Traitement utilisant des aimants

Stephen Barrett, M.D.

 

Durant les dernières années, les aimants ont été déclarés efficaces comme traitement d'une foule de maladies. La façon d'évaluer de telles prétentions est de demander si des études scientifiques ont été publiées sur le sujet. Des champs pulsatiles électromagnétiques -- qui produiraient des champs électriques mesurables -- ont été démontrés efficaces comme traitment de fractures qui guérissent lentement et promettaient pour ce qui est d'autres conditions. Toutefois, peu d'études ont été publiées sur l'effet bénéfiques de petits aimants statiques, efficaces contre la douleur, vendus au grand public. [1] Les raisons données pour expliquer l'effet reliés aux aimants "d'améliorer la circulation sanguine", "réduire l'inflammation" ou de "guérir plus rapidement suite à des blessures", est simpliste et non prouvée par les essais entrepris. [2]

Résultats de recherches

 
La raison principale sur laquelle les prétentions sont basée serait deux études à double-insu, une qui a été entreprise à Baylor College of Medicine à Houston, Texas, qui aurait comparé les effets d'aimants et des placébos sur la douleur aux genoux. L'autre menée à 27 sites, qui a évalué les effets des aimants sur la neuropathy diabétique, une condition dégénérative qui cause de la douleur et brûlement aux pieds. Les deux études avaient des erreurs significatives dans leur structure. Des études meilleures n'ont pas trouvé de bénéfice significatif.
 
 

L'étude Baylor portait sur 50 patients adultes présentant de la douleur suite à la poliomyelite en bas âge. Un appareil magnétique statique ou un placébo a été appliqué sur la peau des patients pendant 45 minutes. Les patients étaient demandés de rapporter à quelle intensité était la douleur lorsqu'un "point sensible était touché". "Les chercheurs ont rapporté que les 29 patients ayant été traités avec l'appareil magnétique avaient moins de douleur que les 21 qui avaient été traités avec l'appareil placébo [3]. Malgré qu'on se réfère à cette étude dans la vente des aimants, elle n'a pas de poids suffisant pour conclure que les aimants aient un bénéfice quelconque.

 
L'étude entreprise dans plusieurs centres, sous la direction de Michael Weintraub, M.D., du New York Medical College, comportait 48 investigateurs dans 27 états. Des 375 sujets présentant une neuropathy diabétique, choisis au hasard, inscrits pour porter soit des souliers avec des semelles intérieures magnétisées ou un placebo (souliers non magnétisées) pendant 4 mois, 259 ont complété l'étude. Les auteurs ont conclu qu'il n'y avait pas de réduction significative du brûlement, de l'engourdissement ou dans la douleur aux pieds, durant les 3e et 4e mois [4]. Toutefois, ils ont noté que malgré une amélioration statistique de la douleur et la qualité de vie, il n'y avait qu'un "bénéfice clinique discret." Il  y aussi des bonnes raisons de questionner l'analyse statistique derrière leurs conclusions:

Au moins trois autres études bien structurées se sont avérées négative5:

Les aimants supposément aideraient la circulation sanguine. Cette prétention est fausse. Si elle était vraie, en plaçant un aimant sur la peau rendrait la peau rouge à l'endroit du contact, ce qu'il ne se produit pas. De plus, une étude bien structurée qui mesurait la circulation sanguine n'a trouvé aucune augmentation. L'étude portait sur 12 volontaires en bonne santé exposés à soit un disque magnétique de 1 000 gauss ou un disque de même apparence non magnétique. Aucun changement a été noté dans la circulation sanguine lorsque le disque avait été appliqué sur leur bras [8]. Les aimants ont été fabriqués par Magnetherapy, Inc. de Riviera Beach, Floride, une compagnie qui a depuis été soumise à des démarches règlementaires.

Procédures légales et régulatoires
 

En 1998, Magnetherapy, Inc. West Palm Beach, en Floride, a signé une "Assurance of Voluntary Compliance" avec l'état du Texas et amandée 30 000$ et empêché de faire des déclarations du fait que le port de gadgets d'aimants près des endroits douloureux et inflammés soulagerait la douleur due à l'arthrite, aux migraines, douleur sciatique et à l'épine de Lenoir ("heel spur"). L'entente aussi spécifiait que Magnetherapy devait cesser de faire des déclarations que ses aimants puissent guérir, traiter ou avoir un effet quelconque sur toute maladie, ou modifier quoi que soit de l'organisme, jusqu'au jour où la FDA approuve leurs appareils pour tels buts [9]. Les réclâmes au sujet de leurs Tectonic Magnets comportaient des témoignages d'athlètes, incluant des golfeurs du circuit professionnel sénior. Plusieurs annonces avaient prétendu que ces appareils apportent un soulagement de certaines conditions douloureuses et redonner la mobilité aux muscles et articulations. La compagnie avait fourni aux détaillants des ensembles de comptoir avec des prétentions médicales, témoignages écrits, et des 'posters' d'étoiles des sports. L'attorney general du Texas, Dan Morales, a déclaré que certaines des réclâmes étaient fausses ou non prouvées et d'autres rendaient le produit médicalement non approuvé selon les lois du Texas. En 1997, la FDA aurait averti Magnetherapy de cesser d'annoncer que leurs produits soulageraient l'arthrite, le "tennis elbow", la douleur lombaire, ou sciatique, les migraines, douleurs musculaires, cervicale, des genoux, chevilles ou épaules, du talon, etc en augmentant la circulation sanguine et l'oxygénation [10]

 

 
En 1999, la FTC a obtenu une entente par consentement empêchant deux compagnies de faire des déclarations sans preuve au sujet de leurs produits d'aimants. Magnetic Therapeutic Technologies, d'Irving, Texas, n'ont plus le droit de faire des déclarations que leurs "magnetic sleep pads" (coussins magnétiques pour le sommeil) ou d'autres produits (a) soient efficaces dans le cancer, les ulcères diabétiques, l'arthrite, les condions dégénératives des articulations, ou l'hypertension, (b) puissent stabiliser ou augmenter le compte des cellules T des sidatiques (c) puissent réduire les spasmes musculaires chez les personnes avec la sclérose en plaques; (d) puissent réduire les spasmes nerveux associés à la neuropathie diabétique; (e) puisse augmenter la densité osseuse, améliorer l'immunité ou la circulation sanguine; ou (f) soient comparables ou supérieurs aux médicaments prescrits pour la douleur.

Pain stops here, Inc de Baiting Hollow, N.Y., ne peut plus déclarer que son "eau magnétisée" ou d'autres produits seraient utiles contre le cancer, les maladies hépatiques ou autres organes internes, les pierres à la vésicule biliaire, l'infection urinaire, les ulcères gastriques, la dysentérie, la diarrhée, les ulcères cutanés, les plaies de lit, l'arthrite, la bursite, la tendinite, les entorses, les étirements, la douleur sciatique, les maladies cardiaques, les maladies reliées à la circulation sanguine, les maladies auto-immunes, les maladies neuro-dégénératives, les allergies et ils peuvent stimuler la croissances des plantes.

Le 8 août 2000, le Consumer Justice Center de Laguna Niguel, Californie a intenté au Orange County Superior Court une poursuite contre la compagnie de souliers Florsheim et un magasin local (Shoe Emporium) pour avoir fait des déclarations frauduleuses que leurs souliers MagneForce (a) corrigent la "déficience magnétique", [b] génèrent un champ magnétique profond qui améliore la circulation sanguine, réduient la fatigue des membres inférieurs et du dos, et fournissent un soulagement naturel et améliorent le niveau d'énergie; et (c) que leurs prétentions sont établies et prouvées par des études scientifiques [11]. Quelques jours après inscription de la poursuite, Florsheim a enlevé l'annonce disputé de son site Web.

En 2001, Richard  Markoll, son épouse Ernestine, David H. Trock, M.D., et la Bio-Magnetic Treatment Systems (BMRS) ont plaidé coupables à des accusations criminelles reliées à un arrangement au sujet de la thérapie par aimants. Les participants auraient utilisé des codes de facturation frauduleux pour obtenir paiement de Medicare et de trois autres plans de compagnies d'assurance pour un appareil (Electro-Magnetic Induction Treatment System, Model 30/30) qui n'avait pas l'approbation de la FDA [12]. Les traitements - appelés 'pulse signal therapy' (PST) - étaient faits dand le contexte d'une étude clinique non approuvée par la FDA. La sentence des Markoll était 3 ans de liberté surveillée, une amande de 4 000$ et une cotisation spéciale de 100$. Ernestine Markoll, une liberté surveillée de 2 ans, une amande de 1 000$ et une cotisation spéciale de 25$. Magnetic Therapy, une liberté surveillée d'un jour, et d'une cotisation spéciale de 200$. Les Markoll ont signé une entente civile qui stipulait de payer 4 millions de dollars au gouvernement des États-Unis [13]. L'appareil avait été inventé par Richard Markoll, M.D., Ph.D. qui n'a plus de droit de pratique est décrit dans les biographies de sites Web comme gradué du Grace University School of Medicine, une école des carraïbes. Trock, déjà investigateur principal pour Magnetic Therapy Center, PC, Danbury, CT, a lui aussi été mis en liberté surveillée pour 6 mois., et ordonnée de payer une indemnité de 35 250$ [14]. Trock a été co-auteur d'études déclarant que la PST était efficace dans le traitement de la douleur, mais l'appareil n'est pas approuvé par la FDA dans ce but.

En sept. 2002, le California Attorney General Bill Lackyer a accusé l'European Health Concepts, Inc. (EHC) de la Floride d'avoir fait des fausses déclarations et des prétentions trompeuses au sujet des garnitures magnétiques de matelas et de cousins de sièges. La plainte intentée au Sacramento Superior Court, a aussi nommé le président de l'EHC Kevin Todd et plusieurs gérants de vente et agents comme co-accusés. La poursuite demande plus de un million de dollars en pénalités civiles pour avoir entrepris des pratiques d'affaires injustes et d'avoir fait des fausses déclarations, 500 000$ en pénalité civiles pour des transactions affectant les personnes âgées, et indemnité totale à ceux qui ont acheté les produits. La plainte prétendait que les futurs clients, surtout des gens âgés, étaient invités à un colloque-diner durant lequel ils étaient informés que les produits d'EHC pouvaient aider les personnes souffrant de fibromyalgie, lupus, sciatique, hernies discales, asthme, bronchite, cataractes, syndrôme de fatigue-tension, colite, diverticulite, maladie cardiaque, sclérose en plaques, et plus de 50 autres maladies. Les représentants de vente offraient des fausses rédutions sur les prix si vente immédiate, prix qui étaient en réalité les prix réguliers [15].

Un récent rapport de la presse a précisé que Thorsten Wietschel, qui fait la vente de matelas magnétiques dans des réunions locales, a eu deux incidents légaux aux États-Unis et maintenant fait la vente au Canada. Le rapport cite que (a) qu'il a été accusé de vol majeur en Californie mais n'a pas été poursuivi parce qu'il quitts l'état, et (b) dans l'Arizona il a été poursuivi et a du payer 150 000$ à des consommateurs et 2 millions de dollars en pénalités [16].

Conclusion

 
ll n'y a aucune évidence scientifique que les petits aimants statiques soient efficaces pour soulager la douleur ou modifier l'évolution d'une maladie. En réalité, plusieurs des produits d'aujourd'hui ne produisent aucun champ magnétique significatif  qui puisse pénétrer la peau.
 
Références
 
1.Livingston JD. Magnetic therapy: Plausible attraction. Skeptical Inquirer 25-30, 58, 1998.
2.Ramey DW. Magnetic and electromagnetic therapy. Scientific Review of Alternative Medicine 2(1):13-19, 1998.
3.Vallbona C, Hazelwood CF, Jurida G. Response of pain to static magnetic fields in postpolio patients: A double-blind pilot study. Archives of Physical and Rehabilitative Medicine 78:1200-1203, 1997.
4.Weintraub MI. Static magnetic field therapy for symptomatic diabetic neuropathy: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation 84:736-746, 2003.

5. Caselli MA and others. Evaluation of magnetic foil and PPT Insoles in the treatment of heel pain. Journal of the American Podiatric Medical Association 87:11-16, 1997.

6.Collacott EA and others. Bipolar permanent magnets for the treatment of chronic low back pain. JAMA 283:1322-1325, 2000.
 
7.Winemiller MH and others. Effect of magnetic vs sham-magnetic insoles on plantar heel pain: a randomized controlled trial. JAMA 290:1474-1478, 2003.

8. Mayrovitz HN and others. Assessment of the short-term effects of a permanent magnet on normal skin blood circulation via laser-Doppler flowmetry. Scientific Review of Alternative Medicine 6(1):9-12, 2002.

9. Morales halts unproven claims for magnet therapy. News release, April 9, 1998.

10. Gill LJ. Letter to William L. Roper, Feb 3, 1997.

11.Jeff Wynton and the Consumer Justice Center v. Florsheim Group, Inc., Shoe Emporium. Superior Court of California, Orange County, Case #00CC09419, filed Aug 8, 2000.

12. Burns EB. Omnibus ruling on defendants' motion to strike and motions to dismiss. United States of America v Richard Markoll, Ernestine Binder Markoll, and Bio-Magnetic Systems, Inc. U.S. District Court, District of Connecticut, No. 3:00cr133(EBB), Jan 2001.
13. Defense Criminal Investigative Service press release, Aug, 2001.
14. Defense Criminal Investigative Service press release, June, 2001.
15. Barrett S. California Attorney General sues magnetic mattress pad sellers. Quackwatch, Sept 24, 2002.
16. Caldwell B. 'Something doesn't seem right.' After running afoul of consumer laws in the U.S., Thorsten Wietschel has come north to sell magnetic mattress covers. The Record, Jan 26, 2008.

Cet article a été revisé le 15 déc. 2009

 

 
 
 
 
 

Reader Response (Réaction d'un lecteur)

From David Gessell, a design engineer from Oakland, California:
 
I recently was introduced to the bizarre concept that magnetic insoles can promote health and relieve
pain. The seller promised improved circulation, reduced pain, better oxygen uptake, weight loss,
and more or less any other positive benefit that could be imagined or requested. The mechanism
presented was: Humans evolved (or were created, for those residents of Kansas) in the presence of
the Earth's magnetic fields. These fields are blocked by concrete and pavement and other human
structures. In the supposed absence of these fields the body in some way suffers. A friend had
purchased magnetic insoles at an approximate cost of $100. She returned them after I explained
that:
 
  • Magnetic fields are not blocked by concrete. Any place a compass works, the earth'smagnetic fields are present.
  • Blood is not magnetic. If it were, one's body would explode in an MRI machine.
DC magnetic fields have no measurable effect at on the human body at levels strong enough to bend steel bars as commonly experienced by magnet and fusion researchers.These individuals are exposed to magnetic field strengths 6 to 10 orders of magnitude greater than that created by the rubberized magnetic insoles, without becoming either more or less healthful.
 
Retour à la page d'accueil