écrit :Autre piste, je peux "prédire" la pluie à 15/20 minutes ( moquez vous ! ;) ). je sent l'odeur de la pluie (la charge d'humidité dans l'air?), ça a vraiment une odeur particulière, que j'aime bien d'ailleurs.


L'air est effectivement plus "chargé" en humidité avant la pluie, mais ce n'est pas la pluie que tu ressens alors mais la terre. Et plus précisément, une molécule, la géosmine. Cette molécule, produite pas la bactérie Streptomyces coelicolor est responsable de cette odeur caractéristique.



Merci de cette explication, j'ai également toujours senti cette "odeur de pluie" dans la demi-heure précédant une averse, surtout par temps un peu orageux ...
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
Clown Méchant
Messages : 17
Inscription : 18 déc. 2012, 05:03
Contact :

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar Clown Méchant » 21 déc. 2012, 06:14

Continuant sur la piste ... N'y aurait-il pas alors chez le sourcier un possible apprentissage d'une odeur ( ou un autre sens ) ?
Je suis sceptique de circonstance ...

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4047
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar MaisBienSur » 21 déc. 2012, 09:22

Clown Méchant a écrit :Continuant sur la piste ... N'y aurait-il pas alors chez le sourcier un possible apprentissage d'une odeur ( ou un autre sens ) ?


A la base, on n'a jamais pu démontrer cette possibilité pour des "sourciers" a trouver de l'eau, alors comment trouver une explication a un phénomène qui n'existerait pas :gratte:
C'est clair que pour le moment, tu y crois, et j'espère que tes recherches sur le sujet vont te montrer que tu fais surement fausse route. Trouver de l'eau dans des sols qui en sont gorgés ne révèle pas d'un don, mais d'une probabilité élevée :a4:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
Clown Méchant
Messages : 17
Inscription : 18 déc. 2012, 05:03
Contact :

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar Clown Méchant » 21 déc. 2012, 13:11

Oui, je m'en suis rendu compte après, la question que je posais partait du principe que ça marche. Et au vue de l'article wikipédia souvent cité ici, les quelques tentatives de le prouver ont toutes échouées...

Avatar de l’utilisateur
Carlos-Henri
Messages : 100
Inscription : 15 avr. 2012, 13:02

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar Carlos-Henri » 05 mai 2013, 09:05

On n'est pas très loin de la baguette de sourcier ici !. Incroyable quand même cette naïveté ! Bon, à leur décharge, il est vrai que les pays impliqués ont des cultures émaillées de vieilles traditions qui font une belle place à la magie.

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1854
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar switch » 06 mai 2013, 01:36

On pourrait même parler de dérives dangereuses de la crédulité.

Lorsque que je débat sur ce genre de thème (zozoterie) , on réplique souvent "de toute manière ça peut pas faire de mal"

On se rend compte que dans certains cas (très rares heureusement), ça peut faire très mal !
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

yquemener
Messages : 2261
Inscription : 09 août 2010, 07:06

Re: Témoignage d'un sourcier

Messagepar yquemener » 06 mai 2013, 05:23

switch a écrit :On pourrait même parler de dérives dangereuses de la crédulité.

Lorsque que je débat sur ce genre de thème (zozoterie) , on réplique souvent "de toute manière ça peut pas faire de mal"

On se rend compte que dans certains cas (très rares heureusement), ça peut faire très mal !

Quand on me dit que les conspiros ne sont pas méchants, je rappelle gentiment l'histoire du protocole des Sages de Sion et comment le manque d'examen critique a permis à des choses quand même assez grave de se passer. Alors ça me vaut souvent un point Godwin, mais ça permet de faire réfléchir.


Revenir vers « Clairvoyance »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit