Détecteur de radiation Toftness

 

George J. Magner, III

 

Le détecteur Toftness Radiation est un instrument tenu dans la main qui apparemment détecte les niveaux bas de radiation électro-magnétique provenant de l'organisme que le chiropracticien peut préciser lui permettant de diagnostiquer des conditions nécessitant un traitement. L'appareil, breveté en 1971, est fait d'un cylindre en plastique qui contient une série de lentilles en plastique. Son inventeur, un chiro appelé Irwing N. Toftness, maintenait que l'énergie avec une fréquence de 69.5 gigahertz vient des nerfs vertébraux comprimés. L'appareil apparemment précise la radiation permettant au chiroi de la déceler en frottant ses doigts sur la plaque de détection. Le frottement vigoureux peut produire un sond craquelant semblable à celui d'un compteur Geiger. Les perturbations prétendues seraient alors traitées par des ajustements de la colonne vertébrale.

 

Le docteur Edmund S. Crelin, Ph.D., de l'Université Yale, qui a testé l'appareil pour la FDA, a conclu qu'il était de la foutaise pure. Il a souligné que la radiation à 69.5 gigahertz pénétrerait que seulement un millimètre de tissu corporel, les nerfs vertébraux étant deux à trois pouces de la surface cutanée. Alors même si un nerf dysfonctionnel pouvait produire une radiation d'une énergie minime comme Toftness maintenait, la radiation serait absorbée par les tissus environnants et ne serait pas décelable à la surface ou au dessus de la surface cutanée. [Crelin ES. Chiropractic. In Stalker D, Glymour C (eds). Examining Holistic Medicine. Pprometheus Books, Amherst, NY, 1989]

En 1984, après avoir été victorieux dans un long procès initié par la FDA, le Justice Department a décidé que les chiros qui possédaient un appareil Toftness le retourne. Le nombre de chiros qui continuent à l'utiliser n'est pas connu, mais 3.3% des chiros américains qui ont répondu à une enquête de 1991 du National Board of Chiropractic Examiners (NBCE) ont dit qu'ils utilisaient les techiniques de Toftness. [Christenson MG, Morgan, DRD. Job Analysis of Chiropractic: A Report, Survey Analysis, and Summary of the Practice of Chiropractic within the United States. Greeley, CO: National Board of Chiropractic Examiners, 1993.] Des enquêtes subséquentes NCBE ont trouvé que 1.8% des chiros australiens, 2.2% des chiros canadiens, et 2.9% des chiros néo-zélandais auraient rapporté qu'ils utilisaient les techniques Toftness.

Irwing Toftness est encore très apprécié dans beaucoup de milieux chiropratiques.

______________________

Cet article est tiré du livre de M. Magner: Chiropractic: The Victim's Perspective. Si vous rencontrez un pratiquant qui utilise cet appareil, rapportez-le aux bureaux des permis de pratique et aux agences de sureté.

 

Retour à la page d'accueil ||| D'autres épreuves douteuses