Pourquoi l'homéopathie n'est pas fiable

_______________________________________________

Cet article est tiré de 10:23 Campaign Web site de Merseyside Skeptics Society , un organisme à but non lucratif qui vise à developper et appuyer la communauté sceptique sur Merseyside. La société a été fondée en 2009 et tient des évènements réguliers au Liverpool City Centre. Elle publie aussi deux 'podcasts', Skeptiks (avec un K) et InKrduluous, et, avec le Greater Manchester Skeptics, organise la QED conference. La société décrit le scepticisme comme une méthode pour différencier la vérité de l'imagination. Lorsque présentée comme une déclaration, un sceptique a le droit de rejeter cette déclaration jusqu'au moment que le déclarant produise une preuve suffisante pour l'appuyer. Si la preuve est irrésistible, les sceptiques vont accepter la déclaration provisionnellement comme véridique; provisionnellement parce qu'il pourrait y avoir preuve demain que la déclaration soit fausse.

_______________________________________________________________________

Elle est inefficace. Lorsque soumise à des conditions rigoureuses d'évaluation - le patient et le médecin ne sont pas avisés qu'on utilise l'homéopathie ou du moins jusqu'au moment où les analyses sont complétées - l'homéopathie a été démontrée pas plus efficace qu'un placébo. Cela ne veut pas dire que les patients ne se sentent pas mieux après avoir pris les traitements homéopathiques; seulement que ces résultats ne sont pas reliés à l'homéopathie. Ceci est connu comme un effet placébo et est souvent mal compris. La médecine conventionnelle a aussi un effet placébo, en plus des autres bénéfices. Le choix entre la médecine et l'homépathie revient à une simple question: est-ce vous aimeriez un placébo, ou un placébo en plus d'un traitement qui a été accepté comme fiable?

Elle ne peut pas être efficace. Les principes théoriques à la base de l'homépathie n'ont aucune crédibilité scientifique et les supposées "lois de l'homéopathie" ne correspondent à rien que l'on connaisse autour de nous. Les connaissances de base de la chimie suffisent à démontrer que les préparations liquides de traitements homéopathiques ne sont que de l'eau. Pour plus de renseignements sur les théories de l'homéopathie, consulter notre page 'Qu'est-ce l'homéopathie' sur notre site web.

Vous gaspillez votre argent. L'industrie de l'homéopathie a un chiffre d'affaire d'autour de 40 millions de livres sterling au Royaume Uni, et autour de 400 millions en France et en Allemagne. Quoique cela puisse sembler petit comparé à l'industrie pharmaceutique, les médicaments pharmaceutiques requièrent preuve de leur efficacité avant qu'ils puissent être offerts à la population. L'homéopathie n'est pas règlementée de cette façon et 40 million de livres sterling est une somme énorme dépensée sur quelque chose dont l'efficacité n'a pas été démontrée. Les comprimés homéopathiques sont vendus à un coût de 5,95 livres sterling pour moins de 20 g de pilules de sucre. Sans contenir un ingrédient actif, c'est beaucoup d'argent pour un peu de sucre.

C'est un gaspillage d'argent pour tout le monde. Au Royaume Uni, le NHS (National Health Service) dépense environ 4 million de livres sur l'homéopathie. Le gouvernement britannique aussi entretient quatre hôpitaux homéopathiques subventionnés par les impôts des citoyens de Bristol, Glasgow, Liverpool et Londres. Les preuves sont bien claires: l'homéopathie n'est pas efficace et n'a aucune place dans le National Health Service. Malgré les coupûres budgétaires énormes récentes dans les dépenses publiques, le gouvernement britannique refuse d'appliquer ces coupûres en homéopathie, même si avisé de le faire par des scientifiques renomés.

Vous perdez votre temps. Lorsque l'homéopathie est acceptée comme une alternative fiable à la médecine, les patients perdent leur temps à prendre des pilules et potions inutiles plutôt que rechercher une expertise médicale. Pour des conditions médicales bénignes, comme de la toux ou un rhume, les risques sont minimes; mais pour des patients présentant des conditions médicales plus sérieuses, le temps peut être un facteur significatif dans leur guérison. Plusieurs homéopathes vont jusqu'à encourager les patients d'attendre avant de consulter un médecin, même quand leur état se détériore, prétendant que des symptômes pires sont un signe que leurs potions fonctionnent. De plus, les patients présentant des maladies terminales sont laissés avec une réalisation irréelle de leur condition et peuvent être empêchés de profiter du temps qui leur reste. Cela mène éventuellement à plus de peine et de souffrance quand on se rend compte de la futilité du faux traitement.

C'est une perte de temps pour tout le monde. Des milliers d'études ont été entreprises sur l'efficacité de l'homéopathie et les diverses 'lois'. À date, aucune n'a démontré de façon fiable que l'homéopathie soit efficace et la plupart ont des conclusions négatives. Tout traitement conventionnel ayant eu des résultats semblables aurait été rejeté il y a longtemps. En réalité, beaucoup de traitements ont été rejetés, même avec des preuves plus convaincantes que celles qui existent pour l'homéopathie. Si on cessait de perdre notre temps à tenter de prouver l'efficacité de l'homéopathie et accepter le fait qu'elle est inutile, nous pouvions consacrer notre temps sur des traitements qui sont efficaces.

Il y a des alternatives à cette alternative. Ce qu'il faut signaler au sujet de l'homéopthie c'est que nous n'en avons pas besoin. La médecine conventionnelle est efficace. Les maladies comme la rougeole, la coqueluche et la polio sont effectivement empêchées par la vaccination. Les médicaments modernes anti-viraux aident ceux qui souffrent du SIDA à tel point que le SIDA n'est plus une sentence de mort comme elle a déja été. Les homéopathes offrent des fausses 'guérisons' pour le SIDA, et ces personnes vulnérables, sérieusement malades, paient pour ce privilège.

Ne vous fiez pas sur ce qui paraît sur l'étiquette. Achetez un vial de 30C de soufre homéopathique chez votre pharmacien et une chose est sure, c'est que vous ne trouverez pas de soufre dans le contenant. Vous avez beaucoup plus de chance de gagner le gros lot à la loterie que de trouver un seul atome de soufre dans le contenant; mais l'étiquette dit bien 'Soufre'.

Ce n'est pas de la médecine. Rendant légitimes des traitements non prouvés et inefficaces n'est pas gratuit. Le coût de permettre la promotion de l'homéopathie comme une 'alternative' à la médecine est évident lorsque les patients ne sont pas capable de distinguer entre une maladie légère à rémission spontanée avec le temps, et une condition ou maladie plus sérieuse qui peut mettre leur vie en danger si non traitée de façon appropriée. Des histoires de personnes abandonnant la médecine en faveur de guérisons charlatanesques, avec des résultats désatreux, ne sont pas difficiles à trouver. En permettant la promotion d'une thérapie non prouvée efficace et suspecte, nous encourageons les gens de fuir les traitements qui peuvent les aider.

Elle a abusé les privilèges de l'effet placébo. De temps à autre, on peut comprendre qu'un traitement placébo, facile à administrer, ait un effet bénéfique pour les médecins, lorsqu'aucun traitement médical n'a eu d'effet particulier prouvé efficace. Dans ces scénarios, on peut croire que l'homéopathie puisse avoir un rôle à jouer, apportant un effet placébo sans danger dans le traitement d'une condition difficile à contrôler. Toutefois, les homéopathes abuse ce niveau discret de légitimité pour déclarer que dans certaines conditions un effet placébo ne suffirait pas comme traitement e.g. les cancer, le SIDA, la malaria, la fièvre jaune, l'autisme ou la tuberculose. Ils découragent les gens de chercher de l'aide médical quand ils en ont le plus besoin. Il est temps de cesser d'appuyer le charlatanisme; temps de donner les faits à la population sur ce "snake oil" datant de 200 ans, avant qu'elle décide de l'utiliser à la place d'interventions continuellement améliorées et fiables de la médecine moderne.

Cet article a été affiché le 22 janvier, 2012, traduit et affiché le 21 février, 2012.