Evitez la "Nutrition chiropratique"

 

Stephen Barrett, M.D.

La chiropraxie est basée sur la notion erronée que les troubles de la colonne vertébrale seraient attribués à la plupart des aliments. Malgré que certains aspects d'ordre scientifique font partie de l'enseignement dans les écoles de chiropraxie, plusieurs chiros utilisent des méthodes qui ne sont pas conformes à ce qui est connu de l'anatomie et physiologie humaines.

La kinéologie appliquée (AK), par exemple, vient de la notion que toute dysfonction organique est accompagnée d'une faiblesse musculaire spécifique, qui mène au diagnostic de problèmes de santé par des procédures d'épreuves musculaires. L'évaluation est entreprise typiquement par l'étirement d'un bras allongé du patient après avoir placé la substance à évaluer (comme une vitamine ou un extrait alimentaire) dans la bouche du patient jusqu'au moment où la salivation arrive. Toutefois, quelques pratiquants placent la substance dans la main du patient ou la mettent en contact avec d'autres parties du corps. Si un muscle affaiblie devient plus puissant quand l'aliment en haute teneur nutritionnelle est testé, ceci supposément signifie "une déficience normalement associée à ce muscle." Le "traitement" peut inclure des diètes spéciales, des suppléments nutritionnels, l'acuponcture, et la manipulation de la colonne vertébrale.

Les partisans de l'analyse par contact réflexe) (Contact Reflex Analysis (CRA) maintiennent que plus de mille problèmes de santé pourraient être diagnostiqués par un "test musculaire" durant lequel le doigt ou la main du chiro est placé sur un de 75 "points réflexes" sur le corps. Si le bras du patient peut être tiré vers le bas, une condition correspondant au "reflexe" est considérée présente, et des suppléments nutritionnels (typiquement faits de légumes ou organes animals congelés à sec) sont prescrits. Le plus grand adepte du CRA enseigne que 80% des maladies sont dues à l'allergie, que les deux causes principales de maladie sont la vésicule biliaire et les infections à staphylocoques, et que l'obésité est causée par des parasites.

L'Enzyme Replacement System (Système de remplacement d'enzymes) recommandé par Howard F. Loomis, D.C., est basé sur le traitement de "des conditions de déficiences d'enzymes" avec des produits "visant des organes qui sont sous tension par des subluxations." Les états prétendus de déficience sont identifiés en prenant une histoire, en examinant les patients, l'obtention d'une "analyse d'urine de 24 heures," et les corroborant avec de l'information sur les "scénarios de subluxations vertébrales récurrentes." Les produits énumérés dans le catalogue de Loomis de 1995 incluent "ChiroZyme," une ligne de "combinaisons détaillées prudemment d'herbes médicinales, de vitamines et de minéraux avec des enzymes de plantes," chacune nommée avec une abbréviation pour certains segments de la colonne vertébrale ainsi que pour l'organe ou une fonction corporelle. Le produit "C8 à T1 Thy," par exemple, a été prétendu "nourrir les tissus de la glande thyroïde stressée par les subluxations de la partie supérieure de la colonne thoracique et de la partie cervicale."

Le Morter HealthSystem est apparemment un "système complet de soins de santé alternatif" qui peut corriger les stress physique (biomagnetique), nutritionnel, et émotionnel. Ses partisans prétendent qu'un débalancement dans le champs magnétique du patient serait la cause de différence de longueur des jambes, que le chiro peut corriger instantanément en appliquant sa propre énergie électromagnétique aux points appropriés sur le corps. Selon cette notion, deux doigts de chaque main du chiro sont les poles Nord, deux les poles Sud, et les pouces sont électriquement neutres. Quand un dérèglement est diagnostiqué, les mains sont tenues sur les "points de contact" sur le corps du patient jusqu'à ce que les jambes deviennent de longueur égale selon le test utilisé. Les adeptes recommandent que cette évaluation soit commençée tôt durant l'enfance et continuée au moins aux mois pour la vie. La composante "nutritionnelle" est basée sur le principe que les "patients peuvent maintenir la vie et la vitalité en mangeant quatre fois plus d'aliments alkalisants que d'aliments acidifiants." Ils déclarent qu'en analysant le pH de la salive [degré d'acidité ou alkalinité] ils peuvent décider si la méthode de soins devrait être des suppléments nutritionnels ou/et la manipulation de la colonne vertébrale. Les suppléments recommandés incluent une formule de jus d'orge qui est supposé être le meilleur "alkaliseur corporel complet."

NUTRI-SPEC est un système qui maintient connaitre "de quelles façons la chimie de votre corps tend à se dérégler" et révéler "exactement quels aliments et suppléments nutritionnels vous avez besoin et lesquels vous devez éviter." Le conseil du chiro relève de ses observations: la vitesse de la respiration, le pouls, la pression artérielle, la température, la capacité de tenir son respire, le diamêtre de la pupuille, le dégré et épaisseur de l'enduit sur la langue, les caractéristiques de la salive et de l'urine, et l'évaluation des réflexes. Ces observations supposément facilitent le chiro dans ses conclusions si le patient est déréglé métaboliquement ou souffre "d'insuffisance d'hormones sexuelles." de "déficience myocardique," de "stress pinéal," et environ 25 autres conditions fantaisistes. Des changements dans la diète et suppléments nutritionnels sont alors prescrits pour corriger les dérangements diagnostiqués.

L'analyse sanguine nutritionnelle, aussi appelée 'live cell analysis' est faite en examinant une goutte de sang sur une lame de microscope spécial à haute magnification qui projette l'image sur un écran de télévision. Le chiro ainsi que le patient ensuite regardent les globules du sang du patient, qui sont décrits ayant trop d'agglomérats et d'autres anomalies. (La plupart des "anomalies" sont en effet des artefacts dus à l'assèchement.) Des enzymes sont alors prescrits au client qui font disparaître ces agglomérats cellulaires. Cette approche est expliquée comme une déficience d'enzymes dans notre diète qui est la cause principale des maladies. Ceci est un non-sens parce que les enzymes contenus dans les aliments sont digérées plutôt qu'absorbées et ne seraient plus actifs comme enzymes humaines même si elles étaient absorbées.

L'analyse des cheveux est faite aussi, en envoyant une mèche prélevée de la nuque du patient et évaluée par un laboratoire commercial. Le rapport précise supposément les dérèglements nutritionnels qui peuvent être corrigés par des suppléments alimentaires. Des études scientifiques indiquent que l'analyse des cheveux n'a pas de valeur dans le but fait. Dans les années 1980 j'ai envoyé deux échantillons identiques de cheveux à 16 laboratoires d'analyse de cheveux et les rapports ont montré des niveaux de minéraux qui variaient énormément d'un laboratoire à un autre et aussi si les mêmes échantillons étaient évalués à des semaines d'intervales par le même laboratoire. Alors, même si l'analyse des cheveux était un outil de diagnostic valable, mes démarches ont démontré que la plupart des laboratoires ne sont pas fiables.

NutraBalance utilise les résultats d'un profil de biochimie sanguine et d'une analyse d'urine fait dans un laboratoire légitime et soumis à NutraBalance pour interprétation. La compagnie envoit un long rapport informatisé qui classifie le patient selon 14 "types métaboliques," énumérant les zones de supposés problèmes de santé, et recommande des modifications diététiques et des suppléments d'un manufacturier choisi par le médecin du patient. Le processus est semblable aux tactiques de l'analyse capillaire sauf que, contrairement aux analyses capillaires, le analyses sanguines et de l'urine sont légitimes. Les types métaboliques -- la plupart portant le nom d'une glande ou d'un organe -- ne correspondent à rien de connu en science médicale, et les recommandations de suppléments diététiques sont nutritionnellement absurdes. L'interprétation des analyses est elle aussi inappropriée. Les laboratoires donnent une "gamme clinique normale" pour chaque valeur de laboratoire. NutraBalance utilise une gamme plus étroite "physiologique," ce qui signifie que certaines valeurs de laboratoire normales seront classées comme anormales. Ni l'existence des types en question ni les stratégies de recommandations nutritionnelles n'ont été prouvées.

Certains chiropracticiens utilisent des procédures d'analyses de valeur douteuse qui supposément déterminent des "allergies cachées" responsables d'un grande gamme de problèmes de santé. Les résultats des tests sont alors utilisés pour faire des recommandations diététiques et possiblement recommander des suppléments diététiques. Toutefois, l'allergie n'est pas un facteur dans la plupart des maux et les suppléments diététiques n'ont aucune place ou valeur dans le traitements des allergies. Une évaluation appropriée devrait commencer avec une histoire et un quotidien détaillés et une période durant laquelle les aliments soupçonnés sont évités. Ce qu'il arrive après cela devrait être déterminé avec un consultation avec un médecin bien informé.

Au moins 50 compagnies vendent des produits avec formulation irrationnelle exclusivement ou principalement par l'entremise de chiros. Certaines de ces compagnies (ou leurs distributeurs) subventionnent des colloques durant lesquels les chiros sont exposés à des concepts nutritionnels pseudo-scientifiques, incluant l'utilisation de suppléments pour traiter des maladies. Ces colloques aident les fabricants et distributeurs à fournir de l'information sur les indications thérapeutiques présumées qui ne pourrait pas être incluse légalement sur l'étiquettage des produits. Certaines compagnies envoient des bulletins et/ou de la littérature donnant des conseils de valeur douteuse. La plupart des chiros qui recommandent les suppléments les vendent eux-mêmes aux patients à deux ou trois fois leur valeur en gros. Les produits invariablement coûtent plus que des produits semblables (si disponibles) dans des détaillants. J'ai pris connaissance de régimes recommandés qui coûtent jusqu'à $10 dollars par jour.

Le pourcentage des chiros impliqués dans des pratiques nutritionnelles non scientifiques n'est pas connu mais il est probablement élevé. Des conseils appropries susr la nutrition, lorsqu'indiqués, peuvent facilement être obtenus ailleurs.

Cet article a été revisé le 2 sept. 2002. Traduction mise à jour le 10 fév. 2010.

retour à la page d'accueil