Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Le débat infini se poursuit ici
Remarque simple
Messages : 215
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar Remarque simple » 01 août 2014, 11:34

Bonjour,

Je ne crois pas au Dieu, je ne crois pas au diable et je ne crois pas a l’âme.

Le Dieu, le Diable et l’âme sont des concepts humains inventés qui répondaient à plusieurs questions d’ordre moral ou existentiel. Maintenant, en 2014, on a le droit de ne pas croire en ces balivernes.

Si dieu n’existe pas… si l’âme n’existe pas… que reste-t-il? Il reste la vie et on n’a pas besoin d’un Dieu ou d’une âme pour apprécier la vie. Je dirais même que la croyance en un dieu ou en une âme détruit cette appréciation. (Il suffit de lire les atrocités de la torah, de la bible et du coran pour le réaliser.)

Il y a encore tellement de chose qu’on ne comprend pas, mais on n’a pas besoin de la croyance en une âme pour remplir ce vide. Je m’explique.

On connait tous les vers à soie. C’est une forme de vie simple, une chenille, qui sait construire son cocon sans qu’aucuns prédécesseurs ne lui aient enseigné pendant sa vie. La chenille devient une chrysalide et ensuite un papillon qui sait voler et, encore une fois, sans qu’aucuns des ses prédécesseurs ne lui aient enseigné. La chenille n’a pas d’âme, hihihihihi, elle se reproduit et transmet ses bagages génétiques...c’est tout, c’est la vie.

Je ne vous apprends rien, je sais… mais je suis toujours impressionné par les façons de faire de la vie. Je me demande comment cette connaissance (exemple; construire un cocon) peut se transmettre de génération à génération. On sait que l’ADN, l’ARN etc. donnent les instructions pour la formation des cellules, d’organes et de la structure du corps. On ne peut dénier qu’il y a, en plus, une mémoire qui se transmet génétiquement et qui donne les instructions pour la survie de l’être (construction du cocon, savoir voler etc.).

Il n’y a rien de spécial jusqu’ici, ces instructions s’appellent « instinct », mais moi j’aime bien dire la « bioprogrammation ». Je ne connais pas le processus biologique de ce transfert de connaissance et je ne sais pas non plus ce qui est transférer et ce qui ne l’est pas. Par contre, on sait que des drogues peuvent modifier cette bioprogrammation et qu’a la mort de l’être vivant tout disparait, sauf si cet être s’est reproduit.

L’homme est aussi un être qui se reproduit grâce à l’ADN, l’ARN etc. Il est donc facile d’extrapoler en disant qu’une « bioprogrammation» se transmet génétiquement de la même façon. L’homme est beaucoup plus complexe, alors quelles sont les limites et les contrôles de cette bioprogrammation? Je ne sais pas…mais je sais que ce n’est pas l’âme. Cet aspect de l’évolution est fascinant. Comment est-ce réalisable? Les possibilités de recherches dans ce domaine sont inouïes.

A cela, j’ajouterais que l’homme, par rapport aux autres êtres, a développé la chance de réaliser qu’il peut changer cette « bioprogrammation », qu’il peut apprendre, qu’il peut l’améliorer etc. A mes yeux, ce processus est une preuve du merveilleux de l’évolution.

Attention ! Je n’ai pas utilisé le mot pré-programmation, volontairement, pour créer un fossé avec les « religieux scientifiques » qui croient que tout est prévu. Je ne crois pas du tout au « design intelligent » d’un esprit supérieur ou d’êtres extra-terrestres. Ces approches sont à mon avis limitées d’esprits et nuisent à cette conscience que l’homme a développée. Le mot bioprogrammation réfère à l’évolution, au changement, au développement etc. L’âme est un concept inventé pas les humains devant l’incompréhension (qui existe encore mais qui diminue) de ce que nous sommes.

Qu’en pensez-vous ?

mathias
Messages : 1060
Inscription : 24 avr. 2014, 13:38

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar mathias » 02 août 2014, 14:04

Remarque simple a écrit :Bonjour,

Je ne crois pas au Dieu, je ne crois pas au diable et je ne crois pas a l’âme.

Le Dieu, le Diable et l’âme sont des concepts humains inventés qui répondaient à plusieurs questions d’ordre moral ou existentiel. Maintenant, en 2014, on a le droit de ne pas croire en ces balivernes.

Si dieu n’existe pas… si l’âme n’existe pas… que reste-t-il? Il reste la vie et on n’a pas besoin d’un Dieu ou d’une âme pour apprécier la vie......"

Qu’en pensez-vous ?

Bonjour,


L'usage de la gomme, cela sans retenue aucune, va par voie de conséquence, rendre ici sans objet, les posts recouvrant ces sujets; ce que vous ferez demain, n'est ce pas ?
Dernière édition par mathias le 02 août 2014, 16:33, édité 1 fois.

steph
Messages : 603
Inscription : 04 juin 2009, 22:28

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar steph » 02 août 2014, 14:47

Salut Remarque simple

Remarque simple a écrit :A cela, j’ajouterais que l’homme, par rapport aux autres êtres, a développé la chance de réaliser qu’il peut changer cette « bioprogrammation », qu’il peut apprendre, qu’il peut l’améliorer etc. A mes yeux, ce processus est une preuve du merveilleux de l’évolution.

Qu’en pensez-vous ?


Il n’a pas que l’homme qui peut apprendre, beaucoup d’autres espèces peuvent apprendre, peut être pas au même niveau que l’homme, mais ils peuvent apprendre, ils évoluent, ils peuvent changer leurs « bioprogrammation ».

Remarque simple
Messages : 215
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar Remarque simple » 24 nov. 2014, 13:39

Bonjour,

@Steph ; D’accord, tu sais que je n’ai pas fini de me poser des questions. Comment définir les critères ?

@Mathias ; Que veux tu dire par « usage de la gomme » ? Pour ce qui est de la retenue, il n’y a pas de retenue dans les livres religieux vis-à-vis de ceux qui pensent autrement, pourquoi je me gênerais ? De plus, par rapport aux livres religieux, j’ai beaucoup plus de compassion et je ne fais pas de menaces…hihihihihi.

Avec un seul post, on ne pourrait pas discuter des différentes dimensions individuelles et sociales reliées au religieux.

Laissez-moi retourner à la croyance en l’âme.

La croyance en l’âme existe depuis que l’on se pose des questions sur l’existence, au moins depuis Socrate qui l’aurait verbalisé, c'est-à-dire depuis 400 av JC, au minimum. Devant cet inconnu de la psyché humaine, il est facile d’imager que toutes les tribus anciennes, d’Asie, d’Afrique, d’Amérique, d’Europe aient développé des concepts semblables.

Une vision de l’âme a très bien été expliqué par Platon, un disciple de Socrate, il a écrit « l’essence de l’homme est l’âme et celle-ci est relié au divin ». C’est une phrase que je trouve très poétique et qui exprime très bien l’incompréhension de la psyché humaine et de son évolution. Mais ce concept est désuet parce que l’âme et le divin n’existe pas.

Nous pouvons retrouver dans la Torah, dans la bible ou dans le coran, le même concept est c’est OK avec moi. Chacun a une interprétation différente de l’âme et cette interprétation varie avec le temps.

On sait que La Torah a été écrite dans les années 800-400 av JC et je ne peux m’empêcher de faire le lien avec la culture Grecque. J’ai compris que les livres religieux plagiaient les histoires des autres peuples et se les appropriaient, alors est-ce qu’ils ont adapté leurs histoires à la compréhension Grecque de l’âme ?

Je vous cite un exemple de la Torah ou Abraham donne sa femme pour sauver son âme:

Torah et bible : Genèse
12.13 Dis, je te prie, que tu es ma soeur, afin que je sois bien traité à cause de toi, et que mon âme vive grâce à toi.

Voici, aussi, un exemple du Coran, ou Allah est relié a l’âme, et on sait que le coran a copié la Torah a plusieurs niveaux ;

Coran : le voyage nocturne
17.25. Votre Seigneur connaît mieux ce qu'il y a dans vos âmes. Si vous êtes bons; Il est certes pardonneur pour ceux qui Lui reviennent se repentant.

Quand on parle de l’âme, on parle d’une notion inventé pour expliquer la pensée et les sentiments. C’est une notion en soit qui est belle et poétique, mais souvent et c’est très malheureux, cette notion a été utilisé par les religieux pour manipuler leurs fidèles.

Relisez, comment Abraham utilise la notion de l’âme, pour se justifier d’être le premier proxénète biblique. Relisez le Coran où l’âme est utilisée pour faire croire qu’un diable ou un dieu peut tout connaitre.

Qu’en pensez-vous ?

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5229
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar richard » 24 nov. 2014, 13:58

Salut Remarque simple! Tu écris
Si dieu n’existe pas… si l’âme n’existe pas… que reste-t-il? Il reste la vie et on n’a pas besoin d’un Dieu ou d’une âme pour apprécier la vie. (...)
Qu’en pensez-vous ?
Pour émettre un avis quelconque il faudrait d'abord que tu définisses ce que tu entends par existence.

mathias
Messages : 1060
Inscription : 24 avr. 2014, 13:38

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar mathias » 24 nov. 2014, 14:44

Remarque simple a écrit :Bonjour,

@Mathias ; Que veux tu dire par « usage de la gomme » ? ....hihihihihi


La négation abrupte est la résurgence d'un questionnement mal clarifié.
Concernant l'âme selon Platon (l'âme universelle) sa description rend crédible la logique interne.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2465
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar Cogite Stibon » 25 nov. 2014, 06:34

mathias a écrit :Concernant l'âme selon Platon (l'âme universelle) sa description rend crédible la logique interne.

La logique interne ne suffit pas. Il faut aussi l'accord aux faits.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

mathias
Messages : 1060
Inscription : 24 avr. 2014, 13:38

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar mathias » 25 nov. 2014, 07:13

Cogite Stibon a écrit :
mathias a écrit :Concernant l'âme selon Platon (l'âme universelle) sa description rend crédible la logique interne.

La logique interne ne suffit pas. Il faut aussi l'accord aux faits.

Exact. Les mesures sont validées. Connaissez-vous sa description ? (Timee)

Remarque simple
Messages : 215
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar Remarque simple » 27 août 2015, 12:05

Bonjour,

@Richard : C’est très bien ce que tu dis. Ce qui est difficile est de définir les différences entre : essences, existences, âmes… Pour commencer à faire la différence, voici une petite question ; est-ce que les « cités » ont une essence, une existence, une âme ?

@Mathias : ce que j’écris n’est pas de la négation abrupte, et je vais essayer de m’expliquer. Il me fallait commencer quelque part.

Le point que je veux amener ici est de prouver que la croyance que l’âme peut être reliée au dieu ou au diable, est un outil de manipulation religieuse.

Avant je voudrais clarifier comment je vois le concept de la manipulation ;
1) Il y a le manipulateur
2) Il y a le manipulé
3) Il y a la méthode et les techniques
4) Il y a le but de ce jeu de manipulation

1) Le manipulateur
Le manipulateur est un individu qui a une capacité de séduction. Il sait utiliser l’empathie et l’écoute vis-à-vis de sa proie. Sa douceur et son souci d’adaptation par rapport à la personnalité de sa proie sont très bien développés et il est capable de ressentir la limite de ses mensonges sans offenser sa victime.

2) Le manipulé
Chez le manipulé on retrouve, le besoin de faire confiance a autrui, il ira même jusqu'à la soumission aux désirs de l’autre. Ce sont des phénomènes semblables aux sentiments d’amour où l’on ne peut imaginer que l’autre nous ment. Le manipulé doit initialement être dans un état vulnérable où à la recherche de « sa vérité » pour être hameçonner.

3) Les méthodes et les techniques
Parmi les méthodes il y a principalement les structures mensongères mais pour ne pas être détecté, il faut plusieurs techniques. Une technique utile est de créer la confusion parmi les raisonnements de la proie, et ensuite isoler cette proie. Un autre truc est de faires des fausses promesses. Ou encore, quand la victime est affaiblie, le manipulateur peut faire des menaces, jouer le jeu de victimisation, présenter un scenario de culpabilisation, laisser des sous-entendus volontaires et même contrôler la vie sexuelle de sa victime.

4) Le but
Les buts sont assez simples : c’est l’argent, le pouvoir ou le sexe. La religion englobe tous ces buts… hihihihihihihi

Revenons au concept de l’âme. Etant donné qu’il est difficile de définir l’âme, pour présenter ma compréhension, je propose une série de mensonges religieux avec mes commentaires.
1) L’âme peut vivre hors du corps ; c’est un mensonge pour faire croire aux fantômes
2) L’âme peut-être corrompu par le diable ; c’est des menaces pour ceux qui croient au diable
3) L’âme rejoint dieu après la mort ; c’est des fausses promesses pour ceux qui croient au dieu
4) L’âme est transcendentalement métaphysique ; c’est créer de la confusion pour les religieux qui se questionnent
5) L’âme représente l’essence de l’individu ; c’est maintenir des sous-entendus parce qu’on ne sait pas ce qu’est l’essence d’un individu
6) Je pourrais énumérer d’autres cas si vous voulez…hihihihihi
Il y a beaucoup de personnes qui ont ce besoin de croire en l’âme, c’est OK avec moi, ils peuvent croire ce qu’ils veulent, ils y ont droit. Si je dis que l’âme n’existe pas et que c’est un outil de manipulation religieuse, c’est mon droit aussi. On n’a pas à m’imposer cette croyance.
Je vous cite des exemples bibliques de menaces ou de fausses promesses qui sont reliées a la croyance en l’âme et qui supporte mon point de vue selon lequel la religion manipule les gens;
Psaume 49.15, Mais Dieu sauvera mon âme du séjour des morts, Car il me prendra sous sa protection.
Proverbes 8.36, Mais celui qui pèche contre moi nuit à son âme; Tous ceux qui me haïssent aiment la mort.

LUC 12.20, Mais Dieu lui dit: Insensé! cette nuit même ton âme te sera redemandée; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il?

Hébreux 13.17, Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte; qu'il en soit ainsi, afin qu'ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui vous ne serait d'aucun avantage.

Pierre 1.9, parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi.

Révélation 20.4, Et je vis des trônes; et à ceux qui s'y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n'avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n'avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans.

J’espère que vous réalisez la manipulation qu’on retrouve dans ces écrits. Je veux prouver que le créationnisme est une invention religieuse, et un de leurs multiples outils de propagande est la croyance que l’âme est reliée au dieu ou au diable.

Qu’en pensez-vous ?

Remarque simple
Messages : 215
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar Remarque simple » 13 juin 2016, 11:35

Bonjour,

Je continu mon propos. Le site des sceptiques permet d’émettre des opinions qui peuvent être choquantes pour les religieux. Je ne veux pas imposer mon point de vue mais simplement le partager. Je veux faire attention pour ne pas attaquer les individus, c’est seulement les idées que je questionne. Les religieux sont libres de venir lire, de voir et de commenter ce qui est écrits. L’avantage est que le site me permet de vérifier mes connaissances et même de changer ma façon de penser.

Il y a un danger à réaliser soudainement que le dieu, l’âme ou le diable n’existent pas. Je sais que nous ne sommes pas des enfants, mais quand des croyances en des limites religieuses tombent rapidement et que l’on enlève ces limites, il est possible de perdre nos points de repères et d’être déstabilisé émotionnellement, il faut faire attention !!!

Par exemple, dire que Dieu n’existe pas, cela ne signifie pas que l’on pourra faire tout ce qu’on veut et que le chaos sociale va s’installer. C’est le contraire qui va se produire. On comprendra que la peur de conséquences divines va disparaitre mais les règles de « vivre en commun» deviendront importantes à réaliser et respecter.

La peur d’un chaos est souvent un sentiment qui est sous-entendu quand on dit que Dieu et l’âme n’existent pas. Je ne suis pas surpris que des religieux fanatiques pensent ainsi et qu’ils entretiennent et encouragent cette fausse croyance avec une violence émotionnelle évidente. Remettre en question des dogmes ou des convictions qui ont gérer leur vie, leur est assez difficile à concevoir. Comprendre que la vie spirituelle n’est qu’une interprétation psychique personnelle ne se produit pas instantanément.

De plus, c’est la guerre qui crée la destruction et le chaos et nous savons tous que les religions encouragent de faire la guerre à ceux qui pensent autrement. C’est pourquoi, je suis porté à penser que c’est croire fanatiquement en ces religions qui amènent le chaos.

Qu’en pensez-vous?

Remarque simple
Messages : 215
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar Remarque simple » 04 avr. 2017, 13:30

Bonjour,

Est-ce qu’il y a un lien entre la croyance en dieu et la superstition?

Je pense que ce lien existe, qu’il est puissant et que c’est le même phénomène parce qu’il est naturel. Cela concerne plusieurs aptitudes que possède notre intellect. Les croyances non fondées et les superstitions apparaissent à cause d'un besoin d’avoir un jugement qui exprime une expérience personnelle ou qui permet de se protéger ou qui justifie un choix dans une situation paradoxale, etc. Comme pour l’eau qui s’écoule, nous faisons souvent notre chemin avec la loi du moindre effort, tout simplement parce que nous recherchons la facilité. C’est normal et sain. Évidemment, l’effet de la superstition et l’effet des croyances sont traités différents socialement.

Croire au dieu et croire au diable est simplement et purement de la superstition. La peur et l’ignorance nous poussent dans ce domaine obscur à cause de la facilité que le merveilleux entretient. Aujourd’hui, les croyants voient en leurs dieux ce dont ils ont besoin comme; un ami secret, un maitre absolu, un souverain déculpabilisant, un génie infiniment bon, un père compatissant, etc. À ces croyances, les fidèles y associent des évènements comme; un accident imprévisible, la naissance d’un enfant, une malchance dans l’emploi, un gain à la loto, etc. Leur dieu peut avoir tous les caractères humains, il peut être bon, méchant, impitoyable, vengeur, jaloux, etc. La difficulté apparait quand une grande partie de la population entretient ces superstitions en proclamant que c’est une culture ancestrale, une croyance intouchable… sauf que…

Le contexte change, les connaissances augmentent et la société évolue. Les façons de penser prennent des directions différentes de ce qui existait au moyen âge.

Mais… mais… Vous savez tout ça n’est-ce pas? Je ne vous apprends rien.

On se dit que c’est du « FACILE », en éduquant les gens on pourra diminuer les tabous et la critique de la superstition religieuse permettra d’ouvrir les esprits.

Hey! Ho! Connaissez-vous la CORRUPTION grâce aux psychotropes? Est-ce de la superstition? Est-ce la bienveillance? Est-ce la théorie du complot?

Je m’explique, on crée de la corruption qui favorise les croyances religieuses quand…
1) Quand un système médical prétend soigner l’âme des individus. (L’âme n’existe pas!!!)
2) Quand un système médical donne des prescriptions qui créent de la dépendance ou de la schizophrénie et qu’il se justifie avec l’existence de l’âme ou d’une maladie préexistante.
3) Quand un système médical récupère des patients, qui ont failli se suicider pendant un sevrage incontrôlé, en les maintenant dans la dépendance de psychotrope.
4) Quand un système médical demande aux familles de prier Dieu pour aider leurs patients qui vivent une dépendance aux psychotropes.
5) Quand un système médical sait que des prescriptions de psychotrope rendent schizophrènes pendant le sevrage et laisse entendre que c’est une maladie génétique.
6) Quand un système médical est tellement protégé ou corrompu, qu’il refuse d’être contesté!
7) Quand un système médical se tait sur la malveillance de ses spécialistes en utilisant le prétexte du secret professionnel ou en se justifiant avec les doutes inhérents à des études scientifiques contradictoires.
8) Quand un système médical sait que les patients risquent de se suicider s’ils arrêtent leur médication et qu’ils n’avertissent pas leurs patients et leurs familles de ce danger.
9) Quand un système médical est aliéné au point où il peut prétendre que n’importe qui a besoin de soins médicamentés, que la contestation du diagnostic est un déni et que ce déni est la preuve de ce même diagnostic.
10) Quand un système médical prétend que la religion peut sauver des âmes parce qu’ils ne comprennent pas l’effet de sevrage.
11) Quand un système médical accuse leurs patients d’un manque de spiritualité.
12) Quand un système médical ne comprend pas pourquoi une prescription de psychotrope guérit l’apparition de schizophrénie soudaine. (Les cons…!....!... ils ne peuvent s’imaginer que des gens sont peut-être en sevrage de psychotrope sans le savoir et que redonner des psychotropes règle le problème momentanément)

Hey! Ho! Vous avez compris. Je parle du système psychiatrique. Avec ses psychotropes et son DSM, ce système peut faire croire ce qu’il veut et, surtout, il sait comment le prouver. En vous droguant avec des psychotropes, même si vous étiez sain d’esprit initialement, vous développerez une maladie mentale et l'on pourra vous dire que c’était une maladie qui était « dormante » en vous et qui s’est activée. On cherchera dans votre famille des cas semblables pour prouver que c’est génétique (secrètement, on pensera « spirituel »). Prenez quelques instants et allez lire ce qui est écrit dans le DSM. Vous allez surement y trouver une maladie qui vous conviendra en choisissant des évènements que vous avez vécus ou ce que des gens de votre famille ont vécu.

Les psychiatres qui disent que des drogues peuvent soigner l’âme construisent une arnaque religieuse. Les drogues affectent le comportement du cerveau et changent ainsi la production des neurotransmetteurs. La plus grande difficulté des drogues est leur sevrage, c’est-à-dire l’arrêt de la médication. Avant de donner une prescription de psychotrope, il serait nécessaire de savoir si le patient est en sevrage (volontaire ou non). Ce point est passé sous silence continuellement. L’illusion de soigner une âme malade rend les psychiatres religieux heureux, mentalement et monétairement.

Pourquoi parler de ce genre de manipulation sur le site des sceptiques? Où est le sens? Quel rapport y a-t-il avec la religion?

La base de la psychiatrie nous vient de la religion. Tout comme la théologie, le diagnostic psychiatrique dépend des croyances. Le DSM est tellement générique que l’utiliser équivaut à faire de l’astrologie. De plus, la psychiatrie développe des peurs comme le fait la superstition de la magie noire. Le mouvement existe depuis longtemps.

Le meilleur moyen d’arrêter cette corruption psychiatrique et leurs médications maladives est de développer son sens critique. Prouver que l’âme n’existe pas est important et il faut aussi expliquer ce qu’est la superstition. Il est évident, si l'on s’imagine que tous les psychiatres sont honnêtes, on est dans la superstition. Ceux qui profitent de la vulnérabilité des gens, à cause de leur statut d’expert, sont des minables.

Remplacer des fanatiques religieux par des fanatiques psychiatres n’est pas mieux.

Voyez-vous à quoi sert l’âme????? Puis-je vous suggérer le concept de manipulation?

Qu’en pensez-vous?

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4047
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar MaisBienSur » 04 avr. 2017, 16:58

Remarque simple a écrit :Qu’en pensez-vous?

:partir:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7478
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar Nicolas78 » 05 avr. 2017, 06:30

Ya pas d'ame ni de Dieu dans le DSM.
Aussi contestable soit t'il.

Les professionnels donnent peutetre trop de medocs, et les medocs on peutetre des effets indesirables aussi graves que les maladies. Mais il est faux de laisser penser que les psy ne tentent pas de comprendre et de savoir si leurs patients on des "dépendances psychologiques" avant de les soigner. On oublie ausi que le sevrage est possible si on ecoute le psy qui sais sur combient de temps il se realise selon la dependance au produit.
Aussi, les psy savent que rendre dependant ne suffit pas a soigner, ainssi toute medication est obligatoirement suivis parallèlement à une psychothérapie sans quoi la médication devient une dépendance inutile et difficilement réversible. Les psys sérieux le savent.
Et y'en n'a. Les autres son appeller des dealers.

Mettre tout sur le dos des patiens est une connerie. Mettre tout sur le dos des psy en est une deuxiemme.

Remarque simple
Messages : 215
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar Remarque simple » 01 août 2017, 12:40

Bonjour,

@MaisBienSur. Ton émoticône parle de fuir, cela sous-entend la liberté, Viva la liberté !

@Nicolas78. 100% d’accord, c’est un fait que le DSM ne parle pas de dieu et l'on s’entend pour dire que les psychiatres devraient prescrire leur drogue en parallèle avec un suivi en psychothérapie à leurs patients. Le problème correspond à ce que tu nommes humoristiquement « les autres sont appelés des dealers » parce qu’il est très difficile de dénoncer leurs abus. Les bandits peuvent se protéger derrière leur droit au secret professionnel. Et j’ajouterais que leurs « amis » ferment les yeux et que tous suivent un protocole médical.

Au Canada, il y a des organisations de bénévoles qui viennent en aide aux schizophrènes. Certains spécialistes (psychiatres et psychologues) disaient aux bénévoles que la schizophrénie était une maladie purement et seulement génétique, ce qui est une fausseté. Pour justifier une apparition soudaine des symptômes, ils amenaient l’argument que la maladie était dormante. Ces experts refusent le fait que la maladie pouvait être artificiellement créée avec le sevrage soudain des psychotropes.

Maintenant, voici le message que j’ai entendu de la part de ces spécialistes pendant une rencontre avec les bénévoles, c'était des commentaires dans le style; on peut aider les victimes grâce à la prière et en ayant confiance en la volonté de dieu. De la part des bénévoles, j’ai entendu des murmures disant que c’était un acte de dieu lorsque la maladie apparaissait soudainement. Ce genre de discours de la part de ces psychiatres religieux n’est qu’une façon prosélyte de manipuler des gens. Ces bénévoles ont de bonnes intentions, et leur compréhension du phénomène est biaisée vers le religieux.

Les médications utilisant les psychotropes soulagent les symptômes schizophréniques, par contre, elles peuvent amplifier ou créer la maladie pendant le sevrage. Une maladie schizophrénique, quand elle est réelle, n’apparait pas soudainement. Les apparitions de folie inexpliquées et rapides ne sont pas dues au diable ou à une maladie dormante, mais à un sevrage de psychotrope soudain.

J’ai cherché à comprendre pourquoi les spécialistes tenaient de tels discours et pourquoi ils n’expliquaient pas cet effet de sevrage. J’ai compris que certains «spécialistes » croient fermement qu'il y a une âme et qu'il y a un besoin chez les individus; en une croyance métaphysique, en un dieu ou en un au-delà, pour avoir un esprit sain !!!!! Cette mentalité est stupide et erronée.

Quand on a affaire à des élites qui entretenaient une culture religieuse, de la superstition ou la peur du diable, on se questionne. Aiment-ils à ressentir un sentiment de pouvoir et de supériorité par rapport à la vulnérabilité des gens? Le système médical se justifie avec plusieurs documents scientifiques qui prouveraient les bienfaits des psychotropes. Par contre, il néglige la possibilité de manipulation pharmaceutique ou d’abus parce qu’il ne considère pas l’effet d’un arrêt soudain de la médication et les effets secondaires de cette médication. Une contestation ouverte, de ces malveillances, revient à parler de « complot » et à mettre en doute certains psychiatres, ou leurs chercheurs, qui ont passé une grande partie de leurs études et de leur vie à prétendre soigner une âme... Le problème est que celle-ci est inexistante.

On ne peut pas changer l’attitude et les croyances de certaines élites même si on leur expose leurs erreurs. Leur livre de référence, DSM, est un peu comme leur bible ou leur coran. Ce DSM rapporte un tas de comportements, qui se retrouvent fréquemment parmi la population, et il permet de justifier des prescriptions de psychotropes qui peuvent être destructrices.

Questionner l’existence de l’âme prend tout son sens, quand on sait qu’elle n’existe pas et que certains psychiatres abusent de cette croyance métaphysique pour satisfaire leur ego et vivre dans l’opulence au frais des contribuables.

Je pense qu’il est important de nier l’existence de l’âme et de dénoncer ces psychiatres religieux qui droguent inutilement des victimes, êtes-vous d’accord?

Qu’en pensez-vous?

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7458
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar Raphaël » 02 août 2017, 01:32

Remarque simple a écrit :Questionner l’existence de l’âme prend tout son sens, quand on sait qu’elle n’existe pas ...

On ne peut savoir que l'âme ou Dieu n'existent pas puisqu'on ne peut pas le prouver: on a seulement de bonnes raisons de le croire.

Je pense qu’il est important de nier l’existence de l’âme ...
êtes-vous d’accord?

Non. Certaines personnes ont besoin de croire à ce genre de chose: ça les aide à garder un équilibre. On vit dans une société où existe la liberté de croyance. Tu voudrais abolir ça peut-être ? De toutes façons ça ne sert à rien de passer son temps à nier les croyances des autres. Ce qu'il faut faire c'est informer les gens pour qu'ils puissent développer un esprit critique et se faire par eux-mêmes une idée plus juste de la réalité.

Avatar de l’utilisateur
StarKrunch
Messages : 65
Inscription : 17 nov. 2013, 12:46

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar StarKrunch » 02 août 2017, 01:49

La question de Dieu m'a longtemps taraudé, y croire, ne pas y croire, comment y croire, pourquoi ou pourquoi pas...Dieu mon vieux dilemne??.

Et puis un jour alors que j'étais hospitalisé pour une opération des lombaires, une visiteuse en milieu hospitalier, ces personnes qui donnent bénévolement de leur temps pour venir discuter, remonter le morale, changer les idées des malades, est venue me voir. Elle m'a demandé si je voulais prier pour ma guérison (c'était du sérieux), je lui ai dit que je ne savais pas si j'avais envie et je lui ai expliqué pourquoi.

Elle m'a alors dit que pour elle, Dieu est ce qui a de meilleur et de plus humain en chacun de nous, juste ça, j'ai tout de suite adhérer à l'idée, idée qui répondait à toutes mes question. Et depuis je ne me pose plus de question et je suis réconcilié avec la question de Dieu

John Difool
Messages : 44
Inscription : 12 juin 2017, 12:06

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar John Difool » 02 août 2017, 05:52

Bonjour,
StarKrunch a écrit :Elle m'a alors dit que pour elle, Dieu est ce qui a de meilleur et de plus humain en chacun de nous, juste ça

C'est bien le problème de Dieu : chacun a sa petite définition qui l'arrange. Par exemple, pour moi Dieu c'est le chocolat, et tout le monde aime le chocolat, donc tout le monde aime Dieu.

Je précise que ce message est pensé sur un ton amical, non agressif ; - )

Florence
Messages : 8547
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar Florence » 02 août 2017, 06:27

John Difool a écrit :C'est bien le problème de Dieu : chacun a sa petite définition qui l'arrange. Par exemple, pour moi Dieu c'est le chocolat, et tout le monde aime le chocolat, donc tout le monde aime Dieu.


Ah non ... je connais plein de gens qui n'aiment pas le chocolat (la grande majorité des Asiatiques mâles, par exemple, surtout ceux qui vénèrent le saké et les à côté à base de fruits de mer qu'on mange avec). Pour ma part, j'étais une adoratrice du chocolat (suisse, au lait) jusqu'à ma retraite, je suis largement devenue apostate depuis ...
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

jean7
Messages : 1834
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar jean7 » 02 août 2017, 07:02

Remarque simple a écrit :@MaisBienSur. Ton émoticône parle de fuir, cela sous-entend la liberté, Viva la liberté !
Tu sais, MBS adhère plus ou moins à une théorie selon laquelle il est prouvé que la liberté n'existe pas...
Par contre, l'inexistence de Dieu et de l'âme n'étant pas prouvable, dans le degré de "son credo" théorique la liberté devrait logiquement être plus mal que la divinité...
:lol:

Remarque simple a écrit :Je pense qu’il est important de nier l’existence de l’âme
Je pense plus important de promouvoir la liberté.
Nier l'existence de l'âme, bof. Ce genre d'idée a plus de chance de disparaitre si on ne lutte pas contre.
Et puis dans le principe, on obtient rien de bon par la négation.
Il faut remplacer, pas détruire.
Parce que détruire une idée est perçu par celui qui la porte comme une atteinte à lui-même.

Il vaut donc mieux lui offrir quelque chose qui lui fera abandonne la croyance en l'âme.
Si tu n'as rien à offrir à la place, tu as perdu ton combat avant même de le commencer.

Parce que le principe "n'existe pas", n'a pas de limite.
Certains en font des sectes, voir des piliers religieux.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
StarKrunch
Messages : 65
Inscription : 17 nov. 2013, 12:46

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar StarKrunch » 02 août 2017, 07:14

John Difool a écrit :Bonjour,
StarKrunch a écrit :Elle m'a alors dit que pour elle, Dieu est ce qui a de meilleur et de plus humain en chacun de nous, juste ça

C'est bien le problème de Dieu : chacun a sa petite définition qui l'arrange. Par exemple, pour moi Dieu c'est le chocolat, et tout le monde aime le chocolat, donc tout le monde aime Dieu.

Je précise que ce message est pensé sur un ton amical, non agressif ; - )


T'inquiètes, j'avais compris que c'était pour la rigolade....quand au fait que tout le monde a son dieu personnel, Depeche mode l'explique trés bien dans "Personnal Jesus", et je suis d'accord avec toi concernant ce sujet.

Florence
Messages : 8547
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar Florence » 02 août 2017, 07:26

jean7 a écrit :Je pense plus important de promouvoir la liberté.[ que de nier l’existence de l’âme ]

Nier l'existence de l'âme, bof. Ce genre d'idée a plus de chance de disparaitre si on ne lutte pas contre.
Et puis dans le principe, on obtient rien de bon par la négation.
Il faut remplacer, pas détruire.
Parce que détruire une idée est perçu par celui qui la porte comme une atteinte à lui-même.

Il vaut donc mieux lui offrir quelque chose qui lui fera abandonne la croyance en l'âme.


Même pas. Il vaut mieux lui indiquer que la question est fondamentalement dénuée d'importance tant qu'il est incapable d'en démontrer l'existence *, et lui signifier que le débat sur ce sujet est clos entretemps. Promouvoir la liberté de conscience (autant pour lui que pour soi) est un bon outil pour cela.

* j'ai pu constater l'efficacité de cette position lors de quelques discussions sur le thème de "le comportement X est mauvais pour l'âme". Balayer cette considération oiseuse d'un revers de la main a systématiquement permis, voire même forcé, un recentrage de la conversation vers le réel fond (et les obsessions) vers lequel tendaient les prosélytes en question.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20268
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar Jean-Francois » 02 août 2017, 08:32

Florence a écrit :
John Difool a écrit :C'est bien le problème de Dieu : chacun a sa petite définition qui l'arrange. Par exemple, pour moi Dieu c'est le chocolat, et tout le monde aime le chocolat, donc tout le monde aime Dieu.

Ah non ... je connais plein de gens qui n'aiment pas le chocolat [...]


Peut-être que c'est plutôt "Dieu" qui n'aime pas tout le monde... difficile d'avoir une parade contre les machins amorphes aux pouvoirs (allégués) surnaturels.

----------
StarKrunch a écrit :Elle m'a alors dit que pour elle, Dieu est ce qui a de meilleur et de plus humain en chacun de nous, juste ça, j'ai tout de suite adhérer à l'idée, idée qui répondait à toutes mes questions


Pourquoi appeler ce concept "Dieu"? On peut voir ça comme une manière de tenter de sortir le terme de la religion mais, en même temps, cela entretient de la confusion. (Surtout si on pense que le dieu chrétien* est loin de représenter uniquement ce qu'il y a "de meilleur et de plus humain".)

Jean-François

* La vision de "dieu" qui prédomine en occident.
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

John Difool
Messages : 44
Inscription : 12 juin 2017, 12:06

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar John Difool » 02 août 2017, 09:00

Florence a écrit :
John Difool a écrit :C'est bien le problème de Dieu : chacun a sa petite définition qui l'arrange. Par exemple, pour moi Dieu c'est le chocolat, et tout le monde aime le chocolat, donc tout le monde aime Dieu.


Ah non ... je connais plein de gens qui n'aiment pas le chocolat (la grande majorité des Asiatiques mâles, par exemple, surtout ceux qui vénèrent le saké et les à côté à base de fruits de mer qu'on mange avec). Pour ma part, j'étais une adoratrice du chocolat (suisse, au lait) jusqu'à ma retraite, je suis largement devenue apostate depuis ...

Ceux qui n'aiment pas le chocolat n'aiment pas Dieu (il y a équivalence). Ce sont donc des démons. Emballé, c'est pesé !

Florence
Messages : 8547
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar Florence » 02 août 2017, 09:33

John Difool a écrit :Ceux qui n'aiment pas le chocolat n'aiment pas Dieu (il y a équivalence). Ce sont donc des démons. Emballé, c'est pesé !


Pfff ... :yeux: Les chocolativores monothéistes sont tout simplement ignorants des multiples félicités qu'apporte la vénération de tout un panthéon gastronomique ! :roll:
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4047
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: Dieu n’existe pas… l’âme n’existe pas.

Messagepar MaisBienSur » 03 août 2017, 06:06

jean7 a écrit :MBS adhère plus ou moins à une théorie selon laquelle il est prouvé que la liberté n'existe pas...

jean jean jean...
La liberté absolu n'existe pas pour moi, la liberté en opposition avec la contrainte existe :a4:
Je suis plus libre de nager qu'un cailloux, mais moins libre qu'un poisson.

Et si tu repars sur la liberté de penser, on en reviens sur le libre arbitre et il y a déjà deux fils dessus.
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...


Revenir vers « Évolution/Création »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit