La scoliose: une approche raisonnable

 

Mark S. Rosenthal, M.D.

 

Il y a plusieurs types de scoliose. Heureusement, la plupart sont rares. La forme la plus commune est la "scoliose idiopathique," dont la cause n'est pas connue. Elle affecte 4% de la population, surtout les filles. La scoliose idiopathique commence habituellement entre l'âge de 10 et 12 ans. Comme l'enfant grandi, il y a une chance que la courbe s'aggrave. La plupart des courbes ne s'aggraveront pas durant l'adolescence, et l'aggravation est rare une fois la croissance complète.

D'autres types de scoliose incluent la forme congénitale (causée par une anomalie dans la forme de l'os présente à la naissance); neuro-musculaire (due à une maladie neuro-musculaire comme la paralysie cérébrale, dystrophy musculaire, etc.); acquise (suite à une fracture, radio-thérapie pour le cancer, etc.); et juvénile. La scoliose juvénile est semblable à la scoliose de l'adolescent, mais a plus de chance d'évoluer.

Avant de considérer des traitements pour la scoliose, il est important de connaître l'histoire naturelle de la maladie (qu'est-ce qui peut arriver si non traitée.) Les courbes qui mesurent 10 degrés ou moins sont considérées "normales" et ne nuisent pas à la force, la mobilité articulaire, l'endurance, ou tout autre fonction de l'organisme. Elles ne sont pas des vraies scolioses, ne s'aggravent à peu près jamais, et n'augmentent pas le risque de développer de la douleur dorsale, de l'arthrite, des hernies discales, ou autres problèmes musculo-squelettiques. Des traitement des courbes de scoliose de 10 degrés ou moins alors ne sont pas nécessaires. Parfois les colonnes courbées de façon minime se normalisent spontanément.

Les courbures qui mesurent entre 10 et 20 degrés sont à surveiller. Elles ont tendance à se comporter comme celles de moins de 10 degrés (et par conséquent ne causeront pas de problèmes dans l'avenir), sauf qu'elles peuvent évoluer durant la croissance. Alors, si un patient a fini sa croissance et a une courbe moins de 20 degrés, pas d'autre traitement ou suivi sont nécessaires. Un enfant avec une courbe entre 10 et 20 degrés devrait être examiné périodiquement et un traitement amorcé si la courbe augmente au delà de 20 degrés (ou, dépendant sur d'autres facteurs, comme la location, ou 25 degrés). Les courbes qui sont découvertes quand elles excèdent 20 degrés devraient être traitées immédiatement, si il y a encore un potentiel de croissance.

Options de traitements

Les options de traitement incluent l'appareillage orthopédique ou orthèses (braces), et la chirurgie. L'appareillage est efficace pour les courbes jusqu'à 45 degrés. Plus la courbe est petite, plus l'appareil est efficace. Au delà de 45 degrés, les appareils ne seront pas efficaces, et la chirurgie est le traitement de choix. Le diagnostic précoce et appareils appropriés peuvent prévenir la chirurgie.

Parce que les orthèses (braces) sont tellement efficaces si le traitement est commencé tôt, la dépistage précoce des courbes devrait être l'objectif majeur. Les médecins, surtout les chirurgiens orthopédistes, ont établit des campagnes d'éducation aggressives pour augmenter le dépistage des courbes significatives chez les enfants le plus tôt possible. La Scoliosis Research Society et l'American Academy of Orthopedic Surgeons ont encouragé ces campagnes. Les pédiatres maintenant font le dépistage chez les enfants de routine. Des programmes de dépistage dans les écoles sont presqu'universels à travers les Etats-Unis. Comme ces programmes sont devenus prévalents, les taux de chirurgie ont été réduits dramatiquement. La chirurgie est réservée pour les enfants dont les courbes ont été découvertes alors qu'elles étaient trop marquées pour les orthèses, ou pour les 10% des enfants qui n'ont pas été améliorés avec les orthèses.

La profession médicale aimerait offrir un traitement plus facile et agréable que les orthèses. Beaucoup d'effort et de recherche ont été consacrés au développement d'orthèses plus confortables ou plus efficaces, pour que le traitement soit mieux toléré et la chirurgie évitée. Ceux-ci incluent la manipulation de la colonne vertébrale, la thérapie par massage, l'exercice, et la stimulation électrique. Malheureusement, lorsque soumises à des évaluations scientifiques rigoureuses, ces approches se sont avérées inutiles ou beaucoup moins efficaces que les appareils orthopédiques. La chirurgie est le seul traitement qui puisse réduire l'étendue de la courbe. Rappelez-vous qu'un patient avec un courbe minime est quasi-normal et il n'y aucun avantage de tenter de réduire la courbe.

Les courbes de 60 degrés ou plus, qui sont rares, présentent un problème spécial. Même après la croissance, les chances sont telles que la courbe va augmenter. Ceci mène à une déformité significative du thorax avec répercussion sur la fonction cardiaque et pulmonaire. Les muscles sont déplacés et peuvent causer de la douleur. Avec le temps, les forces inégales sur la colonne vertébrale vont mener à l'arthrite. Aucun autre traitement que la chirurgie s'est avéré efficace dans ces cas.

Conclusion

Le traitement primordial de la scoliose c'est le dépistage précoce. Si la courbe progresse au point qu'un traitement soit nécessaire, une orthèse est prescrite. Dans 90% de ces cas, une orthèse va être efficace. Les programmes de dépistage de la scoliose ont beaucoup réduit le nombre d'enfants nécessitant la chirurgie.

___________________

Le docteur Rosenthal, un aviseur de Quackwatch, est assistant professeur de chirurgie orthopédique au University of Maryland School of Medicine, à Baltimore, Maryland.

Retour à la page d'accueil