Un naturopathe accusé de pratique non-professionnelle

 

Stephen Barrett, M.D.

 

Richard A. Marschall, N.D., un naturopathe licencié dans l'état deWashington, a été accusé d'un comportement non-professionnel suite à avoir diagnostiqué et traité des patients pour "hypothyröidie fonctionnelle" par téléphone, courrier et sur l'internet, ce qu'il faisait apparemment entre deux patients.

La condition, connue sous le nom de "Syndrôme de Wilson," a été pondue par E. Denis Wilson, M.D., de Longwood en Floride, où son permis de pratique médical a été révoqué en 1991 [1]. Ses supposées manifestations incluent la fatique, des maux de tête, le syndrôme pré-menstruel, la perte de cheveux, l'irritabilité, la rétention de liquide, la dépression, mémoire réduite, diminution du libido, des ongles malsains, augmentation de poids facile, et environ soixante autres symptômes.

Wilson maintient avoir découvert un type de fonction anormalalement réduite de la glande thyroïde dans laquelle les analyses de la thyroïde sont souvent normales. Il déclare que le signe diagnostique principal est une température corporelle en dessous de 98.6 º F (orale), et le diagnostic est confirmé par la réponse du patient au traitement d'une "thérapie spéciale d'hormone thyroïdienne." [2]

Des documents enregistrés le 30 sept. 1997, par le Secretary of Health de Washington déclarent:

* En 1994, Marschall "aurait rencontré" la patiente A, une résidente de la Californie,
par un service d'internet et discuté les problèmes de la patiente par l'entremise de
son serveur. Peu de temps après, Marchsall aurait posté à la patiente une formule
d'histoire de cas, une liste de ses tarifs, un contrat patient/médecin à lire et à
signer, et des directives comment prendre sa température. Après avoir lu l'histoire
complétée par la patiente A et tableau de sa température, il posa le diagnostic d'un
problème de thyroïde et a décidé du traitement de la condition en parlant avec la
patiente au téléphone.
 
* Marschall n'a jamais examiné la patiente A ou demandé les analyses de laboratoire
usuelles nécessaires à un diagnostic approprié de dysfonction thyroïdienne. Malgré
cela, autour du 20 janv. 1994, il a prescrit une hormone thyroïdienne synthétique
(liothyronine) qui a été postée à la patiente A de Bellgrove Pharmacy, à Bellevue,
Washington.
 
* En 1995, Marschall a diagnostiqué et traité quelques 75 patients "longue-distance"
pour "hypothyroïsme fonctionnel" uniquement par téléphone, par l'internet, et/ou par
courrier. Il prescrivit la liothyronine pour au moins cinq des patients qui vivaient
ailleurs que dans l'état de Washington.
 
* Le dosage recommandé, standard, de la liothyronine est entre 25 et 75
microgrammes par jour. Marschall a prescrit des doses aussi grandes que 300
microgrammes par jour, avec près de 25% de ses patients avec "hypothyroïdisme
fonctionnel" recevant des doses plus grandes que 200 microgrammes par jour.
L'ingestion de lithyronine en trop est dangereuse et peut même être fatale.
Le comportement non-professionnel, selon la définition des lois de l'état de
Washington inclut:
o "incompétence, négligeance, ou faute professionnelle se traduisant
par un tort au patient ou qui crée un risque exagéré de tort au patient; et
o la "promotion pour gain personnel de toute médication, appareil, traitement,
procédure, ou service." [4]

En mai 1994, un journal local a rapporté que Marschall s'est rendu compte du syndrôme de Wilson suite à avoir étudié les publications de Wilson et l'avoir consulté par téléphone. L'article déclarait que Marschall traitait plus de 200 patients souffrant de ce syndrôme et que le coût pour le diagnostic initial, incluant un test sanguin, était $400 [4]

Note: Malgré que le "syndrôme de Wilson" soit un faux diagnostic, il y a une maladie de Wilson, une condition rare causée par un déficit de l'organisme de métaboliser le cuivre.

Références

1. Disciplinary Actions: E. Denis Wilson (MD #0048922) Longwood Florida,
2/12/92). Board of Medicine 8(2):10, 1992. Florida Department of
Professional Regulation, Tallahassee, Florida.
2. Wilson ED. Wilson's Syndrome: The Miracle of Felling Well, 2nd edition.
Orlando, Florida: Cornerstone Publishing Co.
3 State of Washington, Department of Health, Naturopathy Porgram, Statement
of Charges, Docker No. 97-09-B-1045 NT.
4. Dawson M. 'Miracle' cure has side effects. Peninsula Daily News, Port
Angeles, Washington, May 8, 1994.

 

Index des nouvelles ||| Méfiez-vous des diagnostics populaires ||| Retour à la page d'accueil