Petit précis de démystification :)

Vous doutez de leurs pouvoirs? Parlez-en ici.
Avatar de l’utilisateur
Miaou
Messages : 136
Inscription : 01 août 2010, 14:42
Localisation : France

Petit précis de démystification :)

Messagepar Miaou » 19 août 2010, 19:02

Bonjour à tous,

Suite au lancement du Redico sur la voyance, je me retrouve un peu coincée sur certaines idées reçues difficiles à démêler sans alourdir le fil de ce même Redico. D'où l'idée d'un fil à part, un peu annexe, pour me permettre de développer certains points mal renseignés.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Déjà, en premier lieu, un petit éclairage sur la différence entre voyance et cartomancie.

La cartomancie, comme l'astrologie, la numérologie, l'alomancie, la cafédomancie, la scapulomancie, etc etc (la liste est très très très très très longue) est une forme de divination. C'est à dire, en gros, qu'il y a une grille d'interprétation (complexe et souvent assez tordue) auquel on n'est prié de se conforter.
Normalement, les grilles d'interprétations données par les livres spécialisés font la part belle à ce que l'on appelle "l'effet barnum". C'est à dire qu'il est difficile de ne pas se reconnaitre dans au moins 70% du bla bla développé dans le bouquin.

La voyance est une technique d'analyse. Elle peut être employée sans support, ou combinée avec n'importe quel mancie, ou n'importe quel prétexte à interprétation. Exemple: des lasagnes aux épinards peuvent parfaitement faire l'affaire.
Selon ma vision des choses, la nature véritable de cette technique est plus proche d'une forme inconsciente de lecture à froid que d'autre chose. C'est du moins l'hypothèse la plus convaincante à laquelle je suis arrivée après 12 ans de pratique.
On ne peut néanmoins pas amalgamer complètement lecture à froid et voyance, dans la mesure ou la maîtrise (consciente) de la lecture à froid est loin d'être aisé ou évidente à acquérir, de plus sa pratique demande un effort de logique et de réflexion important. La voyance est quelque chose qui ne nécessite aucun apprentissage concret en soi, et sa pratique demande au contraire de la lecture à froid de s'abstraire de la logique courante, et d'éviter de raisonner ou de déduire. La concentration qui en résulte à tendance à provoquer des hallucinations auditives et/ou visuelles, sensorielles, etc... mais ce n'est pas une conséquence inévitable.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sur le déroulement d'une consultation

La plupart des voyants (du moins ceux que je connais) préfèrent débuter leur consultation sans que le client ne formule ses questions.
La raison principale à cela (en ce qui me concerne en tous cas) tiens à l'importance de ne pas se laisser influencer par la manière nécessairement partiale dont le client va formuler ses interrogations. D'expérience, les clients tentent assez souvent d'influencer les réponses en présentant leurs problèmes sous un jour tout à fait particulier si on leur laisse l'occasion de parler en premier. Ne me demandez pas comment on peut à la fois faire la démarche de consulter un voyant et tenter de le tromper en mentant par omission sur sa situation.

Une autre raison forte justifiant l'absence de demande de formulation des questions en début de consultation est tout simplement que, de toutes façons, la plupart du temps, les gens ne savent juste pas se poser les bonnes questions. -- Remarquez que, si ils la plupart ne partaient pas sur la fausse piste d'une question bidon, les réponses et solutions découleraient presque de source.

Mes consultations se déroule généralement selon ce schéma:
=> Demande d'informations superficielles (genre date de naissance, un nombre, la couleur de vos chaussettes, votre plat préféré)
=> Ressentis et développement de la situation présente du client. NB: il s'agit d'un échange en ce sens que l'on décrit une situation pour demander ensuite confirmation. Sans l'échange direct, il n'est pas possible d'obtenir de résultats.
=> Développement des réponses qui sont apparues spontanément
=> Formulation des questions et éventuellement correction de celles-ci
=> Approfondissement des questions

Les interrogations des clients sont principalement de type sentimental (64% au moins), le travail vient en seconde position (27%) puis la famille, les enfants, la santé, les projets.
Une part non négligeable des clients (de l'ordre de 4%) sont en situation de détresse et ont besoin d'êtres réorientés. (conséquence de viols, meurtres, violences, pédophilie, drogue, prostitution, maladie grave, etc etc...) - Tout voyant qui se respecte à a sa disposition la collection complète des flyers à thème "SOS quelque chose".

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sur les questions étudiés dans le cadre d'une consultation

Dans 90% des cas, l'interprétation du tirage part non pas sur les questions que la personne croit devoir se poser, mais sur celles qu'elle devrait se poser. (Rares sont les clients de voyants capables de se poser les bonnes questions)[oh la jolie perche, rire est autorisé]

En pratique on constate en gros 4 cas de figure:

1/ La personne ne se pose pas la bonne question, et donc de fait ne risque pas de trouver de réponse ou solution à son problème. Le cas le plus courant, je dirais que cela concerne 75% des consultations.
Par exemple, beaucoup de femmes croient que leur question est "quand vais-je enfin rencontrer l'homme de ma vie" ; la vraie question qu'elles devraient se poser est de savoir pourquoi elles continuent encore aujourd'hui à se comporter comme des quartiers de viande sur l'étal d'un boucher, à ne jamais faire le premier pas vers les hommes qui leur plaisent et à toujours laisser les plus gros dragueurs leur jouer leur numéro de charme. La réponse est: parce qu'elle ne savent pas comment on aborde un homme. Et c'est ça leur vraie question. Concrètement.
La plupart du temps, mon rôle en temps que voyante se limite en gros à formuler les bonnes questions que devraient se poser mes clients. Il est rare que la question ainsi obtenue ne puisse pas se résoudre par le bon sens commun.
(NB: dit comme ça on dirait que c'est facile, mais dans la réalité ça n'a strictement rien d'évident. Je vous passe toute la phase "démêlage de noeuds" dans ce résumé...)

2/ La personne est dans le déni de la bonne question, c'est en gros 10% des consultations.
Exemple: Question de la cliente: "Je suis triste il est parti, est-ce qu'il va revenir?"
Réponse finale de la voyante suite à la consultation: "Le numéro de la permanence téléphonique nationale pour les violences conjugales est le 01 40 33 80 60"
-- Faire passer aux "aveux" une personne sur ce genre de sujet est assez facile en voyance, en bonne partie à cause de ce que la cliente peut s'imaginer que je sais. En fait, la plupart du temps, il suffit de faire une petite allusion pour obtenir une réaction complètement disproportionnée.

3/ La question est d'une lourdeur telle que sa formulation coupe toute *possibilité* de réponse: 5% des consultations
Dernière en date que j'ai eu dans le goût: un climat incestueux m'apparait entre la petite amie de mon client et le père de celle-ci, il me confirme qu'une de ses questions était de savoir si le beau-père l'avait violée quand elle était enfant. Ma foi. :shock:

4/ On a en face une personne construite capable de prendre du recul et de savoir ce qu'elle veut, ainsi que de se poser les bonnes questions. 10% des consultations. Ce sont les plus agréables. ;)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sur la sémiologie et la signification des cartes

La sémiologie de l'image est une discipline qui n'a rien d'ésotérique, elle est principalement étudiée dans le cadre de l'histoire de l'Art. Les images que notre société produit, à produit et produira encore ont une charge sémantique qu'il est possible d'analyser. Je parle bien d'analyse, à dessein, et non de décodage: il y a des règles d'interprétation, mais pas de bornes strictes.

Les arcanes du tarot répondent naturellement aux règles d'analyse de la sémiologie de l'image.
Si nous prenons la carte du chariot par exemple (prière de ne pas faire trop attention au bla bla du site en lien, il est assez bidon)

Nous avons: dans un paysage extérieur, un personnage couronné sceptre penché à la main qui conduit une voiture tiré par deux chevaux. L'un tire à gauche, et l'autre à droite. La version de Florence Magnin de le présente pas, mais dans le tarot de Marseille il faut ajouter que les roues du chariot sont désaxées. La voiture porte sur le devant les initiales du dessinateur (donc ici FM).
=> Le roi est une représentation du pouvoir de décision, le sceptre penché peut être interprété comme une représentation de l'incompétence.
=> La voiture est une représentation du mouvement, ou du désir de mouvement.
=> Les chevaux qui tirent en sens contraire peuvent signifier l'hésitation, ou l'immobilisme forcé, ou encore le fait de partir en tout sens sans concertation.

A partir de ces trois pôles de déductions, on peut combiner et retrancher, et ainsi obtenir un assez grand nombre d'interprétations valables du dessin. Par exemple "déménagement" (désir de mouvement sur le plan personnel) "changement de travail" (désir de mouvement sur le plan professionnel) "indécision entre différentes possibilités" (chevaux tiraillés vers la droite et la gauche à la fois) "couple tout sauf stable" (reines mal tenues, déséquilibre dans la direction de la voiture) "Harcellement moral de la part du supérieur direct au travail" (un chef roitelet qui tire les reines des employés de manière à faire aller à la fois à droite et à gauche)
Ces quelques significations sont des exemples parmi d'autres possibilités.

En raison de la dynamique de mouvement induite par la présence de la voiture, les interprétations tournant autour de la stabilité et de l'inaction ne sont pas pertinentes du point de vue de l'analyse sémiologique.

NB: traditionnellement, une carte qui apparait retournée dans un tirage est interprété en "sens inverse" de sa signification classique. D'un déménagement on passe à un déménagement avorté ou reporté, d'un changement de travail à une opportunité ratée de changer de travail, etc. L'idée de mouvement indissociable du dessin est conservée, car c'est l'axe le plus fort du dessin, celui qui lui donne son titre.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

D'autres commentaires au prochain déminage. :mrgreen:
Ce fil n'a pas pour but de lancer un débat sur le thème "le sixème sens bla bla", je précise: c'est un point que j'ai essayé de contourner dans mes explications dans la mesure ou il n'est pas central pour parler de ce qui est fait dans ce domaine. Je dirais même qu'il est plutôt nuisible, car il a tendance à prendre le dessus et à éclipser toutes les questions vraiment intéressantes. (aka: celles à propos desquelles il y a de la matière à étudier)
42 est de toute évidence la réponse. Mais quelle est la question?

Avatar de l’utilisateur
PKJ
Messages : 751
Inscription : 28 oct. 2005, 02:34
Localisation : Mourial
Contact :

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar PKJ » 19 août 2010, 20:23

On peut donner toutes sortes de détails sur l'industrie textile et le design de mode... ça ne changera rien au fait que l'empereur est nu. :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18619
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

D8 et D16

Messagepar Denis » 19 août 2010, 20:51


Salut Miaou,

J'ai bien apprécié la description que tu viens de faire de ton "métier".

Plutôt que la commenter explicitement, je vais essayer de t'expliquer ce qui m'agace dans la cartomancie. Essentiellement, ce qui m'agace, c'est la tentative que j'y vois de tirer de l'information là où il n'y en a pas.

Une carte tirée au hasard ne contient aucune information concernant l'objet de la consultation. Strictement aucune. Sinon, l'objet de la consultation perturberait le tirage (i.e. certaines cartes auraient plus de chances d'être tirées que d'autres). C'est un théorème probabiliste et on ne se bat pas contre un théorème.

Or, la seule façon que j'imagine, qui ferait en sorte que la distribution probabiliste du tirage au hasard serait perturbée~modifiée par l'objet de la consultation est : par magie. Et je ne crois pas à la magie.

Ceci dit, je rappelle la proposition De8, sur laquelle on est d'accord :

De8 : Le fait de parler de ce qui nous préoccupe aide à y voir plus clair.
Miaou : 100% | Denis : ~100% | yquemener : 100% | Dalaha : 50%* | Kobold 100%
* pas nécessairement, parce que ça peut aussi prendre le chemin de simplement rabâcher.

Ton "métier" est celui d'une sorte d'expert-conseil dans les choses de la vie. Un peu comme un psychologue ou un psychanalyste qui aide son client en le faisant parler des choses qui le préoccupent.

Pour moi, les cartes tirées ne servent qu'à donner une "secousse aléatoire" à la confession conversation et je veux bien admettre qu'une secousse aléatoire, c'est mieux que pas de secousse du tout. Commencer un dessin en traçant quelques grands traits au hasard sur le canevas, ça décoince du syndrome de la page blanche.

N'empêche que je suis convaincu que les cartes tirées ne fournissent aucune information. Strictement aucune. Et que si on en avait tiré d'autres, ça aurait mieux marché dans 50% des cas (et moins bien marché dans les autres 50%).

Je l'ai dit autrement dans De16 :

De16 : Si on avait tiré d'autres cartes, il y a une chance sur 2 que ça aurait mené à un meilleur pronostic qu'avec les cartes qui ont été tirées.
Miaou : 10%** | Denis : 100% | yquemener : % | Dalaha :% | Kobold : %
-Je n'ai pas très bien saisie la question : Est-ce que c'est : Tiré d'autres cartes.... En plus.. ?
** Je n'exclut pas une part d'incompétence. Cela étant, comme un bon cartomancien fait dire strictement ce qu'il veut à un tirage quel qu'il soit, les cartes réellement tirées n'ont pas une importance cruciale. Elle sont un prétexte au discours, non son appuis principal.

Je suis convaincu que, sur De16, tu es tordue à 90%.

Je vais donc y revenir dans la partie de Redico, dès que mon tour de jeu sera revenu.

À bientôt.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
Fair
Messages : 859
Inscription : 05 mai 2010, 18:27
Localisation : Canada (Québec)

Re: D8 et D16

Messagepar Fair » 19 août 2010, 22:21

Denis a écrit :Pour moi, les cartes tirées ne servent qu'à donner une "secousse aléatoire" à la confession conversation et je veux bien admettre qu'une secousse aléatoire, c'est mieux que pas de secousse du tout.

Salut Denis,

Cette façon de faire ne serait pas un peu le cousin du test de Rorschach? À la différence (tout de même majeure) que c'est à la personne qui consulte d'interpréter ce qu'elle voit.

Mais le procédé de base reste le même, c'est à dire utiliser un "dessin" ou une "forme" n'ayant aucune signification afin de donner une "secousse aléatoire" à la confession conversation. C'est de la thérapie dirigée aléatoirement.

Peut-être trouveras-tu ma comparaison douteuse... ou c'est juste mon "intuition intérieure" :a6: qui me pousse à faire un lien entre ces deux trucs.

A+ :a1:
10 years ago we had Steve Jobs, Bob Hope and Johnny Cash.
Now we have no jobs, no hope ans no cash.
Please don't let Kevin Bacon die !

Avatar de l’utilisateur
Kobold
Messages : 278
Inscription : 22 juil. 2010, 18:43

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar Kobold » 19 août 2010, 22:33

Très intéressant Miaou.....je ne doute pas que tu puisse aider les gens.

Cependant je ne vois pas de voyance dans ce que tu décris.
NE RIEN ACCEPTER SANS EXAMEN. NE TENIR COMPTE D'AUCUNE AUTORITÉ, QUELLE QU'ELLE SOIT. REGARDER TOUT DE SES PROPRES YEUX ET EXAMINER TOUT JUSQU'AU FOND.
Kant Emmanuel (1724-1804)

Avatar de l’utilisateur
Ptoufle
Messages : 1985
Inscription : 13 juin 2007, 19:40
Localisation : Blois, France

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar Ptoufle » 20 août 2010, 04:58

Salut Miaou,
Miaou a écrit :La voyance est une technique d'analyse. Elle peut être employée sans support, ou combinée avec n'importe quel mancie, ou n'importe quel prétexte à interprétation. Exemple: des lasagnes aux épinards peuvent parfaitement faire l'affaire.
Selon ma vision des choses, la nature véritable de cette technique est plus proche d'une forme inconsciente de lecture à froid que d'autre chose. C'est du moins l'hypothèse la plus convaincante à laquelle je suis arrivée après 12 ans de pratique.
Si à la place de "voyante", tu mettais "psychologue" sur ta porte d'entrée, ça aurait la même signification pour toi, non ?

je relève un détail :
Miaou a écrit :La voyance est une technique d'analyse. (...) sa pratique demande au contraire de la lecture à froid de s'abstraire de la logique courante, et d'éviter de raisonner ou de déduire.
C'est une contradiction, il faut choisir entre "analyse" et absence de raisonnement ou déduction. De ce que tu décrits plus bas, il n'y a que raisonnements et déductions.
"The greatest enemy of knowledge is not ignorance ; it is the illusion of knowledge"
Stephen Hawking

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar Zwielicht » 20 août 2010, 11:29

C'est un peu les arguments que Kepler69 nous sert périodiquement à propos de l'astrologie.

Selon lui, quand il nous parle, il y a une astrologie ridicule qui consiste à faire des prévisions générales en se basant sur les signes du zodiaque (horoscopes des journaux par exemple)

Mais aussi, qu'il dit, l'astrologie faite sur une base individuelle par des astrologues "sensés", en se basant sur le thème de naissance, est une méthode d'introspection valable.

Et il n'aime pas qu'on amalgame les deux classes d'astrologie. Il prétend même que la critique sceptique n'est pas efficace envers aucune des deux formes.

Contrairement à Miaou, Kepler69 ne pousse pas l'autocritique (ce n'est pas du tout de l'autocritique quand on s'y penche, mais ça y ressemble) assez loin pour avouer que n'importe quel "support" ferait l'affaire pour faire cette introspection (lasagne aux épinards). Il est plutôt virulent à ce sujet :mrgreen: et invoque pour cela le caractère ancien de l'astrologie, une symbolique "millénaire", etc. :roll:
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

yquemener
Messages : 2261
Inscription : 09 août 2010, 07:06

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar yquemener » 20 août 2010, 12:32

Zwielicht a écrit :Contrairement à Miaou, Kepler69 ne pousse pas l'autocritique (ce n'est pas du tout de l'autocritique quand on s'y penche, mais ça y ressemble) assez loin pour avouer que n'importe quel "support" ferait l'affaire pour faire cette introspection (lasagne aux épinards). Il est plutôt virulent à ce sujet :mrgreen: et invoque pour cela le caractère ancien de l'astrologie, une symbolique "millénaire", etc. :roll:

C'est pas millénaire la lasagne aux épinards ? On en mangeait avant de découvrir Pluton ou Neptune !

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20270
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar Jean-Francois » 20 août 2010, 12:53

Miaou a écrit :"couple tout sauf stable" (reines mal tenues, déséquilibre dans la direction de la voiture)


Comme di(rai)t le proverbe:
"À reines débraillées, rois mal-aimés".
D'où, l'importance pour le roi (macho plus que mage) de ne relâcher les rênes que ce qu'il faut.

Jean-François ;)
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

Avatar de l’utilisateur
Miaou
Messages : 136
Inscription : 01 août 2010, 14:42
Localisation : France

Re: D8 et D16

Messagepar Miaou » 20 août 2010, 17:24

Denis a écrit :Plutôt que la commenter explicitement, je vais essayer de t'expliquer ce qui m'agace dans la cartomancie. Essentiellement, ce qui m'agace, c'est la tentative que j'y vois de tirer de l'information là où il n'y en a pas.
D'accord pour les cartes, mais accordez-moi qu'il y en a dans les lasagnes... :mrgreen:
Ton "métier" est celui d'une sorte d'expert-conseil dans les choses de la vie. Un peu comme un psychologue ou un psychanalyste qui aide son client en le faisant parler des choses qui le préoccupent.
Il n'y a pas de code ape pour la voyance, et en l'occurrence je me suis déclarée comme "conseils aux particuliers". Je suis d'accord avec le côté expert conseil. Par contre, la ou il y a malentendu, c'est que nous ne faisons pas parler les gens. Bien sur qu'il y a un échange, sinon on ne pourrait pas avancer, mais c'est le voyant qui parle 80% du temps.
je veux bien admettre qu'une secousse aléatoire, c'est mieux que pas de secousse du tout. Commencer un dessin en traçant quelques grands traits au hasard sur le canevas, ça décoince du syndrome de la page blanche.
En ce qui me concerne, mes cartes m'aident à prendre les choses "dans l'ordre", c'est à dire un point de départ sur un angle de problématique. Effectivement comme débuter une page blanche. Il est plus facile de laisser le hasard décider par quel bout on va prendre les choses.
Une fois que j'ai mon point de départ, je trace ma voie.

Il n'est pas rare que je passe des consultations entières à brasser mon jeu de cartes sans faire d'autre tirage que celui du début.
N'empêche que je suis convaincu que les cartes tirées ne fournissent aucune information. Strictement aucune. Et que si on en avait tiré d'autres, ça aurait mieux marché dans 50% des cas (et moins bien marché dans les autres 50%).
Non parce que, justement, en voyance les cartes tirées n'ont pas *vraiment* d'importance

Par exemple, pour reprendre l'exemple du redico sur le chariot et son interprétation "déménagement". Cette carte peut être interprétée ainsi, mais sur le reste du jeu je ne trouve que 8 cartes que je n'oserais pas interpréter de la sorte. (c'est à dire que 14 des 22 cartes peuvent m'inspirer un déménagement) -- A partir de la, le calcul est vite fait: sur une séance ordinaire (environ une dizaine de tirages de 3 cartes chacun) il est pratiquement impossible de ne pas avoir l'occasion d'interpréter au moins une carte dans ce sens.
Je ne le fais pourtant que relativement rarement, parce que les déménagements ne sont pas non plus si courants... Je suis incapable de vous dire pourquoi, parfois, j'interprète telle carte dans un sens précis plutôt qu'un autre. Comme je vous l'ai dit, j'y vois une forme de lecture à froid inconsciente. Les cartes m'aident parce que certains détails vont me sauter aux yeux.
Je suis convaincu que, sur De16, tu es tordue à 90%.
Un bon cartomancien fera dire ce qu'il veut à un tirage, quel qu'il soit. Donc les cartes qui sont tirés n'ont pas *cette* importance.

Je sais ça peut paraitre contradictoire avec ce que je dis plus haut, mais il faut garder en mémoire que l'on interprète toujours que certains aspects des cartes. La raison du choix d'interprétation (de tel aspect plutôt que de tel autre) à pour moi tout à voir avec la situation de la personne. Donc, même sur deux tirages différents, l'interprétation restera très proche.
Sauf si la personne est incompétente, mais c'est une autre histoire.

Ptoufle a écrit :Si à la place de "voyante", tu mettais "psychologue" sur ta porte d'entrée, ça aurait la même signification pour toi, non ?
Je pourrais aussi bien mettre prof de danse ou fleuriste, à ce niveau là... Non, ça n'a pas grand chose à voir.
Cf plus haut: la voyante parle, le psychologue écoute.
L'approche du professionnel comme la démarche du client n'ont qui plus est rien à voir.
C'est une contradiction, il faut choisir entre "analyse" et absence de raisonnement ou déduction. De ce que tu décrits plus bas, il n'y a que raisonnements et déductions.
Le mot est mal choisi, mais il était minuit passé et je n'en voyais pas d'autre. Si vous avez une idée, et si elle me parait convenir, j'édite et je remplace.

Kobold a écrit :Cependant je ne vois pas de voyance dans ce que tu décris.
hummm... Peut-être parce que je n'y crois pas? :roll:
Ce que j'appelle voyance, c'est ce qui existe (IRL), ce que je fais. Ni plus ni moins.

Zwielicht a écrit :Contrairement à Miaou, Kepler69 ne pousse pas l'autocritique (ce n'est pas du tout de l'autocritique quand on s'y penche, mais ça y ressemble) assez loin pour avouer que n'importe quel "support" ferait l'affaire pour faire cette introspection (lasagne aux épinards).
Je l'avoue, il m'arrive de troller sur des forum de voyance, -oui, bon, à chacun ses têtes à claques- j'avais sorti le coup des lasagnes à cause d'une collègue "médium pure bla bla" mais d'un pédant insupportable. Elle avait pondu tout un post sur le terme "pouvez-vous en dire autant, pouvez-vous en faire autant", d'où ma réponse circonstanciée "Et bien moi, je lis l'avenir dans les lasagnes aux épinards. Pouvez-vous en dire autant?" ... ;)

Cela étant, c'est un fait que n'importe quel support peut faire l'affaire. La quantité extraordinaire de mancies répertoriées tend à le prouver concrètement. Un jour, peut être, j'écrirais un livre sur des formes nouvelles de divination: lasagnes certes, mais aussi lentilles, choucroute, pot-au-feu... Et pourquoi pas traces de doigts sur les vitres de la voiture, codes barres dans les magasins, cartes pokémon (évidemment), faux plis sur les chemises, etc.
42 est de toute évidence la réponse. Mais quelle est la question?

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18619
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Zéro information

Messagepar Denis » 21 août 2010, 00:44


Salut Miaou,

Forcément, je ne commenterai pas tout.

Tu dis :
Denis a écrit :ce qui m'agace [dans la cartomancie], c'est la tentative que j'y vois de tirer de l'information là où il n'y en a pas.
D'accord pour les cartes, mais accordez-moi qu'il y en a dans les lasagnes... :mrgreen:

Si tu es d'accord que la carte tirée ne contient~fournit aucune information concernant l'objet de la consultation, pourquoi ne pas appliquer la Loi 15 sur D1 et remplacer ton 50% par 0% ?

    D1 : La carte tirée fournit une information concernant la meilleure décision à prendre.
    Miaou : 50%* | Denis : 0% | Quivoudra : %
    *Aussi pertinant que tirer à pile ou face: sur un oui/non, il y a une chance sur deux pour que la réponse soit pertinente

Pas par 5%. Pas par 1%, ni par 0.001%.

Par 0%.

C'est pareil pour la température qu'il fait dehors. La carte tirée au hasard ne contient~fournit aucune information concernant cette température.

Ça, tu l'as déjà pratiquement admis (suffit de remplacer la carte par un dé) en D4 :

    D4 : Le résultat du lancement d'un dé fournit une information sur la température qu'il fait dehors.
    Miaou : 0%* | Denis : 0% | yquemener : % | Quivoudra : %
    *Sauf, bien entendu, dans le cadre d'une partie de JDR. Mais il s'agit alors d'un "extérieur" relatif à l'environnement des PJs.

Je m'étonne que tu aies du mal à voir~admettre que c'est pareil. C'est le même "zéro information" dans D1 que dans D4. Et s'il y a 6 cartes tirées, plutôt qu'une seule, 6x0 = 0.

Miaou a écrit :en voyance les cartes tirées n'ont pas *vraiment* d'importance
(...)
même sur deux tirages différents, l'interprétation restera très proche.
Sauf si la personne est incompétente, mais c'est une autre histoire.

La seule utilité des cartes, c'est de donner une "secousse aléatoire" à l'inspiration et stimuler le discours. Tu pourrais faire la même chose en tirant un mot au hasard, en coupant un dictionnaire. En moins multiplement évocateur, évidemment, mais c'est le même principe et le même "zéro information".

La principale information que te donne une carte tirée au hasard porte sur le talent graphique de l'artiste qui l'a dessinée, cette carte. Aussi, elle peut te dire à quel point tes vieilles cartes sont défraîchies. Elle peut aussi raviver, chez toi, des souvenirs ponctuels associés à cette carte. Et tes lasagnes peuvent t'informer sur les talents culinaires du cook. Mais tout ça n'a aucun rapport avec l'objet de la consultation : les déboires amoureux de ta cliente. À moins que ça soit elle, la cooke.

Tu dis :
Bien sur qu'il y a un échange, sinon on ne pourrait pas avancer, mais c'est le voyant qui parle 80% du temps.

C'est dans le 20% qui reste, quand c'est le client qui s'exprime et se révèle, que tu trouves toute l'information qui t'es utile. Le 0% reçu des cartes n'ajoute strictement rien.

Une secousse aléatoire, ça n'informe pas. C'est aveugle, ça ne sait rien, et ça ne fait que secouer.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
Ptoufle
Messages : 1985
Inscription : 13 juin 2007, 19:40
Localisation : Blois, France

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar Ptoufle » 21 août 2010, 18:24

Miaou a écrit :Dernière en date que j'ai eu dans le goût: un climat incestueux m'apparait entre la petite amie de mon client et le père de celle-ci, il me confirme qu'une de ses questions était de savoir si le beau-père l'avait violée quand elle était enfant. Ma foi.
Sauf qu'ici le "climat incestueux" peut très bien avoir été suggéré par le comportement, le discours du client. Le serpent qui se mord la queue. As-tu la moindre idée de ce qu'une confirmation de l'inceste (pifométrique puisque finalement la méthode de voyance que tu décrits n'est pas grand chose d'autre que de l'auriculomancie) au client peut créer comme situation dramatique, si l'inceste est de plus imaginaire ?
Miaou a écrit :Je pourrais aussi bien mettre prof de danse ou fleuriste, à ce niveau là... Non, ça n'a pas grand chose à voir.
Cf plus haut: la voyante parle, le psychologue écoute.
L'approche du professionnel comme la démarche du client n'ont qui plus est rien à voir.
Il me semble que la profession de psychologue a bien évolué, la psychanalyse n'est plus au gout du jour, les psychologues parlent. Mais c'est vrai qu'ils écoutent leurs patients. Ca évite de faire de la psychologie de bazard et de stéréotyper les situations comme une revue féminine, ou une voyante en l'occurrence.
Miaou a écrit :Bien sur qu'il y a un échange, sinon on ne pourrait pas avancer, mais c'est le voyant qui parle 80% du temps.
Effectivement, ce n'est pas de "psychologue" dont il faudrait parler, mais de coiffeur. Sauf que le coiffeur ne prend que dans les 20€ et en plus il coupe les cheveux...
"The greatest enemy of knowledge is not ignorance ; it is the illusion of knowledge"
Stephen Hawking

yquemener
Messages : 2261
Inscription : 09 août 2010, 07:06

Re: D8 et D16

Messagepar yquemener » 22 août 2010, 11:46

Miaou a écrit :Un bon cartomancien fera dire ce qu'il veut à un tirage, quel qu'il soit. Donc les cartes qui sont tirés n'ont pas *cette* importance.

Je sais ça peut paraitre contradictoire avec ce que je dis plus haut, mais il faut garder en mémoire que l'on interprète toujours que certains aspects des cartes. La raison du choix d'interprétation (de tel aspect plutôt que de tel autre) à pour moi tout à voir avec la situation de la personne. Donc, même sur deux tirages différents, l'interprétation restera très proche.
Que penserais tu de cette formulation ?
"Les cartes servent à décider du sujet de la conversation et à lui donner une impulsion initiale. En fonction du tirage on parlera plutôt changements, stabilité, passion, désirs mais elles ne disent pas ce qu'il faut dire précisément dans la consultation."
Un peu comme si tu venais au cinéma pour voir chaque fois un film différent. Quelqu'un qui est troublé par des choses dans sa vie, je suppose qu'il y a matière à plusieurs consultations pour tout démêler (c'est combien de temps typiquement une consultation d'ailleurs ? 15 minutes ? 1 heure ? ). Un tirage "changement-amour-famille" (je dis sûrement n'importe quoi) va logiquement amener à une conversation différente de "réussite-mysticisme-féminité" mais ne devrait pas changer le "diagnostique".

Avatar de l’utilisateur
Miaou
Messages : 136
Inscription : 01 août 2010, 14:42
Localisation : France

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar Miaou » 23 août 2010, 07:05

Sauf qu'ici le "climat incestueux" peut très bien avoir été suggéré par le comportement, le discours du client.
Pas à ma connaissance, ou du moins, si c'est le cas, je n'en perçois pas le cheminement.
As-tu la moindre idée de ce qu'une confirmation de l'inceste au client peut créer comme situation dramatique, si l'inceste est de plus imaginaire ?
Si j'ai classé ça dans les cas ou "La question est d'une lourdeur telle que sa formulation coupe toute *possibilité* de réponse: 5% des consultations" il y a peut-être une raison, non?
Merci de ne pas me prendre pour une débile. :evil:

D'une part, sur ce cas précis, le climat incestueux était clairement avéré. Et, comme dit, j'ai refusé de répondre à la question (sur savoir si il ne s'agissait que d'un climat incestueux, ou si il y avait réellement eu viol).
D'autre part, il ne m'est JAMAIS arrivé de parler à un consultant ou une consultante de sujets graves dans le style SANS que le consultant enchaine sur tout un tas de faits et anecdotes concrètes se rapportant au drame. (Dans les nuances données, bien entendu). Et si il y a bien une chose dont je sois sure, c'est que cet état de fait n'a rien à devoir un hasard
Mais c'est vrai qu'ils écoutent leurs patients. Ca évite de faire de la psychologie de bazard
En vérité, ce sont des psychologues qui m'ont convaincue de la nature particulière de mes facultés. J'étais allé en voir un dans la démarche de me prouver que n'importe qui pouvait analyser aussi finement les personnes que ce que je suis capable de faire. Bon. J'en a eu trois au final. Et cela m'a permis de réaliser a quel point on pouvait être gravement à côté de la plaque. Mais l'échec critique confirmé, le trois fois un sur D20. Quelque chose d'impressionnant.

En fait, encore aujourd'hui, je ne comprend pas comme il est possible de se tromper autant sur une personne, après autant d'heures de travail d'écoute. Les test de personnalité de femme actuelle font mieux.

Ce qui ne signifie pas que je pense qu'il n'existe pas de bons psy. Je n'en ai jamais rencontré, mais c'est une autre question. Cela étant, entre ceux que j'ai vu (intéressant) - ceux que ma meilleure amie à pu voir a une époque (et qui ont plutôt aggravé ses problèmes, elle a commencé à aller mieux après avoir arrêté tout net d'y aller) et les quelques débiles profonds qui ont pu prendre soin de personnes de mon entourage (tel celui qui prescrivait des calmants à une personne qui s'en servait pour tenter de se suicider, bon, une fois... Ca va, mais trois TS de suite sur le même concept avant de réagir, huuuuuuhh, comment dire? Non en fait) ou l'autre abruti de pédopsychiatre "votre camarade de classe à réussi son suicide, et après, ce n'est pas une personne de votre famille donc vous ne devez pas vous soucier de ça" (han han mais bien sur) pour ne citer que deux des plus allumés. Bon. Bref.
Vraiment, pas de quoi mépriser son prochain à priori.
et de stéréotyper les situations comme une revue féminine, ou une voyante en l'occurrence.
Les stéréotypes débiles, j'ai vu ça chez des psychiatres, comme dit, je sais que je ne le fais pas, personnellement. Justement parce que ça n'avance à rien.

Il serait bien d'arrêter de croire que, parce que je suis voyante, je n'ai pas fait d'études.
le coiffeur ne prend que dans les 20€ et en plus il coupe les cheveux...
Soit il y a un problème de méconnaissance des tarifs (homme-femmes en l'occurrence) soit c'est fichtrement moins cher au canada.
J'ai fait une fois estimer le genre de coiffure que je peux avoir besoin de faire réaliser par un pro. On m'a dit 180€ minimum. J'ai abandonné l'idée, ce d'autant plus que je ne suis pas persuadée que le coiffeur fasse tellement mieux que moi sur ce terrain, ils ne reçoivent pas de formation en coiffure historique.

@yquemener : je répondrais plus tard à votre post, là il faut que je fille.
42 est de toute évidence la réponse. Mais quelle est la question?

Avatar de l’utilisateur
Ptoufle
Messages : 1985
Inscription : 13 juin 2007, 19:40
Localisation : Blois, France

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar Ptoufle » 23 août 2010, 08:21

Miaou a écrit :D'une part, sur ce cas précis, le climat incestueux était clairement avéré. Et, comme dit, j'ai refusé de répondre à la question (sur savoir si il ne s'agissait que d'un climat incestueux, ou si il y avait réellement eu viol).
Avéré par le client lui-même ? sinon avéré par quoi ?

Miaou a écrit :D'autre part, il ne m'est JAMAIS arrivé de parler à un consultant ou une consultante de sujets graves dans le style SANS que le consultant enchaine sur tout un tas de faits et anecdotes concrètes se rapportant au drame.
Tiens, on passe du "client" au "consultant"...

Miaou a écrit :
Mais c'est vrai qu'ils écoutent leurs patients. Ca évite de faire de la psychologie de bazard
En vérité, ce sont des psychologues qui m'ont convaincue de la nature particulière de mes facultés. J'étais allé en voir un dans la démarche de me prouver que n'importe qui pouvait analyser aussi finement les personnes que ce que je suis capable de faire. Bon. J'en a eu trois au final. Et cela m'a permis de réaliser a quel point on pouvait être gravement à côté de la plaque. Mais l'échec critique confirmé, le trois fois un sur D20. Quelque chose d'impressionnant.
Cela ne me surprends pas dans la mesure où les voyants/medium/etc sont très souvent imbus d'eux-mêmes pour affirmer et vendre leur "talent". Et le suivi des "client/consultants/pigeons" étant ce qu'il est, rien ne prouve que tu fais mieux, hormis l'auto-persuasion du pigeon.

Miaou a écrit :Ce qui ne signifie pas que je pense qu'il n'existe pas de bons psy. Je n'en ai jamais rencontré, mais c'est une autre question.
Ils sont en tous cas mieux armés pour faire mieux que le hasard, ce qui n'est pas le cas des "confidents" à 70€.
Miaou a écrit :Les stéréotypes débiles, j'ai vu ça chez des psychiatres, comme dit, je sais que je ne le fais pas, personnellement. Justement parce que ça n'avance à rien.
C'est pourtant exactement le cas des exemples auxquels tu as fait allusion plus haut.

Miaou a écrit :Il serait bien d'arrêter de croire que, parce que je suis voyante, je n'ai pas fait d'études.
Ce qu'il est inutile de préciser si tes études ne se réfèrent pas à ton activité professionnelle.

Miaou a écrit :
le coiffeur ne prend que dans les 20€ et en plus il coupe les cheveux...
Soit il y a un problème de méconnaissance des tarifs (homme-femmes en l'occurrence) soit c'est fichtrement moins cher au canada.
J'ai fait une fois estimer le genre de coiffure que je peux avoir besoin de faire réaliser par un pro. On m'a dit 180€ minimum. J'ai abandonné l'idée, ce d'autant plus que je ne suis pas persuadée que le coiffeur fasse tellement mieux que moi sur ce terrain, ils ne reçoivent pas de formation en coiffure historique.
:ouch: Il ne me viendrai pas à l'esprit d'évaluer le prix moyen d'une voiture sur celui de la dernière Maseratti. Pour 20€ ou moins en France on a une coupe correcte pour un homme (22€ en région parisienne, 16-20€ en province). Si on n'est pas trop coquette c'est une trentaine d'euro pour une femme.
"The greatest enemy of knowledge is not ignorance ; it is the illusion of knowledge"
Stephen Hawking

Avatar de l’utilisateur
Miaou
Messages : 136
Inscription : 01 août 2010, 14:42
Localisation : France

Re: D8 et D16

Messagepar Miaou » 23 août 2010, 09:40

yquemener a écrit :"Les cartes servent à décider du sujet de la conversation et à lui donner une impulsion initiale. En fonction du tirage on parlera plutôt changements, stabilité, passion, désirs mais elles ne disent pas ce qu'il faut dire précisément dans la consultation."
C'est très juste.
Quelqu'un qui est troublé par des choses dans sa vie, je suppose qu'il y a matière à plusieurs consultations pour tout démêler
En général, je refuse de prendre une même personne en consultation dans un laps de temps trop court. Ca ne sert pas à grand chose, car on se répète en ce cas.
c'est combien de temps typiquement une consultation d'ailleurs ? 15 minutes ? 1 heure ?
Tout dépend de la situation. Pour un tour complet, une heure est généralement suffisant, mais il m'arrive fréquemment de dépasser. Dans la mesure du possible, j'essaye toujours de faire en sorte que mes clients puissent aborder tous les sujets qui les préoccupent.
Un tirage "changement-amour-famille" (je dis sûrement n'importe quoi) va logiquement amener à une conversation différente de "réussite-mysticisme-féminité" mais ne devrait pas changer le "diagnostique".
Oui, c'est très exactement ça. Comme deux tirs différents sur la même cible. Le chemin pour y parvenir est assez secondaire.
42 est de toute évidence la réponse. Mais quelle est la question?

Avatar de l’utilisateur
Miaou
Messages : 136
Inscription : 01 août 2010, 14:42
Localisation : France

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar Miaou » 23 août 2010, 10:28

Ptoufle a écrit :Avéré par le client lui-même ? sinon avéré par quoi ?
Genre sa nana est suivi par un psy depuis x années à cause de ce problème, il y a d'autres choses mais bon l'histoire de s'en tenir au "symptôme" le plus rationnel et le moins sujet à interprétation.
Tiens, on passe du "client" au "consultant"...
En fait, on appelle nos clients des "consultants", mais c'est une utilisation très vieillie du terme (qui n'a plus cours à l'heure actuelle sauf dans le cadre de la voyance) du coup j'essaye d'éviter d'utiliser le terme quand je parle à des personnes extérieurs. Simple question d'accorder le vocabulaire.
Bon, après, comme il n'est pas naturel pour moi de parler de "client", ça donne ce que ça donne.
Et le suivi des "client/consultants/pigeons" étant ce qu'il est, rien ne prouve que tu fais mieux, hormis l'auto-persuasion du pigeon.
Bhah, j'aurais pu me suicider dans le mois de l'arrêt du suivi (par le psy) qu'il ne serait toujours pas au courant.
Il doit y avoir un bug quelque part, mais sérieusement, avec toutes les personnes que je connais qui consultent des psy, je n'ai pas encore entendu parler de suivi après l'arrêt des consultations. Et ce quelque soit la manière dont se sont arrêtés les consultations.
Naïvement peut être, j'ai toujours cru que c'était parce que les psy avaient autre chose à faire que passer leur temps à rappeler les gens pour prendre des nouvelles. Ce serait en vérité un manquement à l'éthique la plus élémentaire? Oh bha oh alors...
Ils sont en tous cas mieux armés pour faire mieux que le hasard, ce qui n'est pas le cas des "confidents" à 70€.
Mieux armés peut être, mais ceux dont je parlais ont fait moins bien. C'est ce que je leur reproche, cela étant.
Je ne me base pas sur le hasard pour faire mes consultations. Le hasard ne permet pas de tomber juste sur des affirmations précises. Genre: "vous êtes principal de collège ou lycée" "vous êtes en procès avec votre ancien employeur" "la maison de votre mère se vend mal" etc, je prend des exemples récents parmi d'autres.
Comme dit, je ne pense pas qu'il y ait un sixième sens derrière ça.
C'est pourtant exactement le cas des exemples auxquels tu as fait allusion plus haut.
Heureuse de savoir que l'inceste et les violences conjugales sont des stéréotypes débiles. :ouch:
Pour les histoires d'amour, il est vrai que, superficiellement, on voit toujours le même genre de situation dans l'impasse. Mais superficiellement uniquement. Comme dit plus haut, dans le résumé global que j'ai fait je vous passe la partie démêlage de nœuds. Justement parce que c'est une partie très spécifique, que l'on ne peut pas généraliser. Alors que les problèmes apparents (ouin il me trompe, ouin il est parti, ouin il me promet depuis 15 ans qu'il va divorcer, ouin j'ai personne dans ma vie, etc) sont faciles à caricaturer. Ce que j'ai effectivement fait dans l'exemple en illustration. Je pensais avoir écrit clairement qu'il s'agissait d'un résumé...
Ce qu'il est inutile de préciser si tes études ne se réfèrent pas à ton activité professionnelle.
Huh, il n'y a pas d'études spécifiques à la voyance. La question est absurde.
Par contre le fait d'aller jusqu'en master donne une aisance et une habitude du travail de recherche et d'analyse, ainsi qu'une certaine rigueur. Ce pourquoi, d'ailleurs, il existe ce que l'on appelle les "équivalences". On gagne une année ou deux suivant le cas.
C'est ce que je voulais signaler.
Pour 20€ ou moins en France on a une coupe correcte pour un homme (22€ en région parisienne, 16-20€ en province). Si on n'est pas trop coquette c'est une trentaine d'euro pour une femme.
30€ c'est aussi l'entrée de ma grille de tarif.
Allez trouver un coiffeur qui s'occupe de coiffer des cheveux longs pour un prix décent, si vous réussissez ça m'intéresse. On leur demande le moindre truc, même un simple chignon 1902, on tombe dans la carte "coiffures de mariées". C'est très désespérant.
Je ne considère pas qu'une coiffure que je suis capable de me faire moi-même en 10 minutes mérite les prix de ce genre de carte. Pour la coiffure type 1770, ok, une bonne heure est nécessaire: mais ça ne justifie pas spécialement l'écart de tarifs.

Enfin, en bref: je ne comparais pas les prix sur une idée de coquetterie déplacée, mais vis-à-vis de ce que je suis capable de faire en coiffure - soit en somme ce qui peut m'intéresser chez un coiffeur. Bon, bin, le genre de coiffure que je portais hier par exemple ils demandent 180€. C'est comme ça. Les coiffeurs ne font juste pas les cheveux longs à un prix décent. Ce pourquoi je trouve votre comparaison absurde et hors-sujet.
42 est de toute évidence la réponse. Mais quelle est la question?

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18619
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Anecdotes enjolivées ?

Messagepar Denis » 23 août 2010, 12:12


Salut Miaou,

Tu dis :
Je ne me base pas sur le hasard pour faire mes consultations. Le hasard ne permet pas de tomber juste sur des affirmations précises. Genre: "vous êtes principal de collège ou lycée" "vous êtes en procès avec votre ancien employeur" "la maison de votre mère se vend mal" etc, je prend des exemples récents parmi d'autres.

J'ai la nette impression que tu enjolives tes anecdotes.

Si tu avais enregistré les consultations (en video) on verrait probablement de quelles façons ces thèmes "pointus" se sont introduits dans les dialogues.

J'ai aussi l'impression que les trois "hits" que tu rapportes sont plus l'exception que la règle.

Moi, aux quilles, il m'est arrivé (plus que 3 fois) de réaliser un abat. Si je ne rapporte que ces bons coups, je donne la fausse impression que c'est la norme et que, aux quilles, je suis un champion.

T'arrive-t-il d'énoncer des affirmations qui plantent ? Comme "vous revenez d'un voyage en Italie" alors que c'est complètement faux.

En sélectionnant tes données, et en enjolivant tes anecdotes, tu fausses doublement l'évaluation objective de tes performances.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
Miaou
Messages : 136
Inscription : 01 août 2010, 14:42
Localisation : France

Re: Anecdotes enjolivées ?

Messagepar Miaou » 23 août 2010, 12:52

Denis a écrit :Si tu avais enregistré les consultations (en video) on verrait probablement de quelles façons ces thèmes "pointus" se sont introduits dans les dialogues.
Pour le proviseur, le contexte était que je parlais de problèmes qu'il avait au travail. La gestion d'une équipe était ressortie dès le début de la consultation (c'est à dire au moment ou j'avais principalement comme infos une date de naissance et des détails genre une couleur, cinq nombres, trois cartes), et je me retrouve avec des problèmes causés de faute d'un tiers dont mon client se trouvait devoir assumer la responsabilité. Il me l'a confirmé, et il m'est apparu comme une évidence qu'il était principal d'un collège lycée. Donc ce n'est pas ex-nihilo: des problèmes de ce genre sont clairement des problèmes de principal de collège-lycée. (La description de son problème de responsabilité était plus fouillée que ce que j'écris ici, je précise.)

Pour la maison, bon, une maison en vente c'est assez souvent que ça ressort. C'est un problème pour lequel pas mal de monde consulte. Là, il y avait une brouille de famille qui apparaissait en plus, et cette maison qui semblait "détachée". D'où la conclusion "logique". Comme pour le proviseur, il y avait eu un échange (de "oui oui, c'est ça", mais un échange).

Enfin, pour le procès à l'employeur, je n'ai pas compris. Ordinairement, (comme dans les exemple plus haut), il y a une discussion, la bin; j'ai sorti ça de suite parce que c'était évident. (à mon sens) je ne sais pas du tout sur quoi je me suis appuyée pour le voir.

J'ai aussi l'impression que les trois "hits" que tu rapportes sont plus l'exception que la règle.
Je n'ai pas d'explication pour environ 20% de mes réussites. Justement parce qu'elles sont "trop belles". Mais donc, la réponse est: bien, une fois sur 5 je fais "carton plein" dans ce sens. Ce qui ne m'empêche pas de penser qu'une explication rationnelle existe.
T'arrive-t-il d'énoncer des affirmations qui plantent ? Comme "vous revenez d'un voyage en Italie" alors que c'est complètement faux.
Oui, dans ce cas je rembourse. J'ai effectué 12 remboursements depuis le début de l'année.

Ce qui arrive relativement souvent, par contre, c'est que j'aie raison (strictement parlant) sur une affirmation tant bien que mon ou ma cliente prétende le contraire (dans un premier temps).
Exemple: juste là tout à l'heure, la consultation que je viens de finir. Bon, consultation sur le sentimental, je vois une rupture difficile en cours (soit) ce qui n'est pas la meilleure entrée en matière (parce qu'a ce moment là, c'est à dire le tout début de la consultation, je ne sais pas quel est le regard de la personne sur son histoire) je lui dit donc "vous êtes en couple" elle me répond que non. (La première réflexion qui vient dans ces cas la c'est: "oh le plantage potentiel qui tue") - Donc, je lui demande si elle vient de rompre dans ce cas, elle me dit oui. Là, je me retrouve avec un problème car j'ai deux dates en tête: il y a dix jours, et il y a deux mois. Comme je sens son ex vraiment toujours à ses côtés, je lui demande si c'était il y a dix jours, et "non" encore (c'est le moment de la seconde réflexion: "là c'est pas possible, je vais devoir la rembourser") -- Elle me dit alors que la décision a été pris il y a a peu près deux mois, mais que rien n'est fait encore. -- C'est à dire qu'elle est toujours en couple, concrètement, et en train de rompre. Bon. Sa seconde question concernait une rencontre qu'elle à fait il y a dix jours. (ah, hon).

En sélectionnant tes données, et en enjolivant tes anecdotes, tu fausses doublement l'évaluation objective de tes performances.
Ce genre d'anecdote m'arrive deux à trois fois par semaine. Facilement.
Ce n'est pas la majorité des consultations (80% du temps, ce que je dis me parait parfaitement explicable juste par la lecture à froid inconsciente) mais c'est suffisamment non négligeable pour que je n'attribue pas ce fait au hasard ou à la chance.
C'est tout ce que je cherchais à démontrer. Pas de hasard. Mais une méthode.
42 est de toute évidence la réponse. Mais quelle est la question?

Avatar de l’utilisateur
Hallucigenia
Modérateur
Modérateur
Messages : 4879
Inscription : 02 févr. 2006, 05:24
Localisation : Mer cambrienne

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar Hallucigenia » 23 août 2010, 17:35

Salut Miaou,

Puisque tu sembles prête à jouer cartes (de tarot) sur tables, j'ai quelques questions bassement matérielles qui me turlupinent.

J'aimerais bien savoir, concrètement, combien te rapporte ton activité de voyante. Accepterais-tu de nous indiquer approximativement combien tu gagnes chaque mois ? (en brut et en net)

Et également, combien d'heures par jour tu travailles, et le nombre de clients quotidiens moyens qui viennent bénéficier de tes services.

Ne connaissant vraiment pas grand-chose à ton métier, ça me permettrait de m'en faire une meilleure idée.

Amicalement,
Hallu

Damien26
Messages : 951
Inscription : 17 déc. 2007, 08:00

Re: Anecdotes enjolivées ?

Messagepar Damien26 » 24 août 2010, 02:39

Miaou a écrit :Oui, dans ce cas je rembourse. J'ai effectué 12 remboursements depuis le début de l'année.
Ca me rappelle ce que je fais aussi pour mes prédictions aux futures mamans sur le sexe de leur progéniture. Pour 100 euros je leur prédis le sexe de leur futur enfant à naitre. Lorsque je me trompe (48.8% des fois environ) je les rembourse. Plus de la moitié de mes "clientes" confirment mes qualités de voyant et la quasi totalité me trouvent honnête.

Avatar de l’utilisateur
Homère
Messages : 371
Inscription : 31 mars 2008, 07:37
Localisation : Royaume-Uni

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar Homère » 24 août 2010, 08:45

Bonjour Miaou,
Miaou a écrit :En vérité, ce sont des psychologues qui m'ont convaincue de la nature particulière de mes facultés. J'étais allé en voir un dans la démarche de me prouver que n'importe qui pouvait analyser aussi finement les personnes que ce que je suis capable de faire. Bon. J'en a eu trois au final. Et cela m'a permis de réaliser a quel point on pouvait être gravement à côté de la plaque. Mais l'échec critique confirmé, le trois fois un sur D20. Quelque chose d'impressionnant.

Quelle chance nous avons sur ce forum. Heureusement que vous êtes là pour nous ouvrir les yeux sur l’incompétence, et des psychologues, et des psychiatres.

Pourtant,

Je suis proche de dire que vous battez le hasard avec une telle concentration de.. je cite l’un de vos charmants qualificatifs:
Miaou a écrit :les quelques débiles profonds


C’est de la délation borderline votre discours non?

Comme vous l’annonciez, c’est 70 euros/l’heure. Finalement je découvre sur ce fil un possible adoucissement à 30 euros / ? . Quelle promotion! Et en si peu de temps. C’est intriguant..

Les croyances de vos clients ont influencé votre pancarte, vous les appâtez chez la voyante[donc vous], leur tirez les cartes, histoire de créer une atmosphère. Les soulagez de 70 euros / heure ou 30 euros / ? et venez un beau jour sur un forum sceptique justifier (à qui finalement?) par de beaux verbes que vous êtes une voyante intègre et honnête.

Mais le processus, dont vous ne cacher pas les détails, suit une stratégie trompeuse. Vous laissez délibérement ce client croire en la voyance jusqu'au seuil de votre porte, avec votre parole seule, puis vos cartes sont là pour en rajouter une couche. Un fossé béant sépare les actes de vos paroles

Je pensais bien toucher quelque chose en parlant d’éthique professionnelle. Vous pouvez toujours tenter d’esquiver en invoquant le trollisme, nous sommes en démocratie après tout.

Votre profession n’a aucune crédibilité pour l’instant. Et à lire votre mépris envers les médecins et psychologues tout en vous sublimant au passage, à de quoi laisser perplexe sur votre méthodologie de divination non-magique par les cartes et la lecture à froid innocente inconsciente de clients bien informés, bien entendu.

Homère, :a1:

Avatar de l’utilisateur
Ptoufle
Messages : 1985
Inscription : 13 juin 2007, 19:40
Localisation : Blois, France

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar Ptoufle » 24 août 2010, 09:53

Miaou a écrit :
Ptoufle a écrit :Avéré par le client lui-même ? sinon avéré par quoi ?
Genre sa nana est suivi par un psy depuis x années à cause de ce problème, il y a d'autres choses mais bon l'histoire de s'en tenir au "symptôme" le plus rationnel et le moins sujet à interprétation.
Donc information donnée par le client.
Miaou a écrit :
Et le suivi des "client/consultants/pigeons" étant ce qu'il est, rien ne prouve que tu fais mieux, hormis l'auto-persuasion du pigeon.
Bhah, j'aurais pu me suicider dans le mois de l'arrêt du suivi (par le psy) qu'il ne serait toujours pas au courant.
Il doit y avoir un bug quelque part, mais sérieusement, avec toutes les personnes que je connais qui consultent des psy, je n'ai pas encore entendu parler de suivi après l'arrêt des consultations. Et ce quelque soit la manière dont se sont arrêtés les consultations.
Ben oui mais sur plusieurs consultations déjà y'a moyen de suivre.

Miaou a écrit :Je ne me base pas sur le hasard pour faire mes consultations. Le hasard ne permet pas de tomber juste sur des affirmations précises. Genre: "vous êtes principal de collège ou lycée" "vous êtes en procès avec votre ancien employeur" "la maison de votre mère se vend mal" etc, je prend des exemples récents parmi d'autres.
En gros tu joues aux devinettes pendant un moment et ensuite tu donnes tes conseils basés sur ta grande expérience de la vie ?...

Miaou a écrit :
Ce qu'il est inutile de préciser si tes études ne se réfèrent pas à ton activité professionnelle.
Huh, il n'y a pas d'études spécifiques à la voyance.
Il y a des formations qui peuvent servir à la pratique du "coaching" : psychologie, sciences sociales.
Miaou a écrit :Par contre le fait d'aller jusqu'en master donne une aisance et une habitude du travail de recherche et d'analyse, ainsi qu'une certaine rigueur.
Oui c'est ce qu'on vend dans un CV pour son entretien (ou pour passer d'une filière à l'autre si elles sont proches comme tu le dis). mais à l'arrivée un master de physique quantique n'aidera pas beaucoup à comprendre la sociologie.

Miaou a écrit :Je ne considère pas qu'une coiffure que je suis capable de me faire moi-même en 10 minutes mérite les prix de ce genre de carte. Pour la coiffure type 1770, ok, une bonne heure est nécessaire: mais ça ne justifie pas spécialement l'écart de tarifs.
Enfin, en bref: je ne comparais pas les prix sur une idée de coquetterie déplacée, mais vis-à-vis de ce que je suis capable de faire en coiffure - soit en somme ce qui peut m'intéresser chez un coiffeur. Bon, bin, le genre de coiffure que je portais hier par exemple ils demandent 180€. C'est comme ça. Les coiffeurs ne font juste pas les cheveux longs à un prix décent. Ce pourquoi je trouve votre comparaison absurde et hors-sujet.
Bah voilà, mon rapprochement avec la profession de coiffeur n'est pas si mauvais puisque visiblement tu coiffes mieux que les coiffeurs ! Ton master t'aurais juste permis de réfléchir qu'en troquant une paire de ciseau contre un jeu de carte, tu pourrais gagner plus ?

Ce n'est peut-être pas "psychologue" qui correspond le mieux à l'équivalent de ta conception de la voyance, mais "coach", ce qui est d'ailleurs bien à la mode. Seulement, il est curieux de baser son activité sur le mensonge, puisque tu affirmes toi-même que les cartes n'ont aucune importance et que ce que tu fais n'est pas vraiment de la voyance au sens ésotérique du terme, ce pourquoi pourtant tes clients viennent te voir. Quelle est ta justification de ces mensonges ?
"The greatest enemy of knowledge is not ignorance ; it is the illusion of knowledge"
Stephen Hawking

yquemener
Messages : 2261
Inscription : 09 août 2010, 07:06

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar yquemener » 24 août 2010, 12:17

Ptoufle a écrit :Ce n'est peut-être pas "psychologue" qui correspond le mieux à l'équivalent de ta conception de la voyance, mais "coach", ce qui est d'ailleurs bien à la mode. Seulement, il est curieux de baser son activité sur le mensonge, puisque tu affirmes toi-même que les cartes n'ont aucune importance et que ce que tu fais n'est pas vraiment de la voyance au sens ésotérique du terme, ce pourquoi pourtant tes clients viennent te voir. Quelle est ta justification de ces mensonges ?

Je me pose une question qui me trotte dans la tête depuis que Miaou admet qu'il n'y a rien de divinatoire dans sa technique : A-t-on le droit de priver quelqu'un de son placebo en lui montrant qu'il n'y a rien de magique ? En tant que sceptique, je souhaite qu'on ne me mente pas et je souhaite connaître la vérité, mais si un rebouteux soigne un hypocondriaque avec des placebo, que ce dernier se porte mieux grâce à ça, est ce que le rebouteux, qui ne sait pas soigner le mal profond de l'hypocondriaque (il faudrait un psy) a le devoir moral de lui dire la vérité ? A-t-il le droit de le "soigner" au placebo ? En a-t-il le devoir ?

J'ai l'impression qu'on est dans ce cas là : une "voyance" peut aider à mettre de l'ordre dans une vie, à condition d'y croire. Il faut bien sûr dénoncer les mediums à trois sous qui vont expliquer qu'ils communiquent avec les morts à la télé ou guérissent du cancer par imposition des mains, mais est-il utile/nécessaire/légitime de casser le placebo de quelqu'un qui préfère aller voir une voyante plutôt qu'une assistante sociale ? Vigilance à l'encontre de ceux qui enrôlent dans un mouvement sectaire, mise en garde lorsqu'il s'agit d'une pratique ruineuse amputant un budget modeste, mais sous réserve que Miaou pratique bien ce qu'elle prêche, s'agit-il vraiment d'une pratique dommageable que l'on doit combattre ?

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 5699
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Re: Petit précis de démystification :)

Messagepar Cartaphilus » 24 août 2010, 17:51

Bonjour yquemener, et, avec retard, je salue votre arrivée sur le forum.

Dans votre message, j'interprète la notion de réussite - soigner ou guérir(?) un hypocondriaque - comme une justification a posteriori, fondée sur la seule subjectivité du client consultant ; ce pragmatisme est propice à la dissémination de toutes sortes de conseils transmis par le bouche-à-oreille, de publicités officieuses et de témoignages plus ou moins sincères, avec les risques que cela peut entraîner, dont le premier, et non le moindre, est d'encourager la pensée irrationnelle.

Par ailleurs, l'absence de tout contrôle de cette pratique la fait apparaître comme éthiquement peu recommandable ; Miaou, qui méprise si fort les psychiatres, dont manifestement elle ne connaît que très superficiellement l'exercice, ne subira jamais les affres d'une comparution devant un Conseil de l'Ordre.

Enfin, dernière remarque un peu facile, cette même « ouverture d'esprit » que l'on témoigneraient à l'égard des voyants pourrait s'appliquer d'autres placebos, par exemple à la religion...
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.


Revenir vers « Clairvoyance »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit