Le Reiki est un non-sens

Stephen Barrett, M.D.

Le Reiki est une des nombreuses méthodes absurdes généralement appelées guérison par l'énergie." Ces méthodes sont basées sur l'idée que le corps est entouré ou pénétré par un champ d'énergie qui n'est pas mesurable par l'instrumentation scientifique ordinaire. La force présumée, qui supporterait la vie, est connue sous le nom de ki au Japon, chi ou qi en Chine, et comme le prana en Inde. Les practiciens du Reiki prétendent faciliter la guérison en renforçant ou en "l'équilibrant" cette énergie[1].

Lors d'une séance de Reiki traditionnelle, le client l'étend ou s'assoit par terre tout habillé. Les mains du practicien sont placées légèrement sur (ou juste au dessus) du corps du client, les paumes tournées vers le bas, en fonction d'une série de 12 à 15 positions. Chaque position est tenue pendant des périodes de 2 à 5 minutes, ou jusqu'à le practicien estime que le flux d'énergie -- ressentie comme une sensation de chaleur ou d'un picottement dans les mains -- soit ralenti ou s'est arrêté. Typiquement, le practicien accorde au moins 4 sessions de 30 à 90 minutes chacune. Les techniques incluent "centrer", "enlever", "rayonnement", "l'extraction d'énergies dommageables", "l'infusion", et "le l'assoupplissement et le râclage des auréoles" (?), toutes supposées influencer l'énergie imaginaire que les partisans du Reiki postulent.

Le Reiki peut aussi être auto-administré ou être administré à d'autres personnes à longue distance. Quelques practiciens disent que des "esprits guides" les aident à produire le flux approprié d'énergie.

Arrière-plan historique

Le mot "Reiki" est tiré de deux mots japonais: rei (universel) et ki (énergie vitale). La pratique du reiki actuelle tire sa principale origine des enseignements spirituels de Mikao Usui au Japon, actif pendant la première partie du 20e siècle. Les enseignements d'Usui comportaient des techniques de méditation et des techiniques de guérison. Un de ses élèves, Chujiro Hayashi, a développé davantage les pratiques de guérison, mettant moins d'importance sur les techniques de méditation. Un américain appelé Hawayo Takata a appris le reiki de Hayashi au Japon et l'a introduit en occident à la fin des années '30s [1]. Lors d'une enquête nationale récente, près de 0.5% des personnes interrogées ont dit qu'elles avaient déjà fait appel à une thérapie de "guérison par l'énergie" au cours des 12 derniers mois[2].

En 2009, le site Web de l'Internation Center for Reiki Training (Kent, Angleterre) déclare:

Le Reiki est à la fois puissant et doux. Dans sa longue histoire d'utilisation il a facilité la guérison de pratiquement chaque maladie connue et blessure connues incluant des problèmes sérieux comme: sclérose en plaques, maladies cardiaques, cancer aussi bien que problèmes de peau, coupures, contusions, fractures, maux de tête, rhumes, grippes, maux de gorge, coups de soleil, fatigue, insomnie, impuissance, trouble de mémoire, manque de confiance, etc. Il est toujours bénéfique et travaille à améliorer l'efficacité de tous les autres types de thérapie. Un traitement ressemble à un merveilleux rayonnement radiant et apporte beaucoup de bénfices tant pour le client que pour le practicien, y compris des états de conscience altérés et des expériences spirituelles. . . .Le Reiki améliorera les résultats de tout traitement médical, agissant pour réduire des effets secondaires indésirables, racourcira le temps de guérison, réduira ou éliminera la douleur, réduira le stress et aidera à favoriser l'optimisme [3].

Formation

Aucune formation ou qualification spéciale n'est nécessaire pour recevoir la formation en Reiki. Pour devenir un practicien, il faut recevoir une "initiation" ou "attunement" (harmonisation) d'un Maître du Reiki. Cette cérémonie viserait à harmoniser le candidat "avec "l'énergie vitale universelle" et à lui permettre de servir de canal de transmission de cette énergie. Ils affirment qu'il y a trois niveaux différents de cet "attunement", (d'autres affirment qu'il y en quatre). Au niveau le plus élevé, on peut prétendument canaliser l'énergie du Reiki et effectuer des guérisons à distance, sans contact physique. La formation pour les niveaux inférieurs prend typiquement 1 à 2 jours et débute avec un 'attunement'. La formation pour devenir un MaÎtre apparemment prend plusieurs années. Les techniques apprises peuvent varier énormément selon les écoles de reiki et selon les enseignants. Beaucoup de practiciens sont des masso-thérapeutes. Cependant, aucun accréditation ou standard professionnel n'existe pour la pratique du Reiki. Dans certains états, on considère le Reiki comme une pratique illégale de la médecine.

Recherche

La revue la plus complète de recherche sur le Reiki a été faite par Edzard Ernst, M.D., Ph.D. et ses collègues à l'Université d'Exeter. Après avoir évalué des études publiées jusqu'en janvier 2008, ils ont conclu que la plupart étaient mal conçues et "les données probantes sont insuffisantes pour suggérer que le Reiki soit efficace pour le traitement de quelque maladie que ce soit." [4]

En 2009, le United States Conference of Catholic Bishops a conclu que "la thérapie de Reiki ne trouve aucun appui soit par les connaissances en sciences naturelles ou dans la foi chrétienne" et presse les les établissements catholiques de soins de santé et le clergé de ne pas promouvoir ou appuyer cette pratique. Il ajoute plus loin:

Le Reiki manque de crédibilité scientifique. Il n'a pas été reconnu par les communautés scientifiques et médicales comme une thérapie efficace. Des études scientifiques fiables confirmant l'efficacité du reiki n'existent pas, tout comme une explication plausible scientifique comment il pourrait être vraisemblablement être efficace. L'explication de l'efficacité du Reiki depend entièrement sur une vue particulière du monde comme pénétré par cette "énergie vitale universelle" (Reiki) qui est soumise à la manipulation par la pensée et l'action humaines. Les practiciens du reiki prétendent que leur formation les permet de canaliser "l'énergie vitale universelle" qui serait présente en toutes choses. Cette "énergie vitale universelle," cependant, est inconnue des sciences naturelles. Comme la présence d'une telle énergie n'a pas été observée au moyen des sciences naturelles, la justification pour ces thérapies doit nécessairement venir de quelque chose d'autre que la science [5].

Au mileu des années 1990, à l'âge de 9 et 10 ans, Emily Rosa a démontré que 21 practiciens de la "touche thérapeutique" (thrapeutic touch ou TT) n'ont pas pu détecter son présumé "champs d'énergie."  Pendant les tests, les practiciens posaient leurs bras sur une surface plate à une distance d'un pied l'un à l'autre. Emily a alors approché sa main, la paume vers le bas, à quelque pouces au dessus des paumes du sujet. Un écran de carton empêchait les sujets de voir laquelle de leurs mains avait été chosie. Les practiciens ont correctement identifié la position de la main d'Emily dans seulement 122 fois (44%) des 280 essais, ce qui n'est pas mieux que ce qui serait obtenu au hasard [6]. Après que le Journal of the American Medical Association ait publié ces résultats , les chefs de file du TT ont qualifié l'étude "un jeu de salon," mais ils ont refusé de suggérer un canevas expérimental alternatif ou de subir eux-mêmes des tests semblables [7]. Il pourrait être intéressant d'examiner si les practiciens du Reiki peuvent en réalité sentir ou transmettre "l'énergie," si les "attunements" (harmonisationss) Reki aumente en réalité quoi que ce soit et si les sensations de chaleur sont accompagnées d'un changement mesurable de la température de la peau. Des chercheurs au Scripps Institute (San Diego) ont utilisé ue appareil Magnes 2500 WH SQUID pour mesurer les champs électromagnétiques des mains et du coeur de trois maîtres Reiki lorsqu'ils (a) ne pratiquaient pas le reiki, (b) pendant qu'ils transmettaient le reiki à une personne à distance, et (c) quand ils le tranmettaient à une persoone dans la pièce même. Des analyses semblables ont été faites sur quatre volontaires ne connaissant rien au sujet du reiki, avant et après une formation/mise à point sur le reiki les permettant l'auto-administration du reiki. Aucune irradiation de haute intensité attribuable au reiki n'a pu être décelée [9].

Décision règlementaire Britannique

La British Advertising Standards Authority (ASA) s'est opposé aux déclarations en ce qui a trait au reiki au moins trois fois:

 

Conclusion

Le Reiki n'a aucune valeur démontrée dans les soins de santé et manque d'un rationnel scientifiquement plausible. Les établissements de soins de santé conventionnels ne devraient pas tolérer son utilisation, et les rares ressources financières de recherche du gouvernement ne devraient être utilisées pour l'étudier davantage. [8].

Références

   1. Miles P, True G. Reiki: Review of a biofield therapy history, theory, practice, and research. Alternative Therapies in Health and Medicine. 9:62-72, 2003.
   2. Barnes PM and others. Complementary and alternative medicine use among adults and children: United States, 2007. National Health Statistic Reports, No. 12, Dec 1-0, 2008.
   3. Experiencing reiki. International Center for Reiki Training Web site, accessed April 18, 2009.
   4. Lee MS and others. Effects of reiki in clinical practice: A systematic review of randomized clinical trials. International Journal of Clinical Practice 62:947-954, 2008.
   5. Committee on Doctrine. Guidelines for evaluating reiki as an alternative therapy. U.S. Conference of Catholic Bishops, March 25, 2009.
   6. Rosa L and others. A Close Look at Therapeutic Touch. JAMA 279:1005-1010, 1998.
   7. Sarner L. Therapeutic touch: Responses to objections to the JAMA paper. Quackwatch, April 11,1999.
   8. Barrett S. Why NCCAM should stop funding reiki research. NCCAM Watch, June 23, 2009.

   9. Baldwin AL and others. Practicing reiki does not appear to routinely produce high-intensity electromagnetic fields from the heart or hands of reiki practitioners. Journal of Alternative and Complementary Medicine 19:518-526, 2013.
10. ASA adjudication on the International Reiki and Healing Centre, 15 Aug 2001.
11. ASA adjudication on the International Reiki and Healing Centre, 20 July 2011.
12. ASA adjudication on Christina Moore, 29 June 2011.

Cet article a été révisé le 4 août, 2009. Traduction affichée le 20 fév. 2010. Traduction revisée par M Georges André Tessier et affichée le 25 sept. 2010. Revisé la dernière fois le 18 nov., 2013.