Diète de Kordich ou "Juicing"

 

Stephen Barrett, M.D.

 

Selon la couverture de son livre: The Juiceman's Power of Juicing, Jay "the juice man" Kordich offre un "programme révolutionnaire pour demeurer en bonne santé, paraître jeune, rester mince, et se sentir bien -- tout cela en profitant du pouvoir guérisseur naturel de jus de fruits frais et légumes." [1] Kordich maintient qu'à l'âge de 20 ans, il est devenu très malade avec un cancer et s'est fait dire qu'il ne survivera pas. Inspiré par la littérature au sujet de la diète de Gerson, il commençat à boire 13 verres de jus de carottes-pommes par jour. "Deux ans et demi plus tard," il dit dans son livre,"j'étais un homme en bonne santé." Après plus de 20 ans de colportage d'extracteurs de jus d'une ville à l'autre, Kordich graduellement a exploité de pouvoir de la télévision pour populariser le "juicing" (sa diète de jus de fruits et légumes) qui est devenu une vogue nationale, avec des ventes de dizaines de millions annuellement. Les magasins d'aliments naturels profitent de cette vogue en vendant plus d'extracteurs et aliments "organiques."

Le livre de Kordich est rempli de détails physiologiques imaginatifs et déclarations bizarres que les jus augmentent l'énergie et sont efficaces contre une foule de malaises. Ses recettes incluent le "rajeunisseur du pancréas" (jus de carottes-pommes-laitue-fèves-choux de Bruxelles), "nettoyeur de l'organisme" (jus de carottes-concombres-betteraves), "remède pour empêcher le grisonnements des cheveux" (jus de choux-épinards-carottes), et d'autres mélanges pour l'anémie, l'anxiété, l'arthrite, les pierres de vésicule biliaire, l'impuissance, et la maladie cardiaque. Il maintient que pour les maladies plus sérieuses, "les nutritifs appropriés peuvent retarder ou inverser les manifestations de certaines de ces maladies en nourissant le système immunitaire et renforçant l'organisme et le rendant globalement en meilleure santé."

Kordich maintient que les "aliments vivants" sont supérieurs aux aliments cuits ou traités parce qu'il contiennent des "enzymes actifs." Ceux-ci, il maintient, aident le métabolisme des aliments dans le tractus digestif, "par conséquent minimisant l'usage des enzymes digestifs précieux. . . .Ceci permet à l'énergie vitale dans l'organisme d'être détournée de la digestion à d'autres fonctions corporelles comme la réparation et la rajeunissement." Evidemment, "les aliments organiques" sont préférables à cause du fait que les "géants corporatifs utilisent des produits chimiques mortels." De plus:

L'abondance d'aliments vivants, non cuits, éliminent les toxines de
l'organisme, vous laissant rafraîchi, plein d'énergie, et décontracté
en même temps. Les aliments purs vous rendent radiants, les cheveux
rayonnants, avec haleine fraîche, et votre système entier tellement
en règle que vous n'aurez pas à vous en faire. Les rhumes et grippes
deviennent plus rares; plusieurs rapportent que les articulations
arthritiques sont moins serrées avec souplesse accrue; et les gencives
sont moins aptes à saigner et les dents à carier.

Un autre partisan des jus est Michael Murray, N.D., un naturopathe-enseignant. Dans le livre The Complete Book of Juicing, il recommande les jus comme traitement d'une foule de malaises. Il conseille aussi que tout le monde utilise des suppléments parce que "même le plus grand défenseur de la santé. . . ne peut pas possiblement s'attendre à être en bonne santé de façon optimale uniquement avec la diète, étant donné les besoins nutritifs énormes." [2]

Les notions ci-hautes sont absurdes. Les aliments non-cuits (ou frais-congelés), seuls ou combinés comme Kordich suggère, peuvent être une composante précieuse d'une diète équilibrée. Toutefois, ils ne "nettoient pas l'organisme de toxines," "donnent de l'énergie à l'organisme," ou soulage les maladies ou conditions comme Kordich ou Murray maintiennent. Non est-il vrai que les jus peuvent renforcir le système immunitaire ou l'organisme dans l'ensemble. Les enzymes des plantes aident à régulariser la fonction métabolique des plantes. Lorsque consommées, elle n'agissent pas comme enzymes dans l'organisme, parce qu'elles sont digérées plutôt qu'absorbées.

Les aliments "cultivés organiquement" coûtent plus chers mais ne sont ni plus surs ou plus nutritifs que ceux cultivés de façon conventionnelle. Et manger sensiblement, ce qui n'est pas difficile à faire, fournit une consommation adéquate de nutritifs.

Les extracteurs de jus coupent l'aliment en petits morceaux que sont centrifugés pour séparer le jus de la pulpe contenant la fibre. Les appareils usuels pour faire du jus laissent la pulpe dans le jus. Puisque la fibre des fruits et légumes est une partie importante d'une diète équilibrée, il n'y a aucune raison de l'enlever en préparant du jus. Il y a plusieurs années, Consumer Reports a évalué l'extracteur de jus "Juiceman II" et conclut que plusieurs produits compétitits fonctionnaient mieux, étaient plus faciles à nettoyer, et coûtaient beaucoup moins [3].

 

Références

1. Kordish J. The Juiceman's Power of Juicing. New York: William Morrow, 1992.
2. Murray M. The Complete Book of Juicing. Rocklin, Calif.: Prima Publishing, 1992.
3. The juice craze. Consumer Reports 57:747-751, 1992. 

 

Retour à la page d'accueil