Sacs gonflables d'autos: doit-on s'inquiétez?

 

Jamie Spencer

 

Vous vous souvenez de l'annonce à la télévision il y a quelques années: deux autos complèment détruites sur le bord de la route, les radiateurs émettant de la vapeur, suite à une collision face à face. De façon surprenante, on nous a dit, les deux conducteurs n'ont rien eu. L'accident de 1990, à Culpeper, en Virginie, était le premier où deux véhicules munis de sacs gonflables étaient impliqués dans un accident, face à face. Jusqu'à très récemment, les sacs gonflables étaient considérés un accessoire essentiel dans une nouvelle auto, une avance technique étiquettée comme pouvant sauver la vie. Mais dans la dernière année, des rapports de plusieurs décès attribués aux sacs gonflables ont mené à des inquiétudes des propriétaires d'auto que les sacs, plutôt que protéger, seraient possiblement dangereux.

Jusqu'au mois dernier, les sacs gonflables ont été impliqués dans les décès de 31 enfants et 20 adultes. En plus, le gonflement d'un sac aurait causé un avortement chez une femme enceinte de 8 mois. Ceux les plus à risque semblent être des jeunes enfants comme passagers dans le siège avant munis d'un sac gonflable du côté du passager, et des adultes de petite taille, spécialement des femmes, qui sont assis très près du volant, où le sac se trouve. On s'inquiète de plus en plus, ce qui a fait que les représentants du gouvernement ont écrit des lettres à tous les propriétaires d'autos munis de sacs gonflables, les avertissant des dangers et demandé de rechercher des moyens pour améliorer la sécurité.

Malgré les nouvelles récentes, les inquiétudes au sujet des sacs gonflables ne sont pas nouvelles, dit Susan Ferguson, de l'Insurance Institute for Highway Safety. Les représentants du gouvernement ont émis des avertissements aux parents la première fois en 1991, avant même les rapports des décès. Ces avertissements sont arrivés après que des évaluations aient démontré que la force du sac qui se gonfle peut causer des dommages aux sièges d'enfants placés le dos au pare-brise -- et leurs occupants enfants-mannequins -- lorsque placés le côté du passager avant. Depuis, les officiels du domaine de la sécurité ont prêché que dans aucune condition doit-on placer un enfant dans son siège du côté du passager qui est muni d'un sac gonflable. Et, sachant aussi que les enfants plus vieux, qui ne sont pas encore des adultes, peuvent être blessés aussi, les experts sont d'accord en conseillant que tout jeune enfant moins de 12 ans doit être assis dans le siège arrière.

Risques aux adultes

Les données sur les dangers possibles aux adultes ont été plus difficiles à préciser. Une raison majeure est que les tests d'accidents faits pour des adultes sont basés sur ce qui est connu dans l'industrie comme un "adulte mâle du 50e percentile" -- un mannequin mâle 5'8", poids 168 livres, sans ceinture de sécurité, positionné avec le siège en position médiane. Sous ces conditions artificielles moyennes, les sacs gonflables fonctionnent très bien dans la prévention de blessure grave à la vitesse normale du test à 30 miles de l'heure. Mais les régulations aujourd'hui ne requièrent pas que les manufacturiers d'automobiles poursuivent des tests pour des personnes qui sont attachés ou sont plus courts ou plus grands que la moyenne -- malgré le fait que plus de 40 million de femmes aux Etats-Unise sont de taille 5 pieds 3 pouces ou moins.

Quand les test ont commencé, l'usage des ceintures aux Etats-Unis était bas, seulement peut-être 15% de la population. Ces jours-ci, l'usage est plus élevé -- en moyenne, à peu près 70% des américains mettent leurs ceintures. Cela veut dire que, dans bien des cas, le sac gonflable n'est pas obligé de se gonfler avec la même force qu'originalement prévue.

Maintenant que plus d'autos sur la route sont équippées avec des sacs gonflables, les sortes de blessures reliées aux accessoires deviennent plus claires. Une analyse de 18 conducteurs adultes tués par les sacs gonflables depuis 1990 a démontré que 15 étaient des femmes de taille inférieure à 5 pieds 5 pouces. Une passagère, une femme de 98 ans, aussi à été tuée. Le facteur critique est la proximité. Parce que les conducteurs plus petits, aussi bien que les passagers, tendent à être assis plus en avant, ils sont plus près du sac lorsqu'il se gonfle -- à des vitesses jusqu'à 200 miles à l'heure. Penché vers l'avant au dessus du volant, comme les gens de taille moyenne le sont souvent, a le même effet.

La force explosive qui rend possible un sac de se gonfler rapidement aussi devient un danger possible pour les gens qui sont assis trop près: Dans les moments initials du gonflement (zones rouges), le sac roulé en boule est éjecté comme un coup de poing; étant assis plus loin du tableau de bord permet au sac de se gonfler pleinement pour amortir l'impact d'une collision.

"Quand le sac sort, il a la forme d'un petit ballon, comme un poing," dit Jule Bolen, Ph.D., du National Center for Injury Prevention and Control. Etant assis plus en avant, les gens sont en contact avec le sac lorsqu'il est encore dans la forme d'un ballon, avant qu'il ait eu le temps de se gonfler pleinement et amortir l'impact de la collision. Le sac en voie de gonflement a plus tendance à frapper les gens plus petit à la tête plutôt qu'à la poitrine.

Que faire?

Les experts sont d'accord que la meilleure façon de minimiser la blessure et maximiser la sécurité du sac dans une collision est d'avoir sa ceinture attachée. Les sacs gonflables sont supposer donner une protection additionnelle dans les collisions de devant. La ceinture attachée vous empêche d'être projeté vers l'avant, vers le sac qui se gonfle, pendant que l'auto arrive à un arrêt soudain. Des 18 conducteurs adultes mentionnés ci-haut, 10 n'avaient pas leurs ceintures attachées. Deux autres conducteurs apparemment étaient penchés en avant ou ont perdu conscience de maladie avant la collision et par conséquent se trouvaient plus près du sac quand il a été déployé.

Il est aussi important d'être assis le plus en arrière possible dans le siège, pour ainsi donner assez de temps au sac de se gonfler. La distance recommandée du volant ou du tableau de bord du côté du passager, selon le Dr. Bolen, est près de 12 pouces.

Des reportages aux nouvelles ont recommandé que les conducteurs de courte stature se procurent des accessoires pour rapporcher les pédales -- des petits blocs qui peuvent être attachés aux pédales -- leur permettant de reculer le siège davantage. Mais ces accessoires sont structurés pour les gens avec des handicaps et disponibles que par les compagnies spécialisées qui les installent.

Le modèle d'une auto peut aussi faire une différence. Les conducteurs de plus petite stature qui marchandent pour une nouvelle voiture seraient mieux de faire des essais de quelques-unes pour apprécier leur confort. En plus des différences dans les modèles, comme à quelle distance les pédales sont situées, certaines voitures ont des volants téléscopiques qui peuvent être éloignés de vous ou des sièges qui peuvent être élevés pour une meilleur vue. Les experts conseillent que les volants qui peuvent être déplacés en hauteur soit positionnés pour que le sac gonflant vous frappe à la poitrine, non au visage.

Les officiels de sécurité aussi conseillent que les gens n'essaient pas de rendre le sac gonflable inactif par eux-mêmes. Des régulations fédérales interdisant les concessionnaires d'autos et les mécaniciens d'inactiver les sacs gonflables sont considérées. Les nouveaux modèles de certaines autos sans siège arrière, comme des camionnettes ("pick-up") sont livrés avec l'option actif ou non-actif pour le sac gonflable du côté du passager, pour qu'un enfant puisse être assis comme passager sans danger.

Les bénéfices

Malgré qu'il est clair que les sacs gonflables sont la cause de blessures, il est aussi important de garder ces incidents en perspective. Depuis 1987, les sacs gonflables ont sauvé la vie de plus de 1,100 personnes, selon le National Highway Traffic Safety Administration, incluant plus de 460 en 1995 seulement. On présume que ces chiffres vont augmenter comme plus de véhicules avec des sacs gonflables seront sur les routes. Les chercheurs estiment que, vers la fin de 1996, les sacs gonflables auront été déployées près de 1.5 million de fois. Néanmoins, des blessures sérieuses ou fatales causées par les sacs gonflables sont rares.

"Les sacs gonflables sauvent des vies," dit Elaine Weinstein, chef du National Transportation Safety Board's Safety Studies Division. Les estimations du gouvernement montrent qu'avoir un sac gonflable du côté du conducteur réduit le risque de décès dans un accident d'auto de 11%; pour les sacs du côté des passagers, la réduction est près de 14%. Mais ces chiffres sont pour tout type d'accidents, incluant des renversements, des collisions arrière, et des collisions de côté. Les collisions de face, le type d'accidents pour lesquels les sacs gonflables ont été conçus et ceux qui causent les dommages les plus sérieux. Les sacs peuvent réduire votre risque de blessure fatale par près de 30%.

Malgré cela, les manufacturiers d'autos et les officiers de la sécurité sont d'accord que des modifications sont nécessaires pour assurer que les sacs gonflables soient plus sécuritaires, spécialement pour les enfants. Vers la fin de l'année 1997, toutes les nouvelles autos vont avoir des sacs des deux côtés. Une solution considérée serait de réduire la vitesse du gonflement pour que les sacs se déploient avec moins de force. En Europe, où les ceintures sont employées de façon universelle, des sacs gonflables plus petits, moins puissants sont déjà disponibles. Une autre option est la technologie dite "intelligente" qui déterminerait la dimension de l'occupant, son poids, et sa position et ajusterait la vitesse automatiquement ou le sac serait inactif s'il n'y a personne devant. Certains de ces systèmes sont déjà en phase de développement, mais les officiels de l'industrie estiment qu'ils ne seront pas disponibles pour plusieurs années pour allouer suffisemment le temps des évaluer.

En attendant, le National Highway Traffic Safety Administration recommande:

* Toujours avoir sa ceinture attachée.
* S'assoir le plus loin possible du tableau de bord ou du volant et ne pas demeurer
penché. Certains officiels recommandent 12 pouces comme distance suffisante.
* Si le volant est ajustable en hauteur et profondeur, le positionner le plus loin
possible de vous et pointant vers la poitrine plutôt que vers la tête .
* Si vous marchandez pour une nouvelle voiture, essayez-en quelques-unes pour le
meilleur confort, et vous permettant d'être assis bien en arrière.
* Ne placez jamais un siège d'enfant du côté du passager si l'auto est munie d'un sac
gonflable de ce côté.
* Toujours avoir des enfants de moins de 12 ans assis sur le siège arrière avec
leur ceinture attachée ou sécurisé dans un siège d'enfant approprié pour leur âge et
poids.

Cet article est reproduit avec permission du numéro du 10 déc. 1996, de HealthNews, un bulletin des éditeurs du New England Journal of Medicine. D'autres articles de HealthNews peuvent être lus à http://www.healthnet.ivi.com. (Pour accéder les archives, cliquez sur "archives" à la page d'acceuil de HealthNews.)

Retour à la page d'accueil