Comment les chiros exagèrent pour se mettre en valeur
Une vue intime sur les techiniques d'avancement de leurs pratiques

 

Stephen Barrett, M.D.

 

Un enquête en 1997 par l'American Chiropractic Association -- dans laquelle les répondants étaient demandés de rapporter leurs revenus de 1996 -- a trouvé une moyenne de revenu brut de $228,236 le net étant $86,519[1] Toutefois, ce chiffre ne reflétait pas la distribution. Les chiros qui pratiquent à temps partiel baisserait la moyenne, tandis que ceux qui s'annoncent sans cesse augmenteraient ce chiffre.

Les annonces de l'importance de la colonne vertébrale commencent à l'école chiropratique au moment où les professeurs définissent l'étendue et la philosophie de la chiropratique à leurs élèves. Après la graduation, les chiros peuvent obtenir de l'aide de plusieurs consultants de l'établissement de la pratique (des architectes de la pratique) qui offrent des séminars et conseils continus sur les différents aspects de la pratique et son administration. J'accumule de l'information sur leurs activités depuis plus de 25 ans.

Déclarations faites par les consultants en pratique

Durant les années '70, des annonces flagrantes par des établisseurs de pratique étaient plus populaires qu'aujourd'hui. Le Drennan Seminar, par exemple, offrait de "doubler votre revenu et volume de patients en 90 jours" et déclarait que pour ceux qui s'inscrivaient au séminar, un sur dix recevrait une nouvelle Cadillac. La Stoner Chiropractic Research Foundation offrait "un moyen de générer $350,000 aussi facilement que $50,000"; promettait "fini les soucis du fin du mois"; et décrivait un chiro en voie vers la Banque First National, avec un brouette qui débordait de piles d'argent. Le docteur Robert A. Jarmain invitait les chiros à un séminar de trois jours pour "bâtir la pratique de $1,000,000." La Vennie Chiropractic Success Seminar offrait de "vous mettre sur la voie de succès total" et de "rehausser votre pratique dans les niveaux de service de $100,000-$200,00-$300,000." En 1978, Clinic Masters annonçait que trois cent milles chiros s'étaient inscris dans un programme et avaient augmenté leurs revenus, en moyenne, de plus de $50,000 par année. Le coût pour un programme de séminars et de consultation continue était $20,000-$100 au début et le reste payable selon l'augmentation progressive du revenu. Leurs séminars incluaient "Comment augmenter les affaires des assureurs $100,000 ou plus par année" et "Comment pouvoir générer l'optimum possible avec chaque patient." Santavicca et associés demande #30,000 pour leurs conseils-$100 pour un séminar initial de trois jours et le reste payable selon l'augmentation du revenu.

Durant les années '80, Practice Management Associates (PMA), une firme de la Floride dirigé par Peter Fernandez, D.C., aurait annoncé que les chiros qui suivaient ses directives pouvaient générer une moyenne de $240,000 dans la première année de pratique et que la moyenne de tous leurs clients était d'envrion $350,000 annuellement [2]. Fernandez aussi a produit une série de cinq volumes appelée "Secrets of a Practice-Building Consultant." La première édition du volume 1: 1001 Ways to Attract Patients a été publiée en 1981. Le dernier volume: How to become a Million Dollar a Year Practitioner, a été publié en 1990.

La plus grande firme spécialisée dans l'établissement de la pratique est la Parker Chiropractic Research Foundation de Forth Worth, Texas, fondée par James W. Parker, D.C. Un dépliant de 1987 décrivant le Parker School of Professional Success Seminar, déclarait que "plus de 125,000 Médecins de Chiropratique, épouses (ou époux) et personnel assistant du monde entier-plus de deux tiers de tous les chiros en pratique-auraient assisté à près de 300 séminars plus de 400,000 fois. . . . ayant comme résultat que des millions et des millions de patients additionnels ont été vus . . . . et sûrement ayant généré au moins un milliard de dollars DE PLUS EN CHIROPRATIQUE."

Qu'est-ce qu'ils enseignent?

Toutes les professions majeures de santé ont accès à des consultants d'administration de la pratique qui enseignent comment mener un bureau de façon efficiente et avec courtoisie. Les "practice-builders" (architectes de la pratique) pour ce qui est des chiros vont pas mal plus loin: ils enseignent comment "vendre" la chiropratique., ce qui dans bien des cas, se traduit par persuasion de la population que la chiropratique fasse partie de leur vie. Certains enseignent comme persuader les patients à considérer la chiropratique comme traitement de première ligne des problèmes de santé. (En d'autres mots, "si vous êtes malade, voyez-moi en premier. Si votre problème ne peut pas être réglé par la chiropratique, je vais vous référer à un autre professionnel.") Plusieurs architectes de la pratique conseillent de vendre l'idée que les examens de la colonne vertébrale de routine vont promouvoir la bonne santé et réduire des problèmes dans l'avenir. Durant la prochaine année, je vais afficher de l'information détaillée sur Quackwatch comment cela est fait. En attendant, tenez compte ce qui suit:

* Très peu de problèmes de santé sont influencés par la manipulation de la colonne
vertébrale.
* Il n'y a aucune raison logique de croire que des "examens de routine" de la colonne
vertébrale et des "ajustements" apportent de bénéfices à la santé générale ou --
dans la plupart des cas -- previennent des problèmes. Les chiros qui vendent ces
notions recommendent typiquement des 'check-up' mensuellement ou même à toutes
les semaines pour déceler et corriger des "subluxations." Si vous rencontrez un tel
chiro, la stratégie la plus prudente c'est de consulter ailleurs.

Références

1. Goertz C. Summary of the 1995 ACA annual statistical survey on
chiropractic practice. Journal of the American Chiropractic Association
33(6):35-41, 1996

2. Ads in Practice Management Association's Chiropractic Achievers magazine, Sept/Oct 1989.

Article mis à jour le 9 fév. 2010.

Retour à la page d'accueil