Le Charlatanisme, la Fraude et les Méthodes "Alternatives": Définitions Importantes

Stephen Barrett, M.D.

William T. Jarvis, M.D

Les méthodes qui ne sont pas basées sur des connaissances scientifiques établies ont été appelées bien des choses. Leurs critiques le plus souvent choisissent parmis les suivantes: non prouvées, non conventionnelles, non orthodoxes, non scientifiques, douteuses, suspectes, d'un culte, "faddism" (manies ?), frauduleuses, charlatanesques. Leurs partisans préfèrent les termes non traditionnelles, complémentaires, holistiques, alternatives et intégrées. Malgré interchangées souvent, ces expressions ont des différences significatives.

Charlatan a eu ses origines durant la Renaissance lorsque le vif-argent ou mercure était un remède populaire pour la syphilis. Les colporteurs errants connus comme des "quacksalvers" (vendeurs de baume) vendaient de l'onguent de mercure. Ils maintenaient que leurs produits pouvaient guérir toutes les maladies. Le nom "quacksalver" a été raccourci à "quack," et est devenu un symbol de mauvaise pratique médicale. Les dictionnaires généralement définissent "quack" comme un prétendeur de talents spéciaux reliés à la santé. Cette définition implique une intention de décevoir, ce qui ne est différent de promoteurs de méthodes non-prouvées qui croient dans ce qu'ils font.  En 1984, le feu Congressman Claude Pepper et son personnel ont défini "quack" comme "toute personne qui fait la promotion de machinations médicales ou de remèdes connus comme étant faux, ou qui ne sont pas prouvés, pour profit." Cette définition élimine la question d'intention.

Charlatanisme: la promotion d'un produit ou service non prouvés. Le mot clé est 'promotion' plutôt qu'intention.

Fraude: selon la définition dans les dictionnaires, une perversion intentionnelle de la vérité pour gain. La FDA a défini les fraudes reliées à la santé comme la promotion d'un remède non prouvé pour profit. Malgré l'élimination d'intention dans la définition de la FDA, certains s'objectent à cela parce que l'emploi du mot 'fraude' implique l'intention de décevoir.

Non-scientifique signifie soit à l'opposé d'évidence scientifique ou non basé sur l'approche scientifique.

Non conventionnel ou non-orthodoxe sont utilisés pour éviter la dénonciation de la méthode considérée. Les deux expressions peuvent vouloir dire que la science médicale est mariée à la doctrine établie et est trop rigide.

Culte est un système de santé basé sur un dogme exposé par son promoteur.

Faddisme un terme générique employé pour décrire des foutaises nutrionnelles. Les maniques de la nutrition sont caractérisés par des croyances exagérées au sujet du rôle de la diète et la nutrition dans la santé et les maladies.

Non prouvé  a moins de connotations négatives que la plupart des autres expressions. Elle donne l'impression que, selon les règles de la science, ses partisans ont le fardeau de prouver que leurs méthodes sont bonnes. Des méthodes non prouvées qui semblent logiques et d'accord avec les connaissances établies ne font pas de lien avec le charlatanisme. Toutefois, des méthodes qui semblent illogiques et en conflit avec les connaissances établies devraient être fortement soupçonnées et étiquetées plus sévèrement.

Douteuses et suspectes habituellement signifient non prouvées mais incompatibles avec les faits établis. Le mot "suspecte" est utilisé par les critiques qui désirent préciser qu'ils n'ont pas une bonne opinion de la méthode en question.

Non-traditionnelle suggère incorrectement qu'un méthode non scientifique est innovatrice, tout en suggérant faussement que la communauté scientifique est traditionnelle (signifiant catégorique, rigide et inchangeante). En réalité, la science est un antagoniste de la médecine traditionnelle détruisant les vieux mythes en établissant des nouvelles approches aux soins. "Traditionnelle" est utilisé incorrectement lorsque référant à la médecine folklorique. Les guérisseurs folkloriques, non les guérisseurs scientifiques, sont ceux qui sont 'traditonnels'. Une grande partie du charlatanisme provient de la commercialisation de médecine folklorique traditionnelle et de dogme ancien.

Complémentaire et intégrée sont prétendus synthétiser les méthodes normales et alternatives, utilisant le meilleur des deux.Toutefois, aucune donnté n'a été publiée indiquant l'étendue de l'usage de ces mots par les pratiquants qui utilisent des méthodes prouvées ou jusqu'à quel poinat ils soumettent leurs patients à des méthodes inutiles. Typiquement ces pratiquants emploient une stratégie "pile, je gagne, face vous perdez" par laquelle ils réclâment victoire pour toute amélioration chez le patient et accuse les traitements normaux pour tout effet négatif. Le résultat peut être de minimiser la confiance du patient envers les soins normaux, réduisant la compliance ou les encourageant d'abandonner le traitement totalement.

Holistique implique qu'une approche est spéciale et plus complexe parce que les soins visent "le patient dans sa totalité" et non seulement la maladie. Toutefois, les bons médecins ont toujours tenu compte des inquiétudes sociales et émotionnelles du patient et non seulement les problèmes physiques.

Alternative veut dire deux choses. Utilisé correctement, le mot réfère à des méthodes qui sont de valeur identique pour un but particulier. (Un exemple serait deux antibiotiques pouvant tuer un organisme particulier.) Lorsqu'appliqué à des méthodes non prouvées, toutefois, le terme peut être trompeur parce que des méthodes qui ne sont pas sécuritaires ou inefficaces ne sont pas des options raisonnables à des traitements prouvés. Pour souligner cela, nous plaçons le mot "alternatif (ive)" entre guillemets tout au long de ce livre lorsqu'il est utilisé pour des méthodes qui ne sont pas basées sur des connaissances scientifiques.

Cet article a été affiché au site original le 3 janv. 2001. Traduction affichée le 23 fév. 2010.