L'arômethérapie: ça sent drôle!

 

Stephen Barrett, M.D.

 

L'aromethérapie (parfois appelée la thérapie par aromes) est décrite par ceux qui y croient comme "la thérapie utilisant les huiles essentielles des plantes." Ces huiles sont supposées être des subtances hautement concentrées extraites de fleurs, de feuilles, de tiges, de fruits, de racines, et aussi distillées des résines. Ils contiendraient des hormones, vitamines, antibiotiques, et antiseptiques et représenteraient la "force vitale," "l'esprit" ou l'"âme" de la plante [1]. Les huiles sont administrées en petites quantités par inhalation, le massage, ou applications à la peau. Occasionnellement, un produit peut être pris par la bouche. Les produits utilisés incluent des diffuseurs, des lampes, de la potterie, des chandelles, des pendants, des boucles d'oreilles, des shampoings, des pommades, lotions, sels de bain, et des gels pour la douche. Le Health Food Business estime que le vente de produits de l'aromethérapie dans les magasins de produits naturels durant l'année 1995 se chiffraient à prêt de 59 millions de dollars.

Les odeurs plaisantes peuvent être appréciées et peuvent aider la détente. Toutefois, il n'y a aucune évidence que l'aromethérapie produit les effets bénéfiques que les parisans prétendent.

Prétentions de valeur douteuse

Aroma Vera, Inc., de Los Angeles, affirme que "les huiles essentielles ont le pouvoir de purifier l'air qu'on respire et en même temps nous font reposer, nous stimulent, nous soulagent ou affinent nos sens. . . un antidote idéal à la pollution et au désiquilibre des odeurs de la vie moderne." Il ajoute que respirer les parfums "remet l'équilibre de l'état biologique," "revitalise les cellules," et produit un "effet énergisant sur le système nerveux sympathique." D'autres prétentions apparaissant dans leur brochure incluent: le produit "donne un sens léger d'euphorie," est parfait "pour se détendre après une journée remplie de stress," "rafraîchit et raffine le cerveau, le rendant plus alerte," "aide à éliminer les toxines, à rendre le corps plus ferme," "facilite la relaxation profonde," "est spécialement fait pour raffiner et aiguiser l'intelligence," "idéal pour éliminer la fumée et les odeurs fortes de l'air ambiant," "aide à ouvrir les poumons et améliorer la respiration," "aide à ouvrir les centres d'énergie plus élevée," "améliore la circulation et encourage l'élimination des liquides en excès."

Joint Adventure, de Rogers en Arkansas, déclare que les huiles essentielles peuvent être utilisées pour "beaucoup de besoins différents allant du pied d'athlète à l'édification et presque tout entre les deux!" Les produits dans leur catalogue de 1997 incluent Love Potion, Germ Immune, et Smoker's Remedy. Leur "Tropical Sun" est lancé ayant l'action d' "amliorer la circulation et réchauffer le corps. . . de combattre l'infection tout en renforçant le système immunitaire."

Une autre compagnie promet "une altération de l'humeur, une rétro-action liée à la rélaxation, une relâche du stress, concentration et méditation." Une autre décrit les huiles comme "une alternative aux médicaments synthétiques pour se sentir mieux." Un pratiquant maintient que la technique "s'adresse au système nerveux et aux champs d'énergie corporels. Elle soulage, nettoie, éclaircit le corps le rendant ferme." Le Complete Book of Essential Oils and Aromatherapy, par Valerie Ann Worwood, déclare qu'il y a près de 300 huiles essentielles et qu'elles constituent un système médical extrèmement efficace. Le site web de Beyond Aromatherapy (http://www.beyondaroma.com) déclare (en citant Hippocrates) "Un remède pour toute maladie peut être trouvé dans la nature". Son catalogue sur l'internet inclut des descriptions des "méthodes de cure anciennes," de la correspondance astrologique, et des caractéristiques de médecine chinoise de plus de 80 huiles essentielles.

Lampberger Singapore Network déclare que leur produits peuvent fournire "la jeunesse sucrée", "la romance d'été",  un aphrodisiaque, et une mémoire améliorée et ils peuvent enrayer l'asthme, la bronchite, la grippe, l'insomnie, les maux de tête, l'agitation et l'hypertenseion.

Aromatherapy for Common Ailments, de Shirley Price, établit quelles huiles doivent être utilisées pour plus de 40 problèmes, incluant la dépression, les problèmes sexuels, la bronchite, le pied d'athlète, l'hypertension, la cystite, et les pous. Son tableau identifie de trois à neuf huiles "qui devrait aider" chaque problème. Elle rassure:

Avec l'aromethérapie administrée soi-même, vous uliliserez des huiles qui sont
recommandées pour une condition particulière ou comme traitement préventif,
mais ça ne devrait pas vous prendre du temps à découvrir laquelle est la meilleure
pour vous -- le simple effet d'aimer l'odeur d'une huile indique qu'elle va vous
aider.

L'Aromatherapy Workbook énumère plus de cent indications thérapeutiques. L'auteur Marcel Lavabre maintient:

Même si elle soulage les symptômes, l'aromethérapie vise à guérir les causes des
maladies. L'action thérapeutique principale des huiles essentielles est le
renforcissement des organes et de leurs fonctions, et sur les mécanismes de
défense de l'organisme. Elles ne remplacent pas l'ouvrage fait par le corps; elles
l'aide à faire son ouvrage et par le fait même ne l'épuise pas. Leurs effets sont
rehaussés par toutes les thérapies naturelles qui visent à redonner la vitalité à
l'individu.
 

"Certification" douteuse

L'American Alliance of Aromatherapy, une association d'affaires, publie son Journal of Arometherapy à chaque trimestre pour informer leurs lecteurs sur la recherche pertinante, les publications, et nouvelles. L'American Aromatherapy Association offre des "certificats" suite à l'assistance à deux week-ends de trois jours et la rédaction d'une thèse qui inclut des études de cas. Le cours inclut des sujets tels que les méthodes internes de traitement, l'effet curatif des huiles essentielles, l'approche à des problèmes de santé communs, et comment se vendre. La International Association of Aromatherapists a "accrédité" un cours de onze mois par correspondance avec six séminars et deux examens finals. A la fin du programme, un certifcat de "Pratiquant d'aromethérapie" est émis au candidat. Des séminars en aromethérapie, l'élément éducatif de Aroma Vera, sont offerts avec certification après cinq jours avec d'autres cours; ils ont plus de 3,500 gradués. La National Association for Holisti Aromatherapy

subventionne des conférences et publie Scentsitivity Quarterly.

Règlementation insuffisente

La FDA (Food and Drug Agency, des Etats-Unis) classifie les parfums comme cosmétiques, qu'elle définit comme des "articles introduits par voie interne ou appliqués sur le corps pour nettoyer, embellir, améliorer ou modifier l'apparance. Prétendre généralement que l'arome d'un parfum apporte un bon effet ou serait bénéfique est une affirmation cosmétique et ne nécessite pas l'approbation du FDA. En 1986, l'agence a émis l'avertissement que vendre un produit aromatisé avec une prétension préventive ou thérapeutique metterait le produit dans la catégorie des médicaments et il serait sujet à une action règlementaire. Malgré que plusieurs manufacturiers l'ont fait, la FDA n'a pas pris d'action à date contre ces fabriquants.

Une litige privée pourrait avoir un effet. Selon une loi californienne, toute personne ou organisme peut poursuivre ou mettre fin à des activités frauduleuses d'un individu ou d'une compagnie localisée en Californie ou qui peut avoir un affecter les consommateurs de l'état. Ces poursuites sont intéressantes parce que si l'accusé ne peut pas persuader un juge que ces déclarations sont vraies, le juge peut les empêcher et  imposer des amandes élevées. En 1997, un avocat de San Diego, Morsé Mehrban a poursuivi civilement la compagnie Aroma Vera l'accusant d'avoir été en contrevention du California Business and Professions Code avec des annonces réclamant que les produits pouvaient avoir un effet bénéfique sur la santé et le bien-être, qu'ils décontractaient le corps, relaxaient l'esprit, rehaussaient l'humeur, purifiaient l'air, et étaient des antidotes à la pollution atmosphérique, soulageaient la fatigue, rendaient le corps plus ferme, nourrissaient la peau, amélioraient la circulation, empêchaient les crampes menstruelles, et près de 50 autres choses [2]. Le National Council Against health Fraud a servi de plaignant et j'ai moi-même agit comme témoin d'expertise dna cette cause. En septembre 2000, la cause a été réglée hors court avec un paiement de 4 7 500$ à Mehban avec une stipulation approuvée par la court [3] et une ordonnance empêchant les accusés de faire  57 déclarations discutables dans leurs annonces dans l'état de Californie [4].

Références

1. Berwick A. Holistic Aromatherapy: Balance the Body and Soul with Essential Oils. St. Paul, MN: Llewellyn Publications, 1994.
2.  Barrett S. Aromatherapy company sued for false advertising. Quackwatch, Sept 25, 2000.
3.  Stipulation for Judgment. National Council Against Health Fraud, Inc., v. Aroma Vera, Inc., et al. Superior Court No. BC183903. September 24, 2000.
4.  Horowitz DA. Judgment (pursuant to stipulation). National Council Against Health Fraud, Inc., v. Aroma Vera, Inc., et al. Superior Court No. BC183903. October 11, 2000.

Cet article a été revisé le 22 août, 2001. La version française le 14 déc. 2009

Retour à la page d'accueil